Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

La machine à star : Johnnys (Smap, Arashi, Kat-tun,…)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 26/11/06 12:26    Sujet du message: La machine à star : Johnnys (Smap, Arashi, Kat-tun,…) Répondre en citant

Si le terme johnnies fait ici plus référence aux Onion Johnnies, ces bretons de Roskoff qui partaient vendre des oignons en Grande Bretagne pendant l’hiver au milieu du XVIIIème siècle, au Japon, cela évoque immanquablement un certain nombre de boys bands très actifs dans les différents compartiments de l’industrie de la culture (musique, télévision, films, presse, publicité, …). Le présent sujet se propose de vous présenter ce phénomène et de permettre d’en discuter en essayant de dépasser les échanges du type « xxxx est meilleur que yyyy ». Rien n’interdira de l’étendre au phénomène plus large des idol (アイドル) dans lequel il s’inscrit plus largement.



Les Johnnys sont des boys bands créés et gérés par une société créée en 1963 par Johnny Kitagawa, connue sous le nom de Johnny & Associates (ジャニーズ事務所, Janīzu jimusho en japonais). Ils sont actuellement une petite dizaine si on inclue les Junior. Johnny & Associates se présente comme étant à la fois une agence (artistique, de management et de marketing), une école (chant, danse, théâtre) mais aussi une chaîne de magasins dédiés et un éditeur de médias divers (musique, presse, etc.). Le premier succès de la société est arrivé avec le groupe Four Leaves et a duré de 1968 à 1978, date de la dissolution du boys band. Un autre groupe à grand succès a été Hikaru Genji (1987 - 1993). Smap (1991- présent) est le leader actuel sur le créneau même si d’autres comme Arashi (1999 - présent) et Kat-tun (les petits nouveaux) ont le vent en poupe. Nous sommes en présence d’une véritable industrie du loisir car les Johnnys ne se limitent pas à la production musicale. La télévision est au centre de leur activité : Ils tournent individuellement dans différents drama, animent en groupe (ou seuls) des émissions télés, tournent dans des spots publicitaires, etc. Ensuite, en fonction des talents de chacun, on peut les retrouver au théâtre ou dans des films. Les contrats passés sont très stricts, l'image publique très contrôlée. Mais le fait d’être de purs produits marketing ne dérange personne, ni les membres des groupes, ni les fans. Après tout, il s’agit de vendre du loisir, du rêve même, qu’y a-t-il de mal à cela ? En tout cas, c’est un véritable phénomène de masse qui a ses amateurs comme ses détracteurs. Mais pour étudier concrètement comment on devient un Johnny, le mieux est de se focaliser sur un groupe, Arashi en l’occurrence, celui sur lequel j’ai le plus d’informations. Et puis, après tout, Ohno a 26 ans aujourd’hui Sourire.

Un lien pour approfondir le sujet :
- Un site en français et assez complet
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 26/11/06 13:09    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Kat-tun (les petits nouveaux) ont le vent en poupe

Kat-tun sont la depuis quelque temps (4-5 ans), mais leur 1er single n'est sortit qu'en Mars, la leur 3eme sort en Décembre, mais le truc c'est que l'un des 2 leaders Jin Akanishi (L'autre étant Kame aka Kamenashi Kazuya) est parti (pour 6 mois) étudier au States. Donc je ne sais pas si le groupe va être en stand by pour ce laps de temps.

Ensuite il y a aussi News qui se vends pas mal (même si le groupe est arrêté depuis Avril, mais celui-ci pourra reprendre ses activité à partir de Janvier 2007), avec comme Leader Yamashita Tomohisa (YamaP).

Smap est vraiment un groupe à part, déjà leur émission Smap x Smap, est vraiment intéressante et j'aime beaucoup le concept (Un ou plusieurs invités, choisissent ce qu'il veut manger, ensuite il y a 2 équipes composés chaque une par 2 membres de Smap, hors Nakai,, qui font le plat demandé et ensuite l'invité mange et doit choisir l'équipe victorieuse, bien sur pendant l'émission, il y a des anecdotes, des sketchs, des jeux et à la fin generallement soit les Smap chantent seul soit ils sont accompagné. Will Smith, David Beckam ont déjà participé à cette émission). Ensuite niveau acteurs, je n'ai vu que des Dramas avec Takuya Kimura ou Tsuyoshi Kusanagi et j'avoue qu'ils sont vraiment bon surtout Tsuyoshi Kusanagi dans la série des Boku no....), après niveau musiques c'est pas vraiment mon genre même si certaines de leur musiques me plaisent (Sekai ni Hitotsu Dake no Hana, Arigatô). Mais le plus impressionnant c'est le travail qu'ils ont, par exemple Nakai Masahiro (Leader du Groupe et un vrai talent de chanteur^^) à plus de 6 émissions hebdomadaires, en plus de ça il tourne des dramas, il chante avec le groupe, des pubs, c'est hallucinant.

Sinon quelque chose de pas mal aussi, c'est que les concerts des differents groupes (Smap, Kat-tun, Arashi) sont de vrai spectacles musicales, ça bouge de partout, on à le droit à des chansons evidemment, mais des fois aussi à de vrai comedies musicales, c'est vraiment interessant, perso j'aime beaucoup^^.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 27/11/06 00:08    Sujet du message: La machine à star : Johnnys (Smap, Arashi, Kat-tun,…) Répondre en citant



Arashi (嵐) est un groupe né à la fin de l’année 1999. Il est composé de 5 garçons actuellement âgés entre 23 et 26 ans qui donnent l’impression d’être nettement plus jeunes (Satoshi Ôno, Shô Sakurai, Masaki Aiba, Kazunari Ninomiya et Jun Matsumoto). Nous allons suivre leur parcours qui est assez typique des Johnnys, tout en gardant à l’esprit que tous n’ont pas autant de succès ni autant de talent.

Avant de faire partie d’une formation, il est nécessaire de suivre les cours de Johnny & Associates (J&A). Généralement, on envoie d’abord un CV avec une photo. Si on est retenu, on est ensuite convoqué aux cours de danse et de chant. C’est là que se passe une sorte d’audition de groupe avec un passage devant la caméra. Par contre, il ne faut pas croire que le niveau est très relevé, surtout au début. Il faut ensuite assister aux cours qui ont lieu après l’école et le Week End. C’est ainsi qu’on devient Johnnys Junior. La sélection se fait ainsi, petit à petit, seuls les plus persévérant réussissant à continuer. Concernant Arashi, Ohno a rejoint Johnny & Associates en 1994, à l’âge de 14 ans. En 1995, Shô l’a suivi (à 13 ans) alors que les 3 autres ont intégré en 1996 (à 13 ans pour Jun et Nino, 14 ans pour Aiba).

Les Johnnys Jr suivent donc des cours de danse, de chant afin de jouer dans des comédies musicales. Ces cours sont gratuits, semble-t-il. En plus de faire back dancer pour leur sempai (les groupes Johnnys établis), les Juniors jouent dans des comédies musicales, se prêtent à des interviews et des séances de photos pour les magazines Johnnys (Duet, Poporo, etc.). Certains participent aussi à une émission télé dédiée aux Johnnys Jr. Ainsi, une sélection sur la popularité se met en place. Des units sont constituées, regroupant plusieurs Juniors, préfigurant une possible formation Johnnys. Les défections sont continuelles à cette période. D’ailleurs, Ohno, Nino et Shô (qui ne se connaissaient pas car ne faisant pas parti de la même unit) étaient sur le point de quitter J&A, quand Arashi a été formé. Le premier pour étudier les arts graphiques, le second pour intégrer une école de cinéma aux USA afin d’étudier la mise en scène et le troisième à cause de ses études universitaires qui nuisaient à sa popularité de Junior, lui faisant penser qu'il n'avait plus d'avenir en tant que Johnny Jr. D’ailleurs, il fait noter qu’être Junior n’est pas très bon pour les études car des 5 membres du groupe, seul Shô est allé à l’université, Ohno n’allant même pas au lycée.

En septembre 1999, Arashi est constitué en piochant dans la junior unit MAIN qui comprenait entre autre Jun, Aiba et Nino et en ajoutant Ohno qui bossait alors dans divers spectacles musicaux à Kyoto (car il fallait un chanteur un minimum talentueux dans le groupe) ainsi que Shô, un Junior populaire qui était étudiant à l’université de Keiô (où il a obtenu un diplôme en économie). C’est alors le début d’une brillante carrière même si elle est loin d’égaler pour l’instant celle Smap ou Kinki Kids. Il faut dire que leur succès ne semblait pas être prévu étant donné les conditions de leur création : il fallait monter rapidement un groupe de Johnnys pour encourager l’équipe japonaise de Volley Ball lors du championnat du monde, la chanson A.Ra.Shi étant leur hymne officiel (arashi signifie tempête). Le lancement s'est effectué à Hawaï, île touristique de prédilection au Japon.

Mais cela vous sera raconté un peu plus tard.


Ohno - Shô - Aiba - Nino - Jun

Sources : Internet et Arashi goto (Marugoto Arashi no Gonenhan)


Arashi goto (Marugoto Arashi no Gonenhan)
Au sujet d'Arashi (5 ans et demi d'Arashi)
Shueisha – 2005 – env. 15 euros – ISBN 4-08-780416-x
Il s’agit d’une compilation d’articles et interviews parus dans le magazine Seventeen. Disponible sur YesAsia.com
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 27/11/06 01:39    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Généralement, on envoie d’abord un CV avec une photo. Si on est retenu, on est ensuite convoqué aux cours de danse et de chant. C’est là que se passe une sorte d’audition de groupe avec un passage devant la caméra. Par contre, il ne faut pas croire que le niveau est très relevé, surtout au début.

A ce sujet Jun Matsumoto est le seul Johnnys à avoir été retenu juste aprés avoir envoyé son cv, il n'a pas eu besoin de faire d'évaluation.

Citation:
C’est alors le début d’une brillante carrière même si elle est loin d’égaler pour l’instant celle Smap ou Kinki Kids

D'ailleurs à ce sujet niveau ventes Arashi est loin des autres groupes, par exemple entre Décembre 2005 et Septembre 2006, niveau Johnnys ça donne (dans les 70 premier) :
1er - Kat-tun - Real Face - 1,033,115 (Ventes)
3eme - Shuji to Akira (YamaP & Kame) - Seishun Amigo - 670,103
4eme - Yamashita Tomohisa - Daite Senorita - 594,062
6eme - Kat-tun - Signal - 558,040
9eme - Smap - Dear Woman - 411,138
14eme - Smap - Triangle - 340,768
16eme - Kindi Kids - Snow! Snow! Snow! - 317,397
17eme - Kindi Kids - Natsu Moyô - 308,646
22eme - Gym (Golf, Mike, YamaP) - Fever to Future - 264,537
28eme - Tokio - Sorafune - 224,499
30eme - NewS - Sayaendo - 222,848
37eme - Arashi - Kitto Daijôbu - 202,645
66eme - Arashi - Wish - 126,284

Sinon les émission qu'anime le groupe sont tourné vers un public plus jeune que pour Smap (peut être pour ça que j'accroche pas trop aux émission d'Arashi), par niveau musique j'aime beaucoup leur discographie, ils se sont diversifié dans plusieurs genres avec succés. Ensuite niveau jeu d'acteur je trouve Jun Matsumoto et surtout Shô Sakurai vraiment bon, c'et vraiment interessant de les voir jouer.

Ah, est je sais pas si tu vas en parler ou pas herbv, mais les Johnnys ont aussi leurs émission consacré, Shônen Club, tous les dimanches (devant plus de 20000 personnes!) ou se melange chansons (souvent des reprises des "Senpai"), danse, interviews et Sketch. L'émission est generalement animé par des gens faisant partit de groupe (depuis quelque temps c'est 2 membres de NewS qui presente l'emissions) et lorsqu'il y a sorti d'un nouveau single ou album, le groupe en question vient dans l'émission pour faire sa promotion. En effet cette émision est plus destiné au Johnnys Junior qui ne sont pas encore devenus des "stars", et tout le monde y est passé que ça soit les membrs d'Arashi, Kat-tun ou Smap.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adrien de Bats
M. Mangaverse


Inscrit le : 24 Sept 2003
Localisation : Orsay

Message Posté le : 27/11/06 10:48    Sujet du message: Répondre en citant

Euh...
Alors là, herbv qui lance un sujet sur la J-pop et sur les Johnnies, je n'aurai jamais parié sur cette probabilité!

Pour la petite histoire, M. Johnnies a été en prison pour pédophilie (faut pas rêver les amis, pour entrer dans le monde fantastique de la chanson au Japon, il faut savoir faire des sacrifices (même si après, vous pouvez avoir un album photo à votre image malgré votre acné)), ce qui n'empêche pas l'école d'avoir du succès.

Sinon, ben, euh... comment dire, les Johnnies, c'est quand même le summum du kitsch avec les costumes et les chorégraphies, sans compter la profondeur des paroles et tout ça, bref, le marketing efficace.
_________________
J'aime le tofu soyeux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 27/11/06 12:34    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Merci pour les ventes de singles, Heiji. Je dois dire que je m'attendais à des chiffres plus importants (les singles sont relativement bon marché au Japon, de l'ordre de 500 yens soit env. 3,5 euros). Par contre, on voit bien l'importance des Johnnys sur ce marché au Japon. Je me demande si celui des albums est équivalent (mais je pense que non du fait de la concurrence de la musique anglo-saxonne et de la prédominance du format single pour les Johnnys).

Adrien de Bats a écrit:
Alors là, herbv qui lance un sujet sur la J-pop et sur les Johnnies, je n'aurai jamais parié sur cette probabilité!

Il faut savoir surprendre son lectorat Sourire

Sinon, je n'ai pas d'information concernant une peine de prison pour pédophilie qui aurait été prononcée à l'encontre de Johnny Kitagawa. Par contre, il existe une serie de rumeurs et d'articles concernant des pratiques de harcellement sexuel, pouvant aller jusqu'au viol. Cela a été le cas durant les années 70, à la fin des années 80, notamment lorsqu'un membre de Four Leaves a fait des révélations dans ce sens. Récemment, un journal a été condamné pour diffamation à ce sujet. Ce qui est sûr, c'est que toutes ces rumeurs, fondées ou pas, n'ont pas porté préjudice aux activités commerciales de J&A et n'ont jamais été formellement prouvées. J'imagine, pour en revenir à Arashi, que les blogs et forums japonais ont du se poser la question : Jun a-t-il couché ou pas pour être admis aussi rapidement comme Junior ? Tout ce "buzz", c'est bon pour le "bizness" ça, coco Sourire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
michael
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 27/11/06 20:09    Sujet du message: Répondre en citant

Je partage la réaction d'Adrien, sauf que la mienne serait plus "intense" :
Herbv, mais qu'est-ce que tu fous ??? Choqué Choqué Choqué

J'ai dû mal à discerner l'ironie dans ton texte alors que ça devrait en dégueler... Arf, il est beau le métalleux rebelle qui avait compati parce que j'avais passé un été plongé dans les tubes en travaillant avec des gamins ... M. Green

Bon, en même temps tu t'impliques pas trop, c'est assez froid comme description, avec un ton un peu docte, mais bon ? T'en fais pas grand chose, ça mène où ? Les photos des ptites marchandises qui font des produits "musicaux" avec une légère "bio"... tu prépares ta reconversion dans le journalisme pour magasines de fillettes de 12 ans ou ... ?
Où est ce Herbv qui me carressait l'intelligence avec ses textes sur l'hétérocentrisme et qui m'a même touché avec un de ses éditos non-officiels ?? HEEEEEERBV, reviens-nous !!!!!!!!!!
#Fadeing color #Puppy dog


Bon, plus sérieusement, tous les trucs qu'évoquent certains fans de mangas, comme la J-pop, les OST, les dramas, etc., et je ne dis ça d'aucune hauteur, sont à dix milles lieues du Japon que j'ai aimé vivre et qui m'intéresse... Ce n'est même pas le même pays...
(tout comme il y a sans aucun doute des dizaines de "pays" en France ou en Belgique,etc.)


J'attends tout de même avec curiosité les interventions suivantes, quelque chose émergera peut-être sans doute, un regard sur le Japon, je ne sais pas, mais en tous les cas ne vous dites surtout pas que CA c'est le Japon... Les gens que j'ai pu fréquenter étaient pas trop là-dedans, il y a des salles de concerts sombres qui font tourner plein de petits groupes intéressants, des trucs hallucinants sur les facs aussi, tout le monde n'est pas fan des Smaps (comme si on était tous collé à Arthur et ses émissions en France).
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
beanie_xz
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Fév 2004
Localisation : Campagne française

Message Posté le : 28/11/06 02:01    Sujet du message: Répondre en citant

Moi aussi, j'aimerai bien savoir ce que compte "prouver" cet exposition des Johnnies. Seulement, c'est aussi à nous de décider comme développera le reste de la discussion.
Donc, j'ai une remarque que j'espère serai pertinente:
est-ce que vous expliqueriez le phénomène à succès de Johnnies & co comme un phénomène propre de culture sociale? Comparé à l'Europe et les States, il semblerait que les groupes de boys-band occidentaux sont dépassés et peine à survivre dans un monde musicale plus axé sur le talent individuel (d'où ces réalités shows de American Idol, America's Big Talent, Star Ac'). Alors que le groupe d'artistes de la machine à star au Japon, comme à Taiwan ou en Corée, réussissent bcp mieux, et ont des carrières plus longues grâces à leurs multiples facettes d'acteurs, animateurs, chanteurs et danseurs. Est-ce une différence de culture entre Occident et Orient? Où peut-être juste une différence de marketing? Est-ce que le même concept d'artiste sous toutes ses formes est viable en Europe ou aux States?
_________________
"Dans la fresque, je suis une des figures en arrière plan."
Q ou l'Oeil de Carafa, Luther Blisset.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
michael
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 28/11/06 13:11    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a sans doute un rapport plus "décontracté" aux produits purement commerciaux en "Orient"... A voir, la distinction mangas commerciaux/ mangas d'auteurs n'existerait pas au Japon (ah, ça me rappelle un débat animé Sourire)

Deuxième constatation : faut pas avoir peur du ridicule !!
Les Johnnys (ou Johnnies) c'est quand même le comble du naze comme nom... je veux bien que l'Amérique paraissent cool, etc, mais là ça va chercher loin et même tellement que ça a un écho jusqu'à notre mascotte *Optique*2000* nationale.... Neutre
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation