Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Le chef de Nobunaga - Mitsuru Nishimura et Takuro Kajikawa

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 29/04/14 21:06    Sujet du message: Le chef de Nobunaga - Mitsuru Nishimura et Takuro Kajikawa Répondre en citant



Après Bride stories, Thermae Romae ou Cesare, le seinen historique semble vraiment à la mode avec Le chef de Nobunaga que nous propose Komikku. Le point de départ se rapproche d'ailleurs de celui de Thermae Romae puisqu'on se retrouve avec un homme spécialiste dans un domaine (en l'occurence la cuisine) projeté dans une époque qui n'est pas la sienne.

Ici, Ken est un cuisinier de l'époque contemporaine qui se retrouve projeté dans le Japon de la fin de l'ère Sengoku, avec certains de ses amis mais sans une grande partie de sa mémoire. Il se rappelle seulement de certains événements historiques et de ses talents de cuisinier. Ceux-ci lui sont bien utiles et finissent par attirer l'attention d'Oda Nobunaga, le premier des unificateurs du Japon, qui le prend à son service.

Le manga sait traiter plusieurs problématiques tout en les unissant grâce au regard de Ken : si le problème de sa mémoire ou celui des raisons de son arrivée sont globalement mis de côté, les plats étonnants qu'il prépare et leur intérêt pour le peu accommodant seigneur sont bien mis en valeur, sans excès (on est loin d'un shônen culinaire). Ils sont aussi un prétexte pour suivre l'ascension de Nobunaga dans un contexte géopolitique troublé, les intrigues politiques qu'il mène et les autres personnalités qu'il rencontre. Si Toyotomi est peu charismatique au premier abord, il révèle par moments une personnalité plus intéressante. Ieyasu Tokugawa paye encore moins de mine mais je suis curieux de voir comment il va évoluer dans ce manga.

Côté édition, je reprocherais quelques coquilles et fautes de français. En revanche, les postfaces de Nishimura sur le rôle de la cuisine dans la guerre sont très intéressantes et font écho à ce qui se passe dans le manga.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Youry
Mangaversien·ne


Inscrit le : 13 Fév 2015
Localisation : Lot

Message Posté le : 29/03/15 17:27    Sujet du message: Répondre en citant

Punaise je suis étonné que personne a répondu à ce topic

J'ai lu la série au fil des tomes sorties à partir de septembre 2014.
Je peux dire que c'est l'une des meilleurs séries de 2014 sinon la meilleure. Les histoires sont bonnes, le personnage principal est attachant et intéressant à suivre. Les histoires rondement menés et les astuces liées à la cuisine sont toujours sympathiques à découvrir.
Il a même reçu un prix des libraires Français si je ne m'abuses l'ABCDaire.

Voila, je up le topic pour avoir d'autres avis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 29/03/15 18:09    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Pour ma part, je n'ai toujours pas lu le tome 5. Il faut dire que je n'avais pas du tout aimé l'évolution de l'histoire dans le tome 4.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Youry
Mangaversien·ne


Inscrit le : 13 Fév 2015
Localisation : Lot

Message Posté le : 29/03/15 18:15    Sujet du message: Répondre en citant

SPOIL tome 4







Le fait qu'il parte avec le bras droit de nobunaga ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 29/03/15 18:48    Sujet du message: Non Répondre en citant

Non, c'est plutôt la répétition d'un même schéma qui devient lassant. J'avais commence à le ressentir au tome 3. Mais, si je me souviens bien car ça commence à dater, c'est surtout des situations qui deviennent de plus en plus invraisemblables, avec un personnage de la période actuelle qui accepte tout et n'importe quoi de la part de son chef. Je veux bien que la mentalité japonaise pousse à faire carpette et ne pas s'opposer à des décisions même iniques à partir du moment où c'est le "big boss" qui l'exige mais ça heurte profondément mon esprit un peu anarchiste Sourire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Youry
Mangaversien·ne


Inscrit le : 13 Fév 2015
Localisation : Lot

Message Posté le : 29/03/15 19:21    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai pas du tout ressenti cette lassitude, peut être que la lecture était trop espacée ?
après je comprends cette analyse, le cuisinier ne bronche pas et obéit aux ordres comme un bon sous fifre.
Mais je pense qu'il veut faire plaisir au chef et il est fait mention qu'il veut aussi changer sa destiné.

Après je ne sais pas quoi dire.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 27/04/16 07:11    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 10 : l'histoire passe à un nouveau stade avec la victoire de Nobunaga et la chute de l'ancien shogun, montrée de façon prenante et dans laquelle la cuisine de Ken joue encore une fois un rôle important. Voir évoluer ces personnages historiques plus ou moins connus (et, à part les 3 unificateurs, et encore, plutôt moins que plus)est très intéressant, même si on peut regretter la disparition des textes historiques en fin de volume. Les faibles charismes d'Hideyoshi et de Tokugawa sont quand même assez étonnants, même si le second a eu son moment dans le volume précédent et si le premier sait ici faire preuve d'intelligence - mais le fait que Nobunaga l'appelle toujours "le singe" ne contribue guère à son charisme.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 30/09/17 20:42    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 16 : après avoir vaincu le clan Takeda, Oda Nobunaga passe à une nouvelle étape dans son ascension et, paradoxalement, il abandonne son rôle de chef de la famille Oda au profit de son fils aîné, le jeune Nobutada. Mais celui-ci sera-t-il à la hauteur ? Une confrontation avec Akiyama, un des alliés de Takeda, puis avec son ambitieux frère cadet, sera l'occasion de le vérifier... avec, bien entendu, l'aide de Ken.

J'aime toujours autant découvrir les événements historiques de cette période à travers les yeux de Ken. Et la façon dont il utilise sa cuisine pour faire passer ses idées et sa gentillesse est toujours très bien vue, avec une mention particulière pour la touchante discussion entre les ennemis Akiyama et Nobunaga, malgré le destin tragique inévitable du premier.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 12/07/19 03:40    Sujet du message: Répondre en citant

Le tome 21 a mis du temps à sortir (le 20 était sorti en octobre), sans explication de l'éditeur. Cela n'a hélas guère favorisé la qualité de l'édition, puisqu'on y retrouve à plusieurs reprises des fautes de français : "Aurait-ce un rapport avec votre demande tout à l'heure qu'il aille se faire prisonnier du clan Takeda ?", "Vous ne le lui en avez pas parlé, j'espère ?"...

Sur le fond, le volume n'est pas bien terrible non plus. Nobunaga et Kenshin Uesugi sont en guerre et le premier veut rencontrer le second pour lui expliquer son point de vue. Il utilise Ken comme intermédiaire. Mais les péripéties de ce dernier pour rejoindre Uesugi sont beaucoup trop nombreuses et longues, avec des obstacles à surmonter (grâce à sa cuisine bien sûr) trop nombreux et redondants (la frontière, la fille Takeda puis Takeda, Kenshin) avant qu'on puisse enfin arriver au but de cet arc - qui ne sera donc atteint, ou pas, que dans le prochain volume. Heureusement, celui-ci devrait prendre moins de temps à sortir que ce tome 21.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Goku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Avr 2004

Message Posté le : 12/07/19 21:41    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril a écrit:
Le tome 21 a mis du temps à sortir (le 20 était sorti en octobre), sans explication de l'éditeur. Cela n'a hélas guère favorisé la qualité de l'édition, puisqu'on y retrouve à plusieurs reprises des fautes de français : "Aurait-ce un rapport avec votre demande tout à l'heure qu'il aille se faire prisonnier du clan Takeda ?", "Vous ne le lui en avez pas parlé, j'espère ?"...


Il y a un changement de traducteur ? Avant la traduction était plutôt bonne !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 13/07/19 04:53    Sujet du message: Répondre en citant

Après vérification, le traducteur, Fabien Nabhan, est le même depuis le début.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Natth
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 23/08/19 00:03    Sujet du message: Répondre en citant

C'est peut-être parce que je n'en ai pas lu depuis longtemps, mais je n'ai pas trouvé ce tome ennuyeux. En fait, je l'ai lu d'une traite. Possible que ce soit pour la façon dont l'auteur réussit à poser et surtout imposer ses personnages, y compris graphiquement. Ou c'est l'attrait pour la cuisine du héros et ses plats toujours aussi bien dessinés et appétissants. Il y a également une intrigue qui pourrait naître avec le groupe de l'armée de Nobunaga qui se balade dans la nature, cela m'intéresse. Je pense que le tome suivant sera effectivement plus marquant.

En revanche, j'ai aussi été surprise par toutes les fautes d'inattention (des s qui sautent ou qui n'ont rien à faire là par exemple). Je ne me rappelais pas en avoir vu dans les volumes précédents.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 10/12/19 20:36    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup plus apprécié ce tome 22 que le précédent. Peut-être en partie à cause de la tension qui y règne, que ce soit au début, avec le projet de rencontre entre Nobunaga et Kenshin ou à la fin, avec le retour sur le traître Matsunaga. La rencontre entre les deux chefs de guerre est narrée de façon très réussie, avec un dénouement qui rappelle un peu ce qui avait été fait au début du manga avec l'incendie d'un temple bouddhiste : l'auteur se base sur des ambigüités historiques pour faire une interprétation qui arrange son scénario. Pourquoi pas ? Comme pour le tigre des neiges, je n'ai pas les connaissances nécessaires pour estimer ce qui est crédible ou pas et je me contente donc d'apprécier une histoire bien narrée.

La fin est excellente également : par sa fourberie, Matsunaga est un personnage très antipathique et on le voit bien ici, avec une dernière page qui donne hâte de lire la suite. Entre ces deux parties, on a aussi eu quelques échanges importants entre Kenshin et Nobunaga, ainsi qu'une bonne mise en avant du singe, gaffeur mais plutôt sympathique. De nouvelles pistes sont ouvertes pour la suite, en espérant que Komikku ne tardera plus trop.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation