Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Hayate the combat butler
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 03/10/14 06:38    Sujet du message: Répondre en citant

Volume 22 : la couverture assez banale ne reflète pas vraiment le ton du volume puisqu'on entre enfin dans le vif du sujet. Attendue depuis le volume 18, les retrouvailles entre Athéna et Hayate se produisent enfin et bouleversent le jeune homme. Le tome est ainsi riche en événements et en révélations, d'autant plus qu'Hinagiku semble également décidée à avouer ses sentiments. Mais on apprend également qu'elle connaît Athéna.

Tous les personnages et toutes les problématiques du manga (outre les relations amoureuses et le passé d'Hayate, la pierre des Sanzinin et leur richesse sont aussi présents dans ce volume) semblent donc se regrouper dans un noeud qu'il va falloir trancher d'une façon ou d'une autre. Je suis assez impressionné de voir un tel arc, aussi long (qui s'étend sur 8 volumes puisque Kenjiro Hata annonce sa fin dans le 24) et aussi bien géré, dans un manga comique et j'ai vraiment hâte de voir comment l'auteur va le conclure. A la fin de ce tome 22, tout reste ouvert en tout cas.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 16/01/15 20:48    Sujet du message: Répondre en citant

Volume 23 : à part dans les strips de début et de fin de volume, il n'y a plus vraiment d'humour dans ce tome d'Hayate, centré sur les retrouvailles entre Hayate et A-tan et les conflits autour de la pierre des Sanzenin. L'auteur insiste sur les sentiments des deux personnages et notamment sur ceux d'Hayate qui hésite entre son amour pour A-Tan et son devoir envers Nagi. Il crée ainsi des moments de tension marquants, d'autant plus qu'ils sont mêlés à des scènes de combat impressionnantes et inattendues, notamment avec Isumi en fin de volume. Le prochain devrait marquer la conclusion de cet arc, aussi surprenant que réussi.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 18/04/15 06:12    Sujet du message: Répondre en citant

Volume 24 : sans être complètement absent - les monstres présents à la fête étaient bien rigolos -, l'humour n'occupe toujours qu'une place limitée. Heureusement, l'auteur promet, en fin de volume, son retour pour l'arc suivant.

Ceci dit et contrairement à ce que je pensais au vu de l'annonce du tome 22, celui sur Athéna n'est toujours pas achevé dans ce tome ; mais l'intrigue est globalement résolue et il ne reste plus guère que l'épilogue. Avec des questions en suspens qui restent néanmoins importantes :

Citation:
Quels choix va faire Hayate, en terme d'amour et de fidélité ? Nagi va-t-elle réellement perdre sa fortune et, si oui, que va-t-elle devenir ?


Le volume est plutôt orienté action et combat et, par ses décors ou certaines techniques, rappelle Saint Seiya. L'autre référence est Uténa avec quelques mises en scène (Athéna au milieu des épées..) qui rappellent fortement cette série et contribuent à donner à cet arc son ton si particulier. Il y a aussi pas mal de moments touchants, entre Athéna et Hayate certes mais aussi avec Nagi ou Hinagiku qui ne sont pas oubliées. Les scènes de combat fonctionnent bien également, même si celles d'Hayate sont un peu longuettes. En tout cas, l'auteur a tenté de se renouveler avec cette partie, en évitant de rester coincé dans son schéma initial et c'est un point qui doit être souligné et salué.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 28/08/15 17:42    Sujet du message: Répondre en citant

Le volume 25 marque donc la fin de l'arc consacré au passé d'Hayate, à sa relation et à ses retrouvailles avec Athéna. Tout au long de l'arc, Kenjiro Hata aura su surprendre par le ton plus mature donné à son manga, sans oublier toutefois l'humour du début et les nombreux personnages qu'il avait déjà créés en une quinzaine de tomes. Aérant son arc par quelques histoires plus classiques, il aura su éviter l'écueil dans lequel est par exemple tombé Tamaki Wakakki avec son arc des déesses dans Que sa volonté soit faite (une histoire trop longue et trop répétitive) pour créer quelque chose d'original sans brouiller les repères de ses lecteurs et en faisant également évoluer sa série.

Le volume commence très bien en revenant aux débuts de l'arc et en expliquant ce qui est arrivé à Athéna après le départ d'Hayate de son château. Certains dessins mettant en scène les deux personnages sont d'ailleurs superbes et mettent parfaitement en scène leurs sentiments et la façon dont ils ont évolué. Le dénouement de l'arc est également l'occasion de voir un autre personnage secondaire dont on avait déjà parlé avant et qui réapparaîtra certainement plus tard. L'histoire permet enfin à Hayate de trancher et de faire des choix qu'il avait longtemps repoussés. Les choix effectués dans ce volume et dans le précédent auront également des conséquences importantes, notamment pour Nagi qui a brisé la pierre de son grand-père. Les délires sont également bien présents avec la pauvre Hinagiku qui subit une étrange malédiction. Je suis curieux de voir comment tout ce petit monde va évoluer dans les volumes suivants.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 08/05/16 08:38    Sujet du message: Répondre en citant

Après un arc excellent, la série devait se renouveler. Tout n'est pas réussi et le début de ce volume 28 est un peu poussif avec le festival de manga et une nouvelle intrigue dont on ne sait pas trop vers quoi elle va se diriger. Heureusement, la deuxième moitié du volume est hilarante, avec des personnages inattendus qui viennent s'installer dans la pension de Nagi : Hinagiku, timide et colérique mais considérée comme parfaite par tous ses amis, a des réactions excellentes et on comprend pourquoi elle est (largement) première dans le classement de popularité publié dans ce volume. Deuxième, Athéna refait également son apparition avec une apparence inattendue et un nouveau mystère qu'on a envie de voir éclairci. Enfin, la grande soeur d'Hinagiku, toujours aussi égoïste, pourrait donner lieu à un bon triangle amoureux. Ce volume laisse donc, encore une fois, une excellente impression.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 06/05/18 06:46    Sujet du message: Répondre en citant



Ce tome marque la fin de l'arc du duel de manga et de la confrontation entre Luka et Nagi pour Hayate. Si le thème était plus terre à terre et sujet à moins de fantaisie que celui sur l'arc précédent, il s'est montré plein de bonnes surprises. Il a notamment su faire évoluer les personnages, notamment Nagi et Luka, tout en continuant à apporter de régulières touches d'humour et en évitant globalement les défauts des mangas de harem que la coexistence de nombreuses filles avec Hayate aurait pu entraîner.

La convention se conclut et il faut donc savoir qui a vendu le plus de mangas. J'ai beaucoup aimé la réaction digne des deux héroïnes, qui montre à quel point elles ont progressé mentalement lors de leur confrontation ; surtout Nagi qui n'est plus seulement une gamine riche et capricieuse mais a montré une volonté de réussir et une capacité nouvelle à se tenir à ses objectifs et à tout faire pour les atteindre. La conclusion douce-amère de la relation entre Luka et Hayate est également très réussie, douce-amère par certains côtés mais aussi optimiste sur l'avenir, les personnages ne restant pas sur leurs regrets.

L'auteur ne traîne pas pour passer à une nouvelle intrigue, avec un seul chapitre (assez moyen, même si j'aime bien Hinagiku : Izumi morfle un peu trop et les deux autres idiotes du conseil des élèves pas assez) pour la transition. On peut penser que ce nouvel arc va apporter des réponses sur pas mal de points qui restent mystérieux : le château d'Athéna, la pierre royale, la succession du grand-père Sanzenin (et la mystérieuse Hisui)... Le flashback arrive de façon un peu trop abrupte (il m'a fallu quelques pages pour comprendre que c'en était un) mais comporte son lot de passages rigolos - et un peu pathétiques pour le pauvre Hayate.

La façon dont Hata maîtrise son histoire donne en tout cas bien envie de lire la suite.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation