Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

ATOM, le nouveau magazine
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 20, 21, 22, 23  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 19/02/18 12:05    Sujet du message: Répondre en citant

Aniki a écrit:
On est juste des êtres humains et la vraie magie d’une interview, pour moi, c’est ça : la rencontre entre deux esprits, les rebonds que ça peut créer ; pas une dynamique asymétrique où l’un s’agenouille devant l’autre.

Oui, et puis il faut redire que comme c'est le résultat d'une interaction, le résultat n'a rien de gagné d'avance. En gros, il y a des fois où ça se passe super bien, et d'autres où on pédale grave dans la semoule; des jours où l'auteur est de mauvais poil, et d'autres où on pose *la* question qui brusquement ouvre les vannes des confidences.

Et puis, même si ça se passe bien, il y a des auteurs qui ont beaucoup de choses à dire, et d'autres moins. Les Américains, par exemple, sont visiblement rompus aux entretiens, ce qui fait que c'est très facile d'avoir quelque chose de bien -- mais que ça demande de gratter un peu plus pour aller en profondeur et aborder des sujets inhabituels ou intéressants.
Les Japonais, à l'inverse, ont rarement un discours tout prêt, et sont moins enclins à se mettre en avant. Et puis, il y a certains sujets sur lesquels certains ne veulent absolument pas se confier (je me souviens d'un entretien avec Mizuno Junko qui avait soigneusement ignoré toutes mes questions sur le rapport à la nourriture, faisant mine de ne pas comprendre quand j'évoquais boulimie/anorexie).

Bref, c'est un exercice toujours compliqué (et c'est pour ça que je suis toujours super stressé avant une rencontre que j'anime, et épuisé après).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Manuka
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 19/02/18 18:11    Sujet du message: Répondre en citant

Quasiment sans rapport avec les messages précédents,
Question volontairement sibylline :
Quelle revue avez-vous l'impression de voir le plus/le mieux en rayon : ATOM ou Les Cahiers de la Bande Dessinée ?
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 19/02/18 20:46    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai vu aucun numéro des cahiers de la bande dessinée, en grande surface comme en Relay ou équivalent - en même temps, je n'ai jamais cherché. Mort de rire
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 20/02/18 00:56    Sujet du message: Répondre en citant

XaV a écrit:
Et puis, il y a certains sujets sur lesquels certains ne veulent absolument pas se confier (je me souviens d'un entretien avec Mizuno Junko qui avait soigneusement ignoré toutes mes questions sur le rapport à la nourriture, faisant mine de ne pas comprendre quand j'évoquais boulimie/anorexie).


Tout à fait, je vois exactement de quoi tu veux parler. Et il faut bien sûr respecter cette volonté de silence (même si on préférerait sans doute qu'on nous dise cash "je ne souhaite pas en parler").
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 22/02/18 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien aimé l'article sur le métier de traducteur avec les interviews de plusieurs d'entre-eux. Sébastien Ludmann y apparaît - plus particulièrement je trouve - très sympathique. Comme en plus j'ai réalisé qu'il bossait sur Moonlight Act et Golden Kamui, 2 séries dont la traduction est excellentissime, avec un humour et des répliques qui font mouche, cela m'a encore plus conforté dans cette opinion !
Il a gagné le prix konishi pour Golden Kamui et c'est bien mérité; il faut lire Moonlight Act rien que pour la traduction : du bonheur !
Bravo pour son boulot, ça nous change des bras cassés incapables d'écrire dans un français correct.
J'ai regardé aussi du coup que Aurélien Estager et Sébastien Ludmann bossent avec Fausto pour Atom dans les interviews dans le 5 (et sûrement les précédents).
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 22/02/18 19:50    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
J'ai bien aimé l'article sur le métier de traducteur avec les interviews de plusieurs d'entre-eux. Sébastien Ludmann y apparaît - plus particulièrement je trouve - très sympathique.

Il l'est... En tout cas, à chaque fois que j'ai discuté avec lui sur le stand Doki-doki où il travaillait pendant Japan Expo, c'est l'impression qu'il m'a donné... (sifflote, sifflote...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 22/02/18 19:59    Sujet du message: Oui Répondre en citant

Pareil, sauf que je bavardait plus avec Arnaud (Plumeri) ou Sylvain (Cholet), à l'époque où j'allais à Japan Expo. En tout cas, il a fait un excellent interprète à Angoulême.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 05/05/18 20:25    Sujet du message: Répondre en citant

C'est parti pour mon habituel pavé sur Atom. Mort de rire Il faut dire qu'il y a pas mal de choses à dire sur les articles et sur les auteurs interviewés. Et que j'ai eu le temps de le lire en faisant la queue pour mes comics gratuits.

Remarques générales d'abord :

Les notes à la fin des articles, c'est vraiment pénible, surtout quand les interviews sont très longues. Ca serait nettement mieux en bas de la page concernée.

Je remarque, parce que ceux-ci interviennent spontanément ou suite à une question du mangaka interviewé, que les responsables éditoriaux (ou tantôs) sont souvent présents lors des interviews. Je me demande si c'est un choix des auteurs ou une obligation imposée par les maisons d'édition.

Je me dis d'ailleurs que ce serait intéressant d'avoir un article sur leur rôle, comme il y en a eu un sur les traducteurs. J'en ai surtout entendu parler par Bakuman et par les références que les auteurs font dans leurs mangas, sérieusement ou de façon parodique (l'inoubliable docteur Mashirito). J'aimerais bien avoir un article détaillé sur leur rôle, les différences selon les auteurs, les magazines ou les époques.

Remarque négative : toujours pas d'auteurs de shôjos-joseïs interviewées.

Passons maintenant au contenu des différentes interviews :

Celle de Takahashi est le gros morceau du volume, occupant, avec quelques critiques de certaines de ses oeuvres et les illustration, 24 pages sur 130. J'en attendais beaucoup, vu l'importance de l'oeuvre de la dame et le peu d'interviews données et... j'ai eu ce que j'attendais. C'était une excellente interview, avec des questions pertinentes et adaptées à ses différents mangas et des réponses qui rebondissaient bien sur celles-ci. On apprend des choses sur les influences de l'auteur, sur ses méthodes de travail, sur ce qu'elle veut faire passer comme message, sur ses objectifs (avant tout divertir le lecteur)...

Juste une petite réserve sur un déséquilibre des questions : on en a d'assez nombreuses sur ses 3 premières grandes oeuvres mais une seule pour Inu Yasha et Rinne. Bon, en même temps, il faut reconnaître que l'interview était déjà longue et que les deux derniers mangas sont moins intéressants qu'Urusei Yatsura, Maison Ikkoku et Ranma 1/2.

Je suis globalement d'accord avec l'analyse de ces oeuvres, notamment pour Ranma 1/2, sur le caractère à la fois osé du thème du travestissement, sur l'évolution au fil du manga de Ranma sur son utilisation de son corps féminin mais aussi sur les limites du manga. Les personnages ne s'émancipent guère des traditions et, au final, Ranma va épouser Akane - même si le mariage est interrompu. Shampoo refuse toujours d'avouer à Mousse qu'elle l'aime, même si cela transparaît de façon fugace à une ou deux occasions...

Autre limite des mangas de Takahashi, du moins de Ranma et, encore plus, d'Urusei Yatsura, c'est la faiblesse (quasiment l'absence pour UY) de trame narrative et de résolution des quelques intrigues. Ce n'est pas vrai pour Maison Ikkoku (même si la trame prend son temps pour avancer), ni pour Inu Yasha (qui a une structure assez classique de shônen de baston).

Ishizuka : pas grand chose à en dire sinon que j'ai trouvé intéressante la façon dont l'auteur dépeint ses centres d'intérêt, ses méthodes de travail et la façon dont il conçoit ses personnages, notamment pour Sanpo, le héros de Vertical

Itô : bon, les mangas d'horreur, ça n'est pas mon truc (j'avais quand même lu Spirale en son temps, histoire d'essayer). DU coup et de façon tout à fait subjective, j'ai trouvé le dossier trop long (16 pages). Mais pour les fans de l'auteur, ça doit être passionnant.

Mashima : mouais... J'étais sceptique sur l'intérêt d'une interview, l'auteur en ayant beaucoup donné à l'occasion de ses déplacements en France (il semble être très sympathique et accessible) et ne faisant pas partie, en terme de qualité globale de son manga, du top dans le genre du shônen de baston (hormis pour les dessins). Pour un magazine qui se veut exigeant, il me semble qu'il y a des auteurs beaucoup plus intéressants que Mashima (Oda, Arakawa et Togashi au premier rang, mais aussi d'autres comme Shimabukuro, One ou Suzuki). Il y a dans l'interview quelques choses sympas à lire sur son passé ou ses méthodes de travail mais pas grand chose d'intéressant sur son manga et ses thématiques (après, il faudrait aussi qu'il y ait des thématiques intéressantes dans Fairy tail...), hormis sur les personnages féminins à propos desquels il est remarqué, tout à fait justement, qu'elles ont le mérite de ne pas être des potiches : un point à mettre à l'actif de l'auteur.

Furuya : un peu comme pour Itô, ça n'est a priori (puisque Saltiness n'est pas encore sorti chez Akata) pas trop mon truc. Et je ne suis pas fan du style de dessin.

Izu : un article qui me donne bien envie de découvrir l'auteur. Je compte d'ailleurs acheter le recueil On the frontier un de ces jours. Les thématiques semblent assez variées et j'aime bien le style de dessin de l'auteur (l'illustration couleur choisie pour ouvrir l'article est splendide).

Sakurai : hmm, voici un auteur sulfureux, et c'est un euphémisme, autant par son parcours que par les thématiques abordées. Le premier était d'ailleurs largement abordé dans une interview présente dans le dernier tome de Ladyboy vs yakuzas (et faite par Fausto d'ailleurs) et était assez hallucinant. On y revient donc ici, d'où quelques répétitions mineures.

Ladyboy m'a beaucoup fait rire - et parfois mis mal à l'aise également - par son côté grotesque, mais je suis plus critique sur "La virginité passé 30 ans" (on en a déjà parlé dans les dernières lectures, donc je ne vais pas revenir dessus)

Shirahama : encore une interview très intéressante. Les dessins sont superbes et j'ai beaucoup aimé les questions qui lui sont posées, notamment sur ses influences artistiques. Même quand elles ne font pas mouche (la mangaka n'avait jamais entendu parler du tableau de Magritte), elles lui permettent de rebondir et de réfléchir sur son travail, comme elle le signale d'ailleurs en réponse à la dernière question. Très bonne interview donc.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shampoo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 18 Sept 2011

Message Posté le : 05/05/18 22:45    Sujet du message: Répondre en citant

Ito etant un de mes auteurs fetiches, je ressort de ce numéros très deçu, pas un mot sur les adaptations ciné (meme si elles ne sont pas toutes exceptionnelles) une bibliographie loin d'etre complète, et puis c'est pas comme si un anime etait sortit cette année sur ses oeuvres...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 06/05/18 18:14    Sujet du message: Répondre en citant

Fascinant. Un mécontent dès le second message. (en plus, avec ton pseudo, j'aurais juré que tu étais fan de Takahashi) Un jour un livre ou un (numéro de) magazine sur le manga fera l'unanimité. Un jour. Sur une autre planète.

Merci Cyril pour ton feedback détaillé. Du coup, je vais acheter ce numéro. Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 06/05/18 19:32    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ton retour, Cyril !
Content que l'interview de Shirahama t'ait plu.

Concernant les responsables éditoriaux : ils sont quasiment toujours présents, oui, sauf pour les auteurs plus libres. C'est souvent tout simplement "comme ça", par défaut, comme une règle. Parfois, ça aide aussi les auteurs qui ne sont pas sûrs d'eux, parce qu'ils ont un "backup". Lorsque les auteurs viennent en France, les tantô les accompagnent. On pourrait alors croire qu'ils sont forcément présents en entretien, dans ce cas-là, vu qu'ils sont sur place. Mais en fait non, pas forcément (j'ai eu des auteurs sans responsable éditorial, pour plusieurs itv réalisées en France, et je savais pourtant que le responsable était dans le coin).

Concernant Ito, je n'ai pas encore eu l'occasion d'avoir le dossier sous les yeux mais j'imagine que l'angle de l'article était de rester dans le pur manga. Et puis rien ne dit qu'il n'y a pas eu une consigne préalable du genre "OK pour l'entretien mais on ne parle pas de l'anime" (j'invente et spécule). Toujours garder à l'esprit que les interviews, c'est compliqué et semé d'embûches.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 06/05/18 20:14    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les précisions sur les auditeurs.

A propos de l'interview de Shirahama, d'ailleurs, un petit ajout : je pense que ça aurait été intéressant (mais après, il y a aussi des problèmes de place) de mettre les oeuvres artistiques citées à côté des planches de manga pour que le lecteur fasse le lien entre les deux.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 06/05/18 23:08    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ses retour, je viens de le commander sur amazon car curieux de lire les itw de rumiko et ito.
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 06/05/18 23:12    Sujet du message: Répondre en citant

De toute façon, il faut voir la relation auteur-éditeur comme un couple : il y a donc autant de cas différents que d'individus et de combinaisons.

En tout cas, personnellement, je n'ai jamais ressenti aucun éditeur japonais comme intrusif ou envahissant lors des interviews que j'ai eu.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 06/05/18 23:34    Sujet du message: Répondre en citant

Je me souviens d'une conférence d'Obata à Japan Expo, qui s'était transformé en conférence sur le rôle du tantô dans la conception d'un manga tandis que le mangaka dessinait par derrière Mort de rire
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 20, 21, 22, 23  Suivante
Page 21 sur 23

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation