Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Go Nagaï
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
kohaku
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Août 2005

Message Posté le : 17/05/15 17:35    Sujet du message: Répondre en citant

Le systeme peu pratique de jacquettes Sourire

C est marrant de lire qqun avec des interets a 360 degres des lecteurs de manga
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 17/05/15 17:50    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Pour respecter une œuvre, il n’y a qu’un seul moyen : ne pas y toucher. Une adaptation est, déjà, par nature, une profanation complète, un remaniement de l’intime.
Si un lecteur souhaite lire un manga en français, il accepte inconsciemment de passer de la logique originale de l’œuvre à la logique de l’adaptation. Dans cette logique de l’adaptation, il y a de bons principes. Par exemple, respecter au mieux les intentions de l’auteur. L’auteur souhaitait-il gêner son lectorat ou aboutir à une absurdité lorsqu’il a conçu son œuvre ? Non. Or, lire de gauche à droite dans les cases et de droite à gauche dans la planche, c’est une gêne (car en réalité, on ne lit pas seulement à l’envers, on lit dans deux sens différents, pourquoi pas aussi en diagonale une page sur deux ?).
Parfois, certains artistes peuvent vous obliger à rompre avec les conventions de l’écrit (Mack par exemple, pour rendre la difficulté liée au handicap), mais c’est alors un choix artistique, qui s’avère en plus futé et efficace. C’est volontaire, ce n’est pas une conséquence d’une adaptation non aboutie. L’éditeur, lui, n’a pas à dénaturer l’œuvre en la rendant artificiellement atypique.
Si l’œuvre japonaise était publiée dans le sens de lecture japonais, alors l’adaptation française doit être publiée dans le sens de lecture français. Ce sont les dessins que l’on inverse, tout simplement parce qu’ils posent infiniment moins de problèmes que le sens de lecture.

Pour le fameux « cœur à droite », c’est déjà un cas rarissime : il faut qu’un perso se prenne une flèche dans le cœur par exemple, et qu’il s’exclame « ah mon cœur ! ». Mais admettons. Tout d’abord, personne ou presque ne s’en apercevrait. Mais admettons encore. Où est le problème ? On le sait pourquoi son cœur est à droite. En quoi est-ce que ça gêne la lecture ?
Et surtout, l’on se rend bien compte que la « solution » est ridiculement disproportionnée par rapport au problème. C’est comme si on décidait de couper les jambes de tous les bébés à naître uniquement parce qu’il arrive que des gens trébuchent et se fassent mal. On ne risque plus de trébucher, mais est-ce que ça vaut bien le coup de se priver des jambes ?

J’aime la façon de penser japonaise (la manière traditionnelle), cette façon d’aller mettre de l’essentiel dans les petites choses du quotidien ou encore de faire preuve d'une humilité presque taquine. C’est parce que je respecte cette culture (qui ne se limite heureusement pas aux seuls manga) que je suis contre ces facilités d’adaptation qui, en réalité, trahissent l’œuvre, l’auteur, la logique et, au bout du compte, la culture nippone elle-même. Je suis d'autant plus attaché à cette culture que ma première nouvelle publiée (dans le magazine Khimaira, qui n'existe plus malheureusement dans sa version papier) était très liée aux budo et à leurs principes. Cette nouvelle est aujourd'hui consultable sur le site de Maître Roland Habersetzer, ce qui est un honneur incroyable pour moi, qui lisais déjà ses ouvrages lorsque j'étais adolescent. Il m'a poussé à franchir le seuil d'un dojo, mais il m'a aussi poussé à considérer la pratique martiale non comme une somme de techniques mais comme un engagement spirituel, qui ne permettait aucun compromis. Ce fut alors une porte ouverte sur le Japon, si fascinant, si riche... et si dévoyé par de cupides margoulins, n'hésitant pas à vendre au prix fort de mauvaises adaptations (déjà !) d'arts dont ils ne connaissaient rien.
Des domaines certes différents, mais les mêmes causes ont abouti aux mêmes effets pervers, dans les dojo mal tenus comme chez les éditeurs peu scrupuleux : des labels souvent expurgés de tout sens et n'offrant qu'un ersatz d'art.


Mort de rire
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kohaku
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Août 2005

Message Posté le : 17/05/15 18:06    Sujet du message: Répondre en citant

Lol, "le coeur est a droite ...ou est le probleme"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 17/05/15 20:14    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Or, lire de gauche à droite dans les cases et de droite à gauche dans la planche, c’est une gêne (car en réalité, on ne lit pas seulement à l’envers, on lit dans deux sens différents, pourquoi pas aussi en diagonale une page sur deux ?).


À première vue, l'auteur de cette chronique a les yeux collés sur son manga, vu qu'il ne semble pas capable d'embrasser du regard une bulle de dialogue et la lire d'un coup, sans faire un mouvement des yeux de gauche à droite.
À partir de là, je comprends pourquoi il n'aime pas le sens de lecture japonais?^^

Citation:
Et surtout, l’on se rend bien compte que la « solution » est ridiculement disproportionnée par rapport au problème. C’est comme si on décidait de couper les jambes de tous les bébés à naître uniquement parce qu’il arrive que des gens trébuchent et se fassent mal. On ne risque plus de trébucher, mais est-ce que ça vaut bien le coup de se priver des jambes ?


Citation:
En quoi est-ce que ça gêne la lecture ?


Ces auto-frag qui oblitèrent tout son raisonnement.^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 06/06/15 17:31    Sujet du message: Répondre en citant



Deuxième série sortie par Black Box, Devilman, comme Goldrak, avait été éditée par Dynamic - mais cette édition semble contenir des histoires inédites. Comme pour Goldorak également, l'édition est plutôt de bonne qualité, malgré un papier un peu trop transparent et quelques problèmes sur des bulles dans le premier tome (de mémoire, une bulle vide et un texte répété 2 fois). Il y a des pages couleur au début de chaque tome et quelques-unes à l'intérieur de certains tomes.

Cette fois-ci, le manga est entièrement de Go Nagaï, dessins comme scénario. Akira Fudo est un jeune homme ordinaire, vivant chez des amis de ses parents partis à l'étranger. Plutôt timide, il est couvé par Miki, la fille de la famille qui est amoureuse de lui et a un caractère marqué. Mais un jour, son ami Ryô Asuka vient le voir, lui annonce que des démons autrefois endormis se sont réveillés et vont conquérir la Terre et détruire l'humanité. Pour éviter cela, il n'y a qu'une solution : un garçon pur doit fusionner avec un démon, contrôler ses pouvoirs et défendre l'humanité. Akira va réussir et devenir Devilman, l'homme-démon, pour affronter les démons.


La première partie du manga, après cette transformation, voit donc Devilman combattre les démons mais aussi, en tant qu'Akira, vivre sa vie quotidienne, plus mouvementée et plus violente, avec Miki. Les affrontements sont très sanglants et très gores, les membres arrachés sont légion et le sang coule à flot, notamment dans le cadre du combat avec Sirène. Go Nagaï aime bien les grandes cases, occupant souvent toute une page et mettant en valeur les scènes d'action et les personnages. aux visages souvent déformés par la colère et la peur. Les civils, y compris les femmes et les enfants, ne sont pas épargnés et cela va empirer dans la seconde partie.


Au milieu, cependant, une petite pause qui était absente de l'édition Dynamic d'après ce que j'ai vu sur le net : un voyage de Devilman (accompagné de Ryo) à travers le temps pour y débusquer des démons. La France y est d'ailleurs à l'honneur à 2 reprises et les chapitres sont plutôt intéressants. J'ai bien aimé notamment le chapitre sur Custer. Les situations sont variées et apportent plus d'originalité au manga avant de revenir à la trame principale.

Et celle-ci empire encore, devenant véritablement apocalyptique avec la révélation au monde de la présence des démons. Dès lors, les violences et les atrocités venant de partout, ainsi que des révélations inattendues, se multiplient pour aboutir à une fin inévitable.

Au final, le manga est une vraie réussite, est original par sa violence extrême sans qu'elle soit pour autant gratuite : elle choque mais est au service des thèmes que Nagaï veut aborder et conduit à des évolutions intéressantes pour ses personnages et à un vrai suspens. Black Box va sortir Amon, qui est semble-t-il la suite de Devilman - même si je vois mal comment on peut faire une suite après la fin du tome 5. Je suis curieux de voir ce que ça va donner.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
scott_of_the_stars
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 27 Fév 2015
Localisation : sous la couette... avec des frites

Message Posté le : 27/06/15 06:49    Sujet du message: Répondre en citant

lu aussi les DevilMan. Je suis d'accords pour la qualité du papier, mais aussi de la couverture, assez fragile.

L'histoire, bien résumée sans la réponse précédente, apporte son lot de surprises malgré quelques petites maladresses de mise en scène et certains points non développés... comme ça, j'ai souvenir d'un étrange dialogue en famille où le gamin dit quelque chose du genre "c'est pour ça que Papa se défoule sur toi maman"... et on n'en sera pas plus.

Heureusement que l'ensemble est prenant jusqu'au bout.
Par contre, les histoires où Devilman remonte le temps brise le rythme de l'intrigue principale. C'est dommage. Je ne trouve pas non plus que cela apporte quelque chose à l'ensemble.
_________________
Un p'tit nouveau qui connait le forum et les sites depuis... ouh là...
Saute le pas pour parler manga, mais pas que. Lecteur de comics, fumetti et francos Très content
Majoritairement en VF.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 28/06/15 09:02    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien aimé ces histoires. Certes, elles n'apportent rien à l'intrigue générale. Mais elles permettent de développer des ambiances et des thèmes différents et apportent un peu d'exotisme à la série.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 20/08/15 11:52    Sujet du message: Répondre en citant

Houlà ! Je lis actuellement la réédition de Devilman et ces histoires supplémentaires brisent totalement la cohérence des personnages ! Au début du tome 3 (ou même dans l'intro du tome 4), Akira et Ryo ont des comportements parfois radicalement opposés à ce qu'ils sont dans les chapitres se trouvant juste avant et après la phase des voyages dans le temps. Ne parlons pas du dessin, qui ne me semble pas réalisé par Nagai, du moins pas à la même époque.

Pour le reste, c'est comme avant : les tomes 4 et 5 sont cultes pour moi, mais tout ce qui se passe avant est assez dispensable, sauf peut-être le tome 1.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 13/09/15 10:15    Sujet du message: Répondre en citant

La divine comédie : en 3 tomes, Go Nagaï adapte la célèbre oeuvre de Dante. Bien évidemment, étant donnée la longueur du poème de Dante, beaucoup de choses passent à la trappe - et, sans surprise, avec 2 tomes sur 3, c'est l'enfer que Nagaï privilégie, plutôt que le purgatoire et surtout le paradis qui est très rapidement traversé.


Pour ce dont je me souviens de la divine comédie, l'adaptation est fidèle à son esprit (et à celui des gravures de Gustave Doré). On y trouve un mélange de mythologie grecque et de tradition chrétienne, notamment dans tout ce qui touche à l'Enfer (présence de Charon, du minotaure...) et un certain nombre d'exemples de personnes ayant commis des péchés et subissant des supplices en rapport avec ceux-ci. Dante avait de l'imagination en matière de tortures faisant froid dans le dos, Nagaï en a aussi et l'Enfer montre des scènes assez effroyables (p. 160 du tome 2 : le personnage qui s'arrache la peau du visage).

Les personnages censés représenter le bien (Virgile, Dante, les anges...) ne sont d'ailleurs guère plus sympathiques et leurs têtes sont souvent aussi haineuses que ceux des victimes de l'Enfer - lesquelles, à nos yeux modernes, semblent d'ailleurs plus souvent des victimes que des criminels ou même des pêcheurs (Pierre de la Vigne, enfermé avec les yeux crevés par Frédéric II et qui finit par se suicider).

Avec le purgatoire et même s'il y a également des châtiments terribles, on change d'ambiance : d'abord parce que la phrase gravée à l'entrée de l'enfer ("Vous qui passez mes portes, abandonnez tout espoir") n'a pas cours : les défunts espèrent aller au paradis et savent qu'ils iront, regrettant simplement leurs péchés et espérant y aller plus vite, notamment via les prières des vivants. Ensuite parce que la traversée est beaucoup plus rapide : j'ai des souvenirs de passages bien plus violents chez Dante.

Enfin, le paradis passe encore plus rapidement. Du coup, il n'y a pas grand chose à en dire, sinon pour signaler quelques superbes doubles pages à la fin.[/img]
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 13/09/15 12:53    Sujet du message: Répondre en citant

et au final, il faut l'acheter ou pas ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 13/09/15 18:53    Sujet du message: Répondre en citant

Ca dépend de tes goûts et de ce que tu recherches. Je ne regrette pas mon achat de la collection Go Nagaï et je souscrirai à la prochaine pour Violence Jack et Mazinger.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 13/09/15 19:35    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adorer devilman mais déteste golgorak
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 13/09/15 22:11    Sujet du message: Répondre en citant

Justement, je viens de lire le one-shot Goldorak de l'auteur, et je m'imagine fort bien baser mon ressenti ci-dessous sur la comparaison entre ce manga et Devilman.
Les deux sont des œuvres fortes, cruelles, macabres, recourant à une violence plus psychologique que purement physique. Elles n'hésitent pas à choquer pour appuyer leur discours pacifiste et humaniste, et forcément, concernant Goldorak, cela perturbe d'autant plus que l'anime faisait presque preuve de retenu, malgré quelques moments durs. Seulement, il existe une différence fondamentale entre les deux. Devilman est une série complète, avec un début, une fin (qui me convient), une évolution des personnages et de l'environnement, une trame, bref, elle se suffit à elle-même. Par opposition, Goldorak ne compte que 5 chapitres, dont les deux derniers paraissent redondants sur certains points, la caractérisation des personnages reste sommaire, il n'y a aucune progression de l'intrigue, et évidemment aucune acmé, aucune conclusion. Cela la condamne à ne rester qu'un simple bonus de l'anime ou de son autre version manga, écrite par un assistant de Go Nagai. C'est vibrant, c'est marquant, c'est bouleversant,... mais c'est une ébauche, une succession d'anecdotes, qui laisse un mauvais goût d'inachevé, et une déception d'autant plus forte que ce que le peu que nous propose ce one-shot nous montre tout le potentiel du titre et de son auteur. Et si vous ne connaissez pas suffisamment cette licence, c'est-à-dire si vous avez besoin que les personnages vous soient correctement introduits, alors ce n'est même pas la peine de le lire.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 14/09/15 19:37    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire le premier tome du Goldorak de Gosaku Ota, et je me demande si la personne s'occupant de la traduction est toute seule dans sa tête. Devoir utiliser les noms français la plonge dans une tourmente de tous les instants, résultant en une alternance de VF et de VO. Rien que dans le dernier chapitre, il lui semble impossible de choisir entre "Mycène" et "Mykène", donc dans le doute, nous nous retrouvons avec une fois l'un, une fois l'autre.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 14/09/15 21:11    Sujet du message: Répondre en citant

shun a écrit:
J'ai adorer devilman mais déteste golgorak


Bien sûr, vu le thème, on est plus proche de Devilman. Mais on est surtout proche, pour la partie Enfer, de La divine comédie dont Nagaï reprend vraiment la trame même si, évidemment, 3 volumes ne permettent pas de reprendre toutes les histoires narrées par Dante.

Gemini : à propos d'adaptation, j'ai fortement tiqué, dans La divine comédie, sur le fait que César était qualifié d'empereur. Mais je ne sais pas si l'erreur vient de Dante, de Nagaï ou du traducteur.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation