Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[MOONLIGHT ACT] de Kazuhiro FUJITA
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mithreus
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 22/06/12 15:27    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas été particulièrement gêné par la traduction. C'est sûr qu'elle n'est pas une cohérence infinie dans l'emploi des styles de langages, mais, soit que mon exigence baisse avec l'âge, soit que je me concentre sur autre chose, ça ne m'a pas dérangé.

Je dirais un bon petit tome. Les contes utilisés sont un peu pauvres, j'ai trouvé, donc l'histoire assez molle par rapport aux tomes précédents. Surtout, pas grand chose de nouveau sur les personnages et l'évolution de leurs rapports, c'est ce que je regrette le plus.

Mais ça reste tout à fait plaisant à lire.
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Franswa
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 11 Fév 2006
Localisation : Lyon

Message Posté le : 23/06/12 20:58    Sujet du message: Répondre en citant

Je rejoins l''avis de Mithreus sur ce tome 7 : un bon petit tome mais avec peu de nouveautés et pas une seule divergence vis à vis du schéma habituel de coup de lune sur les personnages d'un conte.
Je me demande clairement si le schéma scénaristique va rester le même tout du long. Sourire

Concernant la traduction, je la trouve de bonne facture hormis ce "oualou" ridicule.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
skizyk
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 28 Avr 2005
Localisation : en travers à la réaccélération (91)

Message Posté le : 24/08/12 20:50    Sujet du message: Répondre en citant

Juste pour signaler que j'aime moi aussi beaucoup la série ! Je n'étais pas au courant qu'une nouvelle oeuvre de Fujita sortait... Quand j'ai vu la couv, j'ai reconnu le style, et je me suis précipité dessus en criant !

D'ailleurs, je l'ai acheté en me disant que, comme pour Karakuri, ça allait mettre 5 ou 6 tomes à démarrer. Du coup je suis très agréablement surpris que ça démarre sur les chapeaux de roue avec l'histoire de Cendrillon dès les premiers volumes.

J'attends avec impatience la suite !
_________________
Bakaworld
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
Franswa
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 11 Fév 2006
Localisation : Lyon

Message Posté le : 11/11/12 20:18    Sujet du message: Répondre en citant

Personne n'a donc enchaîné sur le tome 8 ?
N'ayez donc pas peur, Kazé nous annonce que la série sera menée à son terme ! Cool


En tout cas, concernant le tome 8, j'ai bien apprécié ce petit arc centré sur la Petite Sirène, un arc classique, proche de certains précédents mais bien foutu et efficace.
L'arc suivant, "Coeur de sang", qu'on retrouvera dans le tome 9, m'a semblé un cran au dessus. J'espère que l'on va trouver un schéma un peu différent comme cela semble s'annoncer dans les premiers chapitres, notamment grace au fait que ca tourne autour d'Hachi-Kazuki ! Moqueur
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
taikun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Fév 2003
Localisation : entre les monts kun lun et la porte des enfers

Message Posté le : 11/05/13 14:07    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens enfin de lire ce tome 8 alors que je l'avais acheté à sa sortie. Peu motivé après un volume 7 raté selon moi, j'avais plus que tardé à lire ce 8ème opus. Et bien, j'ai eu bien tort, puisque celui-ci est excellent. La fin de la partie sur Le chien des Flandres est moins lourdingue que dans le tome précédent. La courte partie en deux chapitres sur La petite sirène est sympathique. Mais c'est bien la nouvelle histoire sur la deuxième moitié du volume, qui s'annonce palpitante avec du bon suspens et de l'action bien dynamique. Je lirai le tome 9 bien plus rapidement du coup Mort de rire.
_________________
Le (Re)retour de Ryu Fujisaki, auteur de Hoshin et Shi Ki , Stray Souls chez Pika Edition en 8 tomes Très content

Fondateur www.tokyo-hajime.fr
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
skizyk
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 28 Avr 2005
Localisation : en travers à la réaccélération (91)

Message Posté le : 09/07/13 11:45    Sujet du message: Répondre en citant

Viens de lire les tomes 8 et 9 !!

Ouais, j'aime aussi assez la fin du passage "chien des flandres", assez positive pour les 2 contes concernés

Quant à l'arc Momotarô lancé juste après, je le trouve un poil trop rapide. J'aurais préféré que les autres executeurs de la Tsukuyomi soient un peu plus développés, ils sont pas assez approfondis à mon gout (mais le seront peut-être plus tard ?). De plus, Gekko est un peu trop mis en avant comme "sauveur qui va tout régler dès qu'il débarque". C'est un peu décevant par apport à Karakuri sur ce point

Par contre ce qui est absolument jouissif et sauve largement le tome, c'est le retour des anciens perso (amorcé dans l'arc petite sirène du tome 9). Et puis le teasing a propos des origine de Gekko donne très envie de lire le 10 !
_________________
Bakaworld
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
taikun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Fév 2003
Localisation : entre les monts kun lun et la porte des enfers

Message Posté le : 10/07/13 22:18    Sujet du message: Répondre en citant

Le tome 9 est vraiment bon avec un Gekko au maximum, des alliances alléchantes, des retours bienvenus et un dessin très dynamique. J'avais trouvé le tome 7 profondément lourd mais depuis deux volumes, ca redémarre en trombe donc c'est tant mieux.
_________________
Le (Re)retour de Ryu Fujisaki, auteur de Hoshin et Shi Ki , Stray Souls chez Pika Edition en 8 tomes Très content

Fondateur www.tokyo-hajime.fr
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 26/07/13 10:10    Sujet du message: Répondre en citant

Ca y est, je me mets à Moonlight Act (mais pourquoi un titre anglais sur cette série ??? T__T) !
J'ai acheté les 7 premiers tomes d'occasion il y a un temps et n'avait pas pris le temps de les lire... je suis maintenant à la fin du 2e, et je dois dire qu'il y a du bon et du moins bon. Je suis assez d'accord avec les critiques faites ici sur le tome 1 : persos antipathiques, répétitions lourdingues, scènes classiques su shônen,...
Mais ça reste efficace, avec des dessins magnifiques (le combat de Gekkô contre le Grand Méchant Loup devant le Sunshine à Ikebukuro, avec des perspectives pas crédibles mais trop belles) et moches en même temps (il faut expliquer à Fujita que les habits type t-shirt et chemise ne collent pas entre les seins, par exemple)...
J'ai bien confiance pour la suite vu Karakuri Circus, mais j'espère que je vais pas attendre 10 tomes pour que ça dépote grave, quoi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 16/07/14 21:07    Sujet du message: Répondre en citant

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'avec une parution bimestrielle, c'est tout de même bien plus facile de s'immerger dans l'univers de Moonlight Act.
Rester sur des gros cliffhangers pendant plusieurs mois, il n'y a rien de tel que pour faire retomber drastiquement la tension dramatique, surtout que la série n'en manque pas.

Sinon, il faut se rendre à l'évidence, Moonlight Act, c'est toujours aussi bon. C'est fun, jouissif, bien écrit, avec des personnages excellents, un peu (parfois beaucoup) barrés mais bien développés et super attachants, et beaucoup de personnalité, de dynamisme et d'intelligence dans la narration et le découpage. Bref, c'est du Kazuhiro Fujita.
De plus, avec l'univers des contes, l'auteur peut se permettre presque n'importe quoi sans tirer sur la corde de la crédibilité, et surtout de faire énormément voyager ses héros à tout moment, parce que les règles de son univers le lui permettent. Avec quelqu'un comme Fujita, dont on sent la passion toujours intacte après plus de vingt ans de métier, ça ne peut qu'être jouissif.

Surtout que dans son arc actuel, il emmène enfin ses personnages principaux visiter le monde des contes (les milles et une nuit). Là où on était davantage dans le principe du "monstre de la semaine" auparavant (des contes qui visitent le monde réel), l'auteur décide de passer la vitesse supérieure et d'enfin entrer dans le vif du sujet de son intrigue.
Quand on prend du recul, jusqu'au volume 10, il s'agit quelque part d'une immense introduction. Le lecteur apprend les règles de la lune bleue, on nous présente les futurs alliés de Gekko issus du monde des contes en plus de Hachi (Cendrillon et le Chaperon), et on nous fait miroiter le mystère qui entoure l'origine de Gekko et sa force monstrueuse.
Dans Ushio et Tora et Karakuri Circus, Fujita prennais son temps et bien des volumes pour poser les bases de son univers et le destin de ses personnages, et puis après un moment raccroche tous les morceaux ensemble pour créer une histoire véritablement ambitieuse et logique, et avec des twists qu'on ne voit pas venir. Je pense que c'est ce qui va se passer également dans Moonlight Act. En tout cas, tout semble l'indiquer avec les événements du tome 11, qui nous font nous réjouir de n'avoir que deux mois à attendre pour pouvoir lire la suite. Ca fait des années que je n'ai pas attendu un prochain volume d'une série avec impatience. Il faut dire aussi que la plupart des séries que je suis ne s'y prêtent pas non plus.

Maintenant, je me rends compte en relisant la série que je laisse passer pas mal de choses parce que c'est Kazuhiro Fujita aux manettes et que ma passion de fan m'aveugle sur certains points. Après relecture de la série, les règles des deathparittions ne sont pas aussi claires que ce que je pensais (pourquoi Cendrillon et le Chaperon guéries du coup de lune peuvent maintenant s'absenter loin de leurs contes sans soucis, alors que Issun a du faire un voeu avec son maillet magique pour rester dans le monde des lecteurs ?), je ne comprends pas trop l'intérêt d'une infrastructure comme la Tsukuyomi pour encadrer les exécuteurs, puisque les dégâts sont réparés magiquement quand un personnage fou est guéri par le Moonlight Act et que les victimes oublient peu à peu ce qui s'est passé (donc pas la peine d'en faire un secret d'État et de couvrir un scandale), et quelques détails par-ci par-là comme le fan-service plus présent que ce que je dois l'admettre mais que j'omets volontiers, là où ça me ferait souvent arrêter une autre série sans préavis.

Mais voilà, c'est Kazuhiro Fujita, je n'ai pas d'autres défenses. J'ai lu toutes ses oeuvres (la plupart malheureusement en scans, vu le peu de succès de ses titres chez nous, qu'aucun de ses titres n'est disponible en anglais ou en allemand et que je ne parle pas japonais...), et je n'arrive pas à lui trouver de défauts formels. J'ai beau chercher, je ne vois pas. Ce n'est même pas de l'aveuglement ou de la mauvaise foi, parce que je conçois bien ce qui déplairait à la plupart des lecteurs. Il y a juste une passion et une intelligence-délirante-mais-pas-trop dans ses titres qui n'est comparable à aucune autre, sinon peut-être à Rumiko Takahashi dans un autre genre, autre auteur dont j'adore et vénère toutes les oeuvres (sauf Inu-Yasha, trop long, trop sage pour l'auteure, répétitif et mal traduit), et qui m'entraîne dans son univers et crée une cohérence malgré elle.
Finalement, c'est dur de défendre et de vendre une série comme celle-ci face à quelqu'un qui n'accrocherait pas, tant l'auteur met de lui-même et de sa personnalité dans son titre et se coupe d'une partie du lectorat en donnant sa propre vision d'un pur divertissement, c'est-à-dire accessible et dynamique mais intelligent aussi. Bref, Fujita, je crois que c'est pas prêt de décoller, ce qui est dommage pour Ushio et Tora et ses oeuvres courtes (quoique, on peut encore espérer pour ces dernières, sait-on jamais), mais ce n'est pas une raison pour bouder son plaisir et arrêter de parler de la série non plus.




Mithreus a écrit:
Je n'ai pas été particulièrement gêné par la traduction. C'est sûr qu'elle n'est pas une cohérence infinie dans l'emploi des styles de langages, mais, soit que mon exigence baisse avec l'âge, soit que je me concentre sur autre chose, ça ne m'a pas dérangé.


La traduction de Moonlight Act est sans doute ce qui se fait de mieux sur le marché du manga. Le langage est vivant, coloré, varié, les expressions fusent dans tous les sens, l'argot est bien choisi, et les dialogues savoureux. C'est fluide, naturel, et beau, tout simplement, de voir la langue française utilisée dans toute sa variété et sa richesse lexicale.
Sebastien Ludmann est sans aucun doute un des meilleurs traducteurs manga, un vrai connaisseur du français qui sait l'utiliser à son meilleur sans jamais coller au texte japonais aveuglément et capable de superbes adaptations, parmi les meilleurs dans ce domaine avec Fabien Vautrin et sa femme.

Je sais bien que ces différents messages sont vieux, mais bon, s'indigner qu'un "Japonais" loubard comme Gekko utilise le terme "oualou" (qui est parfaitement compréhensible en contexte et s'accompagne bien avec le "la loose" qui suit) dans un univers où le Petit Chaperon Rouge répète "Damn Destroy" à tue-tête, il faudrait voir à rester cohérent avec vos indignations. Mort de rire Enfin, je n'en attends pas moins de la personne sur la page précédente à l'origine de cette remarque non plus. Cool

Moonlight Act, avec sa traduction, ses couvertures superbement refaites et son rythme bimestriel, est sans aucun doute la série la plus gâtée au niveau éditorial, proportionnellement inverse à ses ventes, malheureusement. J'imagine qu'ils doivent tout de même être sacrément fans aussi chez Kazé Manga pour réserver un tel traitement pour ce titre envers et contre tout, ce pour quoi je les remercie sincèrement.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 17/07/14 23:42    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Effectivement, ce tome 11 est vraiment réussi et je n'ai même pas été très gêné de ne pas avoir lu le 10 (pas l'habitude de voir sortir deux volumes de façon si rapprochée) Mort de rire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Mithreus
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 21/07/14 22:20    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas de référence sur Fujita, puisque c'est sa première oeuvre que je lis (j'ai malheureusement loupé Karakuri Circus... et je pense que ça ne se réparera pas, vu la difficulté de trouver les tomes)

Mais je dois dire que j'apprécie tout particulièrement la lecture de Moonlight Act. Contrairement à ce qu'on aurait pu redouter, ça n'est pas linéaire du tout et derrière l'accumulation d'affrontements conte après conte, y a eu plein de petits détails qui se sont mis en place.

Après c'est assez barré... mais pas complètement non plus. Un peu dans le même style que l'animé Kill la Kill que j'ai regardé cette année. C'est WTF, mais en fait non, pas que. J'aime beaucoup.

En plus, l'édition est effectivement soignée et, pour ce dernier tome j'ai fait attention à la qualité des textes et je confirme que le rendu est très bon (je ne peux pas me prononcer sur l'exactitude de la traduction) d'une qualité très supérieure à la moyenne de ce qu'on trouve dans l'édition de mangas habituellement.

J'ai hâte de voir les tomes 12 et 13 arriver (et ça tome bien, l'accélération du rythme de parution suit l'accélération de l'histoire. C'est tout bon, mangez-en !)
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 17/09/14 21:22    Sujet du message: Répondre en citant

Après les avoir laissés sur mon étagère depuis des années, je lis enfin Moonlight Act. J'ai dû relire les volumes 1 à 3 tant ça datait, et cet achat lui-même était vieux: il va jusqu'au volume 7...

Démarrage en fanfare avec le volume 1 qui va à mille à l'heure. Présentation des personnages aux caractères bien marqués (bruyants, rustres, incultes Mort de rire ) et action à gogo. Les dessins de Fujita sont superbes, avec beaucoup de caractère, et c'est ce qui me plaît beaucoup. On est loin d'un trait que je trouve bien trop lisse ces derniers temps. Surtout, c'est léché, très détaillé et j'adore les moments faisant graphiquement penser aux manga d'horreur (le volume 4 avec Uriko). Mais surtout l'ambiance déjantée est un plus, même si celle-ci s'est estompée sur le volume 7.

Bien qu'il y ait débat à son sujet, la traduction est délicieuse à mes yeux. Le vocabulaire est fleuri, avec un panel d'argot assez impressionnant. J'adore l'emploi des expressions ringardes, je trouve que ça va tellement bien avec le personnage de Gekkô!

Le pic de ces 7 volumes constitue pour le moment l'histoire avec Cendrillon. Un vrai bonheur et un détournement de conte vraiment monstrueux Sourire . Le petit chaperon rouge n'est pas mal non plus (et évoque, je ne l'ai pas lu, Magical Girl Of the End) même si le pathos est bien trop présent sur la fin un peu longuette à mon goût même si ce penchant était déjà bien présent dans Karakuri Circus (j'imaginais quelque chose de bien plus tordu/glauque au sujet de Kayo). Pour le moment, je me pose largement des questions sur la Tsukiyomi, l'organisation officielle dépositaire de la loi du Moonlight Act. Où était-elle lors du volume 1 avec le Grand Méchant Loup détruisant un bâtiment aussi important que... la Diète? D'ailleurs, pourquoi cette alliance avec un lecteur ou une lectrice pour appliquer la loi? Ideya est par exemple contraint de s'allier avec Kudô alors qu'il est largement capable de se battre seul.

Si les personnages forment un point fort de ce manga, je dois avouer qu'il y a quelque chose qui me tape sérieusement sur les nerfs... les grandes leçons de vie de Gekkô O_O. Les messages du style "c'est toi qui décide de ta vie", ou encore "quand on a un chez-soi, on y retourne", ou le fameux "un vrai homme tient ses promesses" (euh...). L'épisode de Cendrillon m'a beaucoup plu grâce à l'intervention de Engekibu, mais cette petite phrase m'a quand même gonflé, le fait qu'enfin elle trouve un homme qui soit capable de la surpasser.

Je me suis bien amusée lors des passages épisodiques avec des contes très courts, souvent avec des chutes marrantes Sourire . Le volume 7 est poussif à mes yeux. Je trouvais l'idée chouette d'avoir un crossover Un chien des Flandres et Urashima Tarô, mais c'est beaucoup trop étiré. Sans parler des grandes leçons de vie de Gekkô, assommantes au possible. Il faut dire que Fujita s'en est donné à cœur joie dans cette partie. D'ailleurs, je n'ai pas eu l'impression que les personnages en faisaient autant dans Karakuri Circus mais peut-être que mes souvenirs sont trop flous de ce côté. Pourtant, j'aime bien les personnages de la série, Gekkô compris (j'ai une tendresse particulière pour Engekibu mais aussi Tendô ^^ ) car ils sont tous hauts en couleur. Hachi-Kazuki est également un personnage avec une grande force de caractère.

J'ai remarqué chez Fujita un grand amour pour la classe populaire ou je me trompe peut-être. Dans Karakuri Circus, on a cette histoire de cirque itinérant. Dans Moonlight Act, Gekkô est un rustre, mais surtout il est le neveu d'un propriétaire d'un bouiboui de ramen. Quant à Kudô, elle vit chez des bouquinistes. Tout se passe donc dans un quartier populaire avec ses échoppes ses petits commerçants qui semblent survivre (l'installation d'une chaîne de ramen sur la même rue).

En tout cas, cette lecture m'a donné envie de continuer la série. J'avais mis en pause car j'ai de sérieux problèmes de place. Mais j'ai aussi très envie de soutenir ce shônen plein d'énergie, avec un dessin très personnel mais surtout avec une édition vraiment superbe. Les couvertures françaises sont magnifiques et la traduction tellement soignée... C'est un bonheur de ce côté Sourire . En plus, ce que vous dites sur la suite fait envie (j'ai vu Sun Wukong sur les couvertures japonaises ^^ aaah!!!)... je me demande si il y aura un scénario aussi solide et pensé que dans Karakuri Circus (je précise que j'ai lu la totalité, et les révélations sont incroyables).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Fo_cube
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 27 Nov 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 19/09/14 18:52    Sujet du message: Répondre en citant

Ayant enfin lu les volumes 10 et 11, je confirme que Fujita va enfin au fond des choses et dévellope enfin aussi sérieusement que Karakuri le potentiel de son histoire ^^ (10 volumes contre 7 pour karakuri, le "démarrage" est encore plus tardif !) Du coup je me régale Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 02/10/14 11:54    Sujet du message: Répondre en citant


Un bon volume 12, après un petit passage à vide vers les tomes 8-9, la série repart sur de bonnes bases. Fujita nous tient en haleine avec des révélations sur le passé de Gekkô et je dois avouer que l'on attend la suite avec impatience.
Sinon il introduit aussi le personnage de Tyltyl issu de l'oiseau bleu, et lui donne un rôle particulier par rapport aux personnages frappés par le coup de lune dans les chapitres précédents. On voit que ça va être un personnage important pour la suite et le lecteur se pose aussi des questions à son sujet (est-il lié à Gekkô ?). Un volume intéressant donc qui laisse espérer que la suite sera aussi du même niveau !
En tout cas avec un rythme de parution bimestriel retrouvé mon intérêt est remonté en flèche, coïncidence ou pas ?
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 20/10/14 13:21    Sujet du message: Répondre en citant

L'histoire est assez intéressante, mais j'ai quand même un regret : l'auteur abuse du résumé en début de chapitre. Jusqu'ici, ça ne m'avait pas gêné, mais là, voir systématiquement une ou deux pages qui sautent parce qu'il résume ce qui vient de se dire, c'est fatiguant. Limite, on prend presque un chapitre au final...
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation