Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Petites chroniques de Science Fiction
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 18/01/03 13:09    Sujet du message: Précisions Répondre en citant

montbrumes a écrit:
Les Chroniques de Krondor... Une de mes connaissances appelle ça de la "fantasy californienne" ^^; et ce n'est pas un compliment.

Pas mal, la formule, faudra que je m'en souvienne Sourire

Citation:
Tout ce que je peux en dire, c'est que j'ai lu les deux premiers tomes, et que j'ai trouvé ça particulièrement mal écrit.

Bon, j'ai essayé de le lire il y a pas mal de temps et j'ai très rapidement décroché. Je ne sais pas si ça venait de l'histoire en elle-même, très conventionnelle ou le style de la rédaction (mais je ne suis pas très exigeant à ce sujet). Ce qui est sûr, c'est que mon aversion pour la Fantasy actuelle ne me permet pas d'être bon juge. Par contre, ce qui est sûr, c'est que ces Chroniques de Krondor ont dû plaire à beaucoup de monde, vu les ventes réalisées et qu'il n'y a pas de honte à avoir aimer et le dire.

Citation:
Je n'ai pas trop le temps de pondre des chroniques complètes, malheureusement, ... Je citerais donc en vrac la plupart des Gemmell (je ne les ai pas tous lus, mais il tend à être égal à lui-même)...

Bon, je pourrais faire quelque chose pour Gemmell si cela s'avère nécessaire. Sinon, tu pourrais pas nous parler de Louise Cooper comme tu as su m'en parler Clin d'oeil ?
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
dynaheir
Mangaversien·ne


Inscrit le : 18 Déc 2002

Message Posté le : 18/01/03 13:58    Sujet du message: Répondre en citant

Mmmm bon je vais relire les chroniques de machin avec un peu plus d'attention et d'exigeance :] Je les ai lues il y a déjà un bon bout de temps et peut être bien qu'alors ma jeunesse m'avait écartée du chemin de la raison. Et peut être aussi que je suis influencée par "la trilogie de l'empire" qui me semble meilleur que les chroniques (quoique tout autant ... convenu ? ). Enfin je ne suis pas contre le terme de "fantasy californienne", mais pour moi ce bouquin n'en reste pas moins distrayant (à part le dernier volume beaucoup trop lent), peut être parce que je n'en ai pas lu assez pour être dégoutée :]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 18/01/03 14:12    Sujet du message: Précision Répondre en citant

dynaheir a écrit:
....mais pour moi ce bouquin n'en reste pas moins distrayant (à part le dernier volume beaucoup trop lent), peut être parce que je n'en ai pas lu assez pour être dégoutée :]

Oui, cela compte aussi. A partir du moment où on l'a apprécié, dans le cadre d'une littérature de divertissement comme l'est la Fantasy (et les 3/4 des romans de SF) on peut estimer que le but de l'auteur est atteind.

Maintenant, lorsqu'on parle de quelque chose que l'on a lu il y a longtemps, il ne faut pas oublier qu'entre temps, on a évolué (du fait de ses lectures, de son expérience, d'une certaine exigence de qualité qui se développe naturellement) et que ce que l'on a apprécié à une époque peut devenir insupportable par la suite. Et c'est en ça qu'une relecture peut être intéressante et enrichissante, afin de se confronter à sa propre évolution.

Sinon, pour mon, cas, j'ai lu beaucoup de Fantasy des années 80 écrits par des auteurs féminins qui, à mon avis, avaient fait des romans de bien meilleure tenue et la vague des années 90 a pu lasser le lecteur un peu blazé et plus exigent que je suis devenu.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
dynaheir
Mangaversien·ne


Inscrit le : 18 Déc 2002

Message Posté le : 18/01/03 15:20    Sujet du message: Répondre en citant

Justement je ne connais pas beaucoup de fantasy d'auteurs des années 80, et j'aimerai bien me faire un petit point de vue sur la chose, histoire de comparer avec les productions actuelles, alors si vous vouliez bien m'en conseiller ^^
Enfin je vais déjà me pencher sur Gemmel et Eddings.
Pour ce qui est de Goodkind "la première leçon du sorcier", je l'ai littéralement dévoré. Sans me lancer dans une critique complète pour aujourd'hui, j'ai été captivée par ce livre du début à la fin (une fin vraiment prenante), mais pourtant il ne me semble pas plus original que les chroniques de Krondor... Je sens bien que j'ai préféré Goodkind à Feist mais je n'arrive pas bien à définir pourquoi, alors comment faire la différence entre de la fantasy "californienne" (mmm je sens que que ce terme va rester :] ) et quelque chose de meilleur puisque les deux utilisent les mêmes procédés classiques ?
La différence vient peut être du rythme: les chroniques ont tendance à se diluer, alors que la première leçon du sorcier enchaîne beaucoup plus vite les situations, et même si on sait que comme toujours "les gentils vont gagner" on est tenu en haleine plus qu'on ne l'est pour les chroniques... Mais cette explication ne me satisfait pas des masses~~~~
Bon je vais relire tout ça ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
montbrumes
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Août 2002
Localisation : Encore un peu plus à l'est

Message Posté le : 18/01/03 16:42    Sujet du message: Répondre en citant

dynaheir a écrit:
Pour ce qui est de Goodkind "la première leçon du sorcier", je l'ai littéralement dévoré. Sans me lancer dans une critique complète pour aujourd'hui, j'ai été captivée par ce livre du début à la fin (une fin vraiment prenante), mais pourtant il ne me semble pas plus original que les chroniques de Krondor... Je sens bien que j'ai préféré Goodkind à Feist mais je n'arrive pas bien à définir pourquoi


Moi si Très content Ce que j'ai détesté dans Krondor, c'est le style. Je n'ai plus les livres sous la main, mais c'était du genre "bla bla bla, dit machin - bla bla bla dit truc", etc. Avec, si j'ai bonne mémoire, une nette tendance à expliquer au fur à mesure ce que pense chacun et pourquoi il fait ci ou ça. (J'aime bien quand les actes d'un perso permettent de le cerner, et qu'on en apprend plus à son sujet petit à petit. Raison pour laquelle Shanarra m'a horripilée.)
Pourquoi j'ai préféré Goodkind ? D'abord parce que les persos sont des adultes, des vrais. Et puis parce que l'héroïne n'est pas une potiche, pour une fois. Et qu'on met sacrément longtemps à apprendre quel est son secret exactement Sourire Sans compter que j'ai été bluffée par, euh... le "sale quart d'heure" que passe le héros dans la deusième moitié Surpris . Accessoirement, c'est infiniment mieux écrit ^^;

Pour ce qui est de la fantasy californienne... Je pense que ça a un rapport avec le "rock californien". Il va falloir que j'aille poser la question sur le forum approprié Clin d'oeil
_________________
La chèvre a ses idées, mais la poule aussi.

Grand Conseil Mangaversien par la grâce d'Egil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 18/01/03 17:48    Sujet du message: Chronique SF Répondre en citant

Bon, je n'avais pas prévu d'y venir aussi vite mais je me dois de répondre à l'attente de dynaheir. Je vais donc vous parler d'une trilogie que je tiens pour une des meilleures faites dans le domaine de la Fantasy. Son gros défaut est que la version française (et même la VO) est très difficile à trouver. Il existe deux éditions, une chez Opta (série luxe, limitée et numérotée) sortie en 1986 et une chez la Librairie Des Champs-Elysées (édition de poche), sortie en 1998. Dans les deux cas, bonne chance pour les trouver.

Barbara Hambly - The Darwarth Trilogy

L'auteur est née en 1951 dans l'Etat de Californie. Après avoir étudié l'histoire médiévale à l'Université de Riverside (et passé un an à Bordeaux dans le cadre de ses études) et obtenu un Master Degree, après avoir exercé les métiers d'enseignante et de chercheuse, après avoir été instructeur en Karaté, c'est en 1982, avec la publication de Time of the Dark que sa vocation est enfin trouvée.


Les Forces de la Nuit (Time of the Dark - 1982)
Quatrième de couverture
Une même vision apocalyptique envahit toujours les nuits de Gil, le cauchemar d'une ville inconnue où des Horreurs indescriptibles quittent leurs repaires souterrains et obscurs pour détruire l'humanité et toute trace de son existence...
Mais le jour où elle rencontre Ingold Inglorion le magicien, Gil comprend que ce cauchemar est bien le reflet d'une sinistre réalité déjà en marche : les « ténébreux » ne sont plus les vagues rumeurs d'ombres alimentant nos plus anciennes légendes, ils ont commencé à envahir la surface de la terre.
Alors, Gil décide d'aider le magicien dans son combat contre ces forces maléfiques, et c'est dans un monde désormais infernal qu'ils les affronteront au moyen de sortilèges mortels...

C'est sur ces prémisses que le 1er tome démarre. On fait la connaissance de Gil, enseignante et chercheuse en histoire médiévale anglaise, de Rudy, motard-artiste tendance Hell's Angel et de Ingold Inglorion, bretteur-magicien sans égal venu d'un autre monde. Accrochez-vous, ça part à 200 à l'heure. En dehors du rythme haletant de l'histoire, c'est l'utilisation à contre-emploi de nos trois héros (malgrès eux) qui se révèle particulièrement réussie. Le tout étant placé dans une atmosphère de fin d'un monde moyenâgeux particulièrement bien retranscrit. Amitiés, amours, trahisons, magie, monstres, héros, lâches, tous les ingrédients de l'héroïc fantasy sont présents mais sont utilisés de façon si intelligente... Je dois dire que ce roman est mon roman de Fantasy préféré et qu'à une ou deux exceptions près, les autres me paraissent bien fades.


Les murs des ténèbres (The Walls of Air - 1983)
Quatrième de couverture
Quo, centre du Pouvoir, citadelle des sorciers et demeure de l'Archimage Lohiro, détenteur des puissants Maîtres-sortilèges... Quo, dernier espoir de l'humanité, réfugiée dans le Donjon de Dare pour préparer une contre-attaque suicidaire...
Quo l'introuvable, l'invisible, cachée aux yeux de tous par le magie de la Terre, où nul ne peut venir qui n'en soit issu... Ingold et Rudy la trouveront-ils jamais, au bout de leur interminable errance ?
Car les Ténébreux sont partout, jaillissant des Antres pour détruire Darwarth comme ils dévorèrent Gae et Penambra. Et rien, en ce monde, n'a le pouvoir de les arrêter.

J'ai trouvé ce second tome plus faible. Il est surtout axé sur le développement des pouvoirs magiques de Rudy. Par contre, toute la partie sur les recherches historiques de Gil sont passionnantes et instructives sur le travail d'historien. L'action frénétique étant un peu retombée, on savourera ces instants de tranquillité avant le final à venir.


Les armées du jour (The Armies of Daylight - 1983)
Quatrième de couverture
Autour du grand donjon de Renweth s'étend le territoire des Ténébreux. Entre les murs de la forteresse, se pressent les misérables survivants de ce qui avait été le puissant royaume de Darwarth.
Et dans cette atmosphère de fin du monde, le chancelier Alwir et l'évèque Govannin continuent à se disputer le pouvoir. Un plan d'invasion des repères des Ténébreux est élaboré. Pour cette mission suicidaire, il est fait appel à Ingold, à Rudy et aux autres magiciens...
Mais Gil a découvert ce qui ce cache réellement derrière le réveil des Ténèbres.

Conclusion de la trilogie, on retrouve le souffle épique du début, les réponses aux questions soulevées par les Ténébreux et leur nature seront dévoilées avant un époustouflant final.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
dynaheir
Mangaversien·ne


Inscrit le : 18 Déc 2002

Message Posté le : 18/01/03 21:13    Sujet du message: Répondre en citant

montbrumes a écrit:

Pourquoi j'ai préféré Goodkind ? D'abord parce que les persos sont des adultes, des vrais. Et puis parce que l'héroïne n'est pas une potiche, pour une fois. Et qu'on met sacrément longtemps à apprendre quel est son secret exactement Sans compter que j'ai été bluffée par, euh... le "sale quart d'heure" que passe le héros dans la deusième moitié . Accessoirement, c'est infiniment mieux écrit ^^;


Je suis d'accord avec cette explication :] Je viens justement de discuter du sujet avec ma petite soeur et nous sommes tombées d'accord pour dire que la première leçon du sorcier est un livre beaucoup plus adulte et beaucoup plus "réaliste". Les personnages sont réellement complexes et humains. Il ne s'agit pas d'une complexité de façade mais d'un véritable taraudement entre les intérêts personnels et les intérêts de tous, le sadisme et le masochisme à certains passages, l'amour (le vrai) ~~~~
Par contre la fin laisse attendre une suite. En France rien de plus n'est sorti mais est ce qu'une quelconque suite en VO serait disponible ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mogna
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : au nord de Paris.....

Message Posté le : 18/01/03 23:17    Sujet du message: Répondre en citant

Bien..... A mon tour de parler d'un auteur qui me tient à coeur depuis 10 ans (soit la moitié de ma chtite existence), j'ai nommé Tolkien.... Vu que normalement Le Seigneur des Anneaux n'est plus inconnu du grand public, je vais essayer d'insister sur les autres oeuvres du grand homme....Sourire
C'est parti....

John Ronald Reuel Tolkien est né en 1892 en Afrique du Sud. Il perd très vite son père, gagne l'Angleterre avec sa mère, qui décède quelques années après.... C'est un prêtre catholique qui les prend en charge, lui et son frère. En 1916 il part en France et connait l'horreur des tranchées, mais on le rapatrie un an après pour cause de maladie..... C'est cette même année qu'il commence à écrire les premiers manuscrits des Contes perdus, nourris par ses nombreuses lectures de lycée et ses études de littérature anglaise.... Ses premiers travaux concernant Bilbo le Hobbit débutent en 1925 (date à laquelle il devient professeur à Oxford), et l'ouvrage parait en 1937. Devant le grand succès du livre, son éditeur lui commande une suite... celle que vous connaissez...Sourire. Il décède en 1973 à 81 ans, laissant un grand nombre de manuscrits à son fils et héritier spirituel Christopher.

Seuls deux ouvrages ont été publiés du vivant de l'auteur.

BILBO LE HOBBIT (1937)



Bilbo est un jeune hobbit vivant paisiblement dans son confortable trou, et très attaché à sa tranquilité. Sa principale crainte, comme celle de tous ses congénères, est d'être embarqué dans une de ces fameuses et terribles aventures qui vous mènent au fin fond du monde.... Une aventure qui vient le trouver chez lui en la personne d'un magicien (Gandalf!) qui le propose comme compagnon (et surtout voleur professionnel) à une bande de 13 nains supersticieux. Bilbo se retrouve emmené malgré lui dans un voyage incroyable et mouvementé, destiné à retrouver un vieux trésor sur lequel dort un terrifiant dragon...
Le plus léger et le plus accessible des ouvrages de Tolkien, et sans doute le seul destiné à un public d'enfants.... Les protagonistes sont assez amusants, et l'univers dépeint dans l'ouvrage beaucoup plus chaleureux que la Terre du Milieu en guerre du SdA.... C'est le livre que je conseille en premier à ceux qui veulent lire du Tolkien. C'est aussi mon préféré, sans doute parce qu'à même pas 10 ans j'ai été éblouie et fascinée par cet univers féérique, qui avait en plus la qualité de me rappeler l'excellente série David le Gnome qui passait sur FR3.... Mort de rire


LE SEIGNEUR DES ANNEAUX (1954-1955)



Le plus abouti et le plus connu des travaux de l'auteur. Je vous passe le résumé de l'histoire, dont vous avez forcément entendu parler... Je dirai simplement que certains faits se déroulant dans Bilbo sont expliqués dans le SdA, et surtout que le trésor obtenu à l'issue du voyage de Bilbo et des nains n'est pas celui auquel le lecteur du premier conte et les protagonistes s'attendaient... Frodon, le neuveu e Bilbo(n), se retrouve en effet en possession du vieil anneau trouvé par son oncle lors de son "aller et retour", et se retrouve à son tour emporté dans une quête dont dépend l'avenir du monde.
Pour moi cet ouvrage est le meilleur que j'ai jamais lu (même si c'est Bilbo que j'ai tendance à préférer...Sourire). Tolkien a créé un univers vraiment sublime, mêlant douceur et violence, avec des paysages superbes et des personnages vraiment divers et travaillés. On ressent la douleur de Frodon, l'inexorabilité du départ des Elfes, qui laisse mélancolique (sans toutefois savoir où ils vont..Sourire). Tout comme Bilbo, le SdA est le récit d'un voyage, un voyage cependant plus tragique et dramatique que celui du petit Hobbit au delà des Monts Brumeux... Cet ouvrage est d'une richesse incroyable, au point qu'il faille plusieurs lectures pour saisir tout ce qu'il y a autour de l'histoire, d'autant plus que certains éléments ne peuvent être compris qu'après s'être consacré aux autres ouvrages de Tolkien, plus méconnus, plus difficiles, mais réellement passionnants....


De nombreux ouvrages posthumes sont en effet sortis grâce au travail colossal fourni par Christopher Tolkien, le fils de l'auteur, qui a remis de l'ordre dans les innombrables notes de son père, qui les a lui-même enrichies de commentaires, et qui les a publiées, permettant ainsi aux lecteurs des évènements du Troisième Age de découvrir les aventures des ascendants des héros, l'origine des Elfes (mais pourquoi l'Ouest?), et surtout tous les faits des deux premiers âges....

LE SILMARILLION (1977)



C'est l'ouvrage que Tolkien projetait de publier mais que dans son souci de perfection il a sans cesse retouché. C'est donc Christopher qui a ordonné l'ouvrage et l'a enfin offert au public...
Le Silmarillion est la genèse de la Terre du Milieu. On apprend ainsi comment le monde d'Arda fut créé, comment les Elfes naquirent et arrivèrent en Terre du Milieu, quel était l'aspect de cette dernière aux deux premiers âges. On découvre aussi un autre grand trésor qui mena à une terrible guerre: les Silmarils, joyaux de Fëanor, convoités par Morgoth (le maître de Sauron...Sourire). On y découvre aussi l'Atlantide de la Terre du Milieu, Numenor, et l'aspect qu'avait jadis Sauron. Mais surtout, on peut enfin lire le fameux conte de Beren et Luthien (dont Aragorn parle dans la version longue du premier film, lorsque Frodon lui demande de quoi parle la chanson qu'il fredonne:)).
L'oeuvre est encore une fois extrêmement riche et complexe, peut-être trop d'ailleurs... Je crois que seul le fan absolu peut parvenir à lire l'ouvrage jusqu'au bout, tant les personnages et les lieux sont nombreux, trop nombreux.... Personnellement je suis parvenue à le lire, mais pas seulement parce que je suis folle...Sourire C'est surtout qu'auparavant j'avais découvert l'ouvrage qui suit....

CONTES ET LEGENDES INACHEVES



Trois volumes correspondant aux trois âges, et constitués de manuscrits détaillant tel ou tel évènement des trois ouvrages majeurs de Tolkien, donnant des éléments de géographie et de civilisation. Comme l'indique le nom de l'ouvrage, bon nombre de textes sont coupés ou inachevés. Ce sont soit des ébauches de chapitres, soit des descriptions supplémentaires destinées à renforcer la cohérence de l'univers de Tolkien...
Je ne conseille cet ouvrage qu'à ceux qui veulent tout connaître de la Terre du Milieu, quitte à laisser de côté l'intérêt narratif de l'oeuvre pour mieux étudier tous les aspects qui font la richesse du monde d'Arda. A noter tout de même la présence de quelques textes que je ne me rappelle pas avoir vus dans le Silmarillion, à savoir l'histoire d'Aldarion et d'Erendis (très jolie, mais aussi très réaliste dans son évocation du couple), mais aussi celle de Galadriel et de Celeborn.

HISTOIRE DE LA TERRE DU MILIEU

12 tomes de manuscrits ordonnés et annotés par Christopher Tolkien, présentant différentes versions et ébauches des évènements relatés dans les trois oeuvres majeures. Des ouvrages très difficiles d'accès, et qui ne sont réservés qu'à ceux qui maîtrisent bien le SdA et le Silmarillion, et encore. En fait ces ouvrages se veulent être l'évocation de la démarche intellectuelle de l'auteur, et surtout de son évolution au fil des années. Le fan sera bien sûr ravi de lire différentes versions de ses contes favoris, et surtout de voir le cheminement de l'auteur et les différentes modifications apportées pour aboutir à la version finale des textes.
A réserver donc aux inconditionnels de Tolkien, voire encore plus à ceux qui vont au-delà de l'histoire proprement dite pour s'attacher à une analyse plus littéraire de l'oeuvre. A noter que seuls les deux premiers tomes (Le livre des contes perdus, tomes I et II) sont sortis en français et ont été traduits par Adam Tolkien, le fils de Christopher....Sourire
Pour plus de détails sur le contenu des 12 tomes et pour voir les superbes couvertures, je vous conseille de consulter le site www.jrrvf.com qui présente chaque livre de façon brève, mais très claire.


En marge des écrits concernant la Terre du Milieu, on peut trouver deux autres ouvrages regroupant des textes très intéressants et nettement plus accessibles que ceux qui traitent des deux premiers âges.

LES AVENTURES DE TOM BOMBADIL

Sous ce nom se cache un recueil de poèmes dont seulement deux parlent de Bombadil (un protagoniste du SdA absent de la version cinématographique). Ces textes sont très beaux et très mélancoliques, évoquant parfois les Elfes. Lorsque je les lis j'ai toujours cette impression que le temps s'arrête..... D'autres textes rappellent certains poèmes contenus dans le SdA.
Un ouvrage que je recommande aux âmes nostalgiques et à ceux qui ont apprécié tout ce qui a trait aux Elfes dans les SdA. L'ouvrage est proposé dans une édition bilingue, ce qui permet d'avoir une traduction en prose (plus proche du texte original au niveau de la traduction) tout en admirant le talent rythmique de l'auteur dans la VO.

FAERIE

L'ouvrage est somposé de 4 textes.
- Le fermier Gilles de Ham, où l'on retrouve le ton léger et enfantin de Bilbo avec une nouvelle histoire de Dragon.
- Smith de Grand Wootton, l'histoire d'un homme qui reçu le don de se rendre au pays des fées.
- Feuille, de Niggle, un chef d'oeuvre poétique sur le thème de la peinture.
- Du conte de fées, un exposé sur.... le conte de fées Très content , que j' avoue ne pas avoir eu le courage de lire....J'étais jeune, que voulez-vous...Sourire


Voilà, je pense avoir fait le tour.... Je sais qu'il existe aussi un recueil de lettres de l'auteur, mais je ne l'ai pas encore lu.

Pour ceux qui sont passionnés par le monde de Tolkien, d'excellents ouvrages sont parus chez Harper and Collins:
- The Atlas of Tlokien's Middle-Earth, de Karen Wynn Fonstad, qui propose une multitude de cartes des trois âges, allant de l'évolution du voyage des protagonistes au fil des jours au plan de la maison de Bilbo, en pasant par la répartition géographique des langues, etc.
- The complete guide to Middle-Earth de Robert Fster, qui est un dictionnaire des noms rencontrés dans les trois ouvrages majeurs, avec les références des pages (des éditions H and C bien sûr..Sourire).

Pour ceux qui sont accrocs aux nouvelles couvertures des livres édités chez Pocket et chez Bourgeois (pas celles du film), sachez que c'est John Howe qui a réalisé ces peintures, et quia aussi travaillé sur le film, avec Alan Lee, un autre illsutrateur de Tolkien (notamment sur lédition reliée du SdA). Vous pouvez retrouver une grande partie de celles-ci et les travaux qu'il a effectués sur d'autres oeuvres (pour les livres de Robin Hobb, et même une proposition de couverture pour A la croisée des mondes...Sourire) dans Myth and Magic. Un autre livre est sorti, et en France ne plus, mais je ne l'ai pas encore acheté. Je ne l'ai pas encore acheté et ne sais donc pas ce qu'il vaut....

Voilà. J'espère vous avoir donné envie d'aller plus loin que les films, ou même simplement être parvenue à vous montrer combien l'oeuvre de tolkien est riche et passionnante une fois qu'on a surmonté l'épreuve de la complexité des textes.

mogna, épuisée.... Mort de rire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cammyn
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Sept 2002
Localisation : sur Terre? je ne crois pas.

Message Posté le : 19/01/03 13:47    Sujet du message: Re: DiscWorld Répondre en citant

Eyefire a écrit:
Bon je vais rajouter ma brique a ces chroniques de science fiction, en parlant de Terry Pratchett et plus précisement de ses oeuvres concernant Les Annales du Disque monde.


quelle bonne idée! j'adore la SF et la fantasy! plus la fantasy d'ailleurs.

Bon. Je vous propose, de Terry Pratchett aussi, et toujours dans les Annales du Disque-Monde, la Huitième Fille. Très humoristique, comme toujours avec Pratchett, la Huitième Fille nous narre la quête d'Eskarina, une petite fille qui, ayant reçu les pouvoirs de mage par succession, va essayer d'entrer à l'Université Invisible, où elle pourra apprendre la magie. Seulement, il y a un petit obstacle: il n'y a pas de mage féminin. Jamais, JAMAIS il n'y a eu de mage femme. Pourtant Eskarina s'obstine. Et va jusqu'à défier la magie même pour parvenir à ses fins.

Je vous le conseille à tous, car, bien que je n'aie pas lu toutes les annales, celle-ci me semble une des meilleures. Mais c'est peut-ête parce que j'adore ce genre.

Je suis désolée, je n'ai pas fait un très bon compte rendu, mais je vais essayer d'y remédier quand j'aurai le temps.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
montbrumes
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Août 2002
Localisation : Encore un peu plus à l'est

Message Posté le : 19/01/03 14:50    Sujet du message: Répondre en citant

dynaheir a écrit:
Par contre la fin laisse attendre une suite. En France rien de plus n'est sorti mais est ce qu'une quelconque suite en VO serait disponible ?


Rien n'est dispo pour l'instant, mais ça va venir : le tome 1 ressort ces jours-ci chez un autre éditeur, et le 2 va suivre en octobre Très content.

Sinon, pour revenir à la fantasy californienne, voilà la (longue) définition du créateur du terme (intégralité de la discussion ici, il faut s'inscrire pour accéder au forum. Au vu des sujets, pas trop dur de deviner quel est mon pseudo dans ces contrées lointaines Clin d'oeil ).

Citation:
Ben, pour moi, c'est de la fantasy dans laquelle l'auteur n'a aucun fond culturel de recherche historique ou de recherche tout court, et qui écrit son histoire à la va comme je te pousse, sans architecture, sans histoire pré-établie et qui va bien voir ou cela le mène.

Tu fais surement référence à Feist, pour qui je nourris une aversion certaine et sur lequel nous avons déjà eu de nombreuses discussions amicales, amusantes et décalées. Ben il s'avère que je suis tombé amoureux de George RR Martin (je suis allé jusqu'à Prague pour le voir et l'interviewer pour fantasy.fr) qui est l'opposé de Feist. IL CONSTRUIT. Il a un talent phénoménal pour batir des histoires, capter le suspense, décrire l'action, faire vivre des personnages, créer un contexte, un historique, une ambiance.

Pour moi, Feist, ou la fantasy californienne, c'est un peu les poncifs du genre Fou (les princes gentils et courageux, les princesses belles et entreprenantes, etc), à la sauce californienne Choqué (on se tutoie, "appelle moi Rick - Oui sire ... euh Rick".) et simpliste Mort de rire ("levez l'armée", et le ledemain, 250 000 hommes en armes sont près à sa battre) etc. Bon c'est pour moi de la fantasy simpliste, dans laquelle les princes pourraient presque porter des pantalons baggy Maléfique boire du coca cola Cool et faire du roller skate Moqueur, et avoir une fraternité de bon aloi avec des paysans qui ne crèveraient pas la dalle Très content et qui seraient content d'être écrasé d'impôts Clin d'oeil .

Bon je m'exprime mal, mais la fantasy californienne (TM Maitre Jedi) c'est le monde d'aujourd'hui transposé dans un moyen âge idyllique avec de la magie (et où le méchant y meurt toujours à la fin, sauf Beirla, parce qu'il est trop méchant Maléfique ).


Quelque chose me dit que certains verront là une définition globale de la fantasy Clin d'oeil
_________________
La chèvre a ses idées, mais la poule aussi.

Grand Conseil Mangaversien par la grâce d'Egil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 19/01/03 14:59    Sujet du message: Répondre en citant

montbrumes a écrit:
Quelque chose me dit que certains verront là une définition globale de la fantasy Clin d'oeil

De la Fantasy actuelle, oui, sans aucun doute. Et je te remercie de nous l'avoir apportée (comme quoi, je devrais aller plus souvent sur le forum de Bragelonne Clin d'oeil). D'ailleurs, j'apprécie beaucoup la série du Thrône de Fer de George R.R. Martin (un de mes auteurs préférés) même si elle souffre d'un grave problème de délayage qui commence à me fatiguer. Et la trilogie de Darwarth dont je viens de parler est à l'opposé de cette définition : l'auteur a un grand bagage historique et culturel, les personnages sont atypiques, les difficultés que doivent gérér les dirigeants énormes et leur mépris pour le peuple est, lui aussi, immense. Et le monde qui y est décrit est tout sauf idyllique.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Key
Modérateur


Inscrit le : 06 Sept 2002

Message Posté le : 19/01/03 19:14    Sujet du message: Répondre en citant

Star Wars : La Croisade du Jedi Fou, de Timothy Zahn

L'Héritier de l'Empire


La Bataille des Jedi


L'Ultime Commandement


Cinq années se sont écoulées depuis la victoire de l'Alliance Rebelle sur l'Empire Galactique. Cinq années depuis la destruction de l'Etoile Noire, la mort de Darth Vader et de l'Empereur. Les choses ont changé : l'Alliance Rebelle est devenue la Nouvelle République. Leia a épousé Han Solo. Luke est à la tête d'une nouvelle génération de chevaliers Jedi. Tout semble aller pour le mieux. Mais voilà, la guerre des étoiles n'est pas finie. Car caché dans l'ombre, un redoutable Seigneur de la Guerre, le Grand Amiral Thrawn, arrive à réunir les restes de la Flotte impériale et attend son heure. Mieux, il fait deux découvertes capitales qui pourraient faire éclater la très fragile Nouvelle République : l'existence d'une flotte de cuirassés armés et prêts à servir et d'un maître Jedi aux motivations douteuses...

Comme tout bon truc sur Star wars, il s'agit d'une trilogie. On pourrait s'attendre à un truc fadasse, à un roman écrit à la va-vite qui jouerait essentiellement sur la licence, eh bien non ! Au contraire ! C'est très bien écrit et surtout c'est très bon ! Timothy Zahn a réussi à conserver l'esprit de la trilogie initiale, mais il ne se contente pas de faire uniquement du plagiat. L'intrigue est cohérente, soutenue par une brochette de nouveaux personnages intéressants et charismatiques (comme Thrawn, Mara Jade ou encore Talon Karrde). Bref du Star Wars comme on les aime avec du suspens, de l'action, des Jedis etc... Mais différent ! Les personnages principaux ont pris de l'épaisseur du fait de leurs nouvelles responsabilités. La Nouvelle république est fragile et est menacée par toutes sortes de complots ! Les personnages sont moins manichéens, plus gris, plus adultes en quelque sorte !

Bref, il s'agit très certainement (pour moi, en tout cas) des meilleurs romans écrits sur l'univers de Star Wars.
_________________
Sheldon: Why are you crying?
Penny: Because I'm stupid!
Sheldon: Well, that's no reason to cry. One cries because one is sad. For example, I cry because others are stupid, and that makes me sad.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Judge Fredd
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002

Message Posté le : 20/01/03 11:20    Sujet du message: Répondre en citant

montbrumes a écrit:

Quelque chose me dit que certains verront là une définition globale de la fantasy Clin d'oeil


Ha ha. Clin d'oeil
D'ailleurs, n'oublions pas que le meilleur livre de fantasy jamais écrit, c'est quand meme "Reve de fer" de Norman Spinrad, non ???Moqueur

Bon, ok, je vais voir ailleurs... Mort de rire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
HazuiTokage
Mangaversien·ne


Inscrit le : 15 Nov 2002
Localisation : Waiting for Zoe's Tale

Message Posté le : 20/01/03 21:20    Sujet du message: Répondre en citant

Judge Fredd a écrit:
montbrumes a écrit:

Quelque chose me dit que certains verront là une définition globale de la fantasy Clin d'oeil


Ha ha. Clin d'oeil
D'ailleurs, n'oublions pas que le meilleur livre de fantasy jamais écrit, c'est quand meme "Reve de fer" de Norman Spinrad, non ???Moqueur

Bon, ok, je vais voir ailleurs... Mort de rire


Si il en a qui se demandent ce qui fait rigoler Fredd :
http://sf.emse.fr/AUTHORS/NSPINRAD/nsrdf.html

Personnellement, mais dans un autre genre, je recommanderais aussi Jack Barron et l'éternité, du même Norman Spinrad :
http://sf.emse.fr/AUTHORS/NSPINRAD/nsjbele.html

Quant à ce qu'il a écrit depuis, je n'ai aucune idée de ce que ça vaut... Moqueur (J'ai bien essayé de lire les mirroirs de l'esprit il y a longtemps, mais il m'est tombé des mains...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 20/01/03 21:28    Sujet du message: Oui Répondre en citant

HazuiTokage a écrit:
Personnellement, mais dans un autre genre, je recommanderais aussi Jack Barron et l'éternité, du même Norman Spinrad

Je recommanderais aussi ce roman comme étant l'oeuvre de Spinrad à retenir, et pour une petite critique, je vous conseille d'aller là : http://perso.club-internet.fr/branchum/jackbarron.htm

Quand au reste, on dira que c'est très ... dispensable mais que Rêves de Fer est intéressant.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 3 sur 10

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation