Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 128, 129, 130, 131  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 06/09/19 22:44    Sujet du message: Répondre en citant

Food Wars T31 : Le Shônen Jump persiste et signe dans ses pires travers.

Ce tome aurait pu être le dernier. Il aurait dû être le dernier. En effet, il met enfin un terme à un arc majeur entamé il y a de très nombreux volumes, et s'accompagne d'un changement radical dans le statut quo. Une petite prolepse pour nous montrer comment les personnages s'adaptent à ces changements aurait permis de conclure la série avec une touche de légèreté, tout en laissant une ouverture concernant les objectifs propres à Sôma (à savoir vaincre Erina et son père).

Sauf que non. Nous parlons du Shônen Jump. Tant qu'un manga fonctionne, impossible de le terminer, même s'il n'a plus rien à raconter. Si les aventures des nouveaux Sièges se laissent lire avec plaisir et donnent le meilleur rôle à Megumi, la série introduit un nouvel antagoniste de la manière la plus absurde et putassière qui soit ; car pour bien nous faire comprendre sa puissance, et donc le danger qu'il représente, les auteurs ne trouvent rien de plus intelligent que de le faire battre - confortablement - le personnage de la série dont nous n'aurions jamais dû assister à une défaite.

Fod Wars a perdu l'occasion de se fermer sur une note positive. Je continuerai la série, mais il s'agit sans doute d'une erreur dont elle ne se relèvera pas.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 07/09/19 04:56    Sujet du message: Répondre en citant

Grosso merdo le même avis, accru par les spoils que j'ai lus sur les volumes suivants qui font craindre le pire. J'ai bien aimé notamment la mise en valeur de Megumi qui a bien changé depuis la jeune fille timide et manquant de confiance en elle qu'elle était au début.

La répartition des sièges me laisse quand même un peu perplexe : pas de problèmes pour les héros. Mais pourquoi avoir conservé certains des anciens sièges (non ralliés aux rebelles) et pas d'autres ? Je pense notamment à Eizan, qui était quand même le pire du lot.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 07/09/19 10:21    Sujet du message: Répondre en citant

Attention, légers spoils si vous n'avez pas lu le tome 31 de Food Wars.

Cyril >> La suite se déroule quatre mois après la finale, et nous savons que la nouvelle règle tacite de l'académie est de toujours accepter un duel. Nous pouvons fort bien imaginer qu'il y a eu du mouvement.

Nous ne connaissons pas la composition du Conseil après la victoire des insoumis. Insoumis dont seulement huit ont participé aux duels - pour dix places au Conseil - parmi lesquels deux ne pouvaient pas prendre un Siège sinon provisoirement : Erina en raison de ses nouvelles fonctions, et Tôsuke car diplômé quelques mois plus tard.

Par conséquent, les seuls dont nous avons la certitude qu'ils ont intégré le Conseil sont Sôma, Megumi, Takumi, Subaru, Satoshi, et Terunori. Pour les places restantes, ils ont probablement laissé les autres insoumis se battre entre eux, sachant que Ryo et Alice surclassent les autres. Quant à Akira, à ce moment, il n'était même plus membre de l'Académie, puisque renvoyé après sa défaite contre Sôma.

Le seul dont nous soyons certain qu'il a perdu sa place est donc Subaru, lequel nous avait montré que si ses techniques peuvent suffire contre la majorité des chefs, la puissance d'un véritable membre du Conseil est tout simplement impossible à copier.

Etsuya avait tout intérêt à réintégrer le Conseil. Parmi les cuisiniers de la génération de Sôma, tous ceux dont les auteurs nous ont montré qu'ils étaient capables de vaincre un membre du Conseil l'ont effectivement rejoint ; les autres n'ont sans doute pas le niveau pour vaincre Etusya. Finalement, les seuls membres qui ont été remplacés (si nous mettons de côté ceux nommés par le père d'Erina) sont ceux qui ont été diplômés et auraient de toute façon laissé leur place.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Spawn
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : dans le labyrinthe du go

Message Posté le : 07/09/19 20:27    Sujet du message: Répondre en citant

L'attaque des titans 28 : La seule serie qui me donne encore des frissons. C'est juste PASSIONNANT et la tournure des evenements vraiment geniale. J'avais forcement peur apres tout les revelations des volumes 21 et 22 mais l'auteur, un genie, a su se renouveler avec maestria. L'evolution d'Eren est completement folle. Son face à face avec Mikasa et Armin surealiste (j'espere qu'il ne va pas nous sortir a la fin "c'etait pour vous proteger"). La partie entre Sieg et Livai passionnante. Meme les sous intrigues autour des 2 gosses de Mahr et le cuistot etait geniale. Ce manga reste une dinguerie. L'unique serie que j'achete des la sortie d'un volume.
_________________
Le Go est sans fin.
on ne peut qu'y avancer pas à pas, recherchant la lumiere.
Le labyrinthe du go me tient pour toujours.
Je n'ai pas encore atteint le coup divin...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
otaku62
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Avr 2008
Localisation : entouré de mangas et d'animes

Message Posté le : 17/09/19 20:59    Sujet du message: Répondre en citant

Bakemonogatari continue de montrer qu'il est une très bonne adaptation de l'oeuvre originale de noisin.
En plus le trait de oh great est à son apogée ce qui ne gâche rien visuellement.
Vivement la suite
_________________
ma collection de mangas&dvd
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger MSN Messenger
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 23/09/19 05:41    Sujet du message: Répondre en citant

Journal d'une vie tranquille : retraité, Tetsuya Chiba, sollicité par un éditeur pour dessiner un nouveau manga, repense à son passé et nous fait partager ici son enfance, notamment dans la Chine occupée par le Japon durant la seconde guerre mondiale. C'est un ouvrage très sympathique, avec beaucoup d'anecdote mais aussi une vision intéressante (et non nationaliste) de la situation des Japonais sur place et de la vie en Chine après la défaite de leur pays. Chiba évite aussi tout misérabilisme, même en montrant des conditions de vie très dures. L'humour et l'autodérision n'y sont pas pour rien, que cela concerne son passé ou son présent, lorsqu'il se montre en vieillard ayant pas mal de soucis de santé (et voyant certains de ses amis et collègues mourir) mais quand même toujours actif (golf, cours de manga).

L'édition est de qualité. Tout le manga est en couleur, ce qui contribue à lui donner un ton chaleureux. On regrettera juste une erreur grossière pour la date de la mort de Mizuki, le 31 novembre. Mort de rire
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 23/09/19 12:32    Sujet du message: Répondre en citant

Ce week-end, on a fait beaucoup de tri de manga avec ma femme pour faire de la place et j'ai décidé de relire Zetsuai pour voir si ce titre valait vraiment quelque chose.
Quand on a commencé à en parler avec ma femme, on avait déjà dans l'idée que c'était un peu pourri et dérangeant, de ce qu'on s'en souvenait (on est arrivé à ce résumé "y en a un c'est Mark Landers sauf que sa mère a tué son père et l'autre il le stalke et peut-être il le viole mais en fait on sait plus").
Alors Zetsuai n'a pas résisté à la relecture, mais c'est quand même moins dérangeant que dans mon souvenir. C'est assez absurde (genre le héros a 16 ans, c'est le chanteur le plus en vogue du Japon ET il pratique tous les arts martiaux à haut niveau ET c'est un ancien bosozoku) mais le début se lit sans peine. Mark Landers-qui-n'est-pas-Mark Landers a un intérêt seulement très vague, mais on le plaint tout du long d'avoir une vie de merde et EN PLUS un stalker un peu craignos. Mais au bout d'un moment ça devient incompréhensible. La mère du héros revient. Elle tient un sermon sur l'amour qui n'a AUCUN SENS. Je n'ai pas compris le passage. Elle a tué son mari par amour il y a 12 ans, mais je n'ai pas compris pourquoi du tout, ni ce qu'elle voulait dire à son fils. En tout cas au bout de 12 ans, elle se pointe, déblatère des trucs à son fils (le plus grand, les autres on s'en tape), dit qu'elle a survécu 12 ans rien que pour lui dire tout ça et du coup se suicide dans la foulée (sous les yeux de son fils parce que sinon pas drôle). Pourquoi a-t-elle attendu 12 ans ? Personne n'en saura rien, ce passage est juste d'une débilité sans nom. Il amorce le début de la fin de la série, où Mark Landers décide de sortir avec une fille, mais il culpabilise parce que ça rend le héros malheureux. Au final, il rompt et même si il dit texto qu'il l'aimera jamais, il accepte de coucher avec lui, fin de la série.

Je comprends pourquoi je ne me souvenais pas de la fin de la série. Y en a pas.
J'ai quand même lu les 5 tomes en très peu de temps, sans abandonner en cours de route, ce qui montre que la série est quand même facile à lire et engageante.

Au revoir, Zetsuai ! Je lirai directement une fic sur Mark Landers la prochaine fois :3
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 23/09/19 13:57    Sujet du message: Répondre en citant

Mes souvenirs sont trèèèèès loin mais j'avais lu Bronze en Allemagne en mode debout dans les librairies type Fnac. J'étais bien morte de rire devant ce résumé et en fait, j'ai l'impression de retrouver des bribes de souvenirs et de ressenti de ma lecture de Bronze Mort de rire Mort de rire le "Mais pourquoi?" et surtout, toutes les merdes qui arrivent à ce pauvre Mark Landers!!! Surtout dans Bronze d'ailleurs. Il n'y a pas de fin dans Bronze non plus remarque on n'y comprends pas grand chose non plus au dernier volume Mort de rire . Merci Flore, j'ai bien rigolé!
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 23/09/19 14:58    Sujet du message: Répondre en citant

Flore a écrit:
(genre le héros a 16 ans, c'est le chanteur le plus en vogue du Japon ET il pratique tous les arts martiaux à haut niveau ET c'est un ancien bosozoku)

Essaye de la revendre aux fans de Tokyo Revenger, sur un malentendu, ça peut marcher ! Sourire
Citation:
Au final, il rompt et même si il dit texto qu'il l'aimera jamais, il accepte de coucher avec lui, fin de la série.

Donc, au final... Non, c'est non ou ça veut dire oui ? Nan parce que si on refuse de coucher avec les gens qu'on aime mais qu'on se tape ceux qu'on aime pas, faudra pas s'plaindre qu'y a des malentendus... Mort de rire Mort de rire Mort de rire
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 23/09/19 21:35    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de prendre l'intégralité de la série mais je commence à craindre le pire là ^^'
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 24/09/19 11:12    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:
Surtout dans Bronze d'ailleurs. Il n'y a pas de fin dans Bronze non plus remarque on n'y comprends pas grand chose non plus au dernier volume Mort de rire


J'avais aussi lu une partie de Bronze en allemand, mais je crois que j'avais arrêté quand il se coupait le bras par amour, ou un truc du style. Mais j'avoue, je n'étais pas allée au bout, et en allemand je survolais plus qu'autre chose Très content
Le fait qu'il n'y ait absolument pas de fin est vraiment ce qui m'a le plus décidé à me débarrasser de la série, parce que même si un peu absurde, ce n'est pas foncièrement mauvais (surtout si on est ouvert à lire du BL avec Mark Landers, quoi).

sushikouli a écrit:
Donc, au final... Non, c'est non ou ça veut dire oui ? Nan parce que si on refuse de coucher avec les gens qu'on aime mais qu'on se tape ceux qu'on aime pas, faudra pas s'plaindre qu'y a des malentendus...


Alors il ne dit pas non, justement. Il dit oui, mais en disant qu'il l'aime pas. Mais il dit oui. Du coup il n'y a pas de viol dans Zetsuai (bon, une tentative au tome 4 quand même), surtout qu'il semble vraiment sincère quand il accepte de coucher avec le héros. Juste qu'il l'aime pas, quoi. C'est permis de coucher de manière consentante avec quelqu'un dont on n'est pas amoureux.
En même temps il n'est pas concerné par les choses de l'amour, il aime le foot et c'est tout. C'est pas Mark Landers pour rien, hein, il a des petits frères à nourrir et des filets à déchirer à coup de tir du tigre, des matchs à jouer en ayant la fièvre, des bourses à décrocher pour aller jouer au foot dans des endroits cools, bref, il a vraiment autre chose à faire que de tomber amoureux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 09/10/19 21:04    Sujet du message: Répondre en citant

Bloom into you T1 : Jeune lycéenne, Yû aime les histoires d'amour, mais n'a jamais vraiment ressenti ce frisson qu'elle imagine lorsque nous tombons amoureux. Elle pense avoir rencontré quelqu'un comme elle en la personne de Tôkô, membre du conseil des élèves du lycée. Mais à sa grande surprise, celle-ci lui déclare sa flamme.

Manga yuri (du moins présenté comme tel) publié dans un mangashi seinen et en France dans une collection shôjo. Voilà pour le contexte. Si je me fie à la traduction des bonus en fin de volume, ce manga est le fait d'une autrice.

J'avais parlé de l'adaptation animée dans la section dédiée du forum ; car oui, elle existe ! Mais que je doive le préciser tend à démontrer que personne ne l'utilise jamais. Sans surprise, j'ai retrouvé dans cette entame à la fois les défauts et les qualités de la série TV ; qualités qui m'ont poussé à donner sa chance à version papier, malgré un souvenir un peu mitigé.

Ce que je retiens surtout de ce premier tome, c'est que si nous avions été dans un manga avec un couple hétérosexuel, je me serais arrêté là. Du moins si Tôkô avait été le personnage masculin. En effet, son comportement pose problème : elle impose ses sentiments à Yû - voire lui impose sa présence - l'embrasse de force, et en même temps, elle réussit à l'attendrir en se posant en victime ou en faisant mine de ne pas y toucher.

Si cela passe dans le cadre d'une relation homosexuelle - et c'est pour cela que ces relations ont été développées dans les manga par des autrices à partir des années 1970 - c'est qu'il n'y a pas de rapport de domination au sein du couple principal lié au genre ; là où si Tôkô avait été un homme, cela aurait suffi à justifier son comportement, tout en perpétuant une conception du rapport homme-femme.

Toujours est-il que si vous recherchez un yuri sans relation problématique, mieux vaut vous tourner vers le très fleur bleue Kase-san.

Là où Bloom Into You fonctionne et me donne envie de lire la suite, c'est que l'autrice nous propose une approche finalement plus réaliste que ce que nous pouvons trouver dans d'autres yuri (dont Kase-san). Dans ces-derniers, la relation entre les héroïnes ne pose aucun problème à leur entourage, là où nous sentons via certaines réflexions qu'il n'en ira pas de même ici. De plus, Yû et Tôkô n'ont pas nécessairement les réactions que nous pourrions attendre d'elles, et leur couple n'est absolument pas une évidence.

L'adaptation m'avait frustré car s'arrêtant abruptement, par rapport à ce qu'elle aurait pu raconter. Le manga se développant sur huit tomes, je ne doute pas qu'il apporte des éléments nouveaux. Bref, je suis curieux de lire la suite.


_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
NaYung
Mangaversien·ne


Inscrit le : 21 Jan 2005

Message Posté le : 11/10/19 13:29    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai remarqué qu'Akata avait sorti Entre Deux dernièrement, une série que j'ai trouvé très touchante même si deux volumes, ça fait un peu court pour toucher les points dont il est question.



Résumé éditeur:
Citation:
Lui s'appelle Nozomi. Elle s'appelle Saku. Ils se connaissent depuis l'enfance et ont construit une amitié basée sur le soutien tacite qu'ils se sont apportés mutuellement dans les épreuves que leur imposait le quotidien. Mais à l'adolescence, tandis que Saku sent ses sentiments évoluer en même temps que son corps change, la relation entre eux deux semble devoir se complexifier…


Heu... ça apparaît pas flagrant dans la présentation - je suppose qu'ils l'ont abordé ailleurs -, un peu plus si on met à côté les deux couvs mais perso, ce qui m'a intéressé dans ce titre, c'est le rapprochement entre deux personnages qui, pour raisons personnelles liées à leur environnement familial, se sentaient poussés vers une autre identité sexuelle. Après, la recherche de soi et de la place dans la famille n'est pas forcément le propos principal (comme dit plus haut, deux volumes, c'est court) mais c'est aussi ce qui permet de rendre ce manga touchant et plus marquant que d'autres quand l'histoire d'amour, par elle-même, n'est pas forcément de celles qui vont passionner.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 11/10/19 14:43    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Je n'ai lu que le tome 1 pour l'instant, et j'ai trouvé que c'était avant tout de la romance avec l'inévitable triangle amoureux. Sympa à lire mais sans plus... Je lirai le tome 2 quand T. l'aura acheté.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
NaYung
Mangaversien·ne


Inscrit le : 21 Jan 2005

Message Posté le : 11/10/19 15:10    Sujet du message: Répondre en citant

Oui... C'est un peu le problème du titre imho, d'un côté je me sentais intéressée par les persos vu leur histoire personnelle et cela m'a touché, de l'autre la romance ne m'a pas vraiment marqué. La retenue de l'auteur par rapport aux épreuves passées, si elle se comprend dans le sens où on peut vouloir éviter d'aborder trop frontalement ce genre de sujet, n'est pas forcément un mauvais point mais vu le plat de la relation amoureuse (?), ça manque en quelque sorte d'ambition pour emporter l'adhésion.

Et rien à voir mais herbv-modo, je suis triste de plus pouvoir mettre d'avatar... ;_; j'ai vérifié lien, dimensions et poids mais ça marque toujours adresse non valide.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 128, 129, 130, 131  Suivante
Page 129 sur 131

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation