Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[NODAME CANTABILE] Place à la musique.
Se rendre à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
taikun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Fév 2003
Localisation : entre les monts kun lun et la porte des enfers

Message Posté le : 06/01/09 20:36    Sujet du message: [NODAME CANTABILE] Place à la musique. Répondre en citant

Et voilà enfin le manga tant attendu en France, Nodame Cantabile Très content
Edité chez Kodansha au Japon depuis il y a pratiquement 7ans déjà (11/01/02 pour le premier tome), Nodame Cantabile est dessiné par Tomoko Ninomiya, l'auteur de Tensai Family Company édité en France chez Asuka.
C'est Pika qui nous sort ce formidable manga en France et ce, dès demain ^^ (non ne me frappez pas si je l'ai déjà Pleure ou Très triste).

Voici un bref résumé de l'histoire : Chiaki, élève surdoué du conservatoire, quitte le cours d’un professeur de piano réputé, ne supportant plus ses méthodes. Son rêve est de devenir chef d’orchestre, comme son idole, le célèbre Sevastiano Viera, qu’il a connu lorsqu’il vivait, enfant, en Europe.
Hélas, pour le moment, Chiaki ne peut en aucun cas envisager un retour sur le Vieux Continent du fait de ses phobies de l’avion... mais aussi du bateau... En somme, il est prisonnier du Japon. Il envisage alors d’arrêter la musique. C’est là qu’il va rencontrer Megumi Noda – « Nodame » –, sa voisine qui se révèle être une musicienne sans aucune rigueur mais au toucher particulièrement sensible, qualité qui ne laisse pas insensible Chiaki. (Source : Manga-News)

Parlons maintenant de l'edition. Pika a mis les petits plats dans les grands avec un papier blanc comme la neige qui tombe en ces jours très froid. Bonne impression, rien à redire, et en plus, nous avons droit à la fin du volume, à un lexique expliquant les mots utilisés dans le milieu de la musique classique. En bonus, l'éditeur nous offre même quelques pages sur un musicien que je ne connais pas mais dont je vous laisse la surprise de découvrir.

En tout cas, une chose est certaine, c'est bien sur Mangaverse que Nodame Cantabile trouvera son public, puisque la série fût très attendue.
_________________
Le (Re)retour de Ryu Fujisaki, auteur de Hoshin et Shi Ki , Stray Souls chez Pika Edition en 8 tomes Très content


Dernière édition : taikun le 06/01/09 22:22; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
kynoo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 06/01/09 22:18    Sujet du message: Re: [NODAME CANTABILE] Place à la musique. Répondre en citant

taikun a écrit:
dessiné par Tomoko Mushino
Tomoko Ninomiya, merci pour elle Mort de rire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hugues
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 24 Juil 2007
Localisation : Dijon

Message Posté le : 08/01/09 11:36    Sujet du message: Répondre en citant

taikun a écrit:
il est prisonnier du Japon


On avait déjà ce thème dans Tensai family company, que l'épanouissement des êtres hors norme ne peut se faire qu'à l'étranger.

Volume un très original, avec beaucoup d'humour et de rythme. Bon, il faut avaler le coup de Chiaki qui ne s'est jamais aperçu que sa voisine fait également du piano à moins qu'il ne lui serve qu'à entreposer des ordures.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 08/01/09 20:23    Sujet du message: Répondre en citant

Très bon premier volume. Chiaki rappelle pas mal Katsuyuki, pour les raisons qu'a mentionnées Hugues et aussi par son côté cassant (y compris envers ses amis). Nodamé est plus original, à la fois par son design qui n'en fait ni un canon, ni une laideronne, et par son caractère et son talent. L'auteur a progressé sur le plan des dessins, avec des personnages mieux dessinés.

Je ne connais guère la musique classique et ai apprécié le petit lexique de Pika, et surtout l'interview du chef d'orchestre, qui parle de lui, de la musique et du manga (ce que ne faisait pas, par exemple, le boulanger interviewé par Yakitate) : on le sent ouvert aux autres et passionné par la musique classique.

Un défaut cependant, évidemment inhérent au manga : on n'entend pas la musique. J'aii donc hâte de découvrir en France l'adaptation animée, en espérant qu'un éditeur sera intéressé.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 08/01/09 21:18    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril a écrit:
Très bon premier volume. Chiaki rappelle pas mal Katsuyuki, pour les raisons qu'a mentionnées Hugues et aussi par son côté cassant (y compris envers ses amis). Nodamé est plus original, à la fois par son design qui n'en fait ni un canon, ni une laideronne, et par son caractère et son talent. L'auteur a progressé sur le plan des dessins, avec des personnages mieux dessinés.

J'étais déjà un grand fan du dessin sur Tensai, en dépit de ses lacunes. Et là, effectivement, Nodame est très attachante : craquante sans être un canon, douée mais excentrique, plutôt simplette.
J'ai beaucoup aimé ce premier tome en général, en tout cas, alors que la musique classique n'est certes pas ma tasse de thé.
_________________
Chroniques du Léviathan : blog comics, mangas, jeux vidéo
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 09/01/09 20:36    Sujet du message: Répondre en citant

Le dessin de Tensaï dans son ensemble ne m'a pas gêné. Mais là où je me suis dit qu'il y avait un problème, c'est lors de la première apparition de la pirate informatique.

Quand elle la voit, Amy (la gamine) s'exclame "Quelle belle fille !". Et, dans ma tête, 2 secondes avant de lire cette fille, je m'étais dit : Quelle mocheté !" Mort de rire
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
e m
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 11/01/09 12:17    Sujet du message: Répondre en citant

Question...
Toutes les séries de Pika ont le même papier recyclé que Nodame ?
Après avoir lu 2/3 chapitres, je trouve qu'il est plutôt rugueux, et pas très agréable...
J'ai comparé avec Katsu! (seule série que j'ai suivi chez cet éditeur), qui avait le même genre de papier, mais pas aussi rugueux, et qui ne m'avait pas dérangé à l'époque.

C'est bien la première fois qu'un papier gêne ma lecture 8S
_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kynoo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 12/01/09 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

Bon allez, je copie ici mon avis rédigé suite à la lecture des 14 premiers volumes de la version US, débarrassé des spoilers les plus évidents pour ne pas gâcher le plaisir.

Citation:
Prodige du violon et du piano, Shinichi Chiaki rêve d'une carrière de chef d'orchestre depuis qu'il a pu apprécier les performances du célèbre Sebastiano Vieira.
Cette aspiration n'a rien d'irréaliste : extrêmement doué et cultivé, issu d'une famille très aisée et très impliquée dans la musique classique (son père est
un pianiste de réputation mondiale), il est de plus polyglotte grâce à son enfance passée en Europe et son mentor n'est autre que ce Sebastiano Vieira qu'il adule.
Pourtant, c'est au Japon qu'il poursuit des études -brillantes- à l'académie Momogaoka. Au Japon, qu'il ne peut pas quitter à cause d'une phobie des transports insurmontable.
Il se sent prisonnier, et sa frustration s'exprime par la froideur et le dédain qu'il affiche envers les autres étudiants.
C'est dans cet état d'esprit, et au moment où il se demande s'il ne ferait pas mieux de renoncer à la musique, qu'il rencontre Megumi Noda, dite Nodame.
Au contraire de Shinichi, Nodame ne nourrit aucun rêve de carrière dans la musique (elle souhaite devenir institutrice), elle est spontanée, bruyante, désordonnée, mauvaise gestionnaire et totalement incapable de faire la cuisine. Ajoutons que son hygiène personnelle laisse également à désirer.

Le piano, qu'ils pratiquent tous les deux de manière bien différente, va les amener à se fréquenter assidûment, au grand dam de Chiaki élu prince charmant malgré lui.
A son contact, il découvrira une autre manière de jouer et réapprendra que si l'on pratique la musique, c'est avant tout parce cela procure du plaisir.
Et Nodame s'enrichira également de cette rencontre, reprenant confiance en son potentiel.
L'amour les attend-il au bout du chemin ?

Il est de ces lectures qui vous hantent, sans que vous arriviez précisément à mettre le doigt sur la raison de votre engouement.
Au premier abord en effet, Nodame cantabile apparaît comme un titre servi par un très mauvais dessin typé shôjo, puis comme une énième comédie romantique basée sur le caractère totalement opposé et donc forément incompatible de ses personnages principaux, donnant lieu à des situations cocasses alternant avec des passages plus calmes et propices à la naissance d'une idylle, le tout délayé sur un nombre indéfini (mais souvent trop long) de volumes.

Le dessin est malheureusement bien difficile à défendre : tantôt balourd, tantôt faux, il est le plus souvent réduit à sa plus simple expression. Il n'est pas exagéré de dire que ce n'est pas par ses talents de dessinatrice que Tomoko Ninomiya s'attache son lectorat.

De comédie romantique pour jeunes femmes il est bien question, puisque Shinichi Chiaki est le personnage autour duquel tout se cristallise. Hommes et femmes ne peuvent résister à son charme et/ou à son talent, Nodame en tête.
Alors bien sûr il y a du tapage et du bruit, des moments hystériques et burlesques parfois fatigants, bien sûr on se prend à espérer que ces deux-là finissent ensemble un jour ou l'autre. Mais là où le manga révèle tout son charme et sa finesse, c'est avant tout dans ses non-dits.
Une lecture en creux des personnages et des scènes les fait apparaître très touchants, très humains, en tout cas bien éloignés de leur accoutrement caricatural.

Les sentiments de Chiaki envers Nodame sont ambivalents dès le début : il lutte de toutes ses forces contre le chaos que cette fille draine dans son sillage mais admire et envie même peut-être sa manière si unique de jouer du piano, à la fois magistrale et complètement inorthodoxe puisqu'elle n'hésite pas à sauter les notes qui lui posent problème quand elle ne change pas leur mode d'interprétation allant même jusqu'à réinventer entièrement certains passages, s'écartant de la sacro-sainte partition. Il donne de son temps pour l'aider à progresser et tire une fierté certaine à être le seul à pouvoir l'accompagner.
Et bien qu'il s'en défende, il est évident que Shinichi éprouve rapidement de la tendresse pour cette fille si peu féminine dont le talent brut ne se laisse jamais totalement canaliser.
Quant à Nodame, si elle voue un amour indéfectible à Chiaki, elle n'est pas pour autant aveugle à ses défauts et ne se prive pas de lui pointer ses erreurs avec plus ou moins de subtilité.
C'est une véritable alchimie qui les unit. Les progrès de l'un sont intimement liés aux actions de l'autre. Ils ne semblent pas se rendre compte de l'indéfectibilité de leurs liens et font leur petit bonhomme de chemin, chacun poursuivant son objectif sans jamais se perdre de vue bien longtemps.

[snip]

Il est intéressant de remarquer à quel point Tomoko Ninomiya s'est efforcée à faire de son héroïne l'antithèse de la femme puisqu'elle n'est ni coquette, ni capable de s'occuper d'elle-même ou de son intérieur. Pourtant, par son côté lunatique, imprévisible, chaotique même parfois, Nodame illustre parfaitement l'élément yang traditionnellement associé à la femme ou, plus proche de nous, l'inconscient de Freud aussi appelé principe féminin.
Shinichi, lui, élément solaire par excellence (un des personnages le compare d'ailleurs à Apollon) et incarnation de la perfection, voit son image se fissurer au fur et à mesure que nous entrons dans son intimité. Son apparente perfection et son masque de mépris cachent finalement assez mal un petit garçon inconsolable d'avoir été éloigné de sa source d'inspiration qu'il regrette comme un paradis perdu.

[snip]

Divertissant, léger, drôle sans être parfait, Nodame cantabile semble bien parti pour être une excellente série.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
e m
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 13/01/09 23:05    Sujet du message: Répondre en citant

Petite question...
Quelqu'un sait combien de tomes sont déjà parus au Japon ?
_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 13/01/09 23:07    Sujet du message: Oui Répondre en citant

Bien entendu, et on est nombreux à le savoir ici Sourire

21
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
sakumoyo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002

Message Posté le : 14/01/09 12:55    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, plutôt bonne surprise avec Nodame Cantabile!
J'en ai pas mal entendu parler via le forum Mangaverse (surtout!) mais en le feuilletant rapidement, j'ai été quand même assez "surprise" par le dessin... M'enfin j'ai tenté l'aventure!
Bon premier tome, bon scénario et vraiment drôle! Les personnages sont attachants, sympathiques et je crois que Pika a pas mal fait les choses parce que grâce au lexique en fin de tome, j'ai (à peu près...) compris lorsqu'ils parlent de musique!
Donc j'attends la suite pour voir ce que ça va donner! Clin d'oeil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shirogane
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Août 2006
Localisation : En train d'affronter le cirque de minuit...

Message Posté le : 14/01/09 13:27    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré. Mon coup de coeur du mois Sourire
_________________
Forum Karakuri Circus


"La manière d'agir, c'est la manière d'être"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kynoo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 14/01/09 13:48    Sujet du message: Répondre en citant

Si l'activité de ce sujet est un bon reflet de l'intérêt que les lecteurs portent à ce titre, on n'est pas dans le flop annoncé (et c'est tant mieux).

Ohé les libraires du forum, ça se vend bien, Nodame cantabile ? Vous avez joué le jeu et en avez pris plein au représentant Hachette ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shirogane
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Août 2006
Localisation : En train d'affronter le cirque de minuit...

Message Posté le : 14/01/09 17:27    Sujet du message: Répondre en citant

kynoo a écrit:


Ohé les libraires du forum, ça se vend bien, Nodame cantabile ?


Non. Je dirais même que c'est un four, un peu comme Skip beat, mon autre coup de coeur shojo. La faute au dessin, surement... Je commence juste à le pousser, on verra bien...

kynoo a écrit:

Vous avez joué le jeu et en avez pris plein au représentant Hachette ?


J'en ai pris 25, donc, niveau visu, facing et présence dans le rayon, j'ai fait ce qu'il faut...
_________________
Forum Karakuri Circus


"La manière d'agir, c'est la manière d'être"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 14/01/09 21:31    Sujet du message: Répondre en citant

Belle surprise que ce nodame cantabile ! j’étais partis sur un aprioris plutôt réservé, tensai m’avait bien plu, c’était sympathique mais je n’a jamais compris l’éloge fait a ce titre.

Nodame vire les défauts de tensai ( perso irritants et un peu trop fou fou ) pour ne garder que ce côté frais et entrainant. Tellement entrainant que j’ai eu fini le tome sans m’en rendre compte.
Pour l’instant en tout cas c’est bien plaisant a lire.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivante
Page 1 sur 11

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation