Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Pourquoi les jeunes filles aiment le Yaoi?
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jolan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : Tokyo

Message Posté le : 03/04/03 13:29    Sujet du message: Répondre en citant

Pourquoi les femmes aiment le Yaoi? je vois plusieurs raisons: parce que c'est bien-d'avoir-l'air-à-la-mode-avec-mon-copain-homo-la-vie-est-cool-je-me-fais-bien-voir-en-public-et-vite-faut-que-j'aille-lire-les-conseils-prodigués-dans-NYNY-le-magazine-pour-etre-"in". OU bien c'est parce qu'elles compatissent avec les héros. Ou bien.... (ce que vous voulez)

Bref tout est affaire de sensibilité, et personnellement, je connais des filles qui ne jurent que par Hokuto no Ken et qui ne suppportent pas le Yaoi et encore moins le Shojo...

Ce qui est plus intéressant, c'est pourquoi le Yaoi est dessiné par des femmes? Je pense qu'il faut d'abord se poser la question de savoir combien sont les femmes mangaka tout genre confondus au Japon? A mon avis, beaucoup plus que les hommes. Et si c'est le cas, alors pourquoi? Je pense que finalement, c'est parce que les femmes racontent mieux les histoires que les hommes (cf la pub au cine ou le pere raconte cendrillon a sa gamine en boxant), et les hommes, c'est quand même souvent des gros bourrrins machos (surtout au Japon...le kanji de la femme mariée, l'epouse, représente littéralement, "la petite chose au fond de la maison"... et là c'est le youpi culturel général!)

Aller voir Ni pour Ni contre (bien au contraire) de Klapisch et vous verrez comment les femmes tiennent les hommes en leur pouvoir... (même si vous aurez l'impression de voir le contraire...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Shammy
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Fév 2003
Localisation : Chalon

Message Posté le : 06/04/03 11:23    Sujet du message: Les filles dans les yaoi Répondre en citant

J'ai dit plus haut que les filles dans les yaoi étaient des potiches insignifiantes. Il y a pourtant deux exceptions notables :
1. Diana Spacy ( Fake ) : elle est drôle ( surtout quand son chewing gum lui éclate à la figure ), courageuse, forte ( elle pratique les arts martiaux ),
et elle fait avancer la relation Dee/Ryô
2. Hokuto Sumeragi ( Tokyo Babylon ) : surexcitée et pleine de vie, c'est dommage qu'elle s'habille de façon si excentrique ( et surtout qu'elle transforme son frère en jeune séminariste ). Elle essaie de pousser Seichirô et Subaru dans les bras l'un de l'autre. Enfin, elle se sacrifie pour faire sortir son frère de la catatonie.
3. les persos féminins de Yami no Matsuei sont loin d'être des gourdes et elles sont très belles ( comme tout le monde d'ailleurs dans ce manga, Watson mis à part )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nagisa Moon
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Nov 2003
Localisation : Quelque part entre l'Angleterre et le Japon...

Message Posté le : 30/11/03 00:10    Sujet du message: Répondre en citant

Ohayo !

Je sais que ce sujet n'a pas été discuté depuis un petit moment, mais je suis toute nouvelle sur ce forum et lorsque j'ai lu les différents messages, je n'ai pu m'empêcher de vouloir y répondre.

Personnellement, cela fait à peu près deux ans que je connais le yaoi et que je l'apprécie. Actuellement, j'en suis une grande partisanne et j'écris moi-même des fanfics slash (= yaoi pour les oeuvres occidentales), mais basée sur Harry Potter. Cependant, ce sont les mangas qui m'on fait découvrir le yaoi, et c'est notamment par eux que je peux trouver des sujets qui satisfassent ma "passion" pour ce genre particulier, voilà pourquoi je me permets d'en parler.

Il y a plusieurs raisons pour l'enclin qu'ont les jeunes filles à l'égard du yaoi. Naturellement, je ne prétends pas que ma liste est exhaustive, surtout que les raisons diffèrent d'une personne à l'autre, mais je pense qu'elles peuvent s'appliquer à la majorité.

Genre et sexe du public
Le yaoi, comme il en a déjà été fait question auparavant, est un genre écrit par les femmes pour les jeunes filles. Cela est d'une importance particulière, tant au niveau du sexe que de l'âge du public amateur de yaoi.
En effet, le yaoi est notamment apprécié des adolescentes à partir de 16 ans (bien que les lectrices de 12-15 ans ne sont pas si peu nombreuses, mais je ne préfère pas développer cette tranche d'âge ici. Peut-être dans un autre message.) puis des jeunes filles qui en général conservent leur goût pour ce genre pendant longtemps (mais cela fait trop peu de temps que la vague yaoi existe en France pour en juger véritablement.)
Pourquoi ? Tout simplement la puberté, autrement dit l'éveil à la sexualité. Les jeunes filles commencent à éprouver des sentiments moins "mièvres" envers les jeunes hommes et s'interrogent sur l'aspect de plus en plus sérieux que vont prendre leurs relations.
Naturellement, dans les shôjos, il n'y a pas cette crainte de la sexualité, mais souvent car l'héroïne est trop jeune (le meilleur exemple étant Sakura) ; or, à partir de 16 ans, il devient impossible de s'y identifier ! Mais dès que l'on veut s'identifier à une héroïne plus âgée, celle-ci a de jolies formes de jeune femme, a une sensualité (voire sexualité) ouverte et fait fantasmer la gente masculine (Asuka dans Evangelion, par exemple.) On les envie, on les admire, mais souvent ces héroïnes intimident, car même si elles ont des doutes, des peurs, des interrogations tout à fait semblables aux nôtres, il n'en reste pas moins qu'elles représentent le dernier pas à franchir avant de devenir femme !
C'est là qu'intervient le yaoi. Les filles/femmes présentes ne sont pas source de désir pour les protagonistes ; elles sont le plus souvent jolies, sympathiques, et les lectrices s'y attachent vite. Elles rassurent, car elles sont attirantes tout en ne subissant pas la sexualité des autres personnages et en n'ayant pas à confronter la leur propre. Cela est très réconfortant : une sorte d'amalgame entre la gentille jeune fille des shôjo et la jolie jeune femme des seinen.

L'homosexualité masculine, attirante ?
A présent, il reste les protagonistes. Deux jeunes hommes qui s'aiment, que ce soit chastement (caresses sur la joue dans le cas de Yukito et Toya dans Card Captor Sakura) ou plus charnellement (les "scènes" de New York New York se situent entre les deux.) En quoi cela peut attirer les jeunes filles/femmes lorsque l'on met de côté l'identification à l'héroïne ?
La raison la plus simple est celle qui fait que, si pour les hommes voir deux femmes ensemble est particulièrement agréable, il en va de même lorsque les femmes voient deux hommes ensemble. Je ne parle pas là des femmes homosexuelles qui lisent tout de même du yaoi car elles se sentent plus touchées par le sujet, mais plutôt par le public hétéro/bisexuel qui voit là un double sujet d'intérêt au niveau de la relation amoureuse.
On touche là à l'érotisme, à la sensualité qui s'en dégage. Un seul jeune homme (ou bishônen/biseinen) suffit à éveiller l'intérêt de la lectrice ; mais deux, cela devient beaucoup plus intéressant ! Il y a un doublement du plaisir provoqué par la vision de l'entité masculine, qui est à la fois dominante et dominée, brute et douce, impulsive et réfléchie (ce sont là les principaux caractères qui différencient le "seme" de "l'uke", si l'ont veut se référer aux extrêmes.) Comment ne pas succomber lorsque le fantasme devient plural ? C'est un argument qui s'appuie sur l'émotion, tant au niveau de la sensation que de l'impression, et qui est très souvent énoncé.

Histoire du sentiment
Passons donc au niveau supérieur : le sentiment, car seule une attraction brute ne peut justifier l'engouement impressionant qui se développe autour du yaoi.
Une fois que l'on est attirée par les personnages en présence, il s'agit de se laisser conquérir par l'histoire. Déjà, le yaoi possède un avantage considérable par rapport à ses homologues hétérosexuels : le concept de l'interdit.
Il se retrouve depuis longtemps déjà, que ce soit dans les contes avec le Prince et la Paysanne (ou inversemment) ou, plus connu, Roméo et Juliette (antagonisme des familles.) Depuis toujours, il est source d'engouement puisque les héros doivent franchir des épreuves plus ou moins difficiles pour vivre pleinement leur amour : classes, milieu social/familial, religions, couleurs de peau... Malheureusement, le sujet peut finir par lasser, puisqu'exploité dans tous les sens possibles.
Le yaoi amène donc une nouvelle forme d'interdit : celle de la sexualité. A une époque où celle-ci est de plus en plus ouverte, éclatante, il y a encore ce tabou (qui tend à disparaître peu à peu), celui de l'amour entre personnes du même sexe. Aujourd'hui, le statut social ou la patrie d'origine, bien qu'encore mis en cause dans certains cas, ne sont plus sujet à controverse. Mais l'amour homosexuel ? Dans le "politiquement correct", voilà quelque chose qui en titille encore beaucoup... Voilà l'obstacle que les deux protagonistes doivent franchir, depuis le stade de l'acceptation de l'homosexualité jusqu'à celui de l'acceptation du regard de l'entourage.
Il s'agit d'une nouvelle source de romantisme. Les personnages doivent faire face à quelque chose de primal, qui vient du plus profond d'eux-même, et non plus seulement à des convenances sociales.


En résumé, il y a plusieurs niveaux d'appréciation du yaoi : l'instinctif (identification au personnage féminin), la première perception (fantasme), le sentiment (le romantisme.) Il y a encore beaucoup d'autres raisons que je n'ai pas exploitées ici, par faute de temps, mais je pense qu'il vaut mieux que je m'arrête là !

Nagisa.
_________________
Ne chatouillez pas le dragon qui dort... pourrait y avoir un retour de flamme.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 30/11/03 00:52    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien ! comme quoi il ne faut jamais désespérer quand un post tombe dans l'oubli Très content

Nagisa je te remercie pour ton explication très claire et intéressante . C'est assez rare de pouvoir analyser les raisons de ses aspirations et réactions avec autant de lucidité , bravo!

Tes fanfics sont visibles sur le net? je crois que cela intéresserait beaucoup certaines forumeuses de Mangaverse #wink3

Il y a aussi le lien de Neko dans le topic : "Nouveaux titres chez Tonkam en 2004" qui est également très intéressant pour ce sujet .
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nagisa Moon
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Nov 2003
Localisation : Quelque part entre l'Angleterre et le Japon...

Message Posté le : 30/11/03 14:54    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup pour tes compliments, Marie ^-^

Pour mes fanfics, j'ai inséré un lien dans mon profil sur le forum qui mène à mon profil sur fanfiction.net. Je n'ai écrit que deux fanfictions pour le moment, chacune sur Harry Potter, et j'ai un troisième projet en préparation.

Je suis allée lire le lien donné par Neko et je le trouve très intéressant ! J'ai honte de dire que je n'ai jamais vu/lu Lady Oscar (j'ai vu quelques épisodes mais j'étais trop petite pour comprendre à l'époque) et que je n'ai vu que deux épisodes en tout et pour tout de Utena ! Mais il est vrai que l'article est très bien construit et très juste et je l'ai beaucoup apprécié.
_________________
Ne chatouillez pas le dragon qui dort... pourrait y avoir un retour de flamme.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Van
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Juin 2003

Message Posté le : 30/11/03 21:11    Sujet du message: Répondre en citant

je tiens a précisé qui y'a pas mal de yaoi...pour les homme...
il exciste des éditeur et des auteur qui dessine pour la comunauté gay japonese...

mais la plupart du temps c pour les femmes...

mais bon tout le monde c que bocou d'homme lise des yaoi mais le dise pas et sont discret sur le sujet....

c très mal vue au japon qu'un mec lise des yaoi...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Khellar
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2003
Localisation : Genève

Message Posté le : 30/11/03 21:52    Sujet du message: Répondre en citant

Nagisa moon, j'ai lu tes fic (je suis absolument accro à ff.net) et c'est pas mal du tout!! (même si les HP/DM et RL/SB ne sont pas mes couples préférés, amis là n'est pas la question...)
J'ai découvert le yaoï (ou plutôt le slash) à partir de là, et je compte me mettre au manga très bientôt! J'ai vu que pas mal d'entre vous avez citer des site de Fanart yaoï dont j'aimerais bien connaitre les adresses si vous voulez bien me les donner...
Je pensais commencer par les "X" de clamp, pensez-vous qu c'est une bonne idée??
_________________
Peut-être pourras-tu voir si tu y crois !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nagisa Moon
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Nov 2003
Localisation : Quelque part entre l'Angleterre et le Japon...

Message Posté le : 30/11/03 22:21    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup, Khellar ! Pour "X", je ne sais pas, je n'ai pas encore lu cette série... Mais à ce qu'il me semble, c'est un très bon manga !

Van, je suis vraiment désolée de ne pas avoir parlé du lectorat masculin. Mais la raison en est simple, car le sujet est : "pourquoi est-ce que les filles aiment le yaoi ?"

Néanmoins, ce serait très intéressant de connaître le point de vue des garçons au sujet du yaoi ! Je ne connais que deux, voire trois garçons qui apprécient ce genre, et ils ne sont pas vraiment bavard sur le sujet... Alors s'il y a des garçons qui veulent expliquer pourquoi ils aiment le yaoi, ce serait génial qu'ils interviennent !
_________________
Ne chatouillez pas le dragon qui dort... pourrait y avoir un retour de flamme.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 30/11/03 22:53    Sujet du message: Répondre en citant

je lis perso les yaoi, tout simplement car je suis gay, je demande donc a l'histoire d'être le plus réaliste possible, je n'aime pas par ex les truc loufoque et autres : )
c tout :/
c'est pourquoi j'ai beaucoup apprécié ny ny, le tome 1 était parfait mon montré un peu ce monde, bar, sex d'un soir, trahison sur 95% des relations et autres Sourire
et le tome 2 pour la difficulté a se dévoillé, même si a l'heure actuel, ça pose beaucoup moins de prob.
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
jolan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : Tokyo

Message Posté le : 01/12/03 05:46    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
mais bon tout le monde c que bocou d'homme lise des yaoi mais le dise pas et sont discret sur le sujet....

c très mal vue au japon qu'un mec lise des yaoi...


!!! Developpe stp ca m'interesse...

franchement si il y a bien un truc qui m'a marque avec les gens qui lisent des manga, c'est que les gens s'en foutent royalement de ce que le voisin lit... L'expression fan de manga ne doit d'ailleurs avoir que tres peu de sens ici, tant c'est plus un reflexe qu'autre chose. Ca ne veut pas dire que TOUT le monde en lit non plus. Non, ca veut plutot dire que ceux qui lisent se preoccupe je pense tres peu du type de lecture de un tel et de tel autre....

C'est comme si tu disais "les francais qui mange du pain de seigle sont tres mals vus..." (un ca veut rien dire, et deux c'est generalise sur les francais, tous ne mangent pas de pain etc.)
Ya pas de fan de manga, comme de fan de bd en europe, car c'est plus un "reflexe" (mais encore une fois, ca ne veut pas dire que TOUT le monde en lit), on s'en fout un peu de ce que les gens lisent.


Alors l'argument "les japonais sont des gros macho et font de l'ijime envers ceux (des mecs) qui lisent des Yaoi", hum hum. A prendre avec des Grosses Pincettes. C'est peut etre vrai, mais je prefere les gens qui se font leur propre idee en observant que ceux qui tiennent pour verite tout ce qu'ils peuvent bien lire dans les livres... Je vous renvoie a l'excellente introduction du lonely planet Japan pour cela. Dans un autre forum que sans doute beaucoup d'entres vous parcourent,(forum japon), on en a parle quand au guide de voyage. Faut faire attention a ce que disent les livres, mais ca vous le savez deja, et surtout, se faire son propre avis a soi meme, le garder pour soi. On trouvera toujours quelque chose de contraire a ce qui est dit dans un livre. Moi par exemple, le prejuges sur les gens qui lisent des mangas pornos dans les metros, je l'avait tenace. Mais en fait ils y a surtout des gens qui lisent le journal.

Comme quoi dire une idee, se fixer dessus, peut empecher de voir, d'accepter qu'il y ait d'autres alternatives...
"Il existe telle chose" devient souvent "Certes on peut trouver ca, mais il y a aussi ca, et surtout j'ai vu que..."

Voila desole pour le HS. Je constate que les gens utilisent de plus en plus la fonction recherche. J'en connais un qui doit etre content! Très content
_________________
mon blog ou j'essaye de poster


Dernière édition : jolan le 02/12/03 06:29; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Nagisa Moon
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Nov 2003
Localisation : Quelque part entre l'Angleterre et le Japon...

Message Posté le : 01/12/03 19:22    Sujet du message: Répondre en citant

Le seul ennui avec le yaoi vu par les hommes (gay ou non), c'est que ces mangas sont écrits par des femmes. Donc, forcément, il y a une certaine idéalisation de la part des mangaka puisque, en tant que membre du sexe féminin, on ne sait pas précisément comment se passe les vraies relations gays... Bon, c'est vrai qu'avec la société de médias dans laquelle on vit, la plus grande liberté de moeurs et surtout internet, on peut en avoir un aperçu plutôt correct, mais il est certain que le rendu ne sera jamais aussi réaliste que s'il était écrit par un homme !

A ce sujet, est-ce que vous connaissez un/des manga(s) yaoi écrits par des hommes ? Ca m'intéresserait de voir un peu leur point de vue sur les histoires yaoi.

Enfin, je suis totalement d'accord avec Jolan, je pense que les gens se font trop d'idées reçues. Naturellement, on ne peut pas tellement le repprocher puisque cela arrive à tout le monde, même aux esprits les plus ouverts, mais il serait bien qu'avant d'énoncer des "vérités", on cherche un peu plus de renseignements... Cela dit, voilà l'intérêt des forums de discussions, c'est qu'on peut justement en discuter !
_________________
Ne chatouillez pas le dragon qui dort... pourrait y avoir un retour de flamme.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
namtrac
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 02/12/03 13:01    Sujet du message: Répondre en citant

:n´
?l mangaka hommes sont peu nombreux,étant donné que le genre est un genre féminin à la base mais il y en a forcément quelques-uns par-ci par-là!

Je connais Keiichi Nomura(très hard),mais ça pourrait tout aussi bien être une femme car les histoires ne sont pas tellement différentes de celles écrites par des femmes.Il y a Tsukasa Matsuzaki,dont les persos masculins sont...ben,plus masculins déjà,plutôt baraqués mais ça va(de toute façon c'est la mode an ce moment dans le yaoi),ses persos sont assez réalistes mais bon je connais pas toute son oeuvre non plus.

Sinon les autres ce sont des dessinateurs shota donc les gays qui dessinent du yaoi ne sont pas légion,c'est clair.

Ah!Si.Il y en a un autre dont j'ai oublié le nom qui a sorti deux volumes intitulés Rainbow quelque chose.Cette série a été résumée sur mangabonbons je crois bien.Je vais vérifier!
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
namtrac
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 02/12/03 13:16    Sujet du message: Répondre en citant

Mince c'est quoi ces zigouigouis?Le début de ma phrase c'est les yaoi mangaka (etc...)

Bon,l'auteur c'est Mitsuru Satomi,le titre c'est Rainbow Life(2 volumes), paru en 2002 chez Shuueisha(Aizouban Comics).

Critique sur:

http://www.mangabonbons.net/au5/satomi.html
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ninjin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Mars 2003
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 07/12/03 19:26    Sujet du message: Re: Quelques considérations sur le yaoi Répondre en citant

Shammy a écrit:
D'après ce que j'ai lu, je hasarde quelques généralités sur le yaoi :
1) les auteurs ( qui sont presque toujours des femmes ) doivent prendre du Clamp en intraveineuse, vu leur genre de dessin
2) les yaoi sont souvent plus légers et plus drôles que les autres mangas ( contre-exemple: Tokyo Babylon ) et ont moins tendance à durer 40 volumes
3) le seme est plus grand, a les cheveux plus foncés et fume ( ex. Dee Layton dans Fake, Aoe dans Love Mode, Seichirô Sakurazuka dans Tokyo Babylon... )
4) le uke est plus petit, plus jeune, a souvent les cheveux blonds (ce qui n'est pas très réaliste pour des Japonais ) et a une irrépressible tendance à pleurnicher quand le seme lui 'prouve' son amour
5) dans ce genre de manga, les filles sont généralement des potiches insignifiantes


Je n'ai pas encore eu le temps de lire tout le topic, mais je me permets de réagir à ceci pour plus de précisions :

1) FAUX ! Si en France on peut penser que le style "Clamp" a vampirisé le shônen-ai et le yaoi, il ne faut surtout pas en faire une généralité. Beaucoup de mangaka yaoi trouvent leur inspiration et leur style dans le shônen (et oui ^^) Il ne faut pas oublier que la plupart des mangaka yaoi ont commencé en parodiant des séries shônen et leurs styles s'en ressentent bien souvent.

2) FAUX aussi ! ^^ Il existe effectivement des yaoi très légers (Gravitation ou Haru wo daiteita brillent plus par leur humour que par leur intelligence) mais le yaoi développe aussi des scénarii dramatiques et certaines series peuvent durer longtemps. Un des premiers exemples de manga yaoi, Kaze to Ki no Uta, a plus tendance à faire pleurer que rire et dure 10 volumes.

3) Presque vrai, mais le seme (l'agressif, le dominant du couple) ne fume pas tout le temps, peut être blond, etc. Par contre en règle général il est souvent plus grand physiquement que le uke.

4) Idem. Il arrive que le uke soit plus âgé, ait les cheveux foncés, etc...

5) Faux aussi ^^ Les filles sont souvent inexistantes, c'est vrai. Mais beaucoup de séries yaoi, quand elles montrent des filles, les font agir en femmes souvent indépendantes, et avec de très fortes personnalités. Les mangaka font volontiers de leurs personnages masculins des petits chouineurs, mais c'est rarement le cas pour leur seconds rôles féminins ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 07/12/03 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

Shammy a écrit:
2) les yaoi sont souvent plus légers et plus drôles que les autres mangas ( contre-exemple: Tokyo Babylon ) et ont moins tendance à durer 40 volumes

5) dans ce genre de manga, les filles sont généralement des potiches insignifiantes



edit : il faut que j'apprenne à mieux lire, puisque tu as indiqué : "contre-exemple : TBab" #Bluegrab

Dans ce cas, ça me semble plus juste, et je retire mes propos non-fondés.
(mais je reviendrai Roulement des yeux )


Dernière édition : michael le 08/12/03 12:25; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation