Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[ORANGE] Ichigo Takano
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 04/05/15 23:23    Sujet du message: [ORANGE] Ichigo Takano Répondre en citant



Orange est un manga de Ichigo Takano (Dreamin'Sun). Il s'agit d'un titre ayant connu une publication assez particulière: les 2 premiers volumes sont sortis chez Shueisha en prépublication dans le magazine shôjo Margaret pour s'interrompre et reprendre chez Futabasha dans le Manga Action, un magazine seinen. En France, la série sort chez Akata depuis octobre 2014 et fait déjà parler d'elle en bien depuis sa sortie. Et elle mérite son succès, d'autant plus que Takano ne compte pas faire durer sa série artificiellement: elle est prévue sur 5 volumes.

Le pitch est lui-même très intriguant et attire d'emblée. Naho est une jeune fille comme les autres. Elle habite la ville de Matsumoto (un peu campagnarde) et fréquente le lycée en compagnie de ses amis avec qui ils sont très soudés. Un jour, Naho reçoit une lettre étrange dont l'auteure n'est autre qu'elle-même 10 ans plus tard. Cette lettre révèle tous les événements qu'elle va vivre dans le détail, jusqu'à l'arrivée de Kakeru, un nouvel élève venu de Tokyo avec qui elle et son groupe d'amis vont se lier. Il s'avère que la Naho du futur a de nombreux regrets quant à cette période lycéenne, et ceux-ci concernent en particulier Kakeru, autour de qui un drame a l'air de se dessiner. Elle demande donc à son alter-ego du passé de changer le futur, rien que ça! Au milieu de tout cela, Naho doit donc tenter de changer un peu elle-même, tout en ressentant des sentiments forts à l'égard de Kakeru. Que s'est-il donc passé pour que Naho du futur soit malheureuse?

Avec ce titre, Akata marque clairement le coup dans la jungle des shôjo. Les avis sont unanimes, et il est bien difficile de reprocher quoique ce soit à ce titre. J'ai pour le moment lu les 2 premiers volumes et je dois dire que la fin du volume 2, avec sa dernière page, donne envie de lire la suite!!! L'édition est vraiment superbe, que ce soit la sublime couverture, l'impression, ou encore le papier très épais. C'est donc avec beaucoup de joie qu'on achète son volume français.

L'histoire est elle-même super bien ficelée, en plus d'être remplie de suspense. L'émotion, les sentiments, sont tout aussi bien retranscrits. Il se dégage une ambiance nostalgique qui n'est pas sans évoquer Nana où il y a aussi ce saut dans le temps et où on se demande ce qui a pu arriver aux différents personnages. L'histoire se déroule à son rythme, avec Naho et ses amis savourant des moments d'adolescence et d'amitié en allant en cours, dans une ville aux décors de montagne où il fait bon vivre, loin de la ville et ses excès de mode. Il se dégage donc une très bonne ambiance dans cette oeuvre, rien à dire là-dessus.

La touche de SF est clairement ce qui m'a attirée, évidemment. Bien que le scénario soit vraiment bien fichu, on reste tout de même dans une romance se déroulant au lycée. C'est une chose à savoir, car ceci est très présent, et c'est peut-être ce qui coince un peu chez moi. Les personnages sont plutôt sympa, j'adore la dynamique dans le groupe d'amis véritables (j'ai tendance à aimer l'amitié ^^; ). Seulement, le personnage de Naho m'a souvent crispée: trop timide, trop altruiste, elle fait passer le bonheur des autres devant le sien, elle est douce, gentille, fait bien la cuisine et surtout, elle a l'instinct maternel.

En bref, le genre d'héroïne qui a tendance à énerver, surtout qu'en plus, comme par hasard, il faut que Kakeru et Suwa, deux beaux gosses populaires du lycée, en pincent pour elle. Pour le coup, on a droit aux meufs jalouses, dont une bien "superficielle", vivant jadis à Tokyo, qui met son grappin sur Kakeru. Et là, les "crêpages de chignons" commencent, avec la bande qui s'en prend à Naho. Mais heureusement, Kakeru ou même Suwa sont très attentifs, permettant de les mettre en valeur au milieu de meufs qui se font du mal. Parce que Naho, jamais elle ne réplique, puisque chaque fois, quelqu'un viendra l'aider.

On évite au moins les salauds en puissance devant qui toutes les meufs vont écarter leurs cuisses, mais quand même, des lycéens aussi matures et attentionnés de leur entourage, je ne connais pas (même adultes en fait... les gens ont tendance à ne pas remarquer ou même pas vouloir remarquer qu'une personne n'en aime pas une autre...). Soit on a des salauds, soit on a des mecs super dans les shôjo. Et évidemment, les mecs bien choisissent forcément des meufs bien (comme Naho!!!). En fait, c'est tombé sur Orange, mais cette réplique vaut pour d'autres titres. Cela m'a juste un peu tiqué sur ce titre en particulier car son scénario est très soigné. Je ne dis pas que Naho ne changera pas, je pense même que c'est le but du titre.

Il faut aussi garder en tête que la romance reste très prégnante dans ce titre. Je ne m'y attendais pas vraiment, pensant voir plus de tranche de vie, mais les personnages sont particulièrement tournés vers ce sujet. A tel point, je trouve, que cela prend toutes les dimensions de leurs vies, ce qui me rebute en général dans les shôjo romantiques. Je le dis car si d'autres n'aiment pas cet aspect, ils ou elles seront au courant. C'est peut-être ce qui m'a le plus gênée du coup, mais c'est très inhérent à mon côté assez a-romantique pour le coup...

Bref, d'autres ont lu ce titre? Mort de rire je crois avoir vu des avis (dont celui de melvin), mais je ne sais plus dans quels sujets >_<. Je n'ai pas trouvé de sujet pour ce manga, mais peut-être que j'ai mal fouillé? Surpris
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Abby
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 08 Jan 2010

Message Posté le : 04/05/15 23:45    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu la série et l'ai chroniquée sur MS ^^
Je suis aussi enthousiaste que toi, et moi la romance ne m'a pas gênée, malgré le côté un peu cliché de la bande de filles que tu soulignes ^^'
J'aime bien la délicatesse qui s'installe entre Naho et Kakeru, mais ça se sent plus dans le tome que tu n'as pas encore lu Clin d'oeil
_________________
Mon blog et mon forum sur Clamp (mais pas que ^^)

Rêve d'atteindre la fin de Princesse Kaguya et d'Ane no Kekkon...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 05/05/15 00:04    Sujet du message: Répondre en citant

certainement la meilleur nouveauté depuis des lustres ! beau, juste, touchant, bien écrits, si ça se confirme jusque la fin ça sera un chef d'oeuvre a coup sur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 05/05/15 11:23    Sujet du message: Répondre en citant

C'est normal que tu ne retrouves pas mon avis Taliesin, je n'avais pas posté sur cette série.
Clairement Orange est pour moi une déception, j'attendais plus de cette série en raison du côté SF de l'intrigue et du changement de magazine vers le seinen. Mais en fait je trouve que ce titre est davantage orienté du côté de son magazine shôjô d'origine le Betsuma dont je ne suis pas très fan en général (Lovely Complex, No Longer Heroine, Mon Histoire, C'était nous ...)
Les titres du Betsuma sont souvent trop gentils pour moi, je préfère largement ceux issus du Cookie et cela se vérifie encore ici pour moi avec une héroïne beaucoup trop naïve et mignonne, une histoire d'amour fleur bleue et une intrigue bourrée d'incohérences.
L'aspect SF est mal géré est assez risible mélangé à la romance rose bonbon girly.
Non mais le coup de la lettre venue du futur qui te raconte tout ce qui va t'arriver et elle n'a même pas la curiosité de la lire directement en entier jusqu'à la fin ! Choqué
Elle doit éviter la mort d'un personnage cher à son cœur et quand elle apprend ça au lieu d'aller directement en parler avec lui, d'essayer de l'aider et de comprendre la cause profonde de son mal être, elle ne fait que suivre jour après jour de petits événements sans importances qu'on lui dit de changer comme si la finalité tragique de tout ça reposait uniquement sur le fait de faire un bentô et d'aller voir un feu d'artifice au bord de la piscine avec lui. Oui, le feu d'artifice au bord de la piscine : summun du côté nunuche de la série !!! Avec la méchante fille qui l'oblige à lui rendre service au dernier moment pour l'empêcher d'y aller et l'autre cruche qui se laisse faire Roulement des yeux
En plus la tragédie centrale de Orange est un événement qui est un pur copier-coller de Puzzle ça m'a bien fait marrer !
Et puis elle veut faire quoi au final, saborder son couple du futur, quitter son mari avec lequel elle a eu un enfant ou juste sauver son ami ?
C'est assez incompréhensible surtout qu'elle est particulièrement tournée vers les autres !
Bref une bonne idée de départ mais c'est mal mis en scène...
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 05/05/15 12:28    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin, je pense que tu en avais lu des critiques sur le bilan 2014 des membres de mangaverse, beaucoup en parlaient.
Je suis d'accord avec toutes les critiques de melvin (sauf la comparaison à Puzzle, vu que le drame arrivant est quand même ultra-différent)... et pourtant, chez moi, ça passe comme une lettre à la poste. Je trouve les personnages attachants, par exemple. En général je n'ai pas de souci avec les cruches, c'est plutôt le cliché du grand brun dépressif au passé mystérieux qui m'horripile, et pourtant Kakeru m'est sympathique !
Dans l'ambiance, ça me fait plutôt penser au Sablier en tout cas Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 05/05/15 12:28    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, je maintiens que le scénario est bien construit mais je ne suis pas une lectrice toujours cohérente Mort de rire . En revanche, comme tu le soulignes, c'est sur les personnages que le bât blesse. Et pour moi, le côté bien trop romantique que je reproche souvent aux shôjo qui se passent dans un lycéen: bien souvent, les personnages n'ont pas d'autres préoccupation que l'objet de leur amour. Dans Simple comme l'amour, malgré son titre, on voit les personnages vivre tout court. C'est mon gros reproche dans Orange, tant les sentiments de Naho sont tout complètement tournés vers Kakeru.

Je n'ai pas remarqué cette récurrence de personnages féminins altruistes (et tout le tintouin, enfin tu définis ça comme "cruche" melvin) dans le Margaret. En revanche, pour le Cookies, comme la sexualité est plus présente, je dois dire que j'en ai assez des auteures elles-mêmes assez souvent obnubilées par les beaux gosses qu'elles dessinent, et ce fameux délire des mecs qui se sont envoyés en l'air avec quasi tout le lycée tellement ils sont beaux comme des dieux Choqué . Pour moi, c'est vraiment gavant. D'ailleurs, dans le genre, on a un personnage de ce type dans Piece et celui-ci est évidemment excusé par son "vécu difficile", comme d'habitude.

Le personnage de Naho me déçoit pas mal aussi. Elle est beaucoup trop tournée vers Kakeru, cela devait déjà être le cas dans le passé où elle n'a pas reçu la lettre, et cela est donc renforcé depuis cette histoire de futur plein de regrets! La scène de la piscine m'a également révoltée, avec les "méchantes" qui cherchent des noises à Naho. Clairement, il y a deux clans de filles: les gentilles, altruistes, douces, faisant bien la cuisine, avec l'instinct maternel (les filles "bien" qui méritent l'amour...) et puis les filles "superficielles" qui ne pensent qu'à elles, qui veulent juste le beau mec de la ville à leur pieds, quitte à entretenir une relation toxique en leur coupant les liens avec leurs amis. Je ne dis pas que ça n'existe pas, mais là, on est dans les "gentilles" et les "méchantes". Cela m'énerve car le tout encourage à subir sans rien dire, jusqu'à l'aide d'un garçon... Je crois que si j'étais comme Naho, avec une lettre du futur, quitte à ce qu'on me prenne pour une maboule, et surtout avec des amis aussi proches et solidaires (car c'est quand même super rare!!!), j'aurais tout déballé pour qu'on puisse s'unir afin de sauver Kakeru. Surtout qu'on voit bien que le drame affecte tout le groupe 10 ans plus tard.

Je suis assez d'accord avec toi pour la Naho du futur, qui est si "malheureuse". Et son mari, le père de ses enfants alors? C'est une roue de secours? Mais peut-être qu'on en saura plus sur les personnages dans le futur. Ce que je constate, c'est qu'elle est comme par hasard la seule à avoir quelqu'un, les deux autres copines plus "farfelues" semblent célibataires (je me trompe peut-être). Après ce type de portraits, le message est clair: si tu n'es pas douce, mignonne, timide, passive, altruiste et que sais-je encore, alors le bonheur de la vie en couple ne te sera pas donné ... Roulement des yeux


@Flore: J'ai posté pendant ton message!!! Moi aussi je trouve Kakeru sympathique même si il est torturé. Après, il a beaucoup de maturité, il ne la joue pas emo, prend tout sur ses épaules, fait du mieux qu'il peut. C'est vrai que le brun déprimé est moins comme ça... J'aime bien les autres personnages de la bande aussi sinon.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 05/05/15 13:09    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne trouve pas que la Naho du futur ait l'air malheureuse. Elle a des regrets, bien sûr (et ils en ont tous, dans le futur), mais elle n'a pas l'air malheureuse. Forcément, on les voit se retrouver pour une occasion qui n'a rien de chouette, donc c'est pas non plus tout-sourire Sourire
Je ne pense d'ailleurs pas que la Naho du futur souhaite changer son passé. Juste éviter des regrets à son alter-ego. Je ne trouve pas du tout qu'avoir écrit la lettre soit une preuve de son malheur. On a tous des regrets qu'on corrigerait bien 10 ans plus tard, même s'ils n'avaient aucun impact sur notre vie d' "adulte", je pense...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 05/05/15 13:40    Sujet du message: Répondre en citant

Je comprends assez ce que tu veux dire sur le regrets, les changements, et j'ai mis des guillemets à malheureuse car je n'en ai pas eu l'impression quand je l'ai vue dans ces extraits, que ce soit avec l'enfant ou son père.

@melvin: d'ailleurs, est-ce que Six Half est aussi tourné vers l'amour? Je dois avouer que même dans un titre comme Piece, j'ai trouvé que cette question revenait un peu trop souvent... En revanche, ayant relu récemment les 2 premiers volumes de Sing "Yesterday" For Me, je m'aperçois que malgré l'enjeu amoureux de la série, on voit les personnages vivre en dehors de ces histoires de cœurs. J'avais un peu de craintes (d'autant plus qu'on est dans la configuration que je n'aime pas, à savoir, un mec qui a du mal à se décider entre deux filles) et elles se sont dissipées.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 05/05/15 22:50    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:
@melvin: d'ailleurs, est-ce que Six Half est aussi tourné vers l'amour? Je dois avouer que même dans un titre comme Piece, j'ai trouvé que cette question revenait un peu trop souvent... En revanche, ayant relu récemment les 2 premiers volumes de Sing "Yesterday" For Me, je m'aperçois que malgré l'enjeu amoureux de la série, on voit les personnages vivre en dehors de ces histoires de cœurs. J'avais un peu de craintes (d'autant plus qu'on est dans la configuration que je n'aime pas, à savoir, un mec qui a du mal à se décider entre deux filles) et elles se sont dissipées.


Pour Six Half, c'est comme ce que tu dis de SYFM : "malgré l'enjeu amoureux de la série, on voit les personnages vivre en dehors de ces histoires de cœurs". L'enjeu principal est la reconstruction de l'héroïne, et là-dedans l'amour est un peu secondaire (elle a plus important à penser, en priorité). Par ailleurs, même si j'aime beaucoup Orange, je trouve que l'héroïne de Six Half est beaucoup plus intéressante que Naho.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 06/05/15 11:27    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être que le côté plus intéressant de l'héroïne de Six Half est en parti dû au magazine de prépublication? J'ai souvent trouvé les héroïnes (mais pas les beaux mecs, encore une fois ^^ ) provenant du Cookies plutôt intéressantes. Cela semble rejoindre le constat de melvin par rapport au Margaret (dont je connais très peu de séries). En tout cas, tu me rassures sur Six Half.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 06/05/15 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

J'adore Orange et son ambiance nostalgique/triste/douce-amère/joyeuse, tout ça à la fois, et les personnages me sont très sympathiques, ce qui m'a fait sauter le pas dans l'achat de ce titre. En le feuilletant, j'avais l'impression qu'il s'agissait d'un enième shôjo où tout le monde réfléchit uniquement en termes de sentiments et relations amoureuses de façon très lyrique et finalement un peu vide, mais en fait, pas du tout/tout à fait.

On est bien plus dans l'optique "sauver une personne qui nous est chère de lui-même", ce qui est extrêmement difficile. Parce qu'il est vrai que des gens entourés d'amour peuvent malgré tout commettre l'irréparable si leur blessure - rarement visible ou compréhensible pour les autres - est trop profonde, et l'entourage de se demander ce qu'il aurait pu faire pour l'en empêcher. Je ne trouve pas que l'action tourne vraiment au final autour des histoires de coeur, mais de l'amour en général et de ce qu'il peut changer dans nos vies et nos relations, et ce qu'il peut provoquer, en bien comme en mal. Après tout, c'est l'amour de Kakeru pour sa mère qui le pousse aussi vers le tragique, au final.

L'élément intéressant, c'est que je ne pense pas (du moins je n'ai rien vu qui laisserait penser une telle chose) que le groupe du futur avait pour ambition de changer le passé avec leurs lettres, mais juste d'extérioriser leur peine et leurs regrets par rapport à la mort de leur ami, qu'ils ne sont pas parvenus à sauver. L'auteur nous montre alors simplement "que ce serait-il passé si le moi du passé avait connu l'impact de ses action/inactions ?" Flore l'exprime fort bien, ce n'est pas parce qu'on a des regrets par rapport à son passé qu'on est forcément malheureux dans son présent. On n'est pas dans un scénario à la Terminator où ils enverraient des lettres à la place d'un robot à l'accent autrichien pour modifier le passé.^^
Maintenant, je rejoins totalement Melvin sur un point, c'est le fait que Naho et co. ne lisent pas leur lettre en entier ! Non, sérieusement, ça ne me paraît pas crédible une seconde, c'est juste un moyen narratif pour comparer passé/futur et voir les changements à quelques embrachements-clés. Ca fait très "jeu-vidéo" quelque part. Forcément, si ils changent trop le passé, la lettre du futur perd tout son sens vu son contenu, mais tout de même... Déjà, rien que si la la mère ne s'était pas suicidée, il n'y aurait simplement pas d'histoire. Et tout ce qu'il suffisait de faire, c'était de persuader Kakeru de rentrer chez lui quelque part. L'aspect cryptique de ce passage évidemment empêche Naho de prendre une décision décisive. Cela aurait été plus simple tout de même de dire "laisse Kakeru rentrer chez lui sinon sa mère risque de se suicider", non ?^^ Néanmoins, ça fonctionne d'un point de vue narratif, donc on va dire que c'est le principal, même si ça n'apparaît pas comme une réaction normale.^^

Néanmoins, l'un dans l'autre, Orange reste un excellent titre d'ambiance, avec des personnages vraiment attachants (malgré quelques clichés inévitables mais le facteur sympathie est plus fort) et des réflexions intéressantes qui n'ont pas trait uniquement aux histoires d'amour au final (difficulté de s'imposer, de prendre un risque, de faire évoluer une situation, de changer la vie d'une personne, etc.), et cinq tomes me paraissent parfait pour une telle série et finir sur une note forte.

@Taliesin : Sing "Yesterday" for me, je n'ai jamais pu y voir un titre romantique, c'est de la pure tranche de vie avec des personnages à la dérive et qui ne gravitent les uns autour des autres parce que leur situation n'est pas claire et ils n'ont pas le courage d'avancer, même quand l'un fait un pas vers l'autre ou vers son but. Après, il y a des gros progrès de la part de certains, notamment Uozumi et Haru. Dommage que Shinako reste tout de même aussi énervante et indécise après autant de tomes...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 07/05/15 10:18    Sujet du message: Répondre en citant

En fait j'avais oublié de répondre sur ce point, mais je suis d'accord avec toi et melvin pour le coup de la lettre Mort de rire Mort de rire . Moi aussi j'aurais tout dévoré, peut-être que j'aurais été sceptique mais dés que le premier jour se passe comme décrit, alors on ne peut pas laisse de côté pour le suspense Mort de rire .

Pour Sing "Yesterday" For Me, je n'avais pas relu la série depuis des années (2009 d'après le forum, et c'était le volume 5 Mort de rire ). L'aspect romantique, j'ai encore plus de mal qu'avant déjà que je n'ai jamais été portée sur ce terrain Mort de rire . Du coup, j'avais des craintes mais ça s'est vite dissipé Clin d'oeil (les personnages qui ont du mal à avancer/évoluer ça ne me dérange pas plus que ça, j'en fais partie Mort de rire ). J'ai relu 3 volumes pour le moment, et je ne sais pas pourquoi mais je n'ai jamais de souvenirs de cette série (alors que je la relis pour la 3ème fois?).

Après, il ne faut pas trop en demander pour que je trouve un titre beaucoup trop romantique à mon goût (cf le sujet dédié sur Piece).
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 07/05/15 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

Flore a écrit:
sauf la comparaison à Puzzle, vu que le drame arrivant est quand même ultra-différent

SPOIL
Ben, dans un cas il s'agit d'un suicide et dans l'autre d'un accident mais les 2 personnages sont morts à vélo percutés par un camion, c'est quand même pas si fréquent... Surtout pour un suicide ou alors c'est typiquement japonais lol

Therru a écrit:
Déjà, rien que si la la mère ne s'était pas suicidée, il n'y aurait simplement pas d'histoire. Et tout ce qu'il suffisait de faire, c'était de persuader Kakeru de rentrer chez lui quelque part. L'aspect cryptique de ce passage évidemment empêche Naho de prendre une décision décisive.

Mais c'est exactement ça, en fait elle aurait pu le sauver dès le 1er jour c'était ça le plus important à faire, on dirait que Naho ne comprend pas comment désamorcer la situation, c'est tellement pas logique, moi ça m'a très vite fait décrocher de l'aspect SF de l'oeuvre ...
Surtout qu'en plus elle reste super indécise, n'ose pas avouer ses sentiments alors que son MOI du futur lui dit d'agir pour ne pas avoir de regrets, elle continue à se poser des tas de questions pour pas grand chose, elle s'arrête sur des détails insignifiants et on se dit qu'elle va avoir du mal à ne pas reproduire les mêmes erreurs à nouveau. En temps que lecteur on brûle intérieurement !

Taliesin a écrit:
d'ailleurs, est-ce que Six Half est aussi tourné vers l'amour?

Oui ça évolue vers ça, mais comme dans Lollipop, Iketani sait raconter une histoire en plus - la perte de mémoire - et créer des personnages plus profonds que la basique héroïne de shôjô et son beau mâle ténébreux donc je pense que tu peux apprécier quand même. Comme Aniki je trouve les personnages nettement plus intéressants dans six half.

Sinon l'histoire en bonus avec les 2 jumelles mais qu'est-ce que c'est nul ! Je n'arrive même plus à la lire tellement c'est cliché, ça ne donne pas très envie de suivre l'auteure. Il n'y a que moi qui trouve ça mauvais ?
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 07/05/15 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

En parlant de mâle ténébreux, même dans Lollipop le petit jeune m'avait bien soûlée... Mort de rire (vive les 5 volumes de la série ^^ )
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 16/05/15 16:18    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire le premier volume : si je partage la critique de Melvin sur la non-lecture de l'intégralité de la lettre (et accessoirement, si je devais écrire une lettre à mon moi du passé pour lui éviter certaines erreurs, je n'oublierais pas non plus de lui filer les numéros d'un des tirages de l'euromillion Mort de rire ; à la Biff Tanen, quoi ! ), j'ai néanmoins beaucoup aimé ce premier tome, les alternances entre présent et futur (plus qu'à Puzzle, ça m'a fait penser à Nana). Les personnages, et l'héroïne en premier lieu, sont assez touchants dans leurs doutes et leur volonté de faire au mieux, sans forcément y arriver toujours.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation