Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[BECK] (2)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Flysmoke
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Juil 2007
Localisation : 59

Message Posté le : 22/02/08 10:58    Sujet du message: Répondre en citant

Sorry, j'avias pas fait attention Confus
_________________
peanuts
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 03/04/09 11:55    Sujet du message: Répondre en citant

Depuis la fin du Grateful Sound au volume 10, je lisais Beck sans ce petit goût de plaisir des dix premiers volumes. Je lisais surtout pour voir le devenir du groupe, des personnages, mais je n'y trouvais plus ce petit truc qui m'avait à l'époque fait acheter cette série, cette petite impulsion, cette énergie si j'ose dire. Les volumes 11 à 21 furent donc, pas un ennui, mais juste une lecture "pour voir". L'intrigue et l'énergie reviennent enfin au volume 22 avec les complots de Ran et puis un espoir qui revient sur le groupe. Bref, depuis, j'ai repris un certain plaisir dans la lecture de Beck et j'attends donc le volume 26 Sourire avec une certaine impatience. Plus que les autres.

Au sujet de Ryusuke, c'est vraiment un personnage que je ne trouve pas très intéressant. Surtout lorsqu'il se rend à New York et qu'il doit se frotter à la pègre. Ca fait de lui le mec rebelle qui a tout: le talent pour la guitare, un certain charisme et toutes les femmes autour de lui sans parler du fait qu'il est quand même très cool et décontracté... puis il a même les cheveux longs, pour couronner le tout, et parle anglais super bien... Autre personnage qui m'est un peu transparent, c'est Taira: je n'ai aucun avis sur lui.

J'aime beaucoup Chiba, Koyuki et puis Saku. Surtout Chiba avec ses questionnements sur son appartenance au groupe. J'espère que la petite crise va vite passer.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 11/09/19 12:02    Sujet du message: Tout lu! Répondre en citant

Je n'arrive en ce moment pas à écrire de posts et je n'ai donc pas encore parlé de Beck dont j'ai enfin lu la fin en août (en 2019 donc), alors que j'avais commencé le titre à sa sortie! Je l'ai abandonné au volume 25 à en croire mon dernier post! Il m'aura donc fallu bien 15 ans pour en venir à bout (et à 37 ans, je me demandais si j'aimerais encore). J'avais vendu mes 25 volumes et il y a quelques années, en croisant de nombreux volumes à 2€, j'ai eu envie de recommencer. Et ce fut chose faite jusqu'au mois de janvier où j'ai enfin réussi à acheter la fin (certains volumes neufs, toujours dispo, via le site de la Fnac).

Il se peut que je reposte pour donner un meilleur avis (ou non, parce que je n'arrive plus à écrire quoi que ce soit). Je voulais surtout dire que oui, Beck m'a beaucoup plu, de bout en bout, sur cette seconde lecture en 2 parties. L'an dernier, j'ai lu les 21 premiers volumes puis j'ai continué les volumes 22 au 34 en août. J'ai donc coupé cette lecture en 2 parties, mais avec de nombreux volumes à la suite. Je pense qu'à l'époque, j'ai abandonné à un moment où la série me plaisait un peu moins, et que c'était visible avec la parution plus lente. Alors qu'avec une lecture d'une traite (enfin de 2 traites), cette partie m'a paru beaucoup moins ennuyeuse. Il faut aussi dire que j'ai abandonné par manque de place en pensant les emprunter ensuite en bibliothèque, chose jamais réalisée par la suite (!).

Probablement que lors d'une lecture d'une traite, les piétinements du groupe sont moins dérangeants. Ce qui m'a étonnée c'est l'enthousiasme dégagé par la série, et ce alors que je n'ai plus du tout l'âge des personnages. Beck fait partie de ces shônen qui parlent (même si c'est fantasmé) de la vie de tous les jours. Les membres du groupe ont leur vie, leurs problèmes (fric, famille surtout) et une malchance collective. On voit le côté difficile de se faire un nom dans la musique, certains finissant même par abandonner pour... vivre. Le groupe est bon, c'est indéniable, mais ce ne sont pas "les meilleurs". Les éléments sont doués, comme Ryuske, mais ce n'est pas non plus "le meilleur guitariste du monde". Taira est aussi très bon (il est courtisé). Koyuki insuffle une âme avec sa voix, il a de la prestance au chant, mais ce n'est pas le meilleur chanteur, et même quand le groupe commence à se faire un nom, il continuera à être le benjamin du groupe, accumulant souvent des maladresses à la guitare: il n'est pas du tout parfait à la fin de la série, loin de là. Je suis toujours super fan du personnage de Chiba, impulsif et plein de doutes. Quant à Saku, son amitié avec Koyuki est très touchante. Lui aussi est évidemment très bon. Ce n'est qu'ensemble que le groupe parvient à quelque chose, mais jamais il n'est présenté comme le "meilleur groupe du monde" comme on aurait pu avoir, souvent (pas tout le temps hein), dans les shônen où c'est l'objectif. Ici, l'objectif est (c'était aussi le cas dans Slam Dunk) de trouver surtout une place à soi, où on se sent bien. La fin est d'ailleurs très émouvante, très belle (bon ça se termine au milieu du volume Sourire ), avec son économie de paroles et l'apaisement qui en ressort (ça rejoint les fins de Simple comme l'amour et Yuyu Hakushô pour moi). Elle prend aussi beaucoup de sens quand on relit les premières pages du volume 1 de la série où Koyuki parle d'une vie toute tracée, médiocre, sans épanouissement et dans laquelle les jours se suivront et se ressembleront.

Malgré ses hauts et ses bas, quand on lit la série d'une traite, c'est génial. Il y a les galères mais il y a aussi les réussites (et surtout, il y a toujours de la "féérie", des "trucs de oufs" qui se produisent autour de ce groupe ^^; ), les galères durant un bon moment, m'ayant fait décrocher. Je disais ne pas beaucoup aimer Taira dans un ancien post, trouvant ce personnage fade. Ce n'est plus le cas lors de cette relecture, c'est un personnage dans l'ombre, un peu en retrait mais très important à l'équilibre du groupe, servant souvent de médiateur (à l'image de son instrument finalement sans lequel les morceaux n'auraient pas de "liant"). Avec Saku, ils assurent vraiment la cohésion du groupe.

Je voulais aussi ajouter que les dessins dans la série sont vraiment superbes de volume en volume. Le début de la série, je me souviens, était un peu maladroit côté dessin. Mais ça se magnifie petit à petit, et les derniers volumes sont juste... waouw! J'adore aussi les vêtements des personnages tout au long, avec Koyuki accroc aux Adidas Sourire . Je ne connais rien au rock mais nul doute que les hommages font plaisir. Déjà que le peu de clin d'oeil au rap me fait plaisir... il y a évidemment le faux Snoop mais j'aime encore plus Mary J. Blige, Erykah Badu, certains albums montrés de la mouvance Soulquarians Très content ! D'ailleurs, côté dessins, pour rester sur le même auteur, je trouve que RiN est en-dessous de Beck, il n'y a pas la même intensité et je trouve les personnages bien moins jolis. Je trouve juste dommage le peu de variété graphique des filles: les jolies filles se ressemblent pas mal! Côté personnages féminins, j'avoue ne pas être super comblée non plus Sourire . Maho et Izumi ont surtout servi pour l'une de découvreuse de talent, de l'autre de découvreuse d'un milieu (le rock), ce sont surtout des tremplins pour Koyuki! Même si l'ombre de Maho est toujours là (mais par contre, ce qu'elle fait elle, on n'en saura jamais rien Surpris alors qu'elle était plutôt courtisée par le milieu du showbiz au début de la série).
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kent
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Jan 2003
Localisation : in ze kenthouse

Message Posté le : 13/09/19 09:05    Sujet du message: Répondre en citant

Lire une petite critique positive de Beck plusieurs années après la fin de la série... ça donne une sacré envie de se relire la série ^^ Merci Taliesin
_________________
Si je meurs, embrasses moi!
Si tu meurs je te rejoindrai
Ma collection :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 26/07/20 14:56    Sujet du message: Répondre en citant


Cela faisait plusieurs années que j'avais vraiment très envie de relire BECK mais avec 34 volumes en tout, pas toujours facile de trouver le temps se replonger dans une si longue série. C'est un shônen que j'avais beaucoup apprécié à l'époque mais je ne l'avais encore jamais relu depuis sa publication en 2004, soit depuis déjà 16 ans !
Du coup, je voulais voir si j'allais encore aimer ce titre maintenant, et comme en plus j'avais quasiment oublié la plupart des événements qui surviennent, mes souvenirs bien flous rendaient l'envie de redécouvrir ce manga encore plus forte, me disant : mais qu'est-ce qu'il pouvait bien se passer dans ces 34 volumes ?
Quel plaisir au moment de me replonger enfin dans la série !
Je me rends compte que j'avais même oublié le prénom de Ryûsuke un des principaux personnages, le choc !
Ensuite, surprise au début de l'histoire, Koyuki a 14 ans, c'est un simple collégien, je dois dire que je le voyais plus âgé, mais la série se déroule sur pas mal de temps et à la fin il a environ 20 ans. Et puis, dans le 1er volume on rencontre Izumi, la jolie amie d'enfance dont Koyuki est amoureux, et dont je n'avais plus aucun souvenir, à nouveau le choc. Bon en fait, elle disparaît assez vite, éclipsée par Maho la sœur de Ryûsuke qui devient la principale protagoniste niveau amour pour notre jeune héros, ce qui explique mon oubli total (ensuite il y aura Sayaka la groupie oubliée également en cours de route).
Le début est un peu maladroit, le fait de suivre de simples collégiens n'est pas une bonne idée pour rendre crédibles les débuts du groupe de rock au centre du récit mais en fait l'auteur s'attarde assez peu sur le côté scolaire de l'histoire. A part Koyuki et Saku les 3 autres membres de BECK ne semblent plus aller en cours et rapidement même Koyuki va abandonner le lycée pour se consacrer au groupe, chose assez rare dans les mangas. La progression du groupe est un peu trop rapide dans le 1er tiers de la série avec le festival du Greatful Sound dès le tome 9, suivi d'une tournée américaine dans de petits clubs. Ce sont des passages très sympas mais qui arrivent un peu trop vite parce qu'ensuite on aura une tournée japonaise qui semble être un pas en arrière pour le groupe. Mais bon, il faut dire que l'auteur aime bien mettre des bâtons dans les roues de ses personnages, dès qu'ils progressent ou que quelque chose de positif pour leur carrière se produit, ils vont immanquablement se bouffer très vite un truc qui va les bloquer dans leur ascension... Entre Ran le manager japonais qui les déteste, Leon Sykes le mafieux ennemi de Ryûsuke qui fait des menaces de mort, la brouille avec Chiba qui pourri l'ambiance, on peut dire que ce n'est pas les galères qui manquent pour le groupe !
Malgré tout, on sent bien l'amour d'Harold Sakuishi pour le rock avec ses dessins qui deviennent au fur et à mesure de plus en plus somptueux, il parvient à retranscrire à merveille dans les pages de son manga l'ambiance survoltée d'un concert, avec des guitares qui crachent de gros riffs, une basse sautillante et une batterie virevoltante. Les doubles pages magnifiques s'enchaînent pour le plaisir des lecteurs. J'aime aussi les nombreux clins d’œil de l'auteur à des personnages connus dans le manga. En effet, il place souvent dans les décors des personnages célèbres comme figurants, musiciens, joueurs de foot, catcheurs, acteurs. Ainsi on peut voir Zidane, Ibra, les frères Gallagher ou les Ramones. Eddie Lee me semble être un clin d’œil à Daniel Johns de Silverchair dans ses jeunes années, Matt Reed inspiré de Billy Corgan, Jim Walsh de Jim Jarmusch, Le garde du corps de Leon Sykes Snoop Dog, le chanteur de Room 13 me fait penser à Henry Rollins rasé torse nu en train de gueuler dans son micro ! C'est un plaisir de participer au petit jeu de reconnaître les inspirations de l'auteur. Par contre, j'ai aussi noté quelques défauts graphiques comme sa manière de représenter le nez de ses personnages de profil de façon super mal proportionné vers la moitié de la série, après il revient à un style plus maîtrisé mais pendant quelques volumes, horrible, je ne voyais plus que ça.
Pour ce qui est de la série, globalement j'ai vraiment apprécié cette relecture, j'adore toujours autant ce titre, qui est je trouve avec du recul assez original pour un shônen, en fait on est presque sur du seinen (à part l'âge du héros), et encore une fois je trouve que Kôdansha propose des titres qui me parlent davantage. La durée de la série est assez conséquente mais sur cette relecture je trouve que c'est assez bien équilibré, ni trop court ni trop long. On suit le parcours d'un groupe de l'intérieur en apprenant à connaître ses différents membres. Mention spéciale à Taira, le bassiste, que j'adore. Personnage tranquille, peu bavard et à l'écoute des autres, musicien surdoué et courtisé par plein de groupe, c'est un instinctif qui va privilégier BECK parce qu'il sent le potentiel musical de ses membres. Il supporte les écarts de Ryûsuke, conduit le van pendant que ses camarades pioncent, réconforte les autres. J'aime moins Ryûsuke avec son côté arrogant, fils d'entrepreneur friqué, qui aime la picole et coucher avec pleins de filles. Par contre le fait qu'il soit un japonais qui a vécu à l'étranger et ne connaît pas très bien son propre pays (comme pour Maho), c'est une bonne idée pour développer ce personnage. Je n'aime pas trop Chiba non plus, le seul qui ne joue d'aucun instrument et passe son temps à provoquer les voyous pour se battre avec en prime la justification du jeune frère handicapé, facile pour expliquer son comportement détestable et agressif... Mais bon même eux on apprend à les supporter avec le temps ! Au final, les 5 membres du groupe sont intéressants dans leurs interactions.
La fin de la série est plutôt bonne même si les moments marquants sont plutôt dans les tomes 31, 32 avec le Avalon Festival et l'interprétation de Devil's Way sur la scène pour stopper un début d'émeute, les 2 derniers volumes sont un petit bonus. Sinon, déception de ne pas du tout voir Maho dans cette fin, que devient son histoire avec Koyuki, on aurait aimé avoir quelques pages centrées sur eux deux pour boucler aussi le côté amoureux. Très chouette manga que je suis heureux de conserver dans ma collection, relecture réjouissante de l'été 2020.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 26/07/20 15:12    Sujet du message: Répondre en citant

Tu donnes envie de le relire !
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation