Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[BEASTARS], Wolves in wolves' clothing
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 25/01/19 12:15    Sujet du message: [BEASTARS], Wolves in wolves' clothing Répondre en citant


Pour notre plus grand plaisir, une nouvelle série ayant reçu le prix manga Taishô débarque en France chez Ki-Oon : Beastars !
Le titre est très bien mis en avant dans les librairies, ce qui est une petite surprise car je pensais qu'il n'était pas si facile à publier pour un éditeur français.
Mais comme ce manga est entre de très bonnes mains, j'espère un - petit - succès sympathique dans les ventes...
Alors des avis, qui l'a lu ?
Je vais me le prendre ce soir.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 25/01/19 15:16    Sujet du message: Répondre en citant

Pour le coup, les premières pages publiées sur le site de l'éditeur ne m'ont pas du tout convaincu. Sans moi.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 25/01/19 20:29    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai aussi lu le premier chapitre. Le style graphique est bizarre mais, après un temps d'adaptation, pas forcément désagréable. Impossible quand même de ne pas penser à Zootopie.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 25/01/19 21:02    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai acheté les 2 tomes en même temps et j’ai lu le premier . Difficile de voir où l’auteure veut en venir et notamment si le meurtre du départ va être au cœur de l’intrigue, ou un prétexte pour rentrer dans cette école et faire une étude de mœurs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 26/01/19 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

Après lecture du tome 2, j'ai beaucoup aimé. L'auteur présente des personnages vraiment réussis, attachants, inquiétants et/ou dérangeants ; qu'ils soient carnivores ou herbivores, les animaux anthropomorphes représentés ont leurs problèmes, liés en grande partie aux stéréotypes pesants sur leurs espaces, quand bien même des individus voudraient agir différemment.

C'est notamment le cas du loup Legoshi, fort mais au caractère plutôt doux, toutefois toujours menacé de céder à ses instincts meurtriers de prédateur. Mais aussi de la lapine Haru et de quelques autres personnages plus secondaires. Cette tension entre instinct et raison est très bien rendue dans certaines scènes, et suscite d'autant plus d'intérêt qu'on s'attache aux différents personnages. La "mignonnitude" du concept des furyos et de certains designs de l'auteur est ainsi contrebalancée par le côté glauque de certaines situations ou pratiques, de personnages ou de la société et donne au manga un côté dérangeant. Sans toutefois qu'il soit possible de prédire dans quel sens il va se diriger après ces deux premiers volumes, comme dit ci-dessus.

Encore une série à commencer.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 27/01/19 10:09    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup apprécié ces deux tomes, d'abord le style graphique, un côté un peu aquarelle avec des flous sur des moments clés renforçant un certain côté onirique de cette histoire d'animaux anthropomorphes

2 tomes qui posent des bases mais soulèvent aussi des questions, en effet on nous parle de cette pension mais ce qui n'est pas très clair c'est la position de cette pension dans cette société : position classique (tout est organisé ainsi) ou exception (carni et herbi séparés par exemple)

Ce que je trouve pour l'instant un peu dommage c'est l'histoire : on part en effet sur un meurtre avec des suspicions... et puis plus rien, c'est à peine si on parle de la victime au-delà du premier chapitre alors que c'est a priori "le pire crime dans ce monde"

Par contre les caractères des personnages qui sont esquissés semblent passionnants, entre Legoshi faisant penser à Lenny (des souris et des homes) sans le retard mental, Louis et son ambition, Haru la nymphomane... tous les personnages ont des failles et d'ailleurs semble-t-il un secret bien enfoui, qui est au moins la raison de la présence dans le club de théâtre mais aussi, j'ai l'impression, la raison de leur présence dans cette pension

Bon par contre je n'arrive pas à m'empêcher de comparer cette série à Black Sad qui est ma série BD fétiche ^^ Heureusement que c'est bien différent en terme d'univers et d'histoire (et puis Black Sad utilise chaque personnage conformément à son stéréotype alors qu'ici c'est plutôt le contraire... ou pas !)
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 31/01/19 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

Après lecture, j'ai un avis mi-figue mi-raisin sur Beastars, je trouve qu'on a encore du mal à juger vraiment la série et cela même avec 2 volumes disponibles.
J'aime beaucoup le graphisme de Paru Itagaki, le personnage du loup Legoshi est très attachant, Louis le cerf est intéressant aussi, l'ambiance qui se dégage du manga est très réussie et je trouve que la série a du caractère. En tout cas, cela se lit très facilement et on prend plaisir à découvrir l'histoire, c'est déjà ça.
Mes réserves sont plutôt sur le fait de laisser de côté l'événement présenté dans les premières pages, à savoir le meurtre mystérieux d'un herbivore, pour traiter en grande partie ensuite du spectacle de théâtre donné au sein de l'école pour accueillir les nouveaux élèves. Clairement, je m'en fous un peu. Je n'aime pas le théâtre à la base et en manga encore moins donc j'espère que rapidement cet aspect "théâtre" sera évacué afin d'orienter la série sur d'autres bases plus tranche de vie dans cet univers particulier. J'ajoute que je ne suis pas trop fan des séries où l'on donne aux animaux des rôles humains car c'est toujours bourré d'incohérences sur lesquelles il vaut mieux ne pas trop s'attarder... Ici les tensions entre herbivores et carnivores sont intéressantes mais un peu bancales, on nous explique par exemple les menus servis à la cantine car les carnivores ne peuvent pas manger de viande dans cet univers mais ça fait un peu bizarre de voir un gros tigre manger des légumes. De même, les animaux de toutes tailles qui cohabitent rendent le tout un peu curieux, comment un éléphant et une souris peuvent-ils utiliser un même objet ? Le sexe entre animaux d'espèces différentes est possible mais dans ce cas quel aspect donner aux enfants ?
C'est idiot mais parfois ça me bloque pour apprécier pleinement l'univers décrit.
Bref, je continuerais quand même avec intérêt l'achat de cette série pour confirmer mes bonnes impressions présentes malgré tous ces petits reproches.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 31/01/19 16:20    Sujet du message: Répondre en citant

Le sexe entre espèces différentes est peut-être possible mais sans entraîner de procréation.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 31/01/19 21:25    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
Après lecture, j'ai un avis mi-figue mi-raisin sur Beastars

Pas plutôt mi-bête, mi-humain ? Mort de rire
Citation:
Le sexe entre animaux d'espèces différentes est possible mais dans ce cas quel aspect donner aux enfants ?

Ils sexent pas ; ils restent puceaux jusqu'à plus de 30 ans, et après, leur espérance de vie fait le reste M. Green
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 01/02/19 12:33    Sujet du message: Répondre en citant

On était nombreux à lire Beastars à mon club manga, et c'est rigolo, tout le monde a aimé, mais ça n'a été un coup de cœur pour personne.
Je trouve que ça se lit bien, les persos sont intéressants, mais ça manque d'un plot, quoi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 01/02/19 19:27    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, il n'y a pas vraiment de plot dans ces 2 premiers tomes, en effet
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 01/02/19 23:55    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
Le sexe entre animaux d'espèces différentes est possible mais dans ce cas quel aspect donner aux enfants ?

C'est marrant mais ce passage là ne m'a pas bloqué d'abord parce qu'ils sont anthropomorphes, nous les voyons comme des animaux mais eux pas tout à fait... et puis le sexe est parfaitement possible entre espèces... juste dégueulasse et interdit par la loi si c'est un être humain avec un autre animal... et stérile accessoirement, donc cet aspect en dehors de me faire poser la question du côté habituel ou pas dans cet univers (et a priori pas si inhabituel sur les premières remarques que l'on entend) n'est clairement pas problématique
Mais je suis d'accord que mettre autant de côté ce qui a fait l'ouverture de la série fait bizarre

Perso c'est quand même un petit coup de cœur, mais plus sur les dessins et les personnages que l'histoire elle-même
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 02/02/19 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

*petite pensée émue pour le mulet et le bardot*

Bref, les rares croisements inter-espèces qui fonctionnent, ça rend stérile. Ça limite le risque de mélange d'espèces.

Après, un chien excité, ça saute sur n'importe quoi, donc bon...
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Manuka
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 02/02/19 16:30    Sujet du message: Répondre en citant

Le zoomorphisme est généralement utilisé comme une licence poétique. L'auteur s'autorise à utiliser des têtes d'animaux, voire des corps quasi-animaux, avec un accord tacite avec les lecteurs sur le fait qu'il ne faut pas trop chercher à rationaliser ce qui reste souvent une métaphore.

On peut citer quelques séries où l'on se pose la question de ces hybridations impossibles : dans Donjon, on rencontre des chimères, donc les hybridations y sont possibles.

Mais je pense particulièrement à deux histoires au sein de la série Ariol (série jeunesse Bayard, donc), qui soulève le problème concrètement. Il s'agit alors autant de conclure métaphoriquement, que d'aborder implicitement une question méta.

Ariol est donc un anon anthropomorphique, son meilleur copain est un cochon (être copain comme...) Bisbille, mouche anthropomorphe, est amoureuse de lui.
Ariol est amoureux de Pétula, une vachette.

Pour la question méta, je ne doute pas qu'Emmanuel Guibert a abordé la question, après que des enfants lui ont posé la question des amours entre les personnages de la série (ainsi que la question de la présence de chien-chien et de chien-personnage dans la série). Donc il s'agit bien de parler de la série dans la série.

Mais Ariol se pose bien la question de savoir s'il aurait le droit de se marier avec Pétula. Il lui semble que c'est interdit. Je ne me souviens plus réellement ce que son grand-père lui répond, vraisemblablement qu'il pourrait se marier mais ne pourrait pas avoir d'enfant.
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 05/02/19 17:18    Sujet du message: Répondre en citant

Désolée de m'incruster dans la conversation alors que je n'ai pas lu la série Embarassé
Mais la question de la reproduction possible entre persos hybrides m'intrigue. Si ce sont déjà des chimères au départ pourquoi leur imposer de suivre une logique génétique ? Dans la majorité des récits anthropomorphiques que j'ai pu lire, quand 2 personnages d'espèces différentes se reproduisaient l'astuce est de faire ressembler les petits soit au père, soit à la mère sans aucun mélange (mis à part des couleurs). Peut-être pour ne pas ajouter de confusion en virant vers le récit fantastique puisque c'est rarement le propos de l’œuvre.

Sinon c'est toujours fun d'imaginer le résultat d'hybridations ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation