Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

CESARE, la famille Borgia investit le manga.
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 20/09/13 16:01    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
j'ai trouvé une interview de fuyumi soryo qui date du mois de mars. Elle est plutôt intéressante à lire : lien

Elle n'en a pas donné qu'une seule lors de son passage au Salon du Livre Clin d'oeil
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
inico
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Mars 2013
Localisation : Ici

Message Posté le : 29/09/13 15:46    Sujet du message: Répondre en citant

Allez Taliesin, tiens le coup on arrive fin Septembre Clin d'oeil

Cyril a écrit:
Avis mitigé sur ce volume 5 : c'est toujours très beau, Angelo est moins pataud et agaçant qu'avant, les péripéties de Cesare à Pise et à l'université sont amusantes mais... c'est tout. On a l'impression que Cesare ne fait que jouer et que les événements importants sont mis de côté : où en est son père dans ses tentatives d'acheter des soutiens pour se faire élire pape? Quelles actions mène Cesare ? Ces questions qui m'intéressent sont laissées de côté au profit d'une joute dans laquelle Cesare doit notamment faire face à Henri : il y a de belles scènes, des rebondissements, de la tension mais j'attends quand même autre chose d'un manga sur les Borgias.

Sans avoir jamais considéré Cesare comme un manga sur les Borgias, je rejoins à peu près l'avis de Cyril sur le tome 5.
Je commence également à ressentir l'envie d'événements de plus d'ampleur que ces bagarouilles entre étudiants.
Peut-être prendront-elles par la suite une importance si significative qui mérite qu'on s'y attarde tant, mais leur redondance devient triste.
Ce tome se lit cependant tout seul et j'y prend toujours du plaisir. La partie pré-joute est particulièrement délicieuse et j'aime la façon que Fuyumi Soryo de montrer à quel point Cesare est manipulateur, pour mieux dans les pages suivantes le laisser nous séduire.
Encore à sa décharge, le dessin se maintient toujours au même niveau depuis le début, ce que j'apprécie fort (je suis traumatisé par le tome 4 d'un autre titre dont le dessin m'a réellement déçu).
Je croise les doigts pour que le prochain soit vraiment le catalyseur. A moins que l'auteure n'ai l'intention de s'étaler sur 50 tomes...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 29/09/13 22:01    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le Métro, j'ai lu que Fuyumi Soryo s'étalera normalement sur 30 volumes Mort de rire (à 1 volume par an au Japon depuis quelques volumes). Je tiens toujours le coup Clin d'oeil surtout que j'ai lu un livre de SF excellent Sourire (merci!!!)
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
yakutake83
Mangaversien·ne


Inscrit le : 28 Mars 2006
Localisation : Saint Denis (93)

Message Posté le : 30/09/13 14:29    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les intéressés, l'article du journal Metro (que j'ai lu moi aussi lors de sa parution ^^)
http://www.metronews.fr/culture/cesare-fuyumi-soryo-signe-un-manga-colossal-pour-rehabiliter-cesare-borgia/mmcy!hQ0Yufrc9YMmQ/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 05/11/13 13:12    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois bien que Cesare n'est pas le manga historique tant souhaité, je partage assez cet avis (ce blog a l'air intéressant d'ailleurs Sourire ) quant au côté boys love, et du fait que Soryo aime écrire sur une figure historique fascinante fantasmée en "joli" garçon.

Je viens de lire le volume 5 et ça ne change pas: c'est toujours soigné, et Cesare est toujours autant mis en valeur. Je pense que ceux qui en ont marre de voir du fanservice de Cesare peuvent arrêter là, je doute que ça ne change plus tard. J'ai beaucoup aimé la lecture de ce volume, mais sans doute suis-je captivée par le dessin, l'ambiance et l'univers de Soryo. Vraiment, car je ne l'explique pas autrement. Henri est toujours aussi antipathique et lourdaud. La simulation militaire m'a bien plu Sourire . J'espère qu'on verra quand même de nouveau d'autres manipulations de l'ombre, notamment du côté du père de Cesare, et qu'on reverra aussi Lucrèce. Je me demande si dans les volumes actuels au Japon, Cesare est encore adolescent ou s'il se rapproche un peu de l'âge adulte (mais bon, 30 volumes prévus quoi Mort de rire ).
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 21/11/13 21:03    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vraiment apprécié ce tome, bien plus que le 5 puisqu'on sort des rivalités d'ados pour entrer dans la vraie politique avec, comme enjeux, la maîtrise de Florence et surtout celle du trône pontifical, disputé entre Rodrigo Borgia et Guiliano della Rovere, l'un comme l'autre n'ayant guère de scrupules sur les moyens à utiliser. Le complot contre Cesare trouve son dénouement dans ce volume et on apprécie les méthodes "machiavéliques" utilisées par le prince. J'ai aussi aimé la mise en avant des rivalités et des ambitions à l'intérieur de la famille Borgia, avec notamment l'apparition de Juan qui, de mémoire,
Citation:
va finir assassiné, son frère étant peut-être bien l'assassin (l'accusation est plus fiable que celle d'inceste avec Lucrèce)
.


Seul bémol : j'ai trouvé que le flashback n'était pas nécessaire, comme si l'auteur voulait nous inspirer de la pitié ou de la compassion pour le petit Cesare.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kent
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Jan 2003
Localisation : in ze kenthouse

Message Posté le : 22/11/13 09:11    Sujet du message: Répondre en citant

On rejoint ici tout à fait l'histoire racontée de même dans les autres séries sur le thème: Borgia (série Tv), the borgia (série TV) ou les Borgia (la BD). Seul différence, le point de vue et l’impassibilité des visages
_________________
Si je meurs, embrasses moi!
Si tu meurs je te rejoindrai
Ma collection :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 22/11/13 13:49    Sujet du message: Répondre en citant

kent a écrit:
Seul différence, le point de vue et l’impassibilité des visages


C'est vrai que point de vue visages, j'ai déjà vu mieux. On a l'impression qu'ils ne ressentent pas grand chose, les persos (toujours neutres, en colère, ou souriant mais que de la bouche)...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
inico
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Mars 2013
Localisation : Ici

Message Posté le : 08/12/13 09:41    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 6

Il n'y a pas d'orange au Japon Choqué ?
Curieuse façon de manger et d'éplucher une orange quand même...

L’impassibilité des visages ne me choque pas spécialement. En balayant rapidement quelques pages, j'arrive à discerner distinctement les sentiments des personnages: méfiance, colère, joie, tristesse. Maintenant, il est vrai que Angelo par exemple, c'est surtout angoisse et inquiétude ^^.
La particularité que je trouve au dessin de Fuyumi Soryo est l'aspect assez théâtral de la mise en scène. D'où un rendu un peu figé de l'ensemble. Cela, bien sûr en sus de son amour immodéré pour les yeux et les bouclettes de ces messieurs.

J'ai bien plus apprécié ce tome que les précédents, avec notamment le retour de la famille Borgia. J'ai enfin retrouvé de ce que j'avais pu apprécié dans Eternal Sabbath, à savoir cette manière d'insérer le mal et le vice comme un pique dans la glace. Les dernières pages du chapitre 50 m'ont ainsi ravi.
Si le saint-père rend l'âme, mon frère rentrera peut-être à Rome... Hi-hi-hi
Concernant les mignon frère cadet de Cesare, je ne sais pas si je suis le seuil que ça a choqué, mais il est un sosie d'Angelo. Volontaire ou fantasme perso ?

J'espère que les tomes suivants continueront à s'aventurer dans cette veine, et que l'air hors de Pise que va prendre Cesare sera source de renouveau.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 30/12/13 23:27    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime bien cette impassibilité des visages chez Soryo Sourire . Chez moi ça fonctionne. Les personnages ont l'air neutres, gardent beaucoup de façade, mais ont souvent des pensées cruelles vis-à-vis d'autres personnages.

Enfin lu le fameux volume 6 et que dire... on ne s'ennuie pas! Finalement, ceux qui voudraient arrêter devraient quand même lire celui-ci afin de voir ce qu'ils en pensent Sourire . Le volume 6 est bel et bien mouvementé, et comme le dit Cesare, les masques tombent enfin. C'est tout simplement excellent, je n'ai pas lâché mon volume avant la fin, et pourtant, je l'ai trouvé quand même très dense. Il y a beaucoup d'informations, de noms, de personnages qui apparaissent, et plusieurs factions. Ceux et celles qui ne supportent plus la "bogossité" de Cesare vont continuer à pester, vu qu'il a quand même plus ou moins tout deviné/prévu, décidément... La fin est marquée par les souvenirs de Miguel, ou le début d'une histoire d'amour Mort de rire Mort de rire . D'ailleurs, Cesare enfant est tellement mignon qu'il pourrait intégrer Le pensionnat de Novembre Flèche ... Angelo est toujours aussi peu prévisible, et se montre pur, encore une fois, mais toujours aussi débordant de curiosité.

Pour ma part, impatiente de lire le volume 7 Sourire . Je me demande ce que va donner la vie d'adulte de Cesare désormais. Graphiquement, le frère de Cesare, Juan, pourrait tout bien intégrer les manga de Moto Hagio aussi Mort de rire . Quant à l'autre Juan, le cousin, Silenzio... C'est moi ou il a un visage de vampire?!

@inico: Je n'ai pas trop compris pour les oranges Embarassé
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
inico
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Mars 2013
Localisation : Ici

Message Posté le : 31/12/13 09:43    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:
@inico: Je n'ai pas trop compris pour les oranges Embarassé

Pour manger ton orange à Noël (LE cadeau de Noël aurait dit ma grand-mère), tu l'as coupé en deux et as directement croqué dedans ?
Je suis le seul à retirer la peau et manger les quartiers ? Je dois être bizarre, alors Pleure ou Très triste

Silenzio, un visage de vampire ? Tu es trop romantique ^^.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 31/12/13 11:43    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais l'impression qu'il aspirait surtout le jus dans ce dessin Sourire .

Non, pas une grande romantique, je n'aime vraiment pas les vampires. Mais quand j'ai vu Silenzio, j'ai pensé à Castlevania O_O
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 24/01/14 16:46    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 7 : j'ai plus eu l'impression de lire un livre d'histoire (superbement illustré au demeurant) qu'un manga, même basé sur un personnage historique puisque l'essentiel du volume est consacré à l'évocation des relations passées entre l'Empire et l'Eglise, avec des éléments que je connaissais assez bien (la querelle des investitures), d'autres moins (l'empereur Henri VII). Le parallèle entre le destin de celui-ci et celui de Cesare Borgia (notamment pour leurs fins respectives) était également assez intéressant et donnait aussi du sens au volume mais celui-ci me laisse un peu sur ma faim.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mithreus
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 02/03/14 15:00    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir ce tome 7

Effectivement, beaucoup de mise en perspective historique, pas inutiles à mon sens sur des périodes assez méconnues de l'histoire, alors qu'elles sont tout à fait clef pour comprendre la géopolitique de la péninsule italienne à l'aube de la renaissance.

On a pas encore parlé du duché de Milan (alors que ce seront les intrigues des Sforza qui vont attirer les Français en Italie... mais j'anticipe un peu)

Cependant, un truc assez énorme vient gâcher cette lecture. Il y a tout simplement un faux-sens de traduction répété à l'envie. Il est tout le temps question d'impérialisme.

Or l'impérialisme est un terme qui fait désormais référence aux politiques coloniales du XIXe consistant pour les puissances européennes (France et GB en tête) à se constituer des empires coloniaux.

ça n'a rien à faire dans un débat sur le pouvoir impérial (qui aurait été un terme bien plus exact) au Moyen-Âge.

On est quand même sur une notion de niveau lycée. Je suis assez Choqué qu'un éditeur puisse laisser passer ça dans son édition. Surtout dans un livre qui a aussi une prétention de vulgarisation historique (nombreuses notices en fin d'ouvrage, supervision par un historien, etc.)

(inutile de venir argumenter que l’œuvre se passant à la Renaissance il n'y a pas de problème à utiliser ce terme, puisqu'on est avant la colonisation. Cesare est publié aujourd'hui, au XXIe siècle, et la signification de cette expression est très claire. Le traducteur a fait une faute professionnelle !)
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 02/03/14 18:31    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas si on employait ce terme pour le Moyen-Âge mais, pour autant que je me souvienne de mes cours d'histoire ancienne à la fac, il était couramment utilisé pour désigner la politique athénienne au 5ème siècle av JC. En revanche, je ne me rappelle pas si c'était un terme d'époque ou utilisé par les historiens.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 6 sur 8

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation