Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 135, 136, 137  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 28/06/20 20:25    Sujet du message: Remarque Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
Bloom into you n'est pas un shôjo, contrairement à ce que prétend son éditeur français. Il vient du même magazine que Yotsuba.

Ah oui, c'est vrai. C'est chiant ces changements de catégorisation même si parfois je les comprends.

Là, je suis emballé par un manga qui n'est pas du shôjo : Incandescence d'Ayako Noda. Décidément, j'aime beaucoup ce que fait cette auteure. J'espère que le Lézard Noir la fera venir l'année prochaine à Angoulême, histoire de la revoir et de discuter à nouveau un peu (enfin, à l'époque du Monde selon Uchu, c'était Yin qui discutait, moi, j'écoutais Sourire ).
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 29/06/20 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

L'Amour à l'excès T1 : Cette série m'intéressait, mais date de l'époque où son éditeur arrêtait ses titres à tour de bras. Cela ne donnait vraiment pas envie. Maintenant qu'il semble décidé à aller au bout, j'ai souhaité lui donner sa chance.
Mais j'aurais tout aussi bien pu m'abstenir. Sans être mauvais, il s'agit d'un manga très dispensable.

Nous suivons Tsubasa, une lycéenne vivant chaque situation passionnément, au point d'en devenir exaspérante. Alors le jour où elle tombe amoureuse, l'élu de son cœur prend peur devant cette fille envahissante. Pour se changer les idées, elle décide de devenir manager assistante de l'équipe de basket. Et c'est là qu'elle rencontre Aki.

C'est très banal. Ce n'est pas forcément un défaut, mais là où certains mangaka arrivent à transcender une base extrêmement classique, L'Amour à l'excès ne dispose d'aucun véritable atout. La mangaka essaye de se démarquer avec la personnalité de son héroïne, franchement inquiétante, même si elle change rapidement du tout au tout, justement pour ne pas répéter ses erreurs. Je ne l'ai pas trouvé spécialement attachante.

Ce premier tome se lit bien, c'est mignon, et les autres personnages ont des caractères plus stéréotypés. Seulement, si le titre ne souffre pas de défauts majeurs, il ne dispose pas non plus de qualités particulières donnant envie de découvrir la suite, et je ne parle pas de le suivre sur plus d'une dizaine de tomes. Cela peut faire du bien, de temps à autre, de lire une série banale et simplement divertissante, mais avec toutes celles que je suis déjà et les volumes en retard, je ne m'imagine pas me lancer dans L'Amour à l'excès.


_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 05/07/20 11:43    Sujet du message: Répondre en citant

Food Wars tome 35 : avant dernier tome de la série, toujours le même défaut déjà évoqué ici, des pouvoirs liés aux couteaux qui sortent de nulle part pour ce dernier arc et qui laisserait entendre que les capacités des cuisiniers ne sont liés qu'à ça, ça fonctionne dans un shônen sportif, dans un shônen culinaire ça tombe à plat, et c'est dommage parce qu'en dehors de ça le rythme reste très bon, on ne s’appesantit pas trop sur les duels, ça va vite
Au niveau de l'histoire on a la révélation concernant le personnage caché depuis le début de cet arc, et si on avait pas compris à l'avance avec la couverture c'est qu'on a pas tout suivi
Bon, prochain tome, conclusion du duel contre le gros méchant, tout le monde deviendra gentil avec la nourriture de Soma et tout le monde marchera ensemble vers de nouveaux horizons culinaires (je vous la fait rapide hein, mais on sait très bien que ce sera ça)
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 10/07/20 21:50    Sujet du message: Répondre en citant

Food Wars T34 & 35 : Je crois que tout a déjà été dit. Les auteurs sortent de leur manche une sorte de super-pouvoir, et en même temps, nous les sentons pressés (par leur éditeur ?) de finir, en créant un tableau de tournoi extrêmement confus (nous ne serons jamais combien de duels les personnages ont remporté) et en multipliant les affrontements extrêmement courts. Une fin à la Shônen Jump. Dommage.

Kase-san... T5 : Suite et fin, en attendant que Taifu décide éventuellement de publier la seconde série, dans laquelle nous retrouvons nos héroïnes à l'université.
Là encore, je pense m'être suffisamment étendu dessus, mais je voulais marquer le coup pour le dernier tome.
Ce fût une série charmante jusqu'au bout, des petits instants de vie trognons comme tout avec deux lycéennes un peu gauche, que tout semble opposer hormis leur maladresse l'une envers l'autre. Elles s'adorent, et leur chaleur est communicative, avec ce qu'il faut d'humour et de tendresse. Une sorte de petit bonbon, cela ne va pas bien loin, mais ça fait du bien.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Manuka
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 11/07/20 12:08    Sujet du message: Répondre en citant

En même temps, Food Wars, prononcé à la française, ça donne « Foutoir »... tu étais prévenu !
Pardon, ça faisiat 6 ans que j'avais envie de la faire celle-là...

_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 14/07/20 05:33    Sujet du message: Répondre en citant

Sous la lune de Taisho : un one-shot publié par Akata et qui narre une histoire d'amour se déroulant durant l'àre Taisho (1912-1926 ; je regrette d'ailleurs l'absence d'une note précisant ces dates, même si certains éléments permettent de situer approximativement les événements dans le premier tiers du vingtième siècle). Tamako est l'héritière d'une riche famille japonaise et doit donc se plier, malgré son jeune âge, à un mariage arrangé ; mais cette pression la rend malade et, lorsqu'elle va voir un médecin qui lui parle avec respect et se soucie de ce qu'elle veut, elle en tombe amoureuse. La suite ne sera évidemment pas facile, compte tenu de la société de l'époque et de la perversité du mari choisi par la famille. Mais on apprécie les hésitations et finalement la résolution de ce couple, avec une fin douce-amère et qui laisse pas mal de place à l'imagination du lecteur.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 17/07/20 16:50    Sujet du message: Répondre en citant

Manuka a écrit:
En même temps, Food Wars, prononcé à la française, ça donne « Foutoir »... tu étais prévenu !
Pardon, ça faisiat 6 ans que j'avais envie de la faire celle-là...

Je comprends, et par solidarité, j'ai ri Mort de rire
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samizo kouhei
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Juil 2004

Message Posté le : 18/07/20 11:23    Sujet du message: Répondre en citant

Je relis Shaman King à l’occasion de la sortie de la Star Edition chez Kana. Déjà à l’époque ça n’avait ni la fantaisie d’un One Piece ou la maîtrise d’un Hunter X Hunter mais ça reste plaisant. Par contre il y a quelques pages bonus plus récentes et je dois dire que le dessin a énormément évolué et pas dans le bon sens : on passe d’un dessin rond et cartoony à un style ultra épuré et anguleux. J’ai feuilleté un volume de Flowers (la suite) et j’ai trouvé particulièrement moche
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 24/08/20 19:30    Sujet du message: Répondre en citant

Golden Sheep T1 : Tsugu revient dans la ville de son enfance, après avoir passé plusieurs années à Osaka avec sa famille. Désormais lycéenne, elle s'attend à retrouver son groupe d'amis, tels que dans ses souvenirs. Mais ils avancent désormais sur des chemins différents.

Je ne saurais pas trop dire pourquoi j'ai testé ce manga, d'autant qu'il s'agit d'un éditeur (Delcourt) dont je ne suis plus vraiment l'actualité. La couverture du premier tome m'a interpelé, ainsi que sa courte durée (trois volumes).

La lecture n'est pas forcément aisée sur ce premier tome. Dès l'entame, l'autrice nous indique que les choses pourraient très mal se passer pour les personnages. De fait, il s'agit d'un titre pouvant évoluer à la fois vers le pire ou vers le meilleur, selon les désirs de la mangaka. Nous ne sommes pas dans une série où les protagonistes ont des problèmes simplement superficiels, faciles à résoudre.

Néanmoins, tout cela évolue grandement au fil des pages, au fur et à mesure que l'héroïne comprend que quelque chose cloche dans le quotidien apparemment intact de ses amis. A charge pour elle de résoudre les problèmes ? En tout cas, l'histoire part dans une direction inattendue, et qui n'est pas pour me déplaire.

Ce fût une excellente entame. Tsugu a l'air d'une héroïne un peu tête en l'air et de bonne humeur en apparence, mais cela n'empêche pas son quotidien d'être souvent douloureux, surtout quand elle est confrontée à ses anciens amis. J'ai très envie de connaitre la suite.


_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 12/09/20 01:01    Sujet du message: Répondre en citant

Food Wars Tome 36 (fin) : étonnamment ce dernier tome me réconcilie avec le dernier arc
D'une part nous avons une explication via un flashback sur la non participation de Jin à ce concours, même si ça aurait pu être développé
Ensuite pour le concours lui-même, comme je l'avais dit évidemment Soma gagne contre Saïba, ce qui est logique (honnêtement ce n'est même pas du spoil), déjà à la base ils se rencontrent en demi-finale, et puis la personne que cherche vraiment à battre Soma depuis le début de la série c'est Erina et personne d'autre, du coup cela fait ressortir le côté creux de cet ennemi, qui en volant les techniques des autres cache le fait qu'il est vide, chose que nous lecteurs avions tellement bien ressenti que ça nous décevait

Exit donc le faux ennemi, et fin de la série sur le véritable ennemi, le palais divin, je ne dirais pas là comment ça se finit, mais ça reste je trouve vraiment bien fait et au final donc un bon arc. ça reste toujours hyper dynamique sur l'écriture, on ne perd pas de temps pour passer d'une scène à l'autre, et il y a beau avoir de nombreux flashback, je n'ai pas trouvé que cela alourdissait le récit

On n'échappe pas à quelques grosses ficelles scénaristiques, en particulier sur les origines de Saiba, mais même ce point reste bien traité, entre autre j'ai aussi beaucoup aimé le traitement du père d'Erina, et le plan sur le long terme en forme de pari de son grand père. J'ai trouvé d'ailleurs que cette fin faisait écho à une scène où le grand père Nakiri demande à Soma de sauver sa fille, à ce moment la logique voudrait qu'il parlait de la sauver de son beau-fils... pour ma part j'ai plutôt toujours trouvé qu'il parlait de la sauver de son palais divin

Si le tome est gros ce n'est pas parce que la fin traîne en longueur, au contraire comme je le dis plus haut, mais la moitié du tome contient 3 chapitres supplémentaires dont un d'épilogue qui sert à revoir tout le monde quelques années plus tard. Petite mention d'ailleurs à la couverture double, très belle rassemblant tout le monde. Si la tranche avait été faite de façon à ne pas couper le dessin ça aurait vraiment été parfait

Bref une série qui est de mon point de vue une belle réussite même si le dernier arc présente des longueurs avant finalement de me convaincre
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 12/09/20 18:05    Sujet du message: Répondre en citant

Une fin satisfaisante en effet pour Food Wars, mais dans un manga qui était déjà trop long. D'un côté, il fallait boucler la relation Sôma/Erina, mais de l'autre, tout cela fût bien brouillon.

Une autre série semble devoir subir le même sort : Black Clover. Jusqu'à récemment, elle s'en sortait très bien, s'avérant souvent addictive, avec de bons personnages et ce qu'il faut d'humour. Mais depuis la fin de l'arc des elfes, rien ne va plus. Certes, il reste des éléments - pour certains mis en place dès le début - à traiter, donc difficile de reprocher au manga d'être entré dans son arc de trop. Mais cela passe par l'introduction de nouveaux antagonistes, et par un auteur reprenant quelques-uns des pires clichés du shônen pour nous montrer à quel point ils sont puissants. Et c'est un massacre, au propre comme au figuré.
Si le mangaka persiste dans cette voie, ce sera sans moi.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 20/09/20 22:14    Sujet du message: Répondre en citant

Cigarette & Cherry 1 & 2 : Troisième série de la collection Life de Kana, je n'en attendais pas grand chose après un Just Not Married gentillet et un First Job New Life qui m'est tombé des mains. Eh bien contre toute attente, c'est celui qui m'a le plus accroché. Bon, le héros est un peu neuneu (quelle idée de vouloir pécho la SEULE meuf inaccessible de la fac ! - en plus, il ressemble à Naruto, c'est abusé ! #cohérenceéditoriale), mais l'humour fonctionne bien. A titre de comparaison, les gags sont réguliers et ne se reposent pas uniquement sur le concept de l’œuvre, comme c'est le cas dans La Voie du tablier. Par ailleurs, la série s'est achevée ce mois-ci en ligne et devrait donc faire 10 tomes. Et comme le chapitre est dispo gratos en JP, j'ai été me spoiler. Sans être exceptionnelle, la fin est logique et bien vue. Donc ça devrait être une petite série sympa d'un jeune auteur prometteur. Reste un mystère à éclaircir : le Cherry du titre^^;

Le pitch : Un puceau désabusé décide de commencer sa nouvelle vie au campus en se mettant en couple. Il se fie alors à un bouquin de conseils de drague pour essayer de séduire. Mais au lieu de chercher une fille qui lui correspond, il vise immédiatement la plus froide et la plus inaccessible (qui, en plus, lui met des bâtons dans les roues). Et évidemment, plus elle l'ignore, plus il s'accroche, tel une moule à son rocher...
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 26/09/20 05:31    Sujet du message: Répondre en citant

Sentaï school 8 : comme dirait Arthur, c'est systématiquement débile mais toujours inattendu. Cette fois-ci, on a donc un tome spécial vacances d'été, avec les élèves de la sentaï schhol qui souhaitent passer du bon temps avant le début de leur 4ème année.

On suit donc toute la petite bande découvrir les joies (studieuses) de la plage, un parc d'attraction dédié à Tofu Leformidable (pas le meilleur personnage du titre mais j'aime bien la stupidité du concept du parc et les réactions des autres personnages), une croisière amusante mêlée à du cluedo, un fort Boyard foireux organisé par l'équipe des "surgelés"... Le tout toujours parsemé de multiples gags et références - même si, pour le coup, j'en ai repéré moins que d'habitude alors que le listing en fin de volume indique qu'il y en a toujours autant.

Stratéquerre reste toujours aussi drôle avec ses plans pour faire des méchancetés pas vraiment méchantes et j'ai adoré son déguisement en Satanas qu'on voit notamment sur le quatrième de couverture. Et le couple Toa-Vipère est très mignon. Encore un excellent volume, donc.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 26/09/20 07:31    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril >> Je n'ai pas réussi à trouver le tome hier, j'espère avoir plus de chance aujourd'hui.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 26/09/20 09:11    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne savais pas que ça sortait. Je l'ai vu chez Gibert.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... , 135, 136, 137  Suivante
Page 136 sur 137

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation