Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[BLACK ROSE ALICE]
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 19/08/20 16:49    Sujet du message: Heartbroken Chocolatier 1-9 Répondre en citant

Je me suis souvenu de ce que j'ai dit à shun: j'ai fini par tenter Heartbroken Chocolatier en bibliothèque en empruntant le volume 1. Ce fut une excellente surprise et c'était il y a bien des années (sûrement le début des années 2010 car je n'ai plus eu droit à la bibliothèque après 2013). J'ai gardé ce titre dans un coin de ma tête, sans avoir pu lire la suite. Entre temps, certains volumes sont devenus plus difficiles à trouver et je pensais retrouver le titre en retrouvant mes droits de biblio. Finalement, je suis tombée l'été dernier sur un lot complet (9 volumes) pour 35€ chez Aaapoum (une bonne affaire). Cela fait 3 mois que je lis la série au rythme de 3 volumes par mois environ, et que je viens donc de la terminer ces derniers jours.

Je dois dire que la série est une réussite. Elle parle surtout de sentiments d'amour dans une situation où tous les personnages sont adultes. On évite pas les fantasmes de Mizushiro: la chocolaterie (luxueuse), une mannequin, le "prince du Japon", un otaku français très très beau (et riche), un amour à sens unique (le point de départ de l'histoire). Mais derrière cette façade se révèle un titre vraiment adulte et mature, avec de nombreuses réflexions sur l'amour, sur la vie d'adulte, sur aussi l'avancement et la progression dans le travail. C'est intelligent, c'est adulte, il y a du suspense amoureux et les personnages sont sondés en profondeur. L'humour est très présent (les délires de Ricdor Mort de rire ).

Les visions différentes sur l'amour s'affrontent, de même que les visions sur la manière de parvenir à ses fins, notamment entre Kaoruko et Saeko. Au départ, on a Saeko: la fée, l'objet de tous les fantasmes de Sohta. On sait peu de choses d'elle, mais petit à petit, à partir du volume 3 et ensuite au volume 7, on en apprend beaucoup plus sur ce personnage. Son côté superficiel (hihi! j'aime le shopping) s'effrite et on apprend enfin à la connaître. C'est vraiment le personnage qu'on découvre lentement. Kaoruko est un autre type de personnage féminin adulte qui, sous des abords stricts, manque peut-être un peu de confiance en elle et a le sentiment de stagner, de voir son monde se fermer petit à petit. C'est le personnage qui m'a le plus parlé et la voir réfléchir et peut-être se décoincer de tout ça fait plaisir. C'est un personnage qui a moins bien intégré certains codes de notre société en opposition totale avec Saeko. Saeko est aussi un personnage plus courageux qu'on ne le croit.

Citation:
Spoiler:D'ailleurs, après s'être confrontées dans le volume 8 lorsque Kaoruko, n'en pouvant plus, jalouse et de mauvaise humeur, dit ses quatre vérités à Saeko, on les voit se rapprocher et même devenir amies: elles sortent ensemble boire un verre à la fin de la série. Un rapprochement tout à fait inattendu!


Sohta est aussi un personnage qui devient petit à petit adulte et sa vision de l'amour change au biais des rencontres. Les choses sont parfois là, mais aveuglé par son fantasme, il ne comprend même pas ce qu'il se passe.

La fin est un peu précipitée par un événement.
Citation:
Spoiler:J'ai trouvé ça excessif: la rivale de Matsuri en amour lui en a voulu, elle se fâche et lui plante un cutter qui lui laisse une cicatrice. Heureusement, Olivier est prêt à l'épouser (sigh) et happy end mariage! Je trouve ce délire du "bon tu auras une cicatrice toute ta vie alors marions-nous" très conservatrice... Tout le monde est heureux! (bon je suis contente pour Sohta et Elena).

Du côté de Saeko, après avoir fui, elle fait face à son problème. Elle décide de garder son enfant et de retourner avec son mari. Mais celui-ci changera-t-il vraiment comme il le promet? Pour moi, c'est une fin en demi-teinte... J'ai beaucoup de mal avec le mari de Saeko.



Les apparences sont trompeuses dans cette série, jusqu'au titre qui m'aura vraiment fait fuir: heartbroken + chocolatier, c'était juste rédhibitoire pour moi.

Le moment qui m'a tuée c'est quand Olivier est heureux et qu'on voit les paroles de La Marseillaise au milieu du volume Mort de rire ("tiens, ça me dit quelque chose tout ça ^^;" ).
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation