Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

{GLENAT} (8)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 108, 109, 110, 111  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 16/04/19 21:59    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Tout éducateur/trice ou personne sensée te dira qu'on apprend davantage de ses échecs que de ses réussites. Très peu de gens, et probablement personne, n'ont réussi sans d'abord surmonter une série d'échecs, de coups durs, de découragements. C'est comme ça qu'on apprend, de ses erreurs et des erreurs des autres, et qu'on s'améliore ou non. Encore faut-il avoir le courage et la volonté d'y faire face.

Nous sommes à 500% du même avis là-dessus et c'est pour ça que je ne peux pas défendre les femmes qui passent leur temps à se positionner en victimes en répétant à qui veut l'entendre que les autres sont méchants avec elles.

(Je reviens au passage sur l'histoire des chouineuses. Je ne te visais absolument pas, mais je pensais à certaines collègues qui ne font que ça depuis des années sans jamais corriger le tir. C'est malheureux, mais il y a des gens qui ont besoin d'attention et se poser en victime est un moyen d'être au centre de l'attention. Ce qui leur apporte bien plus que les situations auxquelles ces personnes prétendent aspirer. Y compris quand la vie leur offre des solutions qu'elles balayent de la main avec des excuses plus ou moins valables.)
Citation:
Enfin et surtout, la notion de réussite est propre à chaque personne, ce n'est vraiment pas à toi de décider qui est gagnant ou perdant dans la vie, qui a réussi et qui a échoué.

Pour moi, la personne qui réussit est celle qui atteint les objectifs qu'elle s'est fixée et qui fait ce qu'elle veut faire et qui la rend heureuse. (Si on fait quelque chose qu'on veut, mais qu'on est malgré tout malheureux, c'est qu'il y a un problème ailleurs à régler.) Encore faut-il avoir des objectifs à la base. Et y a plein de gens qui avancent sans aucun projet de vie (ou juste en suivant celui de la Société : carrière-mariage-maison-enfant-retraite).
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
e m
Mangaversien·ne


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 16/04/19 23:22    Sujet du message: Répondre en citant

Corti a écrit:
Peu importe de savoir pourquoi elles ne s'inscrivent pas dans les clubs, ce n'est pas le propos.

Ça fait quand même parti du propos. [/quote]
Non pas vraiment. Je me répète, mais le propos c'était uniquement de montrer que les filles qui s'intéressent aux foot sont moins nombreuses que les garçons.
À aucun moment il n'était question des raisons pour lesquelles elles sont moins nombreuse à pratiquer ce sport.

Sinon d'accord pour le reste de ton message.

Sauf pour ce point :
Citation:
De là à déduire qu'elle a fait du mauvais boulot parce que c'est une femme, c'est absurde. Elle a juste fait une faute professionnelle, rien de plus.

Je n'ai pas dit qu'elle avait fait du mauvais boulot parce qu'elle est une femme.
Un traducteur aurait aussi pu se tromper.


*******************
J'ai rarement vu autant de mauvaise fois sur un forum. Je trouve ça assez effrayant Choqué
Je vais essayer de répondre une dernière fois.

Therru a écrit:
e m a écrit:
Peu importe de savoir pourquoi elles ne s'inscrivent pas dans les clubs, ce n'est pas le propos.

C'est entièrement le propos. C'est à ça que devrait servir les chiffres que tu donnes, à se poser des questions sur le désintérêt apparent si on s'en tient aux chiffres des femmes pour le foot.

Je viens de répondre juste au dessus, mais encore une fois, non ce n'était pas le propos.

Tu as juste profité de mon message pour déformer mes propos et faire part de toute ta rancune à l'encontre de la moitié de l'humanité.
Parce que tu t'es persuadé qu'absolument tout ce qui arrive aux femmes c'est de la faute des hommes.


Citation:
e m a écrit:
Il y a des choses qui intéressent plus les filles que les garçons. Ou les garçons que les filles. C'est comme ça, c'est la vie.

Parce que concrètement, il n'y a rien qui prédispose plus les hommes à aimer le foot que les femmes à aimer le foot. Rien du tout, si ce n'est les stéréotypes de genre que les hommes se sont appropriés pour en tirer avantage.

Encore une fois tu n'as pas compris, ou tu fais exprès de ne pas vouloir comprendre...
Je te parlais là de centres d’intérêts, tu ramènes ça une fois de plus sur la faute des hommes.
Dans la société utopique dont tu rêves, où il n'y aurait pas d'hommes, toutes les femmes auraient donc les mêmes centres d’intérêts... Super
Personnellement ça ne me fait pas trop rêver.

Citation:
Parce que moi, en voyant tes chiffres, je me demande surtout : est-ce qu'il n'y a pas beaucoup de filles qui s'inscrivent dans les clubs de foot... Parce qu'il n'y a peut-être pas assez de clubs de foot féminin pour les accueillir, tout simplement ? ...

À ma connaissance aucune loi n'interdit à une femme de créer une entreprise ou une association ou autre.
Si ce qui existe ne convient pas, au lieu de te pleurer et maudire les autres, on se sort les doigts et on se bouge.


Citation:
Non, je t'aurais répondu que les normes de genre s'installent jeunes, que les garçons sont poussés aux activités physiques et pas les filles (qui seraient forcément des "garçons manqués" le cas échéant), que l'écart de force physique devient apparent et un sentiment de danger apparaît, que les garçons sont des gros cons à cet âge avec les filles faute d'être recadrés suffisamment ("Boys will be boys"), et qu'à l'âge adulte, c'est un peu tard pour s'y mettre.

Donc j'en déduis que si les filles ne jouent pas au foot, c'est une question de morphologie, mais aussi, ça rejoint ce que je dis au-dessus, et surtout parce que les femmes ne font pas le nécessaire pour leur créer des clubs.
Et il n'y a pas d'âge pour faire du sport. Avec un peu de volonté ça marche. Mais il faut en avoir...


[quote]
Citation:
Non, ça c'est malsain :
"Oui c'est comme ça. Sur 100, "7" est très proche de 0. Pas 93."
Ce n'est pas moi qui essaie de rabaisser à tout prix les femmes dans une fédération de sport en faisant bien comprendre qu'elles ne pèsent rien par rapport aux hommes (ce que l'article de Natth montre aussi) et en soulignant que leur nombre est proche de zéro.

Citation:
Ce qui est malsain, c'est le discours que tu tiens en enrobant ça derrière les goûts arbitraires liés aux clichés du genre et le statu-quo. ("C'est la vie")


Encore une fois, ce qui est malsain c'est de déformer les propos des autres pour essayer de leur faire tenir des propos délirants.
Relis ce que tu avais fait de mon message.
Encore maintenant tu t'es persuadé que j'ai rabaissé les filles alors que ce n'était pas du tout mon propos. Désolé pour toi, mais tu as l'esprit vraiment tordu.


Citation:
Tu emploies sans doute la même logique des chiffres avec les femmes dans les branches scientifiques ou informatiques, et tu en déduis sans doute que ce sont des branches qui ne les intéressent pas (alors que c'est bien sûr faux).

Allez, cite-moi les noms des lycées où on interdit aux filles de se diriger dans ces branches.


Citation:
Pour l'Oscar du meilleur réalisateur, la seule gagnante sur un siècle de cérémonie est Kathryn Bigelow pour "Démineurs", et seulement 4 autres femmes ont été nominées pour cette récompense. Est-ce que tu en tires comme conclusion aussi que les femmes ne veulent pas devenir réalisatrice ?
Tu penses sans doute que les personnes sont choisies sur leur compétence exclusivement et qu'il n'y a pas tout un système et une culture derrière pour garder une partie de la population à l'écart.

Non mais tout est pourri dans les oscars. Ils récompensent plus le lobbying et les copains qu'autre chose.
cf Di Caprio qui reçoit celui du meilleur acteur pour son film où il passe trois heures à se rouler dans la boue en poussant des grognements.
Ou Blackpanther qui reçoit je ne sais quel oscar grâce au lobbying de Disney.



Citation:
Non, c'est toi qui te laisses aveugler par ton sexisme, parce que le problème n'est pas les hommes en soi mais tout le système qui maintient le statu-quo et empêchent les femmes de s'épanouir dans le domaine qu'elles voudraient au même titre que les hommes. Ca et les hommes comme toi qui défendent à tout prix ce système et ces stéréotypes, bien sûr.

Je n'ai strictement rien à cirer de ce que font les filles, et mêmes les hommes.
Une dernière fois, cite-moi une loi qui interdit aux filles de choisir la filière d'études qui les intéressent, de créer leur société...
Le problème c'est les féministes qui préfèrent se plaindre pendant que d'autres se bougent, et qui viennent pleurer encore plus ensuite.
_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 17/04/19 08:29    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
(on pourrait parler de l'augmentation dramatique de l'alcoolisme chez les femmes qui est largement plus insidieux et répandu que les agressions sexuelles... et elles n'ont pas besoin des hommes pour les contraindre à boire !)

Je... Comment dire... C'est juste incroyable de voir une conséquence sans s'intéresser à la cause. Pour avoir pris en charge plusieurs femmes avec ce type de problèmes (même si j'aimerais en prendre plus en charge car beaucoup me le cachent surement), tomber dans l'alcoolisme a plusieurs origines, mais dans le cas des femmes c'est assez rarement un effet d'entraînement via des soirées, et même si ce n'est pas une statistique nationale mais à mon niveau, quand nous avons eu ce genre de cas et que nous avons pu fouiller, il y avait TOUJOURS, et je biens TOUJOURS en majuscule parce que sinon j'ai vraiment l'impression que les mâles alpha que vous prétendez être auront du mal à lire, un problème de violences sexuelles derrières (par un ex, le conjoint actuel ou le cercle familial) donc NON l'alcoolisme n'est pas plus répandu que les agressions sexuelles, ils sont liés et certainement aussi répandu et c'est à vomir de voir la conséquence sans s'intéresser à la cause. L'alcoolisme est toujours une fuite en avant, une façon de masquer la réalité, et donc toujours une conséquence (ça reste le cas pour les hommes mais je ne prends pas en charge d'hommes de part mon métier donc je ne peux pas supputer sur les casues)

aoshi85 a écrit:
plus que la considération sur un critère de sexe, de genre ou d'origine pour moi la plus grande justice c'est justement de ne pas considérer ces critères.

Mais c'est ce que nous expliquons depuis le début ! Choqué mais ça marche dans les deux sens, ça marche si une personne est méritante où elle ne l'est pas PARCE QUE c'est une femme, et si elle l'a merdé où elle ne l'a pas fait PARCE QUE c'est une femme
Du coup merci d'être d'accord Clin d'oeil
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 17/04/19 09:15    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Flore : on se connait aussi IRL Sourire


Ah ? Genre vu à une convention y a 15 ans, alors, j'imagine Clin d'oeil

Corti a écrit:
Mais pour le reste, en tous cas, pour tous les gens qui participent à cette discussion, nous avons toutes et tous les mêmes opportunités, les mêmes outils, les mêmes moyens, le même niveau culturel, la même aptitude à nous exprimer. La seule différence, ce sont les choix qu'on fait au quotidien.


Non, c'est faux, vu que les parents et les enseignants ne se comportent pas de la même manière avec les garçons et les filles. Du coup, on n'a pas les mêmes moyens, vu qu'on n'a pas reçu la même éducation.
Exemple :
https://www.europe1.fr/societe/toujours-trop-de-stereotypes-garconfille-a-lecole-2984690

Les temps de paroles des femmes sont aussi surévalués (les hommes ont toujours l'impression que les femmes parlent plus qu'elles ne le font pour de vrai) et beaucoup plus interrompues.
Donc, non, on n'a pas les mêmes moyens, ce n'est pas vrai.
Et une femme ambitieuse peut se débrouiller avec, oui, mais c'est archi-faux de dire qu'on a les mêmes moyens.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 17/04/19 10:18    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Nous sommes à 500% du même avis là-dessus et c'est pour ça que je ne peux pas défendre les femmes qui passent leur temps à se positionner en victimes en répétant à qui veut l'entendre que les autres sont méchants avec elles.


Non, on n'est toujours pas d'accord, car toi tu te sers de ce principe pour accabler, moi je m'en sers pour comprendre et voir ce qui peut être changer, ce qui a mené à ces erreurs et ces échecs et essayer de l'améliorer. Donc pas seulement prendre sur moi, mais au-delà de moi.

Tu t'en fiches des causes, seulement des résultats, et ta perception sur ces résultats est basée sur toi uniquement et ta vision du monde. Donc tout tourne autour de toi, et tu ne tiens pas compte de ce qui t'entoure, seulement ton expérience personnelle, très biaisée.

J'ai des élèves qui échouent dans ma matière, je ne me dis jamais que c'est juste un manque de travail. Cela en fait partie évidemment, mais il y a bien souvent des causes plus profondes qui influencent sur ce résultat : divorce, maltraitance, brimades, questionnements, trop de stress et de pression... Toutes des causes extérieures à ma matière seule et qui font partie d'un tout.
Pourtant, toi, tu ne verras probablement que son 4/20 et tu diras "pas assez étudié, tu dois travailler plus".

Tu manques simplement cruellement d'empathie.


@e m :
Tu brasses beaucoup de vent, je vais résumer ta pensée avec cette phrase : "When you're accustomed to privilege, equality feels like oppression."

Tout le reste n'est que paranoïa et fantasme et aveuglement des hommes qui ne comprennent rien au féminisme et ce que vivent les femmes.

Et je ne veux pas dire mais :

e m a écrit:
Non mais tout est pourri dans les oscars. Ils récompensent plus le lobbying et les copains qu'autre chose.


Si tu penses que c'est vrai pour les Oscars, pourquoi ce ne serait pas vrai pour le reste de la société, à d'autres niveaux ? Comme valoriser les sciences chez les hommes et la littérature chez les femmes, par exemple, et les pousser à se diriger vers ces branches à qui ont a assigné un genre de façon arbitraire, parce que stéréotypes ? À effacer/omettre les femmes de l'histoire scientifique et n'y laissez que les hommes, et donc faire croire qu'il s'agit d'un milieu qui convient mieux aux hommes ? Flore a laissé un lien que je t'invite à lire.

Et Black Panther a gagné trois Oscars, pour meilleure chanson originale, meilleurs costumes et meilleurs décors, entièrement mérités.


Et c'est moi qui suis agressive et de mauvaise foi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 17/04/19 13:49    Sujet du message: Répondre en citant

Flore a écrit:
Ah ? Genre vu à une convention y a 15 ans, alors, j'imagine Clin d'oeil

Y a 15 ans, certainement, mais on s'est croisés très souvent à Farfa et à Kaobang. T'as jamais dû me calculer parce que j'étais un mec Clin d'oeil
Citation:
Non, c'est faux, vu que les parents et les enseignants ne se comportent pas de la même manière avec les garçons et les filles. Du coup, on n'a pas les mêmes moyens, vu qu'on n'a pas reçu la même éducation.

Mais on s'en fout de ça ! Rien n'empêche les gens de compenser sur leur temps libre, de lire d'autres livres, de chercher d'autres modèles, d'autres instructeurs, d'autres mentors, d'autres ressources ailleurs. Bref, de ne pas se contenter de ce qu'on leur donne. Mais les gens préfèrent jouer à la console, trainer dans les bars, sortir en boîte, regarder la télé, trainer sur les réseaux sociaux ou pianoter sur leur smartphone. ça ne rapporte ni argent ni compétences. Ce sont des choix, dont chacun, à son niveau, est responsable.

Tuc : Je comprends ton approche, mais on ne parle pas de la même chose. J'ai été à Aix-en-Provence une semaine l'an dernier. Je me baladais dans les rues tous les soirs, et tous les soirs, la quasi-totalité des filles que je croisais avaient un verre d'alcool à la main et elles avaient toutes l'air jouasses. Donc, de deux choses l'une : soit ce sont toutes des comédiennes qui font bien semblant (et auquel cas, il y a des questions à se poser sur des concepts comme l’honnêteté, la sincérité et la spontanéité), soit elles ont toutes des problèmes d'antécédents familiaux (auquel cas, il faut remettre à plat l'éducation à la française). Mais dans tous les cas, elles buvaient bien. Je n'ai jamais éprouvé le besoin ni l'envie de boire de l'alcool (parce que j'en connais les effets sur les autres) et je ne pense pas être plus intelligent que la moyenne. Et pourtant, c'est moi qui passe pour un type bizarre quand je dis que je ne bois pas. Les gens n'apprennent pas leur leçons (des autres, de l'Histoire...) et refont sans cesse les mêmes erreurs parce que, par orgueil, ils/elles se croient plus fort(e)s et plus malin(e)s que les autres. Pour moi, en 2019, les gens ne devraient ni fumer, ni boire d'alcool, ni avoir d'accidents sur la route, ni avoir besoin de manger aux Restos du coeur, et tout le monde devrait savoir se protéger contre le SIDA. Parce que 35 ans de pédagogie et de prévention. Pour quoi ? Pour rien !
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 17/04/19 14:25    Sujet du message: Répondre en citant

Avant de répondre, je tiens à te dire que j'apprécie Therru, que tu aies renoncé dans tes derniers messages à ton agressivité. ça rend ton propos plus agréable à lire. Merci.

Therru a écrit:
car toi tu te sers de ce principe pour accabler

Du tout : je m'en sers pour traiter les femmes pour ce qu'elles sont. A savoir : des adultes indépendantes, intelligentes et autonomes donc parfaitement responsables de leurs choix, de leurs actes et de facto des conséquences qui en découlent. (ce qui, à mes yeux, est plus féministe que de les poser en victimes des méchants zommes, posture qui les infantilise...)

ça me paraît essentiel pour poser les bases d'une discussion saine.

Citation:
moi je m'en sers pour comprendre et voir ce qui peut être changer, ce qui a mené à ces erreurs et ces échecs et essayer de l'améliorer.


Ce que tu ne veux pas entendre à travers mon témoignage et mes expériences, c'est que j'ai déjà dépassé cette phase depuis longtemps et qu'il y a malheureusement des cas où les femmes ne veulent pas se sortir des souffrances dans lesquelles elles sont. Parce que c'est leur seule façon pour elle d'attirer l'attention. Il y a des personnes tellement cassées à l'intérieur qu'elles s'autosabotent. Et il y en a plus qu'on ne le pense. (sans compter celles qui ne veulent pas voir les causes, ni celles qui sont au contraire très lucides sur les causes mais "font avec") Néanmoins, là encore, nous sommes en 2019 et il existe des thérapies efficaces pour corriger le tir. Là encore, il faut choisir de passer la porte de psy, plutôt que celle des bars.

Citation:
Tu t'en fiches des causes, seulement des résultats,

Oui et non. Tu déplores régulièrement - à juste titre - les abus de parternalisme. Mais se poser en sauveur, pour prendre en charge des causes dont nous ne sommes pas responsables, c'est faire preuve de paternalisme. Toute la difficulté est donc d'accompagner les individus vers une vie meilleure, sans être intrusif et en leur laissant leur autonomie et leur "libre arbitre" (ou ce qui s'en rapproche le plus).

Malheureusement, j'arrive très bien à percevoir la souffrance des gens et à définir leurs causes, mais je n'ai encore jamais réussi à inverser la vapeur dans les cas auxquels j'ai été confrontés.

Citation:
et ta perception sur ces résultats est basée sur toi uniquement et ta vision du monde. Donc tout tourne autour de toi, et tu ne tiens pas compte de ce qui t'entoure, seulement ton expérience personnelle, très biaisée.

Qu'est-ce que tu sais de mon expérience personnelle ? Tu ne sais rien de moi, mais tu pars du principe que mon expérience n'a aucune valeur, parce que je serais un homme cis blanc privilégié.

Citation:
J'ai des élèves qui échouent dans ma matière, je ne me dis jamais que c'est juste un manque de travail. Cela en fait partie évidemment, mais il y a bien souvent des causes plus profondes qui influencent sur ce résultat : divorce, maltraitance, brimades, questionnements, trop de stress et de pression... Toutes des causes extérieures à ma matière seule et qui font partie d'un tout.

Je comprends mieux notre dialogue de sourds. Depuis le départ, moi je te parle de personnes adultes et exclusivement d'adultes. Évidemment que dans le cas des enfants tout est différent.

Néanmoins, ça n'invalide pas mon constat dans sa globalité : les problèmes que tu pointes du doigt montre les lacunes de l'éducation parentale. Parent, c'est un vrai métier. A temps plein. Et je pense que toutes les femmes qui prétendent, par orgueil, réussir à assumer rôle de mère et carrière professionnelle de front, se trompent (sinon, le machisme aurait déjà dû disparaitre depuis une génération).
Citation:
Pourtant, toi, tu ne verras probablement que son 4/20 et tu diras "pas assez étudié, tu dois travailler plus".

Moi, non. Mais c'était tout à fait le discours de ma mère. Très content

(avec toutes les conséquences que ça implique...)
Citation:
Tu manques simplement cruellement d'empathie.

Par rapport à toi, tu veux dire ?
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 17/04/19 15:15    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Y a 15 ans, certainement, mais on s'est croisés très souvent à Farfa et à Kaobang. T'as jamais dû me calculer parce que j'étais un mec Clin d'oeil


Euh, je dois le prendre comment ?
Je suis lesbienne donc je t'ai pas calculé ? Ou je suis féministe donc je t'ai pas calculé ? Mort de rire
Sans rire, j'ai rencontré je pense autant de garçons dans ces boutiques que de filles, je pense pas que ça puisse être lié à ton genre, du coup.
Mais je sais que pas caler qui était des gens qui savent très bien qui je suis c'est une de mes très grandes spécialités, du coup, je m'en excuse Embarassé

sushikouli a écrit:
Mais on s'en fout de ça ! Rien n'empêche les gens de compenser sur leur temps libre, de lire d'autres livres, de chercher d'autres modèles, d'autres instructeurs, d'autres mentors, d'autres ressources ailleurs.


Ca demande des ressources, du coup on n'a pas tous les mêmes moyens. S'il faut par exemple compenser sur son temps libre parce que l'éducation qu'on a reçue était bancale, on ne peut pas dire que ce soit juste (vu que d'autres n'auront pas à compenser).
Je trouve que se contenter de dire "tout le monde est capable de se bouger le cul", c'est quand même très réducteur. En plus, non, tout le monde n'en est pas capable, surtout celles et ceux à qui on a appris depuis qu'ils sont petits qu'ils n'en seraient pas capables, qu'ils n'y arriveraient jamais.

sushikouli a écrit:
Parent, c'est un vrai métier. A temps plein. Et je pense que toutes les femmes qui prétendent, par orgueil, réussir à assumer rôle de mère et carrière professionnelle de front, se trompent (sinon, le machisme aurait déjà dû disparaitre depuis une génération).


Mais du coup, que penser des pères qui prétendent réussir à assumer leur rôle de père et leur carrière professionnelle ? Par exemple un collègue qui a sa fille une semaine sur deux. Cette semaine-là, il est le parent unique de cette enfant. Il faut des concessions au travail pour être au plus proche de sa fille. Il n'en réussit pas moins sa carrière professionnelle.
Suis-je une mauvaise mère parce que je travaille ? Mais mon collègue c'est pas un souci ? Ou si, c'est un mauvais père ? Et du coup plus personne ne devrait travailler quand on a des enfants ?

Parent c'est un vrai métier, à temps plein, mais à combien de personnes, alors ? Est-ce qu'il faut une personne à temps plein pour gérer un enfant ? 2 enfants ? 5 enfants ? Deux personnes pour gérer un enfant ?
Plus on est mieux ça se passe, je dirais. Pour avoir eu un coloc et un bébé en même temps, je dirais même que le rapport 3 adultes pour 1 enfant c'est idéal Très content
Au final, quelle serait la solution selon toi, pour bien éduquer les enfants ? Je pense qu'il y a des parents 100% du temps à la maison qui éduquent très mal leurs enfants, avoir une carrière à côté c'est vraiment pas le plus important.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 17/04/19 15:44    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Tuc : Je comprends ton approche, mais on ne parle pas de la même chose. J'ai été à Aix-en-Provence une semaine l'an dernier. Je me baladais dans les rues tous les soirs, et tous les soirs, la quasi-totalité des filles que je croisais avaient un verre d'alcool à la main et elles avaient toutes l'air jouasses. Donc, de deux choses l'une : soit ce sont toutes des comédiennes qui font bien semblant (et auquel cas, il y a des questions à se poser sur des concepts comme l’honnêteté, la sincérité et la spontanéité), soit elles ont toutes des problèmes d'antécédents familiaux (auquel cas, il faut remettre à plat l'éducation à la française). Mais dans tous les cas, elles buvaient bien. Je n'ai jamais éprouvé le besoin ni l'envie de boire de l'alcool (parce que j'en connais les effets sur les autres) et je ne pense pas être plus intelligent que la moyenne. Et pourtant, c'est moi qui passe pour un type bizarre quand je dis que je ne bois pas. Les gens n'apprennent pas leur leçons (des autres, de l'Histoire...) et refont sans cesse les mêmes erreurs parce que, par orgueil, ils/elles se croient plus fort(e)s et plus malin(e)s que les autres. Pour moi, en 2019, les gens ne devraient ni fumer, ni boire d'alcool, ni avoir d'accidents sur la route, ni avoir besoin de manger aux Restos du coeur, et tout le monde devrait savoir se protéger contre le SIDA. Parce que 35 ans de pédagogie et de prévention. Pour quoi ? Pour rien !

Non effectivement on ne parle pas de la même chose, tu parles d'alcool festif dont une partie des consommatrices sont peut être alcooliques (c'est une des définitions de l'alcoolisme, l'alcoolose) et je parle de l'alcoolisme chronique
Là tu parles d'alcoolisme pour des "femmes qui ont un verre à la main" (et j'espère que tu penses la même chose quand tu vois un homme un verre à la main sinon c'est du sexisme ^^) mais en fait ce que je vois dans ce que tu décris, c'est plutôt des habitudes de consommation qui se sont égalisées entre les hommes et les femmes, les femmes en effet rattrapent les hommes pour la consommation d'alcool (mais sans parler d'alcoolisme) et d'ailleurs aussi de tabac, ce n'est pas une bonne chose en terme de santé publique, mais c'est quand même à différencier de l'alcoolisme

Après la différence principale que je trouve entre toi et moi au niveau des réflexions, c'est que j'ai l'impression que tu pars du principe que tout est lié à des choix personnels : les gens échouent parce qu'ils n'ont pas fait assez d'effort, parce qu'ils n'ont pas saisi l'opportunité quand elle se présentait etc... Là ou, même si on ne peut pas nier l'importance de l'effort (la société ne peut pas tout), la société à un poids sur la réussite ou l'échec de chacun. C'est la société qui fait qu'en fonction de notre sexe, notre couleur de peau, notre orientation sexuelle etc... nous n'avons pas les mêmes chances
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 17/04/19 16:19    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
les gens échouent parce qu'ils n'ont pas fait assez d'effort, parce qu'ils n'ont pas saisi l'opportunité quand elle se présentait etc...


Hey, pourtant notre président soutient le droit à l'échec !
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 17/04/19 16:44    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
mon expérience n'a aucune valeur, parce que je suis un homme cis blanc privilégié.


Bravo, enfin une parole sensée.

Laisse s'exprimer les femmes qui vivent vraiment ces situations et écoute-les en silence.
Laisse ton ego et tes avis de côté et apprend l'humilité.

C'est bien plus humain, intéressant et enrichissant que de vouloir absolument t'insérer dans une conversation à laquelle tu n'appartiens pas.

Je t'invite à écouter des podcasts comme par exemple "Les Couilles sur la table", qui aborde une problématique différente dans chaque épisode, et où les invité.es sont aussi bien des hommes que des femmes selon le sujet et leur spécialité.


https://www.binge.audio/tag/les-couilles-sur-la-table/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 17/04/19 17:55    Sujet du message: Répondre en citant

Flore a écrit:
Euh, je dois le prendre comment ?

Que l'abus de premier degré est dangereux pour la santé Clin d'oeil
Citation:
Ca demande des ressources, du coup on n'a pas tous les mêmes moyens. S'il faut par exemple compenser sur son temps libre parce que l'éducation qu'on a reçue était bancale, on ne peut pas dire que ce soit juste (vu que d'autres n'auront pas à compenser).

Mais c'est vrai pour tout : pour la santé, pour les aptitudes physiques... Les champions olympiques sont champions olympiques parce qu'ils s'entrainent tous les jours depuis tout petits. Parce que derrière il y a une stratégie et des choix de vie (peu enviables de mon point de vue) destinés à atteindre un objectif et obtenir des résultats. Sans aller dans cet extrême, nous avons toutes et tous à compenser avec nos qualités et nos défauts, tout en apprenant et perfectionnant nos compétences respectives.
Citation:
Je trouve que se contenter de dire "tout le monde est capable de se bouger le cul", c'est quand même très réducteur. En plus, non, tout le monde n'en est pas capable, surtout celles et ceux à qui on a appris depuis qu'ils sont petits qu'ils n'en seraient pas capables, qu'ils n'y arriveraient jamais.

Résister à la pression sociale, c'est aussi une aptitude et une aptitude qui s'apprend. Mais plus largement, la vie n'est qu'une succession de choix et d'opportunités. Exemple : aujourd'hui, Melvin a posté une annonce de directeur de collection chez Panini. Je rejoins Gemini : nous sommes au moins 10 ici à avoir suffisamment de compétences pour pouvoir postuler. Mais qui aura le courage de tenter l'expérience ? Je suis prêt à parier que si on faisait un test, le camp des filles aurait plus d'excuses pour ne pas tenter que celui des garçons. Vous faites ce que vous voulez, mais moi j'y vois là une opportunité, et je réfléchis très sérieusement à la question. Et pour moi, la vraie différence entre les gens qui réussissent et ceux qui échouent, c'est l'audace. Plus que la compétence.
Tuc a écrit:
Là tu parles d'alcoolisme pour des "femmes qui ont un verre à la main" (et j'espère que tu penses la même chose quand tu vois un homme un verre à la main sinon c'est du sexisme ^^)

Un homme qui boit, c'est un rival en moins ! Maléfique
Citation:
mais en fait ce que je vois dans ce que tu décris, c'est plutôt des habitudes de consommation qui se sont égalisées entre les hommes et les femmes

Peut-on vraiment se réjouir de se genre de victoires pour l'égalité des sexes ? (Elles pourraient copier les trucs positifs, au moins...)
Citation:
les femmes en effet rattrapent les hommes pour la consommation d'alcool (mais sans parler d'alcoolisme) et d'ailleurs aussi de tabac, ce n'est pas une bonne chose en terme de santé publique, mais c'est quand même à différencier de l'alcoolisme

T'es vraiment naïf au point de penser que sur le long terme ça n'aura pas de conséquence(s) ? (en ce qui me concerne, si ça dépasse un verre par semaine, c'est éliminatoire)

Y a un an ou deux, je lisais une interview de Bradley Cooper qui disait avoir arrêté l'alcool et la drogue au début de sa trentaine pour éviter de foutre sa vie en l'air. Quand je vois l'évolution de sa carrière depuis, je ne peux pas m'empêcher de lui donner raison (acteur, chanteur, réalisateur, musicien...). Une mangaka m'a récemment dit la même chose : elle n'a jamais été aussi créative, productive et inspirée que depuis qu'elle a arrêté l'alcool.
Citation:
c'est que j'ai l'impression que tu pars du principe que tout est lié à des choix personnels : les gens échouent parce qu'ils n'ont pas fait assez d'effort, parce qu'ils n'ont pas saisi l'opportunité quand elle se présentait etc... Là ou, même si on ne peut pas nier l'importance de l'effort (la société ne peut pas tout), la société à un poids sur la réussite ou l'échec de chacun. C'est la société qui fait qu'en fonction de notre sexe, notre couleur de peau, notre orientation sexuelle etc... nous n'avons pas les mêmes chances

C'est un peu plus compliqué que ça. Mais par exemple, choisir de débattre ici, c'est un choix qu'on fait. Si ça ne nous apporte pas quelque chose, si on n'en tire pas un enseignement, alors c'est une perte de temps sacrifié à autre chose. Après, un échec, c'est pas grave, dès lors qu'on sait rebondir dessus. Lire le très bon "Les vertus de l'échec" de Charles Pépin.

Corti : En attendant, je trouve que Macron est un bon modèle de réussite. Sorti de nulle part, en un an et demi, il a créé son parti politique (avec ses initiales en plus #megalo Mort de rire), a été élu président, et fut le premier président de moins de 40 ans de la Ve République. Il a passé magistralement toutes les barrières que n'importe qui aurait conservé sur sa route. Indépendamment de toute considération morale ou politique, il s'est donné les moyens de ses ambitions et a atteint ses objectifs. Et ça marche aussi avec sa femme : mariée et mère de famille, elle a tout quitté pour partir avec un de ses élèves arrivé 25 ans après à la tête de l'état. Personnellement, je ne crois pas à une coïncidence, je pense qu'elle savait très bien ce qu'elle faisait. Et ça mérite aussi beaucoup de respect. Encore une fois, ce sont des choix.

Therru : Tu viens de confirmer que derrière l'égalité hommes-femmes, tu souhaite la suprématie des femmes sur les hommes, que tout ce qui t'importe c'est d'avoir raison et tu te fiche de savoir qui sont tes interlocuteurs (et leur passé) au-delà de tes préjugés. C'est toi qui a un égo démesuré, et qui manque d'humilité et d'empathie. (je confirme donc ce que je disais précédemment sur les projections) Je te pensais vraiment plus ouverte d'esprit que ça. Tant pis.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 17/04/19 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mais c'est vrai pour tout : pour la santé, pour les aptitudes physiques... Les champions olympiques sont champions olympiques parce qu'ils s'entrainent tous les jours depuis tout petits. Parce que derrière il y a une stratégie et des choix de vie (peu enviables de mon point de vue) destinés à atteindre un objectif et obtenir des résultats. Sans aller dans cet extrême, nous avons toutes et tous à compenser avec nos qualités et nos défauts, tout en apprenant et perfectionnant nos compétences respectives.


Ton argument est pertinent, mais pas dans le sens que tu penses. Au final, il n'y qu'un champion. Pour tout un tas de raisons qui font que les autres ne peuvent pas battre le champion.

Donc même si les femmes se battent, font des efforts et tout ce que tu dis, au final, ce n'est pas sûr qu'elles puissent gagner. En tout cas, elles partent avec des handicaps dans cette course, handicaps qu'elle ne devrait avoir.

Concernant Macron, il a eu la "chance" de tomber dans un concours de circonstances. Du temps de Mitterrand, voir même de Chirac, il aurait bouffé les pissenlits. Pour moi, histoire et homme sont entremêlés. L'homme fait l'histoire, comme l'histoire fait l'homme.

D'ailleurs, c'est amusant de voir que cette expression ne présente.. Que les hommes.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 17/04/19 23:30    Sujet du message: Répondre en citant

Corti a écrit:
Ton argument est pertinent, mais pas dans le sens que tu penses. Au final, il n'y qu'un champion. Pour tout un tas de raisons qui font que les autres ne peuvent pas battre le champion.

Pour moi, le véritable problème de la société patriarcale, il est là. C'est ce besoin d'avoir une personne au-dessus de toutes les autres. C'est un système foireux qui attire jalousie et convoitise, tout en maintenant un esprit malsain de compétition au lieu de miser sur la coopération.

Si on envisage les choses par le prisme de "l'instant présent", un champion ne l'est que le temps de sa victoire (généralement quelques secondes) et le temps qu'on lui attribue cette victoire. C'est finalement peanuts. Mais comme ça fait rêver les gens... ça les maintient dans l'envie et la frustration et ça les rend manipulables.

Et l'exemple donné des Oscars ne résout pas le problème. ça montre juste que ce qui compte, ce sont les apparences et la satisfaction narcissique d'un besoin de reconnaissance (pour justifier son existence à soi-même et aux yeux des autres). Mais c'est de la poudre aux yeux. Robin Williams a eu un parcours qu'on peut objectivement évaluer comme réussi et exemplaire. Ce qui ne l'a pas empêché de se suicider. ça montre bien - comme le faisait remarquer Therru - que la réussite est très subjective et n'empêche pas la souffrance intérieure.
Citation:
Donc même si les femmes se battent, font des efforts et tout ce que tu dis, au final, ce n'est pas sûr qu'elles puissent gagner. En tout cas, elles partent avec des handicaps dans cette course, handicaps qu'elle ne devrait avoir.

Tu crois vraiment que la situation changerait s'il n'y avait plus un seul homme sur Terre ?

Tu crois que les hommes ne subissent jamais de revers ni de défaites ? Les femmes n'ont pas le monopole de l'échec ^^
Citation:
Concernant Macron, il a eu la "chance" de tomber dans un concours de circonstances. Du temps de Mitterrand, voir même de Chirac, il aurait bouffé les pissenlits.

Peut-être. Peut-être pas. On n'en sait rien. On n'est pas là pour parler uchronie. Moi, je m'en tiens aux faits objectifs et concrets.

Je constate aussi que JM Le Pen, Jean-Luc Mélanchon, Olivier Besancenot, Arlette Laguillet, et Eva Joly, les plus grandes gueules du monde politique, n'ont jamais été élus. La colère, ça fait de l'audience à la télé (comme les féministes), mais au moment de voter, les gens préfèrent tempérer et les comportements plus raisonnables et mesurés...
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 18/04/19 09:32    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Exemple : aujourd'hui, Melvin a posté une annonce de directeur de collection chez Panini. Je rejoins Gemini : nous sommes au moins 10 ici à avoir suffisamment de compétences pour pouvoir postuler. Mais qui aura le courage de tenter l'expérience ? Je suis prêt à parier que si on faisait un test, le camp des filles aurait plus d'excuses pour ne pas tenter que celui des garçons. Vous faites ce que vous voulez, mais moi j'y vois là une opportunité, et je réfléchis très sérieusement à la question. Et pour moi, la vraie différence entre les gens qui réussissent et ceux qui échouent, c'est l'audace. Plus que la compétence.


Mais totalement un camp de filles aura plus d'excuses ! C'est la preuve que le sexisme existe : tu vas pas me faire croire que c'est dans les gênes, l'audace (en tout cas pas sur le chromosome Y, quoi).
Les filles ont été EDUQUEES pour se trouver des excuses et ne pas y aller. Et OUI, tout le monde est d'accord avec toi, on peut trouver EN SOI la force d'aller au-delà de cette éducation et d'y aller quand même. Mais -en moyenne-, un mec n'a pas à remettre en cause sa perception de la vie et de la société pour faire preuve d'audace, une femme oui ! C'est CA qu'on essaie de dénoncer. Ce sera naturellement plus facile pour un mec, parce qu'on lui appris que c'était son rôle de mec, de foncer, de risquer.
D'ailleurs le sexisme est tout aussi (voir plus) destructeur pour les hommes. L'injonction à la virilité peut être tout aussi dure à vivre, a priori (j'imagine, je suis pas un mec).

En tout cas si t'es pris chez Panini, on n'aura pas plus d'espoir de voir du Takemiya Keiko publié en français Mort de rire Qu'est-ce que tu aimerais sortir, si t'étais pris ? Je pense que ça ferait un super thread ici, ça Très content

Sans rire, oui, ce serait intéressant que les filles d'ici montent une maison d'édition, mais on n'aurait aucun titre commercialement vendeur pour compenser tous les fours qu'on veut sortir Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 108, 109, 110, 111  Suivante
Page 109 sur 111

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation