Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Mister Ajikko - Daisuke Terasawa
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 25/02/20 18:22    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai pas encore fini ces nouveaux tomes, j'ai juste fini le tome 3 et le début du 4 pour aller à la fin du premier concours mais je me suis quand même fait une remarque en le lisant que je ne m'étais pas fait en lisant les deux premiers : ça a quand même mal vieilli

Bon c'est peut être le fait de lire Food Wars en parallèle, mais je trouve qu'au niveau dessin en particulier, les plats sont vraiment pas ragoutant et ressemblent souvent à une bouilli infâme, toujours la même d'ailleurs. Et autant les dessins on peut à la rigueur comprendre car les moyens ne sont pas les mêmes entre temps, mais ce que je comprends moins c'est le scénario, le tournoi du tome 3 est un bon exemple : allez on organise un grand tournoi, la portée est internationale... et on y met 4 candidats dont le héros, 2 antagonistes connus et un 4e histoire de faire du remplissage... même pas quelques persos lambda pour faire semblant et un minimum de pré-selection, c'est cheap, et c'est toujours un point qui m'étonne concernant certains oldies, comment ça se fait que les capacités scénaristiques aient à ce point évolué en quelques années alors que notre cerveau est fait pareil (ça ne s'applique pas tous les trucs anciens, ni à tous les trucs récents non plus d'ailleurs)

Côté recette je trouvais que ça allait un peu mieux jusqu'à la ... pizza aux spaghetti !!! Choqué Choqué WTF ?!?
Bon ok, ça m'est déjà arrivé une fois de manger une pizza aux spaghetti (dans un restaurant luxembourgeois dont j'ai totalement oublié le nom, j'ai du faire un accident vasculaire cérébral juste après je pense), et pour le délire ok, c'est drôle, on mange deux plats en un, mais c'est juste mettre de la pâte sur de la pâte, c'est genre faire un sandwich au pain, je doute pas que la recette existe, mais le Mars frit ça existe aussi c'est pas pour autant que c'est bon
En tout cas j'ai bien ri ^^
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 25/02/20 18:50    Sujet du message: Répondre en citant

Juste pour répondre à ta dernière partie :
La première fois que j'ai été en Italie et que j'ai pris un menu complet au restaurant, j'ai été choqué d'avoir des féculents en entrée ET en plat. La cuisine italienne, de base, est très riche. Une recherche rapide sur le net te montrera que les pizzas aux spaghettis existent bien, et j'ajouterai que l'idée est bien ancrée aussi dans la culture gastronomique japonaise où le Yakisoba pan reste un plat populaire (et c'est des pâtes dans du pain). ^^

Bref, moi, ça ne me choque pas. Sourire


(De toute façon, depuis que j'ai mangé une pizza surgelé cuite dans de l'huile de friteuse en Écosse, plus grand chose peut me surprendre ou m’écœurer... A part les animaux bizarres...)

Citation:
c'est toujours un point qui m'étonne concernant certains oldies, comment ça se fait que les capacités scénaristiques aient à ce point évolué en quelques années

Je dirais : l'augmentation de la concurrence et le besoin de se renouveler, de se dépasser et de se démarquer. Et puis le fait d'apprendre des erreurs de ses prédécesseurs, ça aide aussi.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 25/02/20 20:42    Sujet du message: Répondre en citant

Sur les mangas de nourriture, je pense qu'il y a aussi une hausse des connaissances et la volonté de toucher un public international, qui expliquent qu'on ait plus de variété dans les plats proposés. Dans Le petit chef, s'il y a un peu de cuisine étrangère, les principaux duels se font sur des plats japonais - et même les plats étrangers sont des plats traditionnels (omelette, pizza) qu'il faut préparer de façon originale.

Dans Food wars, il y a beaucoup plus de plats internationaux. Les personnages eux-mêmes voyagent fréquemment (c'est un des privilèges du conseil des 10) et ont donc davantage l'occasion de découvrir et de cuisiner des plats et des ingrédients originaux. Il y a donc plus de variété dans les plats proposés.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 25/02/20 21:20    Sujet du message: Répondre en citant

Pas convaincu. Il s'est quand même passé 30 ans entre Ajikko et Food Wars. Tout a changé dans la société au cours de cette période, ne serait-ce qu'avec l'avènement d'internet.

Ce qui est amusant, c'est que vous bloquez sur des points assez secondaires, mais que le héros ait 14 ans, qu'il soit compétent comme un adulte de 35, qu'il sèche l'école pour aider sa mère, et qu'il sacrifie son enfance sur l'autel de la réussite, tout ça, vous l'acceptez sans sourciller ^^'

Je rappelle que Mister Ajikko n'était que le troisième shônen culinaire de l'histoire. Et l'auteur n'y connaissait absolument rien en cuisine quand il a commencé. Les principaux intérêts du manga sont patrimoniaux et nostalgiques. Évidemment qu'il y a mieux aujourd'hui, et heureusement. (Maintenant, je ne recommanderais pas forcément plus Food Wars qu'Ajikko... Mais pour d'autres raisons...)

Citation:
et même les plats étrangers sont des plats traditionnels (omelette, pizza) qu'il faut préparer de façon originale.

Sur une des jaquettes de Silver Spoon, Arakawa explique qu'elle met elle-même des plats basiques dans sa série pour que chacun puisse s'immerger plus facilement et imaginer le goût et l'odeur de ce qu'il voit. Et de ce que m'a dit Terasawa lorsque je l'ai interviewé, ses objectifs étaient relativement identiques.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 26/02/20 14:55    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pas tant sur les connaissances que je bloque, c'est clair qu'il est maintenant plus facile d'avoir des informations et donc d'avoir accès à plus de variété en terme de plat, et Internet aide surement dedans je suis d'accord
Non c'est vraiment sur le scénario, outre le caractère redondant des duels que Cyril a déjà souligné, juste 4 personnages pour un tournoi on comprend pas d'où ça sort, c'est comme d'introduire le chef français qui vient défier Ajikko comme ça, juste parce qu'il a entendu parler de lui par Shimonaka (il est possible que je me trompe sur l'orthographe des noms), sans aucune autre raison
Après tant mieux qu'il y ait eu des progrès depuis ceci dit, j'ai aussi un peu l'impression en regardant les noms d'auteur qu'il y a un peu plus souvent une séparation entre scénariste et dessinateur, cela aide aussi surement

Je ne mets évidemment pas de côté l'incohérence majeure de ce manga mais en même temps c'est le titre (français) : le petit chef. Je sais pas si ça a été une mode à un moment mais en fait c'est compréhensible, le but est de montrer un jeune qui bat des adultes afin que le lectorat s'identifie plus facilement, ça rend aussi sa performance plus impressionnante et renforce le côté shônen, je suis entièrement d'accord que c'est illogique, mais pas moins que Pokemon ^^
En comparaison Food Wars même si c'est aussi WTF par moment garde quand même cette logique d'adolescent moins fort que les adultes (enfin moins fort que les plus forts des adultes), les adolescents bataillant entre eux

Pour terminer sur la pizza aux spaghetti, que ça existe j'en suis conscient (oui j'ai regardé aussi sur Internet) mais ça reste une incohérence culinaire majeure Mort de rire

Bon sinon malgré ces défauts je le lis quand même avec un plaisir gentiment teinté de nostalgie ^^ j'en suis à l'arc des sushis et j'attends de voir comment notre petit chef va battre en quelques jours un maître sushi qui a mis 20 ans à mettre au point sa technique... Roulement des yeux
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Manuka
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 10/04/20 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, ce n'est pas de la pizza aux spaghettis, mais Durendal vous explique comment faire le gâteau aux tagliatelles.
Et honnêtement, ça fait plutôt envie Clin d'oeil
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 20/10/20 04:52    Sujet du message: Répondre en citant

Tomes 5 à 10 : il y a une grosse lacune d'un point de vue narratif dans cette deuxième partie de la série. Dans la première partie, sans être trop développé, le thème de la lutte contre le seigneur du goût avait été introduit, avec quelques affrontements dont le dernier à la fin du cinquième volume. On pouvait donc s'attendre à ce que cela prenne un peu plus d'ampleur dans la deuxième moitié de la série. Et en fait... on n'en parle plus. Mais plus du tout : non seulement il n'y a plus de duels culinaires mais, en 5 tomes, ce sujet n'est plus évoqué du tout et disparaît complètement. De mémoire, cela prenait au contraire une importance plus grande dans le dessin animé, dans les derniers épisodes diffusés en France. J'ai du mal à comprendre sa disparition sans explications.

Ce problème mis à part, cette seconde moitié de série reste bonne et, s'il n'existait pas, pourrait même être considérée comme supérieure à la première partie. On a en effet toujours des duels contre des adversaires plus ou moins antipathiques ainsi qu'une nouvelle édition du tournoi de jeunes cuisiniers. Mais les arcs sont en général plus courts, donc plus dynamiques. Même le duel final ne dure que 2 chapitres, mais cela permet de privilégier le sens à lui donner plutôt qu'à créer de la tension.

Mais surtout, on a régulièrement autre chose que des duels : Mister Ajikko étant de plus en plus connu, il est souvent sollicité pour d'autres problèmes : par exemple, aider un enfant malade, une femme qui vient d'accoucher ou un sportif à consommer des aliments qu'ils n'aiment pas mais qui sont indispensables pour leur santé . Ca contribue à le rendre sympathique, moins dans sa bulle à livrer toujours des duels culinaires.

D'autres aspects vont dans ce sens et humanisent le personnage. On lui découvre ainsi une autre passion, typique des enfants de son âge
et qui a le don d'agacer sa mère : la gameboy, qui lui fait passer des nuits blanches. On le voit aussi plus régulièrement à l'école, passant du temps avec des enfants de son âge et les aidant par sa cuisine - le thème reste bien sûr toujours présent. Toujours pas de petite amie, en revanche. On sent aussi l'influence de son père défunt, le virtuose des bas-quartiers.

On voit aussi de plus en plus régulièrement revenir les mêmes personnages, parfois pour des revanches mais aussi souvent pour aider le petit chef à surmonter certaines difficultés - Konishi devient même quasiment une groupie sur la fin Mort de rire . Cela contribue à faire vivre tous ces personnages et à créer une petite communauté unie bien sympathique.

Au final, on a donc un manga agréable à lire, moins exubérant que le dessin animé certes mais qui reste attachant et dont j'aimerais bien que Blackbox sorte la suite.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 13/01/21 23:42    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis enfin venu à bout de cette série, ça a été laborieux je vous avouerai

Je ne reviendrais pas sur le résumé de Cyril, il est assez juste, même si des fois le scénario est un peu WTF, genre la femme venant d'accoucher doit vraiment manger d'un certain type d'aliments sinon elle et son enfant vont... mourir ? dépérir ? Etre difficile toute leur vie ? et l'air grave du médecin est tellement drôle du coup, le coup du sportif qui doit manger des légumes pour être endurant est très drôle aussi quand on pense que c'est plutôt des féculents qu'il faudrait (même si je n'y nie pas l'importance sur le long terme), bref c'est souvent n'importe quoi quand ça sort d'un duel strict, mais ça reste drôle. Ce que j'ai plutôt préféré ce sont les "figures imposées" ou Yoichi a une contrainte (de lieu en général, ou adapté à une course d'endurance) ou le 2e tournoi qui aligne le chiffre fou de... ah non toujours 4 concurrents, mais sélectionnés dans le monde entier par un ordinateur (mais 3 japonais sur 4 ^^)

Le dessin s'améliore, si au début j'avais l'impression que tout ressemblait à une bouillie infâme, de temps en temps ça pouvait être appétissant même si pas au niveau d'un food wars. Les plats eux-mêmes me semblent d'une manière générale plus appétissant, à une exception notable, un dessert à base de veau qui sort de nulle part et qui n'est même pas expliqué, et qui sera d'ailleurs une grosse défaite. A noter aussi, même si ça ne rattrape jamais les effets visuels du dessin animé, certaines têtes de gouteurs récurrents quand même assez drôle (à noter d'ailleurs qu'au Japon tout le monde parle comme un critique culinaire 3* quand ils mangent un plat)

Mais le plus gros défaut qui m'a vraiment donné du mal pour en venir à bout c'est... Mister Ajikko... Non sérieux le problème est que sur 10 gros tomes (donc grosso modo 20 tomes) il n'y a qu'un perso en fait. Shokugeki no Soma suit Soma mais il n'est pas le seul à cuisiner, plus contemporain de Mister Ajikko, Saint Seiya s'appelle ainsi mais il n'y a pas que Seiya qui combat
Dans un shonen qu'il y ait un héros principal ok, mais il faut varier, et si les adversaires sont un peu variés, le fait que ça soit toujours la même personne qui trouve la solution rend cela très rébarbatif (et là il est souvent seul à chercher). Cela fait que les deux seuls arcs intéressants dans cette 2e partie sont le 2e tournoi et l'arc final contre le maître du goût
En plus Yoichi a vraiment un côté Gordon Ramsay quand il doit résoudre le problème d'un autre chef : il refait la carte, la déco et pouf il gagne donc l'autre gagne... Une seule fois il pousse l'autre cuisinier a vraiment s'en sortir seul avec juste un coup de pouce

Le manque de méchant joue aussi et comme Cyril l'a dit, c'est assez incroyable d'en introduire un et... de l'oublier !

Bref, c'est plus un gag manga qu'un shonen et c'est un peu dommage, y'a quand même du potentiel, certaines situations marrantes, une bonne part d'autodérision pour faire passer les répétitions, mais vraiment le fait qu'un jeune chef devienne le meilleur cuisinier du Japon et batte tous les chefs qui ont passé 30 ans à perfectionner leur art, c'est vraiment too much sur autant de temps, c'est vraiment un scénario à ras des pâquerettes

Cyril tu parles d'une suite ? Tu as plus d'infos dessus ?
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 14/01/21 00:56    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc a écrit:
Le dessin s'améliore, si au début j'avais l'impression que tout ressemblait à une bouillie infâme, de temps en temps ça pouvait être appétissant même si pas au niveau d'un food wars.
[..]
Mais le plus gros défaut qui m'a vraiment donné du mal pour en venir à bout c'est... Mister Ajikko... Non sérieux le problème est que sur 10 gros tomes (donc grosso modo 20 tomes) il n'y a qu'un perso en fait. Shokugeki no Soma suit Soma mais il n'est pas le seul à cuisiner, plus contemporain de Mister Ajikko, Saint Seiya s'appelle ainsi mais il n'y a pas que Seiya qui combat

Attention aux faux procès. Il faut bien te rappeler que Mister Ajikko a 25 ans de plus que Food Wars et qu'il était précurseur du genre. Donc, c'est "un peu facile" pour un manga récent de combler les erreurs de ses prédécesseurs (heureusement). Sachant qu'en plus, tu compares une série d'un auteur, avec celle d'un tandem... ^^;;;
Citation:
Cyril tu parles d'une suite ? Tu as plus d'infos dessus ?

Y en a même 2 !
Mister Ajikko II, seinen débuté dans les années 2000, on suit le fils de Yoichi. 13 tomes.

En 2015, il y a eu une version "voyage dans le temps" / "historique" dans le journal Asahi, "Baku-Matsu-hen", en 4 tomes.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 14/01/21 06:31    Sujet du message: Répondre en citant

Du coup, la mère du fils de Yoichi, c'est qui ? La fille du dessin animé ? Un personnage du manga d'origine ? Ou une personne inconnue ?
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 14/01/21 10:10    Sujet du message: Répondre en citant

un nouveau personnage ^^
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 14/01/21 20:23    Sujet du message: Répondre en citant

Merci.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 14/01/21 23:07    Sujet du message: Répondre en citant

Merci comme toujours pour tes remarques qui montrent que tu ne lis pas les messages en entier

Le fait d'avoir 25 ans ne justifie pas tout, c'est pour ça que je le compare aussi à Saint Seiya qui est contemporain. Les règles du Shonen n'ont pas forcément changé dans leur fondement, et là pour un manga qui part comme un shônen, il manque le côté "équipe" (qui a quelques frétillements sur la fin) et l'antagoniste (qui apparait et disparait)

Je l'ai dit plus haut, je comprends l'idée de mettre un jeune battant les adultes, ça flatte les jeunes qui lisent et c'est classique, mais au bout d'un moment à force de tirer sur la ficelle... encore une fois, un seul personnage capable de battre n'importe qui sur son propre terrain c'est vraiment too much

Et ce n'est pas un procès, mais une critique

Deux suites ? Probablement un peu trop pour moi
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 15/01/21 16:07    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc :

Quand je lis un message et que j'y réponds, c'est que je l'ai lu en entier (mais si ça te gène et que tu préfères poster dans le vide, je peux arrêter ?), mais je réponds sur ce qui est sujet à discussion (c'est bien le but d'un forum ?). Dans le cas de Mister Ajikko, je pense que la série a suffisamment de qualités et de défauts intrinsèques pour être jugée et critiquée pour son contenu sans avoir besoin de la comparer à d'autres titres. Personnellement, je suis bloqué par le sexisme induit par le personnage de la mère qui ne peut pas s'en sortir sans l'aide de son garçon après la mort de son mari + par le fait de faire travailler un enfant. Mais c'est une opinion personnelle.

Là où je ne peux pas être d'accord idéologiquement avec toi, c'est quand tu juges un titre non pas pour "ce qu'il est réellement", mais pour "ce que tu aimerais qu'il soit". Un peu comme si tu draguais une fille et qu'elle te disait "Non" au motif que "tu n'es pas Brad Pitt / Leonardo DiCaprio" sans se préoccuper de qui tu es réellement. Tu es d'accord avec moi pour reconnaitre que, même si c'est un critère de sélection comme un autre, c'est injuste ? Eh bien là, c'est pareil.

Mister Ajikko, c'est : un des premiers mangas culinaire (même pas le 10e), paru en 1986 (les mags shônen existent depuis 28 ans), quand il y a peu de choix / concurrence, écrit par un auteur débutant qui n'y connaissait rien en cuisine.

Food Wars, c'est : un manga écrit par 2 auteurs en 2012 (les mags shônen existent depuis 53 ans - du simple au double), quand le manga culinaire est un genre à la mode depuis plus de dix ans, avec une multitude de points de comparaisons (livres de recettes, chefs médiatisés, émissions culinaires...) tous genres confondus (qui permet aux auteurs de savoir quoi faire ou ne pas faire) et avec internet en atout supplémentaire.

Rien que le contexte, le cadre, est défavorable au premier qui avait tout à défricher et avantageux pour les suivants qui n'ont que l'embarras du choix.

Et là, toi, lecteur trentenaire chevronné, en 2020, tu mets ces deux œuvres sur un pied d'égalité alors même que l'offre de divertissements - tant qualitative que quantitative - a explosé depuis ta naissance. L'expérience acquise au fil de tes lectures t'aide, consciemment ou non, à savoir immédiatement ce qui est bon ou pas. Mais si tu relis les séries que tu aimais quand tu étais lecteur débutant, ton avis aujourd'hui ne sera sûrement pas le même. Et c'est normal. Sourire
(Et dans Détective Conan, ça te dérange pas que ce soit toujours Conan qui résolve les enquêtes pendant 97 tomes ? ^^; )

Pour ce qui est de la comparaison avec Saint Seiya, j'ai envie de te poser une question : le contenu de la série, était-il la norme ou l'exception à l'époque ? Suivait-il un modèle ou était-il également précurseur ? Là aussi c'est important. Parce que s'il était précurseur, c'est compliqué de reprocher aux concurrents de ne pas le copier sans savoir si la recette va marcher ou pas. J'ajouterai que les deux séries étaient éditées par des magazines concurrents : Mister Ajikko pouvait très bien NE PAS vouloir copier Saint Seiya. Il avait le droit, non ?

Dernière remarque essentielle : n'oublie pas que la majorité des lecteurs découvraient la série au rythme d'un chapitre par semaine pendant 4 ans, quand toi tu t'es enquillé l'intégrale en quelques semaines/mois. Si tu lis l'intégrale de Food Wars (ou de Saint Seiya) dans le même délai que Mister Ajikko, est-ce que ton ressenti restera le même ?

Si tu ne prends pas tous ces éléments en compte, si tu ne fais pas cet effort de contextualisation, tu créés un biais, voire même plusieurs, dans ton analyse. C'est comme juger une pièce de Molière à partir de celles de Feydeau, ou les effets spéciaux d'un film de 1960 avec ceux d'un film d'aujourd'hui. Mister Ajikko a vieilli. Mister Ajikko a mal vieilli. Et la série sort trop tard en France. Nous sommes d'accords. Mais ça, l'auteur n'y est pour rien. Lui, il a fait ce qui lui semblait bon à l'époque.

Maintenant, ce que je peux dire objectivement pour nourrir la discussion puisque j'ai eu la chance d'interviewer et l'auteur, et son éditeur, c'est que Terasawa en a bavé sur cette série écrite de façon totalement improvisée, et il le reconnaît lui-même de manière lucide. Ajikko a été un apprentissage douloureux pour lui, tandis que Shôta no sushi, sa série suivante, a été plus facile à gérer à tous les niveaux. C'était un mangaka débutant, qui venait de la fantasy, qui n'y connaissait rien en cuisine et qui a été surpris par le succès fulgurant de son manga. J'ajoute, aussi, parce que tu insistes sur le côté shônen d'Ajikko, que le manga était très populaire auprès des filles. Peut-être que ça n'a pas aidé à savoir clairement dans quelle direction mener le récit...

EDIT : Par contre, là où la comparaison entre Ajikko et Food Wars devient intéressante, c'est sur ce qu'elle peut nous dire de l'évolution de la société japonaise, de ses héros et de leur psychologie en deux / trois décennies. (Et personnellement, si je m'en tiens à ces deux titres, j'ai tendance à préférer la mentalité des années 80 à celle de 2012...(les persos de Food wars partageant tous ce gène de l'arrogance exacerbée assez désagréable, et ce, dès le 1er volume...))

Globalement, l'avis de Cyril et le tien, sur le contenu, sont justes et je n'ai rien à dire dessus. Mais s'en écarter pour s'essayer à des comparaisons avec d'autres séries plus modernes, c'est (vraiment) casse-gueule à mon sens. Et le but de mon précédent message était juste de t'éviter de tomber dans ce piège.

Peace.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 16/01/21 10:25    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que tu ne comprends pas, ou ne cherche peut être pas à comprendre, c'est que les comparaisons que je fais ne sont pas sur la partie "manga culinaire" (qui - je le redis - je trouve s'est vraiment amélioré au fur et à mesure) mais sur la façon, s'il y a vraiment besoin d'être plus clair, de raconter une histoire. Or raconter une histoire ça fait des siècles que ça se fait, et là l'histoire est mal raconté de mon point de vue. Ca n'est pas totalement rédhibitoire parce que je n'en garde pas un souvenir horrible, mais le fait d'avoir une seule personne qui fait tout est une erreur fondamentale, même si cette personne s'améliore quand même au fur et à mesure, même si de temps en temps elle perd

Si dans Saint Seiya il n'y avait que Seiya qui faisait tous les combats, on verrait tout de suite que quelque chose ne va pas, et on pourrait faire cette comparaison avec d'autres séries encore plus anciennes (même Goldorak finit par avoir des alliés ^^)

Donc non je ne cherche pas à le faire correspondre à ce que je voudrais qu'il soit, je regarde bien le fondement de l'histoire, en s'écartant justement du sujet qui est la cuisine pour justement la juger indépendamment de ça, ensuite oui je fais une comparaison avec Food Wars même si cette série est bien plus récente et peut donc profiter de tous les avantages que tu cites, pour montrer que l'on peut faire combattre des jeunes sans faire ressortir les mêmes problèmes

Sinon je me suis enquillé Food Wars en quelques mois parce que j'ai commencé sur la fin de la série (et Detective Conan me sort par tous les orifices exactement pour cette raison, mais je continue dans l'espoir d'arriver un jour au bout de l'intrigue principal)

Contextualiser une œuvre (ce mot est très à la mode en ce moment) est une chose, mais ça n'empêche de la critiquer avec nos critères de maintenant

Ah oui et on peut ne pas vouloir copier ce que font les autres... Et du coup mal faire les choses
_________________
Collection MS
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation