Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[HAPPY MANIA]
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
beanie_xz
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Fév 2004
Localisation : Campagne française

Message Posté le : 19/07/05 11:46    Sujet du message: [HAPPY MANIA] Répondre en citant



Happy Mania par Moyoco Anno, josei, 3 volumes en cours chez Pika Editions.

La chronique dédiée sur Mangaverse ainsi que la fiche d'auteur.
Chronique du tome 1 sur Mangavoraces, du tome 2, et du dernier tome paru, le 3.

Couleurs fluos accompagne une héroine qui vous nargue un peu du regard. Sur la couverture, Kayoko Shigéta, 24 ans, petite salariée qui aborde que des boulots sans lendemain parce qu'elle ne tient jamais assez en place pour persévérer dans une carrière. Et c'est de même pour ses amours, que des aventures d'un soir, surtout parce qu'elle n'est ni assez lucide ni assez rationelle pour bien juger les garçons qu'elle rencontre. Il y a bien un qui l'aime sans retour, Takahashi, étudiant en Todai qui travaille avec elle à la libraire, Mais comme c'est un jeune et maigre binoclard, notre héroïne n'a d'yeux que pour les autres beaux garçons qui croisent sa route. Invariablement, elle se fait jeter par ces hommes dont elle n'était amoureuse que de leur image dans sa tête. Et elle s'en va pleurer chez sa colocataire Fuku-chan (de son vraie nom Fukunaga) qui est une femme moderne, indépendente et mature. Shigéta ne veut qu'une chose dans la vie, c'est pouvoir vivre une grande histoire d'Amour (avec un grand A) mais pourquoi c'est si dur de se trouver un amoureux??
C'est ainsi que démarre le premier tome. Une mise en scène assez simple et très stéréotypée entre l'héroïne pimbêche et romantique qui court les aventures, le gentil garçon amoureux mais incompris et l'amie adulte qui regarde la vie en face. On peut comparer ceci aux histoires de Nana K. , l'héroïne éponyme du manga de Ai Yazawa, pourtant le traitement ici est moins mélodramatique et moins mélancolique, aussi parce que ce manga se veut être une comédie.
Shigéta ressemble à Hachi dans leur rêverie romantique, leur goût invétérer pour les "beaux" garçons, leur "blonderie" (!), et même une certaine ignorance envers le monde. Pourtant le drame de Nana réside aussi un peu dans la rapidité de l'intrigue qui pousse Hachi à grandir, à s'assumer et à prendre des responsabilités. Hachi est très consciente de ses faiblesses ainsi que des nécessités de la vie comme devoir trouver un travail, un appartement, ou même un homme. A l'opposé, Shigéta ne prend pas réellement conscience de sa vie réelle et continue à courir après les hommes. Elle n'assume souvent pas ses actes alors qu'elle agit plus vite qu'elle ne réfléchit (ou ne peut réfléchir?). Sa vie ne se recentre finalement que sur ce point: devoir trouver un petit ami. Mais derrière ce but (ainsi que l'auteure nous révèle au tome 3), Shigéta évolue aussi dans ses réflexions et arrive à cerner cette solitude de la société moderne qui la pousse à rechercher le grand A pour combler le vide qui l'entoure (comme pour nous tous).
Le manga se veut comique mais pousse en même temps une réflexion sur les frasques des gens d'aujourd'hui - comme Shigéta - dans la quête vers cet idéal. Alors qu'elle s'ouvre de plus en plus en s'investissant à mieux comprendre ce qu'est l'amour (comme pour Kishiwada, le jeune potier), Shigéta devient plus attachante et plus sympathique car elle nous est révélée plus proche de nous mêmes que nous ne le pensions au premier abord. Son honnêteté et sa franchise nous touchent, et ses grimaces comme son auto-dérision (la patte d'humour de Anno) nous font rigoler. Elle gagne en profondeur au fil du récit mais lentement seulement, vu que nous retrouvons toujours cette envie de meurtre ou de gifle lorsque nous la suivons dans ses stupidités. Alors que dans la vraie vie Shigéta passerait facilement pour une garce pimbêche (et que Nana K. pour une garce pleurnicharde), la force de l'art est telle que malgré tout l'héroïne nous force le respect, peut être justement parce qu'elle est courageuse et directe dans sa quête de l'amour, alors que nous-mêmes nous sommes peureux, hypocrites et malipulateurs dans notre propre quête. Et c'est peut être pour ça que nous sommes attirés vers elles même si nous ne pouvons pas nous embêcher de prendre position avec les semblables de Fuku-chan (et Junko). Cependant le manga perce aussi à travers le personnage de Fuku-chan pour suggérer les mêmes difficultés pour trouver l'amour que rencontre même une personne mature, intelligente et "normale".
La critique de la société moderne qui transpire du manga le rend d'autant plus intérressant et contrebalance ainsi l'humour par moment un peu lourd de cette comédie sentimentale. La lecture est enfin tout à fait plaisante pour l'été. Vivement la suite!
_________________
"Dans la fresque, je suis une des figures en arrière plan."
Q ou l'Oeil de Carafa, Luther Blisset.


Dernière édition : beanie_xz le 20/10/05 23:46; Edité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Vlad-Tepes
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Mars 2005
Localisation : l'ancienne Roumanie

Message Posté le : 19/07/05 12:21    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ta chronique beanie Sourire ... mais est ce vraiment un josei ? car m'ayant forcé à le lire, j'ai trouvé ça vraiment trop enfantin Mort de rire
pas du tout mon genre quoi...


sinon je trouve que le coup de crayon de l'auteur ressemble vachement à celui de piece of cake...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 19/07/05 12:56    Sujet du message: Réponse Répondre en citant

C'est bien un josei car il a été prépubmié dans le Feel Young de la Shodensha.

Et il faut arrêter de croire que parce qu'un manga est du josei ou du seinen qu'il est profond. Ils sont nombreux à n'être que du pur divertissement.

Sinon, bravo Beanie pour ta chronique, tu vois bien qu'il fallait la poster Clin d'oeil
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Chizuna
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Juin 2005

Message Posté le : 19/07/05 13:12    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, bravo Beanie pour ta chronique!
Elle est bien développée et ça m'a donnée envie pour la première fois de lire Happy Mania (j'y jetterais un oeil).
Ce manga m'a l'air un peu moins bête ( compendre niais, et même ennuyeux) ) que je ne le pensais (comme quoi l'erreur est humaine Roulement des yeux ),plus intéressant.
Merci beaucoup et j'ai hâte de lire ta prochaine chronique! Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gally
Modératrice


Inscrit le : 04 Nov 2002
Localisation : Là où l'herbe est moins verte

Message Posté le : 19/07/05 14:09    Sujet du message: Répondre en citant

Bien qu'ayant lut Happy Mania, je te félicite pour ta chronique ^^
Néanmoins ça ne change pas l'opinion lamentable que j'ai de ce manga...
Sinon j'aurais une question : en quoi Hatchi est une garce ? j'ai beau chercher je ne vois pas Confus
_________________
http://www.voguemagalere.com
Découvrez les aventures vraies de Pasd'Bol au pays des galères. C'est bon, c'est drôle...c'est Pasd'Bol !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adrien de Bats
M. Mangaverse


Inscrit le : 24 Sept 2003
Localisation : Orsay

Message Posté le : 19/07/05 14:18    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beanie!!!
J'ai failli créer un topic Happy Mania de nombreuses fois mais emporté par la flemme, j'ai toujours repoussé ce projet à plus tard... Ton initiative arrive donc à pic.
Personnellement Happy Mania et moi c'est une très longue histoire...
Elle date de mon deuxième (et inoubliable) séjour au Japon quand j'étais jeune et aux cheveux (très) longs en 1998... A l'époque, il y avait des drama formidables (Kamisama mô sukoshi dake avec Kaneshiro Takeshi, un truc avec Kahara Tomomi, un truc bien débile avec un violoncellliste interpété par Dômoto Tsuyoshi des Kinki Kids...), bref, c'était ma grande époque le Japon c'est super.
Il y avait également le drama d'Happy Mania chaque semaine et son casting irréel: Takahashi-Kaneko Ken (qu'on avait pu voir dans Kids Return de Kitano Takeshi un peu avant), une fille qui deviendra super connue plus tard et dont j'ai oublié le nom (mais elle fait les pubs JAL) dans le rôle de Fuku-chan et un autre dont j'ai oublié le nom pour Shigeta (excellente celle-là).
Je dois dire que la série (dans mes souvrnies cristallisés) était vraiment vachement bien, un peu décalée, moins cruche que les productions japonaises habituelles, vraiment drôle (entendre: il y avait des dialogues sexuels!) et plutôt bien joué (là on touche l'incroyable).
Bref, c'était l'extase toutes les semaines (Qqn connait-il aussi l'émission Pu pu pu pu Puffy??? qui est super-culte pour moi).

Pourquoi à l'époque n'ai-je pas acheté les mangas? je me pose souvent la question... Car l'édition japonaise est nettement plus convaincante que la française avec son grand format (genre B5) et ses couvertures tape-à-l'oeil. Enfin bref, ça m'a quand même permis de me jeter sur l'édition française et je dois dire d'être légèrement déçu par le premier tome...
Tout m'a agacé dans celui-ci, je m'attendais à mieux, moins agaçant et plus fin... (c'était l'époque désillusion).
Mais... le tome 2 fut vraiment très bien (ainsi que le 3) et c'est donc avec joie que je repartais dans cette magnifique série (plus drôle et moins énervant). Cependant, qqs semaines plus tard, alors que je relisais le premier tome (par désoeuvrement) dans mon bain, il m'a bcp plu à la 2e lecture... Là, c'était l'angoisse (suis-je maniaco-dépressif?).
Bref, une conclusion s'imposait, je devais être dans une phase associal lors de ma première lecture (ou bien une phase réactionnaire c'est également possible).

Car Happy Mania, c'est vraiment excellent. Les situations sont tellement exagérées, les poses de l'héroïne si hyperboliques que c'est un véritable enchantement de suivre ses héroïnes au pays de "Les garçons sont tous des salauds (ceci est du comique de répétition)". Et de voir que trouver qqn de bien c'est difficile. En gros, c'est drôle.
_________________
J'aime le tofu soyeux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
beanie_xz
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Fév 2004
Localisation : Campagne française

Message Posté le : 19/07/05 17:32    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à ceux qui ont lu. Sourire
Et oui c'est bien les topics dédiés!! J'ai bien fait de me laisser convaincre Clin d'oeil

Malgré l'air complétement stupide de ce manga, c'est bien un josei, comme l'a souligné Herbv. Et c'est bien aussi pour ça que ça se laisse lire, parce que c'est divertissant tout en parlant des choses de la vie adulte.
Et oui le coup de crayon est parfois très ressemblant entre les mangakas de cette génération. Faut les voir sortir d'un même magazine, surtout en shoujos. Clin d'oeil
Bon, quant à savoir si c'est vraiment aussi profond que ma chronique le laisse entendre, ça dépend juste du niveau de lecture, surtout que la critique sociale ne transparaît qu'à partir du tome 3. Cela arrive même comme un cheveu sur une soupe pour ce qui est des réflexions de Shigéta, tellement on est habitué jusque alors à ses stupidités. C'est beaucoup plus subtilement personnifié à travers Fuku-chan qui à 29 ans n'est toujours pas marié, une mauvaise situation pour la femme au Japon. Tout ceci n'impêche pas le manga d'être tout aussi agaçant quand Shigéta dit encore une bêtise. Ca dépend juste de comment on prend les enfantillages de ce manga, qui peuvent amuser certains comme témoigne Adrien. Moi-même, j'avait eu vraiment marre de Shigéta à la fin du tome 1, tellement j'avais envie de lui donner une grande claque; puis, ça passait mieux au deuxième tome; et au troisième, il y a une scène de sa franchise mal-placée qui m'a même fait sourire. Et après coup dans la seconde lecture, le tome 1 passe mieux qu'à la première fois. ^^ (Je pense pas que tu étais maniaco-dépressif, Adrien.)

Gally a écrit:
Sinon j'aurais une question : en quoi Hatchi est une garce ? j'ai beau chercher je ne vois pas :Confus:

Je crois que mon point là dessus n'était pas très clair, vu que je voulais pas trop m'étendre sur la comparaison Shigéta vs Hachi. C'est surtout une réflexion dans le tome 3 qui m'y a fait pensé, quand Shigéta regarde Sumiré Miura, une amie d'université de Takahashi, manipuler les hommes en jouant à la douce fille faible. Ce n'est pas que Hachi ou Shigéta sont des garces, mais qu'elles peuvent le paraître aux gens qui ne les connaissent pas (l'opinion publique quoi), comme cela est souvent dans la vie. Pour toutes les deux, c'est le côté un peu superficiel et volage qu'on colle souvent à l'image de garce. Dans le cas de Hachi, j'ai pensé en particulier à l'épisode dans le volume 7 et 8 quand elle quitte Takumi pour Nobu et puis quand elle choisit de quitter Nobu pour Takumi. Je n'ai plus la référence exacte mais je me souviens que plus tard, elle avait très peur d'être prise pour une fille légère à cause de cette tulmutueuse période de sa vie. Sur ce point, aux yeux du monde en dehors du cercle immédiat de sa famille et ses amis (Blast et Junko etc), elle paraîtrait manipulatrice envers les hommes , alors que nous savons que ce n'est pas sa nature.
_________________
"Dans la fresque, je suis une des figures en arrière plan."
Q ou l'Oeil de Carafa, Luther Blisset.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Adrien de Bats
M. Mangaverse


Inscrit le : 24 Sept 2003
Localisation : Orsay

Message Posté le : 19/10/05 21:07    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, le tome 5 d'Happy Mania vient de sortir et oui, il confirme tout le bien qu'il faut penser de cette série!

VIent tout d'abord la couverture splendide (enfin en tout cas d'une qualité supérieure à ce que l'on a habituellement, (à moins que je ne sois simplement de bonne humeur aujourd'hui)): rouge, doré, Noël avant l'heure (merci Glénat).
Une jolie pirate en couverture, car tout le monde sait que les pirates c'est top-tendance (personne n'a vu le générique d'Amour, Gloire & beauté ou quoi? Y a des pirates partout, avec des grands chapeaux et des jupes à poix), Gwen Stefani a donc tout piqué à Happy Mania, c'est désormais une chose avec laquelle nous devons tous vivre.

Au niveau de l'histoire, ben, j'avoue que c'est toujours pareil (un peu comme Urgences, sauf qu'on ne pleure pas toutes les semaines et qu'il n'y a pas le Dr Carter, notre idole à tous, enfin à moi et manuka (vive le name-dropping)), donc Shigeta est à la recherche de l'amour et ça ne marche pas fort (car tous les mecs sont des salauds (sauf Key et un illustre non-mangaversien)).

L'avantage d'Happy Mania, c'est qu'en plus d'être vraiment très drôle (je rigole tout seul dans le train alors que c'était pas gagné avec le chat et le bébé qui criaient en même teps autour de moi), c'est assez réaliste (enfin là encore gros débat, qu'est-ce que la réalité?), entendre, pas d'atermoiements, on passe à l'action (on voit même des poils pubiens c'est vous dire (vous rendez-vous compte du caractère hautement subversif de cette oeuvre?)), une belle leçon de vie (vous avez des problèmes d'argent, allez emprunter à un taux usuraire ou bien devenez hotesse dans un bar).

En tout cas, je recommande vivement ce manga à mourir de rire (les passages aux US valent le copu d'oeil aussi), m'excuse pour l'invocation de gens célèbres et la multiplication des parenthèses (ma prose deviendrait-elle illisible?)
_________________
J'aime le tofu soyeux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baboo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Avr 2003
Localisation : Devant mon écran

Message Posté le : 19/10/05 21:21    Sujet du message: Répondre en citant

Adrien, ta chronique est magnifique, mais tu as fait une coquille ; Happy Mania est édité chez Pika, non Glénat Clin d'oeil

Mais concernant HM, peut-on dire que c'est un Bridget Jones japonais comme j'ai pu l'entendre dire ?
_________________
Mon blog

Bp aimera un jour les mangas !! [MAJ faite le 15/03/06]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
namtrac
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 20/10/05 14:42    Sujet du message: Répondre en citant

Baboo a écrit:
Adrien, ta chronique est magnifique, mais tu as fait une coquille ; Happy Mania est édité chez Pika, non Glénat Clin d'oeil

Mais concernant HM, peut-on dire que c'est un Bridget Jones japonais comme j'ai pu l'entendre dire ?


Ca dépend je n'ai pas lu le bouquin mais si c'est comme le film cucul la praline alors non Happy Mania ce n'est pas un Bridget Jones japonais! C'est bien mieux parce que quand même pour la Bridget, il y a un peu de complaisance de la part de l'auteur (d'après le film) alors que Shigéta, elle, s'en prend vraiment plein la gueule! Anno ne la ménage pas et n'hésite pas à travers le perso de Fuku-chan à lui montrer à quel point elle est dans l'erreur et à quel point elle est idiote souvent ! (ce qui ne nous empêche pas de nous attacher au personnage malgré tout, comme quoi...quand c'est bien raconté on peut tout faire) C'est cru, direct, sans fard, on ne s'apitoie jamais sur la pauvre héroïne qui n'arrive pas à trouver le bonheur (Shigéta le fait très bien toute seule ^^). Et le dessin n'est pas là pour les mirettes non plus. C'est réellement une satire, et très très drôle. Bref Happy Mania ça déchire ^^
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adrien de Bats
M. Mangaverse


Inscrit le : 24 Sept 2003
Localisation : Orsay

Message Posté le : 20/10/05 19:02    Sujet du message: Répondre en citant

Ben le livre Bridget Jones est vraiment marrant, c'est vraiment très anglais et très drôle (et loin d'être niais enfin à mon avis).
Donc Happy Mania, bridget jones à la japonaise c'est difficile à dire car la situation des deux pays est très différente et les problèmes liés au fait d'être une femme célibataire sont loin d'être similaires, idem pour la vision du bonheur.

Sinon, il est vrai qu'il s'agit de deux célibataires (trentenaire et qui travaille pour Bridget alors que vingtaine et sans job pour Shigeta) à la recherche de l'amour mais... Shigeta n'a pas de pote gay (grosse erreur car l'inverti est le meilleur ami de la femme).
_________________
J'aime le tofu soyeux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
beanie_xz
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Fév 2004
Localisation : Campagne française

Message Posté le : 20/10/05 23:57    Sujet du message: Répondre en citant

ARGH, je veux ce tome, je veux ce tome!!
>_< Pourquoi la librairie anglaise du coin qui fait des promotions (3 mangas au prix de 2) n'importe pas la série Happy Mania, alors qu'ils vendent des trucs totalement inutiles (comme Pretear) ??
Voilà, c'était le post inutile et totalement auto-suffisante de la journée ...
Mais pourquoi on me dit pas que j'ai plein de fautes dans ma chronique?
_________________
"Dans la fresque, je suis une des figures en arrière plan."
Q ou l'Oeil de Carafa, Luther Blisset.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Adrien de Bats
M. Mangaverse


Inscrit le : 24 Sept 2003
Localisation : Orsay

Message Posté le : 21/10/05 10:08    Sujet du message: Répondre en citant

Mais c'est super Pretear! (enfin le dessin animé)
Tu n'aimes pas le générique magnifique!!!! Qui met super la pêche, tu ne veux pas faire tomber la neige du bonheur sur le monde? (sinon effectivement pretear c'est un peu bizarre mais quand même rigolo et émouvant (j'ai pas mal pleuré)).

Sinon, pour un effet supplémentaire, pika pourrait acheter les droits du drama le doubler et le sortir avec le dernier tome non? (oui je me répète mais j'ai un tel bon souvenir de cette série)
_________________
J'aime le tofu soyeux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
beanie_xz
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Fév 2004
Localisation : Campagne française

Message Posté le : 21/10/05 11:22    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai jamais regardé de très près Pretear. C'était juste un exemple qui me trottrait alors que j'ai pu cité d'autres trucs inutiles comme Love Hina.
Même logique d'argument pour Kimi wa Pet alors! Parce que le drama est excellent en lui-même.
_________________
"Dans la fresque, je suis une des figures en arrière plan."
Q ou l'Oeil de Carafa, Luther Blisset.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Fo_cube
Mangaversien·ne


Inscrit le : 27 Nov 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 08/02/06 18:25    Sujet du message: Répondre en citant

Bon j'ai commencé Happy mania, et j'ai bien aimé ce premier tome mais je me demandais si la suite valais le coup car j'ai eu des avis mitigés là dessus, notemment quelqu'un qui m'a dit que l'héroïne devenais insupportable par la suite et que le manga perdait en interêt Triste
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation