Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Chroniques littéraires (3)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 06/10/20 10:59    Sujet du message: 1Q84 (Haruki Murakami) Répondre en citant

1Q84 de Haruki Murakami

Dés sa sortie il y a 10 ans les chroniques sur la trilogie de Murakami ont plu. Je vais donc apporter ma pierre à l'édifice même si tout a déjà été dit. Je sors enfin d'un marathon qui a duré 15 jours, arrivant 10 ans après tout le monde. Lorsque les tomes 1 et 2 sont sortis, j'avais lu plusieurs livres de l'auteur à la suite et j'avais peur de me lasser (surtout que le héros masculin est toujours le même...).

Je ne sais pas si d'autres sont touché-e-s par l'amnésie murakamienne: après lecture d'un roman de l'auteur, il suffit de peu de temps pour que j'en oublie le gros de l'intrigue, ce qui s'y passe, de quoi ça parlait ou même la fin. J'ai vécu ça pour Les amants du Spoutnik, La course aux mouton sauvage, La Ballade de l'impossible (sans élément fantastique) ou Kafka sur le rivage (et encore, je me souviens le plus de celui-ci). Comme ça fait longtemps que je n'ai pas lu de Murakami (j'ai dû lire les synopsis des romans que j'ai lus dans le passé, et ça me disait même pas grand chose...) c'était le bon moment. Et à cause de cette amnésie, j'ai préféré lire le tout en un seul bloc. Après tout, ce n'est pas une "trilogie" comme on nous le vend sur les publicités mais d'un roman découpé en 3 volumes.

J'ai fait en sorte de ne jamais rien lire à propos de 1Q84 vu que j'avais l'intention de le lire depuis le début, je voulais être surprise. Je pense que c'est la meilleure manière d'aborder le livre. Pendant ma lecture (après le tome 1), j'ai lu des articles sur le tome 1 et beaucoup de choses sont dites. Le peu à savoir: l'histoire se déroule en 1984 à Tokyo où on suit en parallèle (en chapitres alternés) Tengo (le héros murakamien par excellence) et Aomame (l'héroïne), 30 ans. Les deux personnages vont être chacun embarqués de leur côté dans des événements liés à une secte.

J'ai pu retrouver avec plaisir la prose limpide, minutieuse, immersive et intimiste de Murakami, son univers mélangeant surnaturel, milieu urbain et personnages solitaires et esseulés et son rythme très lent. Le tome 1 (avril-juin) est prenant. On est totalement plongé dans le mystère de l'intrigue puisqu'on suit tout ça dans la peau des personnages. Tengo se laisse littéralement embarquer dans une entreprise éditoriale tandis que Aomame effectue des missions spéciales pour le compte d'une vieille femme. Le tout se dévore avec les révélations qui arrivent au compte-goutte sur la secte, c'est vraiment addictif. Les faits sont toujours très longuement exposés, que ce soit du côté de Tengo ou de Aomame, les personnages secondaires exposent leurs observations très précisément. Le tome 2 (juillet-septembre) continue dans cette voie, avec une montée à la moitié du roman, puisqu'on atteint là le point culminant de 1Q84. La sauce monte, le surnaturel est plus que présent, ça part parfois dans un délire bien fumiste mais toujours est-il que j'accroche quand même beaucoup (sauf le délire avec Fukaéri...). Puis passé cette moitié, le tout se calme énormément. On retourne encore plus qu'avant dans la tête des personnages et là, une nouvelle quête a lieu. C'est de suite beaucoup moins passionnant, et le côté surnaturel qui me plaisait est un peu mis de côté pour se concentrer sur autre chose. Évidemment, tout est entretenu pour donner envie de continuer même si le rythme baisse un peu (et puis il y a moins de personnages secondaires aussi, ce qui joue: on est en plein dans la tête des deux personnages principaux). Le tome 3 (octobre-décembre) est quant à lui une véritable déception. C'est clairement le tome en trop. Chaque tome fait environ 500 pages (550, 495 et 618) et je dois dire que le tome 3 ne bouge que sur les 150 dernières! Cela signifie que pour le reste, la narration est hyper statique, que le même événement est raconté plusieurs fois avec un angle de vue différent, que l'histoire n'avance donc pas et que c'est hyper frustrant (et parfois même souvent très très ennuyeux). Heureusement, un nouveau personnage fait son apparition car Tengo et Aomame (surtout elle...) lassent. Malgré tout, cela ne suffit pas à maintenir l'envie et arrivée là, je n'avais qu'une seule envie: en finir pour finir le roman. En fait, j'ai eu envie de dire "tout ça pour ça". Car Murakami avait un objectif qu'il a enrobé de surnaturel et quand enfin son objectif s'est révélé, le surnaturel a été mis de côté.

Citation:
En gros, tout cet enrobage surnaturel et toute cette intrigue pleine de surprise pour arriver à... une banale histoire d'amour - spirituelle avant tout puisque les deux personnages ne se verront qu'au dernier chapitre du roman. Une romance à la mords-moi le nœud avec ce destin d'âmes sœurs liées depuis toujours qui l'ignorent. Les personnages tombent amoureux à 10 ans et ne vont jamais chercher l'un-l'autre, puis se rendent compte qu'il faut chercher cette âme sœur à 30 ans. Pendant 20 ans, ils ne se sont liés à personne d'autre afin d'avoir cette histoire d'amour pure se concrétiser à la fin.

Le personnage de Aomame est celui dont l'évolution déçoit le plus. Ce personnage de tueuse à gage pour une cause particulière: la violence domestique sur les femmes, est réduite à se confiner puis attendre, enceinte - par le saint-esprit grâce à cet "échange polysémique" entre Tengo et Fukaéri - tous les jours, que Tengo se présente dans le jardin.

Dans cette partie, seul Ushikawa trouvait de l'intérêt à mes yeux: son passé, sa famille, son ancienne vie aussi. Un personnage très réussi. Heureusement que son point de vue était là finalement. Mais même lui n'est finalement qu'un outil pour que Tengo et Aomame se retrouvent.


Alors certaines personnes apprécieront probablement le récit pour le côté méta avec des histoires de fiction, de réalité, de création, les références aussi à la littérature (notamment Chekov). Mais je dois dire que de mon côté, ce long roman de Murakami reste quand même une déception. Quant aux personnes qui voulaient des réponses, elles seront encore plus déçues puisque chez Murakami, on prend les choses comme elles viennent sans trop d'explications (c'était déjà le cas dans ses autres romans que j'ai pu lire). Mais ici, c'est encore pire car il fait bien miroiter pendant 800 pages puis ça fait pschiiit comme dirait notre ancien président. Clairement 1Q84 est trop long et aurait pu se terminer en 2 tomes, Murakami s'est clairement trop étalé. Je n'en ai pas relu mais j'ai le sentiment que Murakami est plus intéressant sur ses livres plus courts, notamment Les amants du Spoutnik. En tout cas, j'ai encore envie de renouer avec lui surtout avec La fin des temps et Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil. Un jour, car j'ai passé 1500 pages poche en sa compagnie, ce qui suffit pour un certain temps.

Du côté des personnages, on est donc bien chez Murakami. Le héros sans attache, célibataire, solitaire, aimant le jazz ou le classique puis la littérature, ayant tout de même UN ami (qui le relie au monde) puis fréquentant quand même une femme. Quant à Aomame, elle reste un fantasme sur pattes avec ses belles oreilles, son corps athlétique mais passe son temps à se regarder dans le miroir, se plaignant souvent de ses seins ou de ses poils pubiens hirsutes... Il y a aussi, dans ce livre (je ne me souviens plus trop des autres - la fameuse amnésie murakamienne), beaucoup de scènes de sexe très détaillées (comme toutes les scènes du livre en fait), le sexe est hyper présent (et puis à quoi ça sert à part faire bander des lecteurs, de dire que Aomame pensait au moment où Tamaki et elle se sont caressées...?). Je n'avais pas cette impression aussi forte sur ses autres romans.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation