Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[Adachi], un petit sujet sur un grand maitre
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, ... 26, 27, 28  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
DCR
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Paris

Message Posté le : 10/01/05 02:49    Sujet du message: Répondre en citant

Laurent a écrit:
Sans avoir lu Video Machin et Basara Truc, ça titille beaucoup ma curiosité pour ce titre. Je vais guetter des avis un peu partout (mangavores ou autres).?


Des avis qui te donneront sans doute envie de lire Basara et d'eviter Video Girl Roulement des yeux

Laurent a écrit:
“Bizarre” ? vous avez dit “bizarre” ? Comme c’est bizarre !

Bizarres comment les épaules ?


Je les trouve parfois beaucoup trop bas par rapport au cou et a la tete.

Concernant Katsu, j'aime assez ce titre mais j'y trouve Adachi un peu essouffle, j'ai parfois l'impression qu'il se caricature. Par exemple, il prend toujours le temps de planter le decor en dessinant quelques filles en maillot de bain, des cigales, des tuyaux d'arrosages ou des mini jupes pour evoquer l'ete. Mais alors que ca tenait en 1 ou 2 pages dans H2 ou Rough, ca en prend le double dans Katsu. Un peu lassant au bout d'un moment.
Les personnages, par contre, sont comme toujours tres reussis avec enfin une jeune fille plutot stoique, caractere qu'Adachi reservait plutot a ses personnages masculins. Il jongle egalement avec bon nombre de personnages, tous assez fouilles, les persos secondaires ne se limitant pas forcement au role de bouffons.
Un bon manga, a la narration parfois un peu faiblarde (ca me fait mal d'ecrire ca pour un Adachi)


Et tant qu'a faire, un petit top:
Rough
Touch (ces 2 la sont clairement au dessus de tout le reste)
Miyuki (un peu different et donc rafraichissant, du fait peut etre de son anciennete)
Niji iro
H2
Hi atari ryoko
Short Program
Katsu
Jinbee
Slow Step
Itsumo Misora (celui la je l'ai trouve carrement decevant: histoire trop decousue)
Nine
_________________
"Si ayant frappé quelqu'un sur une joue, il te tend l'autre, frappe-le sur la même, ça lui apprendra à faire le malin."

Cavanna
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bet@
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Genève

Message Posté le : 10/01/05 11:34    Sujet du message: Répondre en citant

Ca y est, j'ai relu Niji Iro tome 1, et j'ai découvert pleins de subtilités et de richesses que je n'avais pas découvert au paravent. Comme lorsque l'un perso parle du Shinkansen, c'est trop tordant^^. Bref, cette relecture fut très agréable, et je l'ai plus du tout trouvé ennuyeux. Je me pencherais donc sur Rough et Katsu, mais je vais d'abord complété mes Niji Iro! ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Altaïr
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Fév 2003
Localisation : Paris - Essonne - Creuse

Message Posté le : 10/01/05 14:36    Sujet du message: Répondre en citant

Katsu me semble plus abordable que Rough au premier abord parce qu'il est beaucoup plus humoristique. Rough est globalement plus sérieux, plus sensible, mais cela ne se développe qu'au fur et à mesure qu'on apprend à connaître les personnages.
Cependant, j'avoue être déçue par la version française de Rough, et j'ai peur que le malaise ressenti par ceux qui découvrent ce titre maintenant ne vienne de là : la traduction est très littérale, exhaustive, anotée, ce qui constitue pour moi un véritable contresens. Quand on lit les mangas d'Adachi en japonais, les dialogues sont super naturels. En VF, ils ne le sont plus. Et les jeux de mot, ils sont forcément bien moins drôle s'ils sont expliqués par une note de bas de page que par une réelle adaptation...
Un exemple :dans le premier chapitre, un des héros égraine le syllabaire hiragana, et dit la dernière syllabe, "n", qui peut se comprendre comme un acquiescement, à point nommé. Dans la VF, cela a été gardé intact, "n" étant traduit par "mmmh", bref la situation est incompréhensible ! N'aurait-il pas été plus intelligent de lui faire égrainer notre alphabet, et placer le "mm" à la place du M ? (je ne sais pas si je me fais bien comprendre...)


Sinon, une question qui n'a rien à voir mais qui titille ma curiosité : comment avez-vous découvert Adachi ? quand j'ai commencé à m'y intéresser il y a plus de 10 ans, il était assez méconnu en France...
_________________
Pingouin dans les champs, hiver méchant !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CoeurDePat
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2003
Localisation : Strasbourg

Message Posté le : 10/01/05 15:06    Sujet du message: Répondre en citant

Altaïr a écrit:
Sinon, une question qui n'a rien à voir mais qui titille ma curiosité : comment avez-vous découvert Adachi ? quand j'ai commencé à m'y intéresser il y a plus de 10 ans, il était assez méconnu en France...

Pour moi ç'a été un peu par hasard, quand je suis tombé l'an dernier sur les trois tomes de "Short Program" en occasion. Les avis (dont le tien) sur bdthèque m'avaient donné envie de le lire, et j'ai adoré. Sourire
Après, j'ai essayé Niji-Iro Tohgarashi, et j'ai bien aimé, sans plus, et puis "Jinbé" particulier et qui m'a bien plu. "Katsu" idem, j'ai plutôt aimé. "Rough" pas du tout pour l'instant, par contre, j'ai trouvé ce tome 1 particulièrement plat. Roulement des yeux
(la faute peut-être à d'autres lectures, nommément Asatte Dance que je viens de lire et Maison Ikkoku, pour lequel j'en suis au tome 7 ?)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kalahan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Oct 2002
Localisation : Paris, un peu à droite

Message Posté le : 10/01/05 15:11    Sujet du message: Répondre en citant

Altaïr a écrit:
Sinon, une question qui n'a rien à voir mais qui titille ma curiosité : comment avez-vous découvert Adachi ? quand j'ai commencé à m'y intéresser il y a plus de 10 ans, il était assez méconnu en France...

Quand je m'intéressais aux techniques de mises en couleur des mangaka, je trouvai celles d'Adachi superbes, je crois que j'étais tombé sur les recueils d'illustres de Touch et de H2 (celles en format A3) et après je me suis mis à ses manga tout naturellement.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Laotzi
Mangaversien·ne


Inscrit le : 07 Jan 2003
Localisation : Paris

Message Posté le : 10/01/05 15:17    Sujet du message: Répondre en citant

Altaïr a écrit:

Un exemple :dans le premier chapitre, un des héros égraine le syllabaire hiragana, et dit la dernière syllabe, "n", qui peut se comprendre comme un acquiescement, à point nommé. Dans la VF, cela a été gardé intact, "n" étant traduit par "mmmh", bref la situation est incompréhensible ! N'aurait-il pas été plus intelligent de lui faire égrainer notre alphabet, et placer le "mm" à la place du M ? (je ne sais pas si je me fais bien comprendre...)


Merci pour ces indications Altaïr, parce qu'effectivement, ça n'est absolument pas apparent à la lecture de cette version française. Déjà, je trouvais effectivement que de laisser le personnage réciter le syllabaire hiragana n'était pas forcément une bonne chose (encore que ça aurait pu passer) mais si ça rend en plus un jeux de mots et donc finalement la chute d'une scène totalement incompréhensible, c'est en effet une grave erreur d'adaptation.

Pour ma part, j'ai vraiment bien aimé ce premier tome de Rough, où je craignais justement de voir une nouvelle fois Adachi faire montre de son humour efficace mais pouvant devenir lourd à la longue. Je ne l'ai pas trouvé plat, mais présageant au contraire de superbes prochains volumes, et laissant figurer déjà des moments très subtiles, et des scènes d'anthologie (le premier chapitre est pour moi extraordinaire, malgré donc ces défauts d'adaptation). En espérant que la suite sera adaptée de manière plus instinctive et plus intelligente par Glénat.

Quant à Adachi, je l'ai découvert à la lecture de Short Program (et ça devait être il y a presque deux ans), que j'ai adoré. Ensuite, sa réputation sur le net ne peut qu'inciter à s'interresser à ses oeuvres aujourd'hui publiées en français.
_________________
"Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. (...) Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse." Victor Hugo, Napoléon Le Petit.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miky
Mangaversien·ne


Inscrit le : 28 Nov 2004

Message Posté le : 10/01/05 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

DCR> Déjà que je ne suis pas fan de Katsura, alors comparer Rough à Video Girl Ai... Neutre

Sinon, comment j'ai découvert Adachi? Il y a à peu près deux ans, par "contagion".
Un de mes amis, sûrement un des plus grands fans français de Adachi (rien que ça !), lui jetait tellement de fleurs que j'ai fini par m'y intéresser. C'était histoire de l'affronter sur son propre terrain quoi ! Très content

Il y a trop de choses à dire sur Adachi. La première fois que je l'avais abordé, j'avais du mal à voir toute la richesse et la subtilité dans ses mangas. A chaque relecture, on décèle toujours un ou deux petits "trucs" intéressants, ou le détail-qui-tue qu'on n'avait cerné au début et qui apporte rien sauf le plaisir de dire un truc du genre : "Ah toi, je t'ai vu!"... (euh.. j'arrête le délire^^; )

Mes mangas préférés de Adachi sont Katsu et Touch, bien sur! Très content


Dernière édition : Miky le 10/01/05 16:35; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Siw Lin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 18 Sept 2003
Localisation : Région de Nice

Message Posté le : 10/01/05 16:20    Sujet du message: Répondre en citant

Altaïr a écrit:
Sinon, une question qui n'a rien à voir mais qui titille ma curiosité : comment avez-vous découvert Adachi ? quand j'ai commencé à m'y intéresser il y a plus de 10 ans, il était assez méconnu en France...

J'ai toujours aimé l'anime de Touch que j'ai dû voir au moins 3 fois.
Il y a 2-3 ans quand je me suis sérieusement intéressée aux mangas, j'ai eu l'occasion de lire le manga (de Touch donc ^^). A la base c'était juste histoire de le comparer à l'anime.
Et là c'est simple j'ai adoré et depuis je lis tout ce que je trouve de cet auteur Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Heiji
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 10/01/05 17:34    Sujet du message: Répondre en citant

Moi j'ai découvert Adachi il y a 4 ans en mattant l'anime de touch en vosta et ensuite tous c'est enchainé avec isacriote en attendant qu'il arrive en France
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mithreus
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Mars 2004
Localisation : Dans l'onirique contrée...

Message Posté le : 10/01/05 18:05    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas très original dans ma découverte d'Adachi : Iscariote...

Au début, rien que le dessin des personnages me rebutait, ce qui fait que je ne suis pas allé voir le projet.
Mais comme ceux que je suivais sur Isca "dormaient", je me suis dit que la team Isca n'avait pas mauvais goût sur beaucoup de chose, et que si ils avaient une section aussi importante pour Adachi, c'est qu'il devait bien y avoir une raison.

Donc j'ai fait l'essai avec Katsu (j'en ai pris un au pif), et essai transformé depuis avec H2, Touch, Rough et Slow Step en scans. Je poursuis l'expérience en relié, la relecture de Katsu m'apportant toujours autant de plaisir.
Du coup, j'ai craqué pour Jinbé aussi.
J'aimerais d'ailleurs bien que tous les projets proposés par Isca finissent par trouver un éditeur (parce que bon, le scan c'est bien, le relié c'est mieux pour le confort de lecture Sourire )

En tous les cas, merci Iscariote, car c'est vraiment à eux que je dois d'avoir découvert ce génie qu'est Adachi.
_________________
Quand la cendre est la mesure...
Quand la cendre... sur FB
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Laurent
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Déc 2004
Localisation : Belgique (semble-t-il...)

Message Posté le : 10/01/05 23:59    Sujet du message: Répondre en citant

br a écrit:
Ps à Laurent : Tu nous en reparles quand tu auras sauté le pas ? Clin d'oeil


Considère que Rough et Niji-iro Tohgarashi sont sur ma liste des titres à lire. Le problème maintenant, c'est que cette liste est longue et que mon rythme d'achat est assez lent. Mais une fois que ce sera fait, oui, je reviendrai en parler ici.
_________________
"Back off, man ! I'm a scientist."
-- Peter Venkman
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DCR
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Paris

Message Posté le : 11/01/05 09:29    Sujet du message: Répondre en citant

Altaïr a écrit:
Un exemple :dans le premier chapitre, un des héros égraine le syllabaire hiragana, et dit la dernière syllabe, "n", qui peut se comprendre comme un acquiescement, à point nommé. Dans la VF, cela a été gardé intact, "n" étant traduit par "mmmh", bref la situation est incompréhensible ! N'aurait-il pas été plus intelligent de lui faire égrainer notre alphabet, et placer le "mm" à la place du M ? (je ne sais pas si je me fais bien comprendre...)...


Je me demndais justement comment ils allaient s'en tirer avec celui-la. C'est vrai que les jeux de mots debiles ne sont pas rares chez Adachi, je plains les traducteurs.
Au fait, comment est-ce qu'ils se debrouillent sur Niji iro? Je me rappelle d'une blague sur les noms des monts et des temples qui y sont situes, assez coton a adapter.


Altaïr a écrit:
Sinon, une question qui n'a rien à voir mais qui titille ma curiosité : comment avez-vous découvert Adachi ? quand j'ai commencé à m'y intéresser il y a plus de 10 ans, il était assez méconnu en France...


Theo ou la batte de la vitoire au temps ou il ya avait encore des bons dessins animes a la TV. Je pouvais pas voir ne serait-ce que 5 mn un anime d'Adachi, je supportais pas les dessins, masi un jour ou je devais me faire ch.., j'ai regarde un episode de Touch en entier, et apres j'ai plus decroche.
_________________
"Si ayant frappé quelqu'un sur une joue, il te tend l'autre, frappe-le sur la même, ça lui apprendra à faire le malin."

Cavanna
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kalahan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Oct 2002
Localisation : Paris, un peu à droite

Message Posté le : 11/01/05 10:04    Sujet du message: Répondre en citant

DCR a écrit:
Au fait, comment est-ce qu'ils se debrouillent sur Niji iro? Je me rappelle d'une blague sur les noms des monts et des temples qui y sont situes, assez coton a adapter.

Bah le titre, le nom des persos, y a au moins un jeu de mot par page, mais ça va ils se débrouillent bien sauf que le manga on dirait du Shirow avec des notes partout.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Altaïr
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Fév 2003
Localisation : Paris - Essonne - Creuse

Message Posté le : 11/01/05 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à tous pour vous réponses. Finalement les modes de découvertes d'Adachi sont assez variés !
Puisque vous êtes passés sur le grill, je peux également y répondre ! Moi, c'est l'anime de hi atari ryoko (une vie nouvelle) qui m'a fait découvrir adachi, j'aimais bien, mais je crois que le coup de foudre s'est produit devant Touch, au fameux épisode où un des personnages meurt. Jamais je n'avais autant pleuré devant un anime.
Ensuite, je me suis employée à trouver tous les mangas d'Adachi en japonais, et depuis je suis toujours fan, même si bien sûr à 27 ans on se sent moins directement concernée par ces histoires d'adolescents qu'à 13 ans...

br a écrit:
J'ai eu le problème : j'ai pas compris cette blague. C'est chiant, vraiment.
Plus généralement, comme tu dis, la traduction est assez lourde, même si elle ne fait que suivre la tendance actuelle : par exemple, je me demande si "la distinction sempai-kohai" n'aurait pas pu etre traduite. Il y a déjà une note en bas de page pour expliquer le principe des suffixes, donc on n'aurait pas perdu beaucoup à la traduction de voir quelque chose comme "anciens-nouveaux"

Exactement ! "distinction sempai-kohai" aurait pu être traduit par un simple "respect envers ses aînés" ! Le "-san" envers narita par un ton un peu déférent, un vouvoiement par exemple... quoique dans ce cas le jeu de mot, de toutes façons guère compréhensible en français, de narita-san/naritasan serait passé à la trappe...
De même, peut-être qu'il aurait été plus percutant de ne pas parler de "pierre-papier-ciseaux" pour le jankenpon, mais de trouver un équivalent plus commun chez nous. Ils auraient pu par exemple parler d'une élection jouée aux cartes ou aux dés, voire à la courte paille...

Bref, tout ça pour dire qu'à mon avis, les mangas d'Adachi sont typiquement de ceux qu'il faut adapter, et non traduire littéralement... autant que possible !


Miky a écrit:
Sinon, comment j'ai découvert Adachi? Il y a à peu près deux ans, par "contagion".
Un de mes amis, sûrement un des plus grands fans français de Adachi (rien que ça !), lui jetait tellement de fleurs que j'ai fini par m'y intéresser. C'était histoire de l'affronter sur son propre terrain quoi ! Très content

ça se mesure comment la grandeur d'un fan d'Adachi? Clin d'oeil


edit de Key : bon j'ai édité ce message puisqu'apparemment ça crée un scandale ! sinon oui ce serait bien de lire ou relire parfois les annonces.
_________________
Pingouin dans les champs, hiver méchant !


Dernière édition : Altaïr le 11/01/05 14:18; Edité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DCR
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Paris

Message Posté le : 11/01/05 13:01    Sujet du message: Répondre en citant

Altair > je vais pinailler un petit peu, mais pierre-feuille-ciseau, ca ne me semble pas si peu courant en France.

Personnellement, je suis un fervent partisan des san, kun, ou chan apres les noms. Ca donne des indications importantes sur les relations entre les personnages, indications impossibles a retranscrire en francais.
Par exemple dans un manga comme Video Girl, ou les relations entre les peronnages sont au centre de l'histoire, il me semble important de savoir que Nobuko, Ai et Moemi ne s'adressent pas a Yota de la meme facon.
Evidemment, on ne peut pas tout retranscrire. Le niveau de langage, par exemple: des collegiens qui se vouvoient, ca ne passe pas tellement, sauf peut etre chez les Chaudron-de-Courcelles. J'ai un peu de mal, aussi, avec des pensionnaires qui continuent a appeler l'intendante "Mme l'intendante" apres plusieurs annees de vie commune.
Y a sans doute un juste milieu entre l'adaptation trop franchouillarde et l'adaptation trop japonisante, mais de toute facon personne ne sera jamais d'accord la-desus.


Sinon, moi aussi, j'ai vraiment pleure pour la 1er fois devant un anime avec Adachi. J'ai revu l'episode en question recemment, et je dois dire que sur ce coup, l'anime a fait honneur au manga pour la mise en scene.
_________________
"Si ayant frappé quelqu'un sur une joue, il te tend l'autre, frappe-le sur la même, ça lui apprendra à faire le malin."

Cavanna
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, ... 26, 27, 28  Suivante
Page 2 sur 28

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation