Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Angoulême 2020
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 21/11/19 21:19    Sujet du message: Angoulême 2020 Répondre en citant



Après Angoulême il y a quelques jours, aujourd'hui, c'était au tour de Paris d'avoir sa conférence de presse concernant l'édition 2020 du Festival International de la Bande Dessinée.

Cette année, c'est à Ground Control, une friche industrielle de la SNCF située dans le 12e arrondissement, reconvertie en lieu pour bobos, de recevoir le premier grand raout du festival...


(cliquez sur l'image pour l'avoir en plus grand)

J'ai attendu l'ouverture, comme un paquet de monde, à discuter avec Stéphane Ferrand (le responsable de Manga City) et de Guillaume Kapp (représentant les éditions Akata) et quelqu'un que j'ai pas réussi à remettre vu ma mémoire de poisson rouge.

Je proposerai un peu en avance le programme du Manga Building, Stéphane ayant accepté de me le communiquer quand je le lui demanderai (pour l'instant, je le laisse tranquille). Il devrait y avoir pas mal de rencontres avec des auteur·e·s japonais·e·s (plus que prévu à l'origine). Même si ce n'est pas encore officiel, Ino Asano sera bien présent et il y aura même une Masterclass au théâtre (et pas seulement avec Yukito Kishiro).

Espérons que ça contrebalancera une sélection Manga qui n'est vraiment pas terrible cette année à mes yeux.

Je rappelle que l'espace Manga déménage et sera situé entre la gare et l'Alpha. Une navette Manga sera disponible pour les pros, et ça, c'est une bonne nouvelle !


(cliquez sur l'image pour l'avoir en plus grand)

L'intérêt de venir à la conférence de presse est d'avoir la sélection. Sur 72 nominations, il n'y a que 6 mangas, ça fait assez peu. Je commenterai peu la sélection mais je n'en pense pas moins Sourire

Les voici :

Sélection Jeunesse


Logique et mérité, il me semble. Deuxième sélection après 2017.

Sélection Ados / jeunes adultes


Pareil, sauf que l'auteure était au Festival l'année dernière...


Le seul titre de la sélection qui a mes faveurs. Mais bon, pas de sélection officielle. Il est vrai que ce n'est qu'un manga de filles, hein !

Au passage, la sélection Ados / jeunes adultes est celle qui me parle le plus, toutes origines des BD confondues.

Sélection patrimoine


Pourquoi Les Fleurs rouges et pas La Vis ? J'avoue que ça m'échappe tant j'ai trouvé Les Fleurs rouges plutôt anecdotique par rapport à La Vis. Il faudrait que je pose la question...

De toute façon, dans cette sélection, c'est réglé, c'est Gazoline Alley qui aura le prix, c'est une certitude et ce sera mérité Sourire

Sélection Officielle


Je n'ai pas d'avis, j'ai abandonné la série après le 1er tome.


Quel intérêt ce titre ? On avait en avait déjà eu un l'année dernière. Je trouve que c'est d'un banal ce choix... J'ai quand même du mal à croire qu'il n'y avait pas d'autres mangas qui auraient plus mérité une sélection ; chez Akata, Kana ou même chez Ki-oon...

Voilà, c'est tout... Bon, après, je suis très content de la sélection d'un de mes auteurs chouchous dans la sélection officielle :


Je l'achèterai samedi, c'est prévu Sourire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 22/11/19 00:27    Sujet du message: Répondre en citant

Donc, si on récapitule la sélection manga, on a :
- 3 titres du même éditeur,
- un auteur invité l'année précédente,
- un auteur exposé cette année,
- et un manga édité par le responsable de l'espace manga

1500 sorties annuelles. Normal.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 23/11/19 12:30    Sujet du message: Répondre en citant

6 sur 72 alors que le marché du manga en France c'est 38% de la BD, en effet y'a un questionnement à faire, qui fait ces sélections ? Et sur quels critères ?
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 23/11/19 19:39    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Ben, le premier critère, c'est l'envoi au comité de sélection.

Hors, de nombreux éditeurs manga ne font pas l'effort d'envoyer leurs titres, donc aucune chance d'être sélectionné. Pourtant, ils sont régulièrement relancés... Mais bon, le festival ne va pas les forcer à participer si les éditeurs ne veulent pas faire l'effort de sélectionner quelques titres parmi leurs sorties et les envoyer au comité.

Ensuite, il y a un soucis avec le manga, c'est qu'il s'agit généralement de séries qui sortent plusieurs fois dans l'année. Cela complique aussi la sélection (d'où la mise en place d'un comité de sélection dédié aux séries).

Après, la plupart des sorties mangas, on ne va pas se le cacher, ne méritent pas de sélection.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 23/11/19 22:19    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui serait intéressant alors pour avoir vraiment une idée c'est de savoir combien de séries ont été reçues avec la proportion de mangas/BD(/Comics ?) et comparer avec le résultat final, mais j'imagine que c'est impossible à avoir

Après vu les mangas retenus, il y en aurait certainement pas mal d'autres qui pourrait être classé (même si ce n'est que mon avis de lecteur lambda)

Par curiosité j'ai essayé de retrouver les lauréats des années précédentes mais je n'y arrive pas (j'ai juste le listing du Grand Prix qui concerne les auteurs), quelqu'un aurait un lien pour ça ?
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 23/11/19 22:30    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Tuc, en fait, ce serait possible, je connais quelqu'un qui fait / pourrait faire ce genre de stats Sourire

Pour les sélections et les prix, il faut que tu te farcisse toutes les éditions pour les retrouver :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_sp%C3%A9cial_du_jury_du_festival_d%27Angoul%C3%AAme#Article_connexe

Tiens, je sens que je vais m'amuser à faire quelques stats sur Angoulême demain matin (au lieu de travailler sur ma conférence)...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 24/11/19 10:12    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui je pense rarement à regarder les liens connexes en bas de page

Du coup le manga est en effet peu représenté dans les lauréats :
- Grand prix : 3 sur sur 36, mais 3 sur 7 (dont un en doublon)
- Série : 1 sur 13
- Révélation : 0 sur 36
- Patrimoine : 0 sur 16
- Spécial : 0 sur 10
- Fauve d'or : 1 sur 69

Pour le Grand Prix c'est pas si mal, 3 sur 36 c'est peu mais le manga est arrivé relativement récemment en France et depuis Toriyama cela fait 3 sur 7 donc là on voit plutôt une évolution, pour le reste, si sur Patrimoine et Révélation on peut un peu comprendre qu'ils soient absent (pour Patrimoine je pense quand même qu'il y a bien quelques rééditions par exemple de Tezuka qui pourrait être largement au niveau et correspondre aux critères, pour Révélations c'est compliqué parce que le temps d'arrivé en France les auteurs sont souvent des auteurs accomplis au Japon, même si petit à petit c'est moins vrai) sur Série il y en a largement au niveau (même si aucune pour concurrencer Blacksad là je comprends ^^), idem pour le Fauve d'Or, un peu moins pour le Spécial car on a plus souvent des séries mais certains one shot pourraient largement entre dans cette sélection

Après il resterait effectivement à savoir si ce sont les éditeurs qui ne pensent pas à les faire concourir en se disant que ça n'en vaut pas la peine en terme de com' ou si le jury est plus BDphile/mangaphobe, reste plus qu'à attendre les stats sur cette partie là Roulement des yeux
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 24/11/19 11:14    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Tout à fait !

Il est important aussi de distinguer les comités de sélection du jury. Les premiers font le défrichage des sorties de l'année à partir des propositions des éditeurs (la création d'un comité de sélection dédié aux séries est un bon pas en avant pour le manga, notamment avec la présence de RE MI en son sein).

Il est certain que si on n'est pas sélectionné, on ne peut pas prétendre à un prix. Et si l'éditeur ne propose pas tel ou tel de ses titres, celui-ci est automatiquement écarté de la sélection, même s'il a plu (car oui, les membres du comité lisent d'autres titres que ceux qui leur sont envoyés) à suffisamment à plusieurs personnes du comité (qui relance souvent les éditeurs pour leur rappeler qu'il faut soumettre des titres dans les temps).

Si les éditeurs ne font pas leur travail, il ne faut pas le reprocher au comité, donc au festival... Malheureusement, c'est un travail interne dont on n'a pas, nous autres simples lecteurs, facilement connaissance.

Tel ou tel prix est attribué par un grand jury (sauf pour le prix du public) qui choisit en fonction du thème du prix parmi la sélection.

Pour analyser les raisons de la sous-représentation chronique du manga dans la sélection et donc encore plus dans les prix, en rapport avec ce que le manga représente en volume de sorties et en chiffre d'affaire, ainsi que la sur-représentation de certains éditeurs (plus ou moins) spécialisés manga dans la sélection, il faudrait savoir quels sont les éditeurs qui n'envoient pas leurs mangas, quels mangas sont envoyés par les éditeurs jouant le jeu (car eux-même peuvent faire une sélection parmi leurs sorties). Mais il faut aussi regarder la composition des comités de sélection et du grand jury : âge, sexe, centres d'intérêt, etc.

Ce qui est certain, c'est qu'il n'y a pas de volonté de limiter la présence du manga dans le festival, bien au contraire. Stéphane Beaujean, le directeur artistique, est bien conscient de ce soucis de sous-représentation, ça fait des années qu'il pousse les éditeurs manga à faire leur boulot et de ne pas juger que "l'affaire" est perdue d'avance. Car c'est leur travail qui est la base de tout le reste !
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 24/11/19 12:09    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc a écrit:
Pour le Grand Prix c'est pas si mal, 3 sur 36 c'est peu mais le manga est arrivé relativement récemment en France

Ouais, enfin... Le manga est arrivé y a 30 ans. 26, si on s'en tient à Dragon Ball chez Glénat, et 20 si on part du vrai boom des années 2000. Cette année, on va attaquer le 47e festival d'Angoulême. Mathématiquement, le manga a suffisamment d'années de légitimité pour gagner en visibilité.
Citation:
(pour Patrimoine je pense quand même qu'il y a bien quelques rééditions par exemple de Tezuka qui pourrait être largement au niveau et correspondre aux critères

Tout dépend ce qu'on entend par Patrimoine. Par rapport à la France ? Par rapport au pays d'origine ? Est-ce que c'est un auteur mort ? Est-ce que c'est un titre qui se vend toujours au bout de 30, 40, 50 ans ? Est-ce que ça concerne les auteurs qui ont plus de 40 ans de carrière ? 30 ? Pour moi, des titres comme Akira, Dragon Ball, Maison Ikkoku, Lamu, Card Captor Sakura, Sailor Moon, Le Gourmet Solitaire, GTO, Gunnm... sont des titres Patrimoine. Même One Piece. Le Petit Chef, c'est un titre Patrimoine. Mais est-ce que les autres titres Black Box, les titres ISAN ou Natsuko no saké, par exemple, entrent dans cette catégorie ?
Citation:
pour Révélations c'est compliqué parce que le temps d'arrivé en France les auteurs sont souvent des auteurs accomplis au Japon, même si petit à petit c'est moins vrai

C'est rigolo, parce qu'avant-hier, j'ai écris un texte où je parlais d'une jeune auteure japonaise qui a reçu il y a deux ans un Prix "Meilleur Nouveau Talent", alors que ça faisait déjà plus de dix ans qu'elle était publiée en tant que pro ^^;
Herbv a écrit:
Il est certain que si on n'est pas sélectionné, on ne peut pas prétendre à un prix. Et si l'éditeur ne propose pas tel ou tel de ses titres, celui-ci est automatiquement écarté de la sélection, même s'il a plu (car oui, les membres du comité lisent d'autres titres que ceux qui leur sont envoyés) à suffisamment à plusieurs personnes du comité (qui relance souvent les éditeurs pour leur rappeler qu'il faut soumettre des titres dans les temps).

Ce qui me paraît totalement idiot. Seules les qualités d'un bouquin devraient entrer en ligne de compte dans la sélection d'un titre. ça ne devrait pas arriver seulement en 4e position après le hasard des parutions de l'année, le choix arbitraire des éditeurs qui participent et le bon vouloir de 5 personnes.

Ce serait tellement plus simple de mettre en place des applis de smartphones où les gens voteraient en fonction de leurs achats de l'année et de leurs lectures effectives, une pour les présélections, et une pour les votes déterminants. Le principe même du jury devrait être consacré exclusivement à dénicher les titres exceptionnels parmi ceux qui n'ont pas eu l'exposition qu'ils méritaient ou à équilibrer le ratio titres populaires / titres intimistes.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 24/11/19 12:46    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Non, c'est normal que les éditeurs aient à effectuer le premier pas. Il y a tellement de sorties en BD qu'il faut des règles claires de sélection. Et c'est le cas, elles sont rappelées tous les ans aux éditeurs par 9e Art + :

"Afin de participer à la sélection des livres qui feront partie de la Compétition Officielle du Festival International de la Bande Dessinée, merci d’envoyer vos livres en un exemplaire à chacun des membres du ou des comité(s) de sélection concerné(s).
Les livres pouvant être sélectionnés auront été publiés entre le 1er décembre 2018 et le 30 novembre 2019. Toutes les catégories sont concernées sans distinction.
La date limite d’envoi des livres est fixée au vendredi 18 octobre 2019 (le cachet de la poste faisant foi)."

À noter que la sélection concerne une édition en langue française donc une sortie n'importe où dans l'espace francophone (y compris le Canada) et pas seulement en France.

Quant à ton idée d'appli smartphone, ça s'appelle le vote du public (c'est à dire la sélection du plus petit dénominateur commun). Ou alors, c'est une appli dédiée aux seuls comités de sélection. Outre l'obligation d'avoir un smartphone compatible pour chaque personne composant ces différents comités, ça représente un coût de développement dont tu n'as pas idée, manifestement. Et de toute façon, on en arriverait à nouveau à la sélection par le plus petit dénominateur commun...

Et c'est quoi cette idée d'automatiser la sélection ? Pourquoi ne pas mettre des "IA" (qui sont en train de participer au suicide des sociétés occidentales avec leurs fichus algorithmes) tournant sur des serveurs AWS, tant qu'on y est ?

Quant à consacrer les titres exceptionnels, en dehors de la subjectivité et la relativité d'une telle notion, c'est déjà ce que font les comités de sélection. D'ailleurs, il est quand même incroyable que ceux qui font le mieux leur travail d'éditeur auprès des comités de sélection sont souvent de petits éditeurs qui ne bénéficient pas de ressources internes importantes, ni d'une grand exposition médiatique ni de chiffres de ventes mirobolantes...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 24/11/19 12:58    Sujet du message: Répondre en citant

La question que je me pose sur ce "premier pas" comme le dit herbv, vis-à-vis des éditeurs manga, c'est la part d'auto-censure qui existe. Je pense que les éditeurs manga proposent peu leurs titres à la sélection PARCE QUE eux-mêmes ont intégré que pour cela, il faut un titre lisible par les lecteurs de franco-belge/romans graphiques (un... seinen quoi). D'où, pour moi, l'envoi d'un Lovecraft (encore une fois sigh) par Ki-oon: lui se ferait accepter direct (et Ki-oon ose!). D'où aussi les mêmes éditeurs (qui osent: Cornélius, Le Lézard Noir, il y a eu Akata pour Le mari de mon frère il me semble, mais Eclat(s) d'âme aurait pu le faire en 2018, ou même Voyage au bout de l'été). C'est, je pense, ce qui s'anime chez un éditeur. On envoie un titre qui colle le plus au goûts présupposés (puisque comme le dit herbv, Stéphane essaie de pousser le manga dans le festival). C'est une habitude au final, une forme d'auto-censure. D'ailleurs, je sais que je tourne un peu en rond dessus, mais je pense que le jour où on verra un shôjo dans une sélection, on aura peut-être fait un pas. Sur l'ouverture dans le processus de sélection et peut-être même sur l'auto-censure.

+1 avec herbv pour ce qui est de l'automatisation à outrance.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 24/11/19 13:44    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Ce serait tellement plus simple de mettre en place des applis de smartphones où les gens voteraient en fonction de leurs achats de l'année et de leurs lectures effectives, une pour les présélections, et une pour les votes déterminants. Le principe même du jury devrait être consacré exclusivement à dénicher les titres exceptionnels parmi ceux qui n'ont pas eu l'exposition qu'ils méritaient ou à équilibrer le ratio titres populaires / titres intimistes.

Il y a deux manières d'envisager un prix: avec un jury, ou avec une académie. Le premier est basé sur les choix de quelques personnes, le deuxième est un plébiscite (bref, un vote plus large). Les résultats de ces deux approches sont radicalement différents -- pour faire un parallèle avec le cinéma, c'est d'un côté le Festival de Cannes, de l'autre les Oscars.
Angoulême propose une première option, celle du jury. Ce serait aux éditeurs eux-mêmes de proposer une deuxième, avec un vote du public ou des libraires (sachant qu'il existe déjà le Landerneau BD, le prix BD Fnac-France Inter ou le prix des Libraires BD qui fonctionne sur une telle modalité).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 24/11/19 13:50    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:
La question que je me pose sur ce "premier pas" comme le dit herbv, vis-à-vis des éditeurs manga, c'est la part d'auto-censure qui existe.

Par expérience, et tout en gardant le devoir de réserve qui est le mien sur les coulisse de la Sélection, c'est surtout un mélange d'incompétence pour certains (qui oublient d'envoyer les livres, ou les envoient trop tard) ou de désintérêt pour le prix. Je me souviens d'un épisode de MangaCast consacré au Festival d'Angoulême dans lequel un responsable éditorial étalait avec une forme de jubilation son mépris pour la manifestation (tout en indiquant que cela faisait des années qu'il n'y était pas allé, et trahissant à tout bout de phrase sa méconnaissance profonde de ce qu'était devenu le Festival).

Par sa programmation, mais aussi par des initiatives comme son association avec le Prix Konishi, le Festival montre son attachement au manga. Dans la promotion du manga, les éditeurs ont aussi leur part de responsabilité, et il faut reconnaître qu'une bonne partie d'entre eux ne s'intéressent pas assez à ce que le Festival pourrait leur apporter. Pour moi, ce n'est pas de l'auto-censure, mais une forme de faute professionnelle. D'autant plus que ce sont souvent les plus gros qui ne cherchent même pas à en faire l'effort.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 24/11/19 14:04    Sujet du message: Re: Réaction Répondre en citant

herbv a écrit:
Non, c'est normal que les éditeurs aient à effectuer le premier pas. Il y a tellement de sorties en BD qu'il faut des règles claires de sélection.

Oui et non. Je comprends la démarche, mais :
1/ pour les petits éditeurs, ça représente un coût supplémentaire non négligeable (sans garantie de retour sur investissement)
2/ tout dépend quelle image et quelle valeur on veut donner au Prix (si on veut être ou non impartial)
Citation:
Et c'est le cas, elles sont rappelées tous les ans aux éditeurs par 9e Art + :

Il suffirait pourtant que le Comité de sélection soit composé uniquement de libraires, qui ont accès sans réserve à tous les livres parus dans l'année, pour régler le problème et proposer une sélection plus équitable et respectable.
Citation:
Outre l'obligation d'avoir un smartphone compatible pour chaque personne composant ces différents comités,

Ce qui commence quand même à être la norme.
Citation:
ça représente un coût de développement dont tu n'as pas idée, manifestement.

Possible. Mais à chacun de se donner les moyens de ses ambitions.
Citation:
Et de toute façon, on en arriverait à nouveau à la sélection par le plus petit dénominateur commun...

Peut-être, mais ça permettrait, via l'appli, de donner une visibilité supplémentaire directement aux acheteurs potentiels, des titres vraiment méritants.
Citation:
Et c'est quoi cette idée d'automatiser la sélection ?

J'ai jamais parlé d'automatiser la sélection, mais de "sécuriser" les profils des votants (comprendre, ne pas pouvoir voter deux fois, par exemple) tout en facilitant une première présélection grâce aux notes que les gens attribuent à leur lectures (comme sur Bulledair, BDgest, Manga-news...) [parce que ce type de présélection, même si elle est discutable, sera plus en phase avec la réalité du public qui se sentira alors mieux représenté dans les sélections, donc se sentira plus impliqué, plus concerné, et par voie de conséquence aura davantage envie de se fier aux résultats finaux sur les titres qu'il connait moins.].
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 24/11/19 14:18    Sujet du message: Répondre en citant

XaV : Merci pour ces précisions. Mais, toute la question est de savoir pourquoi les éditeurs ne prennent pas le festival au sérieux, ni ses récompenses. Peut-être que ça signifie que le Festival a encore à évoluer, à progresser, à changer pour inverser la tendance ?

En tout cas, si j'étais éditeur, et qu'effectivement je me retrouvais face à un Prix qui ne concerne que ceux qui veulent bien y participer, eh bien je ne lui accorderait pas forcément une grande importance non plus. En tant que récompense, s'entend.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation