Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[GOYÔ], [GENTE] et les séries de Natsume Ono
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 03/11/11 05:49    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ceux que ca interesse un artbook de Goyo sortira le 28 decembre prochain (en meme temps que le premier tome de la nouvelle serie de l'auteur).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 14/11/11 15:30    Sujet du message: Répondre en citant

Ça m'intéresse, dommage que ce soit après Noël ^^

J'ai lu le dernier tome de Goyô il y a un certain temps (merci Little Tokyo !! en plus ils ont tous les tomes du Cortège des 100 Démons sur leurs étagères, si ça c'est pas une librairie de qualité) mais je voulais me replonger dans la série avant de venir en parler. Pour ça, je me suis dit "tiens, pourquoi ne pas essayer l'anime ?" J'ai donc regardé l'adaptation de ce manga ainsi que celle de Gente/Ristorante Paradiso.

Hum. D'un côté ce qui me fait plaisir c'est qu'en cherchant des avis sur le net, je me suis rendu compte que pas mal de gens avaient pu découvrir Natsume Ono via ces adaptations et apprécier la subtilité de ses histoires et de ses personnages. Même si l'un et l'autre n'ont pas dû être des gros blockbusters, c'est toujours ça de pris. D'un autre, les mangas sont tellement mieux. L'anime de Goyô reprend le trait de la mangaka dans ce qu'il a de plus étrange, mais les personnages perdent beaucoup de leur charisme. En plus, malgré des érables splendides, tout l'anime est teinté de couleurs ternes et fades. Vu l'atmosphère de la série, des couleurs éclatantes n'auraient pas convenu, mais sans être un intégriste du noir et blanc je trouve qu'on perd beaucoup dans ce passage à la couleur (surtout que les rares illustrations couleur de Goyô offrent des contrastes assez marqués tout de même).

C'est amusant de regarder Ristorante Paradiso en parallèle, ou au contraire le chara design a gardé ce qu'il y a de plus attirant dans le style d'Ono, le tout dans des teintes chaleureuses, avec parfois de magnifiques aquarelles en arrière-plan (dommage que la 3D saute aux yeux la plupart du temps). Je regrette par contre que les histoires qui aient été gardées soient surtout les plus "fleur bleue". Exit les Rizzo qui se ramènent chacun avec leurs amant(e)s le même soir dans le même restaurant Mort de rire, la sœur de Marina dont le mari devient parfois violent, ou encore la relation "père/fils" entre Vanna et Teo qui a été transformée en quelque chose de beaucoup plus conventionnel (alors que c'était mon passage préféré Pleure ou Très triste). Seule l'histoire du couple qui envisage le divorce a été gardée telle quelle. Ça me semble extrêmement dommage étant donné que plusieurs personnages du manga partent de situation très variées et donc pas toujours simples, mais réussissent généralement à trouver une sorte de sérénité qui finit par imprégner également le lecteur.

En plus l'anime rajoute certaines scènes par rapport au manga, qui me font encore plus hurler par leur invraisemblance du coup xP Les tables sont ENORMES pour un restaurant où elles sont toujours plutôt petites, pareil la cuisine est gigantesque pour les 3 cuisiniers qu'elle abrite, ceux-ci étant censés crouler sous les commandes pendant le service puisque visiblement le restaurant est tout le temps complet mais non, ça papote tranquillement en fouettant mollement un appareil, ça plaisante avec les serveurs qui n'ont pas l'air d'avoir de clientes à s'occuper non plus... RAAAAAAAH è_é

Bon, revenons à Goyô Surpris Sa sortie très rapprochée de celle du dernier tome de Complément affectif permettait de bien se rendre compte des similitudes entre les 2 récits. Dans chacun d'entre eux, on part d'un personnage pas très charismatique, sérieux mais maladroit dans ses relations avec les autres, qui se retrouve plongé dans un milieu où des gens travaillent ensemble sans réellement se connaître. Et c'est entre autres par leurs petites bévues que Fujii ou Masa réussissent à transformer un groupe de collègues ou de complices en une bande d'amis, où chacun en vient à se préoccuper de la vie des autres à sa manière et à se soutenir mutuellement. Et c'est peut-être ça qui donne à Fujii ou Masa la confiance en eux qui leur manquait, et les métamorphose. Ils restent fidèles à eux-mêmes, mais ce petit truc en plus change tout. Dans Complément affectif j'ai aimé comment ce groupe d'amis traversait des situations qui font écho à l'histoire personnelle du lecteur, dans Goyô ça m'a plu de voir que dans cette histoire du temps des samouraïs, les sabres sont très peu utilisés (notamment à la toute fin du tome 8) ; ce sont les mots et les non-dits qui constituent les armes les plus puissantes.
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Natth
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 06/12/11 21:14    Sujet du message: Répondre en citant

House of Five Leaves, le coffret Digibook proposant l'intégralité de l'anime Goyô en 3 DVD, est disponible en France depuis le 10 novembre. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il est sorti chez Beez (le Beez anglo-saxon, vu que le Beez français a fait faillite si j'ai bien compris). Kazé propose toujours la série sur son site de simulcast.

D'après Manga-News, le prix du coffret est de 29,99€, mais je l'ai vu à 21,95€ sur Amazon.

D'ordinaire, je n'aime pas les choses trop roses, mais l'apparence de ce coffret me plait beaucoup. En dépit de sa couleur, il y a comme un dégradé avec le personnage de Masanosuke.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 23/12/11 01:50    Sujet du message: Répondre en citant

Il faudra que j'essaie de regarder un jour l'anime de Goyô. Il est vrai que j'ai moins le temps, et que je suis déjà moins motivée par les anime, encore moins quand c'est adapté d'un manga que j'achète. Mais le trailer m'avait donné envie quand même Sourire.

Je ne sais pas si d'autres ont craqué pour les œuvres de Ono en anglais chez Viz Media dans leur collection Viz Signature. C'est mon cas et j'ai lu il y a peu La Quinta Camera, qui était au départ un web comic avant d'être imprimé en livre. Cette fois, c'est très différent de Not Simple sur le ton, mais c'est graphiquement le même style: le côté cartoon avec des personnages déformés, contrairement aux dessins élégants d'un Goyô ou Gente. Encore une fois, le charme Ono agit tout de suite. La Quinta Camera ne raconte rien, c'est juste la petite vie d'une colocation étrange avec quatre hommes d'environ 30 à 40 ans qui vivent ensemble en Italie dans un appartement dont la cinquième chambre est toujours réservée à un étudiant étranger. Ca ne raconte donc rien de véritable, mais les scènes de la vie, la sympathie ambiante, les personnages et leurs dialogues font tout le charme du one-shot. C'est une œuvre au ton gai qui se différencie de Not Simple, mais c'est tout aussi réussi. Bref, j'ai beaucoup aimé et j'ai refermé le livre avec un petit sourire. C'est en Italie, il y a du fantasme, mais j'ai trouvé ce livre très frais contrairement à son Gente/Ristorante Paradiso, la série que j'ai jusque là le moins apprécié de Ono.

Vivement que j'attaque Tesoro maintenant... Allez Viz, on annonce d'autres Ono? Danza, Coppers, Nigeru Otoko ????
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 23/02/12 18:31    Sujet du message: Répondre en citant

L'artbook de Goyô est donc disponible depuis plusieurs semaines. Un peu plus petit que les artbooks que je connaissais, il est au format A5 (la même taille qu'un Complément affectif par exemple). On y retrouve les illustrations couleur et noir et blanc de la série, dont certaines inédites, ainsi que de très courtes histoires souvent muettes (Masa et son chat, l'ouverture de la taverne d'Ume...). Des fans sur le net en ont pris quelques clichés.

Le deuxième lien nous apprend d'ailleurs que les personnages principaux de Futagashira s'appellent Sôji et Benzô, comme Sôji le Bouddha et Benzô l'Araignée, les 2 chefs de la bande à laquelle appartenait Ume dans Goyô, Sôji étant le fameux "ermite" qui apparaît de nombreuses fois dans l'histoire. Même s'il n'est pas présenté comme tel, ce titre serait donc une prequel/histoire annexe de Goyô.
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 24/02/12 11:36    Sujet du message: Répondre en citant

Alors Futagashira se déroule bien dans l'univers de Goyô Sourire! Je me demandais si ce serait une rumeur. Les clichés de l'art book me donnent l'eau à la bouche, ce genre d'ouvrage n'est d'ordinaire pas du tout mon truc mais celui-ci me donne juste très envie (de même que celui de Banana Fish d'ailleurs). Je me tâte maintenant, tu m'as drôlement donné envie Sourire. J'espère que Futagashira aura droit à une traduction chez Viz vu que Goyô semble avoir marché outre-atlantique (ou même chez Kana mais bon Sourire ). Dis cosmos, combien t'a coûté l'objet? ^^
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Natth
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 24/02/12 12:22    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai commandé sur Yes Asia, avec deux autres "petites" choses. Je l'ai payé 20.43€, sachant que je n'ai pas payé de frais d'envoi sur ce site. J'ai vraiment hâte de l'avoir maintenant Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 24/02/12 19:40    Sujet du message: Répondre en citant

20,47 € pour ma part, via HobbyLink Japan et en ne commandant que ça Sourire
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 13/05/12 23:13    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'apprends sûrement tard mais c'est génial !!!!

La branche américaine de Kodansha va sortir Danza de Natsume Ono. J'espère voir Coppers suivre aussi ^^ (et Tsuratsurawaraji chez Kôdansha également tant qu'on y est Sourire ) !!! Toujours est-il que d'après amazon.com, le volume est prévu pour décembre 2012 (c'est loin Triste ). Sinon, toujours pas de signe d'autres oeuvres de Natsume Ono chez Viz Media, j'espérais Futagashira, dont l'histoire se déroule dans le même univers que Goyô. Allez, un petit effort pour Nigeru Otoko, un one-shot !!!!

http://manga.about.com/b/2012/04/24/kodansha-comics-adds-new-natsume-ono-manga-plus-3-new-titles.htm
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 02/01/13 17:06    Sujet du message: Répondre en citant



Je viens donc de lire Danza, recueil d'histoires courtes sorti chez Kodansha Comics en décembre 2012. J'ai sauté dessus dés sa sortie, mais il fallu attendre plusieurs semaines avant réception...

Danza rassemble donc 6 histoires:
- Rubber Boots: se déroule en Italie, dans les vignes, avec un fils essayant de renouer avec son père
- Memories Of the Lake: se déroule aux Etats-Unis, avec un homme venant du futur essayant de rapprocher un père et un fils dans un foyer sans mère
- Diorama: se déroule au Japon, avec un Japonais dont la fille s'est mariée avec un Américain. Ce dernier fait tout pour entretenir de bonnes relations avec un beau-père caractériel et pas toujours facile.
- The Gelateria and the Carabinier: se déroule en Italie, avec des flics et des glaces.
- Smoke: se déroule en Italie, avec deux frères qui ne s'entendent absolument pas mais qui doivent rester coincés ensemble.
- Partners: se déroule à New York. Aldo se voit en binome avec un flic expérimenté ayant d'excellents résultats, Keith. Ce dernier est peu bavard et diverses rumeurs courent sur lui.

Toutes ces histoires ont un point commun: des hommes ayant du mal à se comprendre, et se sentant mal à l'aise avec l'autre, essayant maladroitement de tisser des liens avec l'autre. L'histoire la plus intriguante est Memories Of the Lake, car c'est la première fois qu'on voit Natsume Ono dans le genre de la science fiction. Evidemment, "genre" à sa manière, tout comme elle a fait dans le manga de samurai à sa manière, avec Goyô. L'histoire laisse un goût assez étrange, et m'a beaucoup plu, même sa conclusion. J'ai aimé toutes les histoires, mais celle-ci est quand même un peu au-dessus.

The Gelateria and the Carabinier est une de ces histoires dans lesquelles Natsume Ono se laisse aller à son fantasme de Rome et ses glaces. En tant que basso, elle avait également écrit toute une histoire sur les glaces, et les meilleurs goûts, totalement inutiles mais plaisante à lire, dans Orso e Intelletuale. La conclusion de cette histoire prête à sourire, c'est léger et drôle. Comme les glaces, quoi Clin d'oeil. J'ai l'impression que Natsume Ono aime parler sucreries, à l'instar de Masa qui mange souvent des dango dans Goyô.

Dans ce recueil, on voit aussi des flics, avec Partners. Des flics italiens, mais aussi des flics américains, donc. Pour Partners, on pense voir du policier avec son décor du Bronx, mais que nenni! Encore une fois, c'est du "policier" à la Natsume Ono, à savoir on s'intéresse à l'autre et on se soucie de lui. Cette histoire est un pilote à la série Coppers que j'aimerais beaucoup voir sortir chez Kodansha Comics.

La relation père-fils ou frère-frère, bref, les relations familiales entre hommes semblent être au coeur de ce recueil. Smoke est assez classique, avec un frère ayant eu une vie plus dure que l'autre, l'un souriant en se protégeant, l'autre faisant toujours la gueule. Diorama pointe les différences culturelles dans une même famille, et le fait de devoir accepter l'autre tel qu'il est.

Comme toujours chez Natsume Ono, les personnages voyagent, bougent (même dans Memories Of the Lake finalement) et s'ouvrent. Le voyage est intérieur, physique, et imaginaire pour le lecteur qui lui aussi change tour à tour de décor. Mais le coeur des histoires est toujours relationnel, profondément humain. Le rythme est toujours aussi lent, et pourrait irriter plus d'un lecteur. Personnellement, j'adore (malgré les avis assez moyens ici ou ), les histoires de Natsume Ono ont toutes le point commun de posséder cette tonalité particulière avec ses personnages qui affichent parfois un air blasé mais expressif (et pourtant, ces pupilles...).

J'attends donc avec impatience d'autres annonces de Kodansha Comics pour lire d'autres Natsume Ono en anglais. A quand Coppers et Tsuratsura Waraji publiés dans le Morning 2? A quand Nigeru Otoko chez peut-être Viz? Et qu'en est-il de Viz et sa ligne Sigikki?!!! Et pendant qu'on y est... à quand Kino Nani Tabeta chez Kodansha Comics?! Allez quoi, faut bien faire concurrence avec l'autre Fumi Yoshinaga, Viz ayant déjà Le pavillon des hommes, on se bouge!!!! Flèche
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!


Dernière édition : Taliesin le 08/08/14 20:42; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 21/04/13 20:02    Sujet du message: Répondre en citant

Al to Neri to Sono Shuuhen


Il s'agit d'un BL de basso, et dont le titre hyper long signifie "Al et Neri, et leur entourage" d'après le titre chinois. Le one-shot se déroule dans le même univers que tous les autres BL de l'auteure, à savoir Amato Amaro et Orso e Intellettuale puis Gad Sfortunato (que je n'ai pas encore lu). Tous les personnages ont la particularité de fréquenter le glacier Marcello (qui a l'air de vendre des glaces délicieuses).

Dans ce one-shot, on se concentre un peu plus sur Al et Neri, qui vivent désormais ensemble, mais qui n'ont pas beaucoup de temps l'un pour l'autre, et ce à cause des activités politiques très prenantes de Al qui se donne bien du mal. En même temps, Neri fait la connaissance du fameux bel homme qui se trouve souvent à la TV auprès du sénateur Faust Calahan (?). Il s'agit de son secrétaire, bel homme doté de lunettes (évidemment).

Le one-shot n'approfondit pas spécialement la relation entre nos deux tourtereaux, qui semblent faire leur vie chacun de leur côté. En apparence du moins, parce que Alvin est toujours aussi amoureux de Neri, pensant très souvent à lui, tout en sachant que le jeune homme reste toujours aussi superficiel et friand de ces politiciens à lunettes à la TV. Le one-shot s'intéresse donc à toute la galerie des personnages gravitant autour de notre couple. Et comme toujours avec Natsume Ono (ou basso), c'est réussi et intéressant. Il y a bien une ou deux scènes de sexe, mais c'est la seule donnée qui change par rapport à ses autres seinen manga. Natsume Ono s'intéresse toujours à la même chose, à une relation entre hommes, et aussi à des frères, aux père et fils Marcello, sauf qu'on croise quand même beaucoup de gays ici. La fin m'a fait sourire Sourire sacré Neri je n'y croyais pas.

Les dessins sont toujours aussi beaux et classes, et les vues plongeantes, les cases verticales, donnent un rythme lent. On se croit dans un film d'auteur, peut-être même européen Sourire. Et c'est toujours un plaisir de lire les manga de basso, mais je dois dire que je m'embrouille parfois entre qui croise qui, avec les noms chinois pas toujours évidents, et aussi parce que j'ai lu les autres basso il y a un bon moment. Ce one-shot est surtout en lien avec Orso e Intellettuale.
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Natth
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 11/01/17 03:07    Sujet du message: Répondre en citant

Ono Natsume est de retour chez nous grâce à l'anime ACCA - 13, proposé par Wakanim chaque mardi pour une période de diffusion gratuite de 7 jours. Qu'on se le dise !



Wakanim a écrit:
Le royaume de Dowa est divisé en 13 circonscriptions autonomes dirigées par un monarque. Depuis près de 100 ans, l’organisation ACCA surveille le royaume et protège la paix en prévenant les éventuels coups d’état. Jean Otus, général en second au sein d’ACCA, va se retrouver peu à peu emmené au cœur d’un monde d’espionnage et d’intrigues.


Ce premier épisode est une intéressante présentation des personnages et du contexte. Peut-être paraîtra-t-il un peu statique, mais j'ai ressenti une tension continuelle autour du héros, comme si certains personnages n'attendaient que l'occasion de lui sauter à la gorge. Même s'il a l'air assez populaire, il rend clairement méfiant une partie de ses collègues. Mais ses proches semblent très attachés à lui. On peut espérer qu'ils soient des soutiens importants, car je sens venir nombre de manipulations et de complots pour la suite de la série.

L'ending de cet anime est une petite merveille d'animation et de musique. J'aurais bien aimé qu'il soit plus long, car c'est rare d'en voir d'aussi réussis :
https://www.youtube.com/watch?v=tmkTXmS8k5Y


Dernière édition : Natth le 16/02/17 18:14; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 11/01/17 15:54    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ce retour Natth Très content en plus ça fait remonter le sujet consacré à Natsume Ono dont tu es l'auteure, si je me souviens bien ^^ !

J'aimerais bien que le manga sorte chez nous n'empêche... ainsi que Futagashira Pleure ou Très triste
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
scott_of_the_stars
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 27 Fév 2015
Localisation : sous la couette... avec des frites

Message Posté le : 18/01/17 19:36    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part -et puisque mon budget me le permet, haha-, je me lance enfin dans Gôyô qui me faisait de l’œil depuis plusieurs années... je bouchais les trous de mes collections les plus anciennes...
Bref, pour l'instant, je n'ai lu que le premier volume et je suis aussi charmé qu'avec Gente ou Ristorante Paradio (même si j'ai eu du mal, au début, à reconnaitre certains personnages). J'apprécie sa touche graphique, agréable et qui sort des senties battu ainsi que ce personnage principal, samurai tellement doux et timide... et je ne peux pas en dire plus. Je vais poursuivre ma lecture au gré de mes achats, et j'ai même éviter de lire toutes les révélations des réponses précédents, même si en diagonale, son graphisme a plu à beaucoup.
Du coup, j'ai aussi envie de relire les précédents :p
_________________
Un p'tit nouveau qui connait le forum et les sites depuis... ouh là...
Saute le pas pour parler manga, mais pas que. Lecteur de comics, fumetti et francos Très content
Majoritairement en VF.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 01/05/17 21:54    Sujet du message: actu US Répondre en citant

Une petite actu qui sonne à mes yeux comme une petite fête: le retour de Natsume Ono sur le marché américain chez Yen Press avec son dernier titre en cours, j'ai nommé ACCA 13!!! Espérons que ça marche du tonnerre pour qu'on puisse avoir d'autres titres, comme au tout début de la décennie.

https://twitter.com/Hello_itsWendy/status/853285028494663680

En tout cas, l'adaptation animée a son importance... March comes in like a lion n'a fini par sortir que grâce à l'anime et c'est la même chose pour Descending Stories (Le rakugo ou la vie) de Haruko Kumota qui sortira chez Kodansha Comics dans peu de temps. Cette reprise du marché américain fait du bien Sourire . J'espère que les éditeurs français en feront de même, d'autant plus que Haruko Kumota est déjà au catalogue de IDP avec Shinjuku Lucky Hole.
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation