Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[LA CANTINE DE MINUIT], La petite gargote sympa de Shinjuku

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 05/02/17 17:35    Sujet du message: [LA CANTINE DE MINUIT], La petite gargote sympa de Shinjuku Répondre en citant

La Cantine de minuit

Le 1er volume édité chez le Lézard noir compile les 2 premiers tomes de la version japonaise. Il fait environ 300 pages et se compose de 30 chapitres de 10 pages.


Mon restaurant est ouvert de minuit à sept heures du matin environ. Les gens l'appellent la "cantine de minuit". Ma carte se résume à 2 ou 3 plats simples. Mais vous pouvez commander n'importe quel autre plat. Si j'ai de quoi vous le préparer je le ferai. C'est ça ma politique commerciale.
C'est par ces quelques mots du tenancier de la cantine que débute ce manga de Yarô Abe.
J'ai un peu hésité à le lire mais par curiosité et parce que ce n'est pas un manga qui était destiné à être traduit chez nous en raison de son thème, de ses graphismes et de la frilosité ambiante de nos chers éditeurs, je me suis lancé quand même. Et autant le dire tout de suite c'est une excellente surprise, je suis déjà sous le charme de ces petites chroniques de la vie nocturne à Shinjuku autour de plats japonais de tous les jours.
Il s'agit, pour reprendre une formule que j'ai lu sur twitter, d'une délicieuse fresque sociale, servie par un tôlier bienveillant. un manga à découvrir pour tous les amoureux du Japon, afin de plonger dans la vie animée d'un quartier un peu à part.
Ainsi au travers de petites histoires au format court d'une dizaine de pages (ce qui donne un rythme très agréable à la lecture), on découvre les clients de ce petit resto et leur mode de vie nocturne. On croise par exemple un yakuza, une strip-teaseuse, un vieux policier, des acteurs pornos, des célibataires, une catcheuse, un hôte dans un bar gay et plein d'autres personnages hauts en couleur qui se retrouvent au calme autour d'un bon petit plat et raconte leurs aventures de la journée.
Le tenancier est un mec simple et à l'écoute de ses clients qui ne juge jamais leur manière de vivre, et avec sa tronche balafrée, on imagine qu'il a lui même vécu pas mal de choses. Une fois plongé dedans, j'ai dû me freiner un peu pour ne pas le finir trop vite et étaler ma lecture sur plusieurs jours, pour savourer un peu !

A noter que le Lézard Noir ne compte sortir que 2 volumes pour le moment et la suite seulement si les ventes ne sont pas trop mauvaises.
Après lecture ce 1er volume, je peux vous dire que je veux en lire plus que 2, sans aucun souci ! Alors, chers Mangaversiens n'hésitez pas à tenter ce manga en priorité par rapport à un titre plus commercial, pour soutenir la suite de la parution de cet excellent recueil de petites histoires de Shinjuku ! Surpris
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 05/02/17 18:23    Sujet du message: Répondre en citant

ça parle beaucoup cuisine ou pas ? ou c'est surtout la fresque social qui prend le dessus ?
par contre étonnant, ils en parle même pas sur leur propre site lezard noir.
chez l'éditeur j'aurais bien aimé tester Eros x SF, mais uniquement pour le côté SF et d'après les critiques c'est plus eros :/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 05/02/17 18:50    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Cela parle des gens. En fait, chaque chapitre met en évidence des personnages plus ou moins hauts en couleur, à la situation plus ou moins difficile et le plat qu'ils préfèrent manger dans ce restaurant sans prétention culinaire.

Cela a été une sacrée surprise pour moi. Le graphisme de la couverture et le thème m'avait attiré, mais les petites histoires sont toutes extrêmement charmantes.

Effectivement, comme l'a signalé Melvin, seul deux tomes sont prévus pour l'instant.

Laisse tomber Eros x SF, shun, c'est mauvais à tout point de vue. Pas grand chose à sauver là-dedans...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 05/02/17 21:02    Sujet du message: Répondre en citant

merci je vais le commander : ) j'aime bien ce genre d'histoire humaine.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
e m
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 05/02/17 21:25    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà qui donne envie, je crois bien que je vais me laisser tenter.

Merci pour ce sujet, la couverture vf ne me donne pas envie.
Typiquement le genre qui fait que je passe à côté du livre sans y prêter attention.
Les couvertures vo ont au contraire nettement plus de charme. Dommage de ne pas les avoir utilisées...
_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 05/02/17 22:34    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, l'aspect culinaire n'est pas au centre de la série, ce sont bel et bien les clients du restaurant qui comptent dans les diverses intrigues. Certains reviennent d'un chapitre à l'autre mais il est à noter aussi que chaque chapitre est auto-conclusif. Pour le moment, on n'a donc pas d'histoire qui dépasse 10 pages. Ce format court permet aussi au lecteur de pouvoir arrêter la série à n'importe quel moment puisque chaque tome se suffit à lui-même.
J'ai failli ne pas l'acheter car j'avais peur de ne pas tenir sur les 18 volumes (encore en cours de publication au Japon), mais en fait, ça se lit très bien et je prie pour un petit succès permettant de passer quelques moments de plus en compagnie des personnages de la Cantine de Minuit !

e m a écrit:
Merci pour ce sujet, la couverture vf ne me donne pas envie.
Typiquement le genre qui fait que je passe à côté du livre sans y prêter attention.

Pour ce qui est de la couverture VF, c'est vrai qu'elle n'est pas très réussie, entre le choix de la couleur avec cet espèce de marron, une typo assez neutre et le dessin choisi qui est peu remarquable, j'ai bien peur que comme toi beaucoup passent à côté sans l'ouvrir...
Il va falloir faire marcher le bouche à oreille.

Quelques avis sur le net (les retours sont très positifs) :
article 1
article 2
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 06/02/17 01:56    Sujet du message: Répondre en citant

Les couvertures vo sont moche et sans dessins. OK la couverture est pas très vendeuse mais va avec le style de récit.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 14/03/17 13:19    Sujet du message: Répondre en citant

La cantine de minuit a dépassé les 500 ventes, quel succès !

Du coup sur le compte twitter du lézard noir on peut lire : 2 sortiront cette année, 2 en 2018 (soit 8 jap.)
Moqueur
Au moins 8 volumes japonais, compilés en 4 volumes à lire en français.
Joie !
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 14/03/17 22:44    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai commandé le premier tome. Les dessins ont l'air sympa.
Impatient de le lire.
En tout cas c'est sympa ce mini succès. Le titre étant sorti y a peu de temps
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 17/03/17 07:12    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
La cantine de minuit a dépassé les 500 ventes, quel succès !

Du coup sur le compte twitter du lézard noir on peut lire : 2 sortiront cette année, 2 en 2018 (soit 8 jap.)
Moqueur
Au moins 8 volumes japonais, compilés en 4 volumes à lire en français.
Joie !


C'est une bonne nouvelle, ça veut dire que tout sortira.


Probablement pas aux dates annoncées vu l'éditeur mais c'est accessoire.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 08/07/17 00:51    Sujet du message: Répondre en citant

Prix Asie de la critique ACBD 2017 pour La cantine de minuit !
Quelle bande de snobs cette association des journalistes et critiques de bande dessinée, dans ce manga le dessin est moche. Ils ont même pas dû lire Dragon Ball Super, pourtant Goku a les cheveux bleus maintenant, ça méritait le prix ! Cool
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 11/07/17 20:32    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être, mais on a placé JoJo dans la sélection Cool Cool Cool


(JoJo qui n'avait aucune chance de gagner, certes)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 29/09/17 10:49    Sujet du message: Répondre en citant


Un second volume tout aussi réussi que le 1er, l'auteur parvient à maintenir l'intérêt de la série avec de nouveaux petits plats et aussi de nouveaux clients qui se succèdent dans les histoires du présent opus. Avec près de 60 chapitres au compteur (déjà), l'exercice n'est pourtant pas si simple !
L'ambiance est vraiment agréable, le lecteur est immergé dans le quotidien de cette "cantine" et c'est avec un regard bienveillant que l'on parcourt les 300 pages de ce nouveau tome. L'auteur parvient avec un graphisme simple à nous mettre en appétit devant les plats présentés et à nous intéresser aux aléas de l'existence des différents protagonistes dans un savant mélange entre humour et émotion.
A la lecture de cette série, je ne peux qu'être reconnaissant au Lézard Noir de prendre le risque de publier ce type de manga. Vraiment, je les remercie de nous offrir un catalogue avec une vision du manga différente de la masse des publications actuelles. La Cantine de Minuit est une série que nous n'aurions jamais dû lire en France normalement et pourtant c'est une excellente surprise donc je soutiendrai cette parution jusqu'au bout, merci encore !
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 06/11/17 22:38    Sujet du message: Mon avis Répondre en citant

Je suis bien d'accord avec toi, Melvin.

Je me suis fendu d'une bullechronique pour le tome 2 :



Un restaurant sans prétention situé au fond d’une ruelle du quartier de Shinjuku a pour particularité d’être ouvert uniquement le soir, généralement de minuit à sept heures du matin. Le patron a pour habitude de servir ce que lui demande sa clientèle, à condition qu’il ait les ingrédients. Et il propose aussi du saké, ce qui est important, vu la faune disparaitre qui fréquente son établissement.

La Cantine de minuit est une série toujours en cours au Japon, chaque tome français compilant deux tomes de la version originale (18 volumes sortis à mai 2017). Elle composée de petites histoires indépendantes mettant en scène un cuisinier et ses clients. Ces derniers viennent souvent exposer leurs soucis ou leurs petits bonheurs. Il en résulte une mosaïque de tranches de vies, celles de personnes qui passent par le restaurant...

Yaro Abe est un mangaka atypique, à commencer par son parcours professionnel et artistique. Né en 1963, il ne débute sa carrière d’auteur professionnel de BD qu’à l’âge de 41 ans, après avoir passé vingt années à être directeur artistique dans une société spécialisée dans la publicité. Il connait le succès assez rapidement après avoir gagné un prix réservés aux débutants organisé par l’éditeur Shogakukan.

La Cantine de minuit est en permanence adaptée pour la télévision et le cinéma en Asie du Sud-Est : un drama de 10 épisodes en 2009, un autre en 2011 et un troisième en 2016 (par Netflix pour ce dernier) au Japon, une série TV en Corée en 2015 et une autre en Chine en 2017. Et même deux films long métrage en 2016 et 2017. Il faut dire que le format du manga se prête bien à ce type d’adaptation.

La placidité du patron combinée à sa dextérité pour confectionner n’importe quel plat simple mais typique de telle ou telle région du Japon, font du restaurant le lieu privilégié pour finir la nuit, que l’on soit yakuza, policier, prostituée, amateur de bon petits plats, fêtard, artiste, artisan ou simple passant. Les habitués savent recevoir les nouveaux venus, tout comme le tenancier. Ainsi, on finit toujours par y revenir, du moins, tant qu’on est à Tokyo.

Sur un dessin personnel, faussement naïf, Yaro Abe dessine par petites touches un Japon peu connu, celui des petites gens, et décrit leur vie de tous les jours, avec les joies et tristesses qui en découlent. Chaque chapitre, auto conclusif, est une réussite grâce à des dialogues emprunts de compassion et de subtilité. Alors, certes, il ne se passe pas grand-chose, mais ce pas grand-chose est traversé par une joie de vivre calme, paisible et enchanteresse...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation