Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[BLACK ROSE ALICE]
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 04/10/09 01:01    Sujet du message: [BLACK ROSE ALICE] Répondre en citant



Tout content d'avoir apprécié le tome 2, je me précipite sur le forum pour remonter le sujet consacré à Black Rose Alice, la nouvelle série de Setona Mizushiro et... en fait y a pas de topic D:

Donc alors, de quoi ça parle ? De vampires, mais version Setona Mizushiro. Ils se nourrissent de sang comme dans les autres histoires, mais à la base il s'agit de végétaux qui parasitent les cadavres humains et dont le fonctionnement rappelle énormément celui des insectes. Les bases de l'intrigue et de ce fonctionnement sont posées dans le tome 1, et c'est dans le tome 2 qu'on voit mieux où la mangaka veut en venir (ce qui n'empêche pas le tome 1 d'être très intéressant soit dit en passant). Azusa, une institutrice de 28 ans, a accepté un pacte avec Dimitri le vampire : grâce à ses pouvoirs, il sauvera d'un accident mortel celui qu'elle aime. En échange, celle-ci lui donnera son âme afin qu'elle vienne habiter le corps d'une jeune fille décédée, qu'elle accepte d'aimer un vampire et de se reproduire avec lui. Sachant que chez eux, la reproduction entraîne fatalement la mort du mâle et de la femelle...

Pour l'instant j'aime beaucoup cette série car elle réussit à mélanger des éléments très différents avec talent. Tout d'abord on a les grandes lignes d'un shôjo, à savoir une random jeune fille qui se retrouve entourée de plusieurs beaux garçons entre lesquels elle va devoir choisir, même si sauf retournement de dernière minute on a grillé qui ça allait être rien qu'en regardant les couvertures. Le petit truc en plus c'est que malgré son corps de gamine, l'héroïne se rapproche en réalité de la trentaine, ce qui fait qu'elle n'a pas le même rapport au choses et aux hommes que l'ingénue rougissante habituelle.

Autre valeur ajoutée par rapport aux intrigues habituelles : l'arrivée de l'héroïne dans le nid des vampires chamboule les habitudes des uns et des autres et les pousse à dévoiler un passé mystérieux et secret (alors qu'ils se connaissent depuis genre un siècle mais bon~), mais on découvre aussi que quelqu'un tire certains fils dans l'ombre et veut faire en sorte que son scénario soit respecté.

Enfin, l'intrigue a quelque chose d'assez glauque-beurk, et ses enjeux sont exposés assez crûment, façon "coucou, on est des plantes parasites avec des grosses mygales qui sortent de notre bouche, on aurait besoin de ton utérus pour y planter nos graines, t'es d'accord dis dis dis ?" Mais alors que certains passages du tome 1 et des oeuvres antérieures de la mangaka laissaient penser que l'histoire pourraient peut-être se prendre trop au sérieux, en fait pas du tout. Les rares fois où c'est le cas, la situation est tout de suite détendue par un léger trait d'humour, quand ce n'est pas une grosse vanne qui fait mouche. Bref, ça a un petit côté frais et décomplexé, comme on dit Moqueur

Ah, et l'histoire se déroule dans un café, je trouve ça sympa perso.
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aniki
Mangaversien·ne


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 05/10/09 01:58    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai trouvé ces deux volumes excellents, subtils et sans clichés. Mizushiro travaille avec intelligence et parvient à trouver le juste équilibre à tous les niveaux : dramatique mais décomplexé, visuellement raffiné mais loin d'être chargé, d'un thème classique mais détourné/réapproprié. Je ne m'attendais pas à une aussi bonne surprise, c'est déjà presque du niveau de L'infirmerie.

Et Dimitri a un putain de charisme sans même que l'auteure ne le mettre trop en valeur : j'adore Très content
(je me demande tout de même pourquoi il a attendu un siècle avant de trouver une âme pour le "réceptacle")

Par contre, il va falloir être patient...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
purple velvet
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Août 2006
Localisation : La ville du vent violent

Message Posté le : 05/10/09 14:39    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, cette histoire de végétaux parasites, ça me rappelle un peu le film " l'invasion des profanateurs" ( Body Snatchers en Vo, le titre est carrément moins ridicule)..

en tout cas, c'est gagné Cosmos, je le mets sur ma liste de lectures de l'hiver ( et je suis sure que ça va être beaucoup plus intéressant dans le genre vampirique que le désolant roman Twilight avec lequel on m'a cassé les oreilles récemment Maléfique )
_________________
I love mankind... It's people I can't stand. ( Linus Van Pelt)
- Le djembé est à la musique ce que le couteau est à la purée -
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
purple velvet
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Août 2006
Localisation : La ville du vent violent

Message Posté le : 27/10/09 15:55    Sujet du message: Répondre en citant

Et donc, une fois de plus suivant les bons conseils de mon camarade Cosmos.. je Me suis laissée tenter. Sans avoir à me forcer beaucoup, d'ailleurs, vu qu'il s'agit de setona Mizushiro, le titre m'inspirait déjà bien.. et le style graphique très personnel, immédiatement reconnaissable est toujours là.

et donc, une très chouette surprise. Une histoire de vampire à la sauce Mizushiro, il fallait s'attendre à quelque chose de surprenant et ça l'est effectivement. Et sa manièrte d'aborder la chose de manière décomplexée, sans chercher à coller à ce qu'on attend, longues dents et instinct de chasse, Hé bien, ça me plait. Pas de gros monstre sanguinaire versus pauvre victime effarouchée. Pas de jugement moral.Finalement leur condition est à la fois plus pathétique et plus humaine que ce qu'on attend, et il est facile d'avoir de la compassion pour leur situation pas du tout enviable.

Peut être mon coup de coeur de l'année, mais j'attends quand même le troisième volume pour me prononcer. En effet, à la lecture du premier volume, je m'attendais à quelque chose de pas mal sombre, et hop! grosse volte face dès le 2° volume: de manière inattendue, ça devient beaucoup moins dramatique, et même assez drôle. La réaction d'Azusa quand elle découvre sa nouvelle condition est assez marrante, avec son apparence d'héroïne de shojo délicate vétue de dentelles et son caractère très direct qui fonce dans le tas ( je n'ai plus le bouquin sous les yeux, mais la remarque style " donc, il faut que je couche avec des morts-vivants? Bon, ça ne m'amuse pas, mais je l'ai promis, alors.. A qui le tour?" Ca, ça m'a vraiment faite marrer!)

En tout cas, ça fait plaisir, une héroïne qui va de l'avant malgré les événements improbable, donne un bon gros coup de pied dans la fourmilière, secoue les puces de tout le monde, traite les jumeaux d'incapables qui ne savent pas se prendre en main, à peu de choses près.


et contrairement à Cosmos, je ne parierai pas sur le choix final d'Azusa/Alice en me basant uniquement sur les couvertures, au contraire, j'espère bien un autre retournement étonnant.

et j'ajouterai que, Le Héros étant chanteur je l'ai d'office pris en sympathie, d'autant que ce n'est pas un saint, mais un Don Juan invétéré qui ne fait pas dans la dentelle et le bouquet de glaieuls ( et sort un argument sur certaines pratiques " pas bonnes pour la voix" que je me souviens clairement avoir déjà avancé dans une débat entre nanas, aheum Roulement des yeux)

Ceci dit, les personnages secondaires augurent bien, Comme Aniki l'a souligné, c'est quand même très fort d'arriver à ficeler une histoire sans que les personnages principaux ne relègue d'office tout les autres au second plan. D'ailleurs, J'ai un gros faible pour Léo, qui me fait bien rire presque à chacune de ses interventions, qui se plante deux fois d'affilée en donnant son nom lors d'un entretien d'embauche, fier de raconter qu'il détient la palme de la mort la plus ridicule...

Voila, j'attends donc avec une bonne dose d'impatience le 3° volume avant de me prononcer définitivement, mais tout ça part très très bien.
_________________
I love mankind... It's people I can't stand. ( Linus Van Pelt)
- Le djembé est à la musique ce que le couteau est à la purée -
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 12/04/10 12:01    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne lui trouvais aucun défaut. C'est bien la preuve que je ne le connaissais pas.

OMG c'est pas tous les jours qu'une jeune héroïne de shôjo se fait cette réflexion à propos du prince charmant de service (bon OK, c'est pas tous les jours qu'une jeune héroïne de shôjo a en fait 28 ans à l'intérieur). Bref, tout ça pour dire que le tome 3 de Black Rose Alice est sorti, qu'il vient pas mal chambouler la situation, que certains passages laissent toujours penser que l'histoire va être convenue mais non ! c'est plutôt tout l'inverse qui se passe, que j'aime bien la façon qu'ont les personnages de raisonner en termes de mâle/femelle/reproduction pour parler de leurs relations et que j'aime bien tout court en fait.
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 15/04/10 14:04    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu le premier volume et honnêtement, malgré tous les bons avis, ce titre ne me branchait simplement pas... Setona Mizushiro est une auteure que j'aime bien avec X Day et L'infirmerie après les cours entre autre. Et finalement, je me suis lancée dans Black Rose Alice même si je n'ai jamais aimé les histoires de vampires...

Très bonne surprise donc que ce titre. On retrouve tout le talent de Mizushiro pour raconter des récits mystérieux et plutôt sombre avec une atmosphère vraiment particulière. L'héroine est pour le moment intéressante, une prof ayant bientôt 30 ans Sourire. La fin du premier volume donne en tout cas très envie de lire la suite.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 15/04/10 14:11    Sujet du message: Répondre en citant

je te conseils alors de lire heartbreaken chocolatier, la qualité est un cran supérieur a alice qui certes est bien mais il lui manque un petit truc.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 23/07/10 16:16    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai plus de souvenirs du volume 1... Juste qu'Azusa est transférée dans ce corps de poupée... et que Dimitri a la classe Mort de rire

@shun: J'essaierai Heartbroken Chocolatier si j'en ai l'occasion mais je dois t'avouer que cette série ne m'attire pas du tout Mort de rire j'avoue que j'en ai un peu ma claque de ce fantasme que vouent les Asiatiques à la nourriture française... Mais bon, j'ai quand même beaucoup aimé Gente de Natsume Onô. Après, il faut avouer qu'en plus, les mots "coeur brisé" et "chocolatier" donc l'idée d'amour et de Saint-Valentin (chocolat, amour, manga...) me déplaît pas mal Mort de rire

Pour en revenir à Black Rose Alice, j'ai donc lu le volume 2 et... j'ai encore beaucoup aimé. Décidément, j'ai l'impression que Mizushiro me piège, un peu comme pour L'infirmerie après les cours que j'ai fini par acheter quand celui qui me les prêtais s'est barré à Bruxelles... Dans le volume 2, notre reine des vampires se réveille enfin, elle découvre son apparence de poupée occidentale aux vêtements dentelés à souhait, et aussi la raison de son réveil dans ce corps: s'accoupler avec un vampire, ou un mort-vivant glamour qui vit la nuit et bouffe des araignées la bouche ouverte en dormant Mort de rire "oui, je dois tout accepter d'eux pour pouvoir les aimer et les comprendre", okay ils sont beaux et glamour à part ça mais faut avouer que c'est présenté crûment de la bouche de l'héroïne. J'aime le fait qu'elle ait 28 ans, malgré son apparence adolescente =). Pour le moment, c'est bien elle la plus crue par son langage et ça ne me déplaît pas, je trouve (mais j'ai arrêté d'en lire) qu'on a peu d'héroïne tenir un tel langage dans les shôjo Mort de rire. Le fait qu'elle ait 28 ans fait aussi qu'elle n'est pas en phase de "premier baiser, échangé... " (je m'égare), mais qu'elle mène une réflexion sur l'amour car il faut qu'elle parvienne à aimer les vampires pour que la descendance soit assurée. Donc, tout aimer d'eux, même les plus mauvais côtés, accepter, concilier. Alice n'a pas le choix: elle n'a plus que cette solution, elle ne peut pas se dire "si untel me déplaît, je me barre", elle est confinée là, dans cet endroit, avec 4 vampires. Bref, c'est une réflexion sur l'amour mais sans la facilité d'aujourd'hui je dirais le fameux "ah il a UN défaut, je me tire".

Je craignais le fan service de beaux garçons serviteurs d'une jeune femme lorsque j'ai lu le début, surtout avec les jumeaux qui sont en train de faire leur crème et leur repas de luxe, au secours le fanatisme de la bouffe occidentale vue par les Japonais est de retour! J'ai donc lu ces pages il y a une semaine jusqu'à la reprise hier Mort de rire !!! Certes, fan service, ils sont beaux, raffinés et ce qu'on veut, mais talent aussi. Mizushiro parvient à tisser une histoire et à me faire entrer dans un manga traitant de... vampires. L'humour est également là, alors que la trame semble quand même assez sombre. Quant à l'héroïne, elle ne se sent pas trop subjuguée par ses prétendants et ça c'est chouette: elle garde la tête sur ses épaules. On sent une attirance vers Dimitri mais elle ne se laisse pas aller.

Bref, je ne saurais pas trop dire pourquoi mais j'adhère beaucoup à la série, alors qu'elle ne m'attirait pas du tout sur le papier: Vampire, fantasme occidental, héroïne blonde et mignonne, dentelle, boys band personnel... mais la sauce prend très bien =). J'aime bien la fin du volume 2 avec le petit gag: "j'ai toujours voulu faire une série avec une héroïne un peu lolita" et le fameux "raté: elle a 28 ans d'esprit et 116 ans de corps" Mort de rire
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
purple velvet
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Août 2006
Localisation : La ville du vent violent

Message Posté le : 06/08/10 16:01    Sujet du message: Répondre en citant

relecture des 2 premiers et 3° tome lu dans la foulée. y'a pas à dire, Setona Mizushiro a le chic pour retourner les situations.. après un volume 2 globalement humoristique, avec une fausse lolita qui houspille les vampires un peu trop faignants à son goût et refait la déco façon tornade blanche, le volume 3 revient vers quelque chose de plus sombre.

Leo s'avère un peu plus flippant que prévu, Dimitri laisse enfin craquer le vernis de l'impassibilité et pique une bonne grosse colère, l'un des jumeaux commence à penser qu'il faudrait se décider à agir pour conquérir la belle. Et un nouveau personnage féminin apparait. Et là j'ai hâte de voir ce qu'elle va nous réserver pour cette nana, déjà condamnée par une grave maladie ( enfin, j'espère que le personnage va revenir, qu'elle n'était pas là juste pour montrer que parfois, le gentil Leo peut être calculateur)

Puis sans spoiler, il se passe quand même un truc super important qui relance l'action et la compétition ( sans plaisanter en 3 tomes il se passe pour l'instant plus de choses que dans pas mal d'autres titres en 10 tomes).. bref, toujours du bon..

et j'adore les vignettes ou Leo s'incruste dans le plumard d'Alice pour lui demander " si la fin du monde arrivait demain, et que tu devais te décider avant?".. la réponse d'Alice est alors magistrale " si c'est la fin du monde, alors, ça ne sert à rien de perpétuer votre espèce non? on n'a qu'à faire un dernier festin tous ensemble".. et la conclusion qui en découle, la question cruciale " qu'est-ce que je pourrais manger pour mon dernier repas".

Oui, car donc Alice, commence à développer un appétit particulièrement vorace, et ça fait plaisir une héroïne de shojo qui se goinfre. D'ailleurs autant elle peut être réfléchie par moment, autant ses chamailleries avec Dimitri lorsqu'il tire les cartes la font basculer l'espace de quelques bulles du côté rose bonbon de la Lolita-force. Qui semble se décider, puis réfléchit, et re hésite.(bon on est pas non plus dans Fushigi Yugi ou il va falloir à l'héroine 20 tomes pour se décider quand même)

Oui, hein, donc, faut reconnaitre, elle est un poil un peu plus casse pieds dans ce 3° volume mais en même temps, ça serait dommage que la série se finisse en 3 tomes


Et l'image bonus d'un Dimitri qui se la raconte méchamment en yukata " parce que ça fait +50% en Charisme".. c'est idiot mais ça m'a fait vraiment bien rire. D'ailleurs plus généralement à chaque fois qu'elle glisse une petite allusion qui tourne ses personnages en dérision, j'adore..

Conclusion: ha vivement le Tome 4, que va-t-il se passer?!
_________________
I love mankind... It's people I can't stand. ( Linus Van Pelt)
- Le djembé est à la musique ce que le couteau est à la purée -
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
namtrac
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 06/08/10 20:04    Sujet du message: Répondre en citant

purple velvet a écrit:
ça fait plaisir une héroïne de shojo qui se goinfre.


Ca dépend… pour l'instant ça reste rigolo mais c'est quand même un expédient régulièrement utilisé pour "détourner" la romance, et une façon pour les auteurs de montrer que "non, mon héroïne à moi n'est pas cruche, voyez, elle est plus obsédée par la bouffe que par les mecs" (ceci dit, de la bouffe au sexe il n'y a qu'un pas Sourire) On pense à Sailor Moon, Fushigi Yûgi justement, ou plus récemment My lovely Hockey club pour les héroïnes gloutonnes, mais je sais que j'en oublie Sourire

Du coup je trouve que ça devient parfois un raccourci un peu facile, artificiel pour rendre l'héroïne sympathique aux yeux de lectrices et de lecteurs qui en auraient marre des simplettes qui respirent pour et à travers le héros. Surtout quand cette gloutonnerie est la seule caractéristique frappante du personnage. C'est comme les comédies romantiques hollywoodiennes qui croient qu'une héroïne maladroite et excentrique sera aussitôt sympathique aux yeux du public féminin qui se reconnaîtra dans ces "défauts"…

A force de voir des héroïnes goinfres, je commence à ressentir cette caractéristique pour "humaniser", démystifier l'héroïne de shôjo comme un défaut par défaut justement. Je veux dire, d'autres auteurs arrivent très bien à rendre leurs héroïnes sympathiques, imparfaites, proches de nous, sans avoir recours à la bouffe Sourire Où sont les héroïnes pingres d'abord, hein ? Et les héroïnes nymphos ? Paresseuses ? Colériques ? Orgueilleuses ? Envieuses ? (quitte à faire le tour des sept péchés capitaux… M. Green) Et qui ne sont évidemment pas complètement folles / anormalement constituées (Nodame est exclue d'office Mort de rire).
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
purple velvet
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Août 2006
Localisation : La ville du vent violent

Message Posté le : 08/08/10 19:01    Sujet du message: Répondre en citant

ben en même temps, je manque de points de comparaison hein, à part Fushigi Yugi lu il y a très longtemps ( et j'avais oublié que l'héroïne bouffait tout le temps, je ne me rappelais d'elle que pour ses atermoiements Je l'aiiimeuh mais non finalement.. ha ben oui, peut être..), je fais partie de celles qui jn'ont jamais ouvert Sailor Moon, oui, ça existe encore..

Et Hockey Club, heu.. j'aurais jamais pensé à un shojo, c'est du titre qui sens quand même la chaussette et le vestiaire Très content ( Bon d'acc le "lovely" ça fait un peu chaussette à fleurs, certes)

Ho en cherchant bien , on doit pouvoir en trouver des colériques ou paresseuses... mais comme je dis, je manque de points de comparaison. Bon, pour pingre (ou à peu près), y'a bien celle de Switch Girl, avec l'option "porcasse" en plus .. bon je vous l'accorde elle est un peu allumée. Et nympho.. euh, la godiche de Lui ou rien qui en gros s'achête un sex toy géant, ça le fait ou pas? Très content
- oui, j'ai rien à faire en ce moment , alors je pars dans des débats bizarres-
_________________
I love mankind... It's people I can't stand. ( Linus Van Pelt)
- Le djembé est à la musique ce que le couteau est à la purée -
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 26/01/12 22:54    Sujet du message: Répondre en citant

Black Rose Alice #6 ~ Où un certain choix est fait (pour savoir qui, il faudra lire le tome, hahaha). Et ce n'est pas plus mal d'ailleurs, parce que mine de rien dans l'histoire ça faisait deux ans que ça durait ce petit jeu de "oh mais lequel choisir, je ne les connais pas encore assez ". Et avant l'épisode du choix, des révélations fracassantes sur le passé des jumeaux, des répliques totalement "in your face" © Setona Mizushiro, avec le visage méprisant qui va avec comme elle sait si bien les dessiner (au passage j'apprécie beaucoup cette capacité qu'elle a à transformer subtilement un visage pour le rendre déformé par sa propre mesquinerie ; exactement comme si on était à la place du personnage qui se prend une pique acerbe et qui voit ce qu'il peut y avoir de laideur derrière un visage mignon parfait typique shôjo). Et dans le registre cruel mais tellement drôle, n'oublions pas l'apparition d'une rivale qui réserve quelques surprises dans son sac.

Un tome dont on se dit qu'il annonce une fin prochaine, sauf qu'apparemment il clôt uniquement la première partie. Ce n'est pas forcément un mal étant donné que les révélations sur les jumeaux font se demander ce que l'avenir leur réserve, mais là encore on se demande où l'histoire va bien nous emmener (ce qui à la réflexion est bien aussi).
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 13/02/12 01:20    Sujet du message: Répondre en citant

tome 6 :

un tome plus facile peut être mais il ne pouvait en être autrement car il s'agit de la conclusion "du choix", malgré tout l'arrière plan n'a lui pas cessé de changer et annoncer quelque chose, dont on ne verra malheureusement pas avant que le 2 èm arc ne commence.

qui est ce personnage blond au long cheveux bouclé ?
j'imagine bien que la saison 2 ne verra pas "l'acte " se passer comme prévu et amènera d'autres rebondissement.

y'a pas a dire setona est clairement pour ma part la shojo mangaka la plus intéressante a suivre. elle arrive a donner a ses histoires de la profondeur sans pour autant alourdir le récit, des personnages charismatique et un rythme haletant.
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 13/02/12 17:44    Sujet du message: Répondre en citant

shun a écrit:
qui est ce personnage blond au long cheveux bouclé ?

Je n'ai pas le tome 6 sur moi, mais n'est-ce pas Maximilien, le "père" de Leo, Kaï et Reiji ?
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 13/02/12 19:32    Sujet du message: Répondre en citant

faut que je vérifie mais ça semble logique, halala les sorties espacées :/
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation