Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Mangathèque idéale 2021
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 04/04/21 16:37    Sujet du message: Répondre en citant

NaYung et ses séries fleuves Mort de rire ça manque de Ippo, quand même Clin d'oeil

Tuc a écrit:
Sinon je ne comprends pas bien comment tu voudrais que l'on réussisse à être totalement objectif, ça n'est absolument pas possible, si on garde une série plutôt qu'une autre il y a forcément des raisons subjectives qui vont intervenir dans notre choix


Je comprends ton interrogation. Disons que je pars du principe que plus on lit de séries, plus on a d'éléments pour évaluer les œuvres qu'on lit. Par ailleurs, en 2001, nous étions tous tributaires des goûts et choix des éditeurs. Et on se contentait parfois de ce qu'on avait, et des potentiels défauts intrinsèques. Alors qu'aujourd'hui, la diversité fait que chacun peut modifier sa propre sélection, l'affiner et être beaucoup plus exigeant.

Je vais prendre un exemple simple. Jirô Taniguchi. Qui faisait consensus au début des années 2000. Que j'ai moi-même découvert sur le tard.
Bon.
Un avis subjectif serait : j'aime beaucoup ce qu'il fait, c'est une valeur sûre, tous publics, et j'ai de l'affection pour Quartier Lointain et le Gourmet solitaire.
Un avis critique serait : Si Jirô Taniguchi dépeint avec talent le Japon contemporain, force est de constater que ses œuvres sont, pour beaucoup, des déclinaisons de "L'Homme qui marche", mais certains ouvrages sortent du lot, comme Le Journal de mon père ou ses livres en couleurs.
Alors qu'un avis objectif débuterait sur les questionnements suivants : Sur tous les titres de Taniguchi sortis à ce jour, si nous n'en gardions qu'un, quel serait-il ? Y en a-t-il seulement un a garder ? Ou bien d'autres auteurs le surclassent-ils ? Comme Tetsuya Toyoda, par exemple ?

Ou pour donner un autre exemple : est-il pertinent de soutenir un style graphique passe-partout ou mauvais, une fois qu'on a lu les œuvres de Natsuki Sumeragi ou de Hiroshi Hirata ? Puis, au-delà de leurs dessins, leurs mangas sont-ils indispensables ou juste à lire ? Si on met 19/20 au dessin, mais que le scénario mérite 10, ce n'est pas un indispensable. Là, je cherche vraiment à trouver les titres quasi-excellents à tous les niveaux. S'ils existent.

Pour moi, l'avis subjectif, c'est quand on cherche des excuses aux défauts du manga qu'on apprécie. L'avis objectif, c'est quand on n'y trouve aucun défaut, ou si peu. Depuis que j'ai lu FMA, je sais - j'en suis convaincu - que je ne lirais pas de meilleur titre sur la quête initiatique ou sur la rédemption, car tout y est dit et fait avec intelligence. Ce qui ne veut pas dire que je n'apprécie pas d'autres titres shônen, juste que, factuellement, au regard de ce que j'ai lu, il se détache totalement du lot. C'est aussi une façon de voir quels titres résistent au temps...

C'est vers ça que je cherche à tendre. Ou une autre façon d'y parvenir, serait de retrouver nos Top 20 d'il y a 15 ans, et de voir s'ils sont toujours d'actualité ?
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Judge Fredd
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002

Message Posté le : 04/04/21 19:07    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:


C'est vers ça que je cherche à tendre. Ou une autre façon d'y parvenir, serait de retrouver nos Top 20 d'il y a 15 ans, et de voir s'ils sont toujours d'actualité ?


Je n'ai pas fait de top 20 il y a 10 ou 15 ans mais si je l'avais fait, je suis certain que beaucoup de titres que j'aurais choisi à l'époque serait toujours dans ma liste aujourd'hui.
Bon an mal an, je lis toujours pas mal de nouveautés que je trouve plus ou moins réussies mais il y pour moi pas mal de fondamentaux qui traversent le temps.

Faudrait d'ailleurs que je réfléchisse à cette liste.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 04/04/21 19:27    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est tout à fait possible aussi. C'est à la discrétion et à la sensibilité de chacun. Je n'attends pas de réponse toute faite ni forcément homogène, de toute façon.

La seule chose que je trouverai triste ce serait de me dire que, finalement, avec la prod énorme dont on n'a bénéficié, il y a eu certes, beaucoup de qualité, mais finalement si peu de joyaux capables de rabattre les cartes.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 04/04/21 19:35    Sujet du message: Répondre en citant

En fait ce que tu décris n'est pas une recherche d'objectivité, c'est juste de voir si avec le temps notre top 20 évolue (et de voir si l'effet nostalgie réussit à être effacé par d'autres œuvres)

Si on voulait être objectif, il faudrait noter de façon "robotique" le scénario et le dessin essentiellement (on pourrait mettre d'autres critères comme l'humour), faire une moyenne, et ne garder que les 20 meilleurs sans y faire jouer l'affect, mais si la notation est faite par la personne qui doit faire le choix, il y a de grandes chances que l'affect rentre dans la notation du coup
Mais une notation robotique serait triste, pour prendre un exemple, March Comes in like a Lion n'a pas un dessin subjuguant, son scénario n'est pas forcément extrêmement fouillé, pour autant il arrive à toucher chez moi une sensibilité qui pourrait le faire entrer dans le top 20 (je suis en train de réfléchir à le modifier et ça fait partie des œuvres qui me fait réfléchir)... il faut dans ce cas prendre plus de critères, mais ces critères eux-mêmes seront subjectifs
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 04/04/21 20:13    Sujet du message: Répondre en citant

Hum... Je fais quand même une distinction entre "notre bibliothèque" dans son ensemble, qui nous représente dans toutes nos nuances, et la "bibliothèque idéale" qu'on reconstituerait si on repartait de zéro. Comme toi, ou même comme Therru - puisqu'elle a insisté dessus, beaucoup de mes mangas fétiches sont liés à l'affect. Pour autant, si demain mon logement brûlait, je n'en rachèterais probablement pas autant. Et pas seulement parce que beaucoup ne sont plus dispos dans le commerce.

Après, faut pas que ça devienne une question prise de tête pour toi. Si ce que tu as posté page 1 te correspond, ça me va très bien. Sourire
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 04/04/21 23:06    Sujet du message: Répondre en citant

Cela reste éminemment subjectif. Si quelqu'un prétend me donner une opinion objective sur une oeuvre, je me dirai toujours qu'il s'agit d'un sot ou d'une personne suffisamment imbue d'elle-même pour estimer que ses goûts sont universels. Sans compter que nous n'avons pas tous lus la même chose.

A titre personnel, même si je me suis prêté au jeu, faire une liste, choisir une vingtaine de titres, ne me parait pas pertinent. Je préférerais mettre en avant mes manga favoris (environ 170 séries), et laisser d'autres piocher dedans selon leurs envies.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 05/04/21 06:19    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
Cela reste éminemment subjectif.

Pas d'accord.

Prenons l'exemple d'Urasawa. D'un point de vue subjectif, j'aime son humour, son dessin et j'ai apprécié Happy!! et même Monster.

Objectivement, aucune de ses séries à ce jour ne me paraît indispensable dans le cadre d'une sélection drastique. Parce qu'il ne sait pas les conclure, parce qu'il improvise trop, parce que pas mal de schémas se répètent, parce qu'il délaye...

Pour autant, c'est un très bon technicien, un "faiseur" qui est ultra-efficace en feuilleton mais dont les artifices apparaissent quand on commence à creuser.

Et Urasawa, c'est l'exemple type du mangaka encensé pendant des années (il était dans les bibliothèques idéales de pas mal de gens), quand personne n'avait jamais rien lu de lui, et dont on s'est rendu compte au fil des séries qu'il était surcôté. ça marche aussi avec Kaiji Kawaguchi, longtemps présenté comme un génie... jusqu'à ce qu'on ait ses œuvres en France... Depuis, plus personne n'en parle... C'est marrant... (Et du coup ? Kawaguchi ? Indispensable ou pas ? Y a quelqu'un qui a lu tout ce qui est sorti de lui en VF et qui peut le positionner ?)
Citation:
Si quelqu'un prétend me donner une opinion objective sur une oeuvre, je me dirai toujours qu'il s'agit d'un sot ou d'une personne suffisamment imbue d'elle-même pour estimer que ses goûts sont universels.

Si au bout de 25 ans à lire des mangas, des milliers de bouquins, tu n'es pas capable de distinguer un bon titre d'un mauvais, juste techniquement, j'ai envie de te dire : "A quoi bon ?" (Ou alors, tu n'as pas confiance en ta capacité de jugement ?)

Et là, à la base on ne parle pas forcément de recommandation(s), mais de définir ce qui, pour soi, a le plus de valeur et de voir si la prod récente (-15 ans) a accouché de choses exceptionnelles ou si, comme le suggère Judge Fredd, les classiques d'hier s'inscrivent durablement dans le temps.

On juge bien des acteurs, des réalisateurs, des sportifs, des films, des chansons, des plats culinaires... On peut bien le faire avec des BD.

Citation:
Sans compter que nous n'avons pas tous lus la même chose.

D'où l'intérêt d'échanger avec d'autres. Sourire

(Personnellement, j'aimerais bien que quelqu'un qui aurait lu les dizaines des shôjo lycéens sortis ces dernières années dans l'indifférence (Pika, Panini, Kana, Soleil...), établisse une liste de ceux qui sont vraiment incontournables ou s'ils sont tous interchangeables. Même remarque avec les isekai ou les mangas de foot.)
Citation:
A titre personnel, même si je me suis prêté au jeu, faire une liste, choisir une vingtaine de titres, ne me parait pas pertinent. Je préférerais mettre en avant mes manga favoris (environ 170 séries), et laisser d'autres piocher dedans selon leurs envies.

Certes. Mais c'est ce qu'on fait depuis longtemps. Et c'est la facilité. Un peu comme un héros de manga harem qui n'a pas le cran de choisir UNE fille parmi toutes celles qui gravitent autour de lui. Moqueur

Et je suis le premier à galérer. Je ne l'ai pas, moi, ce top 20. (Si, j'ai un top 20 de ceux que j'ai écartés du top parce que je les ai revendus Mort de rire Mort de rire) Y a plein d'auteurs que je n'arrive pas encore à départager. Justement parce qu'il y en a plein, justement parce qu'ils sont nombreux à avoir du talent, justement parce qu'il y a énormément d'affect... C'est aussi une façon de se questionner sur Soi, sur nos goûts, notre évolution, nos priorités... Par exemple, on voit qu'Akiko Higashimura est citée plusieurs fois. A l'inverse, 0 Inio Asano. Alors qu'il était plutôt plébiscité ici (peut-être pas chez les Mangaversiens encore actifs, en revanche...).

Une autre raison de faire ce type de Top : imagine, tu rencontres une nouvelle personne avec laquelle tu sympathises et elle te demande ce que tu aimes comme mangas. Tu ne vas pas lui sortir 170 réponses ni l'envoyer vers ton lien ? Si ? Tu feras probablement une short-list. Sauf que sans la préparer, tu risques d'oublier des trucs, d'oublier l'essentiel, ou simplement ce qui te définirait le mieux. (J'ai vécu ça y a 3 ans... Tu te sens un peu couillon à ce moment-là... Et quand la seule réponse qui vient c'est "tu sais, j'en ai lu tellement...", ça ne fait pas vraiment avancer la discussion... ;_; )

Après, tu peux faire comme Cyril, et classer par genre, ou comme Taliesin, par auteurs.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 05/04/21 08:44    Sujet du message: Répondre en citant

Naoki Urasawa aurait perdu son statut d'incontournable à cause d'un effet d'accumulation. Mais une bibliothèque idéale n'a pas à proposer tous les manga du mangaka ; il te suffit d'en choisir un, de qualité et représentatif de son style. Il faudrait certes que je relise Monster, cela ne m'a pas empêché de le mettre dans ma sélection.

Sélectionner un nombre limité de titres pour créer cette bibliothèque, c'est aussi le risque d'aboutir à un consensus mou.
Prenons un exemple concret : Negima, le maître magicien. Une de mes meilleures expériences de lecture. A un point de sa publication française, je trouvais chaque tome encore supérieur au précédent, c'était incroyable. Aujourd'hui, je pourrais lire et relire l'arc de la fête de Mahora sans me lasser.
Pour autant, est-ce que je le recommanderai à tout le monde ? Le style de Ken Akamatsu passe par une accumulation de corps dénudés et de sous-vêtements (d'adolescentes), et si j'estime que la qualité de la série ne vient pas de cette accumulation, cela ne signifie pas qu'elle n'existe pas, ni qu'elle ne risque pas d'agir comme repoussoir sur de nombreuses personnes. Ce avant même que celles-ci aient pu expérimenter ce qui en fait sa saveur (sans compter que l'histoire met quelques tomes à démarrer).
Trop clivant, je ne l'ai pas mis dans ma sélection... Pourtant, hors de question de m'en séparer, la série fait effectivement partie de ma bibliothèque idéale.

Il en va de même pour le cinéma. Tu peux dire que Le Cuirassé Potemkine et Metropolis sont des classiques, mais un public hermétique aux films muets n'y trouvera jamais son compte.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 05/04/21 11:12    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressant... Vu comment tes goûts ont évolué ces dernières années, que tu pestes contre Pika à longueur de temps, que tu critiques sévèrement le sexisme dans les mangas, je ne m'attendais vraiment pas à ce que tu défendes Akamatsu Mort de rire Mort de rire Mort de rire (Perso, j'aurais cité Space Brothers que j'ai jamais lu, bien avant de penser à lui pour un Top 20 Mort de rire)

Par contre, quand tu cites Gunnm, c'est la série originelle ou la franchise dans son ensemble ?

Pour le consensus, ça m'étonnerait quand même beaucoup au regard de tout ce qui est sorti depuis 1993. Qu'il y ait des similitudes, parce qu'on a tous des goûts proches, le même âge, des trajectoires de lecteurs similaires en s'influençant parfois les uns les autres, c'est normal. Mais je doute que ça dépasse les 50%. Ou alors, on peut vraiment en conclure que les titres concernés sont indispensables...

J'ai édité mon premier message en ajoutant Les Enfants de la Mer (comment avais-je pu l'oublier ???!!!).
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 05/04/21 12:44    Sujet du message: Répondre en citant

Sushikouli a écrit:
Prenons l'exemple d'Urasawa. D'un point de vue subjectif, j'aime son humour, son dessin et j'ai apprécié Happy!! et même Monster.

Objectivement, aucune de ses séries à ce jour ne me paraît indispensable dans le cadre d'une sélection drastique. Parce qu'il ne sait pas les conclure, parce qu'il improvise trop, parce que pas mal de schémas se répètent, parce qu'il délaye...


Ce que tu décris comme "Subjectif/objectif", c'est en réalité "Positif/négatif", ce que tu aimes, ce que tu n'aimes pas/te gêne.
L'objectivité telle que tu la prônes ne peut fonctionner qu'entre personnes avec des goûts extrêmement similaires et qui cherchent un consensus sur ce qui fonctionne/ne fonctionne pas.

Sauf que vu qu'on est tous différent, ce qui est important pour toi peut être extrêmement négligeable pour quelqu'un d'autre, et vice-versa.

Ta quête telle que tu la décris est donc des plus vaines, et ne peut qu'aboutir à une aliénation des goûts des gens, qui ne verront pas ce que tu vois de toute façon. D'autant plus qu'aucune oeuvre n'est parfaite sous absolument tous les critères. Sachant que ces critères varient aussi d'un genre à l'autre. Ca n'est pas possible de comparer de la même façon un titre d'action et un titre tranche-de-vie, par exemple.


sushikouli a écrit:
On juge bien des acteurs, des réalisateurs, des sportifs, des films, des chansons, des plats culinaires... On peut bien le faire avec des BD.


Et de même, il est impossible d'en faire un classement objectif.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 05/04/21 13:01    Sujet du message: Répondre en citant

Mmmmmhhhh.... Il y a quand même des oeuvres qui ont survécu pendant des dizaines d'années, voir des siècles. Elles ont quand même dû être suffisamment consensuelles et plaîre à moults personnes pour survivre aussi longtemps
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 05/04/21 13:06    Sujet du message: Répondre en citant

Ou bien avoir eu assez de visibilité/soutien des "bonnes" personnes ou des "bonnes institutions". C'est pas forcément un critère de qualité.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bp
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Mai 2003
Localisation : Sur la Drina

Message Posté le : 05/04/21 17:37    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais, nan. Ca fait des siècles qu'on développe un appareil critique, qu'on essaie de définir ce qu'est le beau, et donc ces critères, ça se résume bien évidemment pas à "J'aime / J'aime pas".

Après, les critères de subjectivité/objectivité de Sushi, ils sont pas très solides, effectivement.

Gemini a écrit:

Il en va de même pour le cinéma. Tu peux dire que Le Cuirassé Potemkine et Metropolis sont des classiques, mais un public hermétique aux films muets n'y trouvera jamais son compte.


On s'en fout du public hermétique aux classiques : ça n'a pas beaucoup de sens de faire un top ciné en ignorant tout un pan de son histoire, et donc en ignorant Dreyer et Murnau, par exemple (et le second n'a réalisé que des muets, qui sont pourtant encore aujourd'hui certains des plus beaux films de l'histoire du cinéma. Y a rien, aujourd'hui, qui arrive ne serait-ce qu'à la cheville de Sunrise ou de City Girl).
_________________
ALLIANCE, n. In international politics, the union of two thieves with hands so deeply inserted in each others pockets that they cannot separately plunder a third.

Ambrose Bierce
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 05/04/21 17:43    Sujet du message: Répondre en citant

Therru : Alors dans ce cas, à quoi ça sert d'avoir des cours d'Arts Plastiques au collège et au lycée ? A quoi servent les livres sur l'Histoire de l'Art ? A quoi sert le livre de Scott McCloud ? Il y a des outils pour juger objectivement d'une œuvre. J'entends qu'on puisse débattre, par exemple, sur le photoréalisme dans le manga apporté par les outils numériques. Inio Asano et Shinichi Sakamato, est-ce encore du manga ? A l'inverse, qui peut nier le talent graphique et la masse de travail de Masashi Tanaka sur GON ?

A vous lire, Gemini et toi, j'ai un peu l'impression que vous me dites "On vient de passer 25 ans à goûter toutes sortes de nourriture, mais il nous est impossible de faire ressortir les restaurants qui nous ont le plus marqué ou les plats qu'il faut avoir mangé une fois dans sa vie". Je trouve ça bizarre. Étonnant. Du coup, moi, c'est ça qui me paraît vain : avoir accumulé de l'expérience pendant deux décennies et ne pas parvenir à en faire ressortir l'essence.

Après, tu parles de différence de jugement par rapport à différents genres. Rien n'empêche de faire un classement par comédies, sport, action, SF, thriller... Je n'ai pas de problème avec ça. Si ça peut faciliter l'émergence d'une sélection.

Et encore une fois, si ce que tu as proposé page 1 te convient, je n'ai absolument aucun problème avec ça. Certains résultats m'étonnent un peu chez les uns ou les autres, mais les résultats sont qualitatifs. Il n'y a pas "d'intrus" ou de réponse choquante qui mériterait un débat. Et je veux vraiment éviter tout malentendu inutile : il ne s'agit pas de juger les goûts des uns ou des autres, juste de voir les titres/auteurs qui résistent le mieux au temps et à la concurrence au milieu des torrents de nouveautés mensuelles.

Citation:
D'autant plus qu'aucune oeuvre n'est parfaite sous absolument tous les critères.

Difficile à dire. A ce stade, je ne me prononce pas sur ce point. Ni dans un sens ni dans l'autre.
Citation:
Ou bien avoir eu assez de visibilité/soutien des "bonnes" personnes ou des "bonnes institutions". C'est pas forcément un critère de qualité.

ça, c'est mon grand questionnement depuis 10 ans : est-ce que tout ce qu'on considère comme "classique" aurait le même accueil et la même notoriété si ça sortait aujourd'hui, à notre époque ultra-concurrentielle ?
Bp a écrit:
Après, les critères de subjectivité/objectivité de Sushi, ils sont pas très solides, effectivement.

Ou c'est juste que je m'exprime mal Moqueur
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bp
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Mai 2003
Localisation : Sur la Drina

Message Posté le : 05/04/21 17:51    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

ça, c'est mon grand questionnement depuis 10 ans : est-ce que tout ce qu'on considère comme "classique" aurait le même accueil et la même notoriété si ça sortait aujourd'hui, à notre époque ultra-concurrentielle


Pas forcément, non : au-delà des critères esthétiques, toute oeuvre a un capital symbolique qui lui permet de faire partie du "canon", poussée par les critiques qui se sont succédés au film de l'histoire. Ainsi, pour revenir au cinéma, il y a sans doute toute un tas de grands réalisateurs qui n'ont jamais eu la notoriété qu'ils méritaient car les bons critiques ne sont pas tombés sur leurs œuvres au bon moment. Quand je vois les trucs fabuleux que je découvre dans le cinéma indien, et quand on pense que du cinéma indien, la critique occidentale ne connaît peu ou prou que Satyajit Ray, ça laisse songeur.

Mais d'un autre côté, rien n'est arrêté non plus : Melville, l'auteur de Moby Dick, était un écrivain qui ne vendait rien de son vivant, et c'est après sa mort que son oeuvre a été redécouverte. Donc en art, rien n'est figé.
_________________
ALLIANCE, n. In international politics, the union of two thieves with hands so deeply inserted in each others pockets that they cannot separately plunder a third.

Ambrose Bierce
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation