Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[Un drôle de père]
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 02/03/09 13:31    Sujet du message: Répondre en citant

Le volume 2 continue sur la lancée du volume 1. La petite Rin grandit et bientôt, après les galères de la crèche, c'est l'inscription à l'école et tout ça qui préoccupe notre chère Daikichi. Se pose aussi le problème du nom de famille: va-t-elle prendre celui de son tuteur ou gardera-t-elle le nom de son père, afin de mieux s'intégrer et d'éviter toute sorte de questions? Enfin, il y a aussi le grand moment attendu: la rencontre avec la mère de Rin!

Bref, la vie continue son petit bonhomme de chemin mais Daikichi est de plus en plus gaga de la petite Rin. Même sa famille, à l'origine un peu réticente, a fini par craquer et réclame sa venue plus souvent. On répète quand même un peu trop souvent qu'elle est si "mignonne, intelligente et sensible", ce qui a le don de m'agacer un peu. On a compris qu'elle était mature, intelligente, mignonne, sensible, qu'elle a une situation difficile et tout mais là, c'en est trop: il est TROP gaga. Et j'avoue que si je la trouvais mignonne au début, ça finit par devenir lourde. A croire que si elle n'avait pas été aussi mignonne, elle n'aurait pas atterri chez lui...

Quant à la rencontre avec la mère, je dois dire que j'ai été un peu déçue. Qu'elle ne veuille pas spécialement élever Rin, c'est compréhensible. Mais de là à en faire un tel personnage... complètement caricaturale, gamine, elle sort tout droit d'un manga comique ou presque. Un personnage donc assez peu humain, enfin je trouve, et qui ne cadre pas trop avec le reste de l'oeuvre. Donc, petit bémol au niveau de la mère. Mais cette rencontre permet enfin à Daikichi d'avancer en déculpabilisant (il est quand même un peu maso de s'en vouloir avec tout ce qu'il fait pour le bien de la petite ... mais les personnages bien sont si souvent maso dans les manga -__-).
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
muse
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Fév 2008

Message Posté le : 06/03/09 11:34    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Qu'elle ne veuille pas spécialement élever Rin, c'est compréhensible. Mais de là à en faire un tel personnage... complètement caricaturale, gamine, elle sort tout droit d'un manga comique ou presque. Un personnage donc assez peu humain, enfin je trouve, et qui ne cadre pas trop avec le reste de l'oeuvre. Donc, petit bémol au niveau de la mère. Mais cette rencontre permet enfin à Daikichi d'avancer en déculpabilisant (il est quand même un peu maso de s'en vouloir avec tout ce qu'il fait pour le bien de la petite ... mais les personnages bien sont si souvent maso dans les manga -__-).


Je ne la trouve pas si caricaturale que cela au contraire ,elle m'a un peu interpellée parce que finalement , elle est un peu le reflet de notre société actuelle.
Ok c'est une femme enfant un peu immature mais qui a un projet professionnel et qui ne veut pas s'embarraser d'un enfant qu'à priori elle n'a jamais désiré. Même si son comportement paraît particulierement égoïste et insensible , il existe chez certaines femmes dans la vie réel.
On peut peut-être aussi parler de déni de cet enfant comme un déni de grossesse. Son immaturité , son côté un peu folle l'a fait vivre dans un monde où elle ne se rend pas complétement compte de ses actes et du fait qu'elle soit la mère de cet enfant.
Elle ne me semble pas aussi insensible que cela rien qu'à voir comment elle se réfugie dans la nourriture et les sucreries et cela ne m'étonnerait pas qu'à un moment elle cherche à récupérer l'enfant.
C'est un personnage complexe qui choque par l'indécence et l'incongruïté de son comportement mais qui me semble particulierement humain. Du coup , limite je la trouve plus interessante que le personnage de Daikichi. (oui oui, je sais , je suis bizarre! Mort de rire )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 06/03/09 22:22    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, je vois cette mère comme le genre de personnage immature et gamine qu'on voit dans plein de manga. Jusqu'à son apparence :/ .
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
muse
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Fév 2008

Message Posté le : 07/03/09 11:00    Sujet du message: Répondre en citant

Ok
bon je n'ai pas la même perception que toi sur cette série comme quoi c'est purement subjectif
Clin d'oeil


Par simple curiosité, en faisant abstraction de ta "culture manga" , comment aurais tu perçu ce personnage dans un autre contexte comme dans une bd franco belges par ex (même apparence, même histoire) ?
_________________
https://lespetiteslecturesdevirginie.wordpress.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 07/03/09 13:56    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai aussi lu les deux volumes sortis pour l'instant et c'est un peu mon coup de coeur de ce début d'année cette série.
Vrai que le format n'était pas forcément nécessaire, on pourrait faire baisser le prix de trois euros avec une édition poche (surtout que agrandir les pages ne me semble pas une nécessité par rapport au graphisme, loin de là) mais pour une fois qu'on a du bon papier, je vais pas râler outre mesure.

Bref, s'il y a une partie de moi qui reste partagé à la lecture puisque tout dans la mise en scène n'est pas toujours adroit, que certains points de détails sont peu être trop développés au détriment d'autre chose, je reste à chaque fin de tôme conquis. Conquis par la volonté de Daikichi de faire du mieux possible, son engagement, sa sensibilité (genre j'aurai pu craquer comme lui dans les mêmes circonstances et embarquer la gamine chez moi aussi), la force et la fragilité de la petite Rin, adorable, la relation tissée entre eux, le caractère complexe des choses (non, il n'est pas son père, le caractère de la mère), etc, etc. Une réussite.

Dernière chose, je ne suis pas papa, pas encore, il y a sans doute un caractère idéalisé de ce que montre cette relation qui me touche...
C'est pour ça que je serai intéressé si Marie pourrait donner plus en détail son avis ici-bas puisque je crois savoir qu'elle n'a pas spécialement apprécié Sourire
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hugues
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Juil 2007
Localisation : Dijon

Message Posté le : 11/03/09 16:29    Sujet du message: Répondre en citant

Pour la mère, je rejoins l'avis de Taliesin, personnage immature, déconnecté du réel et franchement exaspérant. Cela tranche avec Daikichi qui lui fait face aux réalités et prend ses responsabilités. L'idée de recueillir à brûle-pourpoint une fillette dont il ignorait l'existance pourrait être interprétée comme une réaction impulsive mais est au contraire le signe d'un homme volontaire qui n'abandonne pas une gamine à son sort déjà bien compliqué par le destin.
Et il y a également toutes les situations pratiques, du choix d'une crèche à la modification du travail (acte très courageux) qui montrent que Daikichi est un homme ayant les pieds sur terre.
Je n'ai pas encore pu acheter le volume 3, mon libraire ne l'a pas reçu, mais cette série dégage vraiment un chaleur peu commune. Cela ne me surprend même pas qu'elle me plaise mais c'est tout à fait par hasard que je l'ai prise. En regardant les couvertures sur Mangaverse (tiens bon Morgan, organise le Mangaverstival 09!), j'ai vu certains détails qui ont touché ma curiosité (et qui m'ont aussi spoilé, m'apprendra à mettre les doigts dans la prise).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 23/03/09 11:17    Sujet du message: Répondre en citant

michael a écrit:
C'est pour ça que je serai intéressé si Marie pourrait donner plus en détail son avis ici-bas puisque je crois savoir qu'elle n'a pas spécialement apprécié Sourire
Désolée pour la réponse tardive !
Tu veux mon avis parce que j’ai des enfants ? Mais je ne dois pas être la seule sur ce forum, surtout que les miens ont presque l’âge d’en avoir eux-mêmes ^^

En fait j’ai apprécié la lecture des deux premiers volumes (pas encore lu le 3ème). Je sais, au vu des deux pauvres petites étoiles que je leur ai mis sur bulledair on pourrait penser le contraire, mais c’est là tout le problème du manque de nuances des cotations. Je peux mettre deux étoiles à une bd maîtrisée ayant de grandes qualités graphiques et narratives, mais dont le propos me déplaît ou m’ennuie et que je ne relirai jamais. Pour un drôle de père c’est juste l’inverse. Un point pour son côté sympa et naturel, et un point pour le développement de son histoire qui est valable. Et après,…ben c’est tout. Je trouve le graphisme moche et pas inspiré, la narration plate, et le thème un peu neuneu quand même. Donc je ne me précipite pas sur la suite, mais au final le plaisir doux et tranquille que je prends à la lecture est bien présent (il réveille mon côté maternel sans doute). Plutôt agréable en somme.

Taliesin a écrit:
On répète quand même un peu trop souvent qu'elle est si "mignonne, intelligente et sensible", ce qui a le don de m'agacer un peu. On a compris qu'elle était mature, intelligente, mignonne, sensible, qu'elle a une situation difficile et tout mais là, c'en est trop: il est TROP gaga. Et j'avoue que si je la trouvais mignonne au début, ça finit par devenir lourde. A croire que si elle n'avait pas été aussi mignonne, elle n'aurait pas atterri chez lui...
Au pays du manga, la dictature de la mignonnitude est sans pitié. Point de salut pour celles qui ne sont pas kawaï -> à la DASS ! M. Green

Il est également curieux de noter les différences culturelles dans la manière d’élever un enfant. Il semble que là-bas les parents ont une relation beaucoup plus fusionnelle avec les tout petits (ils dorment et prennent leur bain ensemble) mais dès que leurs enfants atteignent l’âge de l’école ils deviennent beaucoup plus distants que chez nous (plus de câlins, peu de contacts).
Par contre la place des mères de famille a l’air d’avoir pas mal évolué depuis quelques années. Plus d’obligation de rester au foyer, même s’il reste encore pas mal d’hésitations et de questionnements à ce sujet. Normal hein, c’est loin d’être simple, il n’existe pas de recette idéale. Quand la mère veut se consacrer à autre chose, la possibilité que ce soit le père qui s’occupe des enfants peut être une très bonne solution en effet. Mais même actuellement, peu d’hommes sont capables d’assumer une image sociale considérée comme pas du tout virile, limite looser (genre : Hé Fred, tu viens boire un coup ou tu dois terminer ton tricot avant ? (rires gras) )
Pourtant, s’ils savaient que c’est le meilleur moyen de séduire 80% des femmes … ^^

Au sujet de la mère de Rin, je suis plutôt d’accord avec Muse. "Reflet de notre société actuelle" est peut-être un peu fort, mais il est vrai que beaucoup de jeunes femmes ne se sentent pas prêtes même passé trente ans. Impérieux contexte social sans rapport avec la réalité biologique. Puis faudrait aussi creuser le fait que cette femme enfant flashe sur les pépés tout desséchés. Erps! Confus
Etrange personnage en tout cas, j’aimerais la connaître un peu plus.

Voilà. Donc une histoire qui peut paraître gentillette, mais traitée dans un quotidien concret avec une sensibilité de femme utilisant visiblement son expérience, ce n'est pas si courant. Un récit qui laisse une empreinte discrète mais peut-être plus durable, plus profitable.


Dernière édition : Marie le 24/03/09 10:17; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
church
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Avr 2008
Localisation : South west of France

Message Posté le : 23/03/09 13:18    Sujet du message: Répondre en citant

Marie a écrit:
(genre : Hé Fred, tu viens boire un coup ou tu dois terminer ton tricot avant ? (rires gras) )
Pourtant, s’ils savaient que c’est le meilleur moyen de séduire 80% des femmes … ^^

Direct je me remets au tricot moi !! Moqueur
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 24/03/09 10:05    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai oublié de préciser que je parlais de femmes mères de famille tout âges confondus M. Green
Pendant les six années primaires (L'école élémentaire) de ma fille, il y avait un papa qui s'occupait de ses 4 enfants. Il était là chaque jour, à chaque réunion, à chaque fête. C'était un type normal, plutôt agréable sans être spécialement beau. Ben je peux te dire qu'aux yeux des mamans qui l'observait, Georges Clooney c'était qu'un petit joueur.

Peut-être que ton fantasme ce sont les petites lolitas pouffes/gothiques, mais si tu veux connaître de nouvelles expériences je peux t'assurer que ces dames valent le voyage. Évidemment, faut assurer un peu plus Moqueur
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 24/03/09 10:11    Sujet du message: Répondre en citant

un très bon 3 èm tome, plus centré sur la relation que sur les difficultés adaministrative d'être père et c'est tant mieux !
très bonne lecture.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 24/03/09 16:41    Sujet du message: Répondre en citant

Le troisième m'a un peu moins emballé, problème de rythme ? un peu trop de répétitions ? je ne sais pas, mais je n'ai pas pris mon pied habituel...
J'attends tout de même le prochain avec impatience Sourire


Marie, intéressante ton info Clin d'oeil (et merci pour la réponse)
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 03/04/09 11:36    Sujet du message: Répondre en citant

La mère de Rin, bien sûr, c'est la nana immature qui a un peu du mal à assumer. Je ne parviens pas à faire "abstraction de ma culture manga" au sujet de ce personnage. Je comprends la représentation d'une certaine femme d'aujourd'hui, mais en même temps, de ce que j'ai vu dans le volume 2, j'ai eu l'impression d'un personnage assez caricatural. Il faudra voir le volume 3 pour que je me fasse une idée de ce personnage. Etrange est également un qualificatif qui lui sied Sourire.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 11/07/09 01:59    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai profité de Japan Expo pour acheter le tome 1, et dans la foulée les 3 suivants. Franchement j'aime bien, mais je me rends compte que je le lis pour des raisons similaires à Aria : c'est mignon et ça détend (bien que les deux titres soient très différents).

Malgré certains aspects réalistes, l'auteur esquive beaucoup de soucis potentiels. Déjà, Daikichi donne l'impression qu'il n'existait pas avant sa rencontre avec Rin : en dehors du travail où il obtenait de bons résultats, il ne semble pas avoir d'amis ni de personnes à qui tenir sorti de sa famille (et encore), pas d'occupations privilégiées non plus, pas de centre d'intérêt particulier... A part une rétrogradation volontaire pour ne plus faire d'heures supplémentaires, l'arrivée de Rin ne lui demande aucun sacrifice puisque sa vie était très vide auparavant. Je ne dis pas qu'il faut absolument avoir des amis ou une passion pour vivre avec un grand V, mais c'est troublant de constater que le personnage de Daikichi n'a pas de passé concret, pas d'existence avant Rin. Indéfini sur l'intervalle [0 ; 30 ans[.

Comme en plus cette petite fille est intelligente, agréable etc. et ne lui pose aucun gros problème en plus d'avoir passé l'âge de réveiller ses parents toutes les nuits, ce "déplacement du centre" auquel assiste Daikichi se fait sans heurt aucun. Au contraire, il se fait enfin des amis en rencontrant d'autres parents, découvre ses collègues de travail, se met au sport... C'est gentil mais ça atténue énormément la portée de certains propos de la mangaka. Même si on voit d'autres parents dans une situation plus difficile (la jolie mère célibataire d'un enfant plus turbulent, la cousine qui se retrouve à fuir son foyer en ayant l'impression d'être seule contre tous avec sa fille etc.), quand on suit le quotidien de Daikichi on a parfois l'impression qu'élever un enfant est un bonheur sans nuage. On se doute bien que ça n'est pas vrai, voire on s'en fiche puisqu'on peut ne lire ce titre que pour la détente qu'il procure, mais ça atténue énormément la portée des passages où la mangaka montre des parents en difficulté ou qui s'expriment sur la place que leur enfant a pris dans leur vie. Comme leur constat est souvent très (trop) positif, on est plus marqué par leurs joies que par leurs soucis.

Mais sinon j'aime bien, je ne regrette pas de l'avoir acheté en l'ayant à peine feuilleté Très content
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
namtrac
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 11/07/09 11:24    Sujet du message: Répondre en citant

J'adooore ton nouvel avatar Mort de rire vraiment bien trouvé !

(désolée rien à voir avec le topic Embarassé)
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Harle Sama
Mangaversien·ne


Inscrit le : 21 Août 2004
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 12/07/09 21:59    Sujet du message: Répondre en citant

Moi aussi j'ai vraiment bien aimé ce manga. Mais j'avoue ne pas avoir remarqué à ce point le "vide" dans l'ancienne vie de Daikichi. Après tout, si le mec n'a jamais rien fait d'autre que de travailler en entreprise, y a pas grand chose à raconter ça m'a semblé normal.
Après j'ai pas d'enfant alors je me fais peut-être des idées mais... les enfants sages comme la petite du manga, il me semble bien que ça existe... et à partir de ce moment là c'est pas si difficile à vivre quand même. D coup, là encore ça semble logique que l'ont ne voit que de bons côtés.

Après c'est sûr que c'est pas un manga très sérieux non plus donc y a pas besoin de se prendre la tête Clin d'oeil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation