Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Life, la vie d'adulte en Big Kana
Se rendre à la page : 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 10/02/20 23:09    Sujet du message: Life, la vie d'adulte en Big Kana Répondre en citant

La "sous-collection" Life au sein Big Kana arrive sous peu. En mars, nous pourrons découvrir le tome 1 de Just NOT Married.



Ritsuko et Shûichi vivent en couple depuis une dizaine d'année. Pourtant, ils ne sont pas mariés et ne semblent pas décidés à franchir le pas. Toutefois, la pression familiale et sociale continue à s'exercer sur eux. Et si fonder un foyer était la seule façon d'y échapper ? Pourquoi pas, peut-être. Mais cela se fera à leur rythme, et pas de façon imposée.

Nous suivons nos deux protagonistes dans leur vie de tous les jours, dans leur quotidien de couple installé, avec leurs joies et leurs peines, leurs doutes et leurs certitudes. Les questions posées au fil des chapitres par la mangaka tombent toujours justes et parleront à toutes et à tous. En effet, l'originalité de la série est de proposer deux chapitres pour une même histoire, le premier donnant le point de vue de Ritsuko, le second de Shûichi. Cette redondance est réellement une trouvaille narrative qui donne tout son sel à la série. Ce premier tome est donc une vraie réussite et lance parfaitement le label Life.

Kinoko Higurashi est une mangaka qui a déjà une dizaine d'années d'expérience en tant que professionnelle. Après avoir réalisé quelques courtes séries shôjo pour Kodansha, elle s'est lancée en 2012 dans le seinen avec Just NOT Married prépublié dans le magazine Comic Zenon de Tokuma Shoten (vous savez, celui dans lequel se sert largement Komikku). Son dessin, très soigné, est un mélange heureux entre le graphisme shôjo actuel et le seinen. Sa narration est fluide, sa mise en page claire. Bref, du solide et de l'efficace à défaut d'être très original.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 28/02/20 00:18    Sujet du message: Répondre en citant

Kana a mis en ligne les deux premiers chapitres. Une initiative inhabituelle mais faisant effectivement sens, puisque ceux-ci racontent la même histoire du point de vue des deux membres du couple.

Cette idée d'alterner entre les deux personnages est assez amusante, et suivre la vie de deux adultes actifs dans leur vie sentimentale et professionnelle ne manque pas d'attrait.
Toutefois, je ne pense pas prendre la série. Déjà, car il y a déjà au moins trois titres de la collection Life m'intéressant plus, sans parler des nombreux autres nouveautés dores et déjà prévues pour 2020. Cela risque de faire beaucoup, et je crains que le concept de cette série en particulier - l'alternance entre les points de vue - ne me lasse rapidement.

Surtout, les personnages font quelques réflexions dont la répétition risque fort de m'énerver, quand bien même elles reflèteraient la réalité japonaise. Près de 40 ans après Maison Ikkoku, voir encore une femme devoir choisir entre le mariage et sa vie professionnelle, cela me dérange. Et entendre son petit ami se plaindre qu'elle ne se lève pas avant lui pour préparer le petit déjeuner, alors qu'il lui a expressément demandé (étant entendu que les deux travaillent mais qu'elle-seule fait la cuisine), cela me dérange aussi.

Après, peut-être que le propos de la série sera justement de souligner que le mariage ne changera rien à leur relation, qu'elle ne se sentira obligée ni de démissionner, ni de se dévouer à son époux. Cela fait tout-de-même plusieurs années qu'ils vivent ensemble. Mais l'état d'esprit dont son compagnon fait preuve dans cette entame ne suggère pas que la série évoluera dans cette direction, en tout cas pas s'il peut l'empêcher.

Dans le doute, je suivrai vos retours sur ce titre.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 28/02/20 15:01    Sujet du message: Répondre en citant

Autant pour le coup de la vie professionnelle, je suis d'accord, autant pour celui-là :
Citation:
Et entendre son petit ami se plaindre qu'elle ne se lève pas avant lui pour préparer le petit déjeuner, alors qu'il lui a expressément demandé, cela me dérange aussi.

je suis quand même plus mitigé. Il aimerait qu'elle le fasse, et il reconnaît dans la foulée que ça doit être chiant pour elle de le faire. Bon OK, le "Elle n'est même pas ma femme en plus" était un peu de trop, j'avoue.

Mais bon, je pense que n'importe qui, aime avoir ses petits-déjeuners préparés le matin par quelqu'un de cher. L'inverse est aussi vrai, on peut aussi aimer préparer le p'tit-déj pour un être cher. Faut aussi arrêter de voir le mal partout, tout le temps parfois Neutre

Concernant le manga, l'idée est effectivement sympa et bien mise en forme, mais effectivement, sur la durée, je pense que ça peut tourner un peu en rond.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 28/02/20 18:24    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas lu l'extrait mais est-ce que, à un moment, on la voit elle souhaiter que lui prépare son petit déjeuner? Je ne suis pas si sûre... Ce que je vois là, c'est qu'il est normal pour une femme de prendre en charge les besoins des autres (faire du "care") alors que l'autre sens est probablement moins normal. Après, je me trompe peut-être pour ce titre mais c'est quand même une généralité de notre monde. Que cela ait soûlé Gemini, je peux tout à fait le comprendre.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 28/02/20 19:06    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Moi, par contre, je ne comprends pourquoi Gemini chouine... Je vois ça plutôt comme une illustration des charges qui incombent socialement à l'épouse au Japon : préparer le petit déjeuner de la famille. C'est tellement ancré que même quand on est une lève tard, même quand on n'est pas mariée (le simple fait de vivre en couple suffit), c'est "naturel" de le faire quand on est une femme (et cela renvoie à toute la problématique du "care" comme le fait remarquer Taliesin).
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 28/02/20 19:17    Sujet du message: Répondre en citant

Moi si. Je ne veux pas parler au nom de Gemini, mais peut-être un ras-le-bol d'ouvrir un livre, et de revoir sempiternellement la même chose dans les histoires de couples? Et peut-être aussi le ton ou la représentation? Encore une fois, je n'ai pas lu l'extrait, mais quand c'est représenté (comme souvent) dans le style "oh c'est pas grave je l'aime c'est aussi ça l'amour"... Le côté charge mentale m'a un peu gavée dans Une drôle de famille par exemple.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 28/02/20 19:32    Sujet du message: Répondre en citant

herbv >> Comme je le souligne dans mon message, j'ai conscience que c'est une réalité, au Japon comme ailleurs, et que des personnages (ou mangaka) non éduqués à ces problématiques ne les remarqueront pas, donc ne les remettront pas en cause.

Néanmoins, comme l'indique Taliesin, à un moment, j'en ai simplement marre ; et cela peut jouer dans ma décision de commencer ou non une nouveauté. En fait, je crois que ce qui me dérange le plus, ce n'est justement pas les réflexions elles-mêmes, puisqu'il s'agit d'une réalité, mais bien l'absence de questionnement, comme s'il était "normal" ou "naturel" que toutes les corvées et la charge mentale reviennent au personnage féminin. Or, non, désolé, ce n'est pas le cas.

J'en viens à apprécier de plus en plus les romances homosexuelles, dans la mesure où les relations entre les personnages ne sont pas conditionnées par leur genre.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 29/02/20 00:05    Sujet du message: Répondre en citant

...

Je me permet de rappeler que le manga c'est de la fiction et que ce qui y est représenté est rarement le reflet de la réalité. Y compris lorsque ça vous conforte dans vos préjugés.

Taliesin a écrit:
peut-être un ras-le-bol d'ouvrir un livre, et de revoir sempiternellement la même chose dans les histoires de couples?

Ce qui est marrant, c'est que 90% des mangas publiés en France dépeignent les hommes comme obnubilés par la violence. Et ça, ça ne te choque pas. Tu ne t'en plaint pas. Tu ne le remet pas en question. Mais une dizaine de personnages féminins sont amenées à prendre en charge les autres, "faire du care", et ça, il faudrait l'interdire ? Tu crois pas qu'au contraire il vaudrait mieux encourager davantage la bienveillance et bannir la violence ? (Et je ne parle même pas de se questionner sur la façon dont les hommes peuvent percevoir d'être systématiquement représentés comme des bêtes assoiffées de sang...) Et puis, va jusqu'au bout du raisonnement : pourquoi tu ne t'offusques pas du fait que la fiction représente le couple comme le seul chemin de vie possible ?
Gemini_ a écrit:
En fait, je crois que ce qui me dérange le plus, ce n'est justement pas les réflexions elles-mêmes, puisqu'il s'agit d'une réalité, mais bien l'absence de questionnement, comme s'il était "normal" ou "naturel" que toutes les corvées et la charge mentale reviennent au personnage féminin. Or, non, désolé, ce n'est pas le cas.

Il y aurait beaucoup à dire sur ce passage, je me contenterais seulement de te demander pourquoi ça ne t'as pas posé problème dans Asadora ?
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 29/02/20 01:30    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin >

Les phrases en question, ce sont les pensées de l'homme, la fille est en train de dormir :

"Huit ans que l'on habite ensemble"
"J'aime toujours autant quand elle me prépare à manger le matin."
"Mais Ritsuko a toujours du mal le matin...
... Et ça doit être dur pour elle de se lever tôt le matin."
"En plus, ce n'est pas "ma femme" "

Voilà.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 29/02/20 01:33    Sujet du message: Répondre en citant

Et du coup ? Comme il est réveillé, il se lève et va préparer à manger à sa copine pour lui faire une surprise ? (genre, il prépare des onigiri avec une bague de fiançailles à l'intérieur ?) M. Green
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 29/02/20 09:10    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Nan, faut pas déconner non plus Sourire

Et tu n'es pas loin du thème secondaire (le mariage, le premier thème, celui général à la série est l'incommunication) en parlant de bague, Sushi.

Les onigri sont préparés plus tard par Ritsuko, un soir (pas le matin, donc) de fâcherie, en remerciement d'un cadeau (culinaire et pas inintéressé) de Non-chan.

Bref, bloquer sur une bulle de la deuxième partie du premier chapitre parmi les centaines à lire, est passer complètement à côté de la série, à mon sens. Alors, certes, j'ai l'avantage d'avoir lu tout le premier tome, ce qui noie la case dont nous discutons ici dans 190 pages.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 29/02/20 10:53    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
...Je me permet de rappeler que le manga c'est de la fiction et que ce qui y est représenté est rarement le reflet de la réalité.


Mis à part tes réflexions trollesques comme toujours à côté la plaque (L'attaque débile habituelle "Pourquoi si tu critiques ceci, tu ne critiques pas cela alors que ça n'a rien à voir avec le sujet"), ceci m'interpelle par contre.

Comment peut-on se prétendre d'un esprit critique, écrire des articles et autres, participer à des forums, et avoir ce type de réflexion ?

Toute fiction représente une certaine vision de la société à travers le regard de son auteur.trice, et donc son reflet, simplement d'un point de vue différent du tien, que tu confrontes à la lecture. Ca n'arrive peut-être pas exactement sous cette forme exactement, mais il y a tout de même un fond qui reflète une certaine expérience de la vie de la part de l'artiste, vu que l'art ne naît pas du vide et n'existe pas en dehors de tout.

Si c'est ce que tu penses vraiment, il est peu étonnant dans le fond que tu ne parles jamais des oeuvres sur le forum, et que tu te contentes de troller sur ce que disent les gens, vu que l'oeuvre en elle-même ne semble avoir que peu d'intérêt à tes yeux (vu qu'elle représente rarement le reflet de la réalité selon toi).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NaYung
Mangaversien·ne


Inscrit le : 21 Jan 2005

Message Posté le : 29/02/20 12:24    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
J'en viens à apprécier de plus en plus les romances homosexuelles, dans la mesure où les relations entre les personnages ne sont pas conditionnées par leur genre.


Sans doute une des raisons pour lesquelles le BL m'a tant plu ^^'

Par curiosité j'ai lu l'extrait et perso, si je trouve ça sympa et l'alternance des points de vues intéressante, l'incommunication (comme dit Herbv) me pose plus problème que l'image de la femme. Cela semble normal pour eux et ils ne questionnent pas ces réflexions car justement, ils n'en parlent pas et ne se rendent pas compte que le point de vue l'autre diffère. Les onigiri et co c'est mignon mais après 8 ans, qu'il leur faille les remarques de la société sur leur non-mariage pour tenter de mieux communiquer, je suis pas sûre de trouver grand intérêt à suivre leur cheminement.
Après, les problèmes de communication reviennent souvent, que ce soit dans la fiction ou la réalité, et peuvent constituer un thème intéressant mais un titre qui se centre là-dessus ne me tente pas vraiment.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 29/02/20 14:39    Sujet du message: Répondre en citant

Sinon le principe du titre a l'air intéressant, et les deux points de vue devrait apporter une réflexion sur les problèmes de couple courants, comme la simple communication entre les deux partenaires. Contrairement à un titre comme "Maison Ikkoku" où c'est la comédie qui domine avant tout par exemple.

Maintenant, ce n'est pas le genre de sujets qui m'intéressent de lire en manga, entendre mes collègues/ma famille/autres connaissances en parler me suffit largement, mais si les autres titres de la collection sont dans cette veine avec des sujets qui me parleraient plus, ça s'annonce bien quand même.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 29/02/20 15:06    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis mitigé sur ces premiers chapitres : la succession des deux points de vue est une idée intéressante, qui permet de voir le point de vue et les incompréhensions de chacun (l'épisode de la bague par exemple). Mais il y a un éloignement culturel entre l'Europe et le Japon sur le mariage (à la limite, en France, maintenant, je pense que la pression est plus sur le fait d'avoir des enfants que sur le mariage proprement dit ; et encore...) et surtout sur le travail des femmes qui fait que j'ai parfois eu du mal à entrer dans les problématiques du manga.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation