Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Les misérables - Takahiro Araï
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 24/08/16 21:20    Sujet du message: Répondre en citant

Car il c'est évadé non ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 25/08/16 05:25    Sujet du message: Répondre en citant

Non, il s'évade après. A ce moment-là, c'est parce que Jean Valjean a volé la pièce d'un savoyard (et donc récidivé).
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 26/08/16 05:36    Sujet du message: Répondre en citant

Kurokawa a fait des erreurs sur ce volume 6 des Misérables et c'est bizarre. Je n'ai pas l'impression qu'elles aient été présentes dans les tomes précédents. Enjolras est ainsi écrit Anjolras et Marius vouvoie Courfeyrac. Ce n'était pas le cas dans le roman et, de mémoire (je n'ai pas les volumes sous la main mais je vérifierai), il me semble que ces deux erreurs n'étaient pas là dans le tome précédent. Un changement de traducteur ?
Autant je peux comprendre des orthographes différentes quand on traduit, autant là, il suffisait, surtout pour Enjolras, de jeter un coup d'oeil sur le roman (trouvé en 5 mn sur internet). J'espère que ça sera corrigé dans le volume suivant.


Sur le fond maintenant : c'est encore un excellent volume. Comme d'habitude, l'auteur excelle dans les descriptions animales, que ce soit pour les bagnards ou pour Montparnasse, avec une scène courte et saisissante. Celui-ci est d'ailleurs humanisé et rendu plus gentil par rapport au roman de Victor Hugo : ça n'était pas forcément nécessaire mais le personnage vu par Araï est aussi intéressant avec cette vision. Ceci dit, la grosse réussite du volume, c'est Eponine, vraiment sublimée par rapport au roman de Hugo : même s'il n'y a pas d'ajout à proprement parler, le dessin la rend encore plus touchante et attachante avec son amour impossible pour Marius, lequel ne voit que Cosette et n'éprouve pour elle que de la sympathie et de la pitié.

Le tome n'est cependant pas sans défauts : d'abord, comme d'autres dessinateurs d'ailleurs, Araï a du mal avec les visages derrière les barreaux. Ensuite, le trésor de Jean Valjean est constitué d'assignats : bizarre alors que ceux-ci ne valaient rien et qu'ils avaient été stoppés après la Révolution (la fortune de Jean Valjean date de la Restauration). Enfin, en élaguant le roman - ce qui est certes inévitable et beaucoup moins mal fait que dans d'autres adaptations -, certains passages ultérieurs apparaissent peu cohérents, comme celui sur les 2 fils de Thénardier et leur relation avec le vieux Gillenormand qui arrive comme un cheveu sur la soupe, l'anecdote sur le fils de celui-ci étant, me semble-t-il, absente du volume précédent. En revanche, la critique que je faisais sur le volume 5 sur l'absence de développement de sa relation avec son petit-fils n'empêche pas la scène finale du volume 6 entre le petit-fils et le grand-père d'être très forte.

Bref, un volume pas parfait, en raison d'erreurs de l'auteur et du traducteur, mais avec, comme d'habitude, d'excellentes choses qui le rendent plaisant à lire.

Edit : Manuka m'a donné par mp quelques précisions indiquant que ça pourrait ne pas être la faute du traducteur. et c'est probablement le cas vu qu'il n'y avait pas les deux erreurs que j'ai signalées dans le volume 5 avec le même traducteur. Reste que le résultat est là et j'espère que l'éditeur veillera à ce que cela ne se reproduise pas dans les prochains volumes

Citation:
surtout le prochain en fait, vu qu'Enjolras et Courfeyrac vont vite y passer. Mort de rire

_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
e m
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 31/08/16 22:03    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne me souvenais plus de la scène avec la pièce volée.
Merci


Je viens de lire le tome 4, c'est toujours aussi bien. Vivement la suite Très content
_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 22/03/17 06:40    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 7 : toujours Anjolras au lieu d'Enjolras. C'est le type de détail qui a vraiment tendance à m'énerver. mur

Quant au volume lui-même, il n'est pas mauvais mais je trouve qu'il a tendance à aller un peu vite et à passer rapidement sur pas mal de petits événements de la barricade qui aurait gagné à avoir 2 volumes plutôt qu'un seul. La découverte du rôle de Javert est ainsi beaucoup trop rapide - de même que l'aveu d'ailleurs.
A l'inverse, Eponine est bien mise en valeur avec un rajout pas désagréable (de mémoire, dans le roman, il ne me semble pas qu'elle ait fait le rapprochement entre Cosette et la jeune fille dont Marius est amoureux, contrairement à son père) qui met bien en valeur sa tristesse. Le personnage est aussi réussi dans le manga qu'il l'était dans le roman. La fin de Grantaire est aussi très belle - alors que celle de ses compagnons est trop vite expédiée.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 04/04/17 14:08    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis délectée du dernier tome de la série, surtout qu'il est sorti juste après que je sois allée voir la comédie musicale en concert, j'étais bien dans l'ambiance !!
J'ai effectivement trouvé le passage de la barricade assez court (par rapport au tome où on suit Marius qui faut pas grand chose, par exemple), mais globalement cette série est vraiment une réussite !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 10/09/17 06:32    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 8, et dernier donc : on reste dans la lignée des volumes précédents, c'est-à-dire avec une conclusion respectueuse de l'oeuvre de Victor Hugo, tout en lui apportant quelques touches personnelles, comme la conclusion (avec un bel anachronisme : la présence de la tour Eiffel) ou le petit bonus sur Thénardier et, bien sûr, les traditionnelles métaphores animalières, notamment pour la conclusion de l'affrontement entre Javert et Valjean.

Même si l'essentiel est là, je regrette bien que l'auteur soit parfois allé un peu trop vite : 2 ou 3 volumes de plus auraient été bien utiles pour mettre en valeur certains personnages ou des moments importants du roman qu'une certaine précipitation rend parfois moins intense. Je pense par exemple, pour ce tome, à l'éloignement de Jean Valjean de Cosette, qui est beaucoup plus progressif (et donc douloureux) dans le roman. Mais les qualités, graphiques et narratives, du manga l'emportent largement sur ses défauts et savent mettre en valeur des personnages et des moments marquants - je pense notamment à la touchante Eponine. Et il y a des bonus sympathiques en fin de volume : on sent que l'auteur s'est vraiment impliqué dans cette adaptation et qu'il ne s'agit pas d'une simple oeuvre de commande.

Du côté de Kurokawa, en revanche, c'est vraiment mi-figue, mi-raisin : format, papier et couverture de qualité mais des erreurs de traduction ou de résumé (sur internet) assez grossières. On notera dans ce tome qu'Enjolras retrouve son e dans les croquis finaux.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation