Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[ONE PIECE] vos avis (3)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 50, 51, 52  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 04/09/19 05:16    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas la première fois qu'il fait ce genre de déclaration qui est ensuite démentie par les faits. 5 ans, avec Oda qui prend des pauses toutes les 3 semaines, ça me semble un peu juste. Sans être impossible pour autant : l'arc actuel donne un bon coup d'accélérateur aux événements en intégrant beaucoup de choses ; mais du coup, son traitement risque de durer assez longtemps.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 09/09/19 22:08    Sujet du message: Répondre en citant

dans la courte interview qu'il donne avec l'auteur de My Hero Academia, il raconte qu'au départ One Piece ne devait pas durer aussi longtemps mais qu'à chaque fois il trouvait de nouvelles choses à raconter et que ce qu'il prévoyait prenait toujours plus de temps que prévu... bref faut se méfier des annonces ^^
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 11/10/19 13:46    Sujet du message: Répondre en citant

En marge de One Piece, Glénat édite les One Piece Magazine, initialement au nombre de trois et je pensais que ce serait tout, mais le 4e est sortie et à l'occasion il est annoncé un rythme de sortie trimestrielle

Bon si une grande partie du contenu est oubliable, il y a quelques illustrations sympa, les affiches Wanted, mais au final le principal intérêt que j'y trouve ce sont les light novel. Dans les 3 premiers on suivait la formation de l'équipage d'Ace, dans les 3 suivantes nous avons la formation de l'équipage de Law (la rencontre avec Bepo est assez drôle)
A noter quelques infos qui passent facilement inaperçu à travers le quizz fait par l'auto-proclamé fan ultime de One Piece, par exemple dans les tomes 85 et 86, dans les fiches des personnages qu'avec le temps on ne regarde plus, Sanji apparait à la fois dans le Germa 66 et dans l'équipage des chapeaux de paille, mais dans le tome 85 il est partiellement effacé de l'équipage, alors que dans le 86 il est partiellement effacé du Germa, fallait le voir
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 12/10/19 09:37    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens d'entamer une re(re-re-re...)lecture de la série et j'en suis au début de Little garden.

C'est amusant de voir comment les fondamentaux du manga sont là très vite (et chez Glénat aussi d'ailleurs, avec déjà des orthographes aléatoires : Nami s'écrit par exemple avec un y dans le tome 3). Dès le début, par exemple, Oda a un humour très réussi, avec des gags idiots et bien rythmés comme lorsque Luffy crane devant Shanks, boit une grenadine comme le gamin qu'il est et se fait immédiatement charrier.

Les premiers tomes, s'ils sont très bons, n'ont cependant pas l'ampleur de ce qui va suivre : les flashbacks de Zoro et d'Usopp sont un peu faiblards. Je ne me rappelais quand même pas qu'on voyait le cadavre de Kuina, ce qui, même si on ne voit pas sa tête, ne laisse plus vraiment de doutes sur sa mort.

Le Baratie marque vraiment un tournant, avec un paysage original qui change des villages traditionnels vus avant (même si la base de Morgan avait un look sympathique), le début du coin des questions que tout le monde se pose (et, assez rapidement, le running gag du lecteur qui l'ouvre avant qu'Oda ne puisse le faire), un humour qui passe un cap avec Sanji qui fait régulièrement le zouave, le premier gros flashback, vraiment dur, un ennemi charismatique (je pense à Gyn plus qu'à Creek) et l'apparition du premier (et du plus classe) des corsaires. La scène d'adieu est aussi très émouvante.


L'arc Arlong a également de gros atouts, quoiqu'un peu différents : le flashback de Nami est énorme, probablement le plus dur avant qu'on n'ait celui de Robin et j'aime beaucoup les réactions de celle-ci qui, malgré la dureté de la situation et son jeune âge (10 ans, ne passe pas son temps à se plaindre ou à rejeter la faute sur les autres, comme les personnages de Naruto mais prend (trop) sur elle. Elle ne sait pas encore se battre mais sa personnalité est vraiment attachante, dans le flashback comme dans le présent, et elle sait bien ce qu'elle veut, quitte à faire des sacrifices ou à passer pour la méchante (face à Usopp notamment).
Cette fois-ci, le big boss a vraiment du charisme, ses sous-fifres étant en dessous mais restant intéressants, à des titres divers. Je suppose que c'est pour son côté ridicule qu'Oda a repris Octy par la suite parce qu'il n'est guère sympathique dans cet arc ; à la limite, Smack montre un peu plus d'empathie avec Nami quand il dit à Arlong qu'il a peut-être poussé le bouchon un peu loin avec son arnaque sur la rançon de 100 millions.
On a des combats assez variés, mettant bien en valeur les qualités et la complémentarité des différents membres de l'équipage, chacun ayant un adversaire aux capacités proches des siennes. Luffy utilise aussi ses pouvoirs de façon originale et intéressante (ce qu'il avait déjà fait contre Creek) contre Arlong, par exemple pour le bloquer lorsqu'il se propulse hors de l'eau ou pour le coup final.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NaYung
Mangaversien·ne


Inscrit le : 21 Jan 2005

Message Posté le : 12/10/19 11:30    Sujet du message: Répondre en citant

En parlant de Nami, le sujet des "femmes fortes dans les mangas" revient assez souvent ces dernières années et il est possible que certaines de mes valeurs soient vieux jeu mais c'est justement un personnage que je trouvais à la base fort pour son caractère, dans son rôle de support des combattants sur le terrain, et où je regrette limite le moment où elle va passer "tout l'équipage peut se battre contre un adversaire". ^^'

Je suis contente de voir des femmes fortes au combat dans l'univers mais je trouve un peu dommage que dans l'équipage Luffy, les deux femmes soient mises en situation de combat où elles apparaissent toujours plus faibles que les 3 principaux gars. Nami, de base, était présentée plus comme une voleuse que comme une combattante et avec Pipo, le fait qu'ils soient plus faibles sert de comique donc pourquoi pas mais par son histoire, elle me semble déjà très forte sans devoir le montrer sur le terrain. Pour Robin, même si elle n'a jamais été combat-oriented, ayant commencé comme ennemi partenaire du grand méchant du moment et vu les démonstrations d'haki des uns et des autres, je regrette ce choix de ne pas en faire une utilisatrice. Ce n'est pas que je voudrais qu'elle(s) soi(en)t plus forte que les 3 gars mais ce côté où les filles doivent se battre mais rester plus faibles car plus intéressées par les connaissances, fait très faire-valoir de la force des gars et, pour moi, ne les met généralement pas en valeur comme personnage féminin fort alors qu'elles ont des caractères féminins forts.
Heureusement, l'univers reste suffisamment riche pour présenter d'autres types de personnages mais pour ce qui est de l'équipage principal, c'est un côté que je trouve un peu dommage.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 12/10/19 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

A part Zoro et Luffy, on n'a pas trop vu l'équipage se battre sérieusement depuis l'ellipse : les hommes-poissons étaient des nullos, Usopp a perdu contre l'homme-morve, Sanji n'a eu que des escarmouches, Franky a eu un combat serré mais où les deux adversaires se bridaient. Robin n'a jamais eu beaucoup de combats (un prélat d'Ener et un des hommes-poissons d'Hody Jones) mais Nami en a eu des plus importants qui, s'ils ne la placent pas au niveau des 3 meilleurs, la mettent quand même bien en valeur. Et elle a eu un très gros power-up à Whole Cake Island. J'espère bien la voir combattre sur l'île de Wa.

Mais Nami a bien des atouts qui la mettent en valeur hors des combats (et je ne parle pas de ses atouts les plus visibles Maléfique ) : elle est probablement la plus polyvalente de l'équipage avec, certes, des qualités de navigatrice hors pair et de voleuse ; mais elle a aussi des connaissances de base en matière de cuisine ou de médecine (je me rappelle, après Little garden, quand Nami est malade : Vivi demande qui a des connaissances en médecine et l'équipage pointe la malade du doigt) et surtout des qualités de leadership et de manipulatrice qui sont toujours mises en avant : par exemple avec Zeus pour le dernier aspect.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
NaYung
Mangaversien·ne


Inscrit le : 21 Jan 2005

Message Posté le : 12/10/19 13:31    Sujet du message: Répondre en citant

Ben justement... elle est la plus polyvalente de l'équipe mais d'une certaine manière, pourquoi il faudrait qu'elle se batte sur le terrain alors qu'elle a plein d'autres atouts ? Il est considéré ok pour l'équipage d'avoir leur spécialité et ne pas jouer sur celle des autres mais il n'est pas demandé aux gars de chercher à augmenter leurs connaissances générales vu que les deux filles sont là; par contre, ce serait dommage qu'elles ne puissent pas se battre quand elles sont dans l'équipage mais elles ne vont pas non plus exceller au combat.
Ceci dit, je suis d'accord avec whole cake qui la met en valeur mais en quelque sorte, je me demande s'il n'aurait pas été possible de la mettre en valeur autrement, notamment pour le combat contre Cracker... C'était sympa mais quand c'est Luffy qui doit finir, la baguette du sorcier me laisse assez perplexe.

Après, faut voir à l'évolution et je crois que quand Nami a commencé à montrer sa force physique au début, j'étais plutôt contente pour elle... mais il y a eu des passages depuis l'ellipse où l'utilisation de son arme contre les adversaires plus faibles, comme si elle était contente de se battre, qui m'ont laissé assez dubitative vu qu'elle a d'autres forces et qu'elle ne me semblait pas être quelqu'un appréciant les combats frontaux de base.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 12/10/19 17:46    Sujet du message: Répondre en citant

Dans un manga axé sur la baston (même s'il n'y a pas que ça dans One piece), je trouve bien qu'il y ait des personnages féminins forts, capables de se battre au même niveau que les hommes : leur absence ou quasi-absence est d'ailleurs un des points faibles de beaucoup de mangas des années 80-90 à mon sens.

Elle-même ne semble pas avoir augmenté ses connaissances autres que météorologiques d'ailleurs : comme pour les autres membres de l'équipage, l'ellipse lui a permis de progresser dans son domaine de compétence et en combat. Mais c'est tout. Elle reste cependant capable de suppléer un minimum, en cas d'absence des spécialistes. Quand la moitié de l'équipage part à la recherche de Sanji, par exemple, elle propose de faire la cuisine - malheureusement, Luffy la devance.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 21/10/19 20:17    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 92 : bon, il ne se passait pas forcément grand chose dans le tome 91, on ne peut pas faire la même remarque pour celui-ci puisque, dès la fin du premier chapitre, Luffy se jette sur Kaido transformé en dragon. Pour un combat qui, malgré une belle démonstration de puissance, tourne court assez vite, ce qui permet de voir l'écart qui sépare un lieutenant d'empereur (niveau que Luffy a atteint après son combat contre Katakuri) d'un empereur.

Une fois ce combat passé, le tome reste passionnant et met en valeur pas mal de personnages, de l'équipage comme d'autres groupes, permettant de retrouver quelques vieilles connaissances et promettant un sacré foutoir pour la suite. Le tout avec toujours ce qu'il faut de gags tordants et de bêtises, avec une mention spéciale pour Sanji Stealth black à la fin, et le pouvoir dont il a toujours rêvé.

(ça n'était pas du manga mais j'ai aussi adoré le film One piece stampede, même si, avec sa distribution minimaliste, il n'a pas été facile de le voir et si je partais avec un a priori plutôt défavorable)
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 22/10/19 08:48    Sujet du message: Répondre en citant

La scène de combat entre Kaido et Luffy m'a perso laissé sur place tant la différence parait grande, et en même temps tant Kaido reconnait quand même les qualité de Luffy malgré tout

La présentation des Calamités est sympa aussi, et l'arrivée de Big Mom pose quand même un beau foutoir
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 23/10/19 19:12    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir ma relecture de l'arc Baroque Works : celui-ci est assez long puisqu'allant du tome 12 à la fin du 23, Mais il est divisé en mini-arcs se passant dans des lieux différents (l'entrée de Grand Line-Whiskey Peak-l'île préhistorique-Drum-Alabasta) avec des phases de transition lors des voyages en mer entre deux îles, ce qui a le mérite de relancer régulièrement l'intérêt, notamment si on le compare à l'arc Doflamingo qui a une durée similaire mais ne se passe qu'à deux endroits différents, Punk hazard et Dressrosa.

Pour une entrée dans le vif du sujet (la route de tous les périls), l'aventure commence très fort avec l'opposition à un des 7 puissants corsaires : on avait vu Mihawk en action et entendu parler de Jinbeï mais c'est la première fois qu'il s'agit d'un antagoniste issu d'une des plus puissantes organisations de One piece (et, à ce stade du manga, on est censé ne pas connaître les amiraux ou les empereurs en tant que tels). De quoi avoir des adversaires impressionnants dans le cadre d'une organisation très hiérarchisée, avec ses mr et ses miss. La grosse réussite d'Oda, dans ce cadre, c'est d'en faire des personnages aussi ridicules (à l'exception de Crocodile, Nico Robin et Mr 1) que charismatiques. Mr 2 en est la parfaite illustration, avec ses goûts vestimentaires douteux, son travelo way et son sens très fort de l'amitié. Et les combats, s'ils ont un petit côté mécanique (Luffy bat le boss, l'équipage ses sbires, le plus puissant étant pour Zoro), sont très efficaces, avec un déroulement mêlant parfaitement action et humour, vu la débilité de la plupart des combattants. En comparant avec la suite, on pourra juste regretter une sous-évaluation de Crocodile par rapport à ses autres camarades corsaires, mais c'était probablement nécessaire à ce stade de l'histoire.



Outre les combats, le côté découverte et aventures est véritablement passionnant. Alors que les îles parcourues dans East blue étaient assez similaires, on a ici une grande variété de civilisations, entre l'île préhistorique de Little garden, l'île hivernale de Drum ou le royaume égyptien d'Alabasta. C'est toujours passionnant de découvrir la flore ou la faune d'une île avec toutes leurs bizarreries bizarreries : l'ours randonneur de Drum est fun, par exemple. Mais c'est surtout Alabasta qui nous offre des bestioles très réussies : si le bananacroco est déjà spécial, d'autres animaux ont une sacrée personnalité. C'est bien sûr avant tout le cas de Karoo, le stupide (mais fidèle et rapide) canard de compagnie de Vivi ; mais je ne me souvenais pas du chameau Longs cils et du crabe Pince-mi, aussi lubriques l'un que l'autre. Les redécouvrir a donc été un plaisir.



L'horizon des personnages commence aussi à s'élargir : grâce à Smocker, la marine occupe un rôle plus important, pas du côté du chapeau de paille mais voulant combattre l'injustice, avec cependant des préoccupations politiques qui l'amène à mentir sur la défaite de Crocodile. L'arrivée de Robin permet d'aborder le mystère des ponéglyphes et Drum et Ace commencent à mettre en avant Barbe blanche (avec un symbole qui sera amené à changer) et Barbe noire.


L'humour n'est pas oublié grâce à la multitude de personnages présents dans cet arc. Ca commence très fort, avec un festival de débilités à Whiskey Peak, qui ne sera surpassé qu'avec le Davy back fight. Quelques runings gags naissent également dans cette partie, comme le déplorable sens de l'orientation de Zoro (quand il se rend au centre d'Alubarna et que la marine l'engueule parce qu'il part dans l'autre sens) ou sa rivalité avec Sanji qui se développe à Little garden dans le cadre d'un concours de chasse (même s'il y avait déjà eu des engueulades avant). L'arrivée de Chopper, avec son immense naïveté, crée aussi pas mal de nouveaux gags et il forme un excellent duo avec Usopp contre Mr 4 et Miss Merry Christmas. Les personnages évoluent également, Nami apprenant par exemple à se battre grâce au Climat tact et Zoro réussissant à fendre l'acier.



Ceci dit, le personnage qui fait la plus forte impression, dans cette partie, ça reste pour moi Vivi. Présentée initialement comme une méchante pas très futée, on nous révèle sa véritable identité à Whiskey peak où elle convainc Nami (qui se charge ensuite de convaincre les autres à sa manière) de l'aider, elle n'a a priori pas grand-chose pour elle : princesse en détresse, pas spécialement forte (par rapport aux monstres de l'équipage), ce n'est pas non plus une flèche, comme elle le montre quand elle révèle le nom de Crocodile ou, plus tard, lorsqu'elle n'est pas fichue de reconnaître Mr 2. Elle n'a pas non plus un passé tragique : si sa mère est probablement décédée, elle a vécu une enfance heureuse, avec un père et des mentors bienveillants et qui lui laissaient une grande liberté et des amis fidèles.

Pourtant, à la fin, c'est un personnage super attachant et charismatique, dont on regrette qu'elle quitte l'équipage (et donc le radar des lecteurs, même si Oda ne l'a pas oubliée et la fait réapparaître à divers moments). La raison en est simple : elle a un coeur et un sens des responsabilités énormes qui l'amènent à prendre beaucoup sur elle, comme cela se voit par exemple lors du flashback avec Wapol. Elle tente de sauver tout le monde sans sacrifier personne, au point que Luffy doive l'engueuler pour qu'elle accepte leur aide. Du coup, les passages où elle se détend (par exemple lors de la bataille de polochons qui suit l'engueulade) sont de ce fait très réussis. Les princesses suivantes, Shirahoshi et Rébecca, ont vraiment l'air fades en comparaison.


L'arc n'est pas sans défaut : j'ai cité la sous-évaluation de Crocodile. Une plus grosse critique concerne l'aspect politique de One piece : Alabasta est une monarchie bienveillante, sans démocrate mais où le roi gouverne de façon juste et ne serait pas remis en question s'il n'y avait eu le complot de Baroque works. Ce sera d'ailleurs, là aussi, à peu près la même chose à Dressrosa (sauf que le complot de Doflamingo aura réussi, lui). Il n'y a pas vraiment d'interrogation politique poussée, comme il peut y en avoir dans Magi par exemple. Drum pourrait être un contre-exemple, avec le peuple mené par Dalton qui renverse Wapol, mais celui-ci avait poussé le bouchon un peu loin : c'est le mauvais monarque qui est remis en question, pas la monarchie en tant que telle.


Ces défauts restent quand même mineurs par rapport aux nombreuses qualités de cet arc.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 24/10/19 13:55    Sujet du message: Répondre en citant

Je garde un très bon souvenir de cet arc, même si le côté Oda de "Ce perso est mort... Ah mais non, il n'est pas mort" commence vraiment à démarrer à ce moment, ce qui, sur la durée va rendre caduque toutes les morts (à part 2 au final).

C'est dans cet arc que la synergie de l'équipage se met vraiment en place et où on peut voir chacun briller à sa manière sans que ça en devienne un foutoir imbitable comme actuellement.

Concernant la monarchie, ce n'est pas vraiment une surprise. Dans One Piece, les méchants sont vraiment méchants et les gentils vraiment gentils. Donc la notion de système politique n'a pas vraiment de sens.
Ce manga reste extrêmement manichéen dans son approche, une force comme une faiblesse. Vive les gentils pirates ! Qui sont à 99% gentils. A se demander comment ils survivent dans ces eaux.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 24/10/19 19:45    Sujet du message: Répondre en citant

Je te rejoins sur la critique de la non-mort de Pell et de nombreux personnages jusqu'à Ace et Barbe blanche. C'est cependant nettement moins le cas depuis l'ellipse où on a eu plusieurs morts : Vergo et Monet à Punk Hazard, Pedro, Pekoms et Opéra à Whole cake island semblent bel et bien morts, par exemple, même s'il n'est pas exclu qu'Oda en récupère un (je pense notamment à Pekoms).

En revanche, je ne suis pas d'accord sur le manichéisme : les premiers adversaires que Luffy affronte (à l'exception de Morgan) sont des pirates et chez la marine, et même (plus rarement) chez les dragons célestes, on trouve des gens biens.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 25/10/19 00:19    Sujet du message: Répondre en citant

ça reste très manichéen dans le sens ou les gentils font des trucs de gentils, sont beaux, classes, alors que les méchants font des trucs de méchants, sont moches, et désagréables (bon Barbe Noire est classe, mais moche), et quand chez les méchants l'un semble à part, en fait c'est un gentil infiltré (cf. rosinante). Je schématise largement c'est vrai mais c'est assez souvent le cas
Pour les systèmes politiques, disons que c'est pas son sujet et que pour Oda ce n'est pas le système qui est mauvais mais les personnes s'en servant (ce qui d'ailleurs d'un point de vue philosophique se défend)

Alabasta est vraiment un des meilleurs arcs, laissant parmi les plus beaux combats avec des 1 contre 1 certes téléphoné mais bien mené et un départ d'Alabasta restant dans la mémoire de tous les fans Triste

Au niveau de la force de Crocodile, celui ci est crédité de la prime la plus faible des Schichibukai, mais dans les SBS Oda nous dit bien que son organisation prise en compte lui vaudrait bien une prime à hauteur de 300 millions donc à la hauteur des autres, et sur la force Luffy a surtout la chance de tomber sur son point faible par hasard (même s'il provoque ce hasard, c'est d'ailleurs là qu'on se rend compte je trouve du génie au combat de Luffy) et d'avoir un ennemi qui le sous-estime

Pour les morts, concernant Pekoms il n'est certainement pas mort, vu son fruit (la tortue) il a certainement la possibilité de se protéger. Je ne me rappelle pas de la mort d'Opera, tu veux pas plutôt parler de Pound ? Quand à Pedro on est pas encore à l'abri qu'Oda nous fasse un Pell avec ce personnage (avec Jinbei le récupérant dans les eaux et nous l'amenant sur Wano par exemple)
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 25/10/19 04:28    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc a écrit:
ça reste très manichéen dans le sens ou les gentils font des trucs de gentils, sont beaux, classes, alors que les méchants font des trucs de méchants, sont moches, et désagréables (bon Barbe Noire est classe, mais moche), et quand chez les méchants l'un semble à part, en fait c'est un gentil infiltré (cf. rosinante). Je schématise largement c'est vrai mais c'est assez souvent le cas

Pas systématiquement : tu as des antagonistes qui affrontent Luffy sans pouvoir être qualifiés de méchants, parce qu'ils ont des principes différents des siens : parmi la marine, je pense à Kizaru ou à Fujitora par exemple. Chez les pirates, un Foxxy est aussi un antagoniste plutôt qu'un méchant, malgré sa propension à la tricherie (désamorcée par sa débilité).

Quant aux méchants avec des looks de méchants, tu as un gros contre-exemple à Impel Down avec Magellan et Hannyabal. Le premier a un look de nazi, le second est un Iznogood. Pourtant, ils agissent ainsi pour protéger le civil, tiennent de beaux discours à ce sujet et sont sincères. Ce qui, comme souvent, leur donne un côté classe malgré leurs aspects ridicules.
Et même chez des personnages de méchants antipathiques, tu vas trouver des aspects plus "gentils" qui les font passer, par le biais notamment des mini-aventures, du bon côté de la force : Baggy par exemple, que son côté festif va rapprocher d'Ace : théoriquement, il reste un méchant mais il se retrouve (malgré lui) du côté du héros à plusieurs reprises et n'apparaît plus vraiment comme négatif ; Octo peut également être cité. Certains méchants ont parfois des motivations a priori plutôt nobles, comme Big Mom qui veut réunir toutes les races à égalité autour d'un bon repas.

Pour les morts, effectivement, Pekoms peut toujours nous faire une Pell. J'avais oublié Pound parmi les morts mais je pensais bien à Opéra, qui se trouvait sur le chemin de sa mère pendant une fringale et s'est fait tuer par elle. C'était d'ailleurs aussi le cas d'un autre de ses fils avant, si je me souviens bien.

Parmi les morts probables, on peut aussi rajouter, dans le tome 92,
Citation:
Absalom.

_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 50, 51, 52  Suivante
Page 51 sur 52

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation