Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Hi score girl - Rensuke Oshikiri
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 24/11/19 08:46    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Cyril a écrit:
Je n'ai pas encore lu ce volume 3 mais quelques vidéos de la saison 2 du dessin animé vues sur youtube me confirment ce que laissait penser le volume 2 : je trouve Koharu très attachante et touchante alors que c'est typiquement le genre de personnages qui pourrait me gonfler, comme Hikaru dans Kimagure orange road, en s'incrustant au milieu du couple principal sans avoir la moindre chance. Là, sans méchanceté et sans même s'en rendre compte, Haruo l'a complètement friendzonée
Citation:
mais elle persiste dans ses sentiments et ça donne lieu à de très belles scènes, comme lorsqu'elle l'étreint dans ses bras dans ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=001Ixfp3dMY


Je te confirme, les passages avec Koharu sont réussis dans ce tome 3.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 24/11/19 19:50    Sujet du message: Répondre en citant

Comme tout le tome d'ailleurs. Il y a toujours une bonne dose de romance, peut-être un peu plus que dans les deux premiers tomes avec quelques passages plus sérieux, notamment dans la décision que prend Haruo à la fin du volume. J'ai également été agréablement surpris par Hayao, qui montre une clairvoyance certaine sur les sentiments et les qualités des uns et des autres.

Ca n'empêche pas l'humour et les jeux vidéos d'être très présents, avec un duo Ono-Haruo que les événements avaient quelque peu mis de côté durant le second volume. Après une grosse gaffe (face à laquelle il est assez difficile de deviner la réaction d'Ono), les deux personnages se réconcilient (enfin, plus ou moins) autour d'un tournoi de... Street fighter auquel ils se sont rendus au lieu de participer à un voyage scolaire. Après cela, divers jeux suivent de façon assez classique mais toujours aussi drôle (les pages finales avec les profs m'ont bien fait rire).

Bref, la série continue sur sa lancée, tout en ouvrant quelques nouvelles perspectives. C'est encore une fois excellent.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 07/02/20 12:21    Sujet du message: Le Perce-Neige 1-2 Répondre en citant

Je n'ai toujours pas lu un volume de Hi-Score Girl ou de Bip-Bip Boy mais je découvre Rensuke Okishiri via Le Perce-neige qu'on m'a prêté.

Dans cette série en 2 gros volumes sortie chez Omaké Books, Okishiri quitte les jeux vidéo pour parler de harcèlement scolaire. Le titre est sorti dans un mag d'horreur d'après manga-news, un mag josei.

Le perce-neige du titre, c'est l'héroïne, Haruka, vouée à vivre dans un coin paumé de la campagne japonaise après la mutation de son père. Elle vit là avec ses parents puis sa petite soeur Shôko. Elle atterrit dans un collège où tout le monde se connaît et devient la victime de la classe, harcelée tous les jours par ses camarades. Seul un autre garçon, venant lui de Sendai avant d'atterrir dans le village suite à des raisons familiale, se montre amical avec elle. Son quotidien est un enfer mais Haruka ne montre pas grand chose à sa famille et ne réplique pas. Mais peu à peu, la folie gagne les persécuteurs jusqu'au point de non retour.

Comme le disait notre Johnny national: "Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir". Ce manga reflète totalement cet état d'esprit! Le titre est hyper sombre et je comprends presque ce bandeau racoleur sur le volume 1, disant "Ce manga va vous traumatiser". C'est simple, ce manga est une descente aux enfers pure et dure, où tout espoir est balayé d'un revers de la main. C'est aussi un manga violent et gore d'ailleurs. Les personnages ont tous un problème psychologique, c'est vraiment très très glauque.
Citation:
Même le seul garçon gentil avec Haruka cache un visage terriblement sombre. C'est un psychopathe dangereux qui aime avoir quelque chose à protéger exclusivement, un jeune homme complètement malsain! C'est simple, personne ne sortira vivant de cette histoire. Même Haruka O_O

C'est surtout un manga choc et violent qui parle de l'escalade de violence dans le harcèlement scolaire. Ainsi que les traces psychologiques laissées par ce genre de traitements... Par contre, je trouve le traitement tellement glauque, tellement violent, sanglant... La narration de Oshikiri est bien fichue, son dessin caractéristique, les pages se tournent, mais je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je ne peux pas dire que j'ai aimé ce manga, bien trop sinistre pour moi...
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kohaku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Août 2005

Message Posté le : 07/02/20 14:03    Sujet du message: Répondre en citant

j avais lu misumisou apres avoir commence high score girl et je l ai vite lu et revendu.
le decalage entre le design kawai et le cote gore n est pas passe, et autant il y a surement beaucoup a dire sur l ijime au Japon, l auteur ne reussit pas a emouvoir ou faire passer son message s il y en avait un donc je partage ton ressenti.

apres avoir taille un costume a ce titre Sourire, high score girl par contre est vraiment reussi et drole.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 07/02/20 15:14    Sujet du message: Répondre en citant

Pourtant Misumisou est tellement drôle, je ne trouve pas ça gore !
https://www.youtube.com/watch?v=CwC4-raW0f8
Mort de rire
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kohaku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Août 2005

Message Posté le : 07/02/20 15:27    Sujet du message: Répondre en citant

ca aurait peut etre detendu l atmosphere d avoir un personnage de ce style dans le manga lol
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 23/05/20 23:39    Sujet du message: Mon avis Répondre en citant

Je suis en train de relire la série (vivement la sortie du tome 6, j'espère qu'elle se fera bien début juin comme annoncé sur le site de l'éditeur).

La série retrace tout un pan de l'histoire du jeu vidéo, telle que l'aurait vécu un joueur fan de jeux de combat. Au début des années 1990, les salles d'arcades sont toujours les lieux naturels des jeux vidéo, où sortent les nouveautés depuis une dizaine d'années.

Voici un petit récapitulatif des jeux mis en avant dans chaque tome :


Début 1991 - Haruo est en dernière année d'école élémentaire
Street Fighter II
Splatterhouse
Final Fight
The Kung-Fu (PC Engine)
Space Gun
Double Dragon


Fin 1993 - Haruo est collégien en 4e
Street Fighter II'
Super Street Fighter II
Mortal Kombat
Outrunners
The Kung-Fu (PC Engine)
Final Fight
Super Street Fighter II X


Fin 1993 puis 1994 - Haruo est collégien en 4e puis en 3e
Final Fight
Super Street Fighter II X
Virtua Fighter
Darkstalkers


Mi 1995 - Haruo est lycéen en seconde
Super Street Fighter II X
Vampire Hunter
Street Fighter II Zéro
Samurai Shodown
The King of Fighters '94
Virtua Cop
Splatterhouse
Darkstalkers


Mi 1995 - Haruo est lycéen en seconde
1991 - Ono est en dernière année d'école élémentaire
1995 - Koharu est lycéenne en seconde
Dungeons and Dragons: Tower of Doom
Super Pang (1990)
China Gate (1988)
Undercover Cops (1990)
Virtua Fighter 2.1
Street Fighter II (1991)
Darkstalkers

On voit tout de suite les jeux qui sont mis en avant tout au long de la série, et à quel point Street Fighter II et ses suites ont compté dans la vie du mangaka pour qu'il le mette continuellement au centre de son histoire.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
kohaku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Août 2005

Message Posté le : 24/05/20 03:44    Sujet du message: Répondre en citant

Street Fighter est vraiment central dans le manga c est sur.

Par contre dans les tomes 1 a 5 par rapport a la prepublication et la premiere edition sortie au Japon il y a une partie des references aux jeux snk qui ont ete changees en references a d autres jeux vu que les ayant droit de snk s etaient plaint de leur utilisation sans autorisation.

y a la liste des modifications ici (en japonais), il citait aussi world heroes. king of the monsters, samurai showdown, king of fighters, art of fighting etc.

https://m-kikuchi.hatenablog.com/entry/20160727/1469629958
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 24/05/20 08:39    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Merci pour ta remarque très intéressante. Déjà, j'ai la réponse pour le changement de titre entre la première et la deuxième édition en tankobon. Je vois qu'effectivement qu'il y a eu des changements importants. C'est vrai que Haruo parle de la Neo-Geo mais pas trop des jeux SNK (que je ne connais pas trop, je n'ai jamais suivi ce qui sortait sur cette plateforme, pourtant, à l'époque, j'avais un copain qui en avait fait venir une du Japon).

Du coup, ces changements ont augmenté de façon significative la présence des Street Fighters II dans la série.

Les principaux changements sont dans le tome 2 (il y en a un certain nombre dans les tomes 3, 4 et 5) : Art of Fighting est remplacé par Street Fighter II', Samurai Shodown et Fatal Fury Special par Super Street Fighter II, etc. Autre exemple, le nom du magazine Neo Geo Game Catalog est changé en Game Catalog.

Par contre, toutes les références à SNK n'ont pas été modifiées. J'ai listé certains jeux comme Samurai Shodown et The King of Fighters '94 (par contre, The King of Fighters '95 qui est évoqué à un moment a été remplacé par Virtua Fighter 2.1 dans le tome 5), Haruo joue avec une NeoGeo CD, Ono a une Neo-Geo Pocket.

L'article pointe aussi d'autres (moins nombreux) changements de jeux qui ne sont pas des SNK. Notons par exemple le jeu Jurassic Park remplacé par Ourtrun dans le tome 2.

Du coup, ça ne rend pas suffisamment l'importance de la NeoGeo par le biais de la borne Neo-Geo MVS. Il n'y avait donc pas que bornes à base de carte mères compatible JAMMA (telle que la CPS de Capcom) dans les salles d'arcade...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
kohaku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Août 2005

Message Posté le : 24/05/20 14:30    Sujet du message: Re: Réaction Répondre en citant

herbv a écrit:
Par contre, toutes les références à SNK n'ont pas été modifiées. J'ai listé certains jeux comme Samurai Shodown et The King of Fighters '94 (par contre, The King of Fighters '95 qui est évoqué à un moment a été remplacé par Virtua Fighter 2.1 dans le tome 5), Haruo joue avec une NeoGeo CD, Ono a une Neo-Geo Pocket..


exact! dur de comprendre ce qui etait reprehensible ou pas pour les ayant droits snk. mais du tome 6 au suivant ca a l air d etre passe sans problemes meme avec des references snk.

en tout cas le mangaka etait sincere du debut a la fin!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 24/05/20 21:50    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Oui. D'ailleurs, je développe ce point dans le billet WordPress que je viens de terminer (il est en cours de l'ultime relecture) :


_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 13/06/20 18:57    Sujet du message: Mon avis Répondre en citant



La confrontation entre Haruo et Koharu attire de plus en plus de spectateurs. Ceux-ci s’aperçoivent bien qu’il s’agit là d’une rencontre de haut niveau sur bornes d’arcade. Ce que la plupart ne savent pas, c’est qu’il y a un enjeu des plus importants derrière ces combats : si Koharu perd, il devra accepter l'amour de Haruo et accepter de sortir avec elle. En cas de défaite, elle devra oublier ses tendres sentiments. Malheureusement, Koharu ne semble pas l’avoir compris ainsi. Il voit plus ce duel comme une étape à franchir pour passer à « l’étape supérieure », c’est-à-dire battre Ono.

Ce sixième tome contient deux chapitres consacrés à la fin du combat entre Haruo et Koharu, ce qui n’est pas très palpitant pour les non-joueurs de jeux de combat. Heureusement, une fois la rencontre achevée, nous avons droit à huit pages très réussies. Les cinq autres chapitres se focalisent à nouveau sur Ono, que nous avions un peu perdue de vue, celle-ci étant privée de sorties et de consoles par sa préceptrice. Cette dernière est obnubilée par son échec avec la sœur ainée d’Ono, devenue étudiante rebelle et ayant abandonné l’idée de gérer un jour le groupe familial.

C’est ainsi que Rensuke Oshikiri a décidé de faire évoluer Haruo, qui mûrit de plus en plus tout en n’abandonnant pas sa passion pour les jeux vidéo. Il commence à mieux comprendre les autres, à mieux se comprendre et à faire un peu plus attention aux sentiments des personnes qui l’entourent. Il devient encore plus attachant qu’à l’époque pas si lointaine où il était insouciant et ne pensant qu’à jouer dans les salles d’arcade ou sur consoles. D’autres personnages de la série évoluent aussi durant ce volume. Plus qu'un tome de transition, nous avons là les bases de la fin de l’histoire qui se mettent en place !
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 24/07/20 20:23    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire les tomes 4 à 7. C'est toujours aussi excellent, que ce soit pour les références aux jeux vidéos ou pour les personnages et leurs relations - la fin du tome 7 est peut-être un peu trop téléphonéemais bon.

Sur le premier point, j'adore vraiment la façon dont les personnages des jeux, notamment Guile et Zangief, interviennent en arrière-plan, pour soutenir les personnages, leur donner des conseils ou évoquer leur vie ou leurs capacités (pauvre Zangief, si peu utilisé parce que ses attaques spéciales sont trop difficiles) :



Ceci dit, les personnages sont aussi une réussite. J'aime vraiment la ténacité de la pauvre Koharu, qui persiste malgré sa défaite au début du tome . La soeur d'Akira est un nouveau personnage très drôle, qui forme un excellent duo avec la mère d'Haruo ; j'ai aussi beaucoup aimé le dialogue entre celle-ci et la préceptrice d'Akira sur la façon d'élever les enfants et les objectifs de l'éducation. La préceptrice d'Akura finit même par montrer un côté plus sympathique (ce n'était pas gagné...) dans les tomes 6 et 7.


Ceci dit, qu'ils soient séparés ou ensembles, Akira et Haruo restent toujours les personnages les plus réussis et les plus attachants, les plus drôles aussi (mentions spéciales au purikura ou à la scène de la voiture, à la fin du tome 6, dans laquelle Haruo demande à Akira quel est son objet/souvenir préféré). Haruo veut bien faire mais a toujours du mal à saisir les sentiments de son amie, pas toujours très expressive certes ; son essai sur un jeu vidéo de drague ne le rend pas vraiment plus perspicace ou efficace (on n'est pas dans Que sa volonté soit faite) Akira est touchante et j'ai trouvé particulièrement réussi le passage qui nous permet de revoir le début du manga par ses yeux et les raisons pour lesquelles elle s'est prise de passion pour les jeux vidéo. Après 7 tomes, le manga est en tout cas toujours une réussite.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 24/07/20 20:49    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Oui, ça reste excellent. Ceci dit, j'ai moins été emballé que lors des 6 tomes précédents.

Cyril, tu fais bien de parler de ce chapitre qui permet de revoir, mais côté Akira, le début de la série, c'est une vraie réussite.

Vivement début septembre pour le volume 8 !
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 03/09/20 05:55    Sujet du message: Répondre en citant

Après un tome 7 légèrement en dessous, ce tome 8 est excellent. J'avais peur qu'on s'attarde trop sur le quiproquo de la fin du volume précédent, avec son lot de disputes, d'incompréhensions et de réconciliation. Mais finalement, tout se résout assez vite et, comme d'habitude, grâce aux jeux vidéo (ici, la série des Final fight dans un premier temps, puis un Street fighter dans un second).

Si la première résolution est plutôt drôle, la seconde est beaucoup plus tendue et nous offre des rounds palpitants, avec ce qu'il faut de suspens et de retournements de situation. L'humour vient aussi beaucoup de la mère et de la (future) belle-soeur d'Haruo, jamais en reste d'une vacherie. Ca n'empêche pas ce dernier d'évoluer, et pas seulement dans le domaine des jeux vidéo, comme on le voit dans la dernière partie du volume.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation