Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Le marketing et le manga
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 11/12/06 19:27    Sujet du message: Le marketing et le manga Répondre en citant



Suite à un petit échange assez vif avec le service marketing de Delcourt à propos du DVD "bonus" du volume 14 de Beck qu'il fallait payer, intéressé ou pas, 1 euro, suite à une remarque de François Capuron où il me suggérait ceci : "Je trouverai très interessant que vous écriviez un papier sur la problématique très actuelle du marketing dans le manga, en vous appuyant au départ sur le cas Beck 14, pourquoi pas" et n'ayant ni les compétences ni le temps d'écrire un texte de fond, je propose aux forumeurs d'en discuter ici. Discussions sur le rôle du marketing, suggestions, reproches, tout ceci trouvera sa place ici.

Actuellement, le manga souffre d'un trop grand nombre de sorties chaque mois. Cela nuit fortement à la visibilité des titres (en dehors de quelques locomotives comme Naruto, Full Metal Alchemist, One Piece, Nana, etc.), accélère leur rotation en rayon, ce qui nuit aux ventes donc à la rentabilité de la plupart des titres. Pour améliorer la visibilité de certains titres dans lesquels les éditeurs croient (ou pour améliorer des ventes décevantes), il faut effectivement faire des actions marketing, créer du "buzz", les faire ressortir de la masse mais aussi informer ainsi les lecteurs potentiels (et peu curieux) de l'existence du titre.



Pour ma part, je suis d'accord pour dire que c'est un véritable casse-tête entre le travail de conception, les problèmes de coût, les problèmes de droits, la validation nécessaire de la part de l'éditeur japonais (et certains sont pénibles), la réalisation, la fabrication, l'éventuelle double distribution d'une version avec supplément et une sans, etc. Mais il reste que j'estime que ce n'est pas au lecteur-consommateur, qui achète déjà la série, de payer les actions de marketing (même s'il ne faut pas se faire d'illusion, quand on achète un produit de marque, on paye d'abord le marketing, puis seulement après la qualité, mais au moins, c'est moins visible donc relativement indolore).

A la limite, quand ça apporte vraiment un plus, comme le CD audio de Beck 9, ou le livret 0 vendu avec FMA 8, ou que ça peut être fun comme les pages jaunes de Banana Fish 1, le gloss de Host Club 1, ça peut passer, notamment quand ça participe au lancement d'une nouvelle série. Mais lorsque l'action marketing a lieu en pleine édition de la série, j'attends surtout de l'éditeur de me permettre de choisir, comme Kurokawa qui a distribué une version avec et une version sans le livret bonus (qui était facturé 50 centimes de plus si je me souviens bien) de FMA 8. Ou alors, de l'offrir comme Soleil avec Suikoden III 5.



Dans le cas de Beck 14, on n'est dans aucun de ces cas. Bien sûr que Delcourt ne va pas perdre de lecteur mécontents car personne ne va arrêter la série à cause de cette vente forcée (ou même l'interrompre en attendant la réédition), mais ça n'empêche pas qu'un certain nombre de lecteurs n'appécie pas cette action marketing. Et c'est une goutte qui vient alimenter le mécontentement devant l'évolution générale du marché du manga et du comportement des éditeurs (baisse quasi-généralisée de la qualité, augmentation des prix, difficulté à trouver certaines séries, etc.). Attention, ce n'est pas l'action marketing en elle-même que je reproche à Delcourt. A la limite c'est une bonne idée. C'est que je sois obligé de payer un euro pour un DVD dont je ne veux pas. Je crois comprendre aux réponses faites sur le site des éditions Delcourt que c'était eux les demandeurs, que Kaze devait engager des frais pour réaliser ce DVD publicitaire, qu'il y avait des droits à payer. Il n'empêche que ce n'est pas à nous de payer pour ce qui est manifestement de la pub. C'était à Kaze de prendre en charge tout ou partie du coût de ce bonus (ce qui a été peut-être le cas pour une partie, d'ailleurs, je l'ignore). Certes, je pense que Delcourt n'a pas trop de budget marketing à investir dans un bonus et que Kaze devait estimer qu'ils n'avaient pas grand chose à y gagner avec une série terminée. Il reste à l'arrivée un faux bonus (mais vraie publicité) imposé à tout le monde et qu'il est obligatoire de payer.

Pour conclure, même si je suis conscient qu'il faille communiquer, je dirais que je suis contre toute idée de marketing à base de "goodies", ceci générant des coûts qui feraient bien mieux d'être consacrés à la réalisation (adaptation, lettrage, impression). Et dans tous les cas, il faut qu'on ait la possibilité d'acheter une version sans action marketing à partir du moment où celle-ci génère un surcoût pour l'acheteur.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 11/12/06 20:10    Sujet du message: Re: Le marketing et le manga Répondre en citant

herbv a écrit:
Mais lorsque l'action marketing a lieu en pleine édition de la série, j'attends surtout de l'éditeur de me permettre de choisir, comme Kurokawa qui a distribué une version avec et une version sans le livret bonus (qui était facturé 50 centimes de plus si je me souviens bien) de FMA 8. Ou alors, de l'offrir comme Soleil avec Suikoden III 5.


Après discussion avec ma chère et tendre, qui se trouve être aussi ma juriste préférée, il semblerait que ce genre d'opération se doive de proposer les éléments également séparément à la vente. Question de "vente par lot", qui ne peut devenir une vente forcée.
Donc soit c'est gratuit, et tout va bien, soit c'est payant, et la version sans bonus doit être également disponible à la vente.
Enfin, si c'est gratuit, la valeur du bonus doit valoir au plus 7% du bouquin dans notre cas, pour éviter des problèmes de vente à perte et de concurrence déloyale.

A vérifier par un spécialiste de la chose, bien sûr.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
namtrac
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 11/12/06 20:46    Sujet du message: Re: Le marketing et le manga Répondre en citant

herbv a écrit:
Pour conclure, même si je suis conscient qu'il faille communiquer, je dirais que je suis contre toute idée de marketing à base de "goodies", ceci générant des coûts qui feraient bien mieux d'être consacrés à la réalisation (adaptation, lettrage, impression). Et dans tous les cas, il faut qu'on ait la possibilité d'acheter une version sans action marketing à partir du moment où celle-ci génère un surcoût pour l'acheteur.


Pas mieux Sourire

Un exemple de "bon" goodie tout récemment : les petits calendriers 2007 offerts par Pika avec les tomes 6 et 5 de Kekkaishi et W juliette. Goodie sympa mais également utile (et puis ça m'évitera les calendriers tout moches de la banque ou du pharmacien ^^)
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gundur
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Nov 2006

Message Posté le : 11/12/06 23:01    Sujet du message: Répondre en citant

C'est clairement payer pour de la pub ! Qu'on nous colle un DVD "bonus" pour nous faire découvrir l'anime, je veux bien, mais le faire payer 1€ pour avoir droit à de la pub (c'est pas que je trouve ça cher, hein, c'est surtout symbolique). Nos amis éditeurs préféreront dire qu'ils voulaient seulement nous faire découvrir la version animée de notre manga préféré, mais dans ce cas là, pourquoi nous la faire payer... Autant je trouve que l'idée n'est pas mauvaise, autant il est évident qu'une version sans "bonus" (du moins payant) aurait dû être proposée.

Comme l'as si bien dit herbv, c'est un "bonus" qui à généré un coût de fabrication, mais quand vous regardez une affiche dans la rue, vous fait-on payer 1€ ? C'est simplement un coût marketing, un investissement qui au lieu d'être financé par la vente des livres, aurait dû l'être par la vente des DVD.

Pour conclure (enfin donner mon avis) je dirais simplement que je ne suis pas contre ce genre de "pub", mais seulement si c'est gratuit, ou, dans le cas contraire, en ayant le choix !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
montbrumes
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Août 2002
Localisation : Encore un peu plus à l'est

Message Posté le : 11/12/06 23:22    Sujet du message: Répondre en citant

Le plus curieux finalement, c'est que ça semble plus faire de la pub à Kaze qu'à Delcourt... J'ai du mal à voir le bénéfice que le manga Beck pourra tirer de l'opération.
_________________
La chèvre a ses idées, mais la poule aussi.

Grand Conseil Mangaversien par la grâce d'Egil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 12/12/06 01:28    Sujet du message: Répondre en citant

Finalement, sur ce point, on ne peut que saluer l'initiative faite pour Gunslinger Girls où tous les choixs sont proposées.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Greg
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Oct 2004
Localisation : Dé

Message Posté le : 12/12/06 03:10    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
A vérifier par un spécialiste de la chose, bien sûr.


Exact, toujours cette bonne vieille loi Lang qui nous empêche par exemple de vendre les mangas en exclu sur les salons, ou de vous offrir des super goodies pas cher. Mais qui en contrepartie sauve les petits libraires en empêchant carouf ou autres grandes surfaces de vendre les bouquins le prix qu'ils veulent, genre FMA 3 euros chez auchan.

Sinon ben pour ma part dans le manga, oui c'est compliqué de faire des opérations marketing entre la loi lang, l'originalité des projets et la faisabilité vis a vis d'ayant-droit japonais pas forcément super souples... mais bon suffit de se creuser la cervelle et on y arrive. Sourire
_________________
Salade tomate oignon?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Adrien de Bats
M. Mangaverse


Inscrit le : 24 Sept 2003
Localisation : Orsay

Message Posté le : 12/12/06 09:21    Sujet du message: Répondre en citant

(Ca me donne une occasion d'ouvrir (réouvrir?) mes bouquins de MBA)

Marketing: Ensemble des méthodes et moyens dont dispose une organisation (cad entreprise mais aussi association à but non lucratif, pouvoirs publics, etc.) pour promouvoir, dans les publics auxquels elle s'intéresse, des comportements favorables à la réalisation de ses propres objectifs (vente de produits, changement de perception, prise de conscience, etc.). Le marketing crée de la valeur économique pour l'entreprise en créant, révélant ou promouvant de la valeur pour leurs clients.
(à comparer avec le merchandisaing qui est, grosso modo, le display, cad la manière dont est présenté le produit dans le lieu de vente)

De ce point de vue-là, on a une bonne grille d'analyse des opérations mises en place à savoir:
-Méthodes/moyens utilisés
-> Valeur créée

Bon c'est clair que c'est un sujet qui m'intéresse bcp en ce moment Sourire (et qui me rappelle un topic alimenté en forte partie par namtrac).
_________________
J'aime le tofu soyeux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kalahan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Oct 2002
Localisation : Paris, un peu à droite

Message Posté le : 12/12/06 10:03    Sujet du message: Répondre en citant

Qui se souvient avoir acheté le premier volume de Samourai Champloo car il y avait aussi un dvd de l'anime offert ... avec les animes ou les jeux video c'est presque plus simple.
_________________
http://kalahan-rekiem.over-blog.com/
http://yumyumstudio.free.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 12/12/06 10:31    Sujet du message: Répondre en citant

On peut d'abord distinguer les objets joints au manga : il y a d'un côté les trucs sympathoches mais sans véritable intérêt (les badges de Nana, les aimants One Piece ou Bleach...) : là, franchement, ça me ferait mal de payer même un centime pour ça, même si l'iodée est sympa et peut me pousser à acheter des mangas que je n'aurais pas pris d'habitude : par exemple, pour les badges nana, j'ai acheté des volumes de Gokinjo alors que, d'habitude, je les prends d'occasion.

Ensuite, il y a les vrais produits intéressants : par exemple, le DVD de Beck ; ou le journal sur Mustang dans FMA. Cela apporte un réel plus à la série ou permet de la découvrir via de nouveaux médias (cas de Beck ou Suikoden) ; là, ça ne me dérange pas de payer un petit quelque chose supplémentaire car il y a un véritable plus. Maintenant, je comprends que cela n'intéresse pas certains et qu'il serait préférable d'avoir 2 versions. Les petits éditeurs ne seraient peut-être pas capables de gérer cela mais ce n'est pas le cas d'Akata.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 12/12/06 10:31    Sujet du message: Répondre en citant

Adrien de Bats a écrit:
Marketing: Ensemble des méthodes et moyens dont dispose une organisation (cad entreprise mais aussi association à but non lucratif, pouvoirs publics, etc.) pour promouvoir, dans les publics auxquels elle s'intéresse, des comportements favorables à la réalisation de ses propres objectifs (vente de produits, changement de perception, prise de conscience, etc.). Le marketing crée de la valeur économique pour l'entreprise en créant, révélant ou promouvant de la valeur pour leurs clients.


Je tiens à souligner que ce qui est important dans cette définition, c'est la dernière phrase, et en particulier cette partie: "en créant, révélant ou promouvant de la valeur pour leurs clients". Ce qui, en termes simples, signifie qu'il s'agit de faire savoir aux clients que le produit a de la valeur pour eux, qu'il les intéresse.
Il n'y a nulle part l'idée que le marketing serait coercitif, qu'il obligerait d'une quelconque façon le client à acheter. J'insiste là-dessus, parce qu'on voit souvent dans les forums l'idée que le consommateur n'a pas le choix, que c'est la faute du marketing etc.

Par rapport à cette définition, je rajouterais également l'idée de marketing-mix, qui est l'ensemble des actions (sur plusieurs supports ou canaux) qui sont mises en oeuvre dans le cadre d'une action marketing.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 12/12/06 11:11    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

XaV a écrit:
Il n'y a nulle part l'idée que le marketing serait coercitif, qu'il obligerait d'une quelconque façon le client à acheter.

Effectivement, on a toujours la possibilité de ne pas acheter un produit, du moins en théorie. C'est ce que rappelait François Capuron, le directeur marketing de Delcourt, dans sa réponse à propos du DVD "bonus" de Beck, rappel qui a déclenché mon ire. Mais dans la pratique, et dans ce cas, il y a bien coercition du marketing puisque le choix est entre mettre en pause la série le temps de trouver le volume d'occasion, de se le faire prêter, d'acheter une éventuelle réédition, etc. et entre payer 1 euro un fichu DVD dont on ne veut pas. Effectivement, il semble ici y avoir un cas de vente forcée (à laquelle je n'ai pas fait référence par manque de maîtrise de la règlementation) donc de marketing coercitif.

Ceci dit, vu que même si on mécontente ainsi quelques grincheux (qui de toute façon constituent un marché captif), ce genre d'opération fonctionne, du moins si on en croit cette phrase de François Capuron à propos de Beck 14 : "Nous fairons un bilan de cette opération dans quelques semaines - pour le moment, nous savons que Beck 14 connaît le meilleur démarrage commercial par rapport à tous les autres volumes parus mais ce n'est pas forcèment lié au dvd - puis, nous aviserons".

Par ailleurs, ça m'intéresserait de savoir quel type d'action marketing intéresse le plus les lecteurs de mangas. J'avoue que ça me dépasse que l'on soit intéressé, même si c'est gratuit, par des badges, des magnet, des shitajiki (petits sous-mains illustrés), des strap pour portable, etc. Par contre, j'ai été très content du CD audio de Beck 9, du Flame Alchemist 0 avec FMA 8 et c'est avec plaisir que j'ai payé un supplément dans ces deux cas. Mais là, il y avait réellement un plus produit, un travail éditorial dans un cas, un travail de traduction et de réalisation dans l'autre. Et dans les deux cas, on avait un contenu unique. Et en plus, FMA 8 était aussi vendu sans supplément, preuve d'un certain professionnalisme de Kurokawa.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
kalahan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Oct 2002
Localisation : Paris, un peu à droite

Message Posté le : 12/12/06 11:36    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis un gros consommateur de goodies, c'est d'ailleurs pour celà que j'achète souvent des VO par exemple les Saint Seiya G où on a le droit à des goodies de luxe (Porte feuilles, chaine, jeu de tarot, etc), dans les derniers volumes de Get Backers il y avait des cartes postales magnnifiques, etc ...
Dc payer pour quelque chose qui me fasse plaisir que ce soit un badge ou un cd pourquoi pas, faut il encore que le prix ne soit pas abusif, pour ma part j'aurai pu payer pour les badges Nana mais pas pour le CD très médiocre de Beck (même si je salue l'idée au passage) ou le DVD de l'anime.
_________________
http://kalahan-rekiem.over-blog.com/
http://yumyumstudio.free.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
namtrac
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 12/12/06 15:14    Sujet du message: Re: Réaction Répondre en citant

Cyril a écrit:
On peut d'abord distinguer les objets joints au manga : il y a d'un côté les trucs sympathoches mais sans véritable intérêt (les badges de Nana, les aimants One Piece ou Bleach...) : là, franchement, ça me ferait mal de payer même un centime pour ça, même si l'iodée est sympa et peut me pousser à acheter des mangas que je n'aurais pas pris d'habitude : par exemple, pour les badges nana, j'ai acheté des volumes de Gokinjo alors que, d'habitude, je les prends d'occasion.


A noter aussi que là, les 2 opérations étaient un peu différentes. Les magnets/straps de portable étaient inclus sous plastique avec les tomes de Bleach/D.Gray-Man/One Piece... mais comme tu le mentionnes les badges Nana étaient offerts pour 2 (ou 3 je sais plus) mangas de Yazawa achetés. Donc admettons que tu voulais le badge il te fallait acheter 2 tomes de Yazawa alors que peut-être tu n'en voulais qu'un à la base (ou que tu les achètes d'occas' ici). Pour les Glénat tu achètes ton tome de Bleach comme d'hab' et tu as ton magnet en bonus. Les badges Nana c'est une incitation à acheter plus (mais pas du marketing coercitif pour reprendre le terme, tu as encore le choix) alors que les bonus Glénat c'est vraiment du bonus.

herbv a écrit:
"Nous fairons un bilan de cette opération dans quelques semaines".


C'est d'origine la faute ? ^^

herbv a écrit:
Par ailleurs, ça m'intéresserait de savoir quel type d'action marketing intéresse le plus les lecteurs de mangas. J'avoue que ça me dépasse que l'on soit intéressé, même si c'est gratuit, par des badges, des magnet, des shitajiki (petits sous-mains illustrés), des strap pour portable, etc.


Pour ma part j'ai horreur des goodies offerts, si je veux un presse-papier ou un crayon One Piece je vais me tourner vers les boutiques, mais les bouts de carton et autres qu'on nous refile avec les mangas qui finissent par s'entasser dans un coin (j'ai un peu de mal à jeter des choses en bon état faut dire -___-), très peu pour moi. Les marque-pages par exemple, ça s'accumule vite donc même si c'est utile c'est de la papeterie de plus. Bref, pas fan des marque-pages offerts quand je fais mes achats (Tonkam...).

Des trucs style calendrier ou crayon par contre ça reste utile pour moi, pourvu aussi que ce soit ponctuel. Je n'ai pas besoin de 15 calendriers ni de 15 crayons papier par an. Je ne vois pas l'intérêt de nous inonder de plus produits, il faut que ça reste exceptionnel sinon ça n'a plus aucune valeur. A propos de calendrier d'ailleurs, Soleil en a sorti un (pas exceptionnel, et puis surtout avec des séries qui ne m'intéressent pas en illustrations), mais un gros avec 12 mois et tout et là, contrairement au petit calendrier Pika, je n'en ai pas l'utilité puisque pour le grand calendrier avec 12 feuillets c'est toujours un beau calendrier que je m'achète spécialement pour la décoration donc voilà...

Les mini-shitajiki à la base ça ne m'intéresse pas mais le truc bien sympa sur Yakitate Ja-Pan c'est la recette ^^ Donc bonus plutôt sympa au bout du compte et surtout cohérent avec le manga. Idem pour le Cd avec le tome 9 de Beck (bon, après on aime ou pas les musiques, mais bon bonus en tout cas).

Sinon il y a aussi la pub pour les autres séries, par exemple avec le tome 26 de Naruto était offert un extrait du tome 1 de Prince du Tennis (comme Soleil, sauf que là on avait un livret à part, ce que je trouve mieux finalement que d'intégrer les extraits à l'intérieur du manga, mais bon, le coût ne doit pas être le même).

Les cadeaux inclus avec les tomes devraient rester exceptionnels à mon avis, le manga se suffisant à lui-même. A partir du moment où le manga a trouvé son public et se vend suffisamment (mais c'est bien là le problème), il ne devrait pas y avoir besoin de toutes ces actions. J'ai un peu l'impression que la plupart de ces bonus sont là pour booster des ventes faiblardes, pour donner envie d'acheter un manga, alors qu'à mes yeux ce qui doit donner envie, ce n'est pas le bonus ridicule mais bien le manga.

Pour résumer, le marketing devrait être "invisible" pour moi, ou du moins concentré en amont, c'est-à-dire le ciblage du public, la communication appropriée selon le public que l'on veut viser, les pubs via le net ou la presse quand on a les moyens, mais aussi le nom et le design des collections déjà, puis des couvertures, et même le prix...

Des cadeaux style gloss pour Host Club, pourquoi pas aussi, mais que ce soit vraiment exceptionnel et en rapport avec l'image du manga et du public que l'on veut attirer (ce qui est le cas ici même si on peut ne pas être d'accord avec le ciblage de Panini sur ce titre en particulier).
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kalahan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Oct 2002
Localisation : Paris, un peu à droite

Message Posté le : 12/12/06 17:01    Sujet du message: Re: Réaction Répondre en citant

namtrac a écrit:
Des cadeaux style gloss pour Host Club, pourquoi pas aussi, mais que ce soit vraiment exceptionnel et en rapport avec l'image du manga et du public que l'on veut attirer (ce qui est le cas ici même si on peut ne pas être d'accord avec le ciblage de Panini sur ce titre en particulier).

Et dire que je l'ai acheté à cause du gloss lol (nan mais je trouvais ça fendard) par contre l'emballage n'était pas discret.
Je suis d'accord avec toi sur le fait que le bonus qui peut rester "invisible" c'est quand même bien mieux.
Après en France, on est soit en manque d'idées (parce que même les asso ou les fanzines font de meilleurs goodies que les pros) soit on rencontre des problèmes techniques (surtout face à la shueisha ><, y avait aps mal d'idées que Tonkam ou Akata ont du laisser tomber notamment sur Hikaru no Go)
_________________
http://kalahan-rekiem.over-blog.com/
http://yumyumstudio.free.fr/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation