Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 124, 125, 126, 127  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 08/04/19 18:12    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne connaissais pas le nombre de tomes. J'ai jeté un oeil sur la couverture mais le bandeau "par l'auteur d'un drôle de père" m'a tout de suite refroidi.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 17/04/19 08:59    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu le tome 1 de Blue Thermal cette semaine, et je n'arrive pas à me décider si j'ai envie de faire la série ou pas.
Le pitch est basique, un mix de Host Club et Eyeshield et 10 000 shôjo et un peu Jumping : l'héroïne arrive à la fac en se disant "je vais être féminine et me trouver un copain maintenant", casse un truc cher et est obligée de participer au club (d'aviation) pour compenser, mais c'est surtout parce qu'elle a tapé dans l'œil du capitaine (au sens de ses compétences, pas parce qu'elle est jolie).
Ce n'est pas du tout gnangnan fleur bleue, c'est très axé sur le club, mais ça manquait peut-être un petit peu de punch pour un premier tome, et la "méchante" arrivée à la fin du tome semble teeeeellement méchante pour être méchante que ça me refroidit un peu.
Quelqu'un a lu le tome 2 ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 20/04/19 21:39    Sujet du message: Répondre en citant

The Red Rat in Hollywood T1 : Dans les années 1940 et 1950, le congrès américain et le FBI se lancèrent dans une véritable chasse aux sorcières, notamment à Hollywood.
Amateur d'histoire et de cinéma, cette annonce de la part de Vega m'intriguait. En même temps, je me méfiais ; il s'agit d'événements que je connais dans les grandes lignes - notamment à travers des documentaires ou le récent film sur Dalton Trumbo - et je craignais qu'une approche trop descriptive, trop en retrait par rapport à son sujet, ne rende la série indigeste. Néanmoins, ce premier tome est bien passé.
L'histoire est passionnante en elle-même, et l'auteur la traite en changeant régulièrement de point de vue ; il n'y a pas de personnage principal à proprement parler, il préfère jongler d'un protagonistes à un autre, en profitant par la même occasion pour distiller des informations ou des anecdotes sur les uns et sur les autres (par exemple sur l'enfance d'Audrey Hepburn pendant l'occupation). Cette approche s'avère payante, et permet à la fois d'évoquer les faits les plus célèbres tout en distillant des informations parfois pointues. Informations que j'ignorais pour certaines mais parfaitement exactes.
C'est justement là une des limites du titre. Il a parfois fallu que j'interrompe ma lecture pour vérifier si tel ou tel événement s'était produit, ou si tel ou tel personnage existait bel et bien. Or, si nous noterons un vrai souci du détail chez le mangaka, allant jusqu'à reprendre des figures méconnues d'Hollywood, il doit parfois broder par manque de sources, ou tout simplement introduire des individus purement fictifs car il a besoin d'eux pour faire avancer son récit. Si un scénariste ou les films qu'il est censés avoir écrits ne se retrouvent pas sur IMDb (pour moi la base de données la plus complète sur le cinéma hollywoodien), c'est soit qu'il n'existe pas, soit qu'il existe un gros problème de traduction. Je penche plutôt pour la première hypothèse, mais cela pose l'éternelle question des libertés qu'il est possible de prendre pour un récit qui se prétend réaliste.
Quoique, le prétend-t-il vraiment ? Après tout, si la quatrième de couverture nous propose de dévoiler comment Hollywood a combattu la chasse aux sorcières (ou pas) à sa manière, libre au lecteur de penser qu'il ne s'agit que d'affabulations, tant le livre lui-même manque du moindre accompagnement, de la moindre explication, du moindre texte critique. Compte-tenu du sujet, cela me parait très léger.
Ce premier tome me donne envie de lire la suite, même s'il ne m'a pas forcément passionné. Reste que je m'interroge quant à son public cible. Pour ceux qui veulent se renseigner sur cette période en particulier, il existe des œuvres plus concises et factuelles.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 27/04/19 22:44    Sujet du message: Répondre en citant

Un shiba en plus

belle petite surprise du côté de soleil, une histoire fraiche, touchante, mignonne, un réel plaisir a lire a côté d'un yotsuba.
décidément soleil me surprend avec l'annonce de "Le Prix du reste de ma vie" qui me titille.
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 29/04/19 11:26    Sujet du message: Répondre en citant

Tokyo Revengers ENCORE une histoire d'un mec qui revient dans son passé pour corriger un drame, mais qui marche plutôt bien. En gros, le héros est un looser dans la vingtaine et apprend que sa petite amie du collège est morte dans une guerre de gangs. Il se retrouve propulsé à cette époque où il était un petit loubard avec au final l'objectif d'empêcher la formation du gang en question... et au final, ça passe bien ! On oublie très vite l'entourloupe du voyage temporel du début pour avoir une jolie petite histoire de furyô Sourire J'en attendais pas autant, j'hésite même à faire la série.

Life Un BL qui début de manière très mignonne et se déroule sur la vie entière des personnages. Le début est très sympa, mais au final on va beaucoup trop vite par moments pour être vraiment attachés aux persos et pour comprendre certaines de leurs actions. C'est mignon quand même.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 29/04/19 12:43    Sujet du message: Répondre en citant

Bless You T1 : Cela fait 100 jours que Yashiro vient quotidiennement prier dans un temple, afin de se donner du courage avant de déclarer sa flamme à son meilleur ami. Suite au refus de ce-dernier, Yashiro est victime d'un accident. Mais le dieu du temple lui propose de le renvoyer sur Terre, sous l'apparence d'une femme, afin qu'il retente sa chance avec son ami.

Le sujet est casse-gueule - puisque nous avons un héros bi qui souhaite devenir une femme pour séduire un hétéro - mais je comptais sur l'aspect fantastique pour faire passer la pilule sans partir sur une pente trop glissante. Je comptais aussi sur la mangaka, dont j'avais déjà pu apprécier le travail par le passé.

Dubitatif dans un premier temps, je dois bien admettre que ce premier tome se bonifie au fil des pages et des chapitres. Déjà, parce que si Yashiro devient bien une fille physiquement, il ne se considère pas lui-même comme telle, et n'a aucune idée de ce que cela implique, ou de la façon dont il est attendu qu'il se comporte en tant que fille. Si cet aspect de la série passe par un certain nombre de clichés sexistes (et apparemment considérés comme tels par l'autrice), cela a le mérite de poser de vraies questions. Cela m'a rappelé Ranma 1/2. Attention spoil pour ceux qui découvrent ce titre via sa réédition. Un des rares enjeux consiste à cacher à la mère du héros que celui-ci se transforme en fille, dans la mesure où son voyage avait pour but d'en faire un homme viril ; son père et lui ayant promis de se faire seppuku en cas d'échec. Elle finit par découvrir le pot aux roses, mais conclut qu'ils ont rempli leur mission : Ranma est bel et bien un homme viril, quelle que soit son apparence. Il en va de même dans Bless You : Yashiro est un homme, et s'il veut vraiment se faire passer pour une fille, il va lui falloir redoubler d'effort.

Ce traitement est donc finalement plutôt malin, et la mangaka pousse ce principe assez loin, avec un événement inattendu dans le dernier chapitre de ce premier tome. Elle montre aussi que le meilleur ami en question possède une personnalité plus complexe qu'il n'y parait au premier abord. Tout cela laisse présager du meilleur pour la suite. Malgré mes aprioris et un début difficile, ce manga passe pour l'instant très bien.

Mais comme je ne peux pas non plus ne dire que du positif sur une nouveauté, je dois aussi souligner que la mangaka reste trop évasive à mon goût sur certains points. Le dieu crée une nouvelle existence en la personne de Kagura, l'alter-ego féminin de Yashiro, mais nous n'en saurons pas plus. Apparemment, elle vit seule dans un appartement (squatté par le dieu et sa messagère), possède une nouvelle identité, des vêtements, de l'argent, et même si je pourrais accepter un "ta gueule c'est magique", l'autrice ne cherche absolument pas à développer cet aspect ou à nous donner la moindre explication. J'ai presque l'impression qu'elle-même ne s'est pas vraiment posé la question ; le but est simplement d'offrir à Kagura un environnement lui permettant de se focaliser sur sa vie scolaire et sa relation amoureuse, c'est dommage. Surtout, je trouve que cela laisse une grosse zone de flou sur sa vie en dehors du lycée.

Plus problématique, la traduction n'est pas toujours agréable à lire. Je ne connais pas la version originale, et par conséquent les intentions de l'autrice, mais il n'empêche que de voir des "mdr" surgir régulièrement dans des bulles, cela fait super bizarre.
Nous sommes typiquement sur une œuvre très difficile à traduire, puisque nous avons un personnage élevé comme un homme mais dans un corps de femme, et qui va donc pouvoir se tromper dans son vocabulaire et son niveau de langage ; en d'autre termes, parler "comme un homme" et non "comme une femme". En Français, cela signifie aussi jouer sur le féminin et le masculin. C'est super casse-gueule. Or, sur ce premier tome, je ne suis pas totalement convaincu par le résultat, en espérant une amélioration par la suite.


_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 01/05/19 10:36    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
The Red Rat in Hollywood T1


Je suis d'accord avec ton point de vue, le sujet de cette chasse aux sorcières m'intéressaient (je suis moins cinéphile en revanche) et j'attendais donc un manga un peu historique même si certes un peu romancé à la Cesare, mais quand cela commence avec l'encart "basé sur des faits réels", et bien je doute un peu. Reste que l'histoire est plaisante, les personnages intéressants, la lutte contre l'autoritarisme et l'arbitraire bien montré ainsi que l'isolement qui peut survenir. J'ai de la même façon passé un peu de temps pendant la lecture pour vérifier quelques détails, en particulier l'HUAC (d'ailleurs ça m'a permis d'apprendre que je me trompais en pensant que ça allait parler du Macarthisme car ce sont deux choses différentes)
J'ai bien aimé les personnages sauf l'agent du FBI, son intervention fait beaucoup trop mélodramatique, sérieusement personne ne se comporte comme ça dans la vraie vie. En revanche cela montre, et on sait depuis que c'est vrai, tous les moyens liberticides qui étaient utilisés (et le sont toujours comme les récents scandales l'ont montré)
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lhine
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Déc 2003

Message Posté le : 01/05/19 15:20    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc a écrit:
tous les moyens liberticides qui étaient utilisés


Tu peux dire ce que c'est en spoiler ? Cela m'intéresse de voir duquel sujet encore d'actualité Sourire Merci.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 02/05/19 23:13    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je parle des écoutes qu'effectuaient illégalement le FBI, soit sur leurs suspects, soit sur des personnes proche des suspects pour avoir des moyens de pression sur eux, et quand je parle de scandales plus récents je parle évidemment de tout ce qu'a révélé Assange, de la NSA, des écoutes américaines auprès des dirigeants européens... je n'irais pas plus loin car au-delà ce serait du complotisme et que je préfère parler de faits... A noter que je parle du FBI parce que ce sont eux dans ce tome mais que j'inclue dans la façon de travailler tous les services de renseignements américains (et que je n'oublie pas les autres pays, juste que ce n'est pas le sujet et que les Etats-Unis semblent avoir toujours été à la pointe sur le sujet)

_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lhine
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Déc 2003

Message Posté le : 02/05/19 23:57    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord, merci pour ces détails Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 15/05/19 12:02    Sujet du message: Répondre en citant

Biorg Trinity : Le dernier titre en date signé Oh! Great, qui semble être passé plus inaperçu que les précédents de l'auteur. Pour des raisons que je n'existe pas forcément. Peut-être un manque de communication de la part de l'éditeur, ou l'absence d'adaptation en série d'animation (contrairement à Enfer & Paradis et Air Gear) ?

Pourtant, il s'agit bien de pur Oh! Great. Tout au plus, nous pourrons trouver les personnages globalement un peu moins hauts en couleur que ceux de ses précédentes séries. Mais le mangaka compense en développant un système de pouvoir intéressant - les Bio Bug, permettant d'absorber et d'assimiler des objets ou d'autres formes de vie - ce qui offre de nombreuses possibilités. Même si pour certains, cela revient essentiellement à intégrer d'autres êtres humains, afin de devenir des masses rassemblant d'innombrables vies. Mais cela ne signifie pas que l'auteur n'en profite pas pour multiplier les idées brillantes et/ou délirantes.

Le dessin est sublime, d'une maitrise impressionnante, et combiné à la science du design de l'artiste, cela ne peut faire que des étincelles. Certains passages ne tiennent d'ailleurs que grâce à cela, mais j'y reviendrai. Evidemment, cela reste du Oh! Great, dont l'art est rarement mis au service du bon goût. Il s'agit plutôt de montrer des personnages féminins sexy et sexués dans des positions trop souvent outrancières. Enfin, rien de neuf sous le soleil.

Biorg Trinity s'inscrit parfaitement dans la bibliographie de son mangaka. Pour le meilleur et toujours le pire. Son inventivité, son coup de crayon, un début dynamique et très plaisant, et des protagonistes aussi mémorables que Marlboro - le tueur à la cigarette - comptent parmi les points forts de l'oeuvre. Pour le pire, j'ai déjà mentionné ses obsessions sexuelles diverses et très variées - à la différence de Cuvie, son travail trahit son passé d'auteur de manga hentai - mais le plus grave sera son incapacité à raconter une histoire. Cela part toujours bien, les personnages sont toujours cool, mais ses séries ne tiennent jamais la longueur, elles finissent systématiquement par s'écrouler, par sombrer dans le n'importe quoi ; et pas un n'importe quoi jouissif : à la fin, je ne savais plus du tout ce qui se passait, et je m'en moquais éperdument. Les justifications sont complètement tarabiscotées, cela ne fonctionne pas du tout.

Si vous connaissez le mangaka, aucune surprise sinon un dessin encore revu à la hause. Biorg Trinity possède les mêmes problèmes que ses travaux précédents, la longueur en moins si nous le comparons spécifiquement à Air Gear. Par conséquent, je ne le recommande vraiment qu'aux lecteurs et lectrices connaissant déjà l'artiste et disposés à commencer ce titre malgré tout. Quant à le découvrir, je garde une préférence pour Enfer & Paradis, plus réussi.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 15/05/19 13:54    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
mais le plus grave sera son incapacité à raconter une histoire.

Pour ce manga, il n'est pas au scénario Clin d'oeil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 15/05/19 14:22    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas vu la différence Mort de rire
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 15/05/19 15:29    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
Biorg Trinity : Le dernier titre en date signé Oh! Great,

Taliesin, sort de ce corps !
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 15/05/19 15:33    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai rien dit et je ne lis pas Oh! Great Mort de rire Mort de rire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 124, 125, 126, 127  Suivante
Page 125 sur 127

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation