Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[JOJO'S BIZARRE ADVENTURE] Vos avis (4)
Se rendre à la page : 1, 2, 3 ... 29, 30, 31  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
IKKIsama
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Déc 2006
Localisation : Caen

Message Posté le : 05/06/08 23:53    Sujet du message: Répondre en citant

Récemment, me baladant dans les allées d'une grande surface parisienne, j'ai aperçu le coffret français des DVD ((la réédition du coffret light apparemment)) et j'ai été assez choqué par ce qu'on peut lire derrière: un petit texte avec à la fin cette phrase : "Un must du cyberpunk" .... Faudrait qu'ils arrêtent de fumer la moquette chez Déclic Images. Roulement des yeux

J'ai aussi pu lire ça dans "Dico Manga : Le dictionnaire encyclopédique de la bande dessinée japonaise" : "Araki commence en 2004 Steel Ball Run, le 7ème cycle de la série Jojo dont l'héroïne est une femme." Euh, non! Confus
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blazman
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 08 Mai 2008

Message Posté le : 06/06/08 07:02    Sujet du message: Répondre en citant

La suite de l'article de Dico Manga etant : "les personnages ont deux bras et deux jambes et font des actions pendant plusieurs volumes".
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
namtrac
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 06/06/08 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
dont l'héroïne est une femme.


Oui parce que tu vois, parfois l'héroïne est un homme Mort de rire
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
IKKIsama
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Déc 2006
Localisation : Caen

Message Posté le : 06/06/08 16:21    Sujet du message: Répondre en citant

Blazman a écrit:
La suite de l'article de Dico Manga etant : "les personnages ont deux bras et deux jambes et font des actions pendant plusieurs volumes".


Apparemment, j'aurais dû être plus explicite: c'est dans la 6ème partie (Stone Ocean, commencée en 2000) qu'il y a une héroïne.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 09/07/08 12:53    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai enfin passé le cap de la première partie et je suis en plein dans la deuxième Très content


Je reste sur mon avis d'il y a quelques années concernant la première partie: c'est dur à lire. C'est difficile d'entrer dedans. On a des mecs ultra musclés, des dessins pas beaux, une Angleterre victorienne et des coups bas faisant penser à un épisode de Princesse Sarah malgré les montagnes de muscles qu'on a en guise de personnages. Le tout reste quand même assez primaire.

Le héros, Jonathan, est basique: droit, fort, persévérant, sincère, riche et tout ça. Dio est le méchant par excellence: il n'a pas une once de qualité humaine. Ce sont les deux facettes d'une pièce. Assez manichéen, j'ignore si c'est à prendre au premier degré ou si c'est une grosse blague de l'auteur, ou simplement une grosse introduction.

Les combats sont quand même assez élaborés, pas trop mais on sent une pointe de réflexion dans les techniques. C'est pas seulement avec le corps, il faut aussi du cerveau, exploiter ce que les ondes ont à offrir. Le personnage de Zeppelli est sûrement celui que j'ai préféré dans cette partie, avec sa moustache sympathique et son look un peu ringard. Speedwagon se contente de mater les combats et de chialer pour JoJo, comme c'est mignon pour un voyou reconverti Mort de rire sans parler de la "superbe" histoire d'amour entre JoJo et Erina mais bon, au moins dans ce shônen, il y a de l'amour...

Dans cette partie, on a l'impression d'être dans un film d'horreur des années 70. Avec un méchant qu'on croit avoir battu et qui revient toujours au dernier moment, avec soit un truc qui bouge, soit une main qui dépasse de sous la terre. Ca fait "on revient d'entre les moooorts trembleeez" et puis ces vampires aussi. Le décor est donc horrifique et cadre bien avec l'Angleterre victorienne et ses châteaux.

Une chose qui m'a quand même frappée chez JoJo: on est dans un shônen mais la violence est quand même bien présente entre les corps tordus ou déchiquetés. Alors qu'on a reproché à Naruto ses giclées de sang dans le magazine, je trouve un JoJo plus gore, visuellement plus violent. Ca fait aussi du bien de voir des "hommes" en héros enfin, là c'est même trop montagnes de muscles mais au moins, le héros a une tête d'adulte.

Bref, une première partie qui n'attire clairement pas Mort de rire mais qui peut faire marrer quand même (aaah les expressions de Speedwagon qui chiale, qui s'étonne et tout ça, bref, il parle à la place de JoJo niveau émotions Mort de rire )
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
samizo kouhei
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 09/07/08 20:21    Sujet du message: Répondre en citant

Au niveau de la violence, c'est aussi grand guignolesque que Ken, mais signe des temps, Steel Ball Run, 7ème saison de JoJo, a été contrainte de migrer du Shônen Jump à l'Ultra Jump, en raison de sa violence, je suppose.
_________________
Chroniques du Léviathan : blog comics, mangas, jeux vidéo
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 10/07/08 12:08    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

Au niveau de la violence, c'est aussi grand guignolesque que Ken, mais signe des temps, Steel Ball Run, 7ème saison de JoJo, a été contrainte de migrer du Shônen Jump à l'Ultra Jump, en raison de sa violence, je suppose.


Oui, j'ai aussi constaté le changement de magazine. Les shônen d'aujourd'hui, du moins dans le Jump, semblent différents des anciens. Au niveau violence mais aussi graphiques: les personnages ont des traits plus ou moins simples, ce sont beaucoup des pré-adolescents/adolescents au physique quand même "simplifiés", on y voit assez peu d'adultes ou personnages ayant une morphologie d'adulte, etc...

Enfin, sur la première partie, j'ai aimé la fin tragique qui touche Jonathan. Alors qu'on pensait que tout se terminerait comme dans un film hollywoodien Mort de rire . Enfin, Jonathan Joestar me fait penser à une sorte de Clark Kent.



J'ai enfin terminé la deuxième partie. Je ne suis pas une grande grande fan de cette partie avec les hommes du piliers, le tripe de l'être parfait et tout ça. Cependant, j'apprécie énormément le personnage de Joseph Joestar, mauvais garçon qui aime se battre (mais garçon à sa grand-mère quand même ^__^) mais surtout son côté astucieux et très rusé, son exploitation de la psychologie de l'adversaire. C'est dans cette partie qu'on voit que le combat est avant tout dans la tête que dans le corps. Cela donne des coups de théâtre inattendus lors des combats.

Après, on a encore des valeurs particulièrement viriles du genre le "respect" de l'autre parce qu'il s'est bien battu, autant du côté des vilains que du côté des gentils. De l'émotion teintée de testostérone nous attend :p, sauf pour le dernier, Kars, qui est quand même profondément méchant et usant de toute bassesse pour atteindre son but.

J'ai trouvé les combats plutôt longs dans l'ensemble. Et le fait d'avoir trois ennemis du pilier (même 4 en comptant Santana) un peu "trop". Je suis plutôt déçue du personnage de Lisa Lisa qui est présentée comme super forte et qu'on n'a jamais vue se battre Neutre en gros, elle fait un peu de figuration. C'est vraiment regrettable u_u.

On y observe une sorte de message de "paix" dans cette partie. On est en avant-guerre, les relations sont compliquées entre les pays européens mais Joseph et Ceasar se font un ami nazi, Stroheim. La valeur humaine, le respect compte plus que tout, sont au-dessus des nationalités.

Une dimension dramatique règne dans cette série. Les morts ne reviennent pas, et des personnages importants ne sont pas épargnés. Que ce soit la première partie ou la deuxième. L'émotion est présente et le héros n'hésite pas à pleurer cet être cher, cet ami. Je trouve la tristesse plus rare de nos jours ou peut-être que je me trompe. Souvent, la tristesse appartiendra au passé (les morts sont rarement au présent) ou alors sera du domaine de la solitude profonde vécue par le héros.

La seconde partie n'est pas ma préférée. Il y a une amélioration dans le dessin mais ce n'est pas toujours ça. En tout cas, j'en tire surtout un héros particulièrement charismatique, sympathique et intelligent Sourire. Il me fait un peu penser à Ryo Saeba avec ses fausses guignoleries (le truc de fuir à tous les coups Mort de rire). C'est aussi l'occasion de voir des combattants de l'onde customiser leurs pouvoirs: les bulles de savon pour Ceasar, l'utilisation du clackers pour Joseph ou l'écharpe dans le cas de Lisa Lisa. Cela rappelle le nen de Hunter X Hunter.

On note aussi des gènes formidables dans la famille Joestar: les hommes font tous 1m95 minimum et ont tous une musculature impressionnante pour de jeunes hommes (Mort de rire 20 ans pour Joseph ou 17 ans pour Jotaro Mort de rire )

Enfin commencé la troisième partie avec laquelle j'accroche bien plus facilement Très content
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
samizo kouhei
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 10/07/08 18:09    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:

On note aussi des gènes formidables dans la famille Joestar: les hommes font tous 1m95 minimum et ont tous une musculature impressionnante pour de jeunes hommes (Mort de rire 20 ans pour Joseph ou 17 ans pour Jotaro Mort de rire )

A partir de la saison 4, les "mastards" n'ont plus vraiment voix au chapitre. Jotaro lui-même est beaucoup plus filiforme.
_________________
Chroniques du Léviathan : blog comics, mangas, jeux vidéo
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 23/08/08 05:35    Sujet du message: Répondre en citant

Très bon tome 7, avec des pouvoirs et des combats un poil moins tarabiscotés que dans le précédent. J'ai beaucoup aimé les liens qui unissent les 2 adversaires du héros, et notamment l'évolution du pêcheur à la ligne.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blacksheep
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Sept 2007
Localisation : Lausanne

Message Posté le : 23/08/08 11:52    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:

On note aussi des gènes formidables dans la famille Joestar: les hommes font tous 1m95 minimum et ont tous une musculature impressionnante pour de jeunes hommes (Mort de rire 20 ans pour Joseph ou 17 ans pour Jotaro Mort de rire )


Ben quand tu regardes les JO et que tu connais l'âge des gamins... tu ne te poses plus ce genre de questions Mort de rire
_________________
"l'essentiel se résume à des détails" Antoine de St-Exupéry
Ma Collection de Manga/Dvd
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 23/08/08 13:13    Sujet du message: Répondre en citant

Golden Wind 7 : Ce tome met en scène un unique combat, qui est du coup l'un des plus éprouvants de la série (les seuls combats qui le battent en durée sont ceux contre les boss finaux des 3ème et 4ème parties) et qui montre l'orientation plus sombre que sur les autres parties : finis les méchants débiles et lâches, ici on a affaire à des combats à mort. Du grand art, notamment parce que c'est Buccellati (guère mis en avant depuis sa première confrontation avec Giorno) qui est mis en avant face à 2 adversaires redoutables, ce qui nous vaut de vraies scènes de (bonne) baston et certaines cases mémorables (notamment à cause du pouvoir visuellement hallucinant du stand de Buccelati). En un tome (publié en 1996), Araki enfonce une fois de plus les 3/4 de toute la production shônen.
_________________
Chroniques du Léviathan : blog comics, mangas, jeux vidéo
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 25/08/08 12:01    Sujet du message: Répondre en citant

Blacksheep a écrit:
Taliesin a écrit:

On note aussi des gènes formidables dans la famille Joestar: les hommes font tous 1m95 minimum et ont tous une musculature impressionnante pour de jeunes hommes (Mort de rire 20 ans pour Joseph ou 17 ans pour Jotaro Mort de rire )


Ben quand tu regardes les JO et que tu connais l'âge des gamins... tu ne te poses plus ce genre de questions Mort de rire

Bah sisi je me pose ce genre de question parce qu'en plus, les personnages ne sont pas des athlètes nés ni ne disposent d'un entraînement professionnel (Okay Jotaro bastonne des gens tous les jours mais ...). De plus, même de tête on dirait que la puberté date de l'enfance chez ces personnages tant ils ont déjà des têtes d'HOMMES de "vrais" Roulement des yeux Flèche


Bon, j'ai repris ma lecture de JoJo's Bizarre Adventure et la troisième partie est tout simplement géniale Très content. Je me régale enfin, après les combats que je trouvias trop longs dans les parties précédentes. Jotaro a quand même beaucoup de charme (c'était le passage futile) et même si c'est le mec ténébreux et "dark" bien silencieux, il me plaît bien Sourire. Cette fois, c'est l'occasion d'un road movie dangereux et bizarre, faut bien correspondre avec la série. Les combats sont plus tactiques et il faut toujours deviner qui manie le stand. Les manieurs sont de tout types: humains, bébés, animaux, objets Exclamation on n'est jamais au bout de nos surprises. les stands sont aussi de tous types possibles O_o entre les aimants, la BD qui prédit l'avenir, le don du jeu, TOUT est possible! Ainsi, les combats ne sont pas que des trucs au poing et c'est ce qui me plaît énormément Surpris !!!!! Souvent, les personnages font preuve de ruse et de psychologie Très content. Enfin, l'humour est au rendez-vous car certains manieurs de stands sont à se tordre de rire. De même la manière dont les méchants sont battus (comme Death 13 ou Oingo, énorme Très content)! Enfin, chose rare, on voyage énormément dans cette partie. Mais pas des voyages genre occidentaux, voyage entre le Japon et l'Egypte donc passage en Inde, Pakistan et tout ça. Pour uen fois, on va au Moyen-Orient et en Afrique Surpris. C'est vachement rare ça! Les passages sur les toilettes que Polnareff n'affectionne pas me rappellent des choses aussi Très content. Bref, du tout bon ^__^. Dommage que ma bienfaitrice n'ait pas les volumes 27 et 28 Triste. J'en suis au 25 et c'est donc bientôt terminé T-T. Et puis, j'adore notre groupe de personnages tous autant qu'ils sont Sourire.
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 05/10/08 14:36    Sujet du message: Répondre en citant

En me mettant à jour sur Golden Wind je me suis rendu compte d'une probable erreur d'adaptation : on trouve un stand du nom de Craft Work, mais ce ne serait pas plutôt Kraftwerk?
A moins que dans le compendium officiel des Stands (cf. je ne sais plus lequel des livres, JoJo a GoGo peut-être?), le nom soit inscrit tel quel mais "connaissant" Araki ce serait bizarre, dans le mauvais sens du terme.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
otarie
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juin 2005
Localisation : Helium, Barsoom.

Message Posté le : 05/10/08 15:21    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le JoJo A-Go!Go! (effectivement), il est inscrit sous le nom de Kraft Work.
J'imagine que la modification werk/work est pour une question de signification directe du nom (d'une autre manière, on avait par exemple le stand Boy II Man dans la partie IV ; j'imagine que ça renvoyait aux Boyz II Men, mais le fait est que le nom du stand, au singulier, est plus approprié—ça rejoint ce qu'on trouve avec d'autres noms pour lesquels le changement est moins visible : les groupes sont au pluriel (Beach Boys, Spice Girls ou même Red Hot Chili Peppers durant la partie précédente) et les stands au singulier (on peut débattre du cas Sex Pistols, mais je ne suis pas convaincu que ça soit passionnant...)).
_________________
festin + fricassée (maintenant avec parfum amélioré)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 12/10/08 14:01    Sujet du message: Répondre en citant

Volume 8 lu et je viens de m'appercevoir (mieux vaut tard que jamais Mort de rire ) de ce qui m'empêchait d'apprécier autant cette partie que les précédentes : c'est l'intrigue, ou plutôt son absence quasi-totale. En gros, en dehors des phases de combat, ça se limite à : on va dans un coin pour atteindre un objectir et, à ce moment, on reçoit un nouveau message pour nous dire d'aller ailleurs... et ainsi de suite. J'espère que ça va vite changer parce que, même si les combats sont intéressants, ça commence à devenir soulant.

Ce défaut existait déjà dans les 2 parties précédentes, où on avait principalement une succession de combats. Mais quand même pas à ce point : dans la troisième partie, l'objectif était clair dès le début : éliminer Dio (là, on peut se dire que c'est l'élimination du boss pour que Bucellati le remplace ; mais, comme on ne connaît pas le boss, ça ne suffit pas à donner une cohérence à l'aventure). Dans la quatrième, la recherche de la flèche, avec ses possesseurs successifs puis l'arrivée de Kira, donnaient un intérêt à l'histoire ; et les personnages évoluaient (cf. Koichi, Rohan, Okuyasu...). Dans cette cinquième partie, à part Bucellati et Giorno (et, à la limite, Mista), les héros ne sont pas intéressants (la plupart des ennemis non plus, hormis ceux du tome 7).

Cette absence de scénario m'a donné envie de relire les parties 1 et 2 : si celles-ci sont moins originales, pour les combats comme pour les dessins, elles avaient cependant le mérite de présenter un scénario plus intéressant, avec plus de rebondissements. Et des personnages plus charismatiques que ceux de cette partie.

Citation:
Il me semble avoir lu qu'on doit revoir Polnareff dans cette partie. C'est pour quand ?

_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2, 3 ... 29, 30, 31  Suivante
Page 1 sur 31

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation