Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Angoulême 2019
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Natth
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 13/02/19 03:11    Sujet du message: Répondre en citant

Concernant les RS, je pense qu'ils peuvent mettre en évidence les choses dégueulasses qu'on préférerait cacher sous le tapis, consciemment ou pas. Ces actes sont répugnants et pénibles pour tout le monde, mais les victimes de l'époque souffrent d'autant plus. Cela montre également que les horreurs en question ne seront plus acceptées. Que si on vous harcèle, y compris au point de vous pousser à la démission ou au suicide, vous pouvez espérer que ça se passera différemment d'il y a dix ans. Que vous pourrez parler à peu près librement de ce qui vous a traumatisé.

sushikouli a écrit:
La vraie question me paraît plutôt être celle-ci : Pourquoi, à âge égal (entre 30 et 40 ans), les femmes japonaises sont plus enclines à lire des mangas qui s'adressent à elles que les femmes occidentales ?

Les raisons de Shun me paraissent valables, mais je me demande si ces lectrices éventuelles sont tout simplement au courant que de tels mangas existent ? Si on en parle trop peu, elles ne vont pas deviner qu'un possible coup de coeur est accessible en France. Tout le monde ne lit pas Animeland ou Coyotemag. Au passage, je serais curieuse de voir une étude des ventes du manga féminin (s'adressant et/ou étant réalisé par des femmes) en occident. Cela ne m'étonnerait pas qu'on ait quelques surprises.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 13/02/19 10:21    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Je ne crois pas à cette théorie. Considérons que les enfants commencent à lire à 6/7 ans, que les filles abandonnent les mangas à 18, et que leurs règles débutent entre 11 et 13 ans. La puberté arrive donc peu ou prou à mi-parcours. S'il y avait une influence physiologique, elle se constaterait avant.


Je me suis dit exactement la même chose. Au moment où elles ont leurs règles, les jeunes filles ont en général encore beaucoup de comportements d'enfants (ex : elles jouent encore beaucoup) et ça ne s'arrête très clairement pas là. La maturité intellectuelle arrive bien après la puberté à mon sens, je n'irai pas trop chercher du côté de raisons physiologiques. A mon avis le social joue vraiment à fond.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 13/02/19 12:54    Sujet du message: Répondre en citant

@sushikouli : Ton gaslighting/détournement cognitif est fatiguant comme toujours... Parce qu'il faut vraiment le faire pour déduire de cette phrase,
"c'est bien dommage que ce genre de personnes ait une tribune sur un grand quotidien belge"
est un appel à la démission/renvoi/perte de revenus/perte de la carte de presse du journaliste ou que sais-je. Faut le faire aussi pour me faire passer pour un bourreau et pour une casseuse de journaliste. Et tout le reste de ton raisonnement est du même tonneau.
Tout détourner de cette façon me pousse juste à ne même plus te répondre, parce que ça devient vraiment toxique.



Xav a écrit:
Pour les mecs, rien à changer, en fait; pour les nanas, une responsabilisation immédiate.



Ton raisonnement a en grande partie du sens et j'apprécie la clarification (parce que je ne voyais pas exactement où tu voulais en venir au début), mais je voudrais revenir sur ce quote parce que c'est un peu le noeud du problème : On responsabilise les femmes et pas les hommes.
Que ce soit dans les cas de viols, d'harcèlements, de grossesses non désirées et non prévues, le blâme est placé sur les femmes avant tout, et elles doivent faire des pieds et des mains pour se faire entendre ou pour conserver le droit de leur autonomie. Il a fallu combien de témoignages de femmes pour faire tomber Bill Cosby, Harvey Weinstein et consorts ? Des dizaines et des dizaines, chacun, sur plusieurs années. Le "Slut-shaming", c'est aussi faire culpabiliser les femmes pour les excès et l'impunité des hommes, pareil pour les attaques contre le droit à l'avortement, sans cesse remis en question par des gens qui n'en ont en fait rien à foutre des enfants.

Tout ça n'a rien à voir avec la nature et les changements physiques, le problème c'est en tant que société, comment est-ce qu'on aborde ces changements et comment on éduque les femmes ET les hommes au respect mutuel et à ce que chacun porte la responsabilité de ses actes. Il ne faut effectivement pas nier les différences, mais il faut alors agir en conséquence et ne pas adopter un "laisser-faire" parce que c'est ce qu'on a toujours fait auparavant.


Citation:
Le harcèlement existe aussi dans les collèges, dans les cités, dans la rue mais rien d'aussi sexy que cette "ligue du lol" avec ces journalistes parisiens aisés dont je me fous totalement, sérieux dans les pays en guerre, ils doivent halluciner.
Et l'écologie, le capitalisme à outrance on en parle aussi aux infos mais finalement tout le monde s'en fout, il vaut mieux faire des débats sur la ligue du lol...


La "ligue du lol" n'est qu'une manifestation d'un problème beaucoup plus large, et tous les mouvements sociaux participent à cette libération de la parole progressive, qui fait beaucoup de bien aux victimes et aux générations à venir, qui pourront mettre des mots et des actions quand elles seront confrontées à ce genre de comportements.
Tu t'en fous peut-être, mais pas mal de victimes portent ce poids depuis des années, et elles/ils apprécient sans doute l'opportunité de voir leur souffrance reconnue.
Et oui, il y a du harcèlement partout, mais ce genre de débats publics sur un cas précis permet aussi de discuter sur des cas à plus petite échelle et personnelle, et c'est une bonne chose. Là par exemple je vois plein de témoignages de la façon dont les femmes journalistes sont traitées dans le JV...

Puis on peut et on doit même aborder les problèmes importants de front et de façon simultanée, parce que ça crée des effets positifs et un effet boule-de-neige sur d'autres domaines.
Une femme comme Alexandria Ocasio-Cortez aux États-Unis en inspirera sûrement beaucoup d'autres à se lancer et à changer les choses, et c'est là aussi le côté positif des réseaux sociaux, l'inspiration et l'exemple. Après certains s'en servent pour intimider et détruire (comme la ligue du lol), mais ce n'est pas pour ça que l'outil en lui-même est néfaste en soi. C'est surtout que tu n'en vois que le côté négatif (parce que personne ne t'oblige à suivre les émissions débiles, le foot ou les fachos).

Petite note sur la question #safaitreflechire : http://www.bouletcorp.com/2017/05/02/cetait-mieux-hier/

Et si tu crois que les forums sont "plus safe", c'est que tu n'as jamais vu ce qu'il se passe sur les gros gros forums style "jeuxvideo.com" et co, où l'harcèlement et autres vont bon train.

C'est une erreur de croire que l'internet n'est pas la vraie vie. L'internet est au contraire très réel, on ne discute pas avec des bots dans un environnement virtuel, mais avec des vrais personnes et qui peuvent avoir des réactions imprévisibles avec des conséquences qui le sont tout autant (positives comme négatives).
Le distinguer de la vie réelle c'est faire le jeu de ceux qui s'en servent à des fins néfastes, et encourager les comportements toxiques de certains.

Entre musique, série, courriels, horaires train/bus, livres audio, compte bancaire et jeux, j'apprécie personnellement beaucoup l'usage de mon smartphone.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/02/19 14:12    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
@sushikouli : Ton gaslighting/détournement cognitif est fatiguant comme toujours... Parce qu'il faut vraiment le faire pour déduire de cette phrase,
"c'est bien dommage que ce genre de personnes ait une tribune sur un grand quotidien belge"

Alors explique-moi ce que tu as voulu dire ou faire en écrivant cette phrase. Quel était ton but, quel était ton message ?

Et idem pour ce passage :
Citation:
Et une bonne couche de sexisme et de misogynie dans l'intro aussi :
"Pour couronner une femme, après les polémiques des années passées ?... Peut-être bien. Mais je dirais, pour suivre l’idée d’une auteure française, que donner un prix à une femme parce que c’est une femme, c’est déjà du sexisme !"
Il ne lui manque plus que de sous-entendre qu'elle a couché pour réussir.

Merci.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 13/02/19 15:12    Sujet du message: Répondre en citant

A chacun ses incompréhensions. Moi, c'est cette partie-là :
Citation:
Les règles étant un phénomène naturel, elles n'ont absolument pas vocation d'être douloureuses. Dans le cas contraire, c'est le signe d'une autre problématique sous-jacente (dans la tête, dans le coeur ou dans le sexe)


qui me laisse pantois. La logique "naturel = pas douleurs" est un raccourci qui me laisse un poil songeur. Je vais supposer que c'est juste une mauvaise formulation.

Bon, je passe aussi sur le côté "Si tu souffres, c'est ta faute" de la seconde partie, car ça me semble un peu trop simpliste comme raisonnement.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 13/02/19 15:30    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Alors explique-moi ce que tu as voulu dire ou faire en écrivant cette phrase.


Non.

Parce que,

- Mon propos était limpide (je ne sais pas ce que t'apporte tes lectures sur la condition des femmes si c'est pour ne pas relever plusieurs remarques sexistes sur la légitimité d'une femme dans un article).
- Je ne te dois rien.
- Je n'apprécie pas le ton que tu emploies et ce sentiment d'agression.

Tu n'es absolument pas dans la conversation.

À moins que tu ne sois le journaliste en question (mais je sais bien que ce n'est pas le cas), je ne comprends pas ton acharnement, et que tu souhaites absolument le défendre (surtout que vu son style et son usage de la ponctuation, ça fait vraiment amateur), à part pour le plaisir de la confrontation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 13/02/19 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Tout ça n'a rien à voir avec la nature et les changements physiques, le problème c'est en tant que société, comment est-ce qu'on aborde ces changements et comment on éduque les femmes ET les hommes au respect mutuel et à ce que chacun porte la responsabilité de ses actes. Il ne faut effectivement pas nier les différences, mais il faut alors agir en conséquence et ne pas adopter un "laisser-faire" parce que c'est ce qu'on a toujours fait auparavant.

Je suis absolument d'accord sur le besoin d'agir sur les dysfonctionnements que tu cites. Au même titre que la Ligue du LOL, il y a là quelque chose que je n'arrive pas à comprendre, tant l'éducation que j'ai reçue m'inscrit loin de tout cela. Il me semble que la mise en place d'une société se voulant très policée en surface a fait surgir des courants de violence plus ou moins dissimulés, contre lesquels on ne sait comment réagir pour trouver une solution.

Juste pour revenir sur ma remarque sur les changements physiologiques: rien à redire sur la question de la responsabilité des actes dans ce que tu décris. Mais ce que je voulais souligner, c'est que la simple gestion des règles (en gros, faire le suivi et s'assurer d'avoir un tampon ou des serviettes périodiques ou autre au moment M) correspond à une forme de responsabilisation. Et que ça s'accompagne aussi d'une forme de maturité (qui a probablement ses sources ailleurs -- ensuite, c'est un écheveau bien difficile à démêler, vu que l'on n'a toujours pas vraiment fait le tri entre acquis et inné chez l'homme).
Alors que du côté des mecs, et juste dans cette simple gestion de son propre corps, on n'est pas du tout sur la même modalité.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/02/19 17:28    Sujet du message: Répondre en citant

Corti a écrit:
La logique "naturel = pas douleurs" est un raccourci qui me laisse un poil songeur.

Pourquoi ? Il s'agit là du bon sens le plus élémentaire. Quel serait l'intérêt, pour la Nature, d'imposer quelque chose de douloureux (et répétitif, mensuellement, pendant 40 ans, pour un organe dont l'utilité réelle varie de 1 à 7 fois en moyenne) à ses créatures ? Dans un corps humain standard et en bonne santé, aucun phénomène n'est douloureux. La douleur est toujours le symptôme de quelque chose. Pourquoi les règles devraient faire exception ? Jusqu'à il y a cinq ans, j'étais comme vous, convaincu que les règles faisaient mal et qu'il était admissible que les femmes en chient pendant cette période. Mais quand on y réfléchit objectivement et honnêtement, force est de reconnaître que c'est absurde et que les femmes elles-mêmes se tirent une balle dans le pied en relayant cette idée reçue.
Citation:
je passe aussi sur le côté "Si tu souffres, c'est ta faute" de la seconde partie

C'est pas ce que j'ai dit. Mais puisque tu pars là-dessus, je te dirais que, quand tu souffres, qu'elle que soit ta douleur, personne d'autre que toi ne pourra le ressentir à ta place, ni guérir à ta place. Il n'y a que toi, par toi-même, qui peut soulager tes souffrances (à chacun ensuite de trouver à la fois la cause exacte et le remède adapté).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/02/19 18:18    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Non.

Parce que,

Parce que tu es surtout trop bornée pour reconnaître tes erreurs, accepter tes torts et te confronter à des idées ou des opinions qui ne sont pas conformes aux tiennes. Dès qu'il est question de rapport hommes-femmes, tu laisses tes émotions et tes peurs diriger ton regard et tu trouves la moindre excuse pour esquiver la conversation. Franchement, j'ai une très haute opinion de toi, mais quand je te vois critiquer ce journaliste par derrière, sur un obscur forum, sous couvert de pseudo, alors que lui a eu le courage de donner son avis - qui se défend, ne t'en déplaise - sous son vrai nom (et XaV s'est lui aussi exprimer sous son vrai nom sur Du9, même si je suis en désaccord avec sa posture), je ne trouve ça ni digne, ni courageux. Et je ne peux pas cautionner d'un côté qu'on souhaite libérer la parole des femmes, si c'est pour brider celle des hommes en parallèle. Ce n'est ni ma vision de l'égalité, ni celle de la justice.
Citation:
Mon propos était limpide

Le propos du journaliste aussi, ce qui ne t'as pas empêché de le déformer pour lui prêter des paroles, des idées et des positions qui ne sont pas les siennes.

Tu lui reproches "Et une bonne couche de sexisme et de misogynie dans l'intro aussi parce qu'il a écrit :
"Pour couronner une femme, après les polémiques des années passées ?... Peut-être bien."

Où sont le sexisme et la misogynie là-dedans ? Il contextualise un événement (le Prix) par rapport à un climat politiquement tendu (la crise de l'expo exclusivement masculine d'il y a deux ans) et s’interroge sur un éventuel lien de cause à effet qui aurait pu orienter les résultats du vote. La question est aussi juste que pertinente, d'ailleurs d'autres journalistes se la pose et Stéphane Beaujean lui-même n'exclu pas que ça ait partiellement joué.

"Mais je dirais, pour suivre l’idée d’une auteure française, que donner un prix à une femme parce que c’est une femme, c’est déjà du sexisme !"
Il rappelle ensuite que le sexisme n'est pas unilatéral (ce qui est sain) puis reprend, pour se couvrir - mais visiblement, ça n'a pas marché Mort de rire - les propos d'une femme, elle-même auteure de BD, pour souligner qu'offrir un Prix à Rumiko Takahashi juste parce que c'est une femme, ce serait une mauvaise raison de faire les choses, entre autre parce que c'est sexiste. On peut être en désaccord avec ça, je le conçois, mais c'est un argument tout à fait recevable. Qui ne mérite en tout cas pas ta remarque suivante totalement déplacée et hors de propos : "Il ne lui manque plus que de sous-entendre qu'elle a couché pour réussir."

Je terminerai ce paragraphe par cette citation (que je vais me mettre en signature, tiens !) :

"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."

Tu as aussi le droit d'admettre que si je ne te comprends pas toujours, c'est peut-être aussi parce que tu es moins limpide que ce que tu le voudrais. Clin d'oeil (Et ainsi avoir l'humilité d'accepter de développer quand je te le demande pour éclaircir posément les malentendus)

Citation:
- Je n'apprécie pas le ton que tu emploies et ce sentiment d'agression.

Mon ton était totalement neutre et dans le seul but d'éclaircir des points de compréhension. Tu te sens agressée toute seule. (Ce message-là est beaucoup moins sympa, nous sommes d'accords) Tu n'apprécies surtout pas qu'un homme soit en désaccord avec toi. Il y a deux ans, tu m'as collé une étiquette sur le front et depuis tu te place constamment en faux, voire en victime (d'une personne prétendument toxique dont tu éprouves le besoin de te protéger), et dès que mes arguments te déplaisent tu fuis systématiquement le dialogue. Je n'y suis pour rien si tu es mal à l'aise face au conflit ou à la contradiction. (Et dans les rapports de force, fuir c'est aussi une façon de dominer l'autre en l'empêchant de répondre)
Citation:
Tu n'es absolument pas dans la conversation.

Si ça te rassures de penser que le problème vient de moi... Continue de garder ce joli bol que tu portes sur la tête...
Citation:
je ne comprends pas ton acharnement, et que tu souhaites absolument le défendre, à part pour le plaisir de la confrontation.

Parce que je n'aime pas les injustices. (Et que ton acharnement initial contre lui n'était pas non plus justifié - XaV avait déjà bien fait le job)
Parce que je n'aime pas les gens adeptes du "fais ce que je dis, pas ce que je fais", et que tu agis souvent de la même manière que les comportements que tu dénonces. Je te mets donc face à tes contradictions.
Parce que je suis en désaccord avec certaines de tes interventions (et le but d'un forum, c'est justement, entre autres, de débattre).
Enfin, parce qu'on n'est pas tous égaux, et que ce n'est pas parce que ce journaliste (j'arrive pas à retenir son nom, désolé) ne formule pas avec un talent exceptionnel d'orateur ses idées qu'elles sont forcément à jeter.
Citation:
(surtout que vu son style et son usage de la ponctuation, ça fait vraiment amateur)

Raison de plus pour ne pas taper sur une ambulance. Règle numéro 1 : Jamais s'en prendre aux gens qui ne peuvent pas se défendre ou qui sont plus faibles que soi.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 13/02/19 19:00    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
La question est aussi juste que pertinente, d'ailleurs d'autres journalistes se la pose et Stéphane Beaujean lui-même n'exclu pas que ça ait partiellement joué.



Hun, hun, et tu oublies évidemment de préciser que le même Stéphane Beaujean exprime dans la foulée exactement ma pensée, parce que ça ne sert pas ton propos :

Une part du vote peut, peut-être, s'expliquer à cette lumière », réagit Stéphane Beaujean, « mais ce serait faire injure à Takahashi d'expliquer son Grand Prix par ce seul biais. Le livre fait l'auteur, et pas l'inverse. En revanche, je crois qu'une autre explication répond beaucoup mieux à ce résultat : cette élection correspond à une évolution plus profonde dans les modes de lecture des générations les plus jeunes. Takahashi est récompensée par des lecteurs qui dévoraient ses mangas dans les années 1980-1990, alors que le manga débutait sa montée en puissance. Mais ce résultat reflète aussi une réalité plus immédiate dont les derniers chiffres de vente témoignent : les jeunes lecteurs dévorent du manga, voire du comics, et délaissent de plus en plus la bande dessinée franco-belge traditionnelle, dont le modèle roi était celui de la série. »


Et c'est symptomatique de ton approche. Tu extrapoles complètement le propos d'une personne pour le faire devenir complètement autre chose, soit par omission soit par interprétation (très souvent fantaisiste ou largement exagéré).

J'ai déjà expérimenté du gaslighting à plusieurs occasions IRL, rarement à ce niveau en ligne.

Stéphane Beaujean passe tout l'article à encenser Rumiko Takahashi, à bien souligner qu'elle a obtenu le prix grâce à ses compétences et son talent, et tu te sers d'un morceau de phrase (littéralement) pour essayer de faire croire que même lui émet des réserves sur sa légitimité à recevoir le prix.

C'est pour ça que c'est souvent inintéressant et contre-productif de discuter avec toi, parce qu'on passe plus de temps à recadrer et corriger tes extrapolations qu'autre chose.

Comme celle-ci par exemple :

Citation:
Et je ne peux pas cautionner d'un côté qu'on souhaite libérer la parole des femmes, si c'est pour brider celle des hommes en parallèle.


Moi qui émet comme critique qu'un article est mal écrit et véhicule des idées sexistes et mysogines = volonté de brider la liberté d'expression des hommes.

Comment tu veux sérieusement répondre à ça si il s'agit de ton hypothèse de départ et que c'est à moi de perdre du temps à te convaincre que ce n'est pas le cas ? C'est une perte d'énergie et de temps monumentale.


sushikouli a écrit:
Dans un corps humain standard et en bonne santé, aucun phénomène n'est douloureux.


C'est vrai qu'on m'a toujours dit que l'accouchement était une partie de plaisir.

sushikouli a écrit:
Mais quand on y réfléchit objectivement et honnêtement, force est de reconnaître que c'est absurde et que les femmes elles-mêmes se tirent une balle dans le pied en relayant cette idée reçue.


Toute la confiance d'un homme blanc cis qui n'a jamais expérimenté de règles dans cette phrase.

Ca m'a beaucoup fait rire néanmoins, c'est déjà ça de pris.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/02/19 19:05    Sujet du message: Répondre en citant

Pourquoi t'es systématiquement sur la défensive ?
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 13/02/19 19:09    Sujet du message: Répondre en citant

Enfin, si on suit ta logique sushi, les accouchements ne devraient jamais être douloureux sauf cas de complication. Je doute que ça soit le cas, car même pour les animaux, ce n'est pas une gageure d'accoucher.

D'ailleurs, les règles étant ce qu'elles sont, on est quand même dans le cadre d'une perte de sang (abondante ou non) pour le corps. Ce qui n'est jamais cool pour le corps. La douleur physique est d'abord et avant tout un message d'alerte envoyée au cerveau. Vu que la perte de sang entraîne de facto un affaiblissement du corps, il me semble que le corps alerte le cerveau de son état par la douleur pour prévenir que ce n'est pas le moment de gambader partout. En tout cas, ça me semble beaucoup plus probable biologiquement qu'une douleur qui ne serait qu'une conséquence psychosomatique.

Bon, après, je peux comprendre la position de Therru de ne pas avoir envie de t'expliquer plus ce qu'elle dit. Car, malgré ce que tu prétends, parler avec toi sur un forum, c'est comme parler à un mur quelque part. Donc pour reprendre ta citation, tu nages totalement dans le "j'entends rien de ce que vous dites" en combo avec du "je veux faire dire ce que je veux entendre"
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Manuka
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 13/02/19 19:36    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Corti a écrit:
La logique "naturel = pas douleurs" est un raccourci qui me laisse un poil songeur.

Pourquoi ? Il s'agit là du bon sens le plus élémentaire. Quel serait l'intérêt, pour la Nature, d'imposer quelque chose de douloureux (et répétitif, mensuellement, pendant 40 ans, pour un organe dont l'utilité réelle varie de 1 à 7 fois en moyenne) à ses créatures ?


Disons que "La Nature qui ose et dispose", "La Nature qui a de grands desseins", ce sont des images faciles. Que les règles soient douloureuses, c'est un problème pour l'humanité. Ça ne veut pas dire que ce ne soit pas "naturel". Que les règles puissent être douloureuses, ce n'est ni normal ni anormal. C'est. Ça ne veut pas dire pour autant que l'on doit laisser les femmes avoir mal lors des règles.
La "Nature", pour nous autres mammifères, elle agit au niveau du germen, et non du soma. C'est-à-dire qu'elle modifie son code-source dans les gamètes. Et elle modifie au hasard. Sans but.
Si la gamète modifiée ne forme jamais d'embryon ? Fin.
Si la gamète modifiée entraine la mort de l'embryon ou du rejeton avant puberté ? Fin
Si la gamète modifiée entraine la stérilité du rejeton ? Fin
Si la gamète modifiée entraine une gêne à la reproduction pour le rejeton ? Fin possible. Et si la modification est dominante, probabilité de fin sur les générations suivantes de plus en plus élevée
Si la gamète modifiée entraine une gêne pour le rejeton mais une gêne qui ne concerne pas la reproduction. Eh bien, "où est le problème ?" elle va se dire la Nature.
Et je te passe d'autres possibilités...

Que les règles soient douloureuses, ce n'est pas normal pour la société (société qui a ici raison) mais pas pour la Nature.
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/02/19 20:05    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Hun, hun, et tu oublies évidemment de préciser que le même Stéphane Beaujean exprime dans la foulée exactement ma pensée, parce que ça ne sert pas ton propos :

Mon but n'est pas de te donner tort, mais de pointer ta mauvaise foi dans la critique formulée à l'encontre du journaliste belge.

Pour le reste, j'ai également beaucoup de désaccords avec le propos de Stéphane Beaujean, mais je me réserve mon argumentaire pour un éventuel article ultérieur.
Citation:
Et c'est symptomatique de ton approche. Tu extrapoles complètement

Comme tu extrapole mes propos pour te conforter dans l'opinion que tu t'es forgée sur moi et qui se base uniquement sur mes propos sur ce forum. Sans nuance ni prise de recul.
Citation:
Stéphane Beaujean passe tout l'article à encenser Rumiko Takahashi,

La prochaine fois que j'ai du temps à perdre, je vais prendre l'intégrale de Ranma 1/2 pour compter toutes les cases où un perso se retrouve les nichons à l'air. Et quand j'aurais le total, je prendrais la saison 1 d'Angel Heart, et je compterai toutes les cases où un perso pleure. Et je comparerais. Je suis curieux de savoir qui des mangakettes exhibitionnistes ou des mangaka émotifs sont les plus forts ! Maléfique

Je vais extrapoler sur un point, mais je suis prêt à parier que si Ranma 1/2 (ou même Lamu et Maison Ikkoku) avait été dessiné par un homme, toutes les féministes de France auraient crié au scandale et se seraient opposées à ce Prix, toi la première.
Citation:
elle a obtenu le prix grâce à ses compétences et son talent

Les chiffres postés par XaV montrent bien que ce sont ses adaptations animés qui plaisent le plus en francophonie et que l'effet nostalgie prime sur l'intérêt pour ses titres les plus récents.

Moi, mes arguments sont les suivants :
1/ A partir du moment où les animés de ses œuvres ont la primauté, on devrait tout autant récompenser le travail des deux Atsuko, Nakajima et Ishida, dont l'apport a été essentiel dans ce succès. Soyez cohérents jusqu'au bout, rendez à Césarette ce qui lui appartient.
2/ Takahashi a été publié en France de manière quasi-ininterrompue depuis 25 ans. Où étaient les fans et les journalistes qui trouvaient son travail tellement formidable qu'ils ne l'ont jamais mis en valeur pendant ce temps-là ? (A part Hervé) Ce qui est scandaleux, c'est de se dire qu'il faut dire et écrire "a reçu un prix à Angoulême" pour qu'on s'intéresse réellement au travail d'un auteur et qu'on lui accorde de la valeur. (Et ça veut dire quoi ? Que tous les gens qui n'ont pas eu ce prix sont des tâcherons ou des incapables ?)
3/ ça fait au moins 10 ans que Takahashi a dépassé les 200 millions de livres vendus... Il est temps de s'en rendre compte... La France, toujours à la pointe de l'actu...
4/ Enfin, est-ce que quelqu'un se préoccupe de savoir si Rumiko Takahashi a envie d'être le porte-drapeau des causes auxquelles on accole son nom ?
Citation:
Moi qui émet comme critique qu'un article est mal écrit et véhicule des idées sexistes et mysogines = volonté de brider la liberté d'expression des hommes.

Tu sais très bien que ce n'est pas de ça qu'il s'agit. Dans ton tout premier message, tu n'as jamais parlé de la forme. Quant à l'idée de brider la parole d'un homme, je fais référence au passage où tu déplores que ce genre de personne ait une vitrine dans un grand média belge. Mélange pas tout.
Citation:
C'est vrai qu'on m'a toujours dit que l'accouchement était une partie de plaisir.

Sauf que ces dernières années, on a découvert que certaines femmes avaient un orgasme en accouchant (de mémoire, officiellement, on serait autour de 0,2% - c'est peu, mais comme on ne s'est semble-t-il jamais posé la question avant, difficile de dire dans quelle mesure c'est représentatif de la réalité). Ce serait marrant qu'on finisse par découvrir que faire jouir une femme serait plus efficace qu'une péridurale...

J'ajoute que, dans la croyance populaire, la grossesse est une expérience exclusivement féminine. Pourtant, la technique de l'haptonomie, mise en place il y a déjà 30 ans - et très méconnue du grand public - a prouvé que le père pouvait être partie prenante de la grossesse en interagissant directement avec le foetus (influençant par la même occasion un développement différent et très positif de l'enfant, favorisant d'emblée une meilleure communication avec ses parents).

L'erreur c'est de croire que "parce qu'on ne sait pas comment faire pour que ça se passe systématiquement bien" que ça ne peut pas "se passer systématiquement bien". Je pars du principe que tout s'apprend. Mais c'est un état d'esprit.

Citation:
sushikouli a écrit:
Mais quand on y réfléchit objectivement et honnêtement, force est de reconnaître que c'est absurde et que les femmes elles-mêmes se tirent une balle dans le pied en relayant cette idée reçue.


Toute la confiance d'un homme blanc cis qui n'a jamais expérimenté de règles dans cette phrase.

(c) Danièle Flaumenbaum. Trente ans de gynécologie au compteur. Je pense qu'en terme d'expérience, elle sait de quoi elle parle et que son regard s'éloigne largement du "je personnellement" qu'on trouve sur des forums internet. Clin d'oeil

@Corti et Manuka : Je vous renvois une nouvelle fois à la lecture du livre précité où tous les arguments sont posés et justifiés comme il se doit.
Corti a écrit:
Car, malgré ce que tu prétends, parler avec toi sur un forum, c'est comme parler à un mur quelque part.

Tout dépend pourquoi tu parles avec les gens. Si tu considères que tu parles à un mur, ça veut dire que :
1/ tu penses que tu as raison et que l'autre à tort (ça s'appelle un préjugé)
2/ que ton orgeuil est tel que ton seul soucis c'est d'avoir raison (et donc de gagner face à l'autre) (ça s'appelle un rapport de force)
3/ que la personne en face est incapable de reconnaître ses torts. Et sur ce dernier point :
a/ J'ai beaucoup de défauts (en tête desquels les quote abusifs), mais j'ai toujours reconnus mes torts, et toujours remercié sincèrement les gens qui m'apportaient quelque chose d'instructif au cours d'un échange
b/ Je n'aime pas parler pour ne rien dire, donc en général, quand j'interviens, c'est parce qu'à minima j'ai déjà réfléchis à la question longuement et que j'estime mon opinion valide sur l'un ou l'autre point. Ce qui me permet d'argumenter longtemps.

Quand tu es dans l'échange, dans la conversation (pour reprendre Therru), tu ne te soucis pas de tout ça, parce que tu es la pour partager, échanger, et écouter. Pas pour gagner quoi que ce soit (si ce n'est de nouvelles connaissances ou approfondir des acquis).
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/02/19 20:14    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Toute la confiance d'un homme blanc cis qui n'a jamais expérimenté de règles dans cette phrase.

Repenses-y, à celle-là, à chaque fois que tu entendras une femme affirmer que "les hommes ont un orgasme à chaque fois qu'ils éjaculent". Clin d'oeil
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivante
Page 10 sur 11

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation