Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 132, 133, 134, 135, 136  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 18/02/20 23:58    Sujet du message: Répondre en citant

shun a écrit:
Je vois sur amazon que c'est en anglais.

Effectivement, c'est publié chez Seven Seas (traduction Jocelyne Allen).
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 21/02/20 12:06    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire les Beastars 4 à 6. J'avais arrêté la série au bout de 3 tomes, pas très emballée, mais je suis tombée sur la suite à la bibliothèque et je les ai empruntés.
Lus avec plaisir, mais ça me laisse le même effet que les 3 premiers tomes... ça part un peu dans tous les sens et je ne suis vraiment pas convaincue. C'est très spécial, et au final, ça prend pas vraiment pour moi.
Mais je continuerai de les lire en emprunt tout de même Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 22/02/20 16:05    Sujet du message: Répondre en citant

Asadora! T1 : Il faut vraiment s'appeler Naoki Urasawa pour publier une telle entame, ou du moins pour y être autorisé par son éditeur. En effet, là où le but est généralement de poser les enjeux et de donner envie de lire la suite, le mangaka reste ici dans le mystère, même s'il termine par une dernière planche marquante. Pourquoi pas, dans la mesure où cela change au sein d'une industrie souvent formatée. Mais cela signifie aussi qu'il est difficile de voir où il veut en venir, voire de quoi il va nous parler. Allons-nous rester dans les années 1950/60, ou voyager jusqu'en 2020 avec Asa ?
En attendant, ce premier tome fonctionne en tant que lecture, puisque nous proposant de suivre une jeune héroïne courageuse et son compagnon d'infortune. Nous avons déjà une belle galerie de personnages. La narration et le dessin sont maitrisés, et le mangaka semble savoir où il veut aller. Contrairement à nous. Mais s'il n'est pas déplaisant de plonger dans l'inconnu, il ne faudrait pas non plus que ce soit une simple astuce de la part de Naoki Urasawa.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kohaku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Août 2005

Message Posté le : 22/02/20 17:41    Sujet du message: Répondre en citant

il place la barre assez haute? on dirait que cette fois il veut etre responsable des dessins et du scenario?

jusqu ici la serie est plutot reussie...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 22/02/20 18:06    Sujet du message: Répondre en citant

En tout cas, c'est fascinant de voir qu'Urasawa, malgré son passif, continue d'être acquis dès sa sortie, y compris quand on sait qu'il n'y aura qu'un tome tous les six mois, y compris quand on sait que la série sera publiée en intégralité par l'éditeur français et y compris quand on ne sait pas où l'auteur veut aller - y compris au niveau des tomes publiés au Japon.

Personnellement, là, je recommande vivement et chaudement d'acquérir la réédition de Parasite chez Glénat. Trad revue et améliorée, pages couleurs, qualité d'impression impeccable, retour du papier haut de gamme... Je vais me débarrasser sans regret de la première édition.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 22/02/20 18:56    Sujet du message: Répondre en citant

Naoki Urasawa reste un mangaka que j'apprécie, et dont je suis la carrière. Pour autant, je n'ai pas lu tout ce qui a pu être publié en France, malgré ma fidélité pour ses titres disponibles chez Kana. Je prendrai aussi Yawara, que nous avons longtemps attendu.

Concernant Parasite, cela fait plaisir de voir cette réédition, certes tardive mais qui a le mérite d'exister pour une nouvelle génération. Ma sœur possède la précédente édition, et je ne ressens pas le besoin de reprendre la série. Par contre, le recueil m'intéresse, ne serait-ce que pour la nouvelle de Moto Hagio.

Girls' Last Tour T1 : A bord de leur autochenille, Yuri et Chito parcourent un monde délabré dont elles semblent les seules survivantes.
Mon premier manga chez Omake Books, dont j'avais d'ailleurs failli prendre l'édition américaine. Il faut dire que j'avais suivi avec intérêt l'adaptation animée, laquelle m'avait donné grandement envie de lire l’œuvre d'origine.
Le tome s'ouvre sur deux adolescentes en tenue militaire, dans un monde technologique désertique et tombant en ruine. Ce premier tome ne nous donne pas d'information sur leur passé, mais si cela peut vous rassurer, cela viendra. Même si cela ne vous donnera pas les clés de l'origine de cet univers.
Si la fin du monde doit se produire, je ne crois pas qu'il s'agira d'une apocalypse, mais bien du lente dégénérescence, d'une disparition progressive de la vie. Girls' Last Tour repose sur cette idée. Yuri et Chito explorent ce qui fût jadis une ville grouillant de vie, aux immeubles immenses, et dont nous sentons qu'elle avait atteint un niveau de technologie supérieur au nôtre. Néanmoins, il s'agit désormais d'un passé révolu. Elles ignorent comment l'humanité a pu être réduit à cet état, tout comme elles ignorent combien il reste d'humains. Ce n'est pas vraiment la question. Leur principal préoccupation, c'est de survivre, de trouver de la nourriture pour elles et de l'essence pour leur véhicule. Pour cela, il faut avancer.
En même temps, elles abordent leurs découvertes avec candeur, visitant des lieux étranges sur lesquels elles ne peuvent émettre que des suppositions, et goutant de temps à autres à de petites joies simples.
Girls' Last Tour est un manga à la fois poétique et mélancolique, un jeu d'exploration où il n'y a pas d'autre but que de parcourir l'univers et de voir quels secrets ils renferment. Et l'univers en question, imaginé par la mangaka, ne manque pas d'attrait.
Comme j'avais vu l'anime, il manque à cette entame l'effet de surprise. Mais retrouver Yuri et Chito est déjà un plaisir.


_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 22/02/20 19:18    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
Naoki Urasawa reste un mangaka que j'apprécie, et dont je suis la carrière.

Ce que je ne remets pas en question, c'est légitime. Ce qui m'interpelle, c'est le besoin de se jeter dessus à sa sortie, au milieu d'une offre foisonnante dans laquelle d'autres titres et auteurs mériteraient peut-être plus d'être testés et soutenus. Pour moi, Urasawa, c'est comme Taniguchi, c'est l'auteur dont tu peux demander à la famille de t'offrir ses mangas à Noël. Surtout que bon, Asadora, la série risque d'être publiée au moins 7 ans (cf Pluto, cf Billy Bat), donc se précipiter tout de suite dessus... Je sais pas. (Pour Yawara! ça ne me choquerait pas, mais là, le tome 3 sort à peine au Japon... je ne saisis pas l'urgence...)
Citation:
Par contre, le recueil m'intéresse, ne serait-ce que pour la nouvelle de Moto Hagio.

Beau bouquin également, beaux effets sur la jaquette. Par contre, l'histoire de Moto Hagio... Pfff... C'est l'une de celles qui s'inscrit le mieux dans l'oeuvre originale, qu'elle prolonge, elle intègre en outre des idées originales, une approche culturelle singulière. Mais c'est aussi le récit le plus long... et le plus chiant. Je me suis vraiment ennuyé sur ce passage.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 22/02/20 19:37    Sujet du message: Répondre en citant

La façon dont j'aborde Asadora! est la même que pour n'importe quelle série. J'ai commencé la majorité de mes manga en cours dès la publication du premier tome, et prend rarement le train en marche, à moins de retours particulièrement positifs ou d'une découverte par d'autres biais (comme l'animation). Il s'agit donc moins de soutenir tel ou tel titre en particulier que d'une méthode.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 25/02/20 21:34    Sujet du message: Répondre en citant

Asadora! 1 : Bon, bah, c'est du Urasawa. Avec tout ce que ça implique de bon et de mauvais. En tout cas, je ne vois pas objectivement, comment il réussira à s'en sortir d'un point de vue rationnel avec la scène en couleur du début, et le cliffangher de fin de tome. #20thCenturyBoys #BillyBat La vie est un éternel recommencement, et j'ai perdu foi en ce garçon.

Mais j'ai bien aimé l'humour rajouté dans la vf :
P154 : "Quant à Shôji, il a été blessé au pied sur le front !"
P183 : "Bon! Essayons d'abord avec cinq ballons..." [...] "Quand je dis "Go!", tu jettes le paquet !"
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 07/03/20 08:00    Sujet du message: Répondre en citant



Ce manga est le fruit d'une coopération franco-japonaise, la dessinatrice étant japonaise et la scénariste comme le personnage inspirant le manga étant français. La BD est en couleurs et en sens de lecture occidental.

On suit donc les premiers pas d'Emmanuelle Maisonneuve, qui rêve d'être inspectrice du guide Michelin et va être recrutée par celui-ci. L'histoire nous narre donc ses premiers pas, sur une durée d'un an environ. C'est vraiment intéressant de suivre aussi bien ce métier que ses conséquences sur les modes de vie et sur les relations amoureuses, de découvrir le fonctionnement du guide (il y avait pas mal de choses que je ne connaissais pas, par exemple sur le fait que le Michelin juge aussi des hôtels ou sur les visites faites par plusieurs inspecteurs à des dates différentes) ou certains restaurants visités.

La BD a aussi le mérite de n'idéaliser (ou de ne vouloir dénoncer) personne, de montrer les limites et les contraintes du guide, aussi bien pour ceux qui participent à sa rédaction que pour les cuisiniers (on plaint le cuisinier qui a raté ses choux farcis spécifiquement le jour du passage d'Emma). Pas de "thèse" donc, mais une description intéressante d'un milieu bien particulier.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
taikun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 23 Fév 2003
Localisation : entre les monts kun lun et la porte des enfers

Message Posté le : 14/03/20 14:21    Sujet du message: Répondre en citant

Chainsaw Man T1: un début prometteur puis pouf toute la tension et le dynamisme redescend pour au final tomber dans la pauvreté scénaristique. J'en attendais pas des merveilles mais quand-même, c'est vraiment un mauvais lancement et l'un des moins emballants pour un premier tome d'un shonen du Jump.
_________________
Le (Re)retour de Ryu Fujisaki, auteur de Hoshin et Shi Ki , Stray Souls chez Pika Edition en 8 tomes Très content

Fondateur www.tokyo-hajime.fr
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 28/03/20 14:04    Sujet du message: Répondre en citant



Sur le fond, on est dans du classique chez Terasawa avec de la science-fiction, des filles en bikini, des flingues et des créatures aux design bizarroïdes. On est dans le futur et les extra-terrestres peuvent avoir des contacts (commerciaux notamment) avec les humains, mais seulement dans l'île artificielle de Dejima - qui est aussi le nom de l'île où Hollandais et Japonais pouvaient faire du commerce sous le shogunat des Tokugawa. Pour éviter les conflits, une police spéciale est chargée de la sécurité : elle a pour nom Gun Dragon.

L'originalité vient en fait de la forme, Terasawa mélangeant dessin sur ordinateur et photographies (les deux volumes contiennent d'ailleurs plusieurs pages sur la façon dont ces photos sont réalisés). Le résultat n'est pas toujours très heureux, les expressions des visages apparaissant souvent artificielles et donc peu convaincantes (ce qui contraste avec les personnages extra-terrestres).



Malgré cela, l'histoire se lit sans déplaisir grâce à des scènes d'action réussies, à une ambiance SF réussie et à quelques personnages vraiment réussis, parfois effrayants, parfois amusants.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 29/03/20 16:15    Sujet du message: Répondre en citant

La représentation de la femme selon Terasawa ça déjà mal vieilli, mais avec de vrais personnages... Franchement en plus d'être moche (pour la page que tu as montrée) je trouve ça dérangeant, le côté pervers ressort plus
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 29/03/20 19:29    Sujet du message: Répondre en citant

Perso, j'ai trouvé ça assez raté (pour les femmes réelles) pour que ça ne m'ait pas dérangé. Un mal pour un bien, en quelque sorte.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 08/04/20 15:14    Sujet du message: Répondre en citant

Je pensais que le confinement serait l'occasion de faire diminuer nos piles de livres à lire, et que cela se traduirait par de nombreux messages sur le forum, mais étonnamment, celui-ci est très calme. Alors que lisez-vous, les gens ?

Pour ma part, si vous me cherchez, je suis dans le sujet consacré aux comics (j'ai repris ma lecture de Knightfall) ^^'
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 132, 133, 134, 135, 136  Suivante
Page 133 sur 136

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation