Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Revue de presse (4)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 35, 36, 37
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 19/07/20 17:09    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne vois pas trop pourquoi ce hashtag #WeLoveManga sort soudain et fait repartir l'éternel débat sur les scans alors que l'année 2019 a été une année historiquement forte pour les éditeurs mangas en France. On bat les records de ventes et on va quand même pleurer sur le piratage des mangas ?
Bon, en lisant l'article, on voit bien que tout cela a été lancé sur les réseaux sociaux par l'équipe aux commandes de mangas.io, une nouvelle plateforme de lecture en ligne par abonnement. Ils ne doivent pas avoir assez d'abonnés, donc on peut dire que c'est une jolie campagne de pub déguisée...
Sérieusement, le public manga est là plus que jamais, et il continue à acheter le support physique en priorité. En plus, je pense que le scantrad n'est pas le souci du moment, avec le covid-19 cette année qui vient bousculer ces belles perspectives.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 19/07/20 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
des précaires achetant autant que possible

Acheter toujours plus a ses limites. Il arrive un moment fatal où tu n'as plus le temps de lire ce que tu achètes, ou encore relire. A quoi bon acheter et posséder si c'est juste par collectionnite ? A la limite, j'aime bien l'exemple de XaV sur Twitter qui rentabilise MHA...
Citation:
des personnes s'en servant pour tester avant de commencer un titre

Ouais, enfin... Quand Kana a commencé Détective Conan, même si tu t'étais aidé des scans, t'aurais probablement jamais misé sur une série de 100 tomes Mort de rire Mort de rire (après, t'as les prêts entre potes, les clubs de lecture, les avis internet, la presse, les bibliothèques, les extraits gratuits des éditeurs, la confiance envers un auteur, le feeling, le conseil du libraire, l'aura au Japon, la popularité de l'animé, l'éditeur qui publie le titre...) Je sais pas. Pour moi, y a une dizaine de méthodes possibles pour affiner ses choix sans recourir aux scans.
Citation:
des impatients ne supportant pas de tomber sur un cliffhanger en fin de volume ou d'attendre deux mois avant le prochain

Quand je pense à la grande grève du doublage de 1995 qui nous a privé des semaines durant de notre dose d'animés inédits....
Citation:
des passionnés de niches ultra-spécifiques ne se retrouvant pas dans le marché FR

Y en reste plus beaucoup quand même, de ces super niches... On a presque tout eu... Le vélo, le Vatican, les chiens, les chats, les oiseaux, le judo, la boxe... On a pas eu les plombiers. Mais je crois que Bamboo l'a fait en BD ? Ah bah si, Mario chez Soleil ! L’acupuncture ! ça on n'a pas eu ! Je le sais, parce que j'ai le Tome 1 d'un manga sur le sujet. Donc ça existe en VO, mais pas en VF ! (et probablement pas en scans ! ) Un manga sur le McDo, aussi ! Mort de rire

Pour la suite : Greg a toujours été anti-scantrad, il ne s'en est jamais caché. [Greg, qui n'a jamais osé sortir le manga de Hiromu Arakawa sur les Trois Royaumes, et aucun concurrent n'a pris la peine de lui piquer Mort de rire ]

Citation:
Ce n'est pas en en faisant des antagonistes qu'ils changeront de comportement.

Les mp3 de Napster, c'était quand ? 1998 ? Depuis 22 ans, les gens savent qu'il y a des pratiques de consommations, via le numérique, qui ne sont pas ou peu rémunératrices pour les producteurs de contenus, et potentiellement préjudiciables. Le principe de précaution (considérer que c'est préjudiciable) devrait naturellement l'emporter. Et d'un point de vue moral ou éthique, le simple fait de réaliser une action susceptible de pénaliser autrui devrait inciter à une remise en question. Ce qui n'est pas le cas. Ce qui signifie que nous vivons à une époque où le but des gens n'est pas d'être moralement bons / irréprochables. (Pire : où consommer est plus important que le contenu ou la méthode) Au-delà de la notion de jugement, ça va quand même bien à l'encontre des principes et des valeurs défendues dans les mangas. A se demander ce que les gens en comprennent et en retiennent vraiment... ^^;;;
Citation:
A une époque, Delcourt publiait beaucoup de shôjo de plus de dix tomes

C'est toujours le cas, la plupart des séries lancées par SHK étant toujours en cours. Sans parler des shôjo de la concurrence (Kana, Pika, Casterman...). Des titres dont on n'entend pas beaucoup parler (presse, blogs, RS, YT...). Où sont les soutiens pour les longues prises de risques ?

Melvin : globalement d'accord avec toi. A deux nuances près :
2019 est-il la norme ou un accident ? (et c'est pas cette année qu'on aura la réponse)
Le lectorat d'aujourd'hui est-il dans la continuité de celui d'hier ou une nouvelle génération ? (pour préciser mon idée : les nouveaux lecteurs d'aujourd'hui passent-ils ou sont-ils passés par la case scans ? Ou bien les scans attirent surtout les 25-35 ans ?)
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 19/07/20 17:47    Sujet du message: Répondre en citant

Tout comme XaV, je trouve l'article intéressant parce que le point de vue des éditeurs et libraires est globalement nuancé, mais je trouve dommage que les chiffres soient utilisés de façon partiales (après c'est un article du Figaro, ils vont pas défendre des personnes qui consomment gratuitement, faut pas abuser)

Pour lire du scantrad de façon très occasionnel (One Piece, HxH quand de nouveaux chapitres arrivent, et éventuellement quand on me parle d'une nouveauté qui déchire comme ça a pu être le cas avec One Punch Man ou The Promised Neverland) mais à côté acheter beaucoup de mangas, je ne vois pas le scantrad comme un ennemi des éditeurs
Il y aurait effectivement beaucoup à dire sur l'impatience caractéristique de notre époque (je reconnais que c'est pour ça que je lis one piece en scan, à un moment phare de la lecture j'ai eu envie d'avoir la suite, pour HxH c'est surtout le délai avant de les trouver en physique qui me fait les lire en scan)
Je connais en revanche des personnes qui ne lisent qu'en scan, via ces agrégateurs très décriés, alors que ces mêmes personnes auraient largement les moyens de s'acheter les tomes (d'ailleurs une de ces personnes a fini par s'acheter une série... sur la quinzaine qu'elle lit en scan)
Cela reste des exemples isolés, impossible de généraliser là-dessus, mais je crois surtout que si on veut oublier le scantrad et qu'il devienne quantité néglibeable, il faut un équivalent légal, c'est comme cela que ça s'est fait pour le piratage de musique ou pour le fansub ou pour les séries (enfin je crois que ça reste un peu moins négligeable pour les séries)

Je dirais juste une chose, avant de remplir ma bibliothèque de milliers de mangas, je n'en achetais pas et je lisais des séries entières à la Fnac (ils avaient même fini par mettre des fauteuils pour qu'on soit plus à l'aise), est ce que cela faisait de moi un dangereux pirate ? Si à l'époque le vigile m'avait foutu dehors à coup de pied je n'en achèterais probablement pas maintenant, pour moi la majorité des lecteurs de scantrad sont ainsi : volonté de découvrir, sans payer parce que pas forcément les moyens (ou la place dans la chambre) mais derrière, un bon fond qui ne demande qu'à encourager le secteur s'il y trouve des choses qui lui plaisent et si la qualité est au rendez-vous
_________________
Collection MS


Dernière édition : Tuc le 19/07/20 22:20; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 19/07/20 18:15    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc a écrit:
via ces agrégateurs très décriés,

Le problème, c'est qu'il n'y a pas que ça. Il y a aussi les chapitres qui sont zippés et transférés par d'autres voies (la mode en ce moment, ce sont les espaces Google Drive - j'ai aussi entendu parler des messageries privées des JV en réseaux, mais j'ignore si c'est vrai), y compris en se prêtant des clés USB (là, vas-y pour contrôler les contaminations croisées). Sans compter aussi les volumes VF scannés et diffusés comme des scans... (A l'inverse, il y a certainement des gens qui ont téléchargé des scans qu'ils n'ont jamais lus...)
Citation:
je crois surtout que si on veut oublier le scantrad et qu'il devienne quantité néglibeable, il faut un équivalent légal

Moi, je crois surtout que si les teams de scans avaient été vraiment honnêtes et passionnées, elles auraient travaillé main dans la main avec les auteurs japonais. Y avait plein de choses à faire, à commencer par un partenariat avec le site lancé par Ken Akamatsu en 2009. Avec le net, c'est hyper easy de rentrer en contact avec les auteurs, encore plus quand ils n'ont pas d'actualité, et il aurait été possible de construire des plateformes de découvertes promotionnelles, gagnant-gagnant, avec des systèmes de rémunération comme Tipee favorables aux auteurs. Et là, le scantrad aurait eu du sens.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Natth
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 19/07/20 20:16    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
D'ailleurs, ça me fait penser... Ce serait bien que quelqu'un se lance dans une étude approfondie sur le marché français du yaoi. Potentiel, titres rentables, évolution des ventes...

Ce serait certainement intéressant, peut-être aurait-on des surprises sur certains titres. Je pense à Given par exemple, qui a l'air d'avoir fortement gagné en popularité grâce à son anime. J'ai vu pas mal de commentaires de spectateurs et spectatrices néophytes en matière de BL et qui ont pourtant adoré cet anime. Cela n'a rien d'étonnant vu qu'il est accessible à tous et parle autant voire plus de musique que de romance.

sushikouli a écrit:
Alors que tout le monde croyait que c'était un marché de niche qui ne tiendrait pas, les deux éditeurs du créneau ne baissent pas la voilure et ça fait dix ans que ça dure.

C'est une conclusion qui me laisse à chaque fois perplexe tant elle est éloignée de ce que je constate. Déjà, les personnes que je connais qui lisaient du BL il y a 10 ans en lisent toujours aujourd'hui. Tout le monde ne reste évidemment pas passionné 10 ou 15 ans, mais c'est aussi le cas des autres mangas. Il y a d'ailleurs beaucoup de jeunes filles et de femmes qui s'y intéressent, sans parler du public masculin qui a l'air d'augmenter. Ou peut-être s'assument-ils mieux ? Je poste le lien vers un sondage du forum BL IDP sur l'âge des gens participant au forum, cela peut donner une idée :
https://www.boys-loves.fr/forum_bl/Quel-age-avezvous-post-74-0.html

Pour expliquer ce préjugé, j'hésite entre la pointe de mépris sexiste, peut-être pas toujours consciente, et la totale incompréhension du phénomène. Toujours est-il que ce lectorat me paraît très fidèle, y compris avec des mangakas qu'on n'a jamais vues ou qu'on ne voit plus ici. Je pense cependant qu'il reste réduit, ce qui est plus difficile à gérer pour une maison d'édition.

sushikouli a écrit:
Surtout que, pour le coup, les lectrices de départ étaient justement dépendantes du scantrad. Sont-elles satisfaites de l'offre ? Continuent-elles à lire des scans ?

D'un point de vue personnel, j'en lis très peu. Il y a quelques mangakas dont je regrette toujours l'absence, mais cela peut se compenser par les sorties en anglais ou les mangas VO. J'ai tendance à en acheter plus car je passe par la voie numérique (sans frais d'envoi de 10€ par livre), mais cela non plus n'est pas légal pour la VO. Il faudrait que j'aille au Japon acheter la version dématérialisée pour pouvoir la lire en France ensuite. Là, je serais dans une parfaite légalité (et avec un gros trou dans le budget, sans parler de l'empreinte carbone...).

Cependant, lorsque je vois une annonce de licence BL, il y a très souvent une ou plusieurs personnes qui se réjouissent de voir sortir en France un titre qu'elles adorent. Dans la mesure où ce sont des mangas qui ont au plus quelques années, je pense que la lecture de scans doit encore être répandue. Cependant, ce public a visiblement envie d'avoir ce manga entre les mains, sinon il ne se réjouirait pas autant. Pour le BL, je trouve que les webcomics coréens rencontrent aussi de plus en plus de succès. Dans ce domaine, j'entends surtout parler de plateformes payantes en anglais. En français je connais Delitoon, j'y lis quelques titres, mais je vois plus souvent passer le nom de Lezhin ou Coolmic. Parfois, j'ai l'impression que les gens lisent plus en anglais qu'en français des webcomics présents dans les deux langues, peut-être parce que l'anglais est accessible en premier.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 19/07/20 20:24    Sujet du message: Répondre en citant

L'idée que c'est un marché de niche vient peut-être de ses débuts, quand il y avait (et encore...) un ou deux titres par an de disponibles et qui ne rencontraient pas un grand succès.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 19/07/20 20:49    Sujet du message: Répondre en citant

MErci pour cette intéressante intervention !
Natth a écrit:
C'est une conclusion qui me laisse à chaque fois perplexe tant elle est éloignée de ce que je constate.

Bah... C'est un genre très codifié, qui a ses limites comme le porno, les romances arlequins, les histoires de samouraïs, de vampires, de zombies, de chats, de robots, les isekaïs, la cuisine... A un moment donné, on a fait le tour. Tant mieux pour les éditeurs si les lecteurices ne se lassent pas. Parce qu'avec le nombre de sorties mensuelles depuis 10 ans, ça doit faire un sacré paquet de références quand même...
(Et puis, être pionnier, c'est prendre des risques... et c'est dur de se convaincre d'aller dans une direction quand les signaux ne sont pas clairement verts partout...)
Citation:
Je poste le lien vers un sondage du forum BL IDP sur l'âge des gens participant au forum, cela peut donner une idée :
https://www.boys-loves.fr/forum_bl/Quel-age-avezvous-post-74-0.html

Merci ! Je me permet juste de souligner qu'il ne concerne "que" 200 personnes (mais c'est déjà très bien !), mais surtout qu'il date de 2014 (du coup, les tranches d'âge changent de paliers...).
Citation:
Je pense cependant qu'il reste réduit, ce qui est plus difficile à gérer pour une maison d'édition.

Peut-être que les lecteurs ne sont pas si réduits que ça ? Ou que les éditeurs ont su créer un modèle économique stable ? Je pense sincèrement qu'une enquête maintenant serait intéressante.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Natth
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 19/07/20 23:06    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril a écrit:
L'idée que c'est un marché de niche vient peut-être de ses débuts, quand il y avait (et encore...) un ou deux titres par an de disponibles et qui ne rencontraient pas un grand succès.

Je suis d'accord avec le fait que ce soit un marché de niche vu que le lectorat reste limité. C'est plutôt l'idée qu'il s'agisse d'une mode et que le public ne puisse donc pas être fidélisé que je ne trouve pas sérieuse. D'ailleurs, les faits ont tendance à prouver l'inverse.

Effectivement, le sondage n'indique que l'âge au moment où la personne a répondu à la question. La répartition a donc un côté un peu artificiel, mais c'est le seul que j'ai trouvé pour l'instant. J'avais eu l'occasion de répondre à un questionnaire d'une personne étudiant le BL dans le cadre universitaire, mais je ne suis pas sûre que son étude soit terminée ou qu'elle aborde dans le détail l'édition de mangas.

En matière de BL, les codes qui reviennent presque systématiquement sont le développement d'une ou plusieurs romances entre hommes, la beauté physique très présente (même s'il y a des héros moches, cf His favorite), le fait que l'histoire se termine bien et que la position dans le lit ne change pas. Après, les variances restent larges. Les récits peuvent parler d'enquêtes policières, de yakuzas, d'aventures historiques, de fantastique, de fantasy, d'horreur, d'heroïc fantasy (deux thèmes récents en France), de lycéens (y compris sur les questions de harcèlement), du handicap, d'homoparentalité, de salarymen, de SF (pas arrivé en France je crois), de restaurant, de saké, de jardinage, d'oeuvres d'art... Je trouve que cette variété manque dans le yuri. En fait, je trouve qu'elle manque même dans le shôjo publié en France actuellement.

Maintenant, si on n'aime pas la romance, ça va forcément coincer à un moment ou un autre. Il y a aussi un tri à faire pour les titres gérant mal la notion de consentement (je trouve qu'il y en a moins ces dernières années) ou si on n'aime que les titres softs (là il y en a plus). Les BL reflétant parfaitement la réalité ne sont sans doute pas assez nombreux, mais c'est aussi le cas pour les romances des autres catégories éditoriales. Pour le nombre, je dirais qu'on est à mi-chemin entre 600 et 650 si on compte en terme de séries/one-shots (non en volumes) et qu'on ne prend pas en compte les titres coréens.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 20/07/20 06:52    Sujet du message: Répondre en citant

Natth a écrit:
J'ai tendance à en acheter plus car je passe par la voie numérique (sans frais d'envoi de 10€ par livre), mais cela non plus n'est pas légal pour la VO. Il faudrait que j'aille au Japon acheter la version dématérialisée pour pouvoir la lire en France ensuite. Là, je serais dans une parfaite légalité (et avec un gros trou dans le budget, sans parler de l'empreinte carbone...).

Je ne comprends pas pourquoi tu dis qu'acheter des manga en numérique en VO est illégal. Regarder Netflix Japon via un VPN est discutable et tombe probablement dans une sorte de zone grise où prime plus les considérations morales que juridiques, mais pour l'achat d'un manga en dématérialisé, je ne vois pas où est le problème.
J'achète personnellement des manga sur ebooksjapan, et je ne me souviens pas avoir vu de notice comme quoi les ouvrages proposés ne devaient être lus que sur le sol nippon. Bref, j'ai l'impression que pour le coup, tu te fais plus royaliste que le roi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Natth
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Mai 2008

Message Posté le : 20/07/20 11:40    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai supposé qu'il y avait un souci avec la légalité car j'ai dû créer une adresse fictive au Japon sur mon compte Amazon Jp pour y acheter des mangas numériques. Pendant plusieurs mois, ce contournement n'a d'ailleurs pas suffi car le site bloquait les achats en m'envoyant un message d'erreur comme quoi je me trouvais en dehors du Japon et ne pouvait donc pas acheter leurs produits numériques. Mon compte était pourtant bien localisé au Japon. Cependant, il était possible de les acquérir en passant par un VPN.

J'ai fait un autre test ce matin et je peux à nouveau acheter sur Amazon Jp sans activer de VPN. Mais j'ai toujours besoin d'une adresse au Japon (secondaire, la principale est ma vraie adresse en France) pour acheter des livres numériques. Pour les lire, je crois que ce n'est pas une obligation. Comme tu dis, il peut s'agir d'une zone grise où Amazon prend plus de protections que ne le demande la loi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 20/07/20 11:54    Sujet du message: Répondre en citant

Natth a écrit:
J'ai supposé qu'il y avait un souci avec la légalité car j'ai dû créer une adresse fictive au Japon sur mon compte Amazon Jp pour y acheter des mangas numériques.

Je pense que c'est effectivement lié à Amazon (qui nécessite aussi une adresse japonaise pour le Marketplace) qu'une question de légalité. ebooksjapan n'a pas ce genre de restriction, à ma connaissance.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 30/07/20 22:59    Sujet du message: Répondre en citant

La France ne serait plus le second marché du manga après le Japon, dépassée par les USA et la Corée du Sud.

source : https://twitter.com/julienbouvard/status/1283890400365813762

Cela pose la question du mode de calcul : chiffre de ventes (sachant que les éditions américaines coutent plus cher pour une fabrication en apparence moins onéreuse) ou nombre de copies ? Néanmoins, cela n'est pas spécialement étonnant. Les éditeurs US annoncent de nouvelles licences à tour de bras, la population anglophone est plus importante de la francophone, et plus de personnes maitrisent l'Anglais comme deuxième langue que le Français. Je sais qu'il m'arrive de prendre des séries en import lorsqu'elles ne sont pas ou plus disponibles chez nous, voire quand le travail de l'éditeur français me pousse à faire jouer la concurrence.

Aucune raison de se plaindre de cette situation, car cela signifie pas que les ventes en France diminuent ; seulement que celle dans d'autres contrées augment. Certes, il était amusant de mentionner l'importance de la France dans le marché mondial du manga, mais que les Américains - bénéficiant aussi des marchés anglais, canadien et sans doute australien - nous passent devant, cela ne m'étonne guère.

Là où cela m'amuse, c'est qu'encore récemment, la position de la France était utilisée comme argument d'autorité par quelques maisons d'édition (une en particulier), contre les lecteurs et lectrices déplorant l'absence de certains titres pourtant disponibles dans d'autres pays. Car, comme nous avions le second marché mondial, nous avions nécessairement plus de choix qu'ailleurs (ce qui ne signifie pas pour autant que nous avions plus de diversité), et les lecteur·ices étranger·ères nous enviaient.
Cet argument a désormais du plomb dans l'aile, et c'est tant mieux, car il était un tantinet fallacieux.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 35, 36, 37
Page 37 sur 37

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation