Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

{KANA} (8)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 90, 91, 92, 93, 94  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 27/02/18 19:19    Sujet du message: Répondre en citant

Et je suis toujours ravi de pouvoir lire tous les mois soit un tome d'Hayate, soit un de Zettai karen children, 2 séries qui sont de gros bides et qui font plus de 50 tomes. Le seul "reproche" que je ferais à l'éditeur, c'est de ne toujours pas proposer d'édition deluxe pour Slam Dunk et Yu Yu Hakusho. Mais vu tout ce qu'il fait par ailleurs, ça reste secondaire.

Accessoirement, je suis content de voir que le site de Paoru continue (même s'il avait une excellente raison de le mettre en pause, d'après son introduction à l'interview).
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 28/02/18 23:19    Sujet du message: Répondre en citant

à propos de March Comes in like a lion...

Christel Hoolans a écrit:
Nous savions très bien que le potentiel commercial de la série n’était pas énorme, même si elle nous faisait envie depuis très longtemps car nous sommes l’éditeur de Honey and Clover que nous avions adoré – et que nous adorons l’univers de cette auteure en général.
Le graphisme est vraiment beau mais le titre est assez complexe : c’est censé être un titre mixte, le dessin est mignon mais il est question d’une tranche de vie assez contemplative donc plutôt adressée à un public féminin. Or, les femmes adultes, même si elles ont lu des mangas plus jeunes, sont bien souvent passées à autre chose après 30-40 ans. On touche un public assez restreint, et le titre est donc difficile à placer sur le marché. Et je pense que tout le monde a pensé la même chose.
Après comme nous l’aimons beaucoup nous avons fini par nous lancer car nous devons continuer à fonctionner au coup de cœur aussi. C’est ça aussi le travail d’un éditeur, au-delà des enjeux commerciaux…
... Evidemment tu fais attention à ne pas couler ta boite mais il faut aussi se lancer sur ce genre de titre. Nos collections Made In et Sensei sont dans cet esprit. Nous y publions des titres qui n’ont pas forcément vocation à devenir de grand succès. Un Matsumoto TAIYÔ ou un Inio ASANO n’a jamais fait de grands cartons mais nous pensons qu’il est important qu’il y ait ce genre de titre sur le marché…
Sinon vous ne seriez pas éditeur, vous seriez comptables…


Pour cette citation : juste un grand merci !
Qu'est-ce que ça fait du bien de voir qu'il reste quelques éditeurs avec cette vision de leur métier. Et non, ils ne sont pas nombreux selon moi à faire peser ainsi les coups de coeur face aux enjeux commerciaux sur des séries longues en plus. Qui d'autre aurait sorti March Comes in like a lion, Kamakura Diary ou le Pavillon des Hommes franchement ?
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 01/03/18 02:14    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
il reste quelques éditeurs avec cette vision de leur métier. Et non, ils ne sont pas nombreux selon moi à faire peser ainsi les coups de coeur face aux enjeux commerciaux sur des séries longues en plus.

"quelques" ? Tu m'excuses si j'ai bondis sur ma chaise ?
Bruno (Akata), Ahmed (Ki-oon), Stéphane (Lézard Noir), Benoît (IMHO) : personne n'a de doute sur la passion qu'ils mettent dans leur travail
J'ajoute :
Pascal (Tonkam) : qui a au moins porté Jojo en qui plus personne ne croyait
Pierre (ex-Pika) : qui a cru en Nodame Cantabile et 7 SEEDS
Kim (ex-Pika) : qui a cru en Chihayafuru
Olivier et Pierre-Alain chez Nobi-Nobi
Karim chez Isan
Greg (Kurokawa) : qui a sorti Kimi wa pet, 2 Hidenori Hara et qui porte Ippo (sans parler de l'original et excellent "Traits de famille" à paraître sous peu)
Johanna et Iker (Soleil)
Wladimir (Casterman) a qui on doit récemment le magazine Pandora, et pour qui Cavale vers les étoiles était l'an dernier un vrai coup de coeur (sans parler des oeuvres de Mari Yamazaki)
Stéphane (ex-Glénat) : avec ses titres vintage
Dominique (et ses nombreux ex ^^) : ses titres "à messages"
Arnaud (Doki-doki) : qui n'a jamais caché sa déception devant l'échec commercial du Cortège des 100 démons
Jacques Glénat : les Gouttes de Dieu ou Vertical
Je ne connais pas les gens de chez Black Box et Taifu, mais au regard de leurs choix respectifs au fil des ans, je n'ai aucun mal à croire à l'aspect "coup de coeur" de leur catalogue.

Je ne me prononce pas pour Satoko (Glénat), Guy Delcourt, Sam (Komikku) et Mehdi (Pika), dont je ne connais pas vraiment les goûts de lecteurs. Et il reste le cas Panini, qui a tout de même sorti Le Cheminot, Banana Fish, Planètes, Happy! et qui a tenté -bien qu'arrêtés- Princesse Kaguya, Ane no Kekkon et plusieurs Tsutomu Takahashi (dont je pense qu'ils sont fans malgré tout).

On peut débattre sur plein de choses, on peut en nuancer plein d'autres et en critiquer un paquet. Mais s'il y a un point sur lequel la grande majorité des éditeurs de mangas en place sont inattaquables (pour ne pas dire tous), c'est bien sur leur attachement à leur travail d'un point de vue passionnel. (Et c'est pas parce que certains choix ne te parlent pas - ou qu'ils ne les crient pas sur la place publique - que ce ne sont pas des coups de coeur Clin d'oeil )

On pourrait aussi partir du principe que tous les livres publiés par un éditeur sont des coups de coeur ? Pourquoi pas, après tout ?

Tout ceci étant dit, et pour aller dans ton sens, il y a une chose que je n'ai jamais entendue dans la bouche d'aucun éditeur c'est : "cette série était géniale au début, mais depuis tel tome c'est devenu tout pourri" ou "à partir de tel volume, j'ai vraiment regretté de l'avoir achetée".

Citation:
Qui d'autre aurait sorti March Comes in like a lion, Kamakura Diary ou le Pavillon des Hommes franchement ?

Si j'avais été éditeur, je n'aurais jamais misé sur March... qui est un choix suicidaire inadapté au marché français. Et je trouve un peu absurde de torpiller sciemment sa trésorerie ("on sait qu'on fait une erreur, mais on la fait quand même"), même sous couvert de passion ou de coup de coeur. Et c'est vachement plus facile d'aller dans cette direction quand on a un groupe comme Media Participation derrière que lorsqu'on est éditeur indépendant. Quant aux deux autres titres, je les auraient très bien vus chez Bruno.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 01/03/18 06:15    Sujet du message: Répondre en citant

Indirectement, le fait de proposer régulièrement des coups de coeur et de les traiter comme il faut, avec une parution régulière, c'est quelque chose qui peut rapporter sur le long terme, même si la série bide.

Quand Kana sort un titre, même si je n'achète pas forcément tout, je jette au moins un coup d'oeil sur le premier tome, à moins que je sache par avance que le thème ne m'intéressera pas (c'est pour ça que je ne fais pas pareil avec Le lézard noir ou IMHO, dont les thèmes principaux du catalogue ne me "parlent" pas). Ca ne veut pas dire que je l'achèterai forcément mais ça lui donne une chance, chance qu'il n'aurait pas eu chez un autre éditeur. Pour prendre un exemple récent, j'ai commencé Banale à tout prix, le dernier shojo de l'éditeur. S'il était sorti chez Soleil, je ne l'aurais même pas remarqué (auteur que je ne connaissais pas, couverture peu engageante, titre français bof).

Et puis, comme tu dis, Kana a un grand groupe derrière lui. Mais c'est également le cas d'autres éditeurs et ceux-ci ne traitent pas aussi bien leurs titres qui ne fonctionnent pas.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 01/03/18 09:36    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Pour ma part, je n'aurai jamais cru que "Machin-truc Lion" sortirait un jour en français, tant j'estime invendable la série pour la grosse majorité du public francophone.

Je pense comme Cyril, sauf que j'aime bien (globalement) ce que sort IMHO et Le Lezard Noir (au fait, Cyril, les publications du Lézard ont vraiment changé de style).

Et je n'arrive pas à défendre tous les éditeurs comme l'a fait Sushi. Je ne parles pas de leur passion pour le manga mais pour leur catalogue actuel qui ne me parle plus du tout pour les historiques (Glénat, Pika, Delcourt, Ki-oon, etc.).

Kana est le seul gros éditeur qui m'intéresse vraiment en ayant un catalogue très diversifié et étant très fiable. Après, tout ne m'intéresse pas, bien au contraire, mais il y a tellement de diversité...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 01/03/18 10:25    Sujet du message: Répondre en citant

sushi >> Je comprends ta volonté de défendre tous les éditeurs, mais autant je te rejoins sur les indépendants et Sakka - puisqu'ils font souvent de leur différence et de leur capacité à dénicher des oeuvres inattendues leur fond de commerce - autant cela me parait plus discutable pour les concurrents direct de Kana (et un Panini Manga qui ne joue plus dans la même cour depuis des lustres).

Oui, Stéphane Ferrand a a poussé Glénat à publier du Moto Hagio, du Kaze, du Ashita no Joe... Mais plusieurs licences qu'il avait lancées n'ont pas été poursuivies (Captain Tsubasa et Jabberwocky se sont arrêtées à la fin de leur première série), au moins une série a été interrompue (Cyborg 009), et l'éditeur a fini par se séparer de lui (dans des conditions que je ne connais pas).

Dans ses premières années, la politique éditoriale de Generation Comics m'a surtout semblé dictée par le succès d'un titre au Japon, sans doute en partant du principe qu'il devrait aussi fonctionner en France. Je n'ai pas les chiffres de Princesse Kaguya, mais pour Banana Fish, c'était flagrant.

Surtout, je crois qu'il existe une confusion entre le responsable/directeur éditorial et l'éditeur lui-même. Autant les deux peuvent se confondre chez les indépendants, autant dans les autres cas, il s'agit d'employés (voire de sous-traitants). Le responsable ou directeur éditorial peut avoir la meilleure bonne volonté du monde - et je n'ai aucun doute que la majorité d'entre eux sont des passionnés - si par derrière, l'éditeur lui dit "ce n'est pas rentable", il ne peut pas faire grand chose.

Tu cites 7Seeds, Nodame Cantabile, Princesse Kaguya, Ane no Kekkon, nous pourrions ajouter Onmyoji, Le Pacte des Yokais, RiN, Orange Chocolat, Gundam the Origin, Le Prince, la Sorcière et les Princesses,... Des titres maltraités par leur éditeur respectif, abandonnés plus ou moins officiellement, ou publiés lorsqu'il y avait un trou dans le planning (je n'aurais pas cru que nous verrions le bout de Nodame Cantabile). Chihayafuru se maintient à un rythme trimestriel, mais pour combien de temps ?

Autant ces procédés peuvent se comprendre chez les indépendants, qui jouent leur survie, autant quand tu publies du One Piece, du Fairy Tail, du Attaque des Titans, et par extension du Titeuf, tout Marvel Comics, ou du Walking Dead, c'est beaucoup plus dur à avaler. Et en même temps, ces éditeurs n'en seraient pas là aujourd'hui s'ils n'avaient pas été amenés à un moment donné à privilégier leurs bénéfices à leur lectorat.

C'est là que Kana se démarque : dans cette cohérence entre la responsable éditoriale et l'éditeur, et la volonté de ce-dernier de proposer des titres malgré leur faible potentiel tout en les assumant jusqu'au bout. En termes d'image de marque, il suffit de lire les messages ci-dessus pour constater que Kana profite pleinement de cette politique. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 01/03/18 12:25    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Pierre (ex-Pika) : qui a cru en Nodame Cantabile et 7 SEEDS
Kim (ex-Pika) : qui a cru en Chihayafuru
Stéphane (ex-Glénat) : avec ses titres vintage
Bruno (Akata) et Dominique (et ses nombreux ex ^^) : ses titres "à messages"

Lol, tu cites leur ancien poste mais bon le passé, c'est le passé, le Tonkam qui reprend Jojo n'existe plus hein. Justement, ils se sont tous fait dégagés pour des raisons commerciales par leur boss ou l'actionnaire ou pour des divergences de point de vue sur l'orientation alors que leur boulot était un vrai travail d'éditeur donc bon Delcourt, Pika et Glénat sont loin d'être des modèles...
Quand au célèbre Pierre Valls champion de la purge de catalogue arrivé chez Kazé désormais après des choix plus que discutables sur la fin chez Pika et un passage éclair chez Delcourt laisse moi rire tu cites 7 Seeds qu'il a stoppé, c'est énoooorme.
Quand à Delcourt (avec tous ses shônen fan service ou les Rumik Theater laissés de côté pour UN seul tome), Kurokawa (qui lâche Kaoru Mori après un échec, et abandonne le shôjô "quali" pour ne faire QUE du shôjô mainstream), Jacques Glénat ok il aime le pinard et l'escalade, c'est tout, mais bon le catalogue globalement est en train de sacrément souffrir pour les amateurs un peu exigeants depuis le départ de Stéphane Ferrand justement et je ne parle pas du papier choisi pour imprimer ses séries à moindre coût.

Quand tu vois les prix décernés au Japon et que des séries récompensées et excellentes en 5 ou 6 tomes n'arrivent même pas chez nous. Quand tu vois des auteurs importants ignorés. Quand tu vois Urasawa qui doit supplier pour que l'on édite Yawara en France. Quand tu vois des modes comme les mangas de chats, ou les adaptations de jeux vidéos depuis 2 ans avec des filons que l'on exploite jusqu'à saturation. Non je ne trouve pas qu'il y ait pléthore d'éditeurs qui fonctionnent encore au coup de cœur maintenant et là je parle surtout des 10 plus gros qui ont dans leurs catalogues des ventes assurées et de quoi faire quelques paris. Kana prend clairement plus de risques que d'autres et je leur dit merci pour cela.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 01/03/18 13:09    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
Quand au célèbre Pierre Valls champion de la purge de catalogue

Je n'apprécie pas spécialement Pierre Valls en tant que responsable éditorial, mais je ne m'avancerais pas concernant sa responsabilité dans les purges de catalogue effectuées lors de ses passages chez Pika, Delcourt, et aujourd'hui Kaze Manga. Je suppose que les décisions viennent de plus haut, et que lui ne peut que s'exécuter. Après, est-il disposé à défendre chaque titre face à sa hiérarchie avec la même verve qu'un Dominique Véret dans le bureau de Guy Delcourt, ça, c'est une autre histoire.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 01/03/18 13:13    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que je pense, c'est que 7 SEEDS a eu le malheur de ne pas être chez Kodansha. C'est cette raison, je pense, qui a poussé Pika à continuer Nodame Cantabile.

On avait demandé à Pierre Valls avec herbv pourquoi le choix de 7 SEEDS qui tranchait beaucoup avec le reste du catalogue. Et Valls a parlé d'un coup de coeur personnel, tout simplement. Je m'en remets difficilement aussi de cet arrêt, mais je sens que lui aussi n'a pas facilement dû stopper le titre.

Même Dominique Véret, malgré sa verve, disait avoir souvent du mal à défendre ses titres sur les dernières années de collaboration avec Delcourt.

Je salue aussi le travail de Kana, surtout pour la disponibilité des titres (on cherche un titre, quasi tous les tomes sont dispo), mais aussi et surtout le fait de réussir à continuer les séries même des ventes comme Nekomura-san qui ont encore moins de lecteurs et lectrices que Onmyôji. ça c'est quand même très fort, et c'est ce qui m'impressionne beaucoup!

Quant à March comes in like a lion, je pense que Kana a attendu tout ce temps car l'anime est aussi arrivé. ça aide mine de rien.

Je ne sais pas du tout si Bruno était intéressé par Le Pavillon des hommes ou Kamakura Diary. En revanche, j'ai eu l'impression que c'était le cas pour Le requiem du roi des roses.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
EdenA
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Nov 2007

Message Posté le : 01/03/18 13:31    Sujet du message: Répondre en citant

Melvin > Rien à redire, je plussoie totalement.
Le cas Kana reste à part pour moi, surtout qu'il se poursuit encore aujourd'hui (alors que les autres "gros" laissent tomber et que seuls quelques "petits" parfois plus si "petits" se mettent doucement à oser des choix peu vendeurs)


Dernière édition : EdenA le 01/03/18 15:38; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 01/03/18 14:40    Sujet du message: Répondre en citant

Est-ce que c'est à l'époque de Stéphane Ferrand que Glénat avait repris Naru Taru et Michael le chat qui danse ?
Juste pour confirmer mes impressions sur le lien concernant cet éditeur, son catalogue et son directeur de collection.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 01/03/18 15:14    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Il faudrait que je lui demande (j'ai justement un mail à lui faire). Stéphane a été directeur de collection chez Glénat de 2007 à 2015.

C'est bien lui qui a relancé Naru Taru, d'après un dossier sur BoDoï

Après contrôle des dates de publication de la réédition de What's Michael ?!, ça serait aussi lui...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 01/03/18 15:35    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Cyril a écrit:
Pour prendre un exemple récent, j'ai commencé Banale à tout prix, le dernier shojo de l'éditeur. S'il était sorti chez Soleil, je ne l'aurais même pas remarqué (auteur que je ne connaissais pas, couverture peu engageante, titre français bof).

Au fait, j'avais oublié de répondre à ce point. J'ai aussi commencé Banale à tout prix car il était chez Kana (après, en PDF presse, le risque est plus que limité et ça ne fait pas de vente pour l'éditeur).

Par contre, je connaissais l'auteure grâce ou à cause Mort de rire d'Akata et je peux dire que je ne supporte pas Moving Forward (mais je l'achète pour les offrir à ma filleule pour qu'elle ne lise pas des shôjo Pika / Panini / Soleil). Et bien, malgré tous les défauts énumérés par Cyril, ça se lit très bien. Je pense même acheter la série pour l'offrir à ladite filleule (je lui achète aussi des mangas Kana). Non, T. je ne te les passerai pas avant, c'est trop "romance lycéenne classique", ton cœur ne supporterais pas toute cette douceur et cette banalité Mort de rire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 01/03/18 17:11    Sujet du message: Répondre en citant

herbv >> Panini Manga bon goût en matière de shôjo. La Nouvelle Vie de Niina, quelle claque ! Dommage qu'ils aillent rarement au bout...
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 01/03/18 18:15    Sujet du message: Répondre en citant

@Melvin : Donc, le lézard Noir sort du Mochizuki, c'est génial. Pika le fait des années avant (et réédite même la série malgré son faible potentiel), et ça ne compte pas ? (c'est qu'un exemple - je peux aussi évoquer la première parution de Takeshi Obata chez Manga Player, ou les mags de prépubs à la japonaises... si c'est pas une prise de risque...) Deux poids, deux mesures ?



J'en profite au passage pour faire remarquer que personne n'en parle, mais Pika vient non seulement de lancer un titre Shûeisha, mais issu du Shônen Jump...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 90, 91, 92, 93, 94  Suivante
Page 91 sur 94

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation