Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[du9] Chroniques manga
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4 ... 42, 43, 44  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 22/01/07 19:40    Sujet du message: Répondre en citant

En cette période de bilans divers et variés, du9 fait son analyse du marché de la bande dessinée en 2006, à partir des quelques données existantes -- et avec l'ambition d'aller un peu plus loin dans la réflexion que ce qu'on a pu lire ici ou là. Bonne lecture, dômo yoroshiku.

-----------------
Numérologie, cru 2006

La dernière ligne droite menant à Angoulême approche, et après le rapport de Gilles Ratier qui nous annonçait la « maturation » du marché de la bande dessinée, voici que l'institut d'études GfK se fend d'un communiqué de presse doté d'un sous-titre du meilleur goût : « entre sushis et moules-frites » — une manière plus ou moins spirituelle d'entériner ce que tout le monde s'est résigné à accepter, à savoir la cohabitation (harmonieuse ?) du manga et de la bonne bande dessinée franco-belge bien de chez nous.
Pour notre part, ici à (...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 23/01/07 00:35    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

XaV, tes textes sont toujours aussi plaisants à lire et toujours aussi pertinents. Bravo pour ta Numérologie, cru 2006 (je vois que je ne suis pas le seul à avoir du mal à obtenir des chiffres de ventes) et vivement la prochaine année.

Par contre, j'ai quand même des doutes sur la pertinence de faire une analyse de la fréquentation des sites de BD francophones à partir d'Alexa puisque ce dernier n'existe qu'en version anglaise. Je crains que tu ais surtout fait un tableau des visiteurs plus ou moins anglo-francophones, c'est à dire des Québecquois, des Belges flamands, des Allemands, etc... plus que des Français, des Wallons ou des Suisses romands. Cela ne peut que favoriser les sites mangas vu la dimension plus internationale de ces BD japonaise (sans parle de l'effet de mode actuel).

En effet, sans vouloir rabaisser des sites comme Manga Sanctuary, Manga-News, WebOtaku et Mangaverse (qui sont les sites mangas classés dans les 10 premiers de ton classement), j'ai beaucoup de mal à croire qu'ils puissent faire plus de fréquentation que des sites comme BD Gest, ActuaBD ou BD Paradisio. Autre exemple, du9 et Mangaverse ont à peu près la même fréquentation actuellement. Même si cela n'a pas été le cas une partie de l'année, cela explique-t'il que l'un soit classé 24ème et l'autre 9ème ?
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Fuse
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 28 Nov 2006
Localisation : Paname

Message Posté le : 23/01/07 01:06    Sujet du message: Répondre en citant

XaV a écrit:
Du manga « vintage » sur du9 cette semaine, avec la chronique du premier grand succès de Umezu Kazuo, datant de 1966.


Je me permets de faire une légère et minuscule précision sur le mythe infantile de la « femme-serpent ». Il ne s’agit en rien une invention ou une innovation de l’auteur, mais une forme de légende urbaine qui remonte à l’époque Edo (du moins dans les références que j’ai pu consulter). Cette légende, ce conte, destiné à effrayer les enfants entre eux, perdure encore parfois aujourd’hui. Tout commence ainsi : une mère est malade et se retire seule dans sa chambre pendant plusieurs jours, à l’abri des regards et du froid. Dans le mystère de la nuit, elle est tuée par une créature, une femme serpent qui prend sa place. Le lendemain celle-ci appelle l’enfant (ou les enfants, mais un par un) et les mange comme un met succulent. Dès son repas fini, elle se retire, ne laissant que le cadavre de la mère morte et les vêtements des enfants.

Dès qu’une maman est malade, les copines préviennent la jeune fillette, un peu crédule, de faire attention à elle. De ne surtout pas monter dans la chambre un peu sombre où se repose sa mère, même si celle-ci l’appelle. Il se pourrait bien qu’il s’agisse d’une femme serpent qui tente de la faire venir pour mieux la manger. Cette histoire a terrifié bien des gamines. Cela n’empêche bien sûr aucunement l’auteur, que je ne connais pas, des variations intéressantes sur ce thème comme on le ferait avec l'histoire du Loup et du Chaperon rouge. Plusieurs films s’amusent aussi de cette histoire. J’essayerai d’en retrouver les titres dès que possible.

Concernant les caractères très violents et sanglants des Yôkai, je laisse là la parole à Chron, spécialiste sur la question. Dans la mesure du possible la lecture des contes récoltés par l’ethnologue Kunio Yanagita sont très intéressants sur ce sujet.


Amicalement et avec toutes mes excuses pour cette intervention



Fuse
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 23/01/07 09:03    Sujet du message: Re: Remarque Répondre en citant

herbv a écrit:
Par contre, j'ai quand même des doutes sur la pertinence de faire une analyse de la fréquentation des sites de BD francophones à partir d'Alexa puisque ce dernier n'existe qu'en version anglaise. Je crains que tu ais surtout fait un tableau des visiteurs plus ou moins anglo-francophones, c'est à dire des Québecquois, des Belges flamands, des Allemands, etc... plus que des Français, des Wallons ou des Suisses romands. Cela ne peut que favoriser les sites mangas vu la dimension plus internationale de ces BD japonaise (sans parle de l'effet de mode actuel).


Je me suis posé la même question en rédigeant l'article, et c'est d'ailleurs pour cela que je me suis limité à utiliser cet argument comme seule illustration d'une implication plus importante du lectorat manga. Loin de moi l'idée de vouloir faire une analyse de la présence de la bande dessinée sur la toile.
J'ai cherché des chiffres d'audience (sur Médiamétrie, en particulier) sans pouvoir trouver quoi que ce soit qui me satisfasse, avant de me rabattre sur Alexa. A mon avis, effectivement il y a un biais qui vient du fait que la barre n'est disponible qu'en anglais, mais j'ai pris comme hypothèse que ce biais était le même pour tous les sites.

... et par ailleurs, j'ai résisté à l'envie de signaler à Gilles Ratier que la liste de sites qu'il donne dans son rapport comme étant les plus importants faisait méchamment dans le copinage -- déjà l'an dernier, alors qu'il fournissait des données de fréquentation, du9 y avait largement sa place.
On pourrait également continuer avec les petites piques en remarquant que le tout nouveau site de l'ACBD s'est doté d'une riche bibliothèque de liens depuis hier, dans laquelle on ne trouve aucun site d'information sur les manga, même s'il faut reconnaître que BD Gest n'est mentionné que dans la rubrique "Divers". Soit c'est la faute à une mise à jour incomplète, soit cela nous donne une bonne idée de la manière dont l'auguste organisation considère le paysage journalistique du domaine ... affaire à suivre.

herbv a écrit:
En effet, sans vouloir rabaisser des sites comme Manga Sanctuary, Manga-News, WebOtaku et Mangaverse (qui sont les sites mangas classés dans les 10 premiers de ton classement), j'ai beaucoup de mal à croire qu'ils puissent faire plus de fréquentation que des sites comme BD Gest, ActuaBD ou BD Paradisio. Autre exemple, du9 et Mangaverse ont à peu près la même fréquentation actuellement. Même si cela n'a pas été le cas une partie de l'année, cela explique-t'il que l'un soit classé 24ème et l'autre 9ème ?


Ca ne m'étonne pas plus que ça. Alexa s'intéresse au "traffic", donc a priori au nombre de pages vues et non pas au nombre de visiteurs. Il n'est dont pas étonnant à mon sens de voir les sites communautaires aux forums très actifs arriver en tête.
du9 et MangaVerse peuvent avoir le même nombre de visiteurs uniques quotidiens, il est évident que ce dernier aura une activité beaucoup plus importante de par les discussions ici-même.

Ensuite, il faut voir aussi que les sites web sont aussi soumis à l'effet de la longue traîne, et que les écarts de fréquentations entre le premier et le cinquième, par exemple, sont beaucoup plus importants que ceux entre le dixième et le trentième.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 23/01/07 10:13    Sujet du message: Re: Remarque Répondre en citant

XaV a écrit:
Ca ne m'étonne pas plus que ça. Alexa s'intéresse au "traffic", donc a priori au nombre de pages vues et non pas au nombre de visiteurs. Il n'est dont pas étonnant à mon sens de voir les sites communautaires aux forums très actifs arriver en tête.

Tout à fait, je n'ignore pas cet aspect dans les classements et ta remarque est tout à fait justifiée pour des sites comme BD Paradisio, BD Gest et Bulledair qui intègrent leur forum au sein du site. Pour Mangaverse, cela ne s'applique pas du fait que le forum est sur un domaine et un hébergement différent (forum-mangaverse.net). On peut voir sur Alexia qu'il est classé 446 015ème, ce qui le place juste derrière Mangaverse et devant ActuaBD. Bref, j'estime que, tout intéressant soit ton tableau, XaV, tu n'as pas assez insisté sur le fait qu'il représente l'état de l'audience hors de France (car on le sait bien, les Français détestent l'anglais Sourire). J'en veux pour preuve le classement assez étrange du site Manitoo BD (bd.manitoo.ch) qui est dans le top 10 alors que c'était un site dont je n'avais jamais entendu parlé. Ceci dit, je suis totalement d'accord avec tes propos tenus dans l'article au sujet du manga et ici même.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 23/01/07 10:30    Sujet du message: Re: Remarque Répondre en citant

herbv a écrit:
Bref, j'estime que, tout intéressant soit ton tableau, XaV, tu n'as pas assez insisté sur le fait qu'il représente l'état de l'audience hors de France (car on le sait bien, les Français détestent l'anglais Sourire). J'en veux pour preuve le classement assez étrange du site Manitoo BD (bd.manitoo.ch) qui est dans le top 10 alors que c'était un site dont je n'avais jamais entendu parler.


J'avoue avoir été surpris de la même manière quand j'ai lu la liste de sites que donnait Gilles Ratier dans son rapport: je reconnais ne pas être un fouineur/dénicheur de l'internet, mais la moitié des sites qu'il listait m'était inconnue.
(et, pour en rajouter une couche, je sais très bien que même dans mon domaine professionnel, où je suis très au fait d'un certain nombre de sites, je suis souvent très étonné de découvrir certains "hits" dont je n'avais jamais entendu parler)
Il me semble que tout cela fonctionne par "cercles" et communautés, qui se recoupent parfois, mais pas toujours.

Encore une fois, je tiens à souligner le fait que j'ai soigneusement limité l'utilisation de ces données à un seul argument (l'implication / la motivation des lecteurs de manga) parce que je n'étais pas particulièrement satisfait de ces données, que ce soit dans la méthodologie pour les obtenir ou par leur manque de richesse -- je le répète, un simple classement sans véritables chiffres d'audience ne veut pas dire grand-chose.
Bref. J'en prends bonne note, et j'espère pouvoir obtenir des chiffres plus solides pour l'année prochaine. Quelqu'un aurait un contact chez Nielsen? ;-)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 29/01/07 07:26    Sujet du message: Répondre en citant

La folie charentaise étant passée, retour sur un tour d'horizon d'une production japonaise en dehors des sentiers battus sur du9, découverte au programme. Bonne lecture, dômo yoroshiku.

-----------------
Un tour d'Ax

L'an dernier à Angoulême, sur le stand d'IMHO, j'avais eu la chance d'échanger quelques mots avec madame Tezuka Noriko, un petit bout de femme japonaise venue à l'occasion de la double invitation de Nakano Shizuka (pour Le piqueur d'étoile) et de Shiriagari Kotobuki, invité du FIBD, à l'honneur avec (entre autres) une exposition à l'Hôtel Saint-Simon. Si la conversation avait été courtoise et animée, j'avoue que je regrette un peu aujourd'hui de ne pas avoir passé un peu plus de temps avec celle qui, de par son (...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/02/07 08:28    Sujet du message: Répondre en citant

Pas de chronique japonaise cette semaine, mais du9 revient sur les retours du Festival d'Angoulême dans la presse, sur le palmarès en général et le prix reçu par NonNonBâ en particulier. Bonne lecture, dômo yoroshiku.

-----------------
Vues Ephémères - Février 2007

Février balbutie ses premiers jours, Lewis Trondheim n'est plus Président et le grand cirque du Festival d'Angoulême a remballé ses tentes. L'heure est aux bilans et aux comptes, et à la question fatidique qui ne manque pas d'accompagner le retour de week-end Charentais : « alors, Angoulême ? et le palmarès ? »
Si pour notre part, à du9, nous trouvons qu'il s'agit d'une bien belle sélection, nous avons voulu quand même nous renseigner de l'avis général dans la presse et les médias, histoire de contrebalancer notre (...)

-----------------
L'Album qui venait d'Ailleurs

Couronnant le palmarès de l'édition 2007 du Festival d'Angoulême, le prix du meilleur album fait déjà débat : son tort principal, c'est d'être un manga — NonNonBâ de Mizuki Shigeru, edité par Cornélius.
De nombreux journalistes de la presse généraliste n'ont visiblement pas lu le livre et se sont bornés à « chroniquer » cet album en reprenant mot pour mot la prière d'insérer préparée par l'éditeur — qu'ils ont parfois assortie de commentaires un peu vagues ou hors-sujet. Mais ça n'est pas le cas de tous, et quand bien même, les (...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/02/07 15:41    Sujet du message: Répondre en citant

Article globalement intéressant mais qui propose parfois un point de vue tout aussi caricatural et discutable que ce qu'il semble vouloir dénoncer...

Jean-Noël Lafargue a écrit:
Ce portrait est assez savoureux si on le compare à la réalité qu’a le phénomène « manga » chez nous : des jeunes filles romantiques avec des lunettes, des premiers de la classe mauvais en sport ou bien des rêveurs installés près du radiateur et de la fenêtre, des jeunes gens qui apprennent une langue orientale tout seuls pour passer ensuite leurs nuits à sous-titrer artisanalement des films d’animation, des « nerds » qui cousent des costumes de Chevaliers du Zodiaque pour aller chanter les génériques de leur enfance... Je ne sais comment sont les amateurs de manga au Japon, mais ici, ils ne sont pas spécialement turbulents, ils sont a priori moins inquiétants que les habitués de certaines tribunes du Parc de Princes.


Ah bon, c'est ça la réalité du phénomène manga en France ?
Je ne pense pas que les lecteurs de manga doivent absolument entrer dans telle ou telle catégorie. Je trouve cette description très reductrice.
Pourquoi faudrait il correspondre à ces stéréotypes pour lire du manga ?
A mon époque déjà il y avait pas mal de monde qui lisait ce type de bd au lycée, bons élèves, cancres, sportifs ou pas, des turbulents aussi, chacun trouvait le titre qui lui plaisait. Je pense que maintenant c'est encore plus vrai, d'autant que les filles sont de plus en plus nombreuses à en lire. Le manga se démocratise beaucoup de monde en lit (dans les jeunes générations bien sûr) avec plus ou moins d'intérêt, sans se poser de questions, car ça fait parti du paysage au même titre que le ciné ou la musique...

Jean-Noël Lafargue a écrit:
L’affaire se complique (revenons à Angoulême) si l’on considère le silence assourdissant que NonNonBâ suscite dans la communauté des amateurs de manga. Que ce soit sur les forums ou dans les webzines, les rares mentions du livre concernent, semble-t-il, son prix, 29€, trop cher pour un public habitué à des publications respectant des standards assez stricts en termes de qualité d’édition (médiocre), de format (petit), de circuit de distribution (neuf ou occasion, mais pas collection) et bien entendu de prix (6 à 8€).


Mais c'est quoi la communauté des lecteurs de mangas ???
Les catégories ridicules citées plus haut ?
Il existe plein de lecteurs différents (qui ne sont pas forcément QUE des lecteurs de mangas) et il me semble assez évident qu'une oeuvre comme NonNonBâ ne fera pas beaucoup parler d'elle sur les divers forums où l'on retrouve plus d'avis concernant Naruto, Fruit Basket ou FMA au contraire de forums ciblés bd plus généralistes.
C'est juste une question d'âge, de centre d'intérêt, le gros des troupes des lecteurs de mangas shônens et shôjôs sont plutôt les lecteurs vers 10-15 ans qui seront sûrement peu nombreux à lire Nonnonbâ (ce qui ne les empéchera pas de l'acheter plus tard), au contraire de lecteurs plus agés 15 ans et plus, davantage centrés sur des seinens ou mangas d'auteur.
D'ailleurs on ne le trouve pas forcément au rayon manga dans les librairies.
Sinon pour ce qui est du peu d'avis trouvés sur le net dans la "communauté manga", devant l'avalanche actuelle n'est-ce pas le cas pour le plupart des titres ?

Jean-Noël Lafargue a écrit:
Il est intéressant que chez nous — et cela dépasse la question des manga — l’ambition en bande dessinée, en termes de qualité d’édition autant que de qualité artistique, soit souvent considérée comme une posture élitiste. En quoi la médiocrité est-elle démocratique ?

Sur le prix de cette oeuvre je trouve que le débat ne peut être tranché facilement. 30€ c'est quand même cher pour une bande dessinée.
Alors oui le prix goncourt coûte aussi cher, oui l'édition est de qualité, oui un repas au restaurant peut être au même prix...
Mais non tout le monde ne peut pas se permettre de s'offrir de mettre ce prix là dans un loisir come la bd, et non on ne peut pas être sûr d'en avoir pour son argent avant d'avoir pu lire un tel titre.
Il n'empêche que si NonNonbâ avait 2 volumes à 9€ dans une qualité normale (et non tous les mangas ne sont pas médiocres à ce prix), on pourrait s'acheter Nonnonbâ et un autre titre en plus pour bouquiner plus longtemps...
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
XaV
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/02/07 20:44    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
Je ne pense pas que les lecteurs de manga doivent absolument entrer dans telle ou telle catégorie. Je trouve cette description très reductrice.


Il y a des points de suspension, ce qui signifie que la liste n'est en aucun cas complète et exhaustive. Cet article cherche à dire exactement ce que tu dis, c'est à dire que les lecteurs de manga sont divers dans ce qu'ils sont, de la même manière que les manga sont divers dans leurs approches et leurs thèmes. Et que l'on ne peut pas tout mettre sous une étiquette vague, que ce soit "les jeunes" ou "le manga".

melvin a écrit:
Il existe plein de lecteurs différents (qui ne sont pas forcément QUE des lecteurs de mangas) et il me semble assez évident qu'une oeuvre comme NonNonBâ ne fera pas beaucoup parler d'elle sur les divers forums où l'on retrouve plus d'avis concernant Naruto, Fruit Basket ou FMA au contraire de forums ciblés bd plus généralistes.


Pour avoir suivi un peu ce qui s'est dit ici, ou sur des forums ciblés bd plus généralistes ... euh, et bien en fait, ça n'a pas vraiment été le raz de marée, hein. Et en dehors de "oh, 29 euros, c'est cher", je n'ai pas vu grand'monde pour parler du contenu.

melvin a écrit:
Sur le prix de cette oeuvre je trouve que le débat ne peut être tranché facilement. 30€ c'est quand même cher pour une bande dessinée.
Alors oui le prix goncourt coûte aussi cher, oui l'édition est de qualité, oui un repas au restaurant peut être au même prix...
Mais non tout le monde ne peut pas se permettre de s'offrir de mettre ce prix là dans un loisir come la bd, et non on ne peut pas être sûr d'en avoir pour son argent avant d'avoir pu lire un tel titre.


Eh bien c'est là où je ne suis pas d'accord. "pour un loisir comme la bd"? Un loisir comme la bd est aussi divers qu'un loisir comme la littérature, et ce n'est pas non plus tout le monde qui va se ruer sur le dernier Goncourt -- et là, personne ne hurle à l'élitisme. Pourquoi faudrait-il que tout le monde se rue sur le prix du meilleur album à Angoulême ? Parce que c'est bien là le noeud du problème, c'est là que visiblement ça coince : certains fans estiment qu'ils doivent tout lire, tout acheter, et qu'un bouquin trop cher est un vol qui est fait à leur fanatisme.

Le fait d'acheter un livre (ou de l'emprunter en bibliothèque, ou de se le faire prêter) n'est pas une obligation, mais un choix -- et on fait ce choix lorsque l'on considère que le jeu en vaut la chandelle.
Une place de cinéma plein pot à près de 10 euros, je trouve ça cher, mais ça ne m'empêche pas pourtant d'aller au ciné. Et si je trouve que le film ne les vaut pas, j'attends le DVD que j'achète, ou que j'emprunte à un ami, ou que je loue dans un vidéo-club.

Quant à l'excuse que ça fait cher pour quelque chose dont on ne sait pas si ça va vous plaire -- très bien, mais on peut feuilleter pour se faire une idée, non ? "Ah ouais, mais le dessin, c'est pas ça ..." Dans ce cas, pourquoi râler pour le prix, hein ?
On peut aussi se renseigner pour voir si c'est bien, ce qui s'en dit ... Les gens qui achètent le Goncourt ne sont pas forcément sûr que ça va leur plaire non plus, au passage.

melvin a écrit:
Il n'empêche que si NonNonbâ avait 2 volumes à 9€ dans une qualité normale (et non tous les mangas ne sont pas médiocres à ce prix), on pourrait s'acheter Nonnonbâ et un autre titre en plus pour bouquiner plus longtemps...


Encore une fois, tu fais erreur. Avant le prix d'Angoulême, NonNonBâ s'était vendu à 4500 exemplaires environ. Il aurait été en deux volumes à 9 euros, il aurait vendu ... 4500 exemplaires environ, ou à peine plus. Parce que c'est un petit éditeur qui est distribué de manière moins écrasante qu'un grand éditeur, déjà. Et puis l'oeuvre est moins sexy et clinquante que le dernier volume de Naruto ou de One Piece, il faut le reconnaître.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bp
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 08 Mai 2003
Localisation : Sur la Drina

Message Posté le : 03/02/07 21:13    Sujet du message: Répondre en citant

Tu m'excuseras, Xav, mais c'est pas en feuilletant un bouquin que tu sauras s'il est bien ou pas...

Personnellement, en tant qu'étudiant, j'ai un petit budget loisir, je le partage entre le cinéma, la littérature et la BD. Je n'achète pas de disques, vais très rarement au restau, etc... à cause de ce budget. Je ne peux donc pas me permettre une erreur de casting à 30 euros.
J'ai pris le risque d'acheter Non Non Bâ parce que les critiques étaient élogieuses, mais s'il ne me plaît pas (je ne le lirai qu'aux prochaines vacances, l'ayant laissé au domicile familial), je l'aurai mauvaise.

30 euros pour une BD de 400 pages, quelle que soit la qualité du travail éditorial dessus, ça reste vraiment trop cher à mes yeux. Pour une telle pagination, 22-23 euros me parait être un maximum.
Il ne faut quand même pas oublier que tout le monde n'a pas le même pouvoir d'achat!
_________________
ALLIANCE, n. In international politics, the union of two thieves with hands so deeply inserted in each others pockets that they cannot separately plunder a third.

Ambrose Bierce
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 04/02/07 11:48    Sujet du message: Répondre en citant

XaV a écrit:
Il y a des points de suspension, ce qui signifie que la liste n'est en aucun cas complète et exhaustive. Cet article cherche à dire exactement ce que tu dis, c'est à dire que les lecteurs de manga sont divers dans ce qu'ils sont, de la même manière que les manga sont divers dans leurs approches et leurs thèmes. Et que l'on ne peut pas tout mettre sous une étiquette vague, que ce soit "les jeunes" ou "le manga".

Bon, en effet, j'avais compris exactement le contraire, je suis passé complétement à côté du sens de cet article alors...

XaV a écrit:
Pour avoir suivi un peu ce qui s'est dit ici, ou sur des forums ciblés bd plus généralistes ... euh, et bien en fait, ça n'a pas vraiment été le raz de marée, hein. Et en dehors de "oh, 29 euros, c'est cher", je n'ai pas vu grand'monde pour parler du contenu.

J'ai pu lire quelques avis, et j'en avais même posté un.
Mais c'est vrai que depuis un an et la multiplication des sorties, on lit beaucoup moins d'avis sur le net. Triste

XaV a écrit:
Eh bien c'est là où je ne suis pas d'accord. "pour un loisir comme la bd"? Un loisir comme la bd est aussi divers qu'un loisir comme la littérature, et ce n'est pas non plus tout le monde qui va se ruer sur le dernier Goncourt -- et là, personne ne hurle à l'élitisme. Pourquoi faudrait-il que tout le monde se rue sur le prix du meilleur album à Angoulême ? Parce que c'est bien là le noeud du problème, c'est là que visiblement ça coince : certains fans estiment qu'ils doivent tout lire, tout acheter, et qu'un bouquin trop cher est un vol qui est fait à leur fanatisme.

Vaste débat, je suis bien incapable de dire qui a raison et qui a tort (un peu des deux sûrement).
Déjà le Goncourt je vais mettre bien plus longtemps à le lire que Nonnonbâ et donc à pagination égale je serai moins réticent à payer plus cher. Mais surtout les romans ressortent souvent dans des éditions moins onéreuses en cours de carrière.
Et puis zut moi je dis au contraire pourquoi tout le monde ne pourrait pas avoir accès au prix d'Angoulême ?
Certes on ne peut pas tout lire tout acheter mais pour ma part je souhaite avoir accès à un maximum d'oeuvre et pour cela il faut que les prix restent abordables. Je serais bien attristé si je ne pouvais acheter que 3 ou 4 bd par mois pour un budget de 90 - 120 €.

XaV a écrit:
Encore une fois, tu fais erreur. Avant le prix d'Angoulême, NonNonBâ s'était vendu à 4500 exemplaires environ. Il aurait été en deux volumes à 9 euros, il aurait vendu ... 4500 exemplaires environ, ou à peine plus. Parce que c'est un petit éditeur qui est distribué de manière moins écrasante qu'un grand éditeur, déjà. Et puis l'oeuvre est moins sexy et clinquante que le dernier volume de Naruto ou de One Piece, il faut le reconnaître.

Dur de dire qui a raison...
Une chose est sûre c'est qu'à 2 fois 9€ il y aurait eu au moins un acheteur de plus : moi. Et je ne dois certainement pas être le seul.
Et je pense que maintenant que Nonnonbâ a eu le prix à Angoulème, la différence en potentiel de vente va encore davantage se faire sentir à ce prix là !
Remarque peut-être qu'avec une édition plus "cheap" sortie chez un autre éditeur que Cornélius, le titre n'aurait pas eu le grand prix.
Contenant plus important que contenu ? Très content
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 05/02/07 17:58    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Je trouve que l'argument du prix est évacué un peu trop rapidement par XaV (et par Jean-Louis Gauthey, indirectement) même si je comprends leur position, surtout celle de Jean-Louis qui a un profond rejet (justifié) de la façon dont les mangas sont édités en francophonie.

Pour ma part, et c'est vrai pour la littérature, la musique, les jeux vidéos (que j'ai abandonné notamment à cause de leur prix) et autre sources de loisirs, j'estime que 30 euros est un prix trop élevé. Pourtant, je suis du genre dépensier et à ne pas regarder le prix marqué au dos du bouquin. Mais là, je n'ai pas pu, ça faisait trop (Je n'ai toujours pas digéré Cornigule à 18 euros). Du coup, j'ai attendu Noël pour me le faire offrir. Je l'avais dit à Jean-Louis d'ailleurs.

Je reste persuadé qu'il aurait fallu sortir le titre en 2 volumes dans la collection Paul (et donc dans les 14-15 €), surtout que le but de NonNonBâ était aussi de faire découvrir Mizuki. Je sais bien qu'à l'arrivée, on paye plus cher car on a une édition dans un plus petit format mais en attendant, la prise de risque est moindre pour l'acheteur curieux et la dépense répartie sur deux achats (espacés de plusieurs mois, donc). Même en collection Pierre (18-19 €), je trouve que ça serait mieux passé. 20 euros en prix unitaire représentent déjà une belle somme et c'est pour moi une limite que je ne veux pas trop dépasser, encore plus s'il s'agit d'une découverte. Mais Jean-Louis nous a expliqué, et Tanuki l'a rapporté dans le sujet dédié à Cornélius, pourquoi NonNonBâ est sorti en un gros et unique volume. Ceci dit, pas impossible que ça ait joué en sa faveur pour le prix du meilleur album. Car comme Jean-Louis l'avait fait remarquer, ça donne à NonNonBâ une certaine respectabilité, il en impose encore plus. Au passage, cette importance de la forme par rapport au fond dans le monde de la BD est toujours quelque chose qui m'a un peu dépassé.

Par contre, comme le fait remarquer Melvin, copier le système qui existe en littérature générale est une idée intéressante qu'il faudrait peut-être creuser. Des éditeurs "hauts de gamme" comme Cornélius, Ego comme x ou l'Association pourraient éditer de la meilleure façon qui soit des grands classiques du manga, du comics, de la franco-belge, toutes les créations originales exigeantes et 16 ou 24 mois après, un éditeur comme Delcourt (Casterman pour Ego comme x, personne pour l'Association car JC Menu déteste tout le monde Clin d'oeil) pourrait en proposer une version poche (au sens format tankôbon, pas bunko pour les mangas, en TPB pour les comics, en broché à couverture souple pour les franco-belge, etc.). Après tout, depuis le temps que Guy rêve de travailler avec Jean-Louis... Sourire Mais comme l'inverse n'est pas vrai, ce que je comprends tout à fait, ce n'est pas gagné Sourire.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 05/02/07 22:42    Sujet du message: Répondre en citant

J'arrive un peu après la bataille, donc Melvin, Bp et Herbv ont dit à peu près tout ce que je voulais dire. Surtout Melvin qui a été attiré par les mêmes phrases que moi dans le texte proposé par du9.

Je voudrais juste rebondir sur deux-trois trucs...
XaV a écrit:
Pour avoir suivi un peu ce qui s'est dit ici, ou sur des forums ciblés bd plus généralistes ... euh, et bien en fait, ça n'a pas vraiment été le raz de marée, hein. Et en dehors de "oh, 29 euros, c'est cher", je n'ai pas vu grand'monde pour parler du contenu.

Probablement parce que les gens ont été arrêtés par le prix ? Si on l'achète pas, on ne risque pas d'avoir un avis dessus. Maléfique

Tu remarqueras que Nonnonbâ suscite plus de discussions et d'avis que Gogo Monster, au passage...
Citation:
Le fait d'acheter un livre (ou de l'emprunter en bibliothèque, ou de se le faire prêter) n'est pas une obligation, mais un choix -- et on fait ce choix lorsque l'on considère que le jeu en vaut la chandelle.
Une place de cinéma plein pot à près de 10 euros, je trouve ça cher, mais ça ne m'empêche pas pourtant d'aller au ciné. Et si je trouve que le film ne les vaut pas, j'attends le DVD que j'achète, ou que j'emprunte à un ami, ou que je loue dans un vidéo-club.

Là, je ne suis pas du tout d'accord. Et la solution proposée par Herbv me parait interessante.
Dans ton argumentaire, avec lequel je suis d'accord sur le principe, tu oublies une chose : le principe de choix (qu'on a pour tous les médias que tu évoques) n'existe pas pour le manga. Nulle part, jamais. On a ni le choix de l'éditeur qui sort un produit (et donc de la qualité qui va avec) ni dans le produit en lui-même.

...

Je ne sais pas si je suis très clair... Pour résumer, je regrette qu'il n'y ait pas de principe de concurrence dans le manga. Non pas pour inciter les éditeurs à se dépasser, mais pour les obliger à faire leur boulot et que les lecteurs aient le choix. Tu parles du DVD, dans 70% des cas, un produit sort en édition simple et collector. Quand on choisit d'acheter un DVD, on a encore le choix de ce qu'on veut. Pas dans le manga (ici, c'est à cause du prix, chez Glénat c'est avec les bunko, chez Delcourt le Beck 14 avec DVD, chez Asuka c'est l'arrêt des collector de Gunslinger Girls...). On subit un véritable diktat de la part des éditeurs. Si au moins ils faisaient tous leur travail de base, ça irait, mais il y a toujours un truc qui coince...

Ce que j'aimerais, c'est qu'un éditeur japonais partage les droits d'un titre entre deux éditeurs sur un an et demi :
- un an pour la préparation éditoriale et la mise en vente
- 6 mois de ventes sur le marché
L'un devrait vendre 3000 ex sous forme plus prestigieuse, dirons-nous et l'autre 6000ex sous forme plus économique.
Celui qui réaliserait le meilleur travail éditorial, proposerait le meilleur rapport/qualité prix, ferait la meilleure mise en avant et vendrait le plus d'exemplaires, obtiendrait la suite des droits d'exploitation du titre pour les 5 années suivantes.
C'est pas forcément compliqué à faire, et tout le monde en sortirait gagnant (à commencer par les livres).

Quant au cas des bibliothèques, je doute qu'elles aient tout ce qui sort en manga. Du coup, je préfère encore acheter moi même un manga que j'ai une chance de détester pour le tester plutôt que de faire 10 bibliothèques pour espérer pouvoir le lire gratos...

Citation:
Quant à l'excuse que ça fait cher pour quelque chose dont on ne sait pas si ça va vous plaire -- très bien, mais on peut feuilleter pour se faire une idée, non ? "Ah ouais, mais le dessin, c'est pas ça ..." Dans ce cas, pourquoi râler pour le prix, hein ?

Sauf qu'à trop vouloir bien faire, Cornélius emballe ses bouquins, ce qui limite le feuilletage...
Citation:
Encore une fois, tu fais erreur. Avant le prix d'Angoulême, NonNonBâ s'était vendu à 4500 exemplaires environ. Il aurait été en deux volumes à 9 euros, il aurait vendu ... 4500 exemplaires environ, ou à peine plus.

Pour le prix, je rejoins plus Bp que Melvin. 20 à 23 euros, Nonnonbâ les vaut. Pas plus. La couv n'est pas super resistante ni très prestigieuse, la maquette de couv est très discutable et le lettrage est minime (un bon graphiste aurait très bien pu bichonner ce titre).

Et une question que je me pose aussi, est-ce que le patron de Cornélius serait près à acheter un bouquin de ce type s'il avait à le payer 30 euros ? Je ne suis pas sûr... Vu qu'il n'hésite jamais à chercher la petite bête à la concurrence, il y a fort à parier qu'il hésiterait certainement, arguments à l'appui... Maléfique
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tanuki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Paris

Message Posté le : 06/02/07 00:25    Sujet du message: Répondre en citant

Hervb a écrit:
copier le système qui existe en littérature générale est une idée intéressante qu'il faudrait peut-être creuser [...]

Désolé mais je trouve la proposition profondément irréaliste.
Les "petits éditeurs" déjà lassés/inquiets de voir leur "concept" et leurs auteurs passer chez les grandes maisons ne vont pas en plus laisser partir les seuls titres qui font un peu de chiffre de vente.* Sans compter que ces petits éditeurs ont une politique sur la durée. Ils ne font pas des livres pour les abandonner même pas deux ans après les avoir publiés !
Quant aux "grands éditeurs", ils ne sont même pas capables d'avoir une politique cohérente de réédition (historique ou économique) de leurs propres titres (cf. l'affaire des éditions 20 ans de Delcourt par exemple). Qu'iraient-ils faire avec les titres d'autres éditeurs avec qui ils n'ont rien à voir (à part pour facilement récupérer des valeurs sûres) ? A la limite quand ils sauront gérer leur fond de catalogue...

* Et encore faut-il qu'ils en soient capables. Cf. en France, Casterman qui essaye d'éditer une intégrale des Incidents de la nuit (de David B.) bien que les droits soient à l'Association. Ou aux US des auteurs comme Jessica Abel, Burns ou Craig Thompson, initialement publiés chez des maisons comme Fantagraphics ou Top Shelf qui voient leurs intégrales (voire leurs ré-éditions) chez des grands éditeurs comme Panthéon.

Enfin je serais méchant (et un peu caricatural), je me demanderais pourquoi des forumeurs si prompts en général à dénoncer l'opportunisme éditorial et le médiocre travail d'édition des éditeurs, en viennent plus ou moins à les appeler de leurs voeux dans le cas de livres "trop chers" ? Pour soulager leur porte-monnaie ? Maléfique

Hervb a écrit:
cette importance de la forme par rapport au fond dans le monde de la BD [...]

Pas "par rapport" mais "en plus", "au côté de". Pourquoi les deux seraient opposés d'ailleurs ?
Un des intérêts des éditeurs "alternatifs" c'est qu'ils peuvent (et souvent veulent) adapter la « forme » de leurs livres à leur « fond », au contraire des formats standardisés des collections et/ou des grands éditeurs. C'est à dire faire une édition différente et adaptée à chaque livre. ( Ainsi certains éditeurs américains (D&Q, Fantagraphics...) n'ont pas de collections dans leur catalogue !)
Et soit dit en passant cette liberté va à l'encontre de la ré-édition proposée de ces livres (aux formats spécifiques) dans un format standardisé d'une « édition de poche ».

Sushikouli a écrit:
Tu remarqueras que Nonnonbâ suscite plus de discussions et d'avis que Gogo Monster, au passage...

Parce que toute est le monde s'est rendu compte que l'édition de GoGo Monster ne valait pas son prix ? Au contraire de celle de NonNonBâ...

Sushikouli a écrit:
Et une question que je me pose aussi, est-ce que le patron de Cornélius serait près à acheter un bouquin de ce type s'il avait à le payer 30 euros ? Je ne suis pas sûr

Je suppose que tu le connais bien pour te permettre ce genre de supposition gratuite ?
_________________
Scott likes Ramona. To date her, all he has to do is defeat her seven evil ex-boyfriends.
Can he do it?

Dude, he's the HERO.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4 ... 42, 43, 44  Suivante
Page 3 sur 44

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation