Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Mangaverse à Angoulême
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Tanuki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Paris

Message Posté le : 31/03/06 13:22    Sujet du message: Répondre en citant

Relançons un peu ce sujet...

D'abord avec mon dernier compte-rendu de conférence d'Angoulême 2006:
TRADUIRE ou TRAHIR - Lires de BDs en VO

Il s'agit de la 2e conférence consacrée à la traduction du Festival. Celle-ci était organisée par Les Littératures Pirates.
Elle a eu lieu le 28 janvier et rassemblait:

- Shizuka Nakano, l'auteure du Piqueur d'Etoiles;
- Noriko Tetsuka, éditrice pour AX;
- Satoko Fujimoto (traductrice pour IMHO et J'ai Lu);
- Tanitoc (auteur et critique de BD);
- Kim Dae Jong (éditeur de Sai Comics);
- Choi Juhyun (artiste, auteure et traductrice).

Cette conférence a été assez décousue donc j'avoue avoir pris peu de notes. Néanmoins, il y a eu quelques interventions que j'ai jugées dignes d'intêrét...
_________________
Scott likes Ramona. To date her, all he has to do is defeat her seven evil ex-boyfriends.
Can he do it?

Dude, he's the HERO.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Tanuki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Paris

Message Posté le : 31/03/06 13:39    Sujet du message: Répondre en citant

Enchaînons avec un peu de lecture:

- pour continuer sur le sujet de la tradution, BenBecker me signale qu'il y a un sujet consacré au métier de traducteur (manga/anime) sur le forum de Génération Manga.
Ran (qui travaille pour Kabuto et Asian Star) et MSZ-006C1 (à ma connaissance LE traducteur de Gundam en France) y interviennent pour présenter leur métier et répondre à diverses questions.
Certaines remarques font écho à ce qui s'est dit lors de la conférence "Traduire un manga" d'Angoulême. Et comme de toute façon le reste des interventions est très instructif (notamment sur les spécificités de la traduction d'anime), je ne peux qu'inviter les gens intéressés à suivre le sujet;

- pour continuer sur Kotobuki Shiriagari, je signale que Xav' vient de publier une chronique de Jacaranda sur Du9.
Jacaranda est tout simplement la dernière oeuvre en date (parution en juin 2005) de Kotobuki Shiriagari.
_________________
Scott likes Ramona. To date her, all he has to do is defeat her seven evil ex-boyfriends.
Can he do it?

Dude, he's the HERO.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 10/01/07 22:34    Sujet du message: Angoulême Répondre en citant



Et voilà, c'est reparti pour un tour. Mangaverse sera présent au Festival International de Bande Dessinée d'Angoulême qui va se dérouler du 25 au 28 janvier comme vous pouvez le voir sur la bannière ci-dessus.

Mangaverse y sera donc les 4 jours. Mieux, on arrivera la veille du jeudi pour repartir le lendemain du dimanche, afin de ne rien rater. Mais il ne nous reste plus que deux semaines pour mettre au point un programme de visites, de rencontres, de comptes-rendus afin de les poster dans ce sujet. Il ne s'agit plus de traîner. Bon, il y a déjà la mission de faire passer sur le gril JD Morvan de la part de Fuse. C'est une bonne base mais il va falloir trouver autre chose. Si vous avez des idées, des suggestions (mais pas à voir avec les news, on n'aime pas ça, ici Sourire), n'hésitez pas à en parler.

Je rappelle qu'il vous est possible de réagir sur le sujet dédié situé dans la partie Actu Manga du forum, celui-ci étant verrouillé et réservé aux 3 correspondants de Mangaverse.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 20/01/07 12:26    Sujet du message: Angoulême Répondre en citant



Angoulême 2007 commence à s'organiser pour Mangaverse. Afin de proposer autre chose qu'un simple compte rendu photographique du festival (mais il y en aura un, je vous rassure) et les retranscriptions de conférence de Tanuki, un thème a été choisi. Il n'a rien d'original puisqu'il s'agit de celui de l'hybridation entre la bande dessinée franco-belge et le manga, ce qui est très à la mode actuellement.

Vous pourrez ainsi lire un petit dossier essayant d'apporter un éclairage supplémentaire au sujet de l'influence du manga sur la BD occidentale, surtout européenne. Outre une tentative de définir ce que l'on peut entendre par hybridation, il est prévu de petites interviews d'intervenants dans le monde de la BD (un éditeur, Soleil Manga, plutôt à la pointe dans le domaine, des auteurs, Vanyda avec sa série L'immeuble d'en face, Moonkey avec sa série DYS) et le compte-rendu critique du débat "Influence manga: au-delà des grands yeux ?".
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 25/01/07 10:57    Sujet du message: Re: Angoulême Répondre en citant



Angoulême 2007 est commencé pour ses trois représentants. Malheureusement, un petit soucis technique (un Windows flingué) fait que je suis privé d'informatique nomade, il ne sera donc pas possible de poster de petits compte-rendus photographiques durant le festival, les PC de la salle de presse ne permettant pas de brancher des périphériques USB. Mais Comme vous pouvez le voir sur la page d'accueil de Mangaverse, Tanuki a réussi sa mission qui était d'envoyer quelques photos des bulles prises hier après midi à Morgan afin qu'elle réalise une image d'accueil.

Sinon, ici, il fait beau et froid (-2°C) et il a bien neigé cette nuit sur Angoulême.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 30/01/07 14:06    Sujet du message: Angoulême Répondre en citant



Voici la première partie du compte rendu photographique du festival comprenant une quinzaine de photos racontant chronologiquement la première journée des 3 représentants de Mangaverse. Le jeudi est traditionnellement très calme, surtout peu fréquenté par le public. C'est donc pour nous le meilleur moment pour aller faire un petit tour des éditeurs que l'on connaît et de rentrer tranquillement dans le festival.


Au petit matin, on peut voir qu'il y a bien neigé pendant la nuit mais rien de catastrophique. On peut donc se rendre sans trop de problème à Angoulême pour le festival, d'autant plus qu'on n'a qu'une petite vingtaine de kilomètres à faire pour ça.


Voilà, on est dans l'Hôtel de Ville, à l'espace Presse. Il ouvre tous les matins à 9H30, ce qui en fait notre point de rendez-vous habituel. Cette année, comme vous pouvez le voir, l'espace dédié à la performance de Shiriagari est occupé par une simple affiche aux couleurs du festival.


Outre un accès Internet et toute une série de dossiers de presse, de documentations et de publicités diverses, l'espace presse met à disposition de ses accrédités un salon pour préparer tranquillement sa journée en prenant un café ou une boisson fraîche. C'est très plaisant d'être traité ainsi, vous pouvez me croire. Sur la photo, vous pouvez constater que ça travaille fort Sourire.


(Cliquer sur l'image pour l'avoir en plus grand)

Pour vous donner une petite idée d'une difficulté à laquelle on a été régulièrement confronté, voici le plan du festival. A l'extrémité gauche, l'espace éditeur, à l'extrémité droite, l'espace Manga. Et il a donc fallu aller de l'un à l'autre. La plupart du temps, je dois dire que ça s'est bien passé. J'ai trouvé que le système des navettes bus fonctionnait plutôt bien même s'il y a des petites choses à améliorer, notamment au niveau de Montauzier où c'était parfois un peu le "bordel" avec des voitures et des bus un peu partout. Il faut dire que mon impression est biaisée par le fait que j'ai parfois fait appel aux navettes festival, des voitures avec chauffeur mises à disposition des auteurs, éditeurs, invités, de la presse lorsqu'il y avait une urgence dans le déplacement ou trop de monde dans les navettes bus. Mais le système des navettes festival a besoin d'être fortement amélioré, c'était un peu trop la jungle.


L'espace Franquin est notre point de rendez-vous privilégié dans la journée. La liste de ses avantages est longue : une position centrale, un arrêt des navettes bus à proximité, de véritables toilettes (important, ça) et le fait que je me gare habituellement à proximité. En plus, on peut attendre à l'intérieur, bien au chaud.


Et voilà, le festival commence réellement. Quoiqu'on dise, il se concrétise dans le salon des éditeurs, là où la foule se concentre, que l'on peut chasser la dédicace, rencontrer les auteurs et les éditeurs. Sur cette photo, on voit qu'il n'y a pas grand monde. C'est normal, on est jeudi matin, vers 10H30. Il n'en sera pas de même les samedi et dimanche. La grande pyramide rouge signale un point billetterie.


On y est, on va pouvoir juger de la pertinence d'avoir regroupé aussi loin le salon des éditeurs. Je dois dire que mon impression est très positive. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal d'espace, y compris dans la partie réservée aux éditeurs indépendants. Rien à voir avec le "carnage" de l'année dernière. Et c'est tout logiquement que le système devrait être reconduit l'année prochaine. De toute façon, il n'y a plus assez de place sur le Champ de Mars pour recevoir la bulle éditeur.


Il n'est même pas 11H que la foule est déjà présente devant les auteurs en dédicace. J'avoue que je n'arrive pas à comprendre un tel comportement. En tout cas, je vous laisse imaginer ce que ça peut donner le samedi...


A une des extrémités de la bulle grand public, Delcourt avait fait les choses en grand avec une mise en avant de Little Nemo in Slumberland de Winsor Mc Cay plutôt impressionnante. Par contre, le manga ne brille pas par sa présence, cette année.


A l'autre extrémité, il y a le salon Soleil, toujours aussi vaste. Et dans un petit coin, l'espace Soleil Manga. Entre les deux, on retrouve les habituels stands de Glénat (assez petit cette année), Casterman, Dargaud, Dupuis, Pika, etc.


Milan avait un stand plutôt sympa avec un des trois côtés consacrés à Kankô. On pouvait y voir L'orchestre des doigts 2. A noter que la série avait un chapitre du premier volume exposé à l'espace Manga. D'après les informations que j'ai pu avoir, le titre marche pas mal. Il faut dire qu'il le mérite.

Après être allé dire un petit bonjour à Jean-Louis Gauthey sur le stand Cornélius, ce qui a permis de voir que (ô joie) Kitaro le repoussant est présent en avant-première, de récupérer un certain nombre d'informations sur les (nombreuses) sorties manga à venir chez l'éditeur, saluer Benoît Maurer sur le stand IMHO et regretter le report de Bambi 3, prendre des nouvelles sur la sortie toujours repoussée de Xie Picabian Night (et ce n'est pas gagné pour février), il est temps de retourner en centre ville pour déjeuner et aller à l'espace Manga pour la conférence de 14H.


Julien Bastide lance les festivités de l'espace manga avec la conférence "Les Mangas et les ados français: les raisons d’un succès" par Sébastien Langevin. Même si nous ne sommes pas le public visé (nous ne sommes ni bibliothécaire, ni libraire, ni parent), la grande compétence de l'orateur permet de bien lancer les 4 jours de festivités de l'espace manga. Je dois dire que je suis très satisfait des conférences, débats, rencontres de cette année auxquelles j'ai assisté (même si tout n'a pas été parfait) et je félicite Julien Bastide et toute son équipe pour la qualité du travail qui nous a été proposé, aussi bien au niveau des animations que des expositions de l'espace Manga. Cela n'a rien à voir avec l'année dernière, c'est vraiment le jour et la nuit.


Retour à Montauzier, toujours pas de Greg sur le festival. Le stand Kurokawa consiste uniquement en une affiche et un prototype du manga Emma. Impossible de ne pas le voir. Greg nous dira par la suite que c'était tout à fait volontaire, que ce n'était pas la peine de perdre du temps et de l'argent à essayer de vendre les titres Kurokawa à Angoulême. Et à voir l'activité sur les stands mangas qui n'ont quasiment rien vendu jeudi et vendredi, on peut penser qu'il n'a pas tort. Sans avoir d'auteur en dédicace, il est impossible d'apâter le chaland.


Ce n'est pas Ahmed Agne qui dirait le contraire, je pense. Le stand Ki-oon est bien calme ce jeudi soir. Au moins, j'ai le temps de bavarder un peu, d'apprendre pourquoi j'ai eu du mal à trouver Kamisama en librairie et d'être tuyauté pour trouver la suite qui va sortir sous peu. En effet, le titre marche bien en Jeunesse, pas en Manga. C'est noté, Ahmed, merci, comme ça, normalement, je ne raterais pas la suite de ce superbe et poétique manga.


Allez, une petite conférence au Forum Leclerc pour terminer tranquillement la journée et avant de retourner à l'espace Manga. Animée par Albert Algoud, on a pu constater pendant la discussion que Fabien Tillon est très bavard et Yves Schlirf toujours insupportable de suffisance (il a tout inventé dans le manga / manhwa en France et en Belgique, si si). C'est grand public, bien animé, sans grand intérêt mais reposant Sourire.

Voilà pour la première partie du compte rendu photographique. Comme vous pouvez le constater, il y a de quoi faire à Angoulême et on termine généralement la journée bien fatigué.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 31/01/07 14:08    Sujet du message: Angoulême Répondre en citant



Vive la foule porteuse de microbes. C'est malade que je commence la journée du vendredi. Au début, je pense qu'il s'agit d'un petit empoisonnement alimentaire lié à une blanquette pas fraîche mangée le jeudi midi mais il se révélera par la suite que c'était une belle petite gastro. Mais bon, je dois dire que je n'ai pas été trop gêné et que ça n'a pas réussit à me gâcher mon festival, heureusement car j'avais un programme particulièrement chargé.


Pour se remettre tranquilement dans le bain, rien de tel qu'une conférence bien technique. Avec "Osamu TEZUKA: un style narratif unique", on est servi de ce côté. Mais les explications, abondamment illustrées, sont claires et ne posent aucun problème de compréhension. Et comme cette fois, Xavier Hébert avait le temps de développer, il en a profité. Un petit reproche : du coup, ça manquait quand même un peu de dynamisme, tout ça Sourire.

J'ai particulièrement apprécié la partie montrant un Tezuka en perte de vitesse et comment de défricheur, il est passé en partie à la position de suiveur. C'est tellement loin de l'admiration bêlante envers Tezuka qu'on peut voir un peu partout, notamment de la part de Sébastien Langevin qui est parti dans une sorte de délire sur le génie de Tezuka lorsqu'il a eu à meubler le silence d'après conférence. Mais rien n'est plus difficile comme exercice et il faut reconnaître que Sébastien est très efficace par son dynamisme et son assurance.


Retour à Montauzier pour aller chercher Vanyda au stand de la Boîte à bulle pour un déjeuner / interview. Ma foi, il y a pas mal de monde et le stand Casterman est plutôt fréquenté. On n'en dira pas autant du stand Kana, toujours aussi désert. On a beau vendre des brouettes de Naruto, ce n'est pas ça qui fait venir le fan de BD de base.


Après s'être battu pour avoir une navette festival, battu pour avoir une place à la brasserie et, pour ma part, battu contre mon estomac pour manger quelque chose, l'interview de Vanyda commence enfin. Elle porte sur l'hybridation BD franco-belge et manga dans l'Immeuble d'en face. A noter que Xavier Hébert, entre son activité de photographe à l'occasion de l'interview et ses questions intéressantes sur la narration à Vanyda, est un auxiliaire précieux Sourire.


A 15H55, il est temps de quitter le restaurant pour retourner à l'espace Manga afin d'assister au débat "La bande dessinée par et pour les femmes: ghetto ou espace de liberté ?" qui s'annonce "musclé" grâce à la présence de Chantal Montellier. Et je dois dire qu'on n'a pas été déçu, d'autant plus que tous les intervenants ont été excellents. Une retranscription est prévue dans ce sujet. En tout cas, le shôjo en général et Fruit Basket en particulier en ont pris pour leur grade, vous pouvez me croire Sourire.


Malheureusement, ces deux activités m'ont fait rater la rencontre avec Atsushi Kaneko, l'auteur de Bambi, organisée à l'espace Manga puis la séance de dédicace organisée sur le stand IMHO. Mais le site du9 devrait permettre de compenser largement la première grâce à une interview de l'auteur réalisée par XaV à cette occasion. Quand à la seconde, je remercie Tanuki et Benoît Maurer pour m'avoir permis d'avoir cette dédicace alors que je ne pouvais pas être présent.


Nouveau passage à Montauzier en toute fin de journée afin d'organiser l'interview de Moonkey prévue le samedi. On en profite pour faire une petite ballade dans la bulle des éditeurs puis de se poser un peu à la buvette alors qu'il est 19H passé, afin de laisser la foule s'en aller. A 19H30, il ne reste plus grand monde et les stands ferment les uns après les autres. Sur cette photo, vous pouvez voir la méthode Cornélius : on cellophane tout. Et c'est même le patron qui s'en occupe en personne Sourire.


Diner impromptu entre les membres de Mangaverse et une partie de l'équipe de l'espace Manga. Nathalie B, Sakumoyo, Tanuki et HazuiTokage constatent que Yvan West Laurence est toujours en parfaite forme malgré deux journées passées à être enchaîné à l'espace projection. Pendant que ça rigole bien de ce côté, du notre, de façon très sérieuse, nous nous lançons, Julien Bastide, Xavier Hébert, Tanuki revenu à notre table et moi sur une discussion envers la publication de certains mangas en francophonie comme Bambi et avec en point d'orgue un mini-débat sur Les petites fraises.

Et voilà pour la journée de vendredi. Je peux vous dire qu'arrivé à l'hôtel vers 23H, je me suis effondré dans le lit pour n'émerger que vers 7H le lendemain matin.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 31/01/07 20:32    Sujet du message: Angoulême Répondre en citant



C'est en bien meilleure forme que j'attaque la journée de samedi et c'est tant mieux. C'est que là aussi, le programme est bien chargé.


Comme la veille, on attaque par une conférence bien technique comme je les aime : "Les Yôkai : monstres et fantômes traditionnels dans les mangas". On va pouvoir améliorer nos connaissances sur les yôkai et c'est tant mieux, vu leurs apparitions de plus en plus fréquentes dans les mangas. Emmanuel Pettini était présenté comme étant un spécialiste et il se révèle rapidement qu'il maîtrise parfaitement son sujet. C'est sacrément intéressant à suivre et bien illustré par des documents d'époque. N'oublions pas la riche idée de faire reposer une partie de la conférence sur le mangaka spécialisé dans les yôkai, Shigeru Mizuki, et sur le film d'animation Pompoko, avec même la projection d'un extrait de 5 minutes.


Jean-Louis Gauthey l'a annoncé, il l'a fait. Il est bien présent parmi le public pendant la conférence. Et comme il est accompagné d'une équipe de la NHK qui réalise depuis plusieurs jours un sujet sur Cornélius, on a droit à une caméra de télévision qui prend des images tout au long de la prestation d'Emmanuel. Sur la photo, il répond à une question du public concernant tout particulièrement les éditions Cornélius. Plus tard dans la journée, on apprendra que NonNonBâ est élu meilleur album de l'année 2006. Ce sera vraiment sa journée...


Petit aperçu de la fréquentation de l'espace Jeunesse le samedi. Entre la foule qui s'est précipitée à l'exposition Kid Paddle, et le monde présent sur les autres animations de l'ensemble de l'espace Découvertes, je pense que les organisateurs ont lieu d'être tout à fait satisfait du résultat. Voilà qui devrait faire taire les grincheux et les médisants. L'édition 2008 du festival peut solidement s'arrimer sur ce pôle et celui de Montauzier.


Il est temps de s'arrêter au CNBDI. Il y a pas mal de monde à l'entrée, ce qui s'explique par un point billetterie. J'ai entendu dire que la fréquentation du lieu avait été bonne cette année. Il faut dire que le CNBDI a perdu son aspect excentré au profit (si on peut dire) de Montauzier. En tout cas, on en a profité pour y manger en compagnie de Fo_Cube, squattant la table Delcourt, pratiquement déserte à cette heure.


Une des expositions que je tenais absolument à faire avant de partir pour Angoulême est celle de Jim Woodring. Ceci dit, je dois admettre que je ne suis pas particulièrement fan de l'auteur, dont je ne connais que Frank. L'expo me semble bien faite même si elle est un peu légère au goût de Tanuki. En tout cas, cela m'a permis de découvrir d'autres travaux de l'auteur.


Il faut vite ensuite se rendre à l'espace Franquin (heureusement, les navettes bus fonctionnent plutôt bien) pour suivre la rencontre internationale entre Fabrice Neaud et Alison Bechdel. Je tiens absolument à voir parler du Journal et de Fun Home, deux bandes dessinées que j'adore. La discussion est plutôt intéressante et c'est un peu avec regret qu'il faut partir avant la fin des questions du public (même si je n'en avais pas à poser) car à 16H commence un autre débat à l'espace Manga.


Le débat "Influence manga: au-delà des grands yeux ?" m'intéresse à plus d'un titre. Tout d'abord parce qu'il est en plein dans le thème de mon dossier et ensuite parce que je suis curieux des propos de Berbérian à ce sujet. Las, l'auteur est retenu sur une autre animation et Bill, un jeune dessinateur (il participe au projet Lucha Libre) le remplace au pied levé. Il faut reconnaître qu'il s'en est très bien sorti alors que c'est un exercice plutôt difficile. Malgré l'absence de Berbérian, le débat est très intéressant, principalement grâce à Nicolas Nemiri qui maîtrise bien son sujet (il faut dire qu’il travaille pour les éditions Kodansha sur un projet de manga) et qui n'a pas hésité à reprendre souvent un médiocre Sébastien Langevin. Je ne sais pas si c'était la fatigue ou un manque de maîtrise du sujet mais j'ai trouvé l'animateur particulièrement mauvais lors de ce débat. Mais tout cela sera développé dans la retranscription qui est prévue pour bientôt.


Retour à Montauzier pour l'interview de Mookey. On est un peu en avance, on en profite pour faire un nouveau petit tour de la bulle des éditeurs. Il y a du monde, même le stand Tonkam reçoit des visites. C'est incontestable, c'est bien le samedi, la journée la plus fréquentée du festival.


Pendant mes déambulations dans les travées, je me fais attraper par Xavier Löwenthal de la 5ème couche pour que je prenne leur stand en photo. Mission accomplie, il ne me reste plus qu'à les leur envoyer.


On a encore un peu de temps, on en profite pour faire le tour des stands des bouquinistes et des magasins de para-BD (les goodies et autres trucs pour gog... pardon, fan). Sur la photo, on peut voir trois vieux 45t de musique des dessins animés de Tintin. Le merchandising n'est pas récent en matière de BD, même s'il n'est pas aussi poussé qu'au Japon pour les mangas.


Il est temps de temps de retourner au stand Pika mais Moonkey est toujours en train de dédicacer. C'est la rançon du succès. Ce n'est qu'à 18H30 qu'il s'arrêtera, laissant peu temps pour l'interview.


Moi aussi, je fais dans le copinage et comme j'aime bien Moonkey et que je trouve qu'il a toujours des choses intéressantes à dire, j'ai prévu de réaliser avec lui la même interview qu'avec Vanyda, permettant ainsi une confrontation indirecte des styles, des démarches et des avis. Malheureusement, l'obligation pour Xavier Hébert de prendre son TGV à 20H et le fait que tout commence à s'éteindre partout font que nous n'avons pas le temps de la terminer. Pas grave, elle sera achevée par mail dans les prochains jours.

C'est fini pour la journée de samedi. Enfin, pas tout à fait car à 22H, il y a la soirée des auteurs et qu'avec Tanuki et Sakumoyo, on a prévu d'y aller. Cela permettra de bavarder longuement avec Greg, chose qui n'a pas été possible sur le festival proprement dit. C'est triste, on n'a pas pu aller voir l'expo Kid Paddle ensemble, Greg et moi. Cela ne l'a pas empêché de nous exposer de nouveau son point de vue sur l'oeuvre de Midam Sourire.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 01/02/07 13:14    Sujet du message: Angoulême Répondre en citant



Houlà, qu'il est dur de se lever en ce dernier jour de festival. Pourtant, j'ai dormi comme une masse. Allez, courage, la fin est proche, plus qu'une journée à courir entre l'espace Manga et Montauzier Sourire.


Après que Sakumoyo et Tanuki soient partis vaquer chacun de leur côté à leurs occupations angoumoisines, et avoir récupéré 2 non-mangaversiens à la gare, j'arrive un peu en retard à la conférence "Sport et manga : les nouveaux romans d’apprentissage". Tiens, c'est l'ami Nicolas qui remplace Sébastien. Il faut dire que ce dernier a énormément travaillé et donné de lui-même et qu'il a bien mérité un petit peu de repos avant d'attaquer la dernière ligne droite. On en profite pour dire bonjour à un Greg chargé comme un mulet avec un énorme sac à dos et un sac à trimbaler.


Nouveau passage au CNBDI pour y manger. On en profite pour faire une visite des Musées de l'Imaginaire. Ça a l'air sacrément intéressant, il faudra que je prenne plus de temps pour les visiter une prochaine fois. En tout cas, c'est tout à fait dans l'optique de ma petite histoire de la BD franco-belge.


Après une ballade à Montauzier, retour à l'espace Manga. J'en profite pour jeter un oeil sur la mini expo Chocolat et Vanilla, un titre à paraître chez Kurokawa en avril 2007. Ce sont des planches originales, à ce qu'il paraît mais c'est difficilement crédible du fait que le manga a été réalisé par ordinateur. Résultat, où sont les crayonnés mal effacés, les coups de blanc correcteur, les trames qui se décollent, etc. ? Sinon, comme vous pouvez le voir, il y a du monde pour regarder l'exposition Sport et Manga.


C'est donc la fameuse rencontre avec JD Morvan et les questions de Fuse à poser. Malheureusement, ça sera un fiasco. Celle des stéréotypes véhiculés dans Spirou à Tokyo et dans le 49Z est abordée par l'animateur durant la discussion (bravo Sébastien, c'est très fort, mes félicitations Sourire) et je n'aurai pas le temps de parler avec l'auteur à propos des nombreuses erreurs commises dans la rédaction du 49Z car je suis pris par le temps. A part ça, la recontre était fort intéressante, JD Morvan essayant de montrer un esprit critique envers la société japonaise et d'insister sur le fait qu'il faut être très nuancé dans nos impressions sur le Japon. A noter que JD Morvan était lui aussi sur le départ, étant arrivé avec un gros sac à dos et une valise sur roulettes. C'est ça aussi, l'ambiance du dimanche...


Voilà la raison pour laquelle j'ai failli dans ma mission : j'ai préféré jouer au fanboy et avoir une dédicace de Vanyda. J'avais laissé à Vincent de La boîte à bulles 3 exemplaires de L'immeuble d'en face 2 à faire dédicacer et il fallait en rajouter 2 autres, il fallait donc retourner en vitesse à Montauzier. Mais du coup, ça lui a fait un sacré boulot car elle a du faire des heures supp' pour nous. En effet, elle les a dédicacés après 16H, une fois la séance terminée. La boîte à bulles aurait vendu plus de 120 L'immeuble d'en face 2 dimanche. D'ailleurs, c'est bien simple, quand Vanyda était en dédicace, ça ne désemplissait pas devant le stand, il n'y en avait que pour elle. Dur dur pour Carali et Nancy Peña qui étaient à côté.


Retour en vitesse à l'espace Manga pour assister au débat "La crise de la bande dessinée en Europe : faut-il brûler les mangas ?" en laissant une partie du groupe au stand de La boîte à bulles avec pour mission de récupérer tous les exemplaires dédicacés. Malheureusement, on arrive un peu en retard, au meilleur moment, lorsque ça se fritte un peu à propos d'Astérix. J'avais laissé l'appareil photo à Manuka pour qu'il me prenne des photos, mission accomplie comme vous pouvez le voir.


Il va être temps de rentrer sur la région parisienne. Mais avant, j'en profite pour assister au début de la dernière "Battle MangArena" animée par Meko, bien connu des lecteurs d'Animeland. Ma foi, ça a l'air pas mal du tout et malgré l'heure tardive, il y a pas mal de monde dans le public.


Notez que dans la photo de mes achats, il manque l'excellent Kamisama que j'avais oublié dans la voiture lorsque je l'ai faite. Et voilà, c'est terminé pour l'édition 2007. Je dois dire que je suis très satisfait de mon séjour à Angoulême, des animations vues, des personnes rencontrées, des achats effectués. J'ai trouvé que globalement, cette édition (tant décriée avant qu'elle ne commence) s'est très bien passée. Certes, mon avis n'est pas représentatif du visiteur lambda mais je serais là pour 2008, je peux déjà l'annoncer.

Pour ce qui est du sujet Mangaverse à Angoulême, il y a encore beaucoup de choses à venir ici. Mais vu la somme de travail que cela va demander, il ne faudra pas être trop pressé. Tanuki devrait poster un certain nombre de retranscription de conférences / rencontres / débats. Mais il est impossible de dire lesquelles et quand. Pour ma part, j'ai mon dossier Hybridation à rédiger et qui contiendra 3 interviews (Iker de Soleil Manga, Vanyda et Moonkey) ainsi que la retranscription du débat "Influence manga: au-delà des grands yeux ?". Mais dans l'immédiat, je pense m'attaquer à la retranscription du débat "La bande dessinée par et pour les femmes: ghetto ou espace de liberté ?".
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 04/02/07 22:25    Sujet du message: Angoulême Répondre en citant

En attendant que Tanuki poste les siens, voici mon compte-rendu de l'excellent débat La bande dessinée par et pour les femmes : ghetto ou espace de liberté ? qui a eu lieu le 26 janvier à l'espace Manga.

Où l'on peut voir que Chantal Montellier a de la répartie, que Sébastien Langevin ne se laisse pas faire et que ça rythme bien les échanges. Sans oublier les interventions éclairantes de Nathalie Bougon et Nicolas Penedo.

Bref, on ne s'est pas ennuyé un seul instant, d'autant plus qu'on a eu droit à quelques mini-polémiques.

Bonne lecture et n'hésitez pas à réagir dans le sujet dédié en Actu Manga du forum.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 11/01/08 23:17    Sujet du message: Angoulême 2008 Répondre en citant

Malheureusement, 2008 est arrivé avant que j'ai le temps de terminer mon dossier "Hybridation". J'essayerais de le faire un jour, si j'en ai le temps. En attentant, place à la nouvelle édition :


(cliquer sur l'image pour accéder au mini-site)
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 09/02/08 16:48    Sujet du message: Angoulême 2008 Répondre en citant

Ça y est, le reportage photographique de Mangaverse commence à prendre forme. Voici la première partie, celle consacrée aux rencontres.


_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 25/12/09 12:17    Sujet du message: Angoulême 2010 Répondre en citant



À quelques semaines de la 37ème édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême, il est temps de présenter la partie manga de la nouvelle édition. Retrouvez le programme du Manga Building ainsi qu'un petit retour en arrière sur la présence de la bande dessinée japonaise à Angoulême.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 15/01/11 18:36    Sujet du message: Angoulême 2011 Répondre en citant

Alors qu'Angoulême 2011 approche, voici, avec un peu de retard, les compte-rendus photographiques des éditions 2009 et 2010 du festival.





À quelques jours de l'échéance, voici la présentation de l'édition 2011 du festival d'Angoulême et le lien vers le sujet pour en discuter !


_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 14/02/11 00:55    Sujet du message: Angoulême 2011 Répondre en citant



Après plusieurs jours passés à travailler sans relâche, voici la première partie du reportage sur l'édition 2011 du festival d'Angoulême.

Dans quelques temps, un article sur la bande dessinée hongkongaise sera ajouté (il est en cours d'écriture). Puis viendra le tour de deux ou trois retranscriptions de conférences (enfin, ça va dépendre du bon vouloir de Tanuki).
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation