Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Quand la cendre...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Parlez de votre site !
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mithreus
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 05/07/12 13:14    Sujet du message: Quand la cendre... Répondre en citant

Comme j'ai eu l'occasion de voir que certains mangaversiens avaient eu la curiosité de suite mon lien de signature et de parcourir mon travail, je voulais proposer une présentation un peu plus soignée à l'occasion de la sortie compilée du premier chapitre.

Bref, je n'écris plus en critique, ni sur Artelio, ni avec les mangavoraces. J'ai franchi le Rubicon et je m'exerce désormais à la fiction tout en ayant, à la fois pour me motiver et pour y trouver matière à des échanges, le souci de publier mon travail.

J'ai donc débuté en janvier dernier un Blog où chaque semaine j'ajoute un nouvel épisode à ce récit intitulé Quand la cendre est la mesure...

C'est là que ça se passe :

http://quandlacendre.wordpress.com/2012/07/04/la-nuit-de-lendormissement-de-la-terre-chapitre-premier/


En juin j'ai fini le premier chapitre, puis j'ai compilé tous les épisodes et j'en ai beaucoup réécrit pour essayer de progresser encore.

La publication reprendra en septembre avec le second chapitre... and so on...

Pour illustrer, voici un petit extrait :

KoR a écrit:
Car s'il tirait une grande excitation de partager les vicissitudes du gouvernement du royaume ; ces légendes qui formaient le cortège du saint équilibre n'étaient à ses yeux qu'un artifice. Elles étaient le rideau pudique, porteur de ce rêve d'extraordinaire qui sommeillait en chaque homme pour masquer cette peur intime, universellement partagée, tant par le sang que le peuple, que la vie ne soit que le combustible, puis les cendres, du brasier d'un monde dépourvu de toute signification.

Il n'avait ni dieu, ni obédience transcendantale de quelque espèce que ce fut et s'il ne le clamait pas, il s'en glorifiait intérieurement. Il n'y avait que les hommes ; leur froide raison ; leur folle démesure. Elles nourrissaient tout le reste.


Et si vous le souhaitez, vous pouvez aussi suivre les sorties via Facebook (voire les partager)

https://www.facebook.com/pages/Quand-la-cendre-est-la-mesure/262366263829863

En espérant vous retrouver bientôt par là.
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Mithreus
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 26/07/12 21:30    Sujet du message: Répondre en citant

Un petit tour de promo pour signaler que le site a fait sa mue et s'est doté de nouvelles frusques en vue du chapitre 2 dont la publication débutera en septembre.

Si vous voulez voir l'illustration, elle est là :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=363762407023581&set=a.363762400356915.75120.262366263829863&type=1&theater

Et sinon, voici un court extrait du chapitre 2 qui est en cours de rédaction :

Citation:
Le gris mantel acquiesça d'une inclinaison de tête toute militaire, se rinça la gorge d'un gobelet de vin et tourna les talons. Mais Threll le retint : « Attend, c'est à mon tour de te poser une question. Dis-moi, beau Lucius... pourquoi vouloir la libération d'Haster. N'es-tu pas devenu le chef des gris mantels avec sa disgrâce ?

« La réponse est simple, âzil. Je suis à la tête d'une bande de soldats, que l'un se mette à penser que je me réjouis d'avoir remplacé notre capitaine et aussitôt il fera tout pour m'évincer et monter à son tour en grade.

« Bande de soldats... meute de loups, oui ! » Railla Borgio.

« Non, âzil, des hommes, simplement. Et si je viens vous trouver, ce n'est pas par sympathie pour votre cause ou dans un brutal accès de foi ; je cherche juste les moyens de conserver mon autorité sur eux ; l'or et la légitimité, rien de plus cela. Puis-je me retirer à présent ? »


En espérant que ça donne envie à quelques uns d'aller feuilleter le premier chapitre qui est en ligne, lui Sourire
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Mithreus
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 07/09/12 19:46    Sujet du message: Répondre en citant

Alors pour ceux qui ont la curiosité de me lire, je signale qu'après ma longue pause estivale, c'est reparti pour un nouveau chapitre dont j'ai mis le prologue en ligne aujourd'hui.

ça donne un peu de ça :

kor a écrit:
Il avait certes baisé de plus belles et plus jeunes filles. Et elles n’étaient pas des prostituées comme celle-là ; même s’il n’avait pas eu à la payer !

Mais il n’avait pas boudé de sentir que le plaisir qu’il lui donnait dépassait la jouissance ordinaire qu’une putain sert à ses clients ; aux frémissements de sa peau ou aux élans de ses hanches, il avait senti chez elle l’envie de ce qu’il lui servait.

Le corps d’une femme, toujours, était plus loquace que son verbe pour exprimer les vicissitudes de son désir. Et toute putain qu’elle fut, habituée sans doute à subir la diversité des plaisirs de ses clients, elle lui avait crié son envie, flagrante, d’être prise et baisée de la manière dont il l’entreprenait ; son propre plaisir n’était que plus grand et intense de s’épanouir dans son sexe abandonné sans retenue.

Il n’avait nullement réfléchi aux motifs de cette offrande spontanée. Il rencontrait habituellement chez les filles du métier cette sourde étanchéité à l’ardeur, maquillée par de beaux artifices et quelques paroles crues. Cependant leur con ne mentait pas lorsqu’il y travaillait, il savait y ressentir la frigidité de leur âme. Mais celle-ci s’était livrée à lui plus totalement que bien de ses maîtresses passées, dont certaines pourtant furent ses amies d’amour.

Ses sens encore engourdis et sa tête, bourdonnante des réminiscences de trop de vin, lui rappelèrent qu’il s’était également engagé dans cette danse furieuse avec une ardeur dont n’aurait pas dû être capable l’homme qu’il était, révolu plus de soixante-dix fois


Mais bon, y a pas que ça, j'ai juste excipé ce qu'il y avait de plus racoleur pour vous y attirer !

Donc, les sommeils d'Agreste, c'est par là :
http://quandlacendre.wordpress.com/2012/09/07/les-sommeils-dagreste-prologue/

Bonne lecture !
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Mithreus
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 24/01/13 23:26    Sujet du message: Répondre en citant

Après une petite pause et un nettoyage, c'est reparti, pour ceux que ça intéresse.

Le style a changé Mort de rire

http://quandlacendre.wordpress.com/2013/01/24/gare-de-lyon-un-dimanche-dhiver-en-fin-dapres-midi/
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Parlez de votre site ! Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation