Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 114, 115, 116 ... 120, 121, 122  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 21/01/18 00:51    Sujet du message: Le rakugo ou la vie Répondre en citant



Shôwa genroku rakugo shinjû (Le rakugo ou la vie) vol 7 à 9 (Haruko Kumota): J'ai déjà dû en parler il y a quelques années dans ce topic, car c'est un de mes grands coups de coeur de ces dernières années (après Le pavillon des hommes et tout Moto Hagio). Ce manga en 10 volumes parle de rakugo et se passe dans les années 60. Le pitch: un jeune homme sort tout juste de prison et la première chose qu'il va faire sera de se ruer vers Yakumo, rakugoka, de le prendre comme disciple. Seulement, un passé douloureux plane sur le vieux maître qui ne veut pas enseigner ni transmettre son art. Au final, il prendra tout de même ce grand dadais sous son aile et le surnommera Yôtaro. Les volumes 2 à 5 racontent le passé de Yakumo. A partir du volume 6 s'amorce la 2ème partie de l'histoire qui parle de la carrière de Yotaro. Le tout a été depuis adapté en anime en 2 saisons (disponibles en France chez ADN) et sort désormais chez Kodansha aux Etats-Unis. Il était temps... Bon, j'ai encore fait le mauvais pari de lire ceci en chinois à une époque où j'ai flashé sur la couverture (qui rappelait... Le pavillon des hommes) après qu'on m'ait jeté plusieurs fois en me disant que "non impossible de le voir sortir, thème difficile".

Je suis dégoûtée de ne pas avoir le dernier volume!!!! Comme toujours, le manga est juste excellent. Histoire, narration, histoire, relations entre les personnages sont juste maîtrisés. Ces volumes se concentrent de nouveau sur le vieux maître, Yakumo, qui... vieillit. Il est cependant toujours aussi ronchon! Yotaro continue sa carrière. Mais les 3 volumes posent surtout une question sur la transmission et le futur du rakugo, thème déjà présent dans les volumes précédents. La transmission du savoir, de l'univers du rakugo avant la guerre, des grands maîtres encore vivants aujourd'hui. Il y a aussi tout un thème autour de la passion, de l'amour pour le rakugo (chez le héros Yotaro, ou encore le journaliste, ou bien ce personnage à lunettes qui n'a pu devenir disciple de Yakumo, mais qui revient, 10 ans après, vers le milieu). Et évidemment, les fantômes du passé reviennent et hantent toujours les vivants. Il y a aussi une réflexion sur l'époque moderne, plus individualiste des années 60, de la fin d'une époque (ce qui regarde surtout les personnage qui sont vieux comme Yakumo et le yakuza).

En bref, Le disciple de Doraku et Le rakugo ou la vie sont deux titres très différents. L'un parle surtout de la formation dans le rakugo, d'un jeune qui va surmonter les étapes, des codes rigides qui y règnent et d'une relation maître disciple très stricte. L'autre parle de transmission, d'amour du rakugo, avec un focus plus fort sur les liens tissés entre les personnages grâce au rakugo, ainsi qu'une tragédie qui a eu lieu dans le passé. A ce titre, vu tous les jeunes hommes qui rougissent en voyant le vieux maître, on entrevoit à ces moments que oui, Kumota est bien une auteure de BL en parallèle (Shinjuku Lucky Hole chez IDP en France). Un manga qui m'a régalé à chaque volume (malgré l'incompréhension de certains passages car j'ai trop la flemme du dictionnaire T-T). Hâte de lire la fin (pourquoi n'ai-je pas demandé à ce qu'on me le ramène?). Sinon, je pense que ce titre sortira un jour en France. Et sinon, lisez l'édition américaine!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 02/02/18 21:32    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai enfin lu Souvenirs d'Emanon chez Ki-Oon, après avoir été bien teasé comme d'hab par l'éditeur je suis finalement un peu resté sur ma fin... ça se lit facilement, et les dessins sont beaux, mais je trouve qu'on survole juste le sujet

Sinon Le Ki-Oon mag est également lu, si j'attendais beaucoup de choses dedans, finalement ce qui m'a le plus plu c'est la courte histoire "Sous un ciel nouveau"... je suis émotif en ce moment mais j'ai vraiment laissé couler une larme tellement c'était beau, après les autres séries peuvent être sympa mais beyond the clouds pour l'instant me fait pas plus rêver que ça, et la nouvelle série de Tsutsui (Noise)... Je laisserais probablement une chance à l'auteur mais je pense avoir déjà compris où il veut m'emmener (ce qui est rare pour moi, j'ai plutôt tendance à me laisser porter d'habitude), si j'ai raison ça pourrait vraiment me donner le sentiment que l'auteur a du mal à se renouveler (alors qu'il développe un univers réaliste tellement intéressant avec des inter-connexions possibles et une critique de la société, ce serait dommage)
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 03/02/18 01:48    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'ai enfin lu Souvenirs d'Emanon chez Ki-Oon, après avoir été bien teasé comme d'hab par l'éditeur je suis finalement un peu resté sur ma fin... ça se lit facilement, et les dessins sont beaux, mais je trouve qu'on survole juste le sujet


Comme c'est adapté d'une série de roman, et qu'il y a plusieurs suites en manga, peut être que c'est expliqué plus en détail dans le reste des mangas.
http://www.mangamag.fr/actualite/actualite-manga/fin-de-quatrieme-serie-de-saga-emanon-de-kenji-tsuruta/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 03/02/18 07:14    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien aimé, moi. Certes le sujet est survolé mais ça donne envie d'en savoir plus. Les dessins sont beaux et les personnages plutôt attachants et intéressants : Emanon m'a rappelé Sarah Nishikujo, l'héroïne de Sous un rayon de soleil de Hojo : toutes les deux essaient d'être joyeuses mais ont subi une sorte de malédiction qui les rend mélancoliques et dont on ne sait au final pas grand chose. Les protagonistes masculins font un peu pâle figure en comparaison des héroïnes mais leur gentillesse et leur attachement envers elles les rendent attachants.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 03/02/18 12:26    Sujet du message: Répondre en citant

attention hein, je n'ai pas dit que je n'avais pas aimé ^^ Et j'ai effectivement bien compris (c'est expliqué dans l'interview de l'auteur à la fin du tome) que ce n'est l'adaptation que d'une partie d'une série de roman... mais chez Ki-Oon c'est annoncé comme un one-shot
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 03/02/18 22:36    Sujet du message: Répondre en citant

Faudrait savoir si ki oon v sortir les 3 autres one shot
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 10/02/18 20:30    Sujet du message: Répondre en citant

Voyage au bout de l'été : Enfin une série de Keiko Nishi publiée dans son intégralité en France. Bon, elle ne dure qu'un tome, mais nous n'allons pas bouder notre plaisir.
Issue du magazine Flowers, la série suit les histoires croisées d'une famille en reconstruction, d'une responsable éditoriale à la recherche d'elle-même, et d'un fonctionnaire qui n'ose pas réaliser son rêve : devenir mangaka de shôjo. Tout en ça en un tome. Ce qui rend le début un peu confus, en raison de la multiplication d'individus d'une même famille qui ont tous des problèmes à régler de leur côté. Même si nous suivrons avant tout Makoto, mangaka de shôjo qui n'assume pas du tout, et Kureha, boule d'impulsivité sur pattes.
L'éditeur indique sur la jaquette qu'il s'agit d'une comédie. Heureusement, car ce n'est pas toujours évident. Disons qu'il s'agit d'un manga qui pourrait se terminer très mal, et c'est presque un miracle que ce ne soit pas le cas. A se demander au passage pourquoi il ne dure qu'un tome, tant il y aurait eu à raconter sur les trajectoires parallèles de chaque protagoniste.
Le couple principal est un petit bonheur. Elle, véritable moteur de l'intrigue - Makoto aurait pu passer sa vie à se lamenter sur ses planches - à la personnalité complexe, et dont les allures de poupée provoquent des émois même chez les otaku les plus insensibles aux filles en 3D. Lui, dont la passion pour les shôjo lui parait incongrue, au point de mettre en sourdine son rêve de toujours.
J'ai beaucoup de sympathie pour Makoto, nous partageons beaucoup trop de points communs à mon goût Mort de rire
En tout cas, leur relation étrange et explosive fait des merveilles, et est pour beaucoup dans le charme de Voyage au bout de l'été. Mais malgré son humour, comme indiqué tantôt, il s'agit aussi d'un drame, et d'un titre aux problématiques très adultes.
Cela reste trop court à mon goût, mais j'ai passé un agréable moment de lecture. Et puis, j'ai de toute façon un faible pour les manga avec des mangaka parmi les protagonistes (RiN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!).
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !


Dernière édition : Gemini_ le 06/04/18 22:04; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 12/02/18 20:15    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
A se demander au passage pourquoi il ne dure qu'un tome, tant il y aurait eu à raconter sur les trajectoires parallèles de chaque protagoniste.

Herbv disait la même chose plus haut et je ne suis absolument pas d'accord. Ces personnages sont sans intérêt tant ils sont incapables de faire quoi que ce soit de leur vie. Je vois vraiment leur présence comme une mise en perspective par rapport aux héros pour dire "si vous voulez que les choses changent, agissez !".
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 17/02/18 16:55    Sujet du message: Répondre en citant



Cette nouvelle série shojo de Kana est l'oeuvre de l'auteur de Moving Forward : du coup, je crois que je comprends ce que Saishu écrivait dans une news quand il parlait de se faire pilleur ses idées - et donc ses auteurs. Mort de rire

On est dans une série de romance assez classique, banale dirais-je même pour plagier le titre, mais pas tant que ça puisque, dès le début, Koiko a un petit ami. Mais Tsurugi, le beau gosse de l'école, va lui apprendre qu'il la trompe. De plus, Koiko a une autre caractéristique : elle cherche à être banale, c'est-à-dire à mener une vie ordinaire, qui ne soit ni celle de sa mère extravagante, ni celle de sa soeur trop stricte.

On retrouve des points communs avec Moving forward, notamment une jeune fille qui cache, aux autres comme à elle-même, ce qu'elle ressent pour être dans ce qu'elle estime la norme. Mais je dois dire que, si je me suis plutôt ennuyé à la lecture du manga d'Akata, celui proposé par Kana m'a davantage plu, malgré des couvertures bien moins réussies, et ce dès le début (le flyer m'a donné envie de lire la suite). Je pense que l'humour y est pour beaucoup, la mère délurée de Koiko m'ayant beaucoup fait rire avec les remarques faites à ses filles sur leurs vies amoureuses (le dialogue avec la fille aîné au début du manga Choqué ). J'ai aussi trouvé les dessins plus chaleureux. J'espère une confirmation de ces qualités dans le tome 2.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 17/02/18 19:14    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril a écrit:
je comprends ce que Saishu écrivait dans une news quand il parlait de se faire pilleur ses idées - et donc ses auteurs.

En l'occurrence, Moving Foward est déjà la troisième série de l'auteur publiée en France (il faut d'ailleurs que je récupère Parfait Tic), donc pas sûr qu'il parlait de celle-ci en particulier.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 17/02/18 19:34    Sujet du message: Répondre en citant

Ha oui, c'est vrai. En fait, il avait piqué une auteur Panini. Mort de rire
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 17/02/18 20:58    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le cas présent, nous ne parlerons donc pas de piquer des auteurs mais de les sauver !
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 10/03/18 19:55    Sujet du message: Répondre en citant

Une douce odeur de café : bien que n'étant pas vraiment amateur de ce breuvage, j'ai apprécié la lecture de ce manga, composé de chapitres et d'histoires différents mais ayant pour thème le café. Cela fait un peu penser à La cantine de minuit, où les repas sont un motif pour mettre en valeur les personnages et leur vie quotidienne, avec bienveillance et humour. L'auteur a un trait qu'on trouve au premier abord bizarre mais qui, finalement, avec son côté cartoonesque, se révèle assez agréable - mais le menton du héros de Rêve de montagne bleue est quand même très spécial.



Contrairement à La cantine de minuit, cependant, les histoires sont totalement indépendantes, et ont des styles assez variés : on peut ainsi suivre un détective, des amoureux ou, avec Rêve de montagne bleue, une histoire beaucoup plus sombre et angoissante ; d'autres chapitres ont un aspect plus fantastique. Cette variété est agréable et malgré (ou grâce au) style de dessin bizarroïde, fait de ce manga une très bonne lecture.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 11/03/18 06:17    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril a écrit:
Une douce odeur de café : bien que n'étant pas vraiment amateur de ce breuvage, j'ai apprécié la lecture de ce manga, composé de chapitres et d'histoires différents mais ayant pour thème le café. Cela fait un peu penser à La cantine de minuit, où les repas sont un motif pour mettre en valeur les personnages et leur vie quotidienne, avec bienveillance et humour. L'auteur a un trait qu'on trouve au premier abord bizarre mais qui, finalement, avec son côté cartoonesque, se révèle assez agréable - mais le menton du héros de Rêve de montagne bleue est quand même très spécial.

Contrairement à La cantine de minuit, cependant, les histoires sont totalement indépendantes, et ont des styles assez variés : on peut ainsi suivre un détective, des amoureux ou, avec Rêve de montagne bleue, une histoire beaucoup plus sombre et angoissante ; d'autres chapitres ont un aspect plus fantastique. Cette variété est agréable et malgré (ou grâce au) style de dessin bizarroïde, fait de ce manga une très bonne lecture.


Chiisa na Kissaten, la suite du manga Une Douce Odeur de Café, va prendre fin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 17/03/18 09:45    Sujet du message: Répondre en citant

Le journal de mon père

la vie est drôle, j'ai lu y'a des années ce livre sans l'apprécié contrairement a "quartier lointain" par ex, les aléas de la vie on fait que je suis maintenant moi aussi père d'une petite fille et lors de la relecture de ce dernier, j'ai eu un autre regard sur l'histoire et j'ai beaucoup plus apprécié les non dits du père, l’incompréhension du fils, etc, belle histoire qui donne a réfléchir sur le rôle de père : )
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 114, 115, 116 ... 120, 121, 122  Suivante
Page 115 sur 122

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation