Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[LONE WOLF AND CUB]
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
JoPae
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Mars 2007
Localisation : DIANTRE

Message Posté le : 16/03/10 10:56    Sujet du message: Répondre en citant

La série est devenue nulle ? Moi je n'ai pas vraiment vu d'évolution... les premiers tomes sont très comparables aux derniers: l'histoire est tjs la même (il veut se venger, rien de bien original) et je ne vois pas d'évolution énorme dans le dessin. A la limite tu peux dire que la série est nulle depuis le début, mais "la série est devenue nulle" je ne vois pas.
_________________
YOKOHAMA KAIDASHI KIKOU [Ashinano Hitoshi]
PositioN [Ashinano Hitoshi]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 16/03/10 13:25    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Non, il y a réellement eu une évolution. Pendant de nombreux volumes, l'histoire de la vengeance n'était que la trame de fond de l'histoire, un prétexte pour mettre Itto dans différentes situations. Il y avait aussi un côté un peu éducatif, explicatif sur les mentalités et la société de l'époque.

Depuis trop longtemps, le duel entre Itto et Retsudo, souvent ridicule, a pris le pas sur toute autre considération. Surtout, même si ça a été présent dès le début, le délayage est devenu trop insupportable. Bref, LW&C est devenu un bousin !
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
JoPae
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Mars 2007
Localisation : DIANTRE

Message Posté le : 18/03/10 00:23    Sujet du message: Re: Réaction Répondre en citant

herbv a écrit:
Depuis trop longtemps, le duel entre Itto et Retuso, souvent ridicule, a pris le pas sur toute autre considération.
Certes c'est un peu long et on n'est pas obligé d'aimer, mais...
herbv a écrit:
mettre Itto dans différentes situations
je trouve que c'est tjs le cas et...
herbv a écrit:
Il y avait aussi un côté un peu éducatif, explicatif sur les mentalités et la société de l'époque.
c'est aussi tjs le cas.
Donc en fait son seul défaut c'est de faire traîner le combat final... je suis d'accord avec toi, et ça dure depuis plusieurs (ptet même une dizaine de) tomes, et c'est pénible. Mais de là à dire que c'est une bouse. Enfin je connais ton franc parler et c'est ce que tu penses vraiment, cependant je voulais pondérer histoire de ne pas dégoûter un potentiel lecteur.
_________________
YOKOHAMA KAIDASHI KIKOU [Ashinano Hitoshi]
PositioN [Ashinano Hitoshi]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 18/03/10 10:37    Sujet du message: Oui Répondre en citant

Certes, je suis peut-être un peu virulent Sourire

Le côté didactique à totalement disparu à mes yeux au profit de combats illisibles tellement ils sont ridicules. Et je ne parle pas des personnages totalement invraisemblables.

Pour ma part, je ne peux pas conseiller LW&C alors que j'étais très enthousiaste. Il y a vraiment trop de tomes nuls (plus d'une dizaine à partir de la seconde moitié de la série). En fait, c'est comme pour 20th CB : un énorme gâchis où on part de l'excellence à la médiocrité absolue à cause d'un délayage devenu insupportable !
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 18/03/10 18:58    Sujet du message: Répondre en citant

De mon côté, j'ai vu le film et j'ai apprécié. Ca m'a donné envie de me mettre au maga éventuellement. Je verrai en fonction des films suivants pour voir si l'histoire reste globalement intéressante. Et ce soir, on va regarder "Tabou". Ca va pas être triste, je sens.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Hiro Hito 1923
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Juil 2003

Message Posté le : 19/06/10 00:24    Sujet du message: Répondre en citant

Fichtre, je viens de relire ma première intervention ici il y a (déjà ??!!) 7 ans !

Toujours aussi fan de cette série dont j'attends impatiemment le dernier volume en VF !

Je te trouve un peu violent dans ton jugement Herbv, je ne pense pas que cette série ait jamais été "didactique", elle est passionnante dans le sens qu'elle donne une vision de la mentalité nippone samouraiesque non édulcorée telle qu'on a jamais eu l'occasion de l'appréhender, mais c'est tellement à mille lieues de nos coutumes occidentales que je ne pense pas qu'on puisse lui prêter des vertus édifiantes !

Et le coup de rendre Retsudo quasi sympathique sur la fin, je suis sur le cul, en ça le manga enterre la série cinématographique !
_________________
YAHHHAHHAAAAAARGGGGLLLLL !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 24/06/10 22:59    Sujet du message: Répondre en citant

Faut pas faire attention, Herbv a fait un mystérieux blocage vers la mi parution Clin d'oeil
Plus sérieusement, il y a facile une dizaine de volumes en trop. La série aurait gagné à être plus concentrée mais les derniers rattrapent le coup en étant dignes de la qualité du début.
Curieuse de connaître la conclusion (jamais vu les films) Si j'ai bien compris la logique étrange de ce récit il ne devrait y en avoir qu'une...
On verra Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hiro Hito 1923
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Juil 2003

Message Posté le : 26/06/10 12:02    Sujet du message: Répondre en citant

C'est marrant, j'ai jamais trouvé de longueurs moi ?!

Dans chaque tome il y a un nouveau protagoniste bien senti et la galerie de personnages pittoresques rencontrés est aussi variée que haute en couleurs !

Pis vous savez ce qu'on dit, hmmm.


_________________
YAHHHAHHAAAAAARGGGGLLLLL !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 07/08/10 18:44    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais lu les deux premiers volumes de Lone Wolf & Cub, les seuls que ma bibliothèque possédaient. J'aimais beaucoup mais j'avais souvent du mal à m'y mettre, fallait une certaine motivation. Une fois que j'étais partie, j'aimais beaucoup.

Récemment, j'ai recroisé Lone Wolf & Cub en librairie et j'ai vu le volume 27. Ca m'a filé un coup de vieux: "déjà?" mais ça m'a surtout donné envie de reprendre depuis le début, et de poursuivre régulièrement cette série!

J'ai donc lu trois volumes de Lone Wolf & Cub et je n'ai eu aucun mal à m'y mettre. Totalement captivée, j'ai lu les aventures de Ogami Ittô et son jeune Daigoro avec grand plaisir! On entre donc directement dans le récit, j'ignore ce qui me freinait à l'époque. Les dessins qui ne m'attiraient pas plus que ça à ma première lecture m'impressionnent aujourd'hui. C'est vraiment beau, virile et brute. Le dessin est particulier, vieux mais pas vieillot, il a encore beaucoup de puissance. C'est donc avec surprise que je me mets à admirer les planches, les gros plans à la western spaghetti, ou encore le découpage parfois silencieux où personne ne parle pendant plusieurs pages. Les combats sont parfois difficiles à suivre, surtout ceux où Ogami se fait une projection mentale de ce qui va suivre avant un duel (les cases sont tramées à la verticale), je ne sais pas toujours ce qui s'y passe.

Les assassinats sont pour l'instant passionnants. C'est l'occasion de voir Ogami Ittô faire de multiples rencontres, et d'en apprendre sur la société japonaise de l'époque d'Edo. Les suppléments en fin de bonus sont également d'une certaine aide. Parfois, trop de mots japonais laissés, et c'est parfois difficile d'aller au lexique (flemme). Dans Usagi Yojimbo, la série qui y ressemble Mort de rire, les mots japonais étaient suivis de la traduction française quand il y en avait. Les assassinats sont tous exécutés de main de maître et Ogami fait souvent preuve d'ingéniosité pour approcher ses proies. Il use de tout, même de son fils Daigoro avec qui il forme un joli duo. Pour exemple, Daigoro fera semblant de se noyer, comme c'est un pauvre enfant, hop on va le sauver et dans l'eau, Ogami attend son couteau à la bouche... On voit tout de même que père et fils éprouvent beaucoup d'amour l'un pour l'autre. Daigoro illumine les planches par ses sourires innocents, vraiment mignon ce garçon (mais ô combien dangereux aussi).

J'ai donc hâte de lire la suite de ce manga passionnant. Absolument culte Sourire
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Hiro Hito 1923
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Juil 2003

Message Posté le : 15/09/10 14:43    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, je viens rarement parler de mes dernières lectures tant il y en a mais là je viens de lire le dernier volume tout fraîchement sorti avec la compagnie d'une bonne pinte (elle aussi tout fraîchement sorti de la pompe) et je m'en remets difficilement !

On va pas spoiler hein ? Mais c'est émouvant aux larmes (j'en ai d'ailleurs laissé quelques-une couler), incroyablement brillant scénaristiquement et surtout quel putain de bonheur de suivre une série pendant 7 ans pour avoir droit à un tel final saisisseur de tripes, nom de Dieu !!

Avec le recul, et contrairement à ce que j'ai pu lire ici, pas un seul des 28 volumes de cette série phénomènale n'est de trop et c'est tout de même là qu'on voit bien la puissance de ce "média" qu'est la BD/comics/manga : impossible de rendre cette puissance émotionnelle en film, peut-être plus en série (je pense notamment à la serial-version imminente du génial Walking Dead qui m'inspire la plus grande méfiance) mais il me semble qu'une version filmée tirée d'un livre avec ou sans image sera toujours inférieur à l'original, tout simplement parce que ces adaptations sont toujours faites de manières et surtout pour des raisons très spécifiques.

Bref, je plane de bonheur et d'émotion et j'envisage sérieusement d'envoyer un mail à Panini Comics pour les remercier !

PS : Et je vais enfin pouvoir regarder les deux derniers épisodes de Baby Cart qui attendent également leur tour depuis 6 ou 7 ans mais que je me refusais à visionner pour ne pas me gâcher le plaisir de lire la fin du manga ! #Bday
_________________
YAHHHAHHAAAAAARGGGGLLLLL !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 22/11/10 11:35    Sujet du message: Répondre en citant


Effectivement la fin du loup solitaire est un sans faute. Pourtant clore un récit qui démontre la voie spirituelle en désincarnant le déchainement de violence était une véritable gageure. Tout ce qui compte est exprimé dans un final grandiose et humble à la fois: les enjeux principaux et les sentiments les plus nobles logiquement fidèles à leur conscience jusqu'au bout. Le bruit et la fureur se figent enfin dans la douceur.
Bravo, la pièce était belle et je ne regrette pas le spectacle.

Même si je persiste à dire qu'elle aurait gagné à être raccourcie Clin d'oeil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 22/11/10 11:57    Sujet du message: Oui Répondre en citant

Va falloir que je m'y remette. J'ai calé à 3 volumes de la fin, c'est ballot Sourire
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 23/11/10 01:36    Sujet du message: Répondre en citant

Je continue lentement ma lecture de Lone Wolf & Cub avec le volume 7, intitulé Tigre et Dragon.

Dans ce volume, on suit donc plusieurs épisodes:
- Coups du filet
Où Koike revient plus ou moins sur la trame de la série. Retsudo, le vieux du clan Yagyû, s'entretient avec celui-ci. L'insistance est bel et bien là et il faut mettre au point un plan pour attraper Ogami Itto, bien que Retsudo soit contre car le bushi et l'honneur des Yagyû, surtout que certains éléments sont morts de la main du Loup. Bref, ça complote et une personne propose un plan ingénieux: un Dosa Go-yo ou expulsion en masse de ce qui gêne dans la ville, soit tous les parias tels les artistes itinérants ou encore les rônin...
- La nuit du chasseur
Où un assassinat se prépare par ambition pour prendre la place de son chef. Où un mariage doit bientôt avoir lieu entre deux clans, pour ressouder le commerce. L'un profitera du bois de bonne qualité, l'autre du fleuve. Mais ça complote, encore une fois, sauf que le petit Daigoro a tout vu.
- Tigre et Dragon
Cette histoire revient sur le passé de Ogami Itto. C'est l'occasion pour lui de rencontrer un rônin devenu comme tel car il a été le kogi kaishakunin de son maître. S'ensuit une discussion sur l'honneur d'un samourai envers son maître, même après la mort. Du respect et tout ça, mais ça n'empêche que ce rônin respectueux dérange malgré tout le daimyô des terres. Mais un joli duel pour les deux samourais qui s'étaient affrontés du temps où ils n'étaient pas encore rônin.
- Le dernier chrysanthème
Ogami Itto et Daigoro s'arrêtent à une auberge où une femme travaille malgré elle. Belle mais très réservée, celle-ci est tombée dans cette situation suite au suicide amoureux de son frère. Mais tout ceci est un complot... Elle semble être sous le charme de Ogami et du petit Daigoro.
- Code pénal, article 79
La voleuse et transformiste O-Cho est recherchée par la police sans espoir. Lors d'un festival, elle se fait aider de Daigoro qui doit alors subir un châtiment pour elle.

Encore un très beau volume. Je me demande quand la série sera "longue" car pour le moment, c'est un beau parcours et je lis Lone Wolf & Cub avec un plaisir non dissimulé. Au programme, on a des duels, un peu de complots des Yagyû, de la vie quotidienne historique mais aussi de délicieux moments en compagnie de Daigoro. Comme à son habitude, Ogami tue tout ce qui bouge, est virile, stoïque, beau gosse (bah oui, une nana est tout de même sous son charme Mort de rire ), fort, intelligent et quand il parle, ce n'est pas pour rien dire: il a en plus de la répartie! Un homme parfait? Sans doute, si seulement il se lavait plus souvent :p... Je crois que mes moments préférés sont ceux qui introduisent l'histoire et surtout le lieu. Des planches silencieuses, fortement décomposées. Et puis aussi ces scènes de vie quotidienne, on découvre plusieurs univers de la société d'Edo: une voleuse, une femme tombée au bas de la société car elle ne peut s'en sortir seule en tant que telle, un rônin qui respectera son maître jusqu'au bout, ou encore ces rafles d'éléments marginaux de la société, comme en témoigne le premier épisode (ça fait penser aux Roms d'ailleurs...). Les duels sont toujours aussi géniaux, l'action est particulièrement décomposée, très précise. Et les dessins sont tout simplement magnifiques. Qu'il est mignon Daigoro Embarassé
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/08/20 14:59    Sujet du message: Répondre en citant

[EDIT] Bug de changement de page !
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong


Dernière édition : melvin le 03/08/20 15:01; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/08/20 15:00    Sujet du message: Répondre en citant


Relecture d'un classique, caché au fond d'une de mes étagères derrière les nouveautés accumulées ces dernières années !
Je n'y avais pas touché depuis la fin de sa publication, il y a 10 ans et j'ai eu l'envie soudaine de relire le début pour l'ambiance, juste un ou 2 tomes... Puis, je n'ai pas lâché la série jusqu'au tome 12 et je vais m'arrêter à la moitié environ, histoire de ne pas trop saturer car mine de rien, c'est long, avec un côté répétitif mais pour le moment j'avoue y prendre un grand plaisir. Quasiment que des chapitres de 60 pages auto-conclusifs sur cette 1ère moitié de Lone Wolf avant d'entamer le grand final et de se focaliser davantage sur le duel contre le clan Yagyu.
Retrouver ce bon vieux Ogami Itto et son fiston Daigoro sur les routes du Japon, c'est tout un tas de souvenirs qui reviennent immédiatement. Le dessin de Gôseki Kojima est splendide, son trait lâché au pinceau, retranscrit à merveille ce Japon historique rempli de samouraïs prêts à régler leurs comptes dans un combat au sabre. La narration est assez lente et les auteurs nous offre une série assez contemplative avec un découpage en début de chapitre qui souvent s'attarde à nous présenter les lieux avec une succession de pages muettes où la silhouette d'un protagoniste se rapproche perdue au milieu de la nature. Le héros parle peu mais toujours avec des répliques remplies de sagesse où la vie et la mort se mêlent sur la route du Meifumado. La vengeance de l'ancien Kogi Kaishakunin du shogun envers le clan Yagyu avance peu à peu au fil des chapitres et des exécutions qui nous permettent de découvrir plein de facettes inconnues de la société japonaise de l'époque. C'est vraiment une bonne série, une étude de mœurs pointue, il y a des chapitres magnifiques emplis d'une certaine forme de poésie. Comme quand Ogami Itto va planter du riz avec des paysans pour obéir aux dernières volontés d'une femme qu'il a tué quelques jours avant ou encore un chapitre presque muet passé aux côtés du petit Daigoro seul et abandonné qui doit trouver en lui les ressources pour survivre. Poignant.
Les adversaires rencontrés sont aussi très réussis dans certains chapitres ainsi on croise une femme experte dans le maniement du sabre qui s'est fait tatouer un monstre sur le sein pour sidérer ses adversaires et les tuer plus facilement, elle doit se venger d'un violeur et finira par combattre notre loup solitaire pour faire face à la vengeance de la famille d'une de ses anciennes victimes.
Je ne suis pas très fan des mangas "vintage" personnellement mais ce titre est vraiment bon et je suis très heureux de l'avoir dans ma bibliothèque pour pouvoir le relire de temps en temps. D'autant plus qu'il est désormais introuvable et fait partie de ces quelques titres un peu mythiques qui se trouvent à prix d'or sur le net car il fallait être courageux pour le finir ce seinen dont le prix augmentait en même temps que le rythme de parution, il aurait pu être abandonné en cours de route lui aussi. Malgré tout, je vais faire des compliments à Panini (attention), l'édition était très bien, papier de qualité, traduction honorable et volume bien épais qui ont très bien vieillis avec le temps. J'étais parfaitement dans l'esprit de cette lecture ces jours-ci, j'ai tellement aimé cette ambiance : une petite rivière qui coule, les poissons qui nagent tranquillement, un samouraï sur une barque qui avance en ramant lentement, entre les arbres baignés par le soleil couchant avant d'aller prier Bouddha dans un temple... Pour finir tué dans un duel au sabre toujours remporté par notre loup solitaire, qui doit gagner 500 ryo de plus avant de repartir pour terminer sa vengeance sur les routes en poussant le landau où son fils chantonne. Un manga à part.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation