Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Captain Tsubasa (+ World Youth, Road to 2002...)
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 29/09/07 07:00    Sujet du message: Captain Tsubasa (+ World Youth, Road to 2002...) Répondre en citant

Un sujet pour ce classique du manga de sport que je viens de relire.

Captain Tsubasa raconte l'histoire de Tsubasa Ohzora, jeune garçon surdoué en football qui rêve de devenir un jour champion du monde. Au cours de la série, il va rencontrer des adversaires de plus en plus forts, au niveau local, puis national puis mondial, les affronter et devenir ennemis avec eux.

La série a d'abord été connue en France sous le nom d'Olive et Tom et diffusée sur La 5 et au Club Do puis, plus récemment, sur Canal + et France 5 (ce qui prouve sa popularité encore aujourd'hui). Si on met à part la francisation (ou anglicisation) des noms des personnages, la VF est plutôt réussie avec des voix marquantes (notamment l'accent sud-américain de Jun Misugi-Julian Ross) et peu de censure. Mais, comme rien ne peut être parfait, on a eu droit à des versions ratées pour la nouvelle série de Captain Tsubasa (Road to dream) et, surtout, pour le manga : il suffit de dire que les "traducteurs" sont les mêmes que ceux qui ont massacré Dragon Quest pour mesurer l'étendue du désastre.


Ce manga de sport a un scénario très classique (déroulement des compétitions, supportrice amioureuse du héros qui ne le remarque pas avant la fin du manga...) mais doit sa popularité aux prouesses exceptionnelles des héros qui font des tirs capables de détruire les filets, des retournées à 4-5 mètres de hauteur ou rebondissent sur les poteaux... L'aspect nekketsu du manga est mis en avant par le fait que les héros sont prêts à risquer leur santé (Tsubasa est blessé pendant la quasi-totalité du championnat des collèges) voire leur vie (Jun Misugi est cardiaque) pour disputer un match.

Autre point fort : les personnages secondaires. Si le héros peut sembler fade, toujours souriant, toujours vainqueur (une seule exception), les personnages secondaires forment une galerie très réussie : j'apprécie particulièrement le Super Great Goalkeeper, Genzô Wakabayashy, le seul joueur japonais qui ait le même niveau que Tsubasa (il y a aussi Misugi mais sa maladie a freiné sa progression) ; citons aussi les jumeaux Tachibana avec leurs acrobaties incroyables ou le buteur bourrin Kojiro Hyuga, rival de Tsubasa dans les 2 premières parties du manga ; et, parmi les adversaires non japonais, le Kaizer Karl-Heinz Schneider qui ridiculise à lui seul l'équipe japonaise (sans Tsubasa) ou le Chinois Shô, dont la prestation donne, pour moi, le match avec les techniques les plus "nawakesques" du manga.

Tout cela a fait de Captain Tsubasa, malgré ses défauts, un classique du manga de sport, encore imité aujourd'hui (cf. Prince of tennis) et qui a marqué plusieurs générations, en France comme au Japon.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jago
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Août 2007

Message Posté le : 29/09/07 14:16    Sujet du message: Répondre en citant

Captain Tsubasa a été ma première collection de manga.
Les perso secondaires sont plus intéressants que Tsubasa qui n'a aucun charisme.
J'ai également bien accroché à Tsubasa World Youth. Dommage que l'on ait pas eu les versions suivantes.

Citation:
les héros sont prêts à risquer leur santé (Tsubasa est blessé pendant la quasi-totalité du championnat des collèges)

D'ailleurs ça m'a bien fait rire. Mettre en danger sa carrière pour un championnat inter-collège 3eme district.

Bref, un Classique du shonen sportif.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Spawn
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : dans le labyrinthe du go

Message Posté le : 29/09/07 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Tsubasa est tellement agacant ! personne ne l'aime jamais .... et pourtant l'auteur s'entete a toujours le faire genial, superieur a tout le monde (il n'a perdu qu'un match en 80 volumes !! Et ca doit dater du volume 5 ! ), son sourrire dentifrice, ses morales a ses adversaires, ce hero qui squatte 90% des pages d'un match (c'est pourtant un sport collectif)

toute ces choses qui font que ce manga me sort par les yeux
_________________
Le Go est sans fin.
on ne peut qu'y avancer pas à pas, recherchant la lumiere.
Le labyrinthe du go me tient pour toujours.
Je n'ai pas encore atteint le coup divin...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ben
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 18 Sept 2002

Message Posté le : 01/10/07 10:47    Sujet du message: Répondre en citant

Road 2002 est plus adulte que le début de la série, tsubasa pert, il pert même sa place au Barca (pendant un moment)...

C'est vraiment dommage que le shueisha ne veuille pas le sortir en Europe, ca ferait un carton...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Spawn
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : dans le labyrinthe du go

Message Posté le : 01/10/07 10:51    Sujet du message: Répondre en citant

lol , non il perd pas....

et sa place il la perd 1 volume, le temps de mettre 10 but et 10 passes decisives en 2 matchs d'equipe B pour direct faire son comeback en equipe A alors bon ...

Disons que la Story Line de Hyuga est nettement plus interressante ... mais comme souvent dans ce manga elle n'est pas developpé pour favoriser a fond celle de Tsubasa ...
_________________
Le Go est sans fin.
on ne peut qu'y avancer pas à pas, recherchant la lumiere.
Le labyrinthe du go me tient pour toujours.
Je n'ai pas encore atteint le coup divin...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 01/10/07 20:56    Sujet du message: Répondre en citant

Spawn a écrit:
Tsubasa est tellement agacant ! personne ne l'aime jamais ....


J'aime bien le personnage dans le tournoii du collège : le courage dont il fait preuve, sa volonté de se battre alors qu'il est grièvement blessé et qu'on pense qu'il n'a plus aucune chance. C'est particulièrement vrai dans le match contre Hirado, lorsqu'il multiplie les drive shoot en seconde mi-temps ou en finale contre la Toho : son second but, marqué sur une reprise de volée du Tiger Shoot, est mémorable.

Citation:
sa place il la perd 1 volume, le temps de mettre 10 but et 10 passes decisives en 2 matchs d'equipe B


3 il me semble, non ? Après le 2ème match, si je me souviens bien, il lui reste encore quelques passes décisives à faire.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ben
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 18 Sept 2002

Message Posté le : 02/10/07 10:53    Sujet du message: Répondre en citant

c'est dive shot et pas drive shoot je crois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 14/04/19 05:59    Sujet du message: Répondre en citant

Mithreus a écrit:
Elle est loin l'époque d'une représentation du foot qui ressemblait plus à des matchs de cour de récré, fraîche et sympa (en gros, jusqu'à la fin du premier tournoi)


Perso, la lecture du manga est toujours un très gros plaisir (et c'est aussi le cas du remake animé : j'espère d'ailleurs qu'il y aura une suite) : pas comme pour un Saint Seiya next dimension pour lequel je peux effectivement dire que je "m'inflige" la lecture du manga.. La force du Japon déséquilibre effectivement certains matchs mais, face à l'Allemagne, il aurait été relativement équilibré s'il n'y avait pas eu Wakabayashy dans les buts, celui-ci étant une véritable muraille (même contre l'Argentine avant, le deuxième but est dû à une "main de Dieu" et pour le premier, sa défense l'avait laissé seul face à Diaz). D'où le recours à une des techniques traditionnelles de Takahashi : la blessure, même si celle-ci était particulièrement gore.

A un SGGK près, le match contre l'Allemagne était relativement équilibré, notamment parce que Takahashi a su renforcer cette équipe, ce qui n'était pas le cas des Pays-Bas, du Mexique ou de l'Argentine qui ne tournent guère qu'autour d'un joueur. Ici, en dehors de Müller et de Kartz, déjà connus, on a eu deux bons milieux défensifs et un nouvel attaquant qui ont joué un rôle actif dans le match, et n'étaient pas que des no name.

Rising sun a 2 gros avantages pour moi : d'abord, il remet en valeur les techniques spectaculaires zappées dans Road to 2002. Et il nous a offert de beaux remakes des matchs ellipsés de World youth : Japon-Pays-Bas et surtout Allemagne-Brésil, même si le match était un peu faussé par une première mi-temps durant laquelle le Brésil avait laissé ses stars au repos - alors que les Allemands étaient on fire.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 14/04/19 08:41    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai acheté et lu la réédition de Glénat de Captain Tsubasa, je n'ai pas comparé à la version J'ai Lu que je n'ai jamais lu, mais globalement, ça a été pour moi un manga humoristique rafraîchissant... Pardon ?... Vous dites ?... Un manga de sport ? Nan vous vous trompez !
Sérieusement qu'est ce que j'ai pu rigolé tellement c'est n'importe quoi les matchs, les situations, certains buts. C'est vrai les techniques sont impressionnantes, et l'objectif n'est pas d'être réaliste, mais quand même certains passages montrent que de temps en temps Takahashi était en roue libre

Après au niveau défaut, pour lire quelques autres mangas sportifs, je dirais que c'est le manque de description des équipes adverses qui pêchent. En effet elles ne sont présentés souvent qu'au travers de 2 personnages, parfois un seul, les autres étant des joueurs lambda (au dessin lambda d'ailleurs). Après c'est sur que 11 joueurs par équipe ça reste beaucoup à gérer comparé à du basket ou du volley (voire du tennis ^^) mais bon, c'est ce qu'on attend d'un manga sportif, un antagoniste bien détaillé

Je me moque mais ça a quand même bien fonctionné comme madeleine de Proust, mais ce serait pas au point de m'infliger d'autres séries ou même une relecture
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 15/04/19 05:44    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, c'est vraiment le type de manga que j'apprécie au premier degré, comme pour Saint Seiya. J'adore ce côté épique, ces personnages prêts à sacrifier leur santé, voire leur vie, pour atteindre leur but (même quand ça n'est qu'un tournoi scolaire) et le 1er degré de l'oeuvre, l'humour (volontaire) n'y ayant qu'une part très réduite. Et ça ne les empêche pas de se prêter à des parodies très drôles, d'autant plus quand leurs auteurs apprécient sincèrement les oeuvres originelles : c'est par exemple le cas de Saint Seiya avec la série abrégée ou de Captain Tsubasa, avec les 4 épisodes du joueur du grenier consacrés à un jeu vidéo reprenant le tournoi qui se déroule en France ou avec une parodie live italienne sur laquelle je suis tombé récemment.

Pour l'absence de caractérisation des joueurs adverses, je suis d'accord mais ça se retrouve dans pas mal d'autres mangas sportifs : dans Eyeshield 21, tu as entre 2 et 5 joueurs notables dans les équipes adverses ; dans Kuroko no basket, les membres de la génération miracle sont assistés par un joueur notable, les autres n'ayant guère qu'un ou deux moments pour montrer qu'ils sont censés être un peu forts (exceptions pour l'équipe d'Akashi, qui est l'adversaire final ; et un peu celle d'Aomine ; mais pour Murasakibara, Kise et Midorima, je ne retiens à chaque fois qu'un seul coéquipier intéressant). Et c'est encore plus vrai quand on passe aux matchs internationaux, avec le Japon (qui est censé être un outsider) qui a tous les joueurs abusés vus précédemment et les équipes adverses qui sont composés de joueurs censés être forts (pour rester sur Kuroko, les 5 membres des Jabberwock sont censés être aussi forts que la génération miracle mais à part Gold et Silver, ils ne servent à rien) mais qui, à part les stars, ne sont bons qu'à se faire passer.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 15/04/19 10:00    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc a écrit:
Après c'est sur que 11 joueurs par équipe ça reste beaucoup à gérer comparé à du basket ou du volley (voire du tennis ^^) mais bon, c'est ce qu'on attend d'un manga sportif, un antagoniste bien détaillé


Au final, c'est une des forces de Prince du Tennis d'avoir énormément d'adversaires détaillés et charismatiques, malgré un sport qui se joue à un ou deux ^^;
Dans Shanimuni GO (aussi un manga de tennis) il y a aussi des adversaires très détaillés, car forcément, on les voit jouer, ils sont obligés d'être un peu mis en avant !
C'est vrai que sur 11 joueurs c'est dur d'avoir plusieurs "stars" mais dans mon souvenir, dans la première série, même Meiwa/Tôhô qui est l'adversaire principal tout du long n'a que 3 joueurs mémorables (dont un je ne me souviens même plus de son nom japonais, du coup peut-être pas si mémorable que ça, désolée Danny Mello). Ca fait vraiment pas beaucoup ! Eyeshield, qui est une série avec aussi beaucoup de monde sur le terrain, on retrouve le même travers mais quand moins marqué... il y a genre 5 White Knights mémorables, pour comparer Très content
Je suis d'accord que Kuroko est particulièrement nul de ce côté-là. 5 personnages par équipe et au tome 10 je ne savais même pas les noms des 5 joueurs de l'équipe principale tellement ils étaient "oubliables".
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 15/04/19 20:28    Sujet du message: Répondre en citant

L'avantage de Prince of tennis, c'est que le manga est à la fois conçu comme un sport individuel (par essence puisque les matchs se font à un contre un ; ou à deux contre deux pour les doubles) et un sport d'équipe (un peu comme pour la coupe Davis). Du coup, l'auteur est bien obligé de développer un minimum tous les protagonistes pour offrir des matchs plaisants pour tous les personnages.

Citation:
dans mon souvenir, dans la première série, même Meiwa/Tôhô qui est l'adversaire principal tout du long n'a que 3 joueurs mémorables (dont un je ne me souviens même plus de son nom japonais, du coup peut-être pas si mémorable que ça, désolée Danny Mello)


Takeshi Sawada : ça n'est pas le top du top mais c'est un bon joueur quand même, au-dessus de la moyenne. A Toho, il y a aussi Sorimachi, qui est un bon attaquant et fait le job en l'absence de Hyuga ; il est à un niveau similaire à celui de la plupart des joueurs de Nankatsu.

Citation:
Ca fait vraiment pas beaucoup ! Eyeshield, qui est une série avec aussi beaucoup de monde sur le terrain, on retrouve le même travers mais quand moins marqué... il y a genre 5 White Knights mémorables, pour comparer


Ouaip. Mais tu es censé avoir bien plus de joueurs : d'après Wiki, une équipe de NFL en comporte jusqu'à 53. Même en divisant par 2 pour des équipes de jeunes, ça fait 26-27 joueurs. Mais en fait, dans le manga, tu n'as pas vraiment l'impression de voir les joueurs changer selon les phases. Sauf pour les remplacements stratégiques d'Hiruma, les joueurs sont les mêmes pendant tout le match.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 15/04/19 20:34    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril : ta mémoire des détails, au regard du nombre de séries que tu lis, m'impressionne de plus en plus.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 15/04/19 20:38    Sujet du message: Répondre en citant

Entre le manga et les différentes versions du dessin animé, j'ai dû lire ou voir la série une bonne dizaine de fois. Mort de rire
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aoshi85
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 24 Nov 2004

Message Posté le : 15/04/19 23:28    Sujet du message: Répondre en citant

C'est là que Slam dunk est exemplaire. Il y a bcp de personnages avec de la personnalité dans toutes les équipes. Et pour cela Inoue s'est affranchis de schéma shonen typique.
Je pense qu'avec 60 tomes il aurait fait qqch d'encore plus dingue.

Pour CT je pense que Takahashi est tout simplement un mauvais narrateur ou plutôt qu'il ne sait pas ou ne se mouille pas à exploiter le potentiel de ses personnages. Le fait qu'il soit dans son œuvre aussi binaire sur la victoire ou le défaite montre qu'il n'est de tout façon pas capable de donner vraiment de la profondeur à ses personnages. Dommage car il a tout de même des qualités de dessin qui vont assez bien pour un manga sportif.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation