Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Revue de presse (4)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 33, 34, 35  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 09/06/19 13:30    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques poncifs, mais je retiendrai surtout cette remarque sur Tezuka, à qui il serait consacré plus d’hagiographies que d'analyses Mort de rire La même émission nous explique que Osamu Tezuka est un cas exceptionnel en raison de son lien avec l'animation ; c'est sûr que Katsuhiro Otomo, Yoshikazu Yasuhiko, ou Hayao Miyazaki ne sont jamais passés de l'un à l'autre, n'ont jamais créé leur propre studio d'animation, et n'ont jamais adapté leurs propres travaux.

Nous noterons aussi la jeune intervenante qui a en même temps suffisamment de maturité pour ne pas faire de généralités sur les shôjo, mais les juger seulement selon ce qu'elle a pu lire. Malheureusement, elle n'a eu accès qu'à des titres ne permettant pas d'apprécier la diversité de cette catégorie.

Dans un genre différent, j'avais envie de partager cet excellent article en Anglais : Is Yuri Queer ?
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 28/06/19 12:50    Sujet du message: Répondre en citant

Cool un bilan qui aborde les ventes mangas 2018 est à lire sur le site du journaldujapon !

https://www.journaldujapon.com/2019/06/26/bilan-manga-2018-ventes-en-france-toujours-plus-haut/

Je donne le lien et je retourne lire ça. Moqueur
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 28/06/19 14:49    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques point clés :

- Les middle-sellers enfin à l’honneur !
JournalDuJapon a écrit:
... Changement de physionomie du marché du manga en France et une moindre dépendance aux blockbusters. C’est ainsi qu’autant de lancements réussissent à faire de si bon démarrages par rapport aux années précédentes : les éditeurs ne mettent plus tous leurs œufs dans le même panier et communiquent plus généreusement et plus efficacement dans l’année, y compris pour des séries qui n’ont pas de potentiel mainstream. Enfin, en rejetant un œil au classement par série, on constate que les 10 mangas les plus vendus cumulent seulement 36% du volume global, comme en 2017, bien en deçà des 50 % qu’elles s’accaparaient au début des années 2010. Le basculement des générations de best-sellers n’explique donc pas à lui seul la bonne forme du marché du manga en France, et c’est bien une diversification, plus saine, qui est en train de se mettre en place.


- Le shônen est en grande forme
JournalDuJapon a écrit:
le shônen possède un vrai dynamisme alors qu’il est déjà leader de très loin : ses ventes augmentent de 16.4% ce qui le place à 66.7% de part de marché. Deux mangas vendus sur trois en 2018 étaient donc des shônens.


- Le seinen déçoit
JournalDuJapon a écrit:
Le seinen qui a été le seul a tenir bon pendant les années difficiles connaît désormais une période de relative stabilité : ses ventes progressent de 1.4%, moins que le marché en 2018 donc et représentent 22.4% de part de marché. Les seinens reviennent d’ailleurs souvent lorsque que l’on demande aux éditeurs leurs déceptions 2018


- Le shôjô est stable
JournalDuJapon a écrit:
C’est finalement le shôjo qui s’en tire pas si mal si l’on en croit les éditeurs. En effet, la part de marché de ce segment a été quasiment divisée par deux de 2011 à 2017, passant de 16 à 8.8% mais elle semble vouloir se stabiliser. Les ventes progressent même en 2018, de 9.9% en volume, légèrement moins que le marché néanmoins, ce qui entraîne une part de marché à 8.1%.


Meilleurs lancements 2018 (tome 1)
=> à relativiser suivant le mois de sortie
1- The Promised Neverland (50-100k)
2- Black Torch (30-40k)
3- L'Atelier des Sorciers (30-40k)
4- Edens Zero (30-40k)
5- Dr Stone (30-40k)
6- Moriarty (10-20k)
7- Magie du rangement (10-20k)
8- Fairy Tail S (10-20k)
9- Goblin Slayer (10-20k)
10- Origin (10-20k)
11- Montagnes Hallucinées (10-20k)
12- Made in Abyss (10-20k)
13- Koro Quest (10-20k)
14- Fruit Basket Another (10-20k)
15- Otaku Otaku (10-20k)
16- Final Fantasy Lost Stranger(10-20k)
17- Beyond the Clouds (10-20k)
18- No Game no Life (10-20k)
19- Kingdom (10-20k)
20- Birth of Livai couleur (10-20k)

=> C'est fort, Kingdom est dans les meilleurs lancement 2018 avec 2 volumes / mois. Certains doivent s'en mordre les doigts... Choqué
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 28/06/19 19:18    Sujet du message: Répondre en citant

Certains trucs sont hallucinants. Comme le magie du rangement O_o
Apres je suis étonné positivement par l'école des sorciers. Le m attraquage de pub a fonctionner. Bonne surprise effectivement pour kingdom
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 28/06/19 19:42    Sujet du message: Répondre en citant

shun a écrit:
Certains trucs sont hallucinants. Comme le magie du rangement O_o

Le seul manga que j'ai pu trouver à l'aéroport de Bruxelles, c'était celui-ci. En gros, c'est comme les comics Simpsons : le public n'est pas du tout le même que pour tout le reste de la production, et vise au contraire un lectorat qui n'en lirait pas habituellement. D'où sa présence dans des enseignes très généralistes. En l'occurrence, c'est vraiment le succès sur Netflix qui a créé ce phénomène, Kurokawa a vraiment eu le nez creux pour le coup.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 28/06/19 21:50    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis toujours épaté par le travail de Ki-Oon !
En plus de sortir cette année des séries ayant un succès d'estime comme Beastars, Les Liens du Sang et BL Metamorphose, ils placent des titres complètement inattendus dans les meilleures ventes : Black Torch (shônen inconnu), les Montagnes Hallucinées (adaptation de HP Lovecraft), Beyond the Clouds (édité directement chez eux avec une auteure japonaise).
Du très bon travail éditorial et cela sans tomber dans la facilité (pas d'anime derrière), il faut vraiment se rendre compte de la chance que l'on a d'avoir un tel éditeur qui fait bouger les choses chez nous !
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 29/06/19 20:55    Sujet du message: Répondre en citant

Le Lovecraft a tellement cartonné malgré son format atypique et son prix relativement élevé pour un manga qu’il a même été en rupture de stock complète. Du coup on va avoir droit à l’adaptation de Dans l’abime du temps
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tepes
Mangaversien·ne


Inscrit le : 27 Fév 2014

Message Posté le : 01/07/19 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

Je me demande s'il n'y a même pas déjà eu plusieurs ruptures pour le Lovecraft. Je ne suis pas si étonné de son succès, le format est certes plus cher mais il se démarque en librairie, Ki-oon soutient énormément ses titres et puis tout ce qui est siglé "Lovecraft" a l'air de cartonner.

J'ai participé à un financement participatif pour une nouvelle intégralee de ses oeuvres et les éditions qui ont lancé le projet ont obtenu près de 400 000 euros alors qu'elles en demendaient 10 000.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 01/07/19 17:53    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai participé aussi en fait
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Goku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Avr 2004

Message Posté le : 01/07/19 21:51    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, plusieurs ruptures/réimpressions successives pour Les Montagnes Hallucinées. Un vrai beau succès pour une vraie belle édition !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 02/07/19 10:50    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui me fait assez peur ce sont finalement les bons chiffres actuels

"La bonne forme du secteur BD est à attribuer en grande partie au segment manga, qui est celui en plus forte progression, de + 11.1% par rapport à 2017. En 2018, plus d’une BD sur 3 vendues en France était un manga avec 38% de part de marché et 16 600 105 exemplaires écoulés. "

Le manga est le secteur avec la plus forte progression alors même que d'autres sont en baisse !
De plus, il représente 38% de parts de marché dans la BD.
Autant dire qu'au vu de ces chiffres, il ne fait aucun doute que tout le monde va vouloir surfer sur cette tendance et que le marché va à nouveau saturer et exploser dans les années à venir avec une surproduction dangereuse qui pourrait mettre en péril certains titres moins vendeurs. Je ne suis pas rassuré car je n'ai aucune confiance dans la capacité des éditeurs à être raisonnables face aux tendances du marché, quand il y a de l'argent en jeu, on ne se contrôle plus...
Sinon je ne m'explique pas vraiment la forme actuelle du manga, certes il y a quelques nouvelles séries porteuses comme MHA, OPM, PNL, DBS, l'atelier des sorciers mais doit-on aussi comprendre que cela reste pour les ados un centre d'intérêt important (on disait qu'à l'heure du smartphone ils s'étaient détournés de ce type de loisir) ? Que les trentenaires sont toujours là (on disait que beaucoup abandonnaient leur passion avec l'âge) ? Que la BD traditionnelle est en perte de vitesse ?
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 02/07/19 21:17    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
Ce qui me fait assez peur ce sont finalement les bons chiffres actuels

Pessimiste ! ^^
Citation:
"La bonne forme du secteur BD est à attribuer en grande partie au segment manga, qui est celui en plus forte progression, de + 11.1% par rapport à 2017. En 2018, plus d’une BD sur 3 vendues en France était un manga avec 38% de part de marché et 16 600 105 exemplaires écoulés. "

J'ai l'impression de lire cette info tous les ans depuis au moins 15 ans... Ah ? Bah c'est pas qu'une impression ! (Le site d'Eurasiam dit même que ça a été encore mieux !)
Citation:
Autant dire qu'au vu de ces chiffres, il ne fait aucun doute que tout le monde va vouloir surfer sur cette tendance

Qui c'est ce "tout le monde" ? Tous les acteurs majeurs du livre sont déjà implantés sur le marché du manga depuis longtemps, quant aux nouveaux, leur participation à la partie dépend exclusivement du bon vouloir des éditeurs japonais. Le seul qui risque de faire une remontée spectaculaire en 2020, c'est Panini (sous réserve de ses possibilités laissées par les japonais), puisque leur production a radicalement chuté entre mi-2018 et septembre 2019. Sans même parler de la qualité des oeuvres publiées au Japon. Tu l'as constaté tout seul : 2019 est une excellente année en terme d'offre et de créativité. Mais c'est une exception. Ne doutons pas que ça soit temporaire (de mon point de vue, les deux dernières remontaient à 2017 et 2012). J'attire aussi ton attention sur la fin prochaine des deux méga-hits actuels de Kôdansha : l'Attaque des titans et Seven Deadly Sins. Comment l'éditeur japonais va-t-il gérer ça ? Et comment ça va se répercuter sur le marché francophone ? (Et sur Pika en particulier ?)
Citation:
et que le marché va à nouveau saturer

Le marché du livre sature déjà : 82 313 ouvrages différents publiés en France en 2018. 82 313. Dont "seulement" 68 000 commercialisés, pour un total de 783 260 références disponibles (soit 29 à lire par jour pendant 74 ans). Comment peut-on croire : 1/ qu'on peut encore être original ? 2/ qu'on peut encore faire de la qualité ? 3/ qu'on peut encore sauver la planète ? 4/ comment peut-on en vouloir encore plus ?
Citation:
Sinon je ne m'explique pas vraiment la forme actuelle du manga, certes il y a quelques nouvelles séries porteuses comme MHA, OPM, PNL, DBS, l'atelier des sorciers mais doit-on aussi comprendre que cela reste pour les ados un centre d'intérêt important (on disait qu'à l'heure du smartphone ils s'étaient détournés de ce type de loisir) ?

Compte-tenu de ce que tu as posté plus haut, j'ai plutôt tendance à penser qu'on a un renouvellement massif du public qui rajeunit d'un coup. D'où la bonne tenue du shônen et la baisse du seinen (qui devrait logiquement remonter dans 3 à 5 ans). Je te dirais bien "Japan Expo sera un bon baromètre ce week-end", mais je ne suis même pas sûr que le public présent soit représentatif du lecteur type 2019 (le côté anniversaire, les invités nostalgico-vintage et les avant-premières peuvent biaiser l'analyse). Autrement dit : il est possible que Japan Expo attire une part non négligeable de gens plus éloignés du manga le reste de l'année.


Sinon, précédemment, tu as fait de bonnes remarques, mais il y a une question que tu as oublié : est-ce que le succès des deux derniers Boichi a eu un impact sur les ventes de ses œuvres précédentes ?

(Et j'avais pas remarqué, mais Kazé a doucement baissé son nombre de sorties mensuelles, avec finalement assez peu de nouveautés sur l'année)
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 03/07/19 06:39    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne savais pas où mettre ça (on n'y parle pas manga), mais j'ai trouvé cette vidéo intéressante rétrospectivement : les français vus par les japonais en 1981 (et par extension, la pensée japonaise de l'époque capturée partiellement). Je ne sais pas ce qui me surprend le plus : le niveau de français des japonais à la prononciation irréprochable, les femmes qui parlent librement de sexe devant les caméras ou bien les défauts des français toujours d'actualité aujourd'hui...
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/07/19 07:41    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Compte-tenu de ce que tu as posté plus haut, j'ai plutôt tendance à penser qu'on a un renouvellement massif du public qui rajeunit d'un coup. D'où la bonne tenue du shônen et la baisse du seinen (qui devrait logiquement remonter dans 3 à 5 ans).

Non.
Le SNE et GfK viennent de publier une étude sur les acheteurs de la bande dessinée (à l'occasion des Rencontres Nationales de la Librairie), étude qui fait suite à une démarche similaire publiée il y a deux ans. Ça se trouve ici.

J'ai fait un assez long live tweet de ma lecture de cette étude, si ça vous intéresse. Mais voici ce que j'en tire sur le manga:
Citation:
deuxième (et dernier) gros focus de l'étude, le manga, "premier contributeur de la croissance de la BD en 2018". [...] l'étude esquisse un début d'explication pour cette bonne santé, avec une multiplication des séries à succès (plus de 200k ex). c'est un élément important, mais je me demande s'il n'y a pas d'autres facteurs qui entrent en compte. par exemple, l'étude de 2016 indiquait que 63% des achats de manga correspondaient à des lecteurs de 15-29 ans. l'étude de 2018 n'est pas aussi complète dans les chiffres (il y aura peut-être version plus riche en fin d'année, comme cela avait été le cas en 2016). cependant, j'imagine qu'ils ont utilisé le même genre de méthodologie pour leur calcul dans l'édition 2018. ce qui voudrait dire que les lecteurs de 15-29 ans pesaient pour 63% des achats de manga en 2016, contre 56% en 2018. on passe aussi d'un panier moyen de 57€ à 64€.
bref, je me demande s'il n'y a pas simplement un vieillissement du lectorat manga, qui bénéficie d'un pouvoir d'achat plus important, et participe à la croissance du segment. ce qui serait confirmé par la bonne progression du seinen (+22%) derrière le shônen (+30%).


L'étude est assez particulière dans son angle d'approche: on considère avant tout l'acte d'achat, et le lectorat n'est perçu que par ce prisme (un lecteur qui n'achète pas n'existe pas à leurs yeux). Mais l'avantage de comparer celle de 2016 à celle de 2018, c'est que l'on est sur un périmètre constant, et avec une méthodologie identique -- bref, les biais éventuels sont les mêmes, et permettent des comparaisons légitimes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 03/07/19 09:23    Sujet du message: Répondre en citant

Merci XaV pour ton post que j'attendais avec impatience, et merci également pour le document annexe. Néanmoins, je ne suis pas convaincu par ton intervention et par l'étude du SNE. Plusieurs points me laissent perplexe.

- On sait, depuis longtemps, que les femmes achètent (cèdent à l'acte d'achat), plus que les hommes. Du coup, question ultra importante : où seraient le marché de la BD et du manga si les femmes arrêtaient d'acheter (et passaient aussi facilement aux scans que les hommes) ? Parce que, tel que je le comprends, le marché de la BD tient pour beaucoup à la démarche d'achat réalisée par des gens qui ne les lisent pas. Autant dire que sa progression est maintenue en hausse artificiellement et que ça n'a aucun rapport avec la qualité ni même seulement le contenu des bouquins. Là où je suis encore plus sceptique, c'est : 60% de femmes achètent des mangas, seulement 45% en lisent, mais le shôjo n'est qu'à 8% de PDM. Question 1 : Pourquoi continuer à publier du shôjo s'il n'est pas raccord avec les attentes du lectorat francophone ? Qu'attendent les éditeurs pour trouver et produire les histoires attendues ? (Parce que ça montre quand même qu'ils ne comprennent pas leur public, et ça ne date pas d'hier.)

- Second point, en lien avec le premier : 64% des BD achetées sont destinées à des hommes (icono 1), mais 48% des BD jeunesse, et 45% des mangas sont lus par des femmes. J'ai beau ne pas être un génie des maths, je vois quand même qu'il y a un truc qui ne colle pas.

- Dernier point : Dans un marché qui pèse 43 millions d'ex vendus, où on m'explique que 52% sont achetés par des tiers, je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse définir avec certitude le profil type du lecteur. Surtout quand on voit des profils comme ceux de Cyril, Taliesin, Melvin, Gemini ou Yakutake ici (qui en 1 mois défient les stats annuelles de cette enquête - et ils ne sont probablement pas les seuls).

Par ailleurs, je suis d'accord avec Paul Ozouf et Melvin : ce succès massif des middle-seller, ou séries moyennes qui deviennent des best-seller, est un phénomène réellement nouveau qui mérite d'être interrogé pour ce qu'il est. Objectivement, s'il était le fait des trentenaires et des quadra, il aurait forcément dû commencer plus tôt.
Y a quand même des choses qui interpellent dans les meilleurs lancements :
- Les Montagnes hallucinées et La Magie du rangement (on a eu un semblant d'explication)
- Fruits Basket (visiblement, a toujours la côte - ou bien l'animé a aidé ?)
- Black Torch qui marche mieux en France qu'au Japon
- Le démarrage de Kingdom
Mais aussi :
- Made in Abyss (???)
- Moriarty
- Beyond the Cloud


Enfin, si j'en crois cette pyramide des âges datée de cette année, l'augmentation des ventes peut être imputée à une augmentation naturelle de la taille du public cible. On constate d'ailleurs que la baisse des ventes de manga entre 2008 et 2014 correspond à un creux dans la pyramide des âges des français qui ont aujourd'hui entre 20 et 30 ans - et qui étaient donc le coeur de cible à l'époque. Et si j'ai raison, si effectivement les gens achètent plus de BD/manga aujourd'hui parce qu'ils ont plus de jeunes dans leur entourage à qui les offrir, le segment est voué à se casser la gueule d'ici 5 à 8 ans tout seul comme un grand. (d'ailleurs, grosso-modo, les courbes d'évolutions des ventes de manga en France suivent celles de la pyramide depuis 26 ans).
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 33, 34, 35  Suivante
Page 34 sur 35

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation