Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Fumi YOSHINAGA [All My Darling Daughters...]
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 01/11/09 11:21    Sujet du message: Chroniques Répondre en citant

Aidons Cosmos à propager la bonne parole. Voici donc en avant première ma chronique MangaVoraces du premier tome. Je développerai un peu plus tard ma perception du traitement de certains thèmes dans la série.

Après qu’une mystérieuse maladie ait emporté la majeure partie de sa population masculine, la société japonaise de la fin du XIIe siècle a du s’adapter en laissant les femmes prendre à leur compte l’ensemble des tâches dévolues aux hommes, ceux-ci se retrouvant cantonnés, du fait de leur extrême rareté, à une fonction de reproducteur. Signe de sa richesse et de sa puissance, la shôgun possède un château habité par 800 hommes qui lui sont dévolus. Refusant de se marier ou de vendre ses charmes et ne voulant plus être une charge pour sa famille, Yûnoshin, beau garçon et fine lame, décide de postuler à un poste dans le Pavillon des hommes de la septième shôgun. C’est pour lui une plongée dans un monde inconnu, régi par ses propres règles et pouvant être mortel...

L’inversion des rôles sociaux entre les hommes et les femmes est une technique éprouvée pour démonter le mécanisme des relations entre les sexes. Néanmoins, Fumi Yoshinaga, l’auteure, ne semble pas vouloir s’attaquer à la tâche tant la première histoire, celle de Yûnoshin, reste légère, se contentant d’être une aimable romance. Pour autant, la lecture est passionnante et permet à la mangaka de planter avec bonheur le décor de la série. Ce premier tome commence aussi un récit qui s’annonce être une longue analepse renvoyant le lecteur à l’époque des profonds bouleversements sociaux qui ont résulté de la grande mortalité de la partie mâle de la population japonaise. Heureusement, l’attente pour pouvoir lire la suite ne peut pas être longue, Kana ayant eu la bonne idée de sortir en même temps les deux premiers volumes.

Le Pavillon des hommes est une des deux séries en cours au Japon de Fumi Yoshinaga, connue en francophonie grâce à l’excellent All My Darling Daughter paru chez Sakka en 2006. Actuellement prépublié dans le magazine bimensuel shôjo (mais qui s’adresse à un lectorat plutôt âgé) Melody de l’éditeur Hakusensha, le titre compte pour l’instant cinq tomes. Il a reçu deux distinctions majeures au Japon. En 2006, il a reçu un prix d’excellence au Japan Media Arts Festival et cette année, le prix culturel Osamu Tezuka. Quand à l’auteure, on peut rappeler qu’elle est née en 1971, qu’elle a débuté en 1994 et est surtout connue pour sa série Antique Bakery, un shôjo publié entre 1999 et 2002 qui a été adapté en série d’animation pour la télévision et en film. Sa carrière étant très prolifique, on peut donc espérer voir d’autres de ses œuvres publiées en français. Espérons donc que Le Pavillon des hommes rencontre le succès qu’il mérite.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
otaku62
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Avr 2008
Localisation : entouré de mangas et d'animes

Message Posté le : 07/11/09 21:43    Sujet du message: Répondre en citant

le pavillon des hommes:

Alors vu le prix pratiqué par Kana pour ces 2 premiers volumes,je me suis décidé à me lancer dans l'aventure du pavillon des hommes.
La première chose qu'on remarque dés le 1er tome c'est que le sujet est original et très bien construit.Le fait qu'un virus décime la plupart des hommes(presque à la manière d'un Y le dernier homme) et place les femmes tout en haut du pouvoir social est une très bonne idée de départ.La suite en est encore que meilleur.
Le premier tome centré sur cet adepte du kendo qui décide de lui même d'entrer dans le pavillon des hommes permet à nous lecteur de s'immerger dans l'environnement de ce drôle d'endroit.On est directement plongés dans les différentes lois qui la régissent notamment celle du premier amant du shogun qui est particulièrement cruelle.
Le deuxième tome lui est encore meilleur.Passé les présentations,on rentre dans une histoire plus intimiste.On fait la connaissance d'un bonze qui n'a qu'une idée en tête,soulagé la misère du pays et en rencontrant la shogun il n'aura d'autre choix que de rentrer dans le pavillon des hommes en commençant par coucher avec une prostituée.Cette histoire est fortement bien décrite et montre le potentiel de la série.La fin où la shogun et l'ex prêtre découvre qu'il sont,au fond,pas si différent l'un de l'autre est absolument magnifique.
Bref un manga à ne pas réserver uniquement aux femmes(à la base c'est un shojo mais ressemblant plus à un josei...) mais bien à tous les fans d'histoires profondes et bien construites...
_________________
ma collection de mangas&dvd


Dernière édition : otaku62 le 08/11/09 17:16; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger MSN Messenger
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 08/11/09 00:25    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Lis un peu les messages précédents. Juste avant, je précise que c'est un shôjo !
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
otaku62
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Avr 2008
Localisation : entouré de mangas et d'animes

Message Posté le : 08/11/09 12:06    Sujet du message: Répondre en citant

désolé... Roulement des yeux
_________________
ma collection de mangas&dvd
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger MSN Messenger
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 09/11/09 19:33    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu le premier tome : sympathique et intriguant, il ne m'a cependant pas enthousiasmé. Les personnages sont intéressants et attachants, notamment le jeune homme qui entre au pavillon et la shôgun. Les comportements sont assez irréalistes et l'auteur ne cherche pas à forcer la démonstration avec un monde machiste à l'envers. En revanche, je trouve que la série manque de cohérence sur au moins un point : les personnages semblent n'avoir aucune connaissance sur le monde qui existait avant l'épidémie alors que l'événement ne me semble pas si vieux que ça. Etrange alors que le nouveau système ne semble pas particulièrement cruel (en dehors de la coutume relative au premier amant de la shogun) ou totalitaire.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
namtrac
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 09/11/09 20:31    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril a écrit:
les personnages semblent n'avoir aucune connaissance sur le monde qui existait avant l'épidémie alors que l'événement ne me semble pas si vieux que ça. Etrange alors que le nouveau système ne semble pas particulièrement cruel (en dehors de la coutume relative au premier amant de la shogun) ou totalitaire.


Oui, ça m'avait frappée aussi. 80 ans, c'est rien d'un point de vue historique. Maintenant…je ne connais rien au Japon féodal mais je suppose qu'à l'époque, l'information, notamment sur les questions relatives au pouvoir, ne se diffusait pas facilement, surtout en ce qui concerne Onobu qui vivait dans un fief reculé.
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 12/11/09 18:42    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne peux que dire "oui" au Pavillon des hommes, après ma lecture du volume 1 (je dois encore acheter le suivant Embarassé ) Sourire. Depuis juin que je voulais le lire, lui ...

Je n'ai pas grand chose à rajouter tant tout le monde a déjà posté des choses intéressantes au sujet de ce manga. Je suis totalement sous le charme, moi qui attendais un titre avec "kimono et compagnie" avec une bonne narration, je suis servie. Encore une fois, je retrouve le talent de Fumi Yoshinaga pour plonger le lecteur avec une narration très simple mais très fluide, un peu comme dans All my darling daughters.

Quant à la question de Cyril à propos des 80 ans et de la méconnaissance du monde antérieur, cela ne me surprend pas. En particulier au sein d'un environnement tel que chez le shogun. Il s'agit d'un lieu où se trouve le souverain, un lieu donc confiné et très secret. Nombreux sont ceux dans le pays qui n'ont jamais vu le shogun alors se demander si le shogun était un homme ou une femme ne me surprend pas. Même dans les générations de jadis, peu de gens l'ont vu. De plus, avec cette coutume de ne pas garder le même personnel à chaque changement de shogun, 80 ans, c'est vite fait pour avoir du changement. Le seul ayant donc déjà vu le shogun est ce vieil homme en fin du volume 1.

J'aime beaucoup les différentes réactions qui parsèment le manga. Ce n'est pas le point central de l'histoire, mais on a souvent ici et là quelques petites phrases du genre "tout le monde sait que les hommes ont la santé plus fragile que les femmes, laisse-moi faire tel truc" Mort de rire qui m'ont fait rire. L'aspect "basse-cour" (commérages et fond de teint...) au sein du pavillon des hommes fait penser aux repaires d'eunuques des cours impériales chinoises.

Pour moi, c'est un véritable coup de coeur. Avec 5 volumes parus au Japon, et 2 volumes sortis en même temps, je me demande quel sera le rythme pour les volumes suivants Sourire. Je ne peux vraiment rapprocher les deux titres mais étant légèrement en manque de Onmyôji, Le pavillon des hommes fut le bienvenu dans ma collection.
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 19/12/09 22:15    Sujet du message: Répondre en citant

Petit avis rapide sur ces 2 premiers tomes du Pavillon des hommes. Je dois dire que l'avis de Cosmos page 2 m'avait un peu induit en erreur sur les attentes à avoir par rapport à cette série :
"en effet la focalisation change et passe d'un personnage à l'autre, d'une époque à l'autre, avec pour point commun ce pavillon. "
En fait, je m'attendais à une succession de petites histoires courtes avec à chaque fois de nouveaux personnages. Et en fait... Non. En gros, il y a une intrigue dans le premier tome avec un certain nombre de personnages. Et une autre intrigue, 80 ans en arrière, avec une autre vague de personnages. Et à la fin du second tome, il est impossible de dire sur quel axe narratif l'auteur va embrayer dans le volume suivant. Mais j'ai hâte ! Sourire

Quelques remarques par rapport au contenu :
- Yoshinaga fait plus d'un changement historique dans son récit, et il m'apparait clairement que connaître l'histoire du Japon à cette époque est clairement un plus pour l'apprécier au mieux (ce qui n'est pas mon cas, mais ça m'a donné envie de me replonger dans les livres d'histoire). Je pense entre autre à la justification choisie pour justifier la fermeture du pays aux navires marchands. C'est juste énorme ^^
- S'il n'y a pas beaucoup de scènes d'actions, le récit ne manque ni de dynamisme, ni de drames. L'auteur fait montre à de nombreuses reprises d'une très grande cruauté (la scène d'ouverture en était un bel exemple).
- Yoshinaga ne renonce pas à ses amourettes entre garçons... ^^;;;
- Tous ses persos ont quand même un peu tendance à se ressembler...
- Dialogues et scènes parfois confus dans le tome 2...

Pour le reste, je rejoins tout ce qui a été dit, surtout par rapport à la profondeur des personnages. Un très bon démarrage pour une série qui n'a pas volé ses récompenses nippones.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 18/06/10 12:52    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:

- Tous ses persos ont quand même un peu tendance à se ressembler...

Je trouve aussi. Je ne sais même pas qui est représenté sur la couverture du volume 4 Mort de rire pour te dire à quel point... En plus comme je ne suis pas très physionomiste, y'a de quoi se perdre, heureusement, Fumi Yoshinaga met toujours les dates et qui est au gouvernement à ce moment-là puisque en gros, on a UN super beau gosse à chaque époque Mort de rire

Je viens de lire le volume 4 et personnellement, je ne sais jamais trop à quoi m'attendre dans cette merveilleuse série qu'est Le pavillon des hommes. A la fin du volume 3, je pensais qu'on continuerai mais que nenni: le volume 4 se penche sur plusieurs shogun, trois ou quatre époques en un volume. Je trouve que Fumi Yoshinaga gère vraiment bien son affaire, aucun volume ne se suit réellement mais elle parvient toujours à nous passionner même pour une courte époque. On n'a pas l'impression non plus de passer du coq à l'âne alors que ça pourrait être le cas si c'était mal foutu. De plus, tout le monde a beau se ressembler, on distingue bien les époques car chaque dirigeant a son style de gouverner. En tout cas, j'aimerais relire d'une traite les 4 volumes ce qui est impossible en ce moment avec mes multiples campagnes pour prêter mes manga surtout à des mecs Mort de rire . En vrai, je n'aide pas plus la série à être achetée T-T. C'est donc toujours aussi passionnant et le ton historique y est. Je n'ai pas vraiment l'impression de suivre un "feuilleton" et plutôt des chroniques historiques.

[EDIT]: J'avais oublié d'ajouter que dans ce volume, on voit ENFIN que les hommes ne sont pas vraiment habitués à voir les femmes au pouvoir et qu'il y a eu plus ou moins des attentats Sourire je me disais aussi au début de la série, que la situation était facilement acceptée ^^;

Bref, avec tout ça, j'ai hâte de lire le volume 5. On collera ainsi avec la parution japonaise et on attendra désormais un an pour chaque sortie Neutre . Sinon, je suis on ne peut en retard mais je viens de découvrir que plusieurs titres de qualité édités en France proviennent du même magazine: Onmyôji, Le dernier été de mon enfance, The Top Secret et Le pavillon des hommes, ça promet!

Tiens, quelqu'un a lu Antique Bakery et sait ce que ça vaut?
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 29/06/10 12:51    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:
Je ne sais même pas qui est représenté sur la couverture du volume 4 Mort de rire

C'est Keishôin/Gyokuei/Otama, le novice arrivé en même temps qu'Arikoto et qui a fait un enfant à la shôgun du tome précédent. C'est pour ça qu'on le revoit dans ce tome-ci, mais plus vieux et en tant que père de la 5e shôgun : Tsunayoshi. Page 124, une case le représente plus jeune, il a la même expression que sur la couverture Sourire

En ce qui concerne le tome 4, j'ai été un peu surpris : la courteur de l'histoire de la 4e shôgun n'aide pas trop à s'attacher aux personnages, surtout qu'on se perd un peu entre les uns et les autres à cause des ressemblances. La vie de la 5e shôgun a l'air d'être plus développée ceci dit, et à ce moment-là la sauce reprend Sourire Feuilleter le tome 3 pour retrouver tous les noms de Gyokuei m'a rappelé qu'on avait déjà vu les paysans des pages 43-51 par le passé, je me demande ce que la mangaka nous prépare avec cette petite intrigue parallèle...
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 29/06/10 19:52    Sujet du message: Répondre en citant

Merci cosmos, j'ai vraiment eu du mal avec cette couverture Mort de rire au moins sur le volume 2 on a un moine chauve quoi! Et puis sur le volume 3 c'était une femme...

Sinon, j'ai vraiment envie de reprendre tous les volumes en une fois Sourire car je n'avais pas grillé le coup des paysans!!!! Vu que j'avais prêté les trois volumes... Enfin bon, je viens de les récupérer Sourire

Je me demande si cette série marche bien, je vois tellement de volumes circuler sur le marché de l'occasion... En tout cas, je trouve que c'est une des séries les plus enthousiasmantes du moment Sourire (avec 7 Seeds, Dorohedoro, Goyô et Princesse Kaguya qui est moins régulier).
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
elynehil
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 14 Fév 2006

Message Posté le : 29/06/10 20:51    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:
Merci cosmos, j'ai vraiment eu du mal avec cette couverture Mort de rire au moins sur le volume 2 on a un moine chauve quoi! Et puis sur le volume 3 c'était une femme...

Faut faire attention aux sourcils... Mort de rire
J'avais pas fait gaffe au fait que la famille de paysans était la même non plus ^^;
_________________
"It is a far, far better thing that I do, than I have ever done;
it is a far, far better rest that I go to, than I have ever known."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 06/07/10 12:28    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin a écrit:
Tiens, quelqu'un a lu Antique Bakery et sait ce que ça vaut?


J'ai lu l'édition américaine il y a quelques années (plus les dôjinshi de l'auteur en japonais qui suivent la série). J'ai adoré, principalement à cause des personnages principaux. Et puis ça donne faim et ça fait beaucoup rire, aussi (ce qui n'est pas d'habitude le trait le plus marqué des œuvres de Yoshinaga).
Voilà une série que je m'achèterai très certainement en japonais à la prochaine occasion.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 27/07/10 23:27    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Flore Sourire !!! J'ai lu d'excellents avis sur cette série mais le fait que ce soit adapté en drama et la fascination sur la bouffe occidentale m'ont un peu freiné... En tout cas, j'ai bien envie de découvrir cette série si elle sort un jour en France. Je me demande vraiment comment se vend Le pavillon des hommes. J'ai réussi à brancher une copine dessus, elle n'est pas vraiment connaisseuse de manga mais a adoré, de même que Le cortège des cent démons... C'est aussi la seule personne à m'avoir dit, lorsque je lisais Basara "c'est quoi? C'est trop beau!!!" et j'ai écarquillé les yeux (le nombre de personnes qui trouvent cette série pas belle graphiquement Mort de rire )
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flore
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Mars 2008
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 28/07/10 10:00    Sujet du message: Répondre en citant

De rien pour l'avis. J'ai vu une partie du drama, mais bien que l'ambiance soit proche (en fait rester 5 minutes sur la tête d'un acteur ça colle des fois très bien au découpage de Yoshinaga, je trouve), y a beaucoup de libertés de prises et c'est quand même globalement très difficile à regarder.
Après, faut pas se leurrer, tu vas en voir de la bouffe occidentale là-dedans (à côté de ça, les gâteaux, y a pas que les petites Japonaises pour être ultra-fan)... mais la bouffe n'est pas foncièrement le propos.

Je me demande aussi pour le Pavillon des Hommes. J'ai vu qu'ils l'avaient à la médiathèque à côté de chez moi et ça m'a fait plaisir, mais à côté de ça, ils ont Dorohedoro et Banana Fish, donc c'est pas comme si ça voulait dire que la série marche XD
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivante
Page 3 sur 12

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation