Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[Simple comme l'amour]
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Tepes
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 27 Fév 2014

Message Posté le : 06/09/17 12:55    Sujet du message: Répondre en citant

C'est marrant, je trouve les 2 messages totalement cohérents. Peut-être faut-il enlever ses oeillères ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 06/09/17 13:02    Sujet du message: Répondre en citant

J'en connais un qui a des actions chez Atom Mort de rire
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 06/09/17 13:05    Sujet du message: Mon avis Répondre en citant

Pareil que Melvin et Taliesin, comme pour tous les "détracteurs" d'ATOM sur ce forum, je pense Sourire

Après, comme le fait remarquer Tepes, on ne voit que ce qu'on veut voir, on interprète comme on veut interpréter, et ça concerne aussi les "supporters" d'ATOM qui restent, eux aussi globalement, campés sur leur position.

De ce fait, la discussion tourne en rond depuis longtemps maintenant. Rendez-vous est pris pour le numéro 4. Toutefois, avec le cas de Junko Mizuno, on n'est pas parti pour faire avancer le débat : ce sera "vous voyez, c'est une femme, vous ne pouvez pas vous plaindre" versus "elle fait du cul et du gore : ça reste dans la ligne"... Espérons que le reste du magazine sera plus varié Sourire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 06/09/17 14:05    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne comprends pas pour les œillères...

Sincèrement je trouve le message de SHK en total décalage avec ses propos cités par melvin parlant du très mauvais traitement du shôjo par la presse manga.

Atom n'est pas prescripteur mais fait partie, qu'on le veuille ou non, de la presse manga aujourd'hui.

(on n'avance pas sur le débat d'Atom et je m'en retire car il n'y a même plus grand chose à dire sur ce sujet. Mais le décalage des propos souligné par melvin est effectivement troublant)
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 06/09/17 17:17    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
Je trouve tes commentaires sur Atom tellement en décalage avec ton message de l'époque... Confus

Je suis plutôt de l'avis de Tepes, mais en admettant que tu sois dans le vrai, qu'est-ce qui empêcherait SHK de changer d'avis, de mettre de l'eau dans son vin, de se positionner différemment ? Les gens changent, le monde change... Le message initial date de plusieurs années, dans un contexte différent (à l'époque, Akata bossait pour Delcourt, aujourd'hui, Akata est éditeur indépendant - rien que ça, ça doit influencer sa vision des choses...)... Il a tout à fait le droit de laisser sa chance à un mag et en dézinguer un autre, à partir des mêmes arguments si ça lui chante. (en outre, j'apprécie son honnêteté lorsqu'il insiste sur le "à l'époque")

Après, je ne suis pas d'accord avec lui sur le fond, mais j'ai pas le temps d'argumenter, là...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saishû Heiki Kareshi
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2002

Message Posté le : 06/09/17 18:23    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne vois aucune contradiction, non plus, et balancer des affirmations "ça se contredit", sans aucune argumentation, il est certain que ça ne fait pas avancer le débat et la compréhension.

La compréhension, la communication, c'est la base.
Mais aujourd'hui, les gens ne savent plus se parler… Non, je devrais dire "écouter", tout court.

Aujourd'hui, tu envoies un communiqué de presse "shôjo", en très très (très très) grande majorité, on te répond : "le shôjo, ça m'intéresse pas, c'est mort pour avoir un article". Donc, la situation n'a pas beaucoup bougé, à ce niveau, et j'en suis le premier désolé. Des oeuvres comme "Perfect World" pourront peut-être faire bouger cela (même pour "orange", c'est la croix et la bannière). La situation est presque pire, d'une certaine manière, puisque même les éditeurs publient des shôjo en "seinen" (Kids on the slope, Les deux Van Gogh, Le Requiem du roi des roses). La réalité, c'est que c'est scandaleux.

Dans ce contexte, parce que j'ai rencontré Fausto à plusieurs reprises, je peux vous affirmer que c'est quelqu'un de profondément curieux et ouvert d'esprit. Il a envie de lire tous les shôjo dont je lui parle. Je vous l'ai déjà dit : le shôjo va finir par y arriver, mais vous ne voulez pas le retenir. Je radote mais… il commence par ce qu'il connaît mieux. En soi, ça ne me choque pas, je trouve ça probablement très légitime (c'est mieux que d'écrire des inepties en se croyant expert de sujet qu'on ne maîtrise pas). Une ligne éditoriale, ça se construit sur plusieurs mois, voire, plusieurs années. Reprocher à ATOM de ne pas parler encore de tout, ça serait comme reprocher à un éditeur qui vient d'apparaître qu'il ne publie pas de tout. Genre, on pourrait très bien reprocher à Akata de ne pas publier "des mangas de fantasy", "des shônen d'action" ou je ne sais quoi encore. Il y a une dynamique qui prend du temps, ça doit se faire étape par étape. En lançant un magazine, il y a une vraie prise de risque. Tu prends ton temps et tu trouves tes marques. C'est, d'une certaine manière, la même démarche chez un éditeur. Donc oui, je comprends très bien le fonctionnement "étape par étape". C'est là-dessus, que certain semblent le moins d'accord. Je pourrais le comprendre et en discuter si les choses étaient dites avec moins d'agressivité et d'acharnement (parce que j'insiste là-dessus, mais ressortir "ATOM" dans le sujet "Simple comme l'amour", c'était nul). Donner du temps à "ATOM" pour s'enrichir, ça ne me gêne pas. Ce n'est pas la même chose que de critique une presse (spécialisée ET généraliste) qui existe depuis plusieurs années. Evidemment, Fausto n'est pas "un petit nouveau". Mais son magazine, oui. Pour moi, ça change énormément de choses.

Quoiqu'on en pense, c'est qu'une grande majorité des auteurs qui sont interviewés dans ATOM n'auraient pas (ou plus) eu de mise en avant dans la presse nationale et, peut-être même BD généraliste. Rei Mikamoto, par exemple. Shôhei Sasaki, même pas la peine de le préciser. Oui oui, vous allez me dire "c'est du copinage puisque ce sont tes auteurs", donc, ce ne sont pas les meilleurs exemples. Mais très sincèrement, je ne crois pas qu'Akata soit très "trendy" aux yeux de la grande presse (ah ah, j'aimerai bien, mais je suis très lucide sur ce sujet). On l'a vaguement été, via "Le Mari de mon frère", ça va pas bien plus loin. Je n'ai pas (trop) de frustrations à ce sujet, je crois… ?

Moi, mes conclusions sont simples :
1/ Les interviews sont intéressantes et expriment une culture vécue et réelle de la part des auteurs qui sont quasiment sans filtre (les interviews seraient d'ailleurs très certainement très appréciées des lecteurs et éditeurs japonais eux-même…)
2/ Parce que j'ai rencontré Fausto à plusieurs reprises, je ne "juge" pas le magazine uniquement sur les numéros déjà publiés (qui, au demeurant, proposent des interviews que je lis avec grand plaisir, même quand je n'aime pas le travail des auteurs), mais aussi sur les potentialités que j'entrevois.
3/ Est-ce que j'espère y voir apparaître des auteures femmes, et surtout des auteures de shôjo (avec + de diversité) : OUI. Mais je suis patient… On apprend ça, en vieillissant. Je n'aurai probablement la même position si, dans cinq ans, ça n'a pas un peu changé. Mais bon, on en n'est pas là, et je suis quelqu'un de nature naïve.
4/ Est-ce que pour le moment, ATOM est représentatif de tout ce qui se fait au Japon : non. Est-ce que ça réduit la qualité des interviews et leur intérêt ?
5/ Il me paraît fooooort probable que quand une interview d'auteure shôjo arrivera dans ATOM, ça va râler……

Personnellement, je trouve qu'il y a des choses bien plus consensuelles qui sont en train de se faire/préparer, mais bon…


Dernière édition : Saishû Heiki Kareshi le 06/09/17 18:30; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Saishû Heiki Kareshi
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2002

Message Posté le : 06/09/17 18:26    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
De toute manière on finit par être résigné, le fait est que la qualité ne fait pas vendre, elle reste ignorée par la majorité.


Et pourtant, des oeuvres de qualité se vendent… Qu'est-ce qui fait vendre ? On n'en saura jamais rien, jamais à 300%. La magie de la culture, c'est qu'elle peut toujours te prendre de revers pour te surprendre, et ça, c'est génial.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 06/09/17 19:09    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
il commence par ce qu'il connaît mieux. En soi, ça ne me choque pas, je trouve ça probablement très légitime (c'est mieux que d'écrire des inepties en se croyant expert de sujet qu'on ne maîtrise pas).

Ou alors il aurait pu continuer à se préparer plusieurs mois, le temps de constituer une équipe de gens compétents dans les domaines qui lui faisaient défaut pour partir avec la base la plus solide possible et ainsi se blinder contre d'éventuelles critiques. Dans ce sens là, je suis d'accord avec le ressenti de copinage, parce qu'il a choisi de sortir un mag avec l'aide des gens qu'il connaissait déjà plutôt qu'en allant chercher d'abord les personnes les plus compétentes dans ce domaine. Ce qui fait aussi parti des attributions du rédac' chef. Ceci dit, pour sa défense, employer les gens pour leurs compétences et leurs expériences respectives, ce n'est pas quelque chose qui se fait dans le manga en France.
Citation:
La réalité, c'est que c'est scandaleux.

Ce qui est scandaleux, c'est de vouloir à tout prix tout mettre dans des cases - et les y laisser. ça, c'est vraiment quelque chose que je ne comprends pas chez l'humain...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saishû Heiki Kareshi
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2002

Message Posté le : 06/09/17 19:17    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Ou alors il aurait pu continuer à se préparer plusieurs mois, le temps de constituer une équipe de gens compétents dans les domaines qui lui faisaient défaut pour partir avec la base la plus solide possible et ainsi se blinder contre d'éventuelles critiques. Dans ce sens là, je suis d'accord avec le ressenti de copinage, parce qu'il a choisi de sortir un mag avec l'aide des gens qu'il connaissait déjà plutôt qu'en allant chercher d'abord les personnes les plus compétentes dans ce domaine. Ce qui fait aussi parti des attributions du rédac' chef.


Ce qui fait aussi partie des attributions d'un rédac' chef, c'est de faire vivre un magazine. Il y a plein de facteurs, y compris économiques. Le premier numéro a été fait à peu de mains. Tu ne peux pas t'entourer si facilement, sans que ça te coûte un minimum. Si tu n'as pas de certitude sur la viabilité économique d'un projet, en temps que rédac' chef, tu te dois peut-être d'être prudent aussi.

En tant que rédac' chef, tu dois aussi sentir si c'est le bon moment, pour lancer un magazine. Un an plus tard, c'est peut-être trop tard ?

Peut-être qu'aussi, il y a contacté plusieurs personnes, plusieurs éditeurs, mais qu'au début, peu ont cru à son projet ? (en France, comme au Japon, d'ailleurs…)

Il y a plein d'explications possibles. Mais beaucoup de gens parlent et jugent sans avoir absolument aucune connaissance de réalités économiques et professionnelles, malgré leurs certitudes, je le crains…
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 06/09/17 19:58    Sujet du message: Répondre en citant

Oui et non. Ton magazine, tant qu'il n'est pas lancé, ne perd pas d'argent et n'a aucune contrainte. (et jusqu'à preuve du contraire, personne n'attendait ni ne réclamait un nouveau magazine manga) En revanche, dès que t'as sorti ton numéro 1, t'es obligé ensuite d'assumer le rythme que tu as annoncé. Donc à mon sens, sortir ce numéro 1 en janvier ou en juin, ça ne change pas grand chose à condition que ce soit fait dans un souci qualitatif et de nivellement vers le haut.

Après, je ne peux pas te suivre sur l'argument du "Un an plus tard, c'est peut-être trop tard ?", parce que c'est symptomatique de notre société de l'urgence, plus vite, tout de suite, maintenant. (et pour le coup, ça va à l'encontre du "il faut lui laisser le temps de s'installer et faire ses preuves" ^^)

Et le choix d'aller plus vite ou de prendre son temps, est à mon sens plus révélateur de la nature d'un individu que ses propos.

Citation:
Peut-être qu'aussi, il y a contacté plusieurs personnes, plusieurs éditeurs, mais qu'au début, peu ont cru à son projet ? (en France, comme au Japon, d'ailleurs…)

C'est pour ça que je ne lui jette aucune pierre. Pour autant, et pour ce que la discussion à laissé entrevoir, il y avait la possibilité de faire autrement, voire mieux.

Après, c'est fait, c'est fait.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 06/09/17 20:18    Sujet du message: Répondre en citant

Saishû Heiki Kareshi a écrit:
C'est là-dessus, que certain semblent le moins d'accord. Je pourrais le comprendre et en discuter si les choses étaient dites avec moins d'agressivité et d'acharnement (parce que j'insiste là-dessus, mais ressortir "ATOM" dans le sujet "Simple comme l'amour", c'était nul).

Ben désolé d'être aggressif, archarné et nul alors... Triste
Après relecture de Simple comme l'amour je suis tombé sur ce vieux message où tu te plaignais de mauvaises ventes pour ce shôjô, en y voyant un lien de cause à effet avec le manque de visibilité de ce genre dans la presse et en critiquant Animeland pour son manque de discernement dans les critiques de certains mangas.
Sachant que le débat sur l'absence de femmes dans Atom était en cours sur le forum j'ai trouvé cela très intéressant de remettre ce post en lumière mais apparemment j'aurais dû me taire car c'est nul !?
Bref...
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 06/09/17 20:29    Sujet du message: Répondre en citant

Mmmmmhhhh… Je ne suis pas totalement d'accord avec toi sushi. Car bon, vouloir un truc "parfait", ça peut prendre des années. Et ça reste des années que tu "perds" dans le sens où tu ne peux rien produire dans ce temps (perdre dans le sens "énergie" et "argent"). Sans compter que les gens motivés au début, s'ils ne voient rien avancer parce qu'il faut attendre que machin soit disponible, ça peut aussi les démotiver. Je pense que la clé dans la sortie d'un magazine, c'est d'avoir une équipe motivée à l'instant T du point de vue de ma petite expérience dans le domaine. Délayer pour mieux, c'est le risque de perdre la motivation de son équipe. Parce que l'équipe n'aura peut-être plus la disponibilité, certains auront changé de vie, etc…

Et qu'à un moment donné, il faut bien accoucher. Sauf qu'en voulant un bébé parfait en fonction de la lune, de la force du vent, etc, au final, on accouche de rien. Il faut parfois faire avec ce qu'on a.
Je pense que nombre de trucs ne sont jamais sortis justement parce que les créateurs veulent un truc parfait. Et qu'ils ne l'atteignent jamais. C'est du gâchis à mes yeux. Vaut mieux qu'un truc imparfait (et intéressant) sorte - ce qui lui laisse de la marge de manœuvre pour s'améliorer, qu'un truc parfait qui ne sorte jamais (et même s'il finissait par sortir, il aurait une telle pression pour le numéro suivant que cela pourrait nuire à l'efficacité de l'équipe).
Je digresserais bien sur la relation conflictuelle des français avec la notion de l'échec et l'impact que ça peut avoir sur la sortie d'un magazine, mais je vais m'arrêter là, ça deviendrait trop HS.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
namtrac
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 06/09/17 22:38    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
tu te plaignais de mauvaises ventes pour ce shôjô, en y voyant un lien de cause à effet avec le manque de visibilité de ce genre dans la presse et en critiquant Animeland pour son manque de discernement dans les critiques de certains mangas.


Je me souviens qu'à l'époque (ça devait être dans un autre sujet vu que je ne retrouve pas mon post dans celui-ci), j'avais commenté les couvs trèèèèèèès minimalistes qui ne reflétaient en aucun cas le genre et le contenu du manga. Ajouté à cela le titre quand même un peu pseudo intello-cucul qui catégorisait d'emblée la série comme une banale romance lycéenne... Disons que les lecteurs qui auraient pu apprécier ce manga sont sans doute passés à côté à cause de ce malentendu.

Et puis, il ne faut pas se voiler la face, mais le dessin est difficile, très en dehors des canons esthétiques recherchés par les lecteurs de l'époque (voire ceux d'aujourd'hui aussi).

Bref, imputer l'échec commercial de cet excellent titre uniquement à un manque de papiers dans la presse manga alors qu'il y avait quand même des raisons plus flagrantes du côté de l'éditeur... Je ne jette pas la pierre hein, je suis super contente d'avoir pu découvrir la série grâce à Akata mais sur ce coup-là, il y avait beaucoup de choses à améliorer côté marketing pour mettre en avant la série avant de commencer à critiquer la presse manga "qui ne fait pas son boulot".

Ce qu'on oublie souvent aussi, dans toute sortie, que ce soit livre, cinéma, spectacle etc, c'est qu'il faut également prendre en compte un facteur intangible qui est quasi impossible à prédire, tout simplement, c'est... l'air du temps. Je pense que le titre n'était simplement pas en phase avec le marché, avec ce que la plupart des lecteurs recherchaient à l'époque, que ce soit au niveau graphique ou scénaristique. Dans le contexte actuel où des ventes moins importantes permettent quand même à un titre de survivre, où des lecteurs de longue date recherchent à présent ce genre de récit, et où il suffit de hyper un titre sur les réseaux sociaux pour que les lecteurs se ruent dessus, le titre aurait sans doute pu mieux fonctionner.

Mais encore une fois, faut pas déconner, ce n'est clairement pas un titre pour tout le monde et indépendamment de ses qualités intrinsèques, on peut tout à fait ne pas accrocher à un livre / film à cause de son genre ou de son sujet, tout simplement. Et avec tout le choix de divertissements à côté, ben je vois pas pourquoi on devrait perdre son précieux argent et son temps encore plus précieux sur un titre qui ne nous dit rien quand il y a plein d'autres trucs qui nous branchent qu'on n'a même pas encore eu le temps de tester.

Mais bon, c'est fait c'est fait. Soyons déjà heureux d'avoir pu lire cette série jusqu'au bout alors que deux des meilleures séries jamais éditées en France n'ont pas pu voir leur fin (et dans mon souvenir, il ne me semble pas avoir lu Doki-Doki se plaindre du mauvais goût des lecteurs quinesaventpasreconnaîtreuntitredequalité ou de la presse quinenparlepassuffisamment) Moqueur
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 07/09/17 02:44    Sujet du message: Répondre en citant

Très beau message de namtrac. Tant pis pour le HS. Sourire

Corti : ça se défend. Mais entre précipitation et perfection, il y a tout un monde. Il me semble que Fausto est rédac chef de Mad depuis près de 10 ans. S'il n'a pas jugé utile plus tôt de faire ce mag, c'est que ce n'était pas si urgent / important que ça.

Et la préparation, l'échauffement, l'entrainement, ce n'est jamais du temps perdu. ça permet d'accumuler de l'expérience, de l'endurance, de s'enrichir de rencontres, d'échanges, de réflexions... (quant aux gens qui se démotivent pour un rien, c'est une bonne façon de faire du tri dans son équipe)

Tu parles de l'échec, je ne peux que te renvoyer au livre de Charles Pépin, Les vertus de l'échec, qui aide vachement à prendre du recul sur la question et qui encourage même les gens à échouer. Parce que ça prouve toujours au moins une chose : c'est qu'on a essayer. (En ce qui me concerne, la vie m'a appris que certains échecs pouvaient rapporter 1000 fois plus que d'atteindre l'objectif qu'on s'était fixé... alors, i am très détendu sur la question...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saishû Heiki Kareshi
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2002

Message Posté le : 07/09/17 03:43    Sujet du message: Répondre en citant

Sushikouli : je comprends ce que tu dis mais… Honnêtement, il y a 10 ans, un magazine comme "ATOM" n'aurait jamais pu voir le jour. Les lecteurs n'étaient pas prêts, les éditeurs français n'étaient pas prêts, les éditeurs japonais n'étaient pas prêts. C'est pas parce que ça n'est pas sorti avant que ce n'était pas le bon moment pour le faire. L'argument "c'était pas là avant, donc pourquoi maintenant ?" est quand même bizarre. Peut-être justement parce que "maintenant est le bon moment ?" Mais ça, on ne le saura jamais.

Melvin : ou j'ai dit que tu es nul ? J'ai dit que c'est nul de ressortir ça ici, ce n'est pas la même chose (et de toute façon, ça ne visait pas toi spécifiquement pour l'aspect acharnement). Quoiqu'il en soit, il y a une grosse différence entre débattre/discuter pour comprendre et essayer d'avancer, et procrastiner (pour rejoindre ce que peut dire Taliesin). Là, j'ai vraiment pas compris l'intérêt. Ca faisait charge gratuite, presque personnelle, genre "ah ah, vous avez vu !!!" (ce qui, au demeurant, m'échappe toujours, car je ne vois aucune contradiction fondamentale). Le truc, c'est qu'il y a beaucoup de gens plein d'envies et de bonne volonté, mais doit-on se construire dans l'opposition ou le dialogue ? Doit-on voir le verre à moitié rempli ou à moitié vide ? Globalement, je lis des propos trop caricaturaux et extrêmes. C'est ça qui me gêne. Et d'une certaine manière, c'est toujours ceux qui sont le plus disponibles, qui sont prêts à discuter, qui en prennent plein la gueule. C'est épuisant. Je vais juste re-citer mon message de l'époque, d'ailleurs :

Citation:
Mais la voie du milieu, le véritable équilibre, il est quasi-inexistant. Et cet équilibre est mis de plus en plus à mal par la société, par ce monde de plus en plus fou. Pourtant, sans lui, c'est la misère sociale assurée. Il est plus que temps de reconstruire le dialogue, avec nos voisins, avec les gens qui vivent simplement autour de nous, de repenser le monde sur des bases différentes.


C'est ce que j'essaie de défendre, autant avec les mangas qu'on publie, que dans les prises de position sur ATOM. Je radote : comprendre, écouter, discuter. Mais la tendance aujourd'hui, c'est la "vomissure de propos à sens unique", sans plus aucun dialogue. Ca m'attriste profondément. En l'occurence, j'avais déjà répondu sur de nombreux points soulevés, et tu avais même concédé "OK, c'est encourageant". Pour ressortir ça ensuite ? "Manque de critique", etc etc… Un pas en avant, trois pas en arrière ? Moi, j'arrive plus à comprendre ce genre de chose, ça me rend schyzophrène.

Namtrac : on a fait sans aucun doute beaucoup d'erreurs sur "Simple comme l'amour", et le titre était probablement voué à l'échec. On ne m'y reprendra plus (enfin, on fera d'autres erreurs, c'est certain, mais ça fait partie du métier). Mais le but de la presse, ce n'est pas forcément de "vendre" un livre, de toute façon. Que le destin de "Simple comme l'amour" ait été de faire un échec ou pas, une certaine presse aurait dû mettre en avant le travail de Fusako Kuramochi, c'est une certitude. Ca n'a pas été fait. Cela aurait été le cas, ça n'aurait probablement pas changé les ventes de la série. Après, hélas, je ne suis pas sûr que l'époque actuelle soit plus propice à publier ce genre de manga, et je me méfie profondément de la "hype réseaux sociaux" : je ne suis absolument pas certain de l'impact sur les ventes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation