Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 112, 113, 114  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
EdenA
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Nov 2007

Message Posté le : 09/11/17 15:01    Sujet du message: Répondre en citant

Aniki > Ah zut, je n'ai pas perçu ça dans le tome 1. C'est plus présent dans le tome 2 ? C'est plutôt l'ambiance un peu désespérée qui m'a fait penser à Larme Ultime

Au passage j'ai également lu le tome 1 de Ma vie dans les bois mais je reste moins emballé que vous. Je n'ai jamais été passionné même si son histoire reste intéressante. Le genre de série que je vais probablement revendre après l'avoir complété par curiosité
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
EdenA
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Nov 2007

Message Posté le : 22/11/17 16:00    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dans une période Tezuka.

Après avoir fini la Grande Pagaille du Diletta, sympathique mais qui sera probablement rapidement oublié, j'ai attaqué l'Arbre au Soleil, maintenant que j'ai tous les tomes.

Qu'elle n'a pas été ma surprise de découvrir un des meilleurs Tezuka, si ce n'est le meilleur (ou en tout cas, l'un de mes préférés actuellement). Je n'ai lu que le tome 1 mais je me suis régalé, le titre a très bien vieilli (en terme de rythme, notamment), contrairement à nombre d'autres Tezuka nettement moins passionnants (Neo Faust lu récemment, par exemple).

Bref, j'espère que les autres tomes sont du même tonneau ; mais alors que j'y allais un peu à reculons, j'apprécie vraiment Très content


Dernière édition : EdenA le 22/11/17 18:04; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 22/11/17 17:43    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Je te confirme que L'Arbre au soleil est un des meilleurs Tezuka (avec Ayako) et que La Grande Pagaille du Diletta est de la m.... en branche (comme tous les choix de FLBLB) Sourire

Tu peux lire les autres tomes sans crainte, il n'y a qu'un très léger coup de mou passager à un moment, si je me souviens bien Sourire

Et il est bien malheureux de ne plus pouvoir trouver facilement le premier titre alors que le second est toujours en vente...

Pour ma part, je suis en pleine relecture (forcée) de Tezuka pour préparer ma conférence à Angoulême. Quand on connait mon amour pour l'auteur, je peux dire que je souffre... Mort de rire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
EdenA
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Nov 2007

Message Posté le : 22/11/17 18:06    Sujet du message: Répondre en citant

Ahah, c'est vrai qu'à la réflexion, je suis rarement vraiment passionné par les mangas de cet auteur.
Ayako ne m'a pas trop parlé, du coup hormis Phénix, Black-Jack et tout récemment l'Arbre au Soleil, je ne retiens pas grand-chose d'autre...(pourtant j'ai à peu près tout lu de lui)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 22/11/17 20:19    Sujet du message: Répondre en citant

EdenA a écrit:
Ahah, c'est vrai qu'à la réflexion, je suis rarement vraiment passionné par les mangas de cet auteur.
Ayako ne m'a pas trop parlé, du coup hormis Phénix, Black-Jack et tout récemment l'Arbre au Soleil, je ne retiens pas grand-chose d'autre...(pourtant j'ai à peu près tout lu de lui)


et bouddha ? qui reste pour ma part son meilleur titre ! phenix je n'ai apprécié que le premier tome. histoire pour tous a de très bons moments ( les derniers tomes sont merdiques ), mw était bien sympa ainsi que midnight, la femme insecte, sous notre atmosphère et le chant d'appolon m'ont bien plus en one shot.
black jack, astro boy sont trop répétitif.
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 22/11/17 20:31    Sujet du message: Oui Répondre en citant

Oui, MW et Sous notre atmosphère sont aussi à lire. Mais je n'irai pas jusqu'à dire que ce sont les meilleurs.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 23/11/17 12:30    Sujet du message: Répondre en citant

Phénix est très inégal mais le bon est vraiment bon.
MW est sympa, mais de là à dire que c'est dans le top, pas vraiment.
Il y a aussi l'Histoire des 3 Adolf qui est très bien, quand même Clin d'oeil
Et je plussoie Bouddha.
J'ai lu Kirihito récemment, ça part un peu trop en n'importe quoi, mais c'est tout de même assez prenant !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 23/11/17 14:28    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, L'arbre au soleil est également mon Tezuka préféré trop peu cité généralement ! En plus cette période historique d'ouverture du Japon vers l'extérieur est très intéressante. A la lecture du Pavillon des Hommes d'ailleurs, je pense souvent à me refaire une lecture de ce manga vu les similitudes sur les thèmes abordés (époque, médecine).
Sinon mes achats personnels concernant les séries de Tezuka sont : les 3 Adolphs, Phénix (sauf la fin), Demain les oiseaux. Et j'aurais aimé lire Bouddha un jour...
Mais je place vraiment l'arbre au soleil devant le reste (et je ne suis pas un grand fan du maître cependant).
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 23/11/17 15:19    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, L'Histoire des 3 Adolf est clairement mon préféré et c'est aussi celui qui m'a sérieusement initié à Tezuka. Très grosse claque à l'époque mais je n'y ai pas touché depuis longtemps (je dois encore avoir l'édition de 1998 quelque part).

Après, je trouve que Phénix (dans ses meilleurs segments) contient ce que Tezuka a fait de plus fort.

Ayako est souvent cité comme l'un des meilleurs Tezuka mais je me rappelle que la tournure de l'histoire (et sa fin, donc) m'avait déçu. Ca demanderait une relecture.

Petit coup de coeur perso : Barbara, l'un de ses plus décadents (il aurait pu intégrer le catalogue du Lézard noir).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 24/11/17 15:35    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, Tonkam avait vraiment de bons titres de Tezuka, c'était une autre époque. Très content
Quand il y avait encore de la magie, dans le nom "Tonkam" et dans son catalogue, pour tous les amateurs de mangas, nostalgie !
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 29/11/17 00:11    Sujet du message: Lectures Akata Répondre en citant



J'ai enfin eu le droit de lire des manga achetés au début de l'année 2017. Je n'ai pas fait exprès mais oui, hors BL, j'ai lu des manga Akata!

Perfect World 1 de Rie Aruga: Une romance entre deux jeunes adultes. Kawana et Hayukawa se rencontrent lors d'une soirée pro, et il se trouve que les deux se connaissaient au lycée. Surtout, Hayukawa était le premier amour de Kawana. Quelle surprise pour cette dernière de découvrir son amour de jeunesse handicapé suite à un accident de la route. Ses sentiments ressurgissent et elle essaie tant bien que mal de se rapprocher de lui malgré le quotidien compliqué de Hayukawa.

Au départ, j'étais plutôt sceptique. J'ai lu l'extrait gratuit et j'avais trouvé le titre plutôt plat. J'ai été surprise dans le bon sens en lisant ce volume. Peut-être que j'étais d'humeur? En tout cas, le pathos n'est pas trop présent (en tout cas à mes yeux) alors que le pire s'annonçait dans l'extrait gratuit. On découvre le quotidien d'une personne handicapée, parfois plus compliqué qu'on ne peut le croire. Je trouve juste Kawana un peu trop classique (douce, très douce) alors que le personnage de Hayukawa, battant, est plutôt intéressant. J'ai accroché et j'achèterai peut-être la suite Sourire . Le dessin n'est pas le point fort du titre, je trouve que les personnages font plus ado que jeunes adultes Surpris .

Le mari de mon frère 1 de Gengoroh Tagame: Petit synopsis même si tout le monde connaît... Yaichi élève seul sa fille Kana. Il accueille chez lui Mike, un Canadien qui était marié à son frère jumeau, décédé depuis un mois. C'est l'occasion pour Yaichi de se confronter à ses propres préjugés.

Depuis le temps que je voulais le lire celui-là Très content !!! Et je ne suis pas du tout déçue!!! Je trouve le volume excellent. La narration est très réussie, c'est fluide, et pourtant, le titre se montre avant tout didactique. Kana est un vent de fraîcheur qui permet de faire la jonction entre Yaichi et Mike, le premier étant évidemment mal à l'aise. Quant au dessin de Tagame, c'est un véritable régal Très content !!! Et j'adore son fan service avec les scènes de bain ^^ (et tous ces torses). Hâte de lire la suite, vraiment! Je dois sinon signaler que côté dessins, Tagame me donne l'impression de ne pas être habitué à dessiner les enfants ^^; vu les proportions de Kana. D'ailleurs, elle a les cuisses déjà bien musclées pour son âge (elle fait quelle sport???)

Moving Forward 1-2 de Nagamu Nanaji: Kuko est une lycéenne habitant Kobe qui aime sa ville et qui se montre constamment enjouée, forte, toujours souriante! Mais que cache-t-elle en vérité? Elle est entourée de son père, de son ami d'enfance Kiyo (qui est amoureux d'elle, évidemment), de Ibu son amie fan de shôjo (qui élabore toujours des théories!!!), ou Outa, un étudiant en art. Et puis il y a aussi Suzuka, ce nouveau voisin très désagréable qui vient d'arriver dans le quartier.

J'aime beaucoup les couvertures de ce manga et j'avais hâte de tenter le coup. Puis finalement, je dois dire que je ne suis pas convaincue par ces 2 volumes. Je suis pourtant très fan des dessins, de la narration ou encore du découpage. Visuellement, il n'y a rien à dire: c'est très joli! Et puis l'ambiance me plaît décidément beaucoup dans ce quartier tout en côtes. Mais le thème du sourire, du masque, de la blessure profonde, déjà, ne me parle sans doute pas. Et surtout, je n'accroche pas du tout aux personnages, que ce soit l'héroïne, Kuko, ou encore les trois mecs autour d'elle... le côté romance est pour moi assez cliché. J'aime bien Ibu, la copine fan de shôjo. Et sinon, les jalousies de filles me gonflent aussi. Un autre point positif à ce titre, c'est que l'héroïne porte constamment le jean, et ne passe pas son temps en jupe, ça fait vraiment du bien (j'en ai marre de voir ces cuisses décidément trop fines)!!!! j'aime beaucoup son style vestimentaire tout en rayures aussi ^^ (oui la remarque futile). Pour le moment, je ne suis pas sûre de continuer. Dommage (et puis il y a de jolis chats en plus).
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 02/12/17 13:47    Sujet du message: Répondre en citant



Le fabuleux destin de Taro Yamada 2-3 (Ai Morinaga): Je lis enfin la suite de ce shôjo complètement déjanté et cela me plaît beaucoup! L'arrivée d'un nouveau personnage, Keiichi, et ensuite de sa soeur au volume 3, donne lieu à de nouveaux délires Mort de rire . Dans le tome 3, Takuya n'est malheureusement pas très présent mais on fait la connaissance de Mika, soeur capricieuse de Keiichi. Le dessin est très joli et Morinaga utilise tous les clichés du shôjo de manière détournée pour faire rire. Et cela marche même très bien Mort de rire . J'avais avant tout le projet de lire ce manga en bibliothèque, mais j'ai fini par l'acheter un peu tard. Grâce à krauserII, il me manque uniquement le volume 13. Je trouve le volume 2 hilarant entre Keiichi et puis le job de Taro chez Takuya (son grand-père m'a tué Très content ).

Le requiem du roi des roses 1-2 (Aya Kanno): L'auteure de Otomen revient sur un autre registre, le shôjo historico-fantastique, avec pour inspiration les pièces Henry VI et Richard III de Shakespeare ayant pour décor la guerre entre les York et les Lancaster. On suit Richard, le puîné des Lancaster, né hermaphrodite, maudit par sa mère mais aimé inconditionnellement par son père (et cela est réciproque). Richard cache son secret à tous et voit parfois le fantôme de Jeanne d'Arc. Dans l'autre camp, on trouve Henry VI, Roi n'ayant aucune ambition que de vivre en paix. Un méli-mélo sentimental entre York et Lancaster a d'ailleurs lieu, la relation entre Richard et Henry évoquant Basara Sourire . J'ai beaucoup aimé ce titre, que ce soit le dessin très fin de Aya Kanno façon hyper sombre et gothique, ou encore son ambiance totalement torturée où les personnages sont parfois à la limite de la folie! On a donc là un titre fascinant et plutôt curieux à découvrir. D'autant plus que les shôjo historiques et fantastiques de cette trempe ne sont pas très nombreux... Je trouve les couvertures peu attrayantes, surtout le titre français avec sa police qui s'intègre mal avec les illustrations. ça me fait penser à la collection gothics de Soleil ^^; ...



Made in heaven (Yukari Yashiki et Ami Sakurai): un vieux manga sorti au début des années 2000 chez Askua, lorsque les éditeurs croyaient encore au shôjo plus mature, avec aussi la mode du josei Feel Young. Une autre époque. Un diptyque m'ayant longtemps intrigué avec chaque volume consacré au point de vue d'un des personnages. Je découvre enfin ce manga acheté à bas prix, c'est l'occasion de mourir moins bête.

L'histoire est celle de Kazemichi, qui s'appelait à l'origine Reiji. il prend ce nom suite à un accident de la route dont il sort vivant, mais tout a été remplacé dans son corps, grâce à un procédé de haute technologie, que ce soit son coeur (un pacemaker) ou même chaque fibre de son visage. Il revient donc à une seconde vie qui ne durera pas longtemps (6 ans), et sous un autre nom, sous un autre visage. Kazemichi est solitaire (et blasé...) et n'aime pas spécialement la vie, jusqu'au jour où il rencontre Juri, une femme très belle, plus âgé que lui (21 ans contre 25, elle travaille déjà). Elle est comme lui, plutôt solitaire. L'amour les unit, mais c'est sans compter tous les secrets que l'une et l'autre garde de son côté.

C'est une histoire assez obscure mêlant romance, SF (pour l'aspect technologique), enquête et drame familial. Si je retiens une chose de ce titre, c'est l'ambiance hyper pesante tout au long des pages. C'est terne, on ne sourit jamais ou presque, c'est complètement introspectif et forcément, les personnages ayant eu une vie de m**** (purée les histoires familiales!), on ne rigole donc pas beaucoup. Le tout manque d'air frais, on a parfois envie d'ouvrir la fenêtre pour respirer un bon coup!!! Les personnages sont blasés et ressemblent un peu à des gravures de mode avec les mèches en veux-tu en voilà, sans parler des poses, ou la bande du Flocks (un peu ridicule je trouve). La seconde partie est consacrée à Juri qui mène une enquête. C'est un drôle de manga, et je ne saurais même pas dire si j'ai aimé ou non. Une curiosité.

Ai Suru Hito 1-2 (Yuki Yoshihara): Je lis enfin mes achats de 2017 mais il n'y a visiblement que des vieilleries ou presque. Je sais: on ne dirait pas 2017! J'ai dû lire les débuts de Ai Suru Hito, soit quelques chapitres du volume 1. Je me souvenais d'un titre complètement déjanté, mais je n'ai jamais lu la suite, ni d'autres titres de Yoshihara par la suite. Puis en tombant sur l'intégrale à 6€, j'ai eu envie de lire la fin de cette série.

Le pitch: Sakiko a 20 ans, est étudiante en droit, vierge et follement amoureuse de son professeur, n'hésitant pas à aller jusqu'au harcèlement sexuel (oui il devrait la balancer!!!)! Par un concours de circonstances, sa mère doit l'abandonner à son propre sort et la voilà sans le sou, tentant même de se prostituer pour pouvoir payer les frais de la fac afin de voir son professeur chéri. Mais voilà qu'elle va se retrouver hébergée chez son amouuuuur et le frère de ce dernier. Deux jolis jeunes hommes... elle aime le premier mais s'entraîne à devenir une séductrice sur le second avec qui elle pratique beaucoup...

Le manga est complètement loufoque, délirant, déjanté, exagéré, Yoshihara abusant des SD de son héroïne (perverse). J'ai l'impression de lire un manga du 20ème siècle avec des seau d'eau apparaissant d'un coup dans la planche, les changements d'expression très fréquents ou encore les gens qui volent dans le ciel suite à un coup de pied Mort de rire . Evidemment, cette fois, c'est souvent un homme qui en a marre de l'héroïne (qui va jusqu'à... voler les sous-vêtements de son professeur Mort de rire oui, comme dans Ranma 1/2). Le titre est parfois cru et complètement décomplexé (le fameux "zizi dans la foufoune", ou bien "quel zizi ce soir??? quel zizi?"), c'est donc assez tordant. J'adore le fait que l'héroïne n'ait rien dans le crâne, qu'elle ait un langage complètement cru concernant le sexe, et qu'elle se conduise réellement comme une perverse (elle a malaxé des fesses dans un train bondé Mort de rire Mort de rire ). Le défaut de ce manga, c'est qu'il est à lire à petites doses. J'avais les volumes 1 et 2 sur moi dans le métro, et je les ai donc lus en même temps. Et je dois dire qu'à la moitié du 1, jusqu'à la moitié du 2, j'en avais déjà un peu marre. C'est répétitif, et je dois dire qu'en plus les moments de romance ne m'intéressent pas Mort de rire . Du coup, je lirai le volume 3 plus tard. La fin du volume 2 m'a bien plu avec l'introduction d'un nouveau personnage, la voisine, qui profite des deux frères pour dessiner ses dôjinshi Mort de rire Mort de rire (oui j'avoue me retrouver à la fois en elle et dans l'héroïne et son langage cru). En tout cas, voilà des personnages féminins qui changent Sourire .


(et sinon, je tente de venir poster et ne pas céder à la facilité de Twitter... en tout cas, de janvier à mars, je n'ai pratiquement acheté que des manga ^^ je passerai donc ici même si mes avis sont assez décousus et pas toujours intéressants)
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!


Dernière édition : Taliesin le 05/12/17 00:24; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
e m
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 03/12/17 22:54    Sujet du message: Répondre en citant

Les rôdeurs de la nuit #1...


Premier manga Panini que j'achète depuis la fin de Happy !, il y a donc 4 ans (déjà !).
Donc : papier légèrement jaune, tout moche, impression dégueulasse : aucun noir, tout est gris.
Quand je vois ce qui propose d'autres éditeurs, pour le même prix, et qui n'ont certainement pas les mêmes moyens... Celui-ci complait semble-t-il vraiment dans la médiocrité.

---
Un jeune ado voir sa famille décimée par des "ogres" (qui ressemblent, pour certains, plus à des vampires. Il décide de se venger.
Une grosse impression de déjà vu, une narration qui m'a peu gênée de par sa vitesse... Mais ça reste assez sympa.
Je trouve le dessin assez original, il a un petit truc qui me fait penser à des estampes.

Par contre c'est typiquement le genre de livre que je lis sans déplaisir, mais que je suis quasi sûr de ne jamais avoir envie de relire.
J'hésite donc : vais-je acheter la suite...?

D'autant plus que c'est chez Panini et que je n'ai pas envie d'encourager cet éditeur dans sa politique de livres bas de gamme.
_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 04/12/17 14:31    Sujet du message: NYNY 1-2 Répondre en citant



NYNY 1-2 (Marimo Ragawa): Vieux manga de chez Panini que je n'ai jamais lu, j'ai profité d'une occasion pour enfin le découvrir. Je suis sûre qu'il a été disponible en bibliothèques mais il se trouve que je ne l'ai jamais emprunté (peut-être du côté de Barbès, cela expliquerait pourquoi). Et puis j'avais aussi envie de découvrir Marimo Ragawa.

L'histoire se passe à New York, dans les années 90 (je suppose, le manga étant sorti en 1995 au Japon dans Hana To Yume). On suit Kain Walker, 25 ans, agent de la police de New York et homosexuel qui ne s'assume pas. Kain est du genre à enchaîner les coups d'un soir, ne s'attache pas à ses partenaires qu'il rencontre dans des bars gay, et cache évidemment cet état à son entourage (professionnel comme familial). Un soir, dans un bar gay, il fait la rencontre de Mel, 22 ans. Pour Kain, c'est le coup de foudre pour ce beau jeune homme à l'allure angélique. Ce manga raconte donc leur histoire d'amour.

Dans beaucoup de chroniques qui datent (vu la sortie du manga), on parle d'un yaoi. Pour moi, c'est surtout un shôjo (publication dans le Hana To Yume) racontant une romance entre deux personnages masculins. Mais ce titre ne respecte pas les canons du yaoi: pas de fan service (en tout cas à mes yeux), pas de beaux mecs super profilés, le titre respecte plus la romance à obstacles comme on a pu lire dans Mars. Pas de relation charnelle non plus (de manière très visible). Mais je suppose qu'au début des années 2000, le yaoi était si peu connu qu'on mettait d'emblée dans cette catégorie pourvu qu'il y ait deux hommes. Bref, passons.

J'ai été surprise dans le bon sens par cette histoire. Le dessin n'est pas très beau dans les standards actuels, mais le trait de Ragawa a clairement du caractère et je l'aime beaucoup. Elle ne dessine pas des maigrichons ni des figures de mode, mais des hommes avec des épaules. Côté narration, on sent que Ragawa a du métier. Je trouve que l'immersion dans l'histoire est très efficace. La narration est old school (pré-2000) mais tout y est introduit, lentement, mais efficacement. J'ai donc trouvé la lecture de ces deux volumes vraiment fluide. Pour en revenir aux dessins, je trouve les décors détaillés, qui plus est dans un shôjo. C'est bien travaillé de ce côté, personne ne flotte dans le vide et pour cela, beaucoup de personnes peuvent lire cette histoire sans avoir l'habitude du genre pour autant.

Ragawa s'attache avant tout à parler de ses deux personnages. Les personnages secondaires existent, évidemment, mais on ne va pas les développer tous, car on s'intéresse avant tout à Kain et Mel. Je trouve le chef de Kain attachant (il est de "la vieille école" comme il dit), son père, ou encore Gosh (avec qui il ne s'entend pas trop au début de l'histoire). On retrouve toutes les difficultés de ce couple, au 20ème siècle, pour faire accepter leur relation. Ainsi, on aborde des sujet de l'homosexualité comme le coming out, le "mariage" (qui n'existait pas encore), la réaction des autres face à l'homosexualité, que ce soit les parents ou d'anciens amis, comme si cette sexualité changeait la personne. On y parle donc de tolérance. Le SIDA fait également partie de l'histoire, sortie en 1995. Je trouve cette histoire intéressante de ce point de vue. On sent que Ragawa a réellement voulu parler de ces sujets, inclus dans une romance, mais sujets qu'elle développe.

Côté personnages, je trouve Kain très réussi dans son problème à accepter son homosexualité. C'est un personnage que je trouve crédible, il a aussi ses mauvais côtés (il se comporte comme un macho, il est jaloux alors qu'il n'hésite pas à tromper de son côté), mais il change petit à petit. Déjà fin du volume 2, on sent des progrès accomplis de son côté. Le personnage de Mel est beaucoup plus fictif et un peu trop dramatique. Un être doux, gentil, angélique, qui a subi toutes les merdes du monde, mais qui reste pur... Et quand je dis toutes les crasses du monde, c'est vrai, de l'enfance à l'âge adulte ^^; . Mais c'est aussi le moyen pour Ragawa pour rendre cette histoire plus dramatique, forcément. C'est quand même une romance à obstacles...

Avec la fin du volume 2 et le suspense (mais où est IL passé?), j'ai bien envie de lire la suite Sourire .

En parlant de Panini, on retrouve forcément les carrés blancs mais j'ai été surprise par l'impression et le papier qui sont bons sur ces volumes. Les noirs sont bien noirs, et en cela, c'est très agréables. Sinon, en 2002, un manga au format seinen coûtait déjà la modique somme de 8.99€ Mort de rire ce n'est pas pour rien que GC était aussi surnommé Gripsou Comics ^^
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 05/12/17 11:20    Sujet du message: Répondre en citant

Contente de voir que tu lis du Marimo Ragawa (enfin, le seul sorti chez nous). Je trouve qu'il y a beaucoup de défauts à New-York New-York, mais c'est tout de même un manga très réussi qui mérite d'être lu. Je trouve aussi que le personnage de Mel, avec toutes les merdes qui lui arrivent, n'est pas crédible du tout. Mais il y a tout de même un côté ancré dans la réalité à New-York New-York qui manque à beaucoup de BL, je pense.

Je vénère Marimo Ragawa pour son shôjo de tennis de 32 tomes, Shanimuni GO, qui ne sortira jamais par chez nous (et tant mieux, il a un peu trop vieilli pour sortir aujourd'hui). Même dans ses manga avec des thèmes plus abordables, ça ne m'étonne pas que ça ne sorte pas chez nous, vu qu'elle ne dessine pas des bishônen mais seulement des petits rondouillards avec des undercut. Dommage.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 112, 113, 114  Suivante
Page 113 sur 114

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation