Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Seven Deadly Sins - Nakaba Suzuki
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Corti
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 27/04/17 18:53    Sujet du message: Répondre en citant

Si cela peut vous rassurer, le tournoi va vite être expédié. Enfin, dans mon souvenir, c'était ça.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Muriel
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 10 Août 2006
Localisation : 65

Message Posté le : 27/04/17 20:26    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais entendu 3 grands arc mais pas 50 volumes, c'est de l'ambition, il a interêt a tenir la cadence...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 28/04/17 07:13    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais on comprend bien que le tournoi n'est qu'une excuse et un prélude au combat (et une façon originale de rassembler les persos)
J'aime quand même bien les ten commandements et leur principe dont ils ne peuvent déroger de peur de perdre eux-même (ce qui fait une façon originale de les battre). Les deux derniers (ceux du tournoi) me plaisent de par leur importance au final pour la race des fées et des géants

Enfin pour l'instant ça se suit en effet sans grandes attentes mais ça reste efficace
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
EdenA
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Nov 2007

Message Posté le : 06/07/17 11:13    Sujet du message: Répondre en citant

Bon ben voilà, je m'ennuie maintenant à la lecture de cette série. Déception Pleure ou Très triste ...J'espère qu'elle va remonter la barre mais d'une, il y a définitivement trop de personnages maintenant (syndrome Toriko), de deux, le tome 21, à l'instar du tome 20, n'est décidément pas passionnant. La série aurait-elle perdu un peu de son âme ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 04/09/17 21:19    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 22 : La première partie du tome m'a franchement ennuyé de par sa débauche incessante d'action, bien loin des charmes du début. Il faudra finalement attendre le dernier tiers et une évolution inattendue pour que la série reprenne du poil de la bête, après quelques volumes bien mornes. Ce changement fait énormément de bien à l'intrigue, relance son intérêt, et je suis impatient de lire la suite alors que cela n'était plus arrivé depuis quelques temps.
Maintenant, je ne suis pas dupe, j'ai lu Dragon Ball, et le mangaka s'en inspire énormément. Donc je ne crois pas une seule fraction de milliseconde au caractère définitif de ce qui arrive aux personnages (voire de ce qui arrive au monde dans son ensemble). Il n'empêche que je me demande ce que sont devenus les Sins et leurs alliés. A suivre, donc.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 04/09/17 21:54    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est intéressant ce sont les quelques brides de passé du chef que l'on glane ici ou là... par contre en terme de rythme cette cassure est surprenante, il y a eu une phase de power up très récente, suffisante à Méliodas pour affronter 2 Ten Commandements presque en même temps... et là à nouveau cassure et nécessaire power up derrière vue la différence de niveaux... c'est un peu redondant

On attend encore le gros flashback sur Meliodas... j'aimerais bien le voir en bad guy hu hu ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 06/08/18 08:14    Sujet du message: Répondre en citant

Le manga Seven Deadly Sins devrait se terminer d’ici un an
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
michael
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 06/08/18 09:31    Sujet du message: Répondre en citant

Je poste quand même mon avis sur le tome 1 ici :

Lu Seven Deadly Sins 1.

Le dessin est très chouette, la puissance des personnages très bien retranscrite mais le héros est tout à fait insupportable, même pire que Tortue Géniale pour ce qui a été évoqué. Première scène, le gros chevalier en armure tombe, le casque roule et laisse apparaître un visage de femme inconsciente. Le personnage principal enlève toute l'armure et pour vérifier que c'est bien une fille, lui sent le sexe et lui palpe les seins ("le parfum, la souplesse, c'est bien une fille !") Choqué Elle se réveille, a du rouge aux joues, sans plus. Dans quasiment toutes les scènes qui suivent, il la tripote sans prévenir et évidement sans demander son consentement. L'absence de réaction ou de ressenti de la princesse outre ce fard aux joues ou le fait qu'elle gobe les excuses ridicules de l'autre ("je vérifie ton rythme cardiaque") la font passer pour une cruche, agace quelque peu et tend en plus de ça à normaliser ce comportement.

La suite se fera sans moi Sourire
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 06/08/18 16:53    Sujet du message: Répondre en citant

un an pour finir la série (bon un peu plus d'un an pour la publication française) c'est pas mal, ça reste long mais pas excessivement long et permet de finir sur les démons avec au final une seule grosse histoire (vu que le premier gros arc était lié aux démons de toute façon)

De façon assez surprenante, l'attitude de Meliodas avec Elizabeth s'expliquerait presque par la suite (je ne cautionne toutefois pas cette image donnée dans un manga et cela aurait pu être montrée de façon bien plus fine), je mets l'explication en spoil au cas où :
Citation:
En fait dans ce que j'ai compris à ce stade du manga, Elizabeth semble être l'âme soeur de Meliodas qui se réincarne perpetuellement mais qui apparemment suite à une malédiction ne leur permet jamais de vivre leur amour. En plus de ça Meliodas est maudit par son père le roi des démons qui l'empêche de mourir, et à chaque résurrection il perd un peu de son âme, donc en gros ça pourrait expliquer la désinhibition

En dehors de cette tentative d'explication (qui n'est que mon interprétation personnelle, pas du tout quelque chose d'expliqué dans le manga ou par l'auteur dans une interview, je tiens à répéter que même si c'était juste, ça aurait pu être fait sans fan service lourdingue
_________________
Collection MS


Dernière édition : Tuc le 08/08/18 21:29; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Manuka
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 06/08/18 17:24    Sujet du message: Répondre en citant

Seven Deadly Sins met aussi une quinzaine de tomes à démarrer. Sérieusement. Au tome 13 ou 14, je me demandais encore quand l'exposition serait finie, que l'on passe à la véritable histoire...
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 08/08/18 21:28    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai, je le le relis en ce moment parce que certains points m'avaient échappé, et tout le premier arc qui dure 13 tomes ne sert qu'à introduire les véritables ennemis (encore que, pour ce qui est de l'ennemi, les derniers tomes montrent que tout n'est pas si clair que ça ^^)
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 09/08/18 13:57    Sujet du message: Répondre en citant

Ouf, quelle très bonne nouvelle cette fin annoncée ! L'auteur va donc abréger la série en supprimant le dernier arc prévu. Je ne me voyais pas continuer SDS sur 50 volumes ou plus. Quoique, en fait, je ne suis pas sûr du tout de la finir même en 40 volumes...
J'en ai marre depuis une dizaine de tomes au moins, je ne m'amuse clairement plus à la lecture et j'aurai déjà dû stopper bien avant, je voudrais juste lire la fin.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 09/08/18 14:43    Sujet du message: Répondre en citant

Si je n'avais pas pris cette décision de budget (de pseudo-austérité frustrante), j'aurais sûrement commencé cette série car j'ai adoré Kongoh Banchô. Bien m'en a fait quand je lis vos commentaires. j'ai parfois du mal à continuer mes shônen, ce fut le cas avec Magi dés que c'était moins drôle, puis Letter Bee quand un long combat inintéressant (à mes yeux) a débuté (et j'aurais dû continuer car c'était des révélations au volume suivant apparemment ^^; ).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 09/08/18 18:55    Sujet du message: Répondre en citant

J'apprécie toujours la lecture (j'ai d'ailleurs relu la série il y a 2 mois, comme Tuc parce que je ne me rappelais pas de certains points, et aussi parce que je voulais comparer avec le dessin animé). C'est du shônen très classique, avec des qualités et des défauts très proches de ceux des années 80-90 ; on retrouve par exemple un chiffrage des puissances, comme dans Dragon ball (ou, plus récemment, dans Toriko). L'auteur mélange humour et baston de façon plutôt agréable, malgré certains passages avec Elisabeth assez lourdingues, je le reconnais, et sait construire et développer progressivement son univers et ses personnages.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 09/08/18 23:25    Sujet du message: Répondre en citant

Désolée Michael que tu sois déçu ^^. "Seven Deadly Sins", à la manière de Dragon Ball, possède plein de qualités mais aussi un peu les mêmes défauts dans ce que l'auteur considère comme "humoristique".

Maintenant, comme Dragon Ball, je passe outre parce que : - j'ai lu les trois premiers tomes d'une traite - Je me suis très fortement attachée à plusieurs personnages, comme on n'en voit pas ailleurs.

Je n'achète plus aucun shônen de baston (presque plus de manga non plus d'ailleurs, aucun nouveau titre annoncé ne m'intéresse, même pas un peu, et ma liste d'achats est vide depuis des mois, je vais enfin prendre le temps d'aller dans la production plus underground en peu de volumes, je crois), mais SDS a ce petit quelque chose qui m'a réellement envoûtée à sa sortie.

Bon, dans les points négatifs, je trouve le comportement de Méliodas avec Elizabeth plus inutile qu'insultant. Déjà d'une part parce que c'est plus joué comme un trait de caractère que comme quelque chose d'humoristique (le contraste de sa très grande force et son côté sombre avec son immaturité dans son rapport aux femmes), le cadrage insiste "relativement" moins là-dessus que dans d'autres titres (plus éloigné ou en arrière-plan dans les cases), et de plus, il n'agit comme cela qu'envers Elizabeth (pas envers Diane ou d'autres filles, et c'est un point qui sera d'ailleurs remarqué et traité par la princesse). Alors c'est "expliqué" plus loin dans le titre, donc "ça passe", mais je vois plus ça comme une demande éditoriale pour conserver l'attention d'un certain public que comme une vraie part de l'ADN de l'histoire.
Ca n'excuse pas, mais ça relativise.
J'ai aussi un problème avec le design enfantin de Elaine, le grand amour de Ban, et j'ai des sentiments mitigés à ce sujet, parce que effectivement, une fée est généralement représentée comme enfantin (malgré qu'elle a plus de 1000 ans), et le sérieux de leur histoire d'amour est crédible, et je sais que la série s'adresse aux plus jeunes d'abord donc c'est forcément moins "choquant" pour eux, mais même aujourd'hui, j'ai un peu du mal. Et j'adore le personnage de Ban.


Maintenant, la série regorge de points positifs qui me permettent de passer outre.

- Un scénario pas forcément pensé de A à Z depuis le début et qui montre clairement des signes d'improvisation et de réajustements au niveau des rôles de personnages, mais qui se veut clairement ambitieux et cohérent tout en restant à l'échelle humaine et des personnages. Des beaux twists également, et une redéfinition constante des rôles et des ambitions.

- Un univers pas manichéen du tout, où les démons peuvent être plus vertueux que les anges, et où on nous dit bien que l'apparence ou le lieu de naissance ne déterminent pas la valeur morale d'une personne. Ce qui est un beau message.

- Des personnages très développés et hyper charismatiques, qui connaissent tous des évolutions de caractère en fonction des nouvelles informations qu'ils apprennent et des épreuves qu'ils affrontent.

- Des relations entre les personnages très soignées, où chacun possède un passif et un lien fort qui les unit au monde où à une autre personne. Il y a une vraie sincérité chez tous, et surtout ils expriment ce qu'ils pensent réellement à un moment ou à un autre. C'est rafraîchissant de voir un personnage comme Ban montrer une telle tendresse envers Elaine et une telle amitié envers Méliodas, par exemple. Cette authenticité des liens entre les personnages, c'est quelque chose que je ne pense pas avoir vu dans beaucoup de titres, quelque soit le genre.

- Des personnages féminins nombreux, très puissants, bien développés, et qui font partie intégrante de l'histoire et qui participent activement à l'action (aussi bien en combat qu'en soutien), et qui font des sacrifices pour atteindre leur but. Alors certes, l'auteur fait un peu de fan-service avec les demoiselles (mais les hommes se retrouvent aussi régulièrement torse nu, donc il y en a pour tout le monde), mais ce n'est pas pire que chez Kazuhiro Fujita à ce niveau-là. Ca donne plus l'impression d'être là par obligation parce que ça fait plaisir à quelques personnes du public cible, mais ça ne ralentit pas l'action.
Dommage, mais rien d'insurmontable. Surtout que ce n'est jamais présent dans les moments graves ou de tension. Ca reste complètement gratuit, mais ce n'est aussi vulgaire ou joué pour faire rire comme dans d'autres titres, et les filles possèdent toutes une vraie personnalité et un rôle jusqu'au bout, donc on va dire que "ça passe", même si enlever ces moments ne retireraient rien dans le ton du titre, c'est ça qui est un peu dommage.

- Des combats d'une brutalité rarement vue sans tomber dans le gore. L'auteur a un talent fou pour dessiner l'impact des coups tout en conservant une lisibilité de tous les instants. Des personnages comme Escanor respirent la puissance rien que dans leur design et leur attitude, et le résultat est à la hauteur de leur apparence.


Bref, j'aime sincèrement ce titre, malgré le fait qu'il y a des aspects qui ne s'adressent clairement pas à moi, mais il y a aussi clairement une vraie sensibilité qui résonne en moi (Escanor, son passé et sa relation aux autres par sa condition; la recherche de Gowther pour un coeur; le caractère de Ban; la peine de Méliodas; l'arc de Giula; les mystères qui entourent Merlin; et beaucoup beaucoup d'autres moments). Et cette partie est clairement majoritaire.

Après, je pense qu'il ne faut pas se forcer à lire un titre si on n'accroche pas dès le début, jamais de la vie. Néanmoins, il y a clairement plein d'excellentes choses dans cette série, et c'est la seule dont je lis les scans chaque semaine encore parce que j'ai envie de savoir ce qu'il va se passer.
La fin annoncée indique que l'auteur prendra bien le temps de conclure son manga pleinement, et de réellement conclure le destin de tous ses personnages, ce qui est une très bonne chose, vu que les mangakas sont rarement doués pour dire un au-revoir décent à leurs créations.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 5 sur 7

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation