Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[URUSEI YATSURA - LAMU]
Se rendre à la page : 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Laotzi
Mangaversien·ne


Inscrit le : 07 Jan 2003
Localisation : Paris

Message Posté le : 07/05/05 23:11    Sujet du message: [URUSEI YATSURA - LAMU] Répondre en citant

Je me permets d’ouvrir un sujet sur cette longue série dont on aura certainement l’occasion de reparler (et de voir l’évolution).



Des extra-terrestres ont décidés d'envahir la Terre mais donnent une dernière chance aux terriens sous la forme d'un duel entre leur champion et un humain choisi au hasard. L'ordinateur choisi Ataru Moroboshi, un lycéen japonais, qui sera opposé à Lamu, la fille du chef. Le duel : un jeu du chat et de la souris, Moroboshi doit toucher les cornes de Lamu avant 10 jours. Après 10 jours de ce jeu où la souris (qui peut voler) est bien plus habile que le chat (un simple humain), notre "héros" réussi enfin à attraper les cornes de son adversaire et à gagner le duel. La Terre est sauvée ! Mais suite à un quiproquo, Lamu se retrouve "fiancée" à Ataru et décide de rester sur Terre avec son "chéri". C'est le début d'une longue série d'aventures dont les points communs sont la stupidité de Moroboshi (et de pratiquement tous les autres personnages) et la jalousie de Lamu. (© Herbv)

Urusei Yatsura/Lamu nous parvient donc enfin chez nous et ce premier volume est particulièrement plaisant à lire. Composé de 15 chapitres auto conclusifs d’une vingtaine de pages en général, les histoires sont pour le moment très divertissantes et particulièrement marrantes. On rentre très vite dans le vif du sujet (enfin, il n’y a pas vraiment de sujet) parce que le duel entre Ataru, le héros, et Lamu, ne dure que le temps du premier chapitre. Dès les chapitres suivants, le cadre est bien installé, avec déjà une ribambelle de personnages d’introduits et un certain nombre de dispositions cocasses. La grande diversité des personnages semble d’ailleurs être un des points fort de ce premier tome, puisque ça amène une grande pluralité de caractères.

La plupart des situations mettent en scène la jalousie de Lamu ou de Shinobu et un Ataru qui subit généralement les évènements sans pouvoir faire grand-chose. C’est particulièrement visible avec le vieux moine Cherry qui le prévient très souvent qu’un malheur va s’abattre lui, ce qui arrive toujours effectivement. A partir de là, on assiste à tout un tas de quiproquo, de malentendus, provoquant des situations toutes plus déjantées les unes que les autres. L’œuvre, si elle laisse une grande part au surnaturel (dès le postulat de base du récit) semble aussi tout à fait ancrée dans la vie quotidienne japonaise, et nous montre ainsi un certain nombre de détails typiques.

Le grand point fort de la série est bien entendu le personnage de Lamu et à travers elle tout le coté déjanté, délirant du manga avec toutes ces situations bizarres (comme les passages spatio temporels, le taxi spatial…). Lamu quant à elle est vraiment, dès ce premier tome, un personnage très attachant, malgré son caractère. Elle est très jalouse, se fiche éperdument de ce que pensent les autres (et Ataru en particulier) mais elle reste tout à fait charmante, et sais apparaître comme un personnage très attachant. On constate d’ailleurs déjà un tout début d’évolution dans les sentiments de Ataru pour Lamu, qui se fait plus tolérant et proche à la fin. Ca sera sans doute le fil rouge de la série.

Enfin, si le dessin ne semble pas aussi sublime que celui de Maison Ikkoku (mais le format doit jouer), je l'apprécie quand même beaucoup. Toujours très expressif et délicat, parfois même ravissant dans certaines cases. Le découpage quant à lui est magistral, quand on se rend compte qu'en à peine 20 pages à chaque fois, l'auteur arrive à nous conter une histoire.

Concernant l’adaptation, elle me semble vraiment très bien. Au vu du traitement à mon sens très décevant réservé à Rough (avec une non adaptation des jeux de mots notamment), j’avais très peur du résultat sur Lamu et je dois dire que j’ai été, pour ce premier volume en tout cas, pleinement rassuré. Quasiment tous les jeux de mots sont adaptés, et fort bien adaptés généralement compte tenu de la difficulté de la tâche. Il n’y a guère qu’une seule fois où l’un de ces jeux de mots nous arrive seulement sous la forme d’une note il me semble. J'ai autrement seulement relevé deux ou trois problèmes de lettrage mal centré dans les bulles. Par contre, je n'aime décidément pas ce format bunko. Je sais bien que c'était certainement la seule solution envisageable pour avoir Lamu en français, mais ce format minuscule écrase les dessins et rend parfois certaines notes difficilement lisibles.

En tous les cas, on ne s’ennuie pas une seule seconde à la lecture de ce premier tome, pourtant conséquent (330 pages environ). Je n’avais jamais vu le dessin animé, ni aucun film ou OAV tiré du manga, donc je le découvrais avec un œil neuf, et je dois dire que je n’ai pas été déçu, sachant que je m’attendais pas) retrouver une série du calibre de Maison Ikkoku mais une série très divertissante, très marrante, avec des personnages attachants et des situations cocasses. Il faudra bien entendu voir ce que ça donnera dans la longueur, avec le risque que ça devienne répétitif. Pour le moment, ne boudons pas notre plaisir en tous les cas. Certes pas le manga du siècle, mais une très bonne lecture qui montre une fois de plus le talent de l'auteur, et sa capacité certaine à nous divertir.

La série fera 18 tomes, chez Glénat, format bunko.
_________________
"Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. (...) Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse." Victor Hugo, Napoléon Le Petit.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CygnusX
Mangaversien·ne


Inscrit le : 27 Fév 2003
Localisation : S-E

Message Posté le : 08/05/05 11:21    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens d'ailleurs qui a traduit la série?
_________________
JOJO FOREVER IN OUR HEART
Still alive
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laotzi
Mangaversien·ne


Inscrit le : 07 Jan 2003
Localisation : Paris

Message Posté le : 08/05/05 11:48    Sujet du message: Répondre en citant

A la stupefaction générale, ce n'est pas Herbv, mais un certain Julien Pouly (une recherche google indiquera les autres séries que le sieur a déjà commis). Sachant qu'il semble faire à la fois la traduction et l'adaptation (mais ça me semble une pratique très courante chez Glénat au moins), le boulot me semble, pour ce que je peux en juger, très réussi.
_________________
"Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. (...) Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse." Victor Hugo, Napoléon Le Petit.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kotatsu-neko
Mangaversien·ne


Inscrit le : 18 Sept 2004

Message Posté le : 13/05/05 07:41    Sujet du message: Répondre en citant

Dites, c'est normal que le manga soit si petit ? en hauteur, il est apparemment à peine plus grand qu'un cd ?!?

(pas encore lu... donc je ne peux pas encore donner mon avis)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tanuki
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Paris

Message Posté le : 13/05/05 07:49    Sujet du message: Répondre en citant

Kotatsu-neko a écrit:
Dites, c'est normal que le manga soit si petit ?

Oui, c'est le format bunko japonais.
_________________
Scott likes Ramona. To date her, all he has to do is defeat her seven evil ex-boyfriends.
Can he do it?

Dude, he's the HERO.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Altaïr
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Fév 2003
Localisation : Paris - Essonne - Creuse

Message Posté le : 13/05/05 09:56    Sujet du message: Répondre en citant

Tanuki a écrit:
Oui, c'est le format bunko japonais.


Sauf que les bunko japonais ont un papier d'excellente qualité qui rend la lecture très plaisante... pas comme dans les éditions françaises.
_________________
Pingouin dans les champs, hiver méchant !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 13/05/05 10:03    Sujet du message: Réponse Répondre en citant

Pour ma part, j'ai les éditions bunko japonaises et françaises de Lamu et celle de Glénat n'a rien à envier à la japonaise. Le papier y est nettement plus blanc et moins fin (ce qui fait que le volume est plus épais). Bien sûr, l'impression est meilleure sur la version japonaise mais pas de beaucoup.

L'édition française est très fidèle à la VO, intégrant même la postface et la petite présentation d'Adachi. Il y a même le bandeau et la version tigrée de Glénat est mieux que le "truc" rouge de la Shogakukan
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Neko
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2002
Localisation : Cat's Land

Message Posté le : 13/05/05 11:18    Sujet du message: Répondre en citant


C'est vrai que le bandeau met bien le volume en valeur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 13/05/05 23:23    Sujet du message: Annonce Répondre en citant

Petit aparté, le temps d'une annonce.



Pour les fans de Rumiko Takahashi, voici une annonce qui pourrait vous intéresser : A l'occasion de l'anniversaire du site "Usurei Yatsura France", j'ai la grande joie de vous annoncer la mise en ligne de Permanent Love, une nouvelle de la mangaka qui est parue dans le Big Comic Original #4 au début de cette année. La version française est le résultat des efforts conjugués de quelques éminents mangaversiens.

Pour les fans de Lamu, vous pourrez toujours aller visiter le reste du site en allant sur la page d'accueil.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Goku
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Avr 2004

Message Posté le : 14/05/05 13:40    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à Herbv et toutes les personnes concernées pour ce petit cadeau Très content .
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cammyn
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Sept 2002
Localisation : sur Terre? je ne crois pas.

Message Posté le : 21/05/05 00:55    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup de nous faire partager cette nouvelle! J'ai enfin pris le temps de la lire... Je dois dire que j'avais été déçue du style de Rumiko Takahashi par Ranma 1/2 et Inu Yasha, mais ça me donne envie de réessayer cette nouvelle expérience!
Merci à tous Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 16/07/05 18:45    Sujet du message: Mon avis Répondre en citant


Le second volume est sorti. Précipitez-vous dessus, il est excellent. Rumiko Takahashi a pris la mesure de la série et réussit à lui donner une dimension supérieure avec l'introduction, dans le chapitre Un gros problème tombé du ciel, du grand rival d'Ataru en la personne de Shutaro Mendo.

C'est un play-boy, héritier de la très richissime famille Mendou. Il est donc riche, beau, intelligent et semble être l'opposé d'Ataru. D'ailleurs, les deux deviendront rapidement concurrents. Mais il se révèlera rapidement aussi stupide que notre crétin de "héros" et aussi bien Lamu que Shinobu s'en apercevront rapidement.

Ce sera donc l'occasion pour le lecteur de rigoler franchement des mésaventures (jamais méchantes, jamais cruelles car on sent que la mangaka aime ses personnages) des protagonistes de la série. Comme le dessin est tout à fait réussit et colle parfaitement à la série, fourmillant de petits détails que la version bunko ne fait pas disparaître, on comprend mieux pourquoi Lamu - Urusei Yatsura est devenue une série culte au Japon.

Notons que l'adaptation française est tout à fait réussie, on réussit à rire sur des jeux de mots ou des situations reposant complètement sur la traduction. De même, l'adapation graphique est de grande qualité même si je n'aime pas trop le principe de la double version des onomatopées. Au moins, toutes (ou presque) les onomatopées japonaises sont gardées ce qui évite les aberrations que l'on peut voir dans Touch ou, pire encore, dans Rough où un coup, on a les deux, un coup, sans logique apparente, on n'a que la version française. C 'est donc un excellent travail que nous propose Glénat avec Lamu et je les en félicite.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
cecilia
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Juin 2005
Localisation : Lune

Message Posté le : 20/07/05 00:53    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour la nouvelle qui me rappelle celle parue dans un recueil ;-)
Idem, je me mettrai prochainement à Urusei Yatsura (j'ai déjà tout Ranma 1/2, Maison Ikkoku, Inu-Yasha et les nouvelles) Très content
_________________
Le chocolat rend heureux Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 07/08/05 19:21    Sujet du message: Répondre en citant

Lamu #1 et #2 : j'aime bien le format bunko, c'est petit et mignon ^^ En plus la reliure est assez souple pour qu'on puisse lire le manga sans avoir l'impression de l'écarteler. Mis à part la déchirure de la robe de la prof dans un chapitre où il m'a fallu écarquiller les yeux pour la voir, je n'ai pas noté de problème de lisibilité dûs à la réduction des planches. En ce qui concerne l'oeuvre en elle-même, je suis moins enthousiaste. Pourtant elle a de nombreuses qualités, mais qui sont paradoxalement aussi ses défauts.

Par exemple, Rumiko Takahashi a incontestablement le sens de la chute, et sa capacité à créer de vraies petites histoires en seulement 15 pages est assez remarquable. Elle fait de plus preuve d'une imagination débordante dans ses histoires, entre le vaisseau-distributeur, l'appareil-photo multidimensionnel, les aventures d'Ataru et Mendô rétrécis dans l'horoscope... ainsi que toutes les références au folklore japonais (qui sont sans doute pour la plupart inconnues des lecteurs) et qui nous projettent dans un monde complètement original.

Le problème, c'est que malgré quelques lignes directrices (comme le côté complètement obsédé d'Ataru ou les tentatives de la princesse Kurama de le ramener dans le droit chemin dans le tome 2) ça part dans tous les sens, de telle sort que chaque (gros) tome est difficile à lire d'un seul coup. La mangaka nous sort une nouvelle cocasserie presque à chaque chapitre, et des éléments intéressants ne sont utilisés que très rapidement. Lamu qui effectue un voyage dans le futur pour ramener le journal d'Ataru et prédire le contenu de ses journées est l'un de ces éléments, mais il n'est utilisé que le temps d'un chapitre... C'est bien court, et même si chaque chapitre a sa chute, je reste souvent sur ma faim devant tant de bonnes idées à peine exploitées.

Peut-être est-ce aussi le genre de série qu'il vaut mieux découvrir petit à petit, chapitre par chapitre pour mieux les apprécier, plutôt que par paquet de quinze au risque de frôler l'indigestion. Pour l'instant je continue tout de même la série, mais je ne sais pas si je serai encore là dans 16 tomes...
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
lilith
Mangaversien·ne


Inscrit le : 09 Mars 2003

Message Posté le : 10/09/05 02:10    Sujet du message: Répondre en citant

Le volume 3 est paru ... encore un volume ou l'absurde cotoie le grand n'importe quoi !!

Toujours difficile à résumer mais on peut noter que notre petite Lum fait enfin son arrivée au lycée en tant qu'élève, que Sakura devient l'infirmière du lycée et que Shinobu à visiblement abandonnée Ataru (d'aileurs ce point là, je le trouve vraiment rapide, elle avait l'air de s'accrocher pourtant dans les 2 premiers volumes !), on voit aussi l'arrivée du nouveau professeur principal complétement à côté de la plaque !!

Bref un volume qui m'à fait éclater de rire plusieurs fois ! Le format Bunko est toujours autant appréciable (sauf à la fin ou il m'échappe toujours des mains !!) et la rythmique est telle qu'on peut lire plusieurs nouvelles à la suite sans frôler l'overdose ! Juste un mot pou conclure : ENCORE !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation